Transfuge et chocolat
La vie du site
La vie du site
chronique

Transfuge et chocolat

Quand nous avons démarré le site, nous nous sommes embarqués sans certitudes trop établies, quant à la place précise que vous y tiendriez. Des forums, bien entendu, mais au delà ? On verrait bien. Davantage, si affinités. Nous n'étions pas dans le fantasme du "participatif". @si est un site rédigé par des journalistes, qui croient que le journalisme est un métier. Certes, nous nous enrichissons évidemment de vos réactions, rebondissons dès que possible sur vos suggestions, sommes heureux quand vous êtes satisfaits, nous nous inquiétons quand vous ne l'êtes pas. En fait, si vous pouviez nous voir, vous seriez étonnés: nous sommes en permanence fourrés dans les forums, y contribuons régulièrement, même si ce n'est jamais assez. Mais chacun à sa place.



Parfois, pourtant, certaines de vos contributions nous tapent dans l'oeil. Parce qu'elles apportent un éclairage irremplaçable, sont particulièrement percutantes, bien écrites (mais oui, ça compte!), parce qu'elles font circuler de l'intelligence, de la discordance, de l'énergie, que sais-je. Et tout bêtement...nous avons envie d'en faire profiter le plus grand nombre.

Il ne faut pas chercher plus loin, la raison pour laquelle nous avons transformé en contenu, le beau "billet d'humeur" de Danette O'Choc, publié sur notre forum consacré aux étranges reportages de France 3 (personnellement, j'aurais plutôt appelé ça un récit de voyage, mais enfin, elle-même y voit plutôt un billet d'humeur). Dans un premier temps, c'est d'ailleurs vous qui avez d'ailleurs voté pour ce texte, qui s'est ainsi retrouvé à la Une du site, dans les "commentaires d'utilité publique". Je l'y ai remarqué (il m'avait échappé dans le forum). Tiens, un témoignage qui bat talentueusement en brèche les clichés télévisuels, allez hop, à la Une.

Certains d'entre vous s'en étonnent, s'en émeuvent, trouvent que nous mélangeons torchons et serviettes, chacun chez soi, les journalistes sur le pont, les forumeurs dans les forums, et ça ira mieux. C'est un débat légitime, mais j'avoue que je ne partage pas ces réserves. Un des charmes de notre aventure commune, n'est-ce pas de faire bouger les lignes ? Et faire bouger les lignes ne signifie évidemment pas les faire disparaître ! En l'occurence, nous avons créé une rubrique spéciale, qui s'appelle "dans les forums", et qui est justement destinée à accueillir ce genre de texte-transfuge.

Même l'auteure, après une première réaction de satisfaction, se trouve..."un peu penaude", et raconte son inquiétude immédiate: "putain je vais me faire étriper, alors que j'ai rien demandé". Ce qui n'a pas manqué, le texte s'étant du coup trouvé en butte à une exigence critique qu'il n'aurait sans doute pas dû affronter, s'il était resté sagement à sa place. Je serais vraiment désolé, Danette (je peux vous appeler Danette ?) si l'amertume du chocolat devait durablement l'emporter sur l'onctueuse satisfaction de savoir que votre texte a été largement lu, commenté, débattu, et a nourri l'immense majorité des silencieux. "Ca vous apprendra à écrire des textes intelligents et parfaitement rédigés" commente ironiquement Ulysse Martagon, qui me pardonnera, j'espère, de lui emprunter ma conclusion (ça c'est encore du participatif, non ?).

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.