Romney domine Obama, mais bute sur Big Bird
article

Romney domine Obama, mais bute sur Big Bird

Réservé à nos abonné.e.s
Au cours du premier débat télévisé l'opposant à Barack Obama hier soir, Mitt Romney, le candidat républicain à la présidentielle américaine de novembre, a surpris les observateurs en se montrant très à l'aise. Mais il a, par ailleurs, annoncé qu'il supprimerait les subventions à la chaîne privée PBS, qui diffuse Sesame Street, une émission de marionnettes mondialement connue. Fronde sur internet.

Le constat est quasiment unanime. Les observateurs politiques américains, par exemple des chroniqueurs du New York Times ou de CNN, estiment que Romney s'est montré sous son meilleur jour. Même le Chicago Tribune, le grand quotidien de la ville d'Obama, note que Romney a bien attaqué, et qu'Obama s'est mal défendu. Opinion identique à la Une du quotidien populaire New York Post ou du Philadephia Enquirer.

En revanche, Romney a déclenché un groz buzz sur Internet quand il a déclaré au cours de ce débat : "J'adore Big Bird, comme vous, mais je ne peux pas continuer à dépenser de l'argent qu'il faut emprunter" pour le subventionner. Big bird est un po...

Il vous reste 80% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.