@si bat Ferrari !
La vie du site
La vie du site
chronique

@si bat Ferrari !

Eh bien voilà. Nos débats du lundi matin ont repris à plein régime. Et on ne manque pas de sujets, en cette rentrée. A commencer par un premier grand débat : dois-je mettre des chaussettes sur le plateau (certains plans larges de François Rose ayant révélé que je n'en portais pas)? Oui, vous avez bien lu. On est le 1er septembre, on croule sous les sujets de rentrée, Obama, Sarkozy, Courbet, etc, et le moment le plus animé de la réunion a été le débat chaussettes. Du côté des pro-chaussettes: ça évitera les messages inutiles dans le forum, sur des sujets ridicules. Du côté des anti-chaussettes: ah non ! On ne va pas pasteuriser l'émission, la normaliser. L'absence de chaussettes, c'est notre marque, notre griffe, notre différence. Vive les sans-chaussette !

Et moi, mon opinion ? J'en ai une (évidemment, je suis le chef, j'aimerais bien voir qu'un chef n'ait pas d'opinion sur cette question-là). Une opinion très arrêtée. Enfin, disons que ma tête en a une, et que le confort de mes jambes en a une autre. Re-disons donc que la décision ferme et irrévocable sur ce point sera prise par les instances compétentes en fonction de plusieurs facteurs, dont la météo. Réponse vendredi, à la prochaine émission (ce n'est pas du teasing, ça ?) Et encore, pour ne pas vous barber, je vous passe le débat barbe.

A ceux d'entre vous que cette brutale révélation de nos débats internes accablerait, que répondre ? Nous faisons de la télé. De la télé sur Internet, mais tout de même de la télé. Donc, qui dit télé, dit effets d'images. Chaussettes, barbe, et compagnie.

Ou encore, tiens, ce geste de la main que je fais à Alain Korkos, sur le plateau, pour interrompre sa chronique (et que le cerveau des télespectateurs a évidemment enregistré, même s'ils ne se le sont pas formulés de cette manière).

Oui, celui-là même picto

C'est un geste qui dit: Daniel coupe la chique à Alain. Ce qui n'est pas faux, d'ailleurs. Je lui ai vraiment coupé la chique, sur le plateau: il en était déjà à huit minutes de chronique, et se dirigeait gaillardement vers les dix minutes (exceptionnellement, nous avons d'ailleurs coupé au montage une partie de sa chronique, pour la ramener à cinq minutes).


La question est donc: vais-je formater Alain ?

Ah, satanée question du formatage ! Je ne souhaite évidemment pas formater Alain, ni d'ailleurs quiconque. Même retrouvant la forme de l'ancienne émission de télé (une première partie de chroniques et d'actualité, et un dossier plus long), notre émission restera sans durée fixe (et si nous sommes arrivés cette semaine à une durée de 52 minutes, qui était notre durée sur France 5, c'est une coïncidence, promis juré). Mais je ne souhaite pas non plus abuser de votre temps. Donc, Alain, dont vous appréciez la présence sur le plateau, va apprendre à y offrir, non pas sa chronique écrite entière, mais un condensé de ladite chronique. Un échantillon. De durée variable, mais...raisonnable. Pour ceux qui veulent l'intégrale, le site est là pour ça. Les deux supports (le site et l'émission) ne connaissent pas le même temps. Dans l'émission (et davantage encore quand nous serons installés dans les "box"), nous vous imposons notre tempo. Bien sûr, vous pouvez toujours faire avance rapide. Mais le but est justement d'éviter cet inconfort à ceux qui souhaitent l'éviter. Sur le site, vous êtes libres de choisir le temps que vous consacrez à chaque contenu. Bref, qu'il s'agisse de chaussettes ou de chronomètre, le multi-support vers lequel nous nous dirigeons (l'émission est d'ores et déjà visible en totalité sur le site, et partiellement en podcast, en attendant d'arriver dans les "box") nous impose de trouver des solutions sur mesure, et adaptables à tous les supports.


Sinon, on a aussi fait le bilan de l'opération podcast. Excellent bilan. Même si tout cela est nouveau pour nous, et que nous n'en connaissons pas la signification exacte, figurez-vous que nous sommes 7èmes, ce lundi matin, dans le hit-parade de Itunes.

picto La preuve !

Oui, vous avez bien lu, avant Eric et Ramzy, et le 20 Heures de Tf1. On bat Ferrari à l'audimat ! Préparez les communiqués de presse ! Sortez le champagne ! Bon d'accord, ce classement, d'après ce que nous avons compris, mesure les abonnements. Vous avez été plus nombreux, pendant une certaine période (un jour, deux jours ?) à vous abonner à notre podcast qu'au journal de Tf1, mais il faut dire que le journal de Tf1 rassemble sans doute un certain nombre d'abonnés depuis plus longtemps. Nous allons évidemment creuser la signification de ces chiffres. Une chose est sûre: le podcast va nous permettre de toucher des gens que nous ne touchions pas avec le site. Pour un lundi, laissez-nous nous dire que nous battons Ferrari. Ca augure bien de la suite !

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.