Al Hurra, ou le fiasco télévisuel américain au Moyen Orient
Étazuniens
Étazuniens
chronique

Al Hurra, ou le fiasco télévisuel américain au Moyen Orient

La seule chaine au monde que ses dirigeants ne peuvent pas voir

Réservé à nos abonné.e.s

Comme la France, les Etats-Unis ont aussi leur audiovisuel extérieur, et comme en France, tout ne s'y passe pas toujours très bien. Plutôt que des interférences politiques, c'est l'incompétence de la direction et des journalistes qui semble être le principal problème.

En février 2004, Georges Bush fait un discours devant des parlementaires américains à l'occasion de l'inauguration d'une exposition consacrée à Winston Churchill, dont l'ombre est projetée à côté lui pendant qu'il parle.

A cette occasion, Bush évoque la guerre contre la terreur (War on Terror) et l'importance de la démocratie au Moyen Orient.

Discours d...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Israël : Channel 10 dans le viseur de Netanyahu ?

"Pas exactement de gauche, mais la moins consensuelle du paysage" (Enderlin)

Camelia Chehata, l'alibi de l'EI contre les coptes égyptiens

Qui est cette ex-épouse de prêtre, "vengée" par l'Etat islamique ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.