Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Fox News vire O'Reilly, son présentateur star accusé de harcèlement sexuel

Par le - 16h27 - suivi

Fox News a cédé. Mercredi 19 avril, la chaîne a annoncé dans un communiqué avoir rompu le contrat de son présentateur vedette Bill O'Reilly, accusé de harcèlement sexuel par plusieurs femmes. La raison ? La pression mise par le retrait de nombreux annonceurs, et l'effet sur l'image de la chaîne. Une autre raison est néanmoins évoquée : une "cassette", enregistrée par une victime, incriminerait O'Reilly.

La chaîne américaine Fox News s'est finalement séparée, mercredi 19 avril, de son présentateur vedette Bill O'Reilly, accusé par plusieurs femmes de harcèlement sexuel.Selon New York Magazine, James Murdoch, le fils du magnat australien Rupert Murdoch, propriétaire de la chaîne, aurait convaincu son père de la nécessité de le renvoyer."Après un examen complet des allégations, l'entreprise et Bill O'Reilly se sont mis d'accord pour que Bill O'Reilly ne revienne pas sur Fox News", a annoncé la chaîne dans un communiqué.

L'affaire avait éclaté début avril, après une enquête duNew York Times révélant que O'Reilly s'était tiré d'accusations de harcèlement sexuel venant de cinq femmes différentes en déboursant 13 millions de dollars pour acheter leur silence. Un camouflet de plus pour la chaîne, dont le fondateur et ancien patron, Roger Ailes, a été poussé à démissionner en juillet 2016 après avoir été lui aussi accusé de harcèlement sexuel par une ancienne présentatrice, Gretchen Carlson. De son côté, O'Reilly n'a cessé de démentir les accusations.

nouveau media

Dans son communiqué la chaîne n'a pas précisé les raisons ayant motivé sa décision. Interrogée par CNN suite à la décision de Fox News, Lisa Bloom, l'avocate de plusieurs victimes d'O'Reilly, a considéré que la mobilisation citoyenne,"l'effort concerté d'un groupe de femmes (...) qui jour après jour ont déposé des plaintes, sont allées sur les plateaux de télévision malgré la peur, qui ont fait pression publiquement, qui sont allées voir les annonceurs", avaient fait plier la chaîne.

En effet, suite à l'enquête du New York Times, "près de la moitié" des 107 annonceurs diffusant des spots publicitaires dans l'émission avaient annoncé qu'ils ne le feraient plus.Une forte mobilisation politique, notamment venue d'associations de défense des droits des femmes, avait également sommé la chaîne d'écarter le présentateur, comme nous le racontions ici.

nouveau media

Une cassette dans laquelle O'Reilly se masturberait

Mais sur le plateau de CNN, une autre raison a été évoquée. Pour Alan Dershowitz, universitaire américain, une "cassette" incriminant O'Reilly serait en possession de la chaîne. On y entendrait O'Reilly se masturber, au téléphone avec une des victimes, à l'origine de l'enregistrement. L'existence même de cette cassette, ainsi que son contenu, reste sujette à caution, la chaîne n'ayant pas confirmé l'avoir en sa possession.

Les termes du départ de Bill O'Reilly n'ont pas non plus été précisés, en particulier la somme qu'il pourrait recevoir de la chaîne. Celle-ci venait de renouveler son contrat, pour plus de 20 millions de dollars par an, afin d'assurer O'Reilly factor, son émission quotidienne à 20 heures, rassemblant 3,98 millions de téléspectateurs en moyenne par jour au premier trimestre 2017.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Agressions sexuelles : omerta sur les puissants ?

nouveau media

Visé par une plainte pour agression sexuelle, Frédéric Haziza suspendu de l'antenne de LCP

Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

observatoire publié(e) le 21/11/2017 par Capucine Truong

Il a fallu une journée à LCP pour "suspendre" Frédéric Haziza, mis en cause par une enquête de Buzzfeed France, révélant qu'il est accusé d'agression sexuelle par une de ses collègues journalistes, qui a porté plainte. Une journée, et l'intervention de la Société des Journalistes (SDJ) ...

nouveau media

Les journalistes de LCP demandent le retrait de F. Haziza, visé par une plainte pour agression sexuelle

suivi publié(e) le 21/11/2017 par la rédaction

Frédéric Haziza, présentateur vedette de LCP, accusé d'agression sexuelle. Selon la journaliste qui a porté plainte, il lui aurait pincé les fesses en 2014, faits qualifiés d'agression sexuelle par la loi française. La direction lui aurait alors adressé un avertissement, insuffisant pour ...

nouveau media

L'effet Weinstein abat Louis CK, l'humoriste US qui se masturbait devant les femmes

Sketchs sur le sujet et rumeurs persistantes en ligne. Et puis le New York Times...

observatoire publié(e) le 10/11/2017 par Robin Andraca

L'ouragan Weinstein n'a pas fini de souffler. Après le producteur américain, l'acteur Kevin Spacey, tous deux accusés de viols, le New York Times a publié le 9 novembre plusieurs témoignages accusant l'humoriste américain Louis CK de s'être masturbé devant des femmes, parfois sans leur ...

Tous les contenus de ce dossier >