Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Bill O'Reilly (Fox News) accusé de harcèlement sexuel (New York Times)

Par le - 18h09 - suivi

13 millions de dollars. C'est la somme qu'aurait déboursé le journaliste phare de la chaîne ultra-conservatrice Fox News Bill O'Reilly, pour cinq accords à l'amiable avec des femmes l'accusant de harcèlement, conclus entre 2002 et 2016. D'après une enquête du New York Times, plusieurs femmes s'étaient notamment plaintes d'avances sexuelles en échange de promesses professionnelles. O'Reilly, lui, dément toutes les accusations.

Après le fondateur de Fox News, son présentateur vedette ? D'après le New York Times, le journaliste phare de la chaîne d'info conservatrice Fox News aurait déboursé près de 13 millions de dollars pour résoudre à l'amiable des accusations de harcèlement, notamment sexuel. Le New York Times évoque ainsi cinq accords à l'amiable conclus depuis 2002 entre Bill O'Reilly et d'anciennes collègues ou invitées récurrentes d'émissions du journaliste. D'après le quotidien, les sommes de ces accords ont été réglées soit par la compagnie 21st Century Fox, à laquelle appartient la chaîne Fox News, soit par O'Reilly lui-même.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Article du New York Times, 1er avril 2017

D'après l'enquête du quotidien américain, plusieurs femmes reprochent au présentateur de la très lucrative émission The O'Reilly Factor (446 millions de dollars en revenus publicitaires entre 2014 et 2016) des avances sexuelles poussées. "L'enquête suggère un modèle récurrent : en tant que personne influente dans la chaîne, Monsieur O'Reilly a créé des liens avec certaines femmes en leur offrant des conseils et en leur promettant de les aider professionnellement, raconte le quotidien new-yorkais. Il leur a ensuite fait des avances sexuelles, ce qui a conduit certaines à craindre que leur carrière en souffre si elles refusaient". Le journaliste de 67 ans aurait également partagé avec une femme ses fantasmes la concernant, et aurait passé des appels dans lequel certaines femmes ont cru l'entendre se masturber.

Parmi les cinq accords à l'amiable évoqués, deux avaient déjà été révélés: le premier date de 2004, pour un montant de 9 millions de dollars. Le deuxième, évoqué par le New York Times en janvier dernier, date de 2016 et s'élevait à 1,6 million de dollars. Depuis, le quotidien a pu retrouver la trace de trois autres accords. Deux d'entre eux concernent des accusations de harcèlement sexuels (en 2011 et 2016), le troisième correspond à un épisode en 2002 où O'Reilly aurait violemment réprimandé en public une jeune collègue. D'autres femmes, qui n'ont pas conclu d'accord avec O'Reilly ont elles aussi évoqué auprès du quotidien le harcèlement dont elles auraient été victimes par le journaliste de Fox News.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Liste des cinq femmes ayant passé un accord avec Bill O'Reilly,
article du New York Times

Contactée par le New York Times, la compagnie 21st Century Fox a assuré que personne n'avait jamais appelé leur numéro d'urgence pour se plaindre du comportement du journaliste : "Monsieur O'Reilly s'engager à soutenir nos efforts pour améliorer l'environnement de travail pour tous les employés de Fox News", a ajouté la chaîne. O'Reilly a tenu à rappeler dans un communiqué que "durant mes plus de 20 années au sein de la chaîne Fox News, personne n'a jamais porté plainte contre moi auprès des ressources humaines, même par l'intermédiaire du numéro d'appel anonyme". Assurant que l'on s'en prend à lui parce qu'il est "une personne célèbre et controversée", il explique son choix de conclure des accords à l'amiable par la volonté "d'épargner [s]es enfants" : "Je suis un père qui tient beaucoup à ses enfants et je ferais tout pour ne pas les blesser. Je dois donc classer toutes les controverses".

Le précédent du fondateur de Fox news

L'enquête du New York Times paraît moins d'un an après le précédent scandale de harcèlement qui avait secoué la chaîne d'info la plus regardée des Etats-Unis. Son fondateur et ancien directeur, Roger Ailes, avait été poussé à la démission l'été dernier suite à des accusations de harcèlement sexuel à son encontre, qui avaient donné lieu à une vaste enquête interne de Fox News.

Ailes, qui a quitté la chaîne avec près de 40 millions de dollars d'indemnités, a toujours été défendu par O'Reilly. Ce dernier s'en était notamment pris à la journaliste Megyn Kelly, qui a récemment quitté la chaîne, et qui a joué un rôle déterminant dans le départ d'Ailes en témoignant contre lui. A l'époque, rappelle le New York Times, le présentateur avait déclaré lors d'une de ses émissions, sans mentionner directement Kelly : "Quand on vous paie un salaire, vous devez votre loyauté à cette personne ou entreprise. Si vous n'aimez pas ce qui vous arrive à votre lieu de travail, vous allez aux ressources humaines ou vous partez". L'une des femmes ayant porté plainte contre Ailes avait par ailleurs évoqué lors de son procès le harcèlement sexuel du présentateur de "The O'Reilly Factor".

En 2015, le site Mother Jones avait révélé que le journaliste avait plusieurs fois menti sur son travail, affirmant notamment qu'il s'était retrouvé en "zone de guerre" pendant la guerre des Malouines en Argentine, en 1982, alors qu'il n'en était rien.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Agressions sexuelles : omerta sur les puissants ?

nouveau media

Visé par une plainte pour agression sexuelle, Frédéric Haziza suspendu de l'antenne de LCP

Le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

observatoire publié(e) le 21/11/2017 par Capucine Truong

Il a fallu une journée à LCP pour "suspendre" Frédéric Haziza, mis en cause par une enquête de Buzzfeed France, révélant qu'il est accusé d'agression sexuelle par une de ses collègues journalistes, qui a porté plainte. Une journée, et l'intervention de la Société des Journalistes (SDJ) ...

nouveau media

Les journalistes de LCP demandent le retrait de F. Haziza, visé par une plainte pour agression sexuelle

suivi publié(e) le 21/11/2017 par la rédaction

Frédéric Haziza, présentateur vedette de LCP, accusé d'agression sexuelle. Selon la journaliste qui a porté plainte, il lui aurait pincé les fesses en 2014, faits qualifiés d'agression sexuelle par la loi française. La direction lui aurait alors adressé un avertissement, insuffisant pour ...

nouveau media

L'effet Weinstein abat Louis CK, l'humoriste US qui se masturbait devant les femmes

Sketchs sur le sujet et rumeurs persistantes en ligne. Et puis le New York Times...

observatoire publié(e) le 10/11/2017 par Robin Andraca

L'ouragan Weinstein n'a pas fini de souffler. Après le producteur américain, l'acteur Kevin Spacey, tous deux accusés de viols, le New York Times a publié le 9 novembre plusieurs témoignages accusant l'humoriste américain Louis CK de s'être masturbé devant des femmes, parfois sans leur ...

Tous les contenus de ce dossier >