Monsanto et Séralini : quand Marianne s'en mêlait...
article

Monsanto et Séralini : quand Marianne s'en mêlait...

Réservé à nos abonné.e.s
Il semble impossible de parler de Monsanto sans que ne resurgisse le nom de Gilles-Eric Séralini. Ce 20 avril, le Parisien révèle comment Monsanto et ses alliés ont tenté de discréditer ce chercheur, auteur d'une étude très critiquée (et depuis rétractée) sur les effets des OGM et du glyphosate, en la faisant passer pour frauduleuse. Une opération qui a entraîné dans son sillage l'hebdomadaire Marianne.

Son nom revient encore et toujours dans l'actualité : celui du professeur Gilles-Eric Séralini, auteur d'une très controversée étude en 2012 sur les effets des OGM et du glyphosate. Ce samedi 20 avril, c'est Le Parisien qui revient sur cette histoire, dans une enquête titrée : "Monsanto et ses trolls : aux racines du soupçon".

Le quotidien révèle ainsi grâce aux "Monsanto Papers", cette masse de documents sur les techniques de lobbying de l'entreprise américaine dont nous vous avons parlé ici, ici et , l'existence d'un forum de discussion, AgroBioChatter, qui réunit "plusieurs centaines de participants", scientifiques et employés de l'entreprise M...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.