Mais d'où viennent les chiffrages de morts à la guerre ?
enquête

Mais d'où viennent les chiffrages de morts à la guerre ?

Nombre de victimes, de soldats démobilisés : pourquoi la prudence s'impose.

Réservé à nos abonné.e.s
Lorsqu'il s'agit de conflits, les zéros donnent parfois le tournis : 6,9 millions de morts en République démocratique du Congo, 300 000 au Darfour (Soudan), … Mais au juste, d'où viennent ces chiffres ? Comment travaillent concrètement ceux qui les produisent ? Pourquoi, enfin, beaucoup de ces estimations sont-elles contestables – et contestées ? Pour ce quatrième article de notre série d'été sur les médias face aux conflits, @si vous propose de vous plonger dans les chiffres de la guerre.

Toujours prêt à vous plonger dans la peau d'un journaliste français ? Après vous être creusé la tête sur la meilleure manière de vous rendre au coeur des combats en Libye, vous voilà investi d'une nouvelle mission par votre chef de rubrique : à l'occasion d'un reportage en Côte d'Ivoire, il vous faut rédiger un rappel sur la tuerie qui a eu lieu fin mars dernier à Duékoué, à l'Ouest du pays.

La tâche semble simple : fournir quelques éléments sur les circonstances des affrontements dans le pays, les principales forces en présence et surtout, sur le nombre de tués. Les choses se compliquent pourtant ...

Il vous reste 98% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.