Le Point contre Préfecture de police : duel sur fond de clim'
article

Le Point contre Préfecture de police : duel sur fond de clim'

Réservé à nos abonné.e.s
Le préfet de police de Paris a t-il fait installer une climatisation à 10 000 euros, et avec télécommande, dans son bureau ? La Préfecture de police (PP) dément avec agacement les informations du Point. Récit en quatre actes d'un duel improbable entre le journaliste Aziz Zemouri et la communication de la PP.

Acte 1, 25 juillet : l'article qui allume la mèche

Jeudi 25 juillet. Les Parisiens suffoquent sous 42°C. C'est alors qu'ils apprennent par Le Point que leur préfet de police, Didier Lallement, est, lui, en train de profiter d'une brise légère dans son bureau, offerte par une climatisation à 10 000 euros. Une clim' avec télécommande, "pour éviter de se lever" selon une précision d'Aziz Zemouri sur Twitter, le journaliste à l'origine de l'article. Ce "scoop", qui a de quoi échauffer les esprits déjà écumants, est offert par un journaliste du Point que les asinautes commencent à bien connaître (iciici, ici, ou encore ). Mais le jour même de la publication de l'article, sous la forme d'une brève dans l'hebdo et dans un article...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.