La cité du mâle : bidonnage, ou censure ?
enquête

La cité du mâle : bidonnage, ou censure ?

Accusations croisées autour d'un documentaire déprogrammé par Arte

Réservé à nos abonné.e.s
Décision rarissime, mardi 31 août : le documentaire "La cité du mâle" a été déprogrammé d’Arte en France (mais diffusé en Allemagne), à la toute dernière minute, sans décision judiciaire. Ce documentaire donne la parole, longuement, à plusieurs adolescents d'une cité de Vitry (Val de Marne), où une jeune fille avait été brûlée vive par son ami en 2002, fait-divers qui avait donné naissance au mouvement Ni putes ni soumises. Il vient d'être re-programmé pour le 29 septembre.


 Sur le moment, la déprogrammation de ce documentaire, dans lequel des jeunes hommes de la cité tiennent des propos très violents envers les femmes, a été expliquée par des raisons de sécurité: la "fixeuse" aurait été victime de «menaces». Mais, quelques jours plus tard, la jeune femme affirmait s'être opposée à la diffusion pour désaccord avec la réalisatrice. «Instrumentalisation, bidonnage», crie-t-elle. La réalisatrice aurait instrumentalisé la parole des interviewés, et n’aurait gardé au montage que les pires citations, donnant une image négative et fau...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.