Club indé #8 : "Il y a de plus en plus de contrôle de la photo politique"

Arrêt sur images

Des photographes racontent leurs difficultés d'accès avec les candidats à la présidentielle

Télécharger Écouter
Club Indé
Télécharger Écouter
  • Avec
    Corentin Fohlen et Lionel Charrier et Stéphane Lagoutte et Isabelle De Lagasnerie
  • Presentation
    Emmanuelle Walter
  • Préparation
    Pauline Bock
  • Deco-Réalisation
    Antoine Streiff

La campagne présidentielle, qui tente d'exister entre la non-déclaration du candidat numéro 1, le Covid et l'offensive russe en Ukraine (notre émission a été enregistrée hier soir, avant l'officialisation de l'entrée en guerre), offre peu d'accès aux candidats pour les photographes de presse, tant les meetings et la communication sont cadenassés, tant l'image est contrôlée, un peu plus à chaque présidentielle. Comment travaillent les photographes indépendants ? Comment les chefs des services photo, dits aussi "chefs icono", font-ils leurs choix, et quelle message politique et éditorial peut charrier une photo ? Comment représenter des candidats d'extrême droite ? Quels sont les enjeux photographiques propres aux meetings et aux portraits de Jean-Luc Mélenchon ? En tout début d'émission, actualité oblige, on se penche également sur les portraits de Vladimir Poutine. 

On évoque tout cela avec nos quatre invités, le photographe indépendant Stéphane Lagoutte, qui dirige l'agence MYOP, le photographe indépendant Corentin Fohlen, en visio depuis la Bretagne, et deux chefs de services photo, qui n'appartiennent pas à des médias indépendants mais que nous avons souhaité entendre sur la fabrique de l'iconographie de cette campagne, Isabelle de Lagasnerie, du quotidien La Croix, et à Lionel Charrier, le patron du service photo de Libération

Il est question dans l'émission de deux photos que nous n'avons pas pu diffuser sur le moment. D'abord le portrait de Poutine par Stéphane Lavoué, unique en son genre puisqu'ayant échappé au contrôle du dirigeant russe : 

 Et la fameuse photo de Nicolas Sarkozy entouré de journalistes hilares, alors que s'amorçait la campagne en 2006. 

Ultime précision : nous mentionnons dans l'émission une enquête en cours de Loris Guémart sur les relations complexes entre Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise d'un côté, les photographes et chefs iconographes de l'autre. Mais la parution de cet article est repoussée puisque nous préparons articles et émission sur l'invasion russe de l'Ukraine. Merci de votre compréhension !

Pour aller plus loin

- Le livre en accès libre de l'agence MYOP sur la campagne de 2017, Politique Paillettes.
- Les sites des photographes Corentin Fohlen et Stéphane Lagoutte
- Le site de l'agence MYOP


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.