Photographe empêché : l'Élysée reconnaît un "excès de zèle"
article

Photographe empêché : l'Élysée reconnaît un "excès de zèle"

Réservé à nos abonné.e.s
Photographier secrétaires d'Etat et ministres juste après leur pose figée lors de la photo de famille du gouvernement Castex ? Hors de question, ont répondu les officiers de sécurité de l'Élysée au photographe Corentin Fohlen, joignant le geste à la parole. Le photographe, qui était là pour Libération, nous raconte. Le service de presse de l'Élysée nous répond.

Qui donc est la dame masquée, en jupe et T-shirt noir, cheveux châtain, qui occupe le centre de la première photo de Corentin Fohlen, en haut à gauche? C'est Quitterie Lemasson, conseillère pour la presse nationale auprès d'Emmanuel Macron. Le jeune homme costumé sur sa droite est Rodrigue de Furcy, qui travaille au cabinet du président. En bas à gauche, en costume bleu, on aperçoit Edouard Schmidt, du service de presse de Matignon. Hommes et femme de coulisses qui apparaissent soudain en pleine lumière dans les pages de Libération. Mais si le photographe indépendant Corentin Fohlen a appuyé sur le déclencheur, à 12H43 ce 29 juillet, ce n'était pas pour révéler leur existence au lectorat de Libé : c'était pour immortaliser la main insistant...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.