Boris Johnson et les images du flagrant délit
article

Boris Johnson et les images du flagrant délit

Des fuites montrant Johnson et son équipe faire fi des mesures sanitaires font trembler le pouvoir

Réservé à nos abonné.e.s
Une porte-parole gouvernementale qui plaisante en prétendant qu'une fête de Noël alcoolisée n'était qu'une "réunion de travail". Un premier ministre qui célèbre les fêtes de fin d'année en organisant un "quiz" traditionnel avec ses collaborateurs, tandis que les petites mains de son entourage trinquent au vin bon marché. Le même premier ministre, attablé en terrasse dans sa résidence, sirotant un apéritif avec plusieurs collègues. Ces images n'ont rien de choquant en temps normal, mais scandalisent les Britanniques depuis plusieurs semaines. Car chaque scène, entre mai et décembre 2020, s'est tenue au vu et au su du premier ministre Boris Johnson, alors que le pays était sous confinement si strict qu'on y avait barricadé les bancs publics puis "annulé Noël". Retour sur un scandale mené tambour battant par les tabloïds.

Depuis début décembre, vidéos et photos compromettantes pour le pouvoir fuitent à rythme soutenu dans la presse anglaise. Boris Johnson et ses ministres, acculés, continuent à nier l'évidence : après avoir lui-même défini des mesures sanitaires très dures, le gouvernement britannique les a sciemment ignorées pour prendre du bon temps.

La fausse conférence de presse

Cela fait près d'un mois que le gouvernement britannique ne parvient pas à s'extirper du scandale. Le 30 novembre dernier, le tabloïd de centre-gauche The Daily Mirror révélait qu'en décembre 2020, quelques jours avant Noël et alors que Londres ét...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Une journaliste, une idée fixe #2 : la Britannique Amelia Gentleman et les sans-papiers caribéens

Le travail de cette journaliste du Guardian a permis à des milliers d'immigrés d'obtenir leurs papiers

Pêche : les médias britanniques déclarent la guerre à la France

"Au moins les Nazis avaient laissé l'électricité"

Le Covid tue encore (en France) mais a disparu des médias

Pourquoi, comment, avec quelles conséquences ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.