47
Commentaires

Virus et labo : l'étrange "édito" du Washington Post

En février, le Washington Post critiquait l'idée que le coronavirus à l'origine de l'épidémie de Covid-19 puisse être une souche naturelle échappée d'un des deux laboratoires de virologie de Wuhan. En avril, c'est pourtant ce même journal qui a relancé l'idée, dans une "enquête-édito" n'apportant aucune preuve hors d'inquiétudes passées du renseignement américain et d'une citation anonyme. Plongée dans une série d'étrangetés éditoriales.

Commentaires préférés des abonnés

Que dire ? 

En instillant dans les têtes l'idée qu'il y a un possible coupable, le Chinois menteur, manipulateur ajoutons fourbe pour faire bonne mesure, ça rassure le pékin (oups désolée) qui peut passer sa colère ailleurs.. 

Puisque le viru(...)

Approuvé 6 fois

Le complot est assez simple : une dissimulation concerté à grande échelle par les autoritées chinoises pour dissimuler cet énorme foirage.

Comme beaucoup de théorie du complot, ça permet de trouver un responsable à nommer, plutôt que de ce questionne(...)

Ce fameux labo qui aurait délibérément fabriqué un méchant virus ou simplement laissé sortir ce méchant virus par incompétence et négligence n'est-il pas franco-chinois? Voire avec  des liens suspects avec "nos" dirigeants? 


Ça expliquerait (...)

Derniers commentaires

Il y a des théories du complot qui sont beaucoup plus acceptables que d'autres. Les Américains en  sont des spécialistes. On a vu  avec les armes de destruction massives en Irack qu'on a jamais trouvé, et aller jusqu'à faire croire à une majorité d'Américains ,que Hussein  était responsable de l'attentat du 11 septembre. Pareil pour la libye, le Vietnam,tous les coups tordus made in USA en Amérique latine, sans parler de l'assassinat de Kennedy, crédité Oswald et son fusil à tirer dans les coins,  datant de la dernière guerre mondiale. Très forts les vachers...


Là où Loris Guémart nous montre l'ossature du Leviathan informationnel mondial:


"c'est bien l'onction donnée par le Washington Post à l'hypothèse d'un accident de laboratoire qui déclenche des reprises médiatiques dans le monde entier. "


Le Washington Post où le NYT sont comme Le Monde en France des "journaux de référence". Ce sont ceux qui donnent le ton et donnent aux journalistes de base une boussole sur quoi penser en toute circonstance si on veut être du côté du bien (et ne pas prendre de risques pour sa carrière surtout).


Stupeur et tremblements quand les JDR opèrent comme ici des revirements à 180 degrés.  Le journaliste a le menton qui tremble et des larmes aux yeux quand il n'a plus sa boussole, sa tétine rassurante: sa vérité granitique estampillée JDR sans laquelle il n'est rien! Panique des décodeurs de tout poil!


Et oui. Force est de constater que cette frontière entre journalisme est fake news n'est qu'une fabrication artificielle créée pour essayer de garder encore quelques années ou quelques mois le troupeau sous la coupe des chiens de berger historiques, alignés sur la structure de pouvoir plutôt que sous celle de nouveaux venus pas encore totalement dressés.

Bonjour, nouveaux éléments renforçant l'hyppothèse de l'origine du virus depuis le labo P4 de wuhan, une enquête de franceinfotv qui rapporte que le labo a échappé au contrôle des scientifiques français censés collaborer avec les chinois et qu'ils ne savent pas sur quoi les chinois pouvaient travailler. Que ces scientifiques ont même émis des doutes sur le niveau de sécurité de ce labo au final. 


https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-enquete-sur-le-p4-de-wuhan-ce-laboratoire-en-partie-finance-par-la-france-ou-a-ete-identifie-le-virus_3920783.html


https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-etre-humain-responsable-emergence-nouveaux-virus-80160/


Les chercheurs ont identifié 177 virus qui seraient potentiellement transmiscibles à l'homme. Contre toute attente il semblerait donc bel et bien que l'on étudie des virus prélevés sur les animaux dans des laboratoires alors qu'ils n'ont pas encore créé d'épidémie !


Bonjour, ce qui n'est pas normal c'est de raconter que cette hyppothèse est prouvée fausse alors que rien ne permet de savoir. A ce jour nous ne connaissons pas l'origine de cette épidémie. Nous savons que le virus a une origine animale. Mais l'épidémie nous ne savons pas comment elle a commencé. Les chercheurs nous disent qu'ils n'ont rien constaté dans le génôme du virus qui puisse laisser penser  à des manipulations génétiques en laboratoire, mais rien ne permet d'infirmer que ce virus n'était pas stocké en laboratoire. Nous ne pouvons clairement pas nous baser sur la bonne foi des autorités chinoises, car ils auraient intérêt à mentir.


A ce jour l'hyppothèse de la foirade des labos chinois comme départ de l'épidémie est clairement l'hyppothèse la plus probable et c'est écarter cette hypothèse sans justification valide qui est insupportable et nourrit les théories du complot les plus farfelues et dangereuses.

A ce jour nous ne connaissons pas l'origine de cette épidémie. [...] A ce jour l'hyppothèse de la foirade des labos chinois comme départ de l'épidémie est clairement l'hyppothèse la plus probable 



Ah, la pensée complotiste dans toute sa splendeur. "je ne sais pas, j'ai aucune preuve donc je vais considérer que moi j'ai raison et mon histoire farfelue est la plus probable parce que j'y crois très très fort".




On a un labo qui manipule des virus dangereux en plein dans l'épicentre du départ de l'épidémie. Je vois pas en quoi c'est une hyppothèse farfelue.


Vous avez eu l'explication de "pourquoi c'est une hypothèse farfelue" plus tôt par un_et_un_font_trois.


Et le fait qu'il y a un labo de virologie dans le coin, c'est justement parce qu'il y avait plus de risque de voir apparaitre un virus dangereux dans cette partie du monde. C'est un peu comme si vous trouviez étrange qu'un volcan se réveille juste à côté d'un centre de vulcanologie.

Mais c'est impressionnant autant de morgue et de stupidité. Qu'ils aient ressenti le besoin de faire un labo P4 en Chine, et dans cette région, parce qu'ils ont été confrontés à des épidémies pourquoi pas. Mais là on a l'épidémie qui démarre dans la rue d'à côté du laboratoire (j'exagère à peine), ce n'est pas vraiment la même chose ;) Si on a une contamination radioactive à un endroit, et qu'à côté il y a une centrale nucléaire, il est quand même normal de se demander si cela ne vient pas de la centrale nucléaire.

Vous pouvez vous le demander, mais dans ce cas vous devez aussi accepter les réponses qui vous sont faites. 


On vous a déjà expliqué pourquoi votre hypothèse est farfelue (pour rester poli). A ce moment là, quelqu'un de raisonnable se dira "ah oui, j'avais pas compris". Mais non, vous préférez vous accrocher à votre croyance, et rien ne pourra vous faire douter. Je vous rappelle que vous avez zéro preuve pour votre hypothèse, vous avez juste vu une coïncidence (proximité géographique) et vous avez décidé que c'était nécessairement une causalité (parce que vous y croyez très très fort).


Donc voila ce que l'on sait sur ce virus:

- on sait que c'est à l'origine un virus infectant les chauves-souris

- on sait qu'il peut infecter d'autres mammifères

- on sait que, suite à une mutation, ce virus a acquis une capacité à se transmettre entre humain et que depuis il est relativement contagieux et suffisamment mortel pour se faire rapidement repérer.


Partant de là, vous avez plusieurs scénarios:

1) le virus mute chez un animal, est transmis accidentellement à des humains fréquentant un marché aux animaux, qui (coïncidence!) se trouve à quelques centaines de mètres d'un labo de virologie ; quelques semaines plus tard, certains de ces humains tombent malades, vont à l’hôpital où la nouvelle maladie est identifiée.

1 bis) le virus passe de l'animal à l'homme, puis mute et l'épidémie commence et on revient au scénario précédent

2) le virus mute chez un animal et cet animal sauvage est prélevé pour le labo sans avoir rencontré aucun autre humain auparavant (coïncidence!), les gens du labo ont bien entendu pris des précautions extrêmes genre être toujours revêtus de combinaisons NBC intégrales (coïncidence!), le virus s'échappe avant de pouvoir être inventorié (coïncidence!) et/ou étudié et contamine des humains fréquentant un marché aux animaux qui (coïncidence!) se trouve à quelques centaines de mètres du labo


Et vous jugez le scénario 2, celui qui accumule les coïncidences comme le plus probable ? Sérieusement ?





Ben non je n'ai pas à "accepter" une réponse si je la juge fausse dsl.

Le virus mute chez un animal, et coincidence juste après avoir muté c'est pile l'animal unique en son genre que quelqu'un va chasser et ramener en plein dans le centre ville de wuhan. Vraiment pas de chance. C'était le seul animal qui avait ce virus. Et ça tu trouves que c'est le plus probable. Je vous laisse en juger !


Autre thèse qui serait déjà plus probable :

Le virus mute chez un animal, et pendant des semaines, des mois ou des années, il se transmet d'animal en animal augmentant ainsi les chances qu'un humain intéragisse avec l'un de ces animaux et choppe le virus, qu'il transmettra par la suite à d'autres humains. 

Ce scénario implique que l'on devrait pouvoir retrouver une population de ces animaux infectés par ce virus dans la nature, c'est pour cela qu'on fait des tests, qu'on prend des échantillons etc ... qu'on rammène dans un laboratoire. Sauf que pour l'instant, aucune trace de ces animaux.


Car en effet, si l'épidémie se déclare, vu l'origine du virus, il faut absolument identifier ces animaux pour qu'une autre épidémie ne se déclare pas de la même manière à un autre endroit.  Mais bon cela ne semble inquiéter personne !


Du coup autre thèse :

Ils ont trouvé un nouveau virus chez des animaux, ils l'étudient dans un labo, et là accident il leur échappe ...


En quoi c'est farfelu ? Un accident ça arrive.


Autre thèse, la thèse criminelle ? 


Pareil qu'est ce qui permet de l'écarter ? Ben rien.


Ce n'est pas parce que tu crois qu'une thèse est la bonne ( alors que tu n'as aucune information en fait ) que cela invalide les autres thèses. Ta croyance n'est pas une preuve.


Alors remballe ta morgue stp et va réfléchir aux conneries que tu racontes.





Le virus mute chez un animal, et coincidence juste après avoir muté c'est pile l'animal unique en son genre que quelqu'un va chasser et ramener en plein dans le centre ville de wuhan. 


Ce n'est pas une coïncidence. Il suffit que le virus mute chez un animal; celui-ci (ainsi que des milliers d'autres) sont chassés et entrent en contact avec l'homme. C'est un peu comme le loto: il est extrêmement improbable que vous soyez vainqueur. En revanche, qu'il y a un vainqueur parmi les millions de joueurs, ce n'est pas improbable du tout.


Au passage, il n'est pas certain que le passage animal->homme a eu lieu au marché des animaux de Wuhan. Il a pu se passer ailleurs (par exemple à la campagne) et c'est le paysan (contaminé) qui va vendre au marché et contamine alors ceux qui, quelques semaines plus tard, iront à l’hôpital.


Ce scénario implique que l'on devrait pouvoir retrouver une population de ces animaux infectés par ce virus dans la nature, c'est pour cela qu'on fait des tests, qu'on prend des échantillons etc ... qu'on rammène dans un laboratoire. Sauf que pour l'instant, aucune trace de ces animaux. 


En même temps, on ne les recherche pas activement. Cela dit, si l'épidémie a bien été éradiquée en Chine et que dans quelques mois elle reprend là encore à partir d'un contact animal/homme, cela signifiera qu'il y a bien un réservoir d'animaux contaminés quelques part (et on commencera alors les recherches actives).



Ils ont trouvé un nouveau virus chez des animaux, ils l'étudient dans un labo, et là accident il leur échappe ...

1) comment l'ont-ils trouvé ?

2) quel est la probabilité que le premier contact animal/humain soit un chercheur (il y en a très peu) et non un des milliers d'agriculteurs/éleveurs/chasseurs/etc bien plus souvent en contact avec les animaux sauvages ?

3) pourquoi, parmi les premiers malades identifiés, il n'y avait pas de chercheurs de ce labo mais plutôt des individus lambda fréquentant un marché des animaux ?

4) qui s'est échappé dans votre scénario ? le virus ? L'animal  ?

5) pourquoi les chercheurs n'ont pas inventorié le virus/publié leurs recherches ?


Bref, toutes les objections valides que l'on vous a déjà faite et que vous refusez d'entendre parce que votre égo ne peut envisagé la possibilité que vous vous trompez. Et ne le prenez pas personnellement, vous avez juste un cerveaux tout à fait humain qui fonctionne ainsi: biais de confirmation, dissonance cognitive, etc.


Ah oui, toutes ces objections écartent également la "thèse criminelle", et si ca ne suffisait pas, pensez à ce super criminel qui diffuse une maladie relativement peu mortelle mais très contagieuse  à des individus lambda, il cherchait quoi ? à tuer quelqu'un en particulier ? ou à pourir l'économie mondiale ?



Bonjour,

Je pense que vous vous fatiguez pour rien avec votre interlocuteur :-)


Ca va vous intéresser, Heidi.news donne des infos intéressantes sur Discovery dont on attendait des nouvelles un peu plus tôt originellement.


1. Il avait déjà été dit que le recrutement de patients souhaitant participer au test était compliqué parce qu'ils voulaient tous de l'hydroxychloroquine.


2. Mais en fait, même à "court" de patients, Discovery a pris 15 jours de retard avec le peu qu'elle avait car...  le Remdesivir n'était plus disponible en France! Ce qui confirme pour ce médicament que, mis à part ses effets secondaires visiblement nombreux et aigus, si jamais il s'agit de la molécule miracle, on n'en aura pas suffisament. En tout cas, 15 jours de retard sur un essai aussi important dans une telle période, ça montre que ce choix de molécule était une erreur.


3. Enfin, la pépite : "Cela nous a obligé à fournir un travail supplémentaire pour expliquer, notamment dans les médias, qu’il n’y avait aucune preuve de l’efficacité de la chloroquine à ce stade. "


Càd qu'on fait entrer dans une étude clinique ouverte les patients qui ont été convaincus qu'il n'y avait pas de preuve de l'efficacité de la chloroquine. Or ils savent ce qu'ils vont recevoir. Ca entraine des biais considérables sur base d'un éventuel effet placebo positif ou... négatif.

J'ai un peu peur de la fiabilité des résultats de Disocvery, en France en tout cas.

Le lien : l'excellent Heidi.news

Merci pour le lien.


En effet, je partage vos craintes sur un possible effet placebo/nocebo. Cela dit, le covid-19 a l'air d'être une maladie suffisamment sérieuse (au moins dans les cas les plus graves) pour limiter les effets placébo.


En tous cas, nous disons donc tous un grand merci à Didier Raoult pour avoir bien saboté toute la recherche médicale sur un possible traitement du covid-19. Champion !



Oui c sur que l'effet placebo est sans doute limité sur ce genre de maladies infectieuses. 


Je ne suis pas aussi sévère avec Raoult. Il a renversé la table, c'est certain mais ça permet d'évaluer dans d'autres tests deux molécules (hydroxychloroquine et azythromycine) qui sont, si on prend le remdesivir comme métrique, très connues, avec peu d'effets secondaires et tout à fait disponibles.

En soi, si on oublie la polémique, au vu des tests in vitro, autant les soumettre aux tests comme les autres.


Sans lui, on n'en parlerait pas, ce qui serait mieux mais on ne les testerait pas, ce qui serait moins bien.


Ce virus est particulier, on verra !

Ce que je vous expliquais, mais vous n'avez pas compris ou je me suis mal exprimé. Il est hautement improbable que le virus ait muté chez l'animal qui a contaminé un humain. Il est beaucoup plus probable que la mutation ait eu lieu bien avant, et que cette nouvelle souche de virus soit présente dans l'organisme d'une population d'animaux.


Donc on devrait pouvoir retrouver cette population d'animaux.


Et je ne sais pas s'ils sont oui ou non recherchés actuellement, mais cette recherche est normalement un élément primordial de la lutte contre la propagation du virus.


Pour Ebola c'est ce qui a été fait. Ils ont découvert que ç'était une maladie qui sévissait chez les grands singes et qui les décimaient. Et ils ont traqué les animaux infectés pour mettre fin à la propagation de la maladie.


"Quelle est la probabilité que le premier contact animal/humain soit un chercheur (il y en a très peu) et non un des milliers d'agriculteurs/éleveurs/chasseurs/etc bien plus souvent en contact avec les animaux sauvages ? "


En l'absence de la moindre certitude sur la façon dont il a pu passer de l'animal à l'homme, comment pouvez-vous évaluer une telle probabilité ?


Si on regarde les autres maladies, comme par exemple la grippe aviaire. Les contacts entre les humains et les oiseaux / poulets sont extrêmement nombreux. Et certaines souches de grippe existent depuis toujours. Alors si c'était aussi probable que vous le dites, comment expliquer qu'il n'y ait eu que une ou deux épidémies de telle ou telle souche de grippe dans l'histoire ?


Le passage de l'animal à l'homme est tellement rare, que du coup votre argument tombe à l'eau. En l'absence de raisons factuelles pour les estimer, la probabilité qu'un chercheur l'ait trouvé sur des animaux, d'autant que c'est ce qu'il cherchait, n'est pas moins probable.


Pour le reste pourquoi il ne l'aurait pas publié franchement, je ne sais pas, mais ç'est franchement pas un argument pour écarter une telle piste. On peut imaginer 1000 raisons ... Tout le monde a vu des films comme contagion. Une surface non décontaminée par négligence, et c'est parti ...



Ce ne sont plus des ficelles mais des câbles... Et le pire c'est que ça marche toujours.


1- Un gouvernement veut mettre un État en difficulté (mais ça fonctionne aussi pour un opposant lambda), il missionne discrètement une de ses agences (*).


2- L'agence balance une "info" susceptible de gêner ou de salir l'adversaire à un journaliste qui la publiera par complaisance, conviction, ou un peu des deux. Peu importe que "l'info" soit vraie ou non, l'essentiel étant qu'elle soit du domaine de "l'envisageable" et surtout matériellement impossible à vérifier.


3- Le journaliste commet son article, si possible dans un "journal de référence". Il est ensuite repris par une agence de presse - par complaisance, conviction, ou un peu des deux - qui lui donne un label d'authenticité.


4- La dépêche est mécaniquement reproduite par plusieurs titres de presse et, toujours en l'absence  de la moindre preuve, elle devient une "info" validée par le consensus éditorial. "Si toute la presse le dit, ça ne peut pas être complètement bidon", pensera l'esprit le plus indépendant.


5- Cerise sur le gâteau, des "décodeurs" et autres "factcheckeurs" apposeront un tampon "fakenews" et/ou "complotisme" sur quiconque tentera de critiquer cette "vérité officielle".


(*) Il arrive parfois que l'agence prenne l'initiative en devançant les désirs du gouvernement... ou pour l'emm... (mais là c'est un coup de billard à trois bande).

Je suis amusé.

J'ai posté ça sur le fil de l'article relatif aux Tweets de l'ambassade de Chine.

Faut croire qu'on me lit puisque voilà un article plus ou moins sur le sujet

*************

Je vous livre les conclusions auxquelles je parviens après quelques jours d'exploration web des déclarations plus ou moins officielles de politiques, d'experts et autres influenceurs médiatiques:


Les Chinois sont responsables de la diffusion du Corona virus dans le monde. Ils ont développé ce virus et l'ont répandu dans le but de détruire l'économie occidentale.

Ils ont menti sur sa dangerosité pour faire baisser la garde des pays occidentaux. 

Ils sont allés jusqu'à répandre le virus dans leur propre population pour tromper leurs ennemis

Ils continuent à mentir. Normal ce sont de Chinois et en plus des Communistes.


Mort de rire :-)


Évidemment vous ne trouverez pas toutes ces conneries aussi clairement émises et concentrés dans une seule déclaration ou avis. Mais c'est en substance ce que NOS "Pouvoirs" nous proposent comme explications.


Je vous invite donc à écouter le dernier live de Jancovici .

https://www.youtube.com/watch?v=QGEai5owA4w&t=2221s

En particulier le moment où il explique (27.30 mn) que si on ne pourra pas prouver que le Corona virus a un quelconque lien avec le bouleversement climatique, par contre le genre de régulation forcée (Voir l'équation de Kaya) qu'on a en ce moment est illustrative du genre de régulation involontaire qu'on aura si on ne réduit pas globalement volontairement la dépendance aux combustibles fossiles.

Pour simplifier, si on ne se calme pas sur les conneries, la planète, la nature, les divinités, la physique, le Cosmos, le Dao (choisissez votre vecteur préféré ;-) ) se chargera de nous calmer à l'insu de notre plein gré et il n'y aura pas de quartier... :-)

 

Cela me rappelle ma jeunesse lorsque je lisais ce genre de littérature.

Pour une fois que ce ne sont pas les Juifs ou les Arabes dans le colimateur

Quelle aubaine quand même ce contre-feu bien commode tout dirigé vers le perfide Chinois !

Ce fameux labo qui aurait délibérément fabriqué un méchant virus ou simplement laissé sortir ce méchant virus par incompétence et négligence n'est-il pas franco-chinois? Voire avec  des liens suspects avec "nos" dirigeants? 


Ça expliquerait que le "haro sur la Chine" soit puissant aux USA et un peu plus précautionneux en France. Sans compter que dauber sur la Chine alors qu'on dépend d'elle pour un approvisionnement vital... alala, c'est dur la mondialisation!


Attendons la suite. Ce n'est en effet pas vital, pour l'instant, en tout cas pas autant que la question de la pénurie de matériel qui perdure, masques, blouses, gants, tests, et autres. Mais bien sûr, c'est utile de parler d'un sujet qui pourrait prendre toute la place, impulser des polémiques de toutes sortes, faire se battre les montagnes, bref foutre le bouzin et noyer le poisson. 


Pour ça, les zozos qui nous gouvernent font preuve d'une compétence rare.

Merci d'avoir creusé cette question.


1. L'hypothèse de la transmission directe d'un animal à l'homme sans passage par la case "labo de Wuhan" est de loin la plus vraisemblable.


2. Dans ce cadre, on n'a finalement pas beaucoup d'éléments concrets pour accréditer la piste du marché de Wuhan. Les informations sur le "malade 0" sont contradictoires et changeantes, a priori, on ne l'a toujours pas identifié et ce ne sera peut-être jamais le cas.


3. Par contre, il faut m'explique pourquoi la théorie d'une fuite accidentelle hors d'un laboratoire amène ce genre de réflexion : "C'est relativement irresponsable d'évoquer ce qui, sans preuves à ce stade, relève d'une théorie du complot." Ce "professeur de sciences politiques réputé" pourrait-il spécifier le complot qu'il identifie ? Encore un qui aurait accusé Galilée de complotisme pour sa théorie héliocentrique.

Que dire ? 

En instillant dans les têtes l'idée qu'il y a un possible coupable, le Chinois menteur, manipulateur ajoutons fourbe pour faire bonne mesure, ça rassure le pékin (oups désolée) qui peut passer sa colère ailleurs.. 

Puisque le virus est présent partout dans le monde, est-il vraiment important de savoir actuellement si le gouvernement chinois a menti ou non sur le nombre de morts dues au covid ? S'il a ou avait dit la vérité, les gouvernements auraient-ils été mieux préparés ? Maintenant, on nous sert la théorie du virus échappé... Ça renforce encore l'idée d'un complot chinois responsable, voulue on non d'ailleurs, mais bien commode... Et que Macron se mette à la traîne derrière Trump, comment dire ? sans être vulgaire, ça me troue...

Une chose est sûre : je ne voudrais pas être d'origine asiatique vivant en France ou aux Etats-Unis

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.