474
Commentaires

Villepin-Sarkozy : la ligne j@une de la folie ?

Ils se le murmurent entre eux. Ils se répètent, faussement terrifiés, les menaces les plus sanglantes de l'un contre l'autre. La plupart des journalistes politiques français savent bien que la relation Villepin-Sarkozy est irrationnelle, tissée de haine pure.

Derniers commentaires

Quand Montvalon parle de fascination de la part de la gauche pour Sarkozy, je suppose qu'il parle de certains politiciens ..car je peux lui assurer que le peuple de gauche n' est nullement fasciné par ce président!!!
Secondement , si les journalistes se laissent insulter, tant pis pour eux s'ils perdent des lecteurs. Comment faire confiance à un journaliste qui accepte d' être humilié, rabattu à une pauvre chose. Devant l'insulte, on part: c'est simple...

arie
Sur la chute des ventes de Marianne, je dirais que les articles inacceptables sur le 11-Septembre, notamment ceux de Bénédicte Charles, ont certainement eu un effet désastreux. Cela m'a personnellement décidé de ne pas renouveler mon abonnement, et je connais d'autres personnes qui ont fait de même.
Gérard M. Spicoloque
C'est peut-être tard pour donner un point de vue! Essayons quand même.Je suis psychologue clinicien et je me suis pas mal intéressé aux personnage historiques qui ont dirigé des pays, et ont été diagnostiqué "fou",c-à-dire psychotique ( n'ayons pas peur des mots) par exemple, comme Louis 2 de Bavière. Ce dernier a fini noyé dans un étang avec le psychiatre qui voulait le soigner, et qu'il a englouti avec lui. Faut dire qu'il était un peu plus costaud que Sarko! Il faisait construire des châteaux--style walt Disney-- encore visible aujourd'hui, avec l'argent du contribuable; Avait nommé son cuisinier 1° ministre,et ne sortait jamais de ses donjons (peur des femmes!)
La question qui se pose c'est: "En quoi la folie de Sarko est contagieuse pour le bon peuple que nous sommes?" Je m'explique. Après tout, un fou ne me dérange absolument pas; j'en ai côtoyé quelques uns (j'ai 63 ans:20 ans éducateur,20 ans Psycho. un "chouilla" psychanalyste). Ce qui pose problème c'est la place où il se trouve. De là, non seulement il dicte sa loi, l'impose, manipule sans vergogne; mais qui plus est, il sert de modèle à nombre de nos concitoyens, qu'il arrive à fasciner, vous l'avez dit dans l'émission (c'est d'ailleurs le propre de la folie de faire peur, et en même temps de fasciner). Qu'il serve le capitalisme ne fait aucun doute, mais faut voir comment...même eux ne s'y retrouvent plus!
Désolé pour l'aspect didactique de mon texte,mais la question posée par "ligne jaune" est sérieuse! Effectivement elle aurait mérité qu'un Psy se mouille, pour laisser les journalistes faire leur boulot...ce qu'ils font d'ailleurs très bien à mon goût (je parle de toute l'équipe d'Asi).
Mais les psy ne veulent généralement pas sortir de leur nuage...tant pis.
Chavez imite de plus en plus Castro dans sa main mise sur les médias.
Je crois que il en fait vraiment trop.
Le delai officiel pour l'appel par le parquet a expiré....

On devrait en savoir plus dans les heures qui suivent..

Allo Denis Robert, zavez des nouvelles de votre avocat??
Pourquoi ne pas avoir invité un pshy?
Bon, juste un petit post pour signaler que Jeanphi a à mon sens soulevé un lièvre plus qu'intéressant.
Sans être "chaviste" ni anti - précision qu'il convient de faire, apparemment -, les commentaires qui ont suivi, notamment de Djac Baweur, Sleepless, Arya etc, m'ont semblé être ultra-pertinents quant à, effectivement, le degré de profondeur accordé aux sujets traités par @si.

Nous avions déjà eu une réponse de Daniel Schneidermann, que je n'ai pas oubliée: le choix des sujets et leur priorité établie en fonction des moyens et de l'effectif du site.
Je pense qu'elle est aussi valable, j'imagine, dans ce cas de figure. Que le site ne peut explorer forcément tous les méandres en profondeur des sujets décryptés, faute de temps, de moyens, d'effectif. Comme le disait Danette ci-dessus.
Déjà, 3 émissions pour le prix d'une, je trouve ça plus que positif: nombre d'autre sites d'infos ou de décryptage se contentent, pour le même prix et parfois bien plus d'abonnés et de moyens, d'articles et de chroniques.
Je ne dirai donc pas que je suis déçu par @si, puisque c'est le contraire, en fait, et ce, malgré ce que je dis parfois.

En revanche, il est aussi vrai que, pour rester dans le cadre et les moyens du site, inviter, comme il est dit plus haut, des personnes du Monde Diplomatique ou des sociologues. Où préciser s'ils n'ont pas souhaité intervenir ou fait suite à la demande.

S'il n'y a pas moyen, peut-être aussi le préciser dans un "chez nous" par exemple.

Sans être catalogué de manière surprenante, comme l'a justement signalé Sleepless ci-dessus, parce-qu'on met en lumière un point d'actualité, c'est peut-être possible ?
Il se trouve que je pense que Chavez effectivement pris part à la fermeture des chaines Vénézueliennes. Il est au pouvoir, des chaines ferment, il ne dément pas...
Toute information complémentaire est bienvenue à ce sujet. À l'heure qu'il est, je n'ai pas trouvé plus.
Une émission un peu décevante au vu de la richesse potentielle du sujet et de ce qu'il révèle de la psyche des deux protagoniostes.

Il y avait surtout une ligne jaune que seul Dominique de Montvallon a timidement aprochée , sans que personne ne rebondisse dessus : le fait que le caractère radical et (apparemment) irraisonné de la haine que porte Nicolas Sarkozy à Dominique de Villepin s'explique en grande partie par le rôle que le premier ferait porter au second dans sans déboires conjugaux et/ou leur colportage dans le tout Paris.

"En 2004 il (Nicolas Sarkozy) est l'objet de deux machinations. La première c'est l'affaire Clearstream, qui vise à faire croire qu'il possède des comptes bancaires à l'étranger, et qui rebondira spectaculairement en 2006. La seconde tient en un dossier monté par une officine qui atterrit sur le bureau de Cecilia : on y parle des voyages de Nicolas Sarkozy en Corse et à Nice, en galante compagnie. Cecilia décide de rompre et de rejoindre le publicitaire Richard Attias....Les rumeurs sur sa vie privé, écrit Catherine Pegard dans le Point du 15 janvier 2006, il ne les pardonnera jamais. Pour Nicolas Sarkozy, l'initiateur de ces basses manoeuvres ne peut être que son ennemi juré, le premier Ministre, Dominique de Villepin, avec l'aval de Jacques Chirac"
Histoire secrète de la 5è république Editions de la découverte 2006

Cette thèse on la retrouve à plusieurs reprises en filigrane dans des articles de presse sur les deux hommes. Elle ne peut pas être connue de la plupart des journalistes de la place de Paris, et elle est cruciale pour comprendre le caractère impitoyable de l'acharnement de Sarkozy contre Villepin (et à mon sens beaucoup plus compréhensible par tout un chacun s'il s'avère qu'on s'est effectivement également attaqué à sa famille, même si le mode de retorsion revient à une instrumentalisation malsaine de la justice par l'executif).

Ma question est donc : si elle est connue, vraie ou fausse, pourquoi n'est-elle pas abordée clairement, ne serait-ce que deux minutes dans une émission qui questionne les racines de la folie entre deux hommes.

Parce qu'evoquer le sujet de la famille du président, c'est entrer sur un territoire radioactif, entrainant des mesures de retorsion de la part de l'elysée? (et la on a une véritable et absolue ligne jaune)

Parce que evoquer cette histoire, c'est redonner le mauvais rôle à Villepin, la nouvelle star du jour de tous les opposants à Sarkozy qui veulent le voir perdre la présidentielle de 2012?

Parce qu'on est en face de la vieille tradition française de pudeur concernant la vie privée, même si celle ci peut éclairer des zones d'ombres importantes de la vie publique?

Ceci me laisse assez perplexe...
Eh eh...
Dites moi, Jeanphi, si j'ai compris.
Votre sujet - parce que la ligne j@une est une émission, pas un article, il faut la pitcher ; - ) - c'est, en gros, comment les médias français (anciens et nouveaux) traitent - mal - de Chavez ? C'est bien ça ?
Autant vous dire que je me sens encore plus incompétent que sur les souffrances animales, le cash-back et le climat réunis ;-)
Comprends pas.

Concernant cette dernière émission ligne jaune, vous dites, plus haut en commentaire : "on est au cœur de comment se fait l'info !!".

Waaa. Super !

Et là, on (enfin, jeanphi) vous montre, noir sur blanc, sur un sujet (mais peu importe le sujet en soi, ça pourrait être le Honduras, ça aurait pu être la Bosnie, la Géorgie, Israel...) qu'il y a de drôles de choses qui se passent du côté "info" dans les médias français et dont @si ne parle jamais - sauf à être secoué par quelques @sinautes ; bref, qu'il y a quelque chose du côté du "cœur de comment se fait l'info", et du "cœur de comment ne se fait pas l'info", en plein dedans - à vous de pitcher, c'est votre boulot à vous -, quelque chose d'intensément révélateur des lignes idéologiques profondes des médias français (et en cent fois plus concentré dans ce que ça révèle, que dans ces histoires de Villepin/Sarko et autres épisodes à rebondissement du train-train quotidien de l'info-show distrayante).

Et là, paf, hop, vous regardez le truc, et hop le petit bout de la lorgnette : "faudrait faire une émission sur les (soi-disantes) contre-vérités dites sur Chavez ?"

Ben non, faudrait faire une émission sur "le cœur de comment se fait l'info", c'est-à-dire sur les lignes idéologiques profondes, les réflexes et formatages de vision du monde des journalistes et médias dominants en général, qui font que ça donne ce que rapporte jeanphi ci-dessus, et plus généralement font que l'"info" est ce qu'elle est.
Acrimed le fait, le Monde Diplo et Là-bas si j'y suis le font quand ils traitent du sujet. Pourquoi on les cite ? Parce qu'on est des fans ennamourés, des prosélytes indécrottables, bible à la main ? Non, juste parce qu'ils sont bien les seuls.

Parce que sinon, à ne suivre que la partie émergée de l'iceberg-show-info quotidien, on peut en tirer quelques trucs intéressants par-ci par -là, mais comme vous le dit plus haut avec justesse Julien D., quand les médias parleront de blagues carambar, vous en serez réduit à "analyser" des blagues carambars, en nous disant que vous êtes au "cœur de comment se fait l'info" - plutôt que d'analyser comment on en est venu à des blagues carambars (et accessoirement, de proposer des pistes pour en sortir).

Vous voulez à la fois être dans le courant de l'info et en même temps en dehors pour l'"analyser" ; à mon sens ça ne tient pas (le coup du beurre et de l'argent du beurre, voyez) : c'est de toute façon le courant qui domine, parce que l'immédiateté tue à coup sûr l'analyse à long terme, même avec la meilleure volonté et la plus grande intelligence du monde.

Mais bon. De toute façon, à chaque fois qu'on vous (par vous, je veux dire, ici : @si) fait part de ce genre de reproche, vous nous dites : "on est ouvert aux critiques mais bah de toute façon ça ne changera pas et ça continuera comme avant". Et, en effet, ça ne change pas et ça continue comme avant.
Dès lors le choix est assez simple.

C'est pourquoi je signale, à toute fin utile, et en réponse à un autre commentaire ci-dessus faisant part de la nécessité de soutenir @si financièrement parlant, qu'Acrimed a aussi besoin de soutien financier. Certes, il y a moins de vidéos dedans, mais on a des trucs de ce genre en échange. Je dis ça, je dis rien.
Oui, mille fois oui, je ne sais pas combien d'entre nous pensent cela, mais pour ma part j'y souscris complétement.
Merci Djac
je ne sais pas combien d'entre nous pensent cela

En tout cas, je renchéris des deux mains (et des deux pieds si nécessaire), à ces posts nécessaires et très construits de Jeanphi et de Djac Baweur.

Pour répondre à Guy, comme le dit si bien Djac : le problème n'est pas Chavez. Du moins pas seulement Chavez. De même que, dans cette émission, vous dites que le problème n'est pas Villepin ou Sarkozy, mais plus comment les journalistes traitent de l'info sur ces personnages, que savent-ils et que peuvent-ils dire ou non, c'est bien cela ?

Alors maintenant, je crois que vous et DS, avez fait un certain nombre d'émissions sur Sarkozy et son rapport aux média. Comme je le disais plus haut, je ne crois pas qu'en faisant une nième variation sur ce thème avec le "buzz du jour", on en apprenne beaucoup plus. Par contre, dans le thème "comment se fait l'info", comment se fait-il qu'il n'y ait pas encore eu une seule émission qui approche, même de loin, la différence de traitement entre certains sujets (ou certains pays), à l'international ? Cette problématique a été abordée en une phrase lors de l'émission avec Mélenchon, qui expliquait la "circulation circulaire de l'information" : ça part des EU, ça fait un tour et ça arrive tout frais à l'AFP. Vrai ou pas ? Comment ça marche ? Qui sélectionne, et pourquoi ? Je doute que tous les journalistes soient des méchants qui prennent un malin plaisir à dire n'importe quoi sur Chavez. C'est juste que c'est plus simple de reprendre ce qui se dit ailleurs ? Que tout le monde dit du mal de lui, alors personne ne se plaindra même si c'est pas vrai ? Je veux dire, comment se fait l'info, qui décide ? Y-a-t-il une ligne directrice imposée, ou les journalistes eux-mêmes sont-ils prisonniers de leurs préjugés ? Et dans ce cas, est-ce qu'ils ne dérogent pas à leur obligation d'être le plus objectifs possible, et de rapporter les faits ?

Voilà, ce sont des interrogations générales. Le sujet Chavez est un cas d'école, comme le Honduras. Il y en a d'autres, bien sûr. Mais il me semble que Jeanphi donne suffisamment de documentation, et suffisamment d'invités possibles, pour tenter de répondre à ces questions en abordant ce sujet.

Et pour votre compétence, Guy, ne vous inquiétez pas : déjà, votre compétence d'animateur n'est pas en doute, ce qui est l'essentiel. Pour ce qui est du dossier, prenez un peu de temps pour lire les liens de Jeanphi. Au pire, si vous arguez que vous n'avez pas le temps, vous pouvez toujours faire une semaine sans émission pour mieux préparer la suivante, non ?
Je surenchéris à ce qu'écrit Djac... (qui l'exprime de façon moins brutale que moi)... ;o)
Euh, Guy, c'est quoi cette réponse à l'excellent travail de Jeanphi ?
clair la réponse n'est pas à la hauteur, surtout que Guy nous a bien dit qu'il y connaissait rien au climat et ça l'a pas empêché de faire l'émission sur le climategate. Cette réponse sent la fuite.....
Je demandais si j'avais bien compris !
Je suis tout à fait d'accord pour analyser le traitement par les médias français de Chavez.
Je vais le soumettre à DS qui décidera s'il souhaite que nous le traitions ou pas.
Et si oui, si c'est une Ligne Jaune ou un Arrêt sur images.
Je vous fais remarquer que je n'ai justement cité dans ma réponse que des émissions que j'ai accepté d'animer... en reculant !
Mais je les ai faites ;-)
De grâce, ne soyez pas trop modeste ^^ ! Il est évident que la relation de Chavez aux médias (qu'ils soient français ou internationaux) est un sujet qui n'est traité quasiment nulle part ailleurs : si @si ne le fait pas, personne ne le fera. Je crois d'ailleurs qu'il est plus intéressant d'en faire une ligne jaune car DS restera centré sur la forme et n'abordera pas le fond politique. Dites oui, dites oui, dites oui, dites oui, dites oui,.... ;)
"si @si ne le fait pas, personne ne le fera"

Ho ben si, c'est déjà fait, en long en large et en travers...
Et ben voilà, si c'est déjà fait, et bien fait, pourquoi le refaire, et sûrement en pire, ici ?
Parce que le pluralisme est chose à cultiver. Parce qu'Acrimed a un certain point de vue, et que d'autres points de vue (aussi étayés, aussi fouillés, etc...) ce serait enrichissant.
Parce que quand il n'y aura plus Acrimed, que restera-t-il ?
Mais il faut avoir des compétences pour fouiller ce genre de points de vue, compétences qu'@si n'a pas pour l'instant et ne peut avoir étant donné la faiblesse de sa structure.

Bon, sinon, moi, j'avais proposé un "coin de l'@sinaute" où nous aurions pu évoquer ce genre de choses entre nous, avec les infos que chacun aurait glanées de ci de là, mais DS refuse de m'écouter, et il a tort...
Ha parce qu'Acrimed a une structure plus solide qu'@si ?

C'est pas une question de solidité, c'est une question de ligne de conduite.
Et quand on a pas les compétences sur un sujet, ben on invite des gens qui en ont. Comme inviter Lordon sur les médias et l'économie cet été - comme par hasard, grand succès.
Ben non, mais y a sans doute des journalistes compétents chez Acrimed sur ces problèmes, y en pas à @si, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise d'autre ?

Et je suis désolé mais vous pouvez inviter qui vous voulez (et d'ailleurs, n'oublions pas qu'Acrimed fonctionne un peu en circuit fermé, c'est-à-dire n'invite pas si souvent que cela et ne donne jamais l'occasion à ses lecteurs de s'exprimer sur ce qui est écrit là-bas, donc vous êtes gentil, mais Acrimed a tout autant de défauts et peut-être de bien plus importants qu'@si...) si vous n'avez pas en face un mec un tant soit peu au courant des faits et donc capables, y compris dans un débat, d'orienter les choses, de rappeler tels chiffres, tels événements qui viennent soit confirmer, soit infirmer ce qui se dit, eh ben, vous ferez une émission merdique !

Et grand succès, ok, je ne viens pas vous dire que cela est inintéressant, c'est bien pour ça que je propose une nouvelle couleur à @si, le violet, entre le bleu de l'enquête et le rose de la chronique, pour qu'on puisse ici débattre de sujets traités par Acrimed ou ailleurs que des @sinautes auraient jugés importants mais qui dépasseraient les compétences journalistiques du site. Alors, ok, cela ne remplace pas une émission mais bon, quand on voit le mal qu'a "D@ns le texte" à attirer les foules, je comprends qu'on soit ici frileux pour se lancer dans de nouveaux projets d'émission.
"Acrimed fonctionne un peu en circuit fermé, c'est-à-dire n'invite pas si souvent que cela et ne donne jamais l'occasion à ses lecteurs de s'exprimer sur ce qui est écrit là-bas, donc vous êtes gentil, mais Acrimed a tout autant de défauts et peut-être de bien plus importants qu'@si...) "
Djac est peut-être "gentil", mais alors vous, il va falloir aussi que vous trouviez un sujet que vous connaissez au moins un peu, juste au moins pour qu'on vérifie qu'une telle perle rare existe.
Hein quoi comment ?
Ah oui, Acrimed est une association, n'a que peu de moyens surtout au niveau du temps, et que cet observatoire est constitué de bénévoles qui n'ont pour le moment pas le temps de faire ni de gérer un éventuel espace de discussions sur les articles.

Quant à votre tirade sur les sujets qui "dépasseraient les compétences journalistiques du site ", les journalistes du site apprécieront cette phrase, surtout émanant d'un forumeur étranger à toute espèce d'argument, quel qu'il soit.
Et ? Vous excusez Acrimed de ne pas ouvrir sa prose aux commentaires, c'est bien, c'est mimi, c'est tout vous mais en quoi cela annule ce même défaut qu'@si n'a pas, lui ?

Chacun ses choix et ses priorités alors si vous êtes aussi compréhensif avec Acrimed, tâchez de l'être au moins autant avec @si !
Vous êtes réellement mal comprenant.
Ils n'ont pas le temps nécessaire de créer ni d'entretenir un forum, ils sont tous bénévoles, ont déjà un boulot à plein temps à côté, c'est une association, pas une société comme @si...
Vous comprendre quoi moi tenter expliquer vous, Tchoupi ?
Il faut vous le dire d'une autre façon, peut-être, pour que vous puissiez digérer des éléments que n'arrivez pas à intégrer ?
Chacun ses choix et ses priorités, donc...

Et mimi comme vous êtes, vous pensez qu'Acrimed demande des soutiens financiers pour ensuite les redistribuer à la Croix-Rouge ?

Lorsque vous leur enverrez votre chèque, rendez-moi un service, voulez-vous, n'oubliez pas d'indiquer au dos : "Je paie pour vous permettre de créer et d'entretenir un forum".

Merci d'avance !
Expliquez-lui, quelqu'un, moi j'abandonne, je n'ai pas la formation pour visiblement.
Dites-lui que l'argent versé en soutien par les associés peut servir à autre chose qu'un forum.
Par exemple.
Moi ça ne marche pas, mais comme Mike et moi ne pensons pas pareil, c'est peut-être l'explication.
Quoiqu'il en soit, demandez à quelqu'un de vous expliquer.
Si Dominique Gaudin par exemple veut faire une nouvelle tentative...
s'il a du temps à perdre.
Dites, si je répète encore une fois, "Chacun ses choix et ses priorités, donc", je crains de me faire lourder par le modérateur
the troll
je sais je sais je sais, mais c'est souvent plus fort que moi.
Mais vous avez entièrement raison.
(EDIT: je penseztoujours - à tort souvent mais pas toujours - qu'il y a quelque chose à récupérer en grattant les couches. Mais à ce niveau, c'est plus qu'improbable, et très certainement inutile).
Il faut juste que j'apprenne à me taire lorsque je lis ce type stupidités de type maousse.
Parfois j'y arrive, je doit être sur la bonne voie.
Merci pour rappel, Desper ^^

Mais il faut avoir des compétences pour fouiller ce genre de points de vue, compétences qu'@si n'a pas pour l'instant et ne peut avoir étant donné la faiblesse de sa structure.


Euh, Acrimed, c'est juste une asso avec des bénévoles, qui vivote en faisant la manche (ou presque).
Oui, et @si, c'est une multinationale au capital mirifique qui produit des émissions et des enquêtes et qui gère des forums, hein, Fan de Canard, c'est que ça coûte un max de gérer des forums, et tout ça avec 10 euros de plus par abonnement moyen que n'en demande pour une adhésion moyenne votre association qui ne fait que des articles...

Putain de capitalistes, hein ! Et je suis poli ! Vivement la révolution bolivarienne !
Laissez tomber finalement, Mike ne comprend rien à rien.
Déjà au départ alors qu'il ne savait pas que c'était une association + que le site a été créé par des bénévoles + que le collectif se réunit pour des animations, débats, conférences....
J'ai beau lui avoir dit 2 fois que c'était aussi un problème de temps, d'investissement (pour lui le forum c'est bla bla bla, si je l'informe qu'il y a webmaster, modérateur et toute une organisation derrière, c'est le claquage de cervelle assuré chez lui), il imite tellement bien le gars stupide au dernier degré qu'il ne comprendra toujours pas.
Mais il va surement trouver une nouvelle fois le moyen de dire qu'il a encore et toujours raison.
S'il y a une truc qu'il sait faire, c'est faire reculer les limites de la mauvaise foi.
Non mais attendez, Fan de Canard, démontrer que vous racontez des énormités ne constitue même pas un échauffement pour un héros de mon envergure ! Tout juste une distraction !
Votre score étant de zéro côté démonstration, on peut donc conclure que vous n'êtes même pas fichu de vous distraire correctement.

Et ben voilà, si c'est déjà fait, et bien fait, pourquoi le refaire, et sûrement en pire, ici ?


parce qu'on a la flemme de lire :) on préfère regarder des vidéos :)
Regardez "D@ns le texte" en pensant à Chavez, alors ! Cela fera plaisir à DS !
Bavoilà : la messe est dite ;o)
Ouh la ! Nouvelle éruption de chavisme dans le forum. Cela faisait longtemps.

En gros, voici ce que j'en pense (Guy, ça nous fera gagner du temps pour notre déjeuner de demain).

Oui, la presse mondiale écrit beaucoup de bêtises sur Chavez. De la même manière qu'elle écrit beaucoup de bêtises sur nombre de chefs d'Etat, dès lors qu'ils incarnent, comment dire, des problématiques à forte connotation idéologique (Poutine, Ahmadinejad, nombre de chefs d'Etat africains, etc).

Pour peu que ces chefs d'Etat eux-mêmes se signalent par...une certaine créativité dans l'expression publique, ce qui est incontestablement le cas de Chavez, cela accroit le nombre de bêtises potentielles.

Chavez disposant, dans les forums français, y compris dans celui-ci, d'un certain nombre de soutiens très actifs, la loupe est braquée sur les bêtises anti-Chavez de la presse. OK. Cela ne rend pas la question de ces bêtises-là intrinsèquement plus intéressante que celle d'autres bêtises, dont nous nous occupons quotidiennement.

Mais ce qui ne veut pas dire non plus qu'on ne traitera pas un jour le sujet. On le traite d'ailleurs régulièrement. Dans le cas, récent, du vraisemblable hoax "Chavez accuse les USA d'avoir provoqué le séïsme en Haïti", je crois bien qu'on a été les seuls à souligner avec insistance qu'aucun des médias internationaux qui colportaient ce bobard anti-Chavez n'en donnait la source. On ne pouvait pas faire plus. Chavez a-t-il vraiment dit ça ? Je n'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est qu'aucun de ceux qui disent qu'il a dit ça, ne dit quand il l'a dit, ni où. Claro ?

Une dernière chose, dans la perspective de cette émission que nous ferons peut-être un jour. Les médias internationaux ont récemment relaté que Chavez avait fait fermer six chaines de télévision vénézueliennes, parce qu'elles refusaient de diffuser ses (longs) discours. J'ai guetté, sur les observatoires habituels du bobard antichaviste, le démenti de cette information. Je ne l'ai pas vu arriver. Je lance donc un appel à tous les chavistes du forum, et d'ailleurs : c'est encore un bobard, ou bien, ce coup-là, c'est vrai ?
C'est écrit :
..."dans la perspective de cette émission que nous ferons peut-être un jour."
Oui mais pas avec vous et pas "Ligne j@une" ou alors ce sera avec vous et ce sera une "Ligne J@une" de daube.

Ni GB, ni DS ne sont visiblement des spécialistes de Chavez et de toute la problématique qui tourne autour, je ne vois pas au nom de quoi ceci devrait leur être reproché, étant donné qu'ils ont d'autres spécialités tout aussi intéressantes, importantes, vitales (Ouah ! La lèche !!! Même moi, je me débecte, là...) pour les @sinautes.

Encore une fois, il faut des journalistes spécialisés pour ce type d'émission, et cela se paie, et ceux qui sont spécialistes de Chavez ne vont pas être spécialistes du Moyen-Orient, bref, pas possible sur @si...

Sinon, cela fait beaucoup de bien de voir une "Ligne j@une" invitant des journalistes qui connaissent et font bien leur boulot, avec une mise en perspective tout à fait intéressante avec celui de blogueur du M. Besson...

J'ai trouvé les comportements respectifs sur l'affaire Fogiel tout à fait représentatifs, les journalistes se concentrant sur la question de Fogiel et le blogueur sur l'attitude de Sarkozy.

Le bonjour quand même à votre camarade (et là, c'est vous qui le dites lors de cette émission...) BRP !
C'est écrit :
..."Oui, la presse mondiale écrit beaucoup de bêtises sur Chavez. De la même manière qu'elle écrit beaucoup de bêtises sur nombre de chefs d'Etat, dès lors qu'ils incarnent, comment dire, des problématiques à forte connotation idéologique (Poutine, Ahmadinejad, nombre de chefs d'Etat africains, etc)."
Daniel,

Ou l'on est heureux d'apprendre que vous lisez les forums....peu de temps pour répondre ce matin... rapidement

"La presse mondiale (...) écrit beaucoup de bêtises sur nombre de chefs d'Etat, dès lors qu'ils incarnent, comment dire, des problématiques à forte connotation idéologique (Poutine, Ahmadinejad, nombre de chefs d'Etat africains, etc). "

Faudra m'expliquer ce que signifie "forte connotation idéologique", quand on est chef d'état, on est nécessairement connoté idéologiquement. Vouliez vous dire "à l'encontre de l'idéologie dominante ?"

Vous pouvez remplacer le contenu de la paranthèse par (Hitler, Staline et nombre de dictateurs...), parce que c'est ce que vous vouliez dire, et que dans le fond, c'est plus simple.

Beaucoup à dire sur le reste, mais peu de temps (d'autres le feront sans doute plus brillament que moi), il faudra sans doute relire les 4 vite dits cités plus haut pour voir à quel point vous mettez en doute les hoax sur Chavez ;-)

Conclusion provisoire
Chavez censure la playstation, [s]Nintendo[/s] DS censure Chavez. (Bon fallait que je la fasse, pardon, je sors)
""La presse mondiale (...) écrit beaucoup de bêtises sur nombre de chefs d'Etat, dès lors qu'ils incarnent, comment dire, des problématiques à forte connotation idéologique (Poutine, Ahmadinejad, nombre de chefs d'Etat africains, etc). "

Cela sous-entend-il (ce qui serait quand même assez incroyable) que Bush n'a pas incarné, ou Obama n'incarne pas, ou le parlement européen n'incarne pas, des problématiques à forte connotation idéologique ????
@Guy

Dont acte.

@Daniel

Ouh la ! Nouvelle éruption de chavisme dans le forum.

Ah, c'est comme ça que vous voyez les choses ?
Perso (je laisse chacun répondre), je ne me sens pas plus chaviste qu'anti-chaviste.
C'est juste que je vois encore une fois de la manipulation médiatique à l'œuvre, et qu'il m'étonne qu'un site dédié à l'analyse et à la critique desdites manipulations ne bouge pas sur ce sujet, ou à reculons et de toute petite manière, à force de questionnements dans les forum.

Si, maintenant, vous considérez que toute demande ou suggestion de traitement d'une information ou de précisions sur un sujet implique voire révèle une adhésion à une tendance politique, un courant idéologique ou autre forme d'investissement de la part du demandeur, on risque d'avoir des surprises.
Je vous laisse imaginer à quel type d'amalgame on arrive avec un tel raisonnement.
Bé oui (on s'est croisé)
"Nouvelle éruption de chavisme"

Moi, cette seule expression m'achève.

Du chavisme ? Mais on s'en fout de Chavez !
Ce n'est pas la question, bon sang de bois ! On n'est pas là pour défendre Chavez et le rendre plus blanc que blanc à tout prix ! Si je me met à recenser les exagérations et informations fausses sur Ahmadinejad, vous allez me traiter de Ahmadinejadiste ?

Chavez, c'est un chef d'état incarnant une certaine idéologie ; à ce titre, il a sûrement fait de bonnes choses, il en a sûrement fait de mauvaises, comme n'importe quel chef d'État. Dans quelles proportions, je n'en sais rien, et ce n'est pas le sujet ! Mais la levée de bouclier que suscite son idéologie révèle, en creux, et formidablement bien, des pratiques journalistiques et une autre idéologie, celle de ceux qui font l'info, précisément, et c'est ça le sujet !

Vous constatez que, ho, tiens, on dit des "bêtises" (ça aussi, comme expression... des "bêtises"... franchement... ) sur Chavez. Ho, et puis tiens, on a dit des "bêtises" sur le Honduras.

Et puis ?
Et puis voilà, fin du ban, on passe à un autre sujet, hop hop hop, c'est l'actu, y'a du Frédéric Mitterand, du Polansky, du Villepin/Sarkozy, wéééé.
Mais pourquoi ? Pourquoi ces "bêtises" apparaissent-elles systématiquement ? Quelles conditions matérielles de l'information, quelle fabrique du journalisme, quelle circulation et origine des infos, quelles visions du monde, opèrent pour qu'on arrive à ces "bêtises" systématiques, "bêtises" qui vont toujours dans le même sens ?

Mais non. À chaque fois, vous vous arrêtez au seuil de ce pourquoi, on creuse pas plus avant, je sais pas, je comprends pas, une sorte de tabou, un pas infranchissable. Inviter des sociologues ? Heuuu, ha ben non, hein, oulàlàlà. Le Monde Diplo ? Ha non non non, on est assez grand tout seul, et puis ils font trop long, oulàlàà.

Au fond, vous ne faites que de l'info sur l'info, média sur les médias, et ce faisant, vous êtes contraint et formaté par exactement les mêmes contraintes et formatage que tous ceux qui font de l'info et du média, sans pouvoir faire le pas de côté qui permettrait une véritable analyse, un véritable décryptage. Ça doit être ça le truc. Il faudrait analyser plus avant, mais je vois pas autre chose pour expliquer cette répugnance à aller plus loin que le simple recensement de "bêtises".

Bon, vraiment ça me déçoit. J'y croyais, moi, en arrivant sur @si.
Guy est sans conteste un excellent animateur, Daniel aussi, mais le système, le cadre général, la ligne directrice, ne fonctionne pas sur le fond. Pffff, déçu, oui.
Donc y a pas besoin de parler de Chavez ou du Honduras pour critiquer de ce type de pratique journalistique et on peut tout aussi bien la dénoncer en invoquant les affaires Mitterand, Polanski, Villepin/Sarkozy, etc.

Je vois pas bien où est le problème puisque vous admettez que la critique est plus générale que les cas particuliers évoqués...
Au-delà des cas particuliers de fractures idéologiques profondes, pas dans les cas particuliers de l'actu-show. La différence est énorme - la faire c'est déjà entrer dans la critique de fond des médias, d'ailleurs. Se demander pourquoi privilégier l'actu-show aux oppositions idéologiques majeures, en gommant, de fait, ces dernières, aussi.
Mini mot pour dire que je suis parfaitement d'accord.
Si traiter de ce que tu as appelé "l'actu show" n'est pas inintéressant, et révèle aussi les écueils dans lesquels sont tombés de nombreux journalistes, l'exercice finit par devenir superficiel : très bien il y a connivence, très bien il y a coproduction des émissions, mais j'ai aussi envie de me demander pourquoi ?

Pourquoi les journalistes ont-ils tous le sentiment d'être indépendants tandis que les lecteurs se plaignent de ne trouver dans la presse que de la soupe, et pas d'investigation ?
Pourquoi les journalistes se laissent-ils tutoyer, insulter, invectiver, humilier publiquement ? Et surtout, pourquoi l'humiliation d'un journaliste ne provoque-t-elle pas immédiatement la solidarité de la corporation (appropriée, cette fois-ci, pas comme dans l'affaire Peillon) ?
j'ai en tête le souvenir de cette ridicule conférence presse où Joffrin se fit tailler un costard par le président, ce qui provoqua rires et hochements de têtes parmi les confrères. Mais dans quel pays vit-on ?
Comment se fait-il qu'il n'existe pas d'information internationale digne de ce nom ? Pourquoi tous les journalistes ou presque tapent sur Chavez (ouh le vilain ouh le vilain - mais jamais un mot de sa politique hein, le fond, on s'en fout, on ne retient que les provocs), hurlent à l'anti démocratie en Iran, passent sous silence les élections truquées en RDC (dernières présidentielles) en affirmant que tous les observateurs estiment qu'il n'y a pas eu fraude (ah ah ah) etc.
On nous ment à longueur de colonne.
L'info est, au mieux, si superficielle que lire les journaux n'aide plus à comprendre le monde.
C'est minable.
Comment se fait-il qu'une journaliste puisse dire qu'il n'y "a plus d'affrontement idéologique" ? Et que personne ne la contredise ? Et le pire, c'est qu'elle croit ce qu'elle dit ! "je ne fais pas l'objet de pressions" dit-elle, mais bien sûr, c'est inutile ! Elle est totalement conditionnée, c'est un parfait petit soldat du pouvoir. Et elle travaille pour un grand quotidien. Franchement il y a de quoi avoir envie de se jeter par la fenêtre. A ce train là dans 15 ans le totalitarisme est à nos portes. Et il sera accueilli sous les applaudissements.

Comment en est-on arrivé là ?

Je pense qu'on ne peut prétendre faire de la critique des médias si ces questions ne sont pas explorées.
On ne peut pas non plus faire de critique des médias si on ne s'interroge pas sur les raisons des silences médiatiques, qui résonnent en moi au moins aussi fort que les battages, devenus futiles, écrans de fumée.
Les raisons pour lesquelles un journaliste NE PARLE PAS d'un évènement sont au moins aussi importantes, pour comprendre les mécanismes sous tendent la fabrication de l'info que celles qui motivent la publication d'un énième article sur une thématique débile dont on a déjà parlé 500 fois (genre la burqa).

Refuser d'aller dans ces directions sous prétexte qu'on ne parle pas du fond, qu'on s'en tient à ce qu'il y A dans la lucarne, ou qu'on ne veut pas être politique me semble dangereux. Tout en vous mettant à l'abri d'une analyse vraiment profonde des mécaniques médiatiques.

C'est dommage merde.
NB : Guy, je dis pas ça pour vous personnellement, c'est une critique générale
Non mais c'est fou cela, DanetteOchoc ! Votre "petit" mot contient une quantité de questions auxquelles je me réjouis personnellement qu'@si ne donne pas de réponses définitives !

@si est là pour fournir des éléments de réflexion et je pense que chacun d'entre nous est ensuite capable, à partir de ces éléments de réflexion, de se faire sa propre réponse aux questions que vous posez !

Eh ! On n'est pas dans une secte et ni DS, ni GB, ni les autres n'ont vocation à devenir des gourous (du moins, je l'espère...) ou des directeurs de conscience !
Pas mal, de la part d'un mec qui voulait sérieusement faire de Guy un journaliste...
Sauf que là, ce n'est pas une question de conscience du phénomène d'objectivité mais d'importance !

Allez me rechercher le philosophe qui vous sert de directeur de conscience si vous voulez que nous en parlions sérieusement !
Vous voulez parler du philosophe qui vous a expédié en 3 rounds (parce-qu'il aime faire durer), et à réussi le tour de force de souligner le vide de vos commentaires ?
Ça risquerait de faire redondance, z'avez décidément un côté maso non négligeable.
Mais je suis sûr que vous estimerez qu'il n'était absolument pas désolant de votre part de prétendre faire de Guy un journaliste, pas vrai, Mike ?
Gourou ? Secte ?

Parce que s'interroger en profondeur sur la fabrication de l'information c'est animer un mouvement sectaire ?
C'est se poser en directeur de conscience ?

Mike, sauf votre respect, je crois qu'il est temps d'arrêter la moquette.
Mais @si n'arrête pas de s'interroger, d'interroger et de vous apporter dans son contenu (émissions, enquêtes, voire chroniques) des éléments de réponses.

Ce que vous voulez, DanetteOchoc, ce sont des réponses définitives et personne ne peut vous les apporter !
Je ne cherche pas de réponses définitives a un phénomène dont la nature est marquée par le flux.
Je n'ai pas dit non plus qu'@si ne me fournissait jamais de réponses.

En revanche, ce que j'attends d'@si, c'est davantage de démontage des discours médiatiques - dans tous les aspects déjà développés par Djac, Jeanphi, Sleepless, Julien D. notamment), mission imparfaitement remplie ces derniers temps, du fait peut-être du manque de moyens ou de la volonté de produire de nouvelles émissions (ce qui réduit corrélativement le temps consacré à la préparation d'un sujet).

J'apprécie le travail d'@si, trouve que D.S. a un flair incroyable pour détecter les talents (tant du côté des journalistes que des chroniqueurs ou présentateurs). Je trouve aussi qu'il a des fulgurances critiques d'une grande acuité (certains articles sont tout simplement scotchants), mais ne peux m'empêcher d'être étonnée par certains silences, sur des questions d'une grande importance.

Certains silences sont liés au manque de moyens (c'est inattaquable), d'autres en revanche relèvent du choix "éditorial", et c'est là que je ne peux m'empêcher d'être parfois déçue.

La critique est peut-être discutable mais elle n'est pas gratuite, ni mal intentionnée, alors arrêtez un peu.
Mais je ne viens pas vous dire que votre critique est mal intentionnée mais juste que vous attendez/demandez un peu trop de/à ce site !
Mmm. Moui.

En attendant vous m'avez accusé de vouloir faire d'@si une secte.

Quant aux critiques des @sinautes, je pense que c'est à D.S. de déterminer ce qui excède les capacités su site. (les miennes en faisant certainement partie - mais les fora sont là, aussi, pour ça).
En tout cas, il faudra m'expliquer quelles sont les hordes de correspondants et d'envoyés spéciaux qu'ont grassement rétribués JREM et sleepless pour nous apporter des réponses sur ces histoires de chaînes suspendues...
Ah ben voilà, ça, OK, ça, je suis pour !

Un espace pour des @sinautes qui proposent des sujets avec des liens informatifs, sujets sélectionnés quand même par le site - sinon on risque de se retrouver avec des trucs genre "Faut-il mettre des patates dans le Bäckhoffe ? Mon enquête !" - avec forum pour débattre de tout cela, oui, oui, oui et OUI !
Rangez-moi cette susceptibilité déplacée, DanetteOchoc, on a assez d'un Fan de Canard ici !

Je ne vous ai accusée de rien du tout, je vous ai dit qu'étant donné qu'@si n'est pas une secte et que DS n'est pas un gourou, ils ne peuvent, quelque soient leurs capacités respectives, apporter de réponses définitives à vos questions...
susceptible ?
hein ?

ah ah ah.

Vous êtes définitivement un marrant.
Bonne journée.
En complément de mon message ci-dessus et en réponse à Daniel.

Dans l'émission Ligne j@une à laquelle vous me fîtes l'honneur de m'inviter (remarquons au passage le subjonctif, c'est beau), Guy m'avait cataloguée comme "hondurassienne". Evidemment, c'était un racourci pour les besoins de la présentation dans l'émission, ou du moins l'ai-je compris ainsi.
Je découvre maintenant que, non contente de faire partie de la secte des hondurassiens, c'est-à-dire des obsédés du Honduras qui ne voient que ce sujet et qui nous cassent les oreilles dans le forum, je suis également Chaviste. Mince alors. J'attends avec angoisse le moment où je me découvrirai aussi Ahmadinejiste, pro-chinoise, ou poutiniste.

Ou alors, on peut prendre de la hauteur, et voir quels sont les points communs des différents sujets sus-cités :
- ils sont à l'international
- ils sont en général peu, et toujours mal, traités par les média
Alors c'est évident, les média aiment les raccourcis et ne font pas dans la nuance. Plus c'est loin, et moins il y a de nuances disponibles de toute façon. Mais cela rejoint mon post ci-dessus, et la problématique qui, je crois, vous occupe : comment se fait l'info ? Vous répondez en général qu'il y a trop de sujets, et que l'on ne peut pas tout traiter. Donc, par une voie de conséquence qui m'échappe, vous n'en traitez aucun, et vous contentez de commenter avec votre petit cercle de journalistes les frasques des quelques-uns au pouvoir, les petites phrases assassines, qui n'aime pas qui, qui a dit quoi, dans un cercle très fermé qui ne dépasse pas une dizaine de personnes, essentiellement à l'UMP et au PS.
Oui, je suis un peu dure, car vous traitez d'autres sujets aussi. Le climat, Haïti, la maladie et le handicap (meilleure ligne j@une à ce jour) enfin je ne compte plus le nombre d'émissions vraiment intéressantes sur certains sujets. Heureusement d'ailleurs, sinon je ne sais pas ce que je ferais là. Mais, dans la rubrique "les journalistes et la politique, ou comment se fait l'info", on en reste à ce que j'ai décrit. Et c'est dommage.

Enfin, pour aller plus loin et prendre encore plus de hauteur, quel est le point commun entre nombre de ces pays, certains courants politique en France, et les média dits "critiques" tels que le monde diplo ?
- on en parle peu ou mal
- ils vont contre l'idéologie dominante, dite TINA pour résumer.
Là, certains @sinautes disent que vous ne pouvez pas passer à côté d'une analyse idéologique. Pour ma part, même si je le souhaiterais, je ne suis pas sûre que ce soit votre rôle, ni que vous en ayez les moyens. En tout cas, je comprendrais que vous vous arrêtiez à l'étape précédente. Une remarque en passant : le seul endroit où l'on n'hésite pas, finalement, à aborder des questions idéologiques, c'est d@ns le texte. Je pense notamment aux premières émissions avec Vinaver et Hazan.
Je ne suis pas sûr effectivement que ce soit mon "job".
bravo arya pour ton message je rajoute juste un détail, on peut comprendre qu'@si sarrête à ce que tu appelles "l'étape précédente" et on peut aussi pousser @si à dépasser cette limite surtout si comme toi on aimerait bien que justement il la dépasse de temps en temps.

Une dernière chose, dans la perspective de cette émission que nous ferons peut-être un jour. Les médias internationaux ont récemment relaté que Chavez avait fait fermer six chaines de télévision vénézueliennes, parce qu'elles refusaient de diffuser ses (longs) discours. J'ai guetté, sur les observatoires habituels du bobard antichaviste, le démenti de cette information. Je ne l'ai pas vu arriver. Je lance donc un appel à tous les chavistes du forum, et d'ailleurs : c'est encore un bobard, ou bien, ce coup-là, c'est vrai ?


un début de réponse dans le long post de Jeanphi:
http://www.dailymotion.com/video/xargri_chavez-censuretil-les-medias-y-sous_news
Merci Fred B, mais cette vidéo, tournée le 27 septembre dernier, ne répond pas à ma question sur la fermeture de ces chaînes en janvier 2010 !
Autres éléments ICI ?

Quelqu'un peut-il traduire ça et ça ?
(dans les grandes lignes, merci)
Le premier article explique que ce sont les cablopérateurs eux-mêmes
qui ont suspendu temporairement 6 chaînes de télévision pour non respect de la
loi de "responsabilité sociale".
Le deuxième explique que TV Chili a déposé un recours (avec succès?) car étant une chaîne
internationale la loi ne la concerne pas.
Merci JREM
en fait on dirait que Chavez a fait voter une loi pour obliger les chaines nationales à diffuser ses interventions télévisées (en tant que chef de l'état).
les chaines qui n'ont pas diffusé son intervention ont donc été punies pour non respect de la loi.
ce qu'on pourrait don creprocher à Chavez, c'est cette loi.
mais au fait chez nous, y-a-t-il une loi ou bien les chaines nationales décident d'elles mêmes de diffuser toutes les interventions officielles du chef de l'état ?
une autre question, proche, est-il arrivé que l'état "réquisitionne" les chaines pour leur imposer la diffusion d'un programme ou d'une information quelconque? si oui avec quelles restrictions ou dans quel cadre? guerre? catastrophe naturelle? catastrophe nucléaire? catastrophe sanitaire (épidémie, pandémie) ? uniquement quand c'est un problème de sécurité? ce qui pose en filigrane la question suivante: "obliger uen chaine de télé à diffuser un programme, est-ce antidémocratique? sous quelles conditions ?
comme ça très vite je dirais oui : les alertes disparition sont diffusées (télé, radio) sur demande du ministère de l'intérieur si je me trompe... faudrait voir si l'injonction est législative, ou autre
Chez nous, pas de soucis, l'Inculte, l'Aphone et le mouvernement vont direct chez TF1, les portes sont grandes ouvertes.
[quote=en fait on dirait que Chavez a fait voter une loi pour obliger les chaines nationales]

Qu'entendez vous par chaînes nationales?
La loi donne aux télévisions privées de nationalité vénézuélienne quelques obligations,
la transmission des discours entre nombreuses autres choses.
C'est en fait un cahier des charges comme en France ( même si le contenu n'est pas le même).
Les sanctions pour manquement sont surtout économiques. Le danger principal, comme en France, est le non renouvellement de la concession à son échéance. COVETEL l'équivalent local de notre CSA étant d'une indépendance douteuse. ( qui a osé dire comme le CSA?)
Dernière en date du président Chavez: l'expropriation de commerçants des immeubles de la place Bolivar pour y faire un grand centre historique.
Lui aussi pense à l'identité nationale...

Dernière en date du président Chavez: l'expropriation de commerçants des immeubles de la place Bolivar pour y faire un grand centre historique.
Lui aussi pense à l'identité nationale...


Salut JREM. Je veux bien les sources.
Merci
Il suffit de demander:

caracas
Journal dont est tiré l'article de ce matin sur les expropriations : El Universal

El Universal vu par le Courrier International

http://www.courrierinternational.com/notule-source/el-universal-0
"Quotidien généraliste Vénézuelien.
Le titre a été créé en en 1909 par Andrés Mata, poète, journaliste, diplomate et homme politique, mort en France en 1931. Profondément anti-Chávez, El Universal a fait de l’atteinte à la liberté des médias par le gouvernement Chávez son cheval de bataille."

Titre de l'article référencé :
"Denuncian que "Hugo Chávez expropia para hacerse él dueño de todo""
Traduction approx : "Ils accusent : "Hugo Chavez exproprie pour se faire le propriétaire de tout""

L'homme que le journal interroge : Julio Andrés Borges.

Wiki en français dit de Julio Andrés Borges :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Julio_Borges
"Julio Andrés Borges (1969) est un homme politique et un avocat vénézuélien.
Sorti de l'Université Catholique Andrés Bello en 1992. Il a poursuivi ses études en effectuant un master de philosophie politique et sociale au Boston College en 1994, et un master en politique publique et Amérique latine, à l'Université d'Oxford en 1996. Il a été professeur de la "chaire d'honneur" de l'Université Catholique Andrés Bello. Il est leader du parti Primero Justicia, qu'il a lui-même fondé.
Borges a été député et est candidat à la présidence de la république du Venezuela pour 2006."

Primero Justicia, toujours d'après Wiki france :
"Primero Justicia (Justice d'abord) est un parti politique de centre-droit vénézuélien d'inspiration libérale.
Le parti a été créé en 2000.
En 2005 il était parmi les partis qui se sont retirés des élections législative du pays en alléguant fraude électorale, et qui ont appelé au boycott du scrutin."

LeGrandSoir donne d'autres infos sur ce parti :

Mensonges médiatiques Venezuela : réponse à l’article « L’opportunisme humanitaire de Chávez » publié par Libération, par G. Brustier et C. Ventura.
"Bien qu’ayant largement boycotté ce processus de débat public au niveau national, l’opposition, via les porte-parole de ses principales forces (Acción democrática et Movimiento al socialismo - sociaux-démocrates -, Primero justicia -droite ultra - , Fedecameras - le syndicat patronal -), sont intervenus devant les parlementaires en session."
Le "Rose-Brun" : Ajouts à la critique de Numancia Martinez Poggi d’un article de Libération sur le Venezuela.

Il donne également au journal EL Universal une certaine couleur :
Reporters sans frontières contre Hugo Chávez.
"Leopoldo Lopez, du parti Primero Justicia qui appuie et conseille la candidature de Rosales, a créé dans son arrondissement la Brigade Policière Juvénile. Celle-ci incorpore des enfants et adolescents de 7 à 17 ans, dont la tâche est "de dénoncer tous les incidents qui se passent aux alentours de l’école et de servir de lien entre le centre éducatif et les autorités."
Il suffit de jeter un oil à la presse vénézuelienne et d’évaluer la place réservée à la critique contre Chávez et sa politique. Le quotidien El Universal estime que la réforme constitutionnelle qui sera soumise à un référendum populaire le 2 décembre 2007 présente plusieurs « zones de danger pour la liberté de la presse » et n’hésite pas à qualifier le gouvernement bolivarien de « régime [.] totalitaire ».
Ce même journal accuse Chávez de faire fuir les investisseurs étrangers, souligne « le risque d’investir au Venezuela » à cause des politiques gouvernementales, publie une longue interview de Julio Borges, coordinateur national du parti d’opposition Primero Justicia qui affirme que « Chávez veut mettre une muselière au pays [.] incompatible avec la culture de liberté du Vénézuelien », affirme que le projet bolivarien « a échoué », accuse le gouvernement de répression et de violation de « l’autonomie de[s] université[s] », fustige Chávez pour son « immoralité », se fait l’écho d’une campagne visant à mettre en examen le président du pays pour « délits de conspiration contre le système républicain et usurpation de fonction », et divulgue la lettre ouverte de Robert Ménard à Nicolas Sarkozy. Tout cela uniquement pour l’édition du 20 novembre 2007."


.......Bref, j'attendrai d'autres sources d'informations pour me prononcer sur ce sujet précis, moi.

Complément : Venezuela : « Le communisme de Chávez est en train de nous tuer ! », par Ernesto J. Navarro et Romain Migus.
http://www.legrandsoir.info/article3911.html
Il suffit de chercher:

bbc

informador

el pais

Encore un complot peut-être!
Quelle insulte?
Vous êtes susceptible à ce point?
Quant à la source demandée, merci de m'avoir dit merci,
j'en ai donnée une au hasard, il y en avait une centaine en
langue espagnole ce matin!
Parle à ma main.
BBC = pauvre journal

EL PAIS = pauvre journal

LE GRAND SOIR= la source la plus sur pour s'informer.

Encore abonné à LA PRAVDA? ou à RADIO TYRANA?

Nostalgie quand tu nous tiens!

:-)

edit:


en vidéo c'est mieux
J'ai mis "pauvre" par colère.
Les trois articles que tu as cité copient-calquent l'article d'EL UNIVERSAL.

C'est du copier-coller.
JREM, le Monde ou Libération sortent aussi des énormités.

Si tous ces médias, même très sérieux, se référent à la même source, et que cette source s'avère proche de (voire carrément être) l'opposition à Chavez, ce n'est pas un complot, mais bien un problème médiatique avéré (voir l'antisémitisme imputé à Chavez il fut un temps, par exemple).

Je rappelle que, quoi qu'on pense de Chavez, l'opposition en question n'y va pas dans la dentelle, puisque elle a déjà opéré un coup d'état militaire ; RCTV, chaîne de télévision de ladite opposition, appelle encore maintenant à la solution armée pour faire partir Chavez, en direct à l'antenne. Il faut juste faire un effort de tranposition, et imaginer ce qui se passerait en France si de tels propos étaient tenus sur TF1, ou Europe1...

Que Chavez fasse des conneries ou pas, c'est vraiment un autre débat.
La réponse est dans la vidéo que j'ai mis en lien.
Il n'y a pas lieu de douter de l'info, puisque le discours de Chavez
la confirme et la revendique.
Le site de la vidéo est un journal pro Chavez dont la lecture est
un puissant vomitif.

Enfin qu'un ou deux journaux reprennent un fausse info, c'est possible,
mais surement pas une centaine, et surement pas la BBC Internationale.
"mais surement pas une centaine, et surement pas la BBC Internationale"

Sûr certain juré craché croix de bois si je mens je vais en enfer ?
Toujours toujours toujours ?

Que cette info particulière soit vraie, ok, très bien, encore une fois il ne s'agit pas de brûler des cierges à la gloire de Chavez.

Mais ça n'enlève rien et ça n'excuse pas le fait que beaucoup d'autres ont été faussées, et que c'est assez systématique. Et c'est valable pour le Honduras, pour Israel, pour ce qu'on raconte de la dette nationale, de la construction européenne, de la Géorgie, de je ne sais pas quoi encore.

Et que ça pose problème médiatique de la construction de l'info, point. Chavez, en soi, je répète, on s'en fout. Enfin, en tout cas, c'est pas le sujet ici.
C'est vrai que ça fait un moment qu'on est hors sujet.
Grâce à toi ;)
C'est moi qui au commencé à parler de Chavez?
Les uns trouveront la décision de Chavez révoltante, les autres la trouveront légitime.
Tout dépend de ton orientation politique.
Je ne suis pas Chaviste, je suis de gauche.
Et pour moi il n'y a vraiment pas de quoi fouetter un chat.
Voilà ce que je pense de - je te cite - "la dernière en date du président Chavez".
Ni révoltante, ni légitime, simplement débile car
d'un nationalisme outrancier.
J
Je la trouve légitime...
e ne vois pas pourquoi c'est être nationaliste que, pour un état d'essayer de récupérer des immeubles anciens, symboles de son histoire... Le centre historique de Caracas est vraiment ridicule de petitesse (comparé par exemple à celui de Mexico)... Je ne vois pas en quoi Chavez est un nationaliste outrancier s'il veut réhabiliter ce qu'il reste d'ancien (et bolivarien) de Caracas.
Moi je trouve ça débile, car sa motivation n'est pas architecturale mais nationaliste.
Il trouve scandaleux qu'un commerce soit installé dans l'immeuble ou a vécu Simon Bolivar, c'est en plus un culte de la personnalité
tout aussi débile.
Verriez-vous d'un bon oeil que Tati soit installé dans une aile du Palais du Louvre ? Ou du château de Versailles ?
Plutôt que de vous enferrer dans des analogies sans intérêt, cherchez donc, à la source, les écrits et discours de Chavez.
Son nationalisme est exaspérant
ben écoutez les mecs (et les filles!), on peut plus avoir confiance en personne, il nous faut enquêter par nous même.

L'opposition dont tu parles mijote certainement un autre coup d'état, en plus en ce moment les américains sont tout près, il leur suffit de regarder au sud et ils voient Hugo ! Non chez nous une chaine pourrait débiter 24h sur 24h un flot continu de mensonges pour déstabiliser Sarkozy, que se passerait-il alors? je pense sincèrement qu'ils pourraient tomber sous le coup des lois d'exception anti terroriste car en France il est interdit de tenter de déstabiliser le gouvernement ( si un spécialiste des lois d'exception peut confirmer ou infirmer). quand au citoyen lui il peut même pas dire sarkozy je te vois".

moi quand je vois ce que le canard a compilé dans son dossier "je te vois" je dis que par petites touches successives, Sarko a beaucoup plus entamé la notion de démocratie que Chavez.

Croyez-moi Chavez il va pas tarder à se faire trucider ou exiler. depuis des décennies, en Afrique du sud et en Afrique, c'est coups d'états sur coups d'états avec toujours des dictatures militaires et pratiquement toujours avec le soutien d'une grande démocratie

c'est bien beau par exemple de critiquer les dérives du pouvoir castriste, mais Battista a tout de même fait bien pire. Fidel c'était peut être pas le panard mais Battista c'était l'enfer. Nos démocraties préfèrent généralement soutenir des futurs dictateurs qui vont collaborer avec eux qu'un président élu qui va refuser. Mieux vaut un dictateur ultra libéral et libre échangiste qu'un président élu anti libéral.

aujourd'hui en somme on nous dit plus ou moins que si on est pas néo libéral on n'est pas démocrate.
L'opposition dont on parle vocifère et s'exprime comme jamais
au Vénézuéla, contrairement à Cuba où ça reste interdit,
justement parce que les temps ont changé, et que le coup d'état
ce n'est plus vraiment possible, du moins depuis les changements
aux Etats Unis.
"le coup d'état ce n'est plus vraiment possible, du moins depuis les changements aux Etats Unis."

Ou j'ai pas bien compris ou c'est une enormité
Plus précisément il n'y aura pas de coup d'état avec la complicité US tant que Obama sera au pouvoir.
Comment pouvez-vous savoir cela ?
J'ai la faiblesse de lire tous les discours d'Obama, et je suis certain que ce n'est pas un hypocrite.
Que vous ayez la faiblesse de lire tous les discours d'Obama, pourquoi pas, mais ayez le courage de regarder ses actes.

Paradoxalement, l'ancienne administration Bush avait foutu une paix relative à l'Amérique latine trop occupée à regarder ailleurs.
Pas plus qu'au Honduras, certes,

J'avais donc bien compris
Le processus de réconciliation avance à petits pas au Honduras.
Attendons de le voir terminé pour savoir quel a été le rôle de
la diplomatie américaine.
Tu peux continuer sur le Honduras ?
Ça m'intéresse...
Si je vous mets des liens vous allez encore me taper dessus? C'est que je suis petit et faible...
Tss tss. Je risque de t'insulter un peu, c'est tout :)
je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer.

En tout cas c'est pas @si qui soignera votre cessité.

SVP, dites moi c'est du second, du dixième degré même?

Vous nous avez bien eu, allez, c'était drole, mais faut arrêter maintenant.........AHHHHHHHHHHHHHH (hurlement de desespoir...)
Vous m'avez l'air bien au courant de ce qui se passe au Honduras ces jours-ci.
Avez-vous des liens pour soigner ma cessité.
Il y a sans doute quelque chose qui m'a échappé dans la presse sud américaine pour être aussi aveugle.
Questions préalables à mediter:

- Comment se distribue la richesse et le pouvoir en Amérique latine ?
- Quel role y joue les multinationales occidentales en général et américaines en particulier?
- A qui appartient la presse dont vous nous donnez les liens ?
- Quels interets sert elle ?
- Connaissez vous la doctrine Monroe ?
- quels ont été les actes de Zelaya qui ont conduit au coup d'état ?

PS: excusez mon ironie, elle n'a rien d'insultant, bon y a plus de place.
Je vais aller dormir après avoir bien ri.
Obama adepte de la doctrine Monroe.
Y a eu la guerre de sécession entre les deux!!! Vous êtes au courant?
Vous en avez d'autres des comme ça pour demain?

Obama adepte de la doctrine Monroe.
Y a eu la guerre de sécession entre les deux!!! Vous êtes au courant?


L'allemagne est une démocratie comme elle l'était encore en 1930.
Y a eu le nazisme entre les deux!!!
Vous etes au courant?

bon à part ça, je vous propose un travail contributif pour faire une page web sur l'amérique du sud:
venezuela
honduras
alliance Bolivarienne.
les intéressés on se fait une liste mail envoyez moi un mp.
Oui rions un peu, le Chili en 1973, les contras au Nicaragua de 85 à 90, l'invasion du Panama en 89, le coup d'état à Haiti en 2004 et celui de 2009 au Honduras... (j'en oubli certainement)
Tout cela les USA n'y sont pour rien, Monroe n'est que le patronyme d'une star disparue tragiquement ou à la limite une marque de pneu. L'imperialisme américain n'existe plus pour ainsi dire depuis la guerre de sécession.

Obama est un bisounours, parlez nous un peu d'Obama et des milieus financiers, de la fermeture de Guantanamo, de la guerre en Irak, de celle d'Afghanistan...

Vous êtes tombé dans le story telling pur jus d'Obama, rassurez vous vous n'êtes certainement pas le seul.

PS: Qui a dit "si nous ne pouvons pas contrôler l’Amérique Latine, comment pourrions nous obtenir un ordre satisfaisant ailleurs dans le monde ", un indice, ce n'est ni Monroe, ni Washington, ni Jefferson.
Je préfère le story telling pur jus d'Obama au story telling nauséabond de Chavez quand il annonce 900 ans de révolution.
j'approuve tout à fait ce que vous dites, c'est bien le story telling nauséabond autour de Chavez qui nous pose un problème.
Qu'on aime ou pas Chavez ne dispense pas de s'interroger sur les mensonges répandus par "la" presse à son sujet.
Pour Daniel Schneidermann, c'est normal et on y participe joyeusement, fermez le ban la messe est dites (sic).
Mais pour tout esprit curieux, ce n'est pas satisfaisant.
Je suis certain que l'état de l'opinion publique américaine au moment des armes de destruction massive en Irak vous a choqué vu de l'exterieur. Eh ben dites vous que cela n'arrive peut etre pas qu'aux autres...
C'est ce que j'attendais d'un site comme @si que de s'interroger sur les mensonges médiatiques qui forgent nos opinions... en vain
Je n'ai jamais cru que l'Irak avait des armes de destruction massive. C'est facile à dire maintenant me direz vous.
Pas plus que je ne crois que l'Iran veuille l'arme nucléaire...tout simplement qu'en l'utilisant il provoquerait sa propre destruction en riposte.
En précisant que je ne soutiens pas du tout Ahmedimachin...Par contre j'aime bien Chavez dont je ne déplore que le nationalisme.
C'est tout de même étrange d'entendre parler de "la" presse sur un site de critique des médias.

Un peu comme si je disais que "la" presse française est unanime pour dire qu'il y a trop de fonctionnaires en France, en citant l'Express, Le Point, le Figaro, l'Expansion, Nice-matin et le Midi-Libre.

En tout cas, il y a apparemment quand même pas mal de Hondurassiens (ici, ici, ici, ici...) qui ne semblent pas tout à fait au diapason de "la" presse sud-américaine.
Je voulais juste souligner que pour se tenir au courant de ce qui se passe au Honduras il faut lire la presse sud américaine...ce qui ne veut pas dire tout gober.
En France on n'a pas grand chose, une réconciliation étant moins vendeuse qu'une menace de guerre civile.
Pas d'accord avec ça Djac?
Une réconciliation nationale, menée par les mêmes qui ont fait un pustch ? Hahem...

Et puis, je n'ai pas vu que quoi que ce soit ait été vendeur autour du Honduras. (Et, en particulier, je ne crois pas que le Monde Diplomatique n'ait jamais ait attiré de près ou de loin par quoi que ce soit de vendeur. Il reste encore de rares gens à qui on peut encore faire confiance, au moins sur leur probité).

Pas vendeur, sauf une certaine photo, qu'on a prise pour une cliché venu d'Iran, et qui, dès lors, par miracle, s'est trouvé susciter beaucoup d'émotion. Jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que ce n'était que le Honduras.
Rhaa j'ai pas placé cet extrait correctement sous son lien :
Le "Rose-Brun" : Ajouts à la critique de Numancia Martinez Poggi d’un article de Libération sur le Venezuela.
"Leopoldo Lopez, du parti Primero Justicia qui appuie et conseille la candidature de Rosales, a créé dans son arrondissement la Brigade Policière Juvénile. Celle-ci incorpore des enfants et adolescents de 7 à 17 ans, dont la tâche est "de dénoncer tous les incidents qui se passent aux alentours de l’école et de servir de lien entre le centre éducatif et les autorités."

Le dernier extrait d'article commence à partir de :
"Il suffit de jeter un oeil à la presse (...)"

Désolé.
chaine nationales à ce que j'ai compris en lisant l'article du figaro et un autre site je sais plus lequel (je suis allé volontairement chercher sur ce genre de sites) c'est que ça concerne les chaines qui émettent sur la totalité du territoire national, par opposition aux chaines égionales qui n'émettent que sur une partie du territoire national.
chez nous par exemple breizh TV n'aurait pas obligation de diffuser le discours de sarkozy à la nation.

pour l'expropriation quels que soient les détails certains seront scandalisés, alors pour ça y pas besoin de chercher bien loin, Chavez a nationalisé le pétrole , c'est une atteinte à la propriété privée. Si on considère que la propriété privée est synonyme de démocratie alors nul doute que le Vénézuela n'est plus une démocratie, si on considère que nationaliser est anti démocratique, il n'y a plus de débat depuis longtemps.
c'est pour ça que ce n'est qu'un début de réponse :)
et sinon et bien, ce n'est pas moi le journaliste hein :)
par ailleurs il y a déjà de quoi faire une émission entre:
- la "fermeture" de RCTV
- l'accusation de modifier la constitution pour se transformer en président à vie comme castro: alors qu'en fait le peuple a approuvé à une écrasante majorité par voie de référendum cette modification de la constitution (et nous avec le référendum sur le TCE bafoué on lui donne des leçons de démocratie.
- le délire sur l'arme secrète américaine qui déclenche des séismes.
-j'en oublie une j'étais sur qu'il y en avait 4 !

ensuite pour cette dernière info et bien si elle est vraie, c'est hors champ d'@si et si elle est fausse, ça vous laisse un sujet d'enquete car déjà que jp a fait tout le boulot !
[quote=DS]Nouvelle éruption de chavisme dans le forum
Oh le coup bas, Une nouvelle maladie, le chavisme ? Je ne sais pas si nous sommes chavistes, en revanche, vous avez un parti pris anti chavez évident, on voudrait simplement le comprendre.

[quote=DS]Cela ne rend pas la question de ces bêtises-là intrinsèquement plus intéressante que celle d'autres bêtises, dont nous nous occupons quotidiennement.

Ni moins interessante que Christine Boutin, Finkielkraut ou le buzz débile genre cashback et faismesdevoirs.com ... (et j'en oublie) ?

Vous vous rendez compte que vous rebondissez sur la "ferme célébrités" pour faire une émission (certes intéressante), mais les mensonges à propos de Chavez, circulez y a rien à voir.

Relayer ces "betises" vous semble en tout cas moins problématique que d'en discuter.

Pourquoi ce refus ? vous ne l'expliquez même pas, pas la moindre trace d'argument dans votre post.
"Peut etre un jour"..., quand ? après le prochain coup d'état ? Quand l'ALBA aura été réduite en miettes par les USA ?

Nous sommes un certain nombre à demander ce débat la, parce qu'il n'a jamais eu lieu. en quoi cela vous fait il peur ?

Tout cela est bien surprenant et donne un nouvel eclairage sur la réèle impertinence d'@SI face au discours médiatique dominant.

Comprends pas, mais pas du tout
"Pourquoi ce refus ? vous ne l'expliquez même pas, pas la moindre trace d'argument dans votre post. "

Si, si.

"Pour peu que ces chefs d'Etat eux-mêmes se signalent par...une certaine créativité dans l'expression publique, ce qui est incontestablement le cas de Chavez, cela accroit le nombre de bêtises potentielles. "

Bref, en gros, c'est un peu de sa faute, quoi. L'avait pas qu'à le chercher, pis c'est tout.

Si les journalistes relaient des mensonges et tombent dans ce qui est quand même proche de la faute professionnelle, c'est de la faute à Chavez.
Sic.
Effectivement il n'avait qu'à la fermer comme l'y invitait le Roi d'Espagne.

C'est sur que c'est une grande gueule...Imaginez Frèche Président de la République...
et qu'il se laisse souvent emporter par son "enthousiasme" révolutionnaire.
Oui mais à ce compte la, il me semble qu'il existe un chef d'état pas très éloigné (géographiquement bien sur) de nous qui, et ça relève de l'euphémisme, se signale également par une certaine créativité dans l'expression publique et qui, malgré tout envahit, quelque peu les émissions d'@SI...

Comprends toujours pas
Ha mais ne vous méprenez pas, moi non plus, je comprends pas, hein.
J'avais compris ;-)
Bref nous nous comprenons en ne comprenant pas
Je partage cette totale incompréhension.
C'est drôle, vous répondez en faisant une pirouette :

[quote=Chavez disposant, dans les forums français, y compris dans celui-ci, d'un certain nombre de soutiens très actifs, la loupe est braquée sur les bêtises anti-Chavez de la presse. OK. Cela ne rend pas la question de ces bêtises-là intrinsèquement plus intéressante que celle d'autres bêtises, dont nous nous occupons quotidiennement.]
Nous ne sommes pas des "actifs" (genre groupe de pression) mais des "dubitatifs" (cf la réponse de Taguieff à Enthowen)...
Il me semble qu'@si vit et se nourrit de ce doute non ? Vous analysez des "comportements journalistiques"... Les "trous noirs médiatiques" entourant certains faits de l'histoire, contemporaine ou pas, ou de l'actualité, sont aussi parleurs que les gaffes.
A mon avis...

Mal placé, je répondais à D.S.

Je ne l'ai pas vu arriver. Je lance donc un appel à tous les chavistes du forum, et d'ailleurs : c'est encore un bobard, ou bien, ce coup-là, c'est vrai ?


J'ai vu nulle part ici quelqu'un qui se disait chaviste.
Attention Guy,

Avec ce genre de pirouette, vous risquez le tour de rein :-p
Ma proposition d'émission


Titre :
"Vénézuela : la technique du trapèze fait dérailler la Ligne Jaune"


I/ Dans la peau d'Hugo Chávezich

Point de départ de l'émission, l'article d'Audrey Fournier publié le 20 janvier 2010 dans le Monde.fr et intitulé :
"Pour Hugo Chávez, les Etats-Unis sont responsables du séisme".
http://news.blog.lemonde.fr/2010/01/20/haiti-et-ses-amis-venezuelien-et-cubain/
.......extrait : "Plus inattendu, M. Chavez soupçonne Washington d’être directement à l’origine du séisme. Selon le quotidien espagnol ABC, la télévision d’Etat vénézuélienne a récemment retransmis des propos du président évoquant “un test de la marine américaine”. Le test en question serait ni plus ni moins celui d’une “arme secrète” capable de provoquer des tremblements de terre. Pour la télévision russe Russia Today, qui s’amuse de la paranoïa vénézuélienne, l’administration du président Chavez est convaincue que cette arme est testée pour être, à terme, utilisée contre l’Iran."
Ancien élève de Sciences Po, Audrey Fournier a été consultante en analyse financière et chargée de relations Médias avant d'être journaliste pour LeMonde.fr
<