452
Commentaires

Val à Inter, la plus sinistre blague de Sarkozy

Toujours pire ! Si l'on était le 1er avril, et pas le 2, on aurait pu croire à une blague

Derniers commentaires

Plus siministre encore:
Valls à Intérieur
Je sais pas si cette tirade était passée inaperçue ou pas à l'époque (mai 2009) :

"[...] les grands flics, les grands moralistes des médias comme Daniel Schneidermann, qui est aux médias ce que Benoît XVI est à la reproduction"


(Phlippe Val, à 3'40 de cette vidéo où il accablait Denis Robert)

(source)


Une question que je me pose : les vertus éclatantes de Val, et si clairement lisibles sur sa face, étaient-elles en lui dès sa naissance, ou alors a-t-il fait en sorte de caler son comportement sur ce qui se trouvait déjà et malgré lui affiché aux yeux de tous ?
On croit rever en écoutant Philippe Val argumenter vendredi matin sur Inter le decalage des humoriste.
Je le connaissais comique, moins maitre de la mauvaise foi et du sophisme primaire !!

Pour la premiere fois de ma vie j'ai écrit à inter. Trop c'est trop...

"Cher monsieur,

Je vous remercie pour le travail effectué sur cette chaine.

J'ai écouté M. Val sur France Inter argumenter sur le probleme des humoristes. J'en suis tombé de haut. Je trouvais l'idée d'envoyer des mails un peu dérisoire, mais là puisque qu'on ne "fait partie que des raleurs", c'est l'occasion d'augmenter le nombre dans cet esprit.

Ainsi les auditeurs auraient "droit à des interviews biaisés, les invités auraient peur de venir. Les conditions ne seraient pas réunies pour interviewer" si un humoriste passe une demi heure avant ? Depuis quand un homme politique ("élu du peuple" comme Val prend un malin plaisir à le rappeler, j'imagine en complément de l'info comme quoi France inter ne pouvait choquer notre "actionnaire principal"), aurait peur d'un humoriste? C'est un maitre de la communication ! son métier quoi.

Est on en droit de rever quand on entend ca ?

Ainsi ce sujet qui coince,, c'est 3 min sur 68 de la matinale écoutée. Je ne savais pas M. Val maitre dans la mauvaise foi à ce point ! 3 min qui ont suffit a faire un sacré brouhaha à l"éviction des humoristes. Et qui continuent à faire parler. Sans parler j'imagine d'une baisse d'audience. Ramener ce sujet à un rapport de temps d'écoute, c'est d'une mauvaise fois pathétique ! Et d'un sophisme d'école.

Ainsi un mail aurait moins de valeur puisque celà correspond uniquement à des mécontentements?
Mais comment interpréter un nombre restreint de mails alors ? De l'indifference ou un contentement ?
C'est scientifiquement absurde M. Val ! et tellement sur la défensive que c'en est risible.

On pourra argumenter qu'une grève dans la rue est tout à fait comparable et qu'elle a pour but de faire bouger les choses.Je vais utiliser une question type de notre président de la république : "On ne devrait pas tenir compte d'un nombre croissant de grevistes dans la rue car ce n'est le signe que d'un mécontentement ?"
Quel est ce sophisme idiot ?

Quelle déception...Moi qui écoute France inter depuis l'age de 15 ans (j'en ai 25 de plus). Tous les jours ! matin et soir, en voiture, en vélo, et quand ca marchait dans le métro...

Avec des souvenirs inouis qui ont débutés avec Rien à Cirer ou les nuits de Macha.

Qu'est devenue cette chaine ? La seule qui restait encore indépendante.

A défaut d'indépendance, j'irai rire le matin ailleurs sur d'autre ondes.
Finalement peut-etre suivre Demorand qui a finalement quitté la chaine alors qu'il devait rester. Et qui a souhaité la "bienvenue aux auditeurs d'inter"...
C'est caustique, mais surement réaliste....


Cordialement?
26 septembre.
schneidermann est un visionnaire.
ouais, inter le matin, je zappe.
c'est devenu niais, mou et sans info. plus les petits billets risibles. insupportable.
je passe sur francetiretinfo, qui au moins passe les nouvelles et apporte des commentaires, ou francecu.
à quand radio paris?
merci edwy, daniel et les autres.
[large]Quelle clairvoyance Daniel !
Bravo pour votre lucidité. Je ne regrette pas d'être une abonnée de la première heure et je viens de ma régaler de la 1ère de Didier Porte.
C'est super de lui offrir un micro. Il n'y aurait pas aussi une petite place pour Guillon ? Lui aussi va me manquer...
[/large]
"Toujours pire ! Si l'on était le 1er avril, et pas le 2, on aurait pu croire à une blague : à en croire plusieurs sites de presse, Sarkozy nommerait Philippe Val, directeur de Charlie, à la tête de France Inter. Les fuites viennent apparemment de l'Elysée. Val confirme à demi-mot.
Un "humoriste" à la tête d'Inter ! La ruse est grosse. On voit bien le calcul : comment soupçonner le patron d'un journal satirique d'être allergique à l'humour ? Il pourra donc impunément faire son ménage, virer Guillon, neutraliser Porte : il sera insoupçonnable, protégé par l'ombre tutélaire de Wolinski, Cabu et Cavanna.
A la vérité, seuls ceux qui le voudront bien pourront s'y laisser prendre. "

là il faut dire que Daniel a été très fort, il avait du me piquer ma boule de cristal que je venais d'astiquer !
Eh bien voilà...

Article tristement prémonitoire début avril. Daniel Schneiderman avait raison, même s'il ne l'avait peut-être pas expliqué comme il fallait à ce moment-là....

Je fais partie de ces nombreuses personnes en France qui sont atterrées par la démolition récente de quelques-unes des meilleures émissions de France Inter (à mon humble avis) : la matinale de Nicolas Demorand, Esprit Critique de Vincent Josse, Et pourtant elle tourne de Jean-Marc Four, les humoristes Porte et Guillon remerciés du jour au lendemain... Que des journalistes qui me faisaient réfléchir, rêver, voyager, me révolter souvent....
Comme beaucoup de monde, je n'étais pas toujours d'accord avec certaines interventions, certaines positions. Mais il me semble qu'il y avait au moins une réelle volonté de démocratie et d'information large et ouverte.

Eh oui, la liberté de ton et l'éclectisme ne sont plus de mise à cette heure, sur notre chère radio publique, semble-t-il.

Et pourtant.... Si nous sommes si nombreux à être révoltés, ne faut-il pas tenter quelque chose ? Ne faudrait-il pas boycotter France Inter, quelques jours, quelques semaines, pour être solidaires des journalistes "remerciés", mais aussi de ceux qui restent et qui doivent se sentir de plus en plus pris en étau ? Pour montrer que nous ne sommes pas du bétail qui acceptera passivement, les unes après les autres, les coupes progressives dans la liberté d'expression ?

Triste journée sous le soleil.... Le début de Matins Bruns ?

Marie-Ange
Voici un article prémonitoire...
Dorénavant je boycotte Inter (il n'y a plus Porte, plus Et pourtant elle tourne, plus rue des entrepreneurs, qui était une bonne émission) Mermet est en sursis ? Que devient M. Morel ?
V.
j'ai un epu compris leur cuisine interne avec cet article de libe ... Le départ de Nicolas Demorand de la matinale est aussi à l’origine de plusieurs bouleversements de grille. Il veut une émission culturelle ? Et couic Esprit critique ! «Ma direction m’a dit : "Le 9-10 n’est pas le lieu de la culture sur Inter"», raconte Vincent Josse. Demorand demande un horaire décent pour sa nouvelle émission ? Et couic Et pourtant elle tourne, de 18 h 15 à 19 heures.

Non mais l'horaire, moi je podcast alors franchement ....

Suis je réac? l'auditeur de radio est il réac ( dixit les études sur le thème) Je vit souvent mal les changements de grille ( et encore avec le podcast je m'accommode des changement horaires ) Mais là, Val y va fort ( Et pourtant que j'adore, LE seul et unique Parking, la nuit comme si, Allo la planète que j'avais fini par écouter pour rêvasser même si ... enfin bref avec une matinale de nouveaux venus et sans guillon/porte Je sens que je vais changer quelques habitudes.
Le massacre de France Inter se poursuit !

Suppression de "Et pourtant elle tourne" et de "Esprit critique" !!!!!!

Mais qu'est ce qui se passe ? On va se retrouver bientôt avec un clone de Europe 1 et de RTL mais avec moins de moyens !
l'actionnaire que je suis ne trouve même pas ça drôle.
et si on faisait un mouvement de soutien à france inter, guillon et nicolas demorand, car ça ne va pas tarder pour lui non plus.
mais qqch de bien, genre infoparade sur les champs?
DS dans son papier avait malheureusement vu juste, et ce que tu appelles de la parano, est plutôt de la clairvoyance. Au bout de 6 mois de Val à la tête de France Inter, que se passe-t-il ?
- Val qui déclare "France Inter est une radio qui coûte cher à l'actionnaire, qui n'est pourtant pas très bien traité par la station"
- prises de décision brutales sans concertation avec les journalistes concernés par les changements :
* émission de Patricia Martin amputée d'1/2 h, l'intéressée prévenue 2 j avant
* chronique de Simon Tivol tout simplement supprimée, à lieu de se recaser ailleurs

de gros changements dans la grille d'inter en septembre sont à prévoir, mais tout laisse à penser qu'il va y avoir du ménage afin de plaire à l'"actionnaire" ...
Bonjour,
ancienne habituée de l'ancien forum d'ASI (2004-2005 notamment), je suis un peu perdue ici, et aussi impressionnée par la clarté du nouveau style. Par contre, j'ai le désagréable et flou sentiment de dérive de DS depuis la fin de l'émission, mais déjà depuis Big Bang Blog, de dérive vers un isolement stérile, un peu parano, très peu intéressant, ni analytique ni percutant comme il l'était ces dernières 20 années. Triste et désolant.

Je n'ai pas pu lire les 83 pages de discussion précédentes, mais des premières pages que j'ai parcouru, j'ai vu peu de personnes choquées et aterrées du style de DS dans ce papier, et ça m'a fait très très peur. Un tel consensus favorable au Monde Diplo et à ces sites comme Acrimed ? ASI est devenu un repaire de lecteurs unanimes du Monde Diplo ? Ceci dit, jai arrêté mon abonnement au MD après leur réponse (lamentable) au Livre noir du communisme, et j'ai arrêté de me dire d'extrême gauche quand j'ai vu l'endoctrinement et les oeillères que cela supposait, quand j'ai décidé qu'être extrêmement de gauche ne devait pas me faire perdre aucun gramme de rigueur, de lucidité et de liberté de penser. Et j'ai appris à réfléchir et à me faire ma propre opinion, avec Val, notamment. Val qui a interrogé mes évidences, et m'a ainsi fait avancer. Exactement ce que DS faisiat aussi, aux débuts d'ASI, à la télé, quand j'étais ado...Pas une position toujours prévisible, comme évidente et immédiate.

Heureusement, j'ai croisé ici aussi quelques interventions qui m'ont rassurées sur la pluralité, encore, des lecteurs d'ASI (Paul S, kawouede, Jean-marc R, Babou, Thomas Lavergne, notamment). Même des gens qui lisent Charlie Hebdo ;-).

Je suis étonnée du procès d'intention que fait DS à PV sans savoir quel sera son programme (virer Guillon, neutraliser Porte) et de la haine qui transpire dans ce texte. Si peu le genre de DS (croyais-je).

C'est sûr que je dois pas être très objective, et particulièrement sensible parce que j'aimais plutôt beaucoup les éditos de PV (mais je les lisais assiduement il y a 10 ans, et seulement épisodiquement depuis), qu'il faisait réflechir et retourner ses idées dans sa tête encore une fois (même quand on croyait être bien sûr de ce qu'on pensait). Mais j'espère que j'aurais eu la même sensibilité si l'on parlait de qqn d'autre.

Je me suis récemment abonnée à CH, les éditos de PV me manquent, mais je suis ravie de lire les analyses de Charb, Gérard Biard, Oncle B, Pellourx, et les jeunes arrivés dont je connais pas encore bien les noms. Plus toutes ls brèves. Je sais que la gauche est là et continue à penser, à critiquer, à rappeller, à faire des enquêtes, à informer. Et à vous faire rire !

Je regrette bcp le départ de Siné. Il était parfaitement "bête et méchant", contre tout (sauf les chats) et absolument nécessaire et indispensable dans le paysage. Et Val lui a cherché des noises, à mon avis, pas pour ce qu'il a écrit de plus choquant. Vraiment dommage que personne n'ait réussi à les rabibocher. Et que du coup il y ait perte des forces (je n'ai pas été convaincue par Siné Hebdo, mais je devrais le racheter de tps en tps pour voir). Et ce doute qui planera sur la tête de Val (a-t-il fait chier Siné pour montrer aux sarko qu'il etait leur porte, voire, pire, téléguidé par les Sarko).
Wow, la chronique de François Morel, ce matin sur France Inter...
Bonjour tout le monde,

Je profite de ce dossier pour réagir à une brève de la rédaction.
Je trouve ça très problématique de ne pouvoir réagir en forum direct sur les brèves : on peut les "twitter", les "digger", les "biduler", les "fessebouquer", mais on ne peut pas réagir à chaud directement... Cherchez l'erreur...
Je sais que le débat a déjà eu lieu mais n'a pas produit de suite.

Bref, j'en reviens donc à l'article à propos de Revel.

Je démarre sur un mode brutal : je trouve l'article complètement nase...
Sous-entendre que Revel défende son poste pour dégommer son argumentaire, c'est, à mon sens, se laisser aller au procès d'intention.(peut-être qu'il cherche à défendre son poste, là n'est pas le problème, le truc, c'est qu'on n'en sait rien à moins d'être dans le "secret de son âme" <==== flèche à destination de DS qui comprendra...)

Il aurait été nettement plus intéressant de souligner que Val n'a pas fait d'opération de nettoyage pendant l'été et d'interpréter cette démarche : il est dans l'attente pour ne pas subir une levée de bouclier immédiate, il cherche à ménager la rédaction de france inter pour opérer plus tard...
On aurait pu aussi faire un point sur la programmation de rentrée de france inter (a-t'elle été annoncée ou pas, dans quelles conditions, etc...)

C'est dommage,

@sicalement,

Cyril.
Il faut voir comment ça s'est passé, PV (pas Procès Verbal mais Philippe Val mais c'est tout comme) fréquentant les dîners en ville chicos de la capitale ou il joue le rôle de contestataire, (de salon, le petit doigt en l'air), il y rencontre la belle Carla alors chanteuse débutante. Ils fraternisent (peut-être plus on ne sait pas, à priori pas car elle aime plutôt les grands blonds mais peut-être a t-elle un petit faible pour les chauves)...Plus tard, Carla est devenue la princesse Carlita premièr'dameu, ils se rencontrent et PV suggère à la princesse que JL Hess ferait un bon directeur de Radio France (et lui un bon directeur de Fr-Inter)...Deal entre PV et Hess et hop le tour est joué, peut-être ont ils négocié le non-départ de D Mermet (il est dans la grille de rentrée) celui de D Porte (impossible, le Fou du Roi est un des fleurons de F-Int) idem pour S Guillon...
ça craint......... pauvre France :x
Quelqu'un a t'il des infos sur l'entrevue de Val avec la rédaction de France-Inter ?
Le dormeur du val
C'est une tour de verre où parlent des chroniqueurs,
Accrochant follement de bons mots à leurs proses
La parole est d´argent, le silence est d´horreur
Lui : c'est un petit val qui vient et se pose.

Un journaliste jeune, bouche bée, mains nues,
Et la nuque reposant sur le dos d´un fauteuil bleu,
Dort ; il est détendu dans son bureau,dans les nues
Pâle dans son lit bleu où la lumière pleut.

Les pieds sur le bureau, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a sa feuille de licenciement entre les doigts.

Il connaît désormais le sens de l´expression " se faire valfourrer"
"Le titulaire de la revue de presse a été remercié dans les 2 heures qui ont suivi la prise de fonction de Philippe Val, et aucune proposition ne lui a été faite."

Ce qui m'etonne, personnellement, c'est que ca n'ait pas ete plus rapide que deux heures apres la prise de fonction.

edit : le lien sur le vit-dit :
><><><>< ICI ><><><><
Je m'incline humblement : Philippe Val va diriger France Inter.

Espérons qu'il y garantisse le même pluralisme que celui qu'il a accordé à Charlie Hebdo pendant plus d'une dizaine d'année et qu'il fasse preuve de moins de susceptibilité que celle qu'il a eue à l'égard de Siné...
Merci Daniel,

Ca fait des semaines que je ne cesse de le dire et de le diffuser largement... notamment au près de mes connaissances journalistiques, mais diantre, qu'il est difficile de les intéresser au cas du futur président d'Inter après les nominations de JL Hess, François Pérol et consorts... Ces nominations de l'Elysée s'enchaînent créant un effet de masse, que, même les oreilles pointues du matin ne prennent plus le temps de noter, acculés et fatalistes, espérant que la roue tournera ou qu'un homme bien veillant y remettra de l'ordre... En tout cas, malgré mon amour pour cette radio, je ferai ce qui est en mon pouvoir pour lutter contre cette nomination si elle se confirme : le BOYCOTT !
Philippe Lançon : « Guillon pollue l’antenne neuf fois sur dix »

“Guillon a, de mon point de vue, une fonction physique. En me faisant presque toujours honte de l’écouter (on est responsable de ce qu’on accepte de supporter), il me viole : une sorte de proxénète sonore me débourrant à l’éveil, avec mon consentement, avant de me coller sur les trottoirs du monde, où Bernard Guetta viendra bientôt jouer, comme un vieil aveugle, son orgue d’antibarbarie.

Charlie Hebdo n°884, p. 12, 27/05/09

Lançon est un journaliste de Libération...

http://charlieenchaine.free.fr/?Philippe-Lancon-Guillon-pollue-l
En ce qui concerne le cas de Mermet, je vois bien se profiler un scénario du type : on ne remet pas en cause Mermet pour ses opinions, mais parce que son émission ne fait plus la même audience qu'il y a 10 ans, bref prétexte de baisse de popularité et autre pretexte : il refuse de changer son émission, d'inviter des personnes opposées à lui.
Ca permettrait de l'évincer en ayant bonne conscience, avec les soutiens de Finkelkraut, du Point, du Figaro, etc...
bon sang, va t-on se laisser mener en bateau longtemps ?, ce pouvoir qui prend de plus en plus de place et qui m'effraie, ne semble avoir guère d'opposants..... et si on continue .....
je viens d'être dépossédée d'une radio, que j'écoutais, mais comment vais-je continuer à l'écouter, alors que les rubriques de P. Val le vendredi déjà m'étaient insupportables....ce monsieur a peut-être du talent, mais il s'écoute parler après avoir écrit et ses chroniques sont emplies de suffisance....et on l'impression que c'est du fiel qui dégouline de ses mots, alors pitié si Mermet (avec qui je ne suis pas toujours d'accord) Didier PORTE que j'adore, et GUILLON, sont débarqués alors je vous le dis cette radio deviendra ce qu'est devenue la télé une poubelle pour les pauvres...!!!!!
Hees vient de parler dans le journal de 13 heures pendant 5 minutes pour ne rien dire, il a surtout parler de lui, a dit "qu'il n'a pas d'a priori sur les personnes (en parlant de Val), il respecte les personnes, il ne sera pas un dictateur, on n'est plus au moyen-âge pour répondre à la question de Guillon et Mermet". Voilà c'est censé nous rassurer ....
Et oui, ça y est. C'est officiel.
Charlie peut redevenir quelque chose ?
Ces derniers temps, Hees s'est montré rassurant vis à vis de Stéphane Guillon. Je me demande si, finalement, on ne se sert pas du comique pour faire diversion. Parce que, finalement, il n'est pas très gênant pour le pouvoir, Guillon. Ses guignolades n'ont aucune portée politique.
Porte et Mermet, par contre...
France Inter est ma radio de références depuis (hélas) plusieurs décades. Je ne la quitte que pour des émissions sur F culture, F musique, TSF et de temps en temps pour le fun radio libertaire. Les jours de grève, je me reporte sur Europe 1 pour avoir des infos, cette station que j'adorais quand j'étais lycéen avec ses "musicorama" "pour ceux qui aiment le jazz" "signé Furax" m'est devenue difficile à supporter, évidemment elle reste "moins pire" que RTL, mais, quand même, quand on est sur inter on entend vraiment la différence.
Je ne veux pas faire de procès d'intention à Jean Luc Hees que j'appréciais beaucoup quand il était sur inter et dont j'ai regretté l'éviction, ni à Philippe Val mais je suis quand même très inquiet quand je me réfère à ce que font d'autres personnalités réputées "de gauche" que Sarkosy a inv ité à partager le festin "Fouquétien" tels que Bernard Kouchner. ou Eric Besson.
Les ralliés sont les plus dévoués, tout disposés à exécuter les basses besognes.
Je pense être de gauche parfois même très à gauche mais je trouvais normal d'entendre sur Inter François Foucart catholique très traditionaliste limite intégriste, Jean Marc Sylvestre thuriféraire de l'ultra-libéralisme dont je regrette aussi l'éviction, de même l'existence de l'émission "la rue des entrepeneurs" dite la voix du MEDEF.
Je redoute effectivement que l'ont voit passer à la trappe tous ceux qui déplaisent au Prince :
Guillon qui ne donne pas toujours dans le bon goût mais dont l'irrespect devrait être respecté.
Nicolas Demorand qui est un interviewer exemplaire pressant l'invité en restant courtois que certains verraient bien remplacé par une réincarnation de Michel Droit ou un clone de J. P. Elkabacch
Daniel Mermet, un frangin que je suis depuis des années bien qu'il m'énerve très souvent dans l'extrémisme quasi sectaire de certaines positions (je lui reproche en particulier sa complaisance pour un certain islamisme)
Ceci dit, on comprend bien que Sarkosy n'aime pas une radio qui fait penser, car "penser ça fait gueuler" comme le chantait Léo Ferré.
Ce n'est pas une blague, d'après les derniers chiffres, 100 000 auditeurs de plus pour le fou du roi, et 40 000 pour l'émission de Mermet, Valhees ne vont pas nous casser notre belle radio ????
sa récompense pour avoir viré Siné, pourfendeur de Sarko junior?
Monsieur Schneidermann,
je suis sidéré par votre dérive vers tout ce qu'il y a peu vous traquiez: la rumeur , le procès d'intention et autres emballements médiatiques. On peut ou non apprécier les prises de positions de Philippe Val. Pour ma part je les trouve plutôt intelligentes. Votre hostilité personnelle justifie-t-elle que vous n'ayez pas jugé nécessaire de l'inviter après avoir offert une tribune plutôt complaisante à Siné. Aujourd'hui à vous entendre Sarkozy nommerait Val pour "faire le ménage" à France Inter. Vous n'osez pas dire que cela implique que JL Hees soit à la botte de Sarkozy, ce qui est quand même un peu gros au regard de son passé. Nicolas Demorand et Daniel Mermet auraient du souci à se faire dites vous. Petite question? Si Daniel Mermet était nommé directeur de Fance Inter êtes vous si sur que les têtes ne voleraient pas? votre billet dans son titre comme dans son contenu est exactement conforme à ce qu'habituellement vous dénonciez et qui a fait que je me sois abonné à @si: la dénonciation de l'information préfabriquée et des hallalis médiatiques.
Jacques Chenuil
"On peut ou non apprécier les prises de positions de Philippe Val. Pour ma part je les trouve plutôt intelligentes. "


Je m'associe à cette mise au point : ce que j'apprécie sur France-Inter, c'est précisément la diversité des points de vue.
Je dis bien des "points de vue" et non des "opinions". Internet (et ce forum sur Val en est un bel exemple !) regorge d'"opinions" plus ou moins fondées (et le plus souvent mal fondées). J'ai ainsi beaucoup pesté contre les diatribes visant Bernard Guetta au moment du référendum sur l'Europe. Je le dis avec gourmandise : c'est GRACE à Bernard Guetta (dont j'adore le talent) que j'ai voté... NON. Alors que je m'apprêtais à voter oui. Et ce n'est pas de l'ironie ! Tout simplement, son argumentation était intelligente, argumentée et bien formulée. Mais, à partir des éléments qu'il me fournissait, j'en faisais une analyse différente et j'arrivais à des conclusions opposées (et on ne peut pas répondre "peut-être bien..." à une question dont la réponse est oui ou non !) La politique n'est pas affaire seulement d'analyse mais de CHOIX.
Et donc de prise de risque.
Même chose pour les émissions "gauchistes" de Daniel Mermet : je ne partage pas ses positions extrêmes, qui font l'impasse sur le "comment" de la transformation sociale pour se focaliser sur la seule nécessité du combat. Mais, il fait un vrai boulot de journaliste, y compris en donnant la parole à ses adversaires : racistes, bourgeois, religieux... Que n'a-t-il pas entendu quand il a fait ça, de la part de ses plus fervents afficionados !!

Pour en revenir à Philipe Val, écoutez sa chronique sur les dérapages récents du pape : on devrait l'afficher dans les mairies, à la place de la photo (ridicule !) de Sarkozy...
Quant à ses talents de coordinateur de fortes personnalités, il les a largement démontrés à la tête de l'équipe de forcenés de Charlie Hebdo
(car il n'y a (avait) pas que Siné à "gérer" !!)

En revanche, il ne semble pas que Jean-Luc Hees ait de talents avérés de gestionnaire d'entreprise et Radio-France, c'est aussi une entreprise. De là à penser qu'il ait été choisi pour que la radio publique "coule" ... au plus grand bénéfice des "amis du Président" propriétaires des autres médias (Parano, moi... ???)

Je profite de ce petit billet d'humeur pour voter néanmoins des félicitations à ASI "pour l'ensemble de son oeuvre"

JFS
Et voilà, ce que je disais ici en approuvant Daniel, se trouve vrai si cela se confirme.

http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,65443,65692#msg-65692

Ah et Daniel, lamentables, les propos de cet avocat, je vous assure, vous n'avez rien d'un paranoïaque, tout le monde est au courant que dans le milieu, il y a beaucoup de monde prêt à lécher les bottes de Sarkozy pour avoir une promotion ou une petite mission... Sauf peut-être le grand-public qui est encore un peu naïf.


La voilà, la mission tant attendue, ah qu'il est bon ce président, on peut au moins lui reconnaître une propension à féliciter ceux qui sont loyaux. Mais alors là, c'est pas de la gnognotte, il l'a bien mérité ce petit qui a protégé mon fils, qu'il est plein de tunes, qu'il va devenir président du monde...
Val à Inter, c'est la bien pensance terroriste, le sionisme et le pro-américanisme au pouvoir (médiatique). Haineux comme Fouquier-Tinville, il finira comme lui, j'espère...
"Interrogé par le CSA sur Stéphane Guillon, Jean-Luc Hees, désigné par l'Elysée pour devenir président de Radio France, a eu ces mots : "J'ai recruté Stéphane Guillon, il y a une dizaine d'années. (...) C'est un garçon qui se définit lui-même, je crois, comme un 'sale gosse'. Ça ne me pose pas de problème particulier qu'on soit un sale gosse. Ce qui m'ennuie parfois, c'est le mélange des genres entre chroniqueur et humoriste... Il me fait rire une bonne fois sur deux. Je suis convaincu qu'il a beaucoup de talent, Stéphane Guillon. Dans l'humour, il y a deux bornes : la diffamation est hors de question (...) et puis on ne peut pas insulter.""

Que Jean-Luc Hees nous dise à quel moment Guillon a t-il diffamé ou insulté...

DSK aurait fermé sa bouche, la chronique de Guillon passait inaperçue. C'est donc lui qui est responsable du buzz et aujourd'hui on viendrait reprocher à Guillon le fait que cette chronique à fait du bruit.
Sarko ne supporterait pas les attaques sur le physique, ok, alors qu'il applique cette règle à lui même, lui qui passe son temps à cartonner ses collaborateurs et collaboratrices avec des insinuations bien lourdes (dixit le Canard)

De plus qu'est ce qui est plus choquant, profiter de sa position (hého pssstt Mr Hees, c'est de l'humour là, pas du journalisme) pour séduire et emballer ou de faire rire avec cette histoire ?
Nouvel épisode dans cette affaire, la réaction de Caroline Fourest, collaboratrice de Charlie Hebdo et proche de Philippe Val. Celle-ci tient une chronique dans Le Monde. À sa lecture, on ne sait toujours pas si l'avenir de Philippe Val sera intimement lié à celui de France Inter (en sus de sa chronique hebdomadaire). Les passages à ce sujet sont ambigus. Voici quelques extraits.

[...] Jean-Luc Hees est un homme de radio, ancien directeur de France Inter, plutôt connu pour être indépendant et expérimenté. Il pourrait occuper ce poste sous n'importe quel gouvernement. Pourtant le seul fait de devoir sa nomination à Nicolas Sarkozy entame sa légitimité. Mieux, il suffit qu'il émette le souhait de travailler avec un ami, pourtant déjà chroniqueur à France Inter et opposant au chef de l'Etat (en l'occurrence Philippe Val), pour qu'on en déduise que l'Elysée a fait une nouvelle prise !

Jusqu'à preuve du contraire, le président de la République n'est pas directeur de Radio France. Ce n'est donc pas lui qui décide qui dirigera France Inter... Certains appellent ça de l'hypocrisie. D'autres pencheraient plutôt pour une saine répartition des rôles et des pouvoirs en démocratie. La réforme rend cette nuance totalement illisible. Et contribue à semer une confusion profondément malsaine. [...]

En gros, Caroline Fourest observe simplement, comme d'autres, que Nicolas Sarkozy est un fin stratège. Mais j'ai aussi l'étrange sensation qu'elle cherche à déminer un peu le terrain au cas où Jean-Luc Hees finirait par nommer son ami Philippe Val à la tête d'Inter. (Comme je l'ai déjà fait remarquer ici, à mon sens, c'est Hees lui-même, et non pas Sarkozy, qui a avancé son nom. Cela me paraît important de le souligner.)

L'intégrale du billet de Caroline Fourest par ici : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/04/10/la-perversite-en-toute-transparence-par-caroline-fourest_1179230_3232.html.

P.-S. Un autre extrait sur un sujet qui me semble un peu absent des débats des derniers temps.

[...] Pour vraiment améliorer le service public, il aurait fallu multiplier les échelons protecteurs entre le pouvoir et le service public de l'information. Par exemple en obligeant le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à organiser un appel d'offres entre plusieurs projets et plusieurs personnalités. Les auditions seraient publiques, il y aurait un débat et le CSA trancherait. Sans doute après avoir pris conseil auprès du pouvoir, mais au moins la personne ainsi désignée ne devrait pas uniquement son poste à l'exécutif. Elle bénéficierait d'une légitimité publique. De celles dont on a besoin pour mener à bien des réformes ou transformer des programmes.

Ce n'est pas le choix qu'a fait l'Elysée. Il a préféré faire passer les directeurs de France Télévisions et de Radio France pour ses obligés, transformer le CSA en chambre d'enregistrement, tout en se réservant le pouvoir de révoquer son candidat à tout moment. Ce qui nuit d'entrée à la crédibilité du nouveau président de Radio France. [...]

On me rétorquera que, trop tard, la loi est votée. Certes, certes, mais la législation, ça peut encore évoluer, n'est-ce pas ?
Perdu dans la masse des anti Val je tiens à lui apporter mon soutien. Philippe Val, est un chroniqueur de talent, ses positions me plaisent.
Je comprends qu'on puisse être en désaccord, mais je n'arrive pas à comprendre cette haine qu'il provoque en particulier à sa gauche.
Continue Philippe !
Ce matin j'attendais avec impatience la chronique de Val sur France Inter. Allait-il faire allusion à sa nomination, mieux allait-il s'en expliquer, promettre de ne rien changer, ou virer Stephane Guillon en direct ???? et là déception : rien, niet, nada. Pas de Philippe Val et aucune explication du présentateur ....
Quelqu'un connait-il la raison d'une telle absence ? Est-ce que tout simplement il n'assumerait pas ?
Voici une vidéo d'un discourt de N Sarkozi publié par Le Monde: Voici comment le président de la république s'exprime: ça fait peur!

/Users/AMB/Desktop/DH.be - Quand Sarkozy ne prépare pas ses discours....webarchive
Comme plus personne ou presque ne lit Charlie Hedbo par ici, je m'y colle. Voici un extrait de ce qu'écrit Philippe Val cette semaine dans une mise au point.

[...] J'ignore quelles sont les sources des journalistes qui se sont exprimés. Mais j'imagine que les relations amicales et professionnelles notoires que nous entretenons, Jean-Luc Hees et moi, depuis bientôt 20 ans les ont conduits à cette conclusion un peu hâtive. À ce jour, ils en savent plus que nous, et nous les en félicitons.

Les auteurs de cette rumeur, selon laquelle ce serait sur l'ordre de l'Élysée que sera nommé le directeur de France Inter, démontrent leur méconnaissance de la personnalité de Jean-Luc Hees, lequel n'a plus rien à prouver en matière d'indépendance vis à vis du pouvoir, qu'il soit de gauche ou de droite. Et c'est lui, et lui seul, qui décidera du choix de ses collaborateurs. C'est d'ailleurs ainsi que cela fonctionne institutionnellement, et j'imagine que Jean-Luc Hees ne cédera pas un atome de ses prérogatives. [...]

Le Post l'a mentionné ici.

En revanche, à ma connaissance, pas un mot sur @SI.
je m'a gouré :
la une de Siné Hebdo c'est :
Val tragique à l'Elysée
1 Mort

pour le reste, je maintiens
Pas Val de Grâce, Siné je retourne je retourne à la Taverne hihihi !...
Cette semaine Siné hebdo parodie la célèbre "Une", ça donne :
Val tragique à France Inter = 1 mort.

Surfer ainsi sur l'actu pour vendre leur canard.. pour des anarchistes rebelles anti-système, il sont très calés en marketing à Siné Hebdo...

Et puis, comme toujours, niveau humour, c'est limite.
On se serait donc (et moi le premier) excité trop vite ?
"Jean-Luc Hees a écarté le nom de Philippe Val pour prendre la tête de France Inter." croit savoir Le Figaro."

La "confirmation" par P. Val m'a tout-de-suite fait penser à cet abruti, dont j'ai oublié le nom, conseiller culturel de Sarko, qui s'était auto-proclamé directeur de la villa Médicis de Rome.
L'hypothèse Val à Inter pourrait aussi être un leurre agité pour avancer par la suite un nom plus consensuel.

[url]http://www.20minutes.fr/article/318327/Media-De-mauvaises-ondes-pour-la-redac-de-Charlie-Hebdo.php[/url]

Jean-Luc Hees a écarté le nom de Philippe Val pour prendre la tête de France Inter.

[url]http://www.lefigaro.fr/medias/2009/04/08/04002-20090408ARTFIG00299-jean-luc-hees-ebauche-son-projet-pour-radio-france-.php[/url]
Faire de Val un partisan de l'ouverture me parait pour le moins éxagéré. Je ne lis que rarement Charlie Hebdo et ce que j'y lis de bon n'est jamais écris par Val. J'entends surtout ce dernier balancer des diatribes d'où les arguments rationnels sont systématiquement bannis.

A propos d'internet c'est sûr; mais en matière d'islamisme et d'anti-sémitisme non seulement il délire à bloc, mais là il devient dangereux.
Les accusateurs d'antisémitisme à répétition sont les meilleurs alliés contemporains d'une dissolution de la question juive, sémite, sioniste. Et, au passage, ils annihilent toute possibilité de raison, comme de littérature (ils assasinent les mots et les relations qu'ils ont entre eux)
Et je suis quelqu'un de généralement pondéré. Je pourrais lui laisser ses opinions s'il ne se dissimulait pas derrière l'avatar d'un journaliste instruit et sérieux. s'il y a bien une chose qu'il n'est pas c'est ça. Entre tribun et comique il n'a jamais su choisir et franchement le jour où le fiel du verbe pourra être matérialisé, Val aura la langue très lourde.

Dommage quand même que DS se lâche ici sans étayer son propos pour ceux qui n'ont pas suivi l'histoire de Val. Désolé je ne vous donne pas de lien, je ne suis pas journaliste, surtout j'ai la flemme et je fais confiance dans vos propres recherches pour vous faire une opinion.

France Inter a vraiment de quoi s'inquiéter... Et donc moi aussi
Je suis abonné a Charlie. Et je comprend la situation qui a forcé Val a demander le départ de Siné.
La remarque de Siné pouvait etre interprété comme antisémite, et un journal tel que Charlie se doit de critiquer les gens pour leurs actions, et non pas pour leurs opinions religieuses ou pour leurs origines.
Face au refus de s'excuser de Siné, Phillipe Val n' avait guere le choix.
Il faut à tout prix empécher la politique de Mr Sarkosy, cependant, le fait de l'attaquer sur les convictions religieuses supposées de sa famille n' est point brillant.
Val est par ailleurs accusé de s' en prendre régulierement aux intégristes religieux. Et alors?Apréciez vous Ben Laden, l'Opus Dei, l'Inquisition (dans le passé), ou les juifs ultra-orthodoxes?
Par ailleurs, il ne s' en prend pas à internet, qui est un simple outil de communication, mais plutôt aux informations qu'il transmet.
Le site "arret sur image" mis a part, les informations véhiculées sur internet ne sont généralement que de simple informations, peufiables, sans la moindre reflexion le plus souvent.
C' est pourquoi j'affirme mon soutien inconditionnel a Mr Philippe Val, tout en préferant qu'il continue a s'occuper pleinement de Charlie Hebdo.
J'étais abonné jusqu'il y peu à Charlie (depuis plus de 15 ans) mais j'ai arrêté mon abonnement à cause de Val. Siné n'a été que la goutte d'eau qui a fait déborder la vase... Val est comme tu le dis Daniel, sectaire et dictatorial. Il a fait passer Charlie, organe satirique bête et méchant (du moins à l'origine) vers un journal de la social-démocratie bête et méchante... Ses positions sur l'Europe m'ont été insupportables.
Par contre, là où je ne te suis plus, c'est que les Guilhon, Porte et Mermet auront (je n'ose pas croire le contraire) toujours leur place sous un Val que sous celui de Cluzet qui est, rappelons-le, ami intime de Juppé...
On sera toujours plus exigeant sur la ligne déditorial d'un Val pour permettre à cette radio importante de garder son ton irremplaçable et nécessaire en ces temps difficiles.
val pourra contrôler l´horrible internet comme le fait europe 1 !!

et bravo a canteloup : l´immobilier s´effondre en italie . c´est d´un goût, comme disait coluche ))
Mais non, mais non ti ti pi di bi
Mais non, mais non ti ti ti
Mais non, mais non ti ti bi di bi
Bi di bi di bi di bi di di di di

Henri Salvador
Il semble que Radio France soit en grève ce matin. C'est vous qui avez manigancé ça, Daniel ? ;-))))
trop c'est trop! philippe val votre nouvelle tete de turc.c'est lamentable et nul.
mais une bonne nouvelle je ne me reabonnerai pas.
Il faudrait pouvoir réécouter une des chroniques hebdomadaires de Philippe Val sur France Inter, chronique qui avait dû beaucoup plaire à Mam et à Sarko et qui lui vaudra peut-être le poste en question... Il s'agit de celle qui avait suivi l'arrestation des "dangereux terroristes de Carnac". Beaucoup d'entre nous avaient été sceptiques, par contre Val s'était engouffré bille en tête dans la thèse officielle qui s'est évidemment dégonflée comme une baudruche. Depuis ce jour, je n'ai plus aucune confiance en lui et je suis devenu allergique à ses interventions.
val suxx

il sert de template à l'usine, pour produire des réac' à la chaîne... publique
Val directeur de France Inter???????????? AU SECOURS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Hors sujet: mon abonnement à Arrêt sur images se termine le 11 avril; je me suis réabonnée par l'envoi d'un chèque le 27 mars et je découvre que je suis déjà éjectée de votre site (nous ne sommes que le 6)! Il me semble que vos fidèles abonnés mériteraient davantage d'égards, mais comme je vous apprécie beaucoup, je vous pardonne cette indélicatesse!!!
Cordialement
Jean-Paul Cluzel à Rue89 : "J'ai voté Sarkozy et je ne le regrette pas !"
http://www.rue89.com/2009/04/06/jean-paul-cluzel-jai-vote-sarkozy-je-ne-le-regrette-pas
Je pense que cette probable nomination n'est pas pour nuire à Guillon ou à Mermet, c'est simplement pour liquider la substance qui fait le succès de F.Inter et en particulier dès le matin avec de la pertinence en tous genres et pour tous publics.
Je suis un accroché de cette radio que j'écoute essentiellement en voiture, de Demeurant à Stéphane puis les carrefours de l'odéon en captant parfois Mermet....;

C'est France iNTER QUE l'on veut liquider pour donner PLACE aux radios PRIVées, tout simplement !
C'est le changement dans la continuité mais soyons patients, tous les cauchemars comme les mauvais règnes ne durent que peu de temps !
Bien vers tous et l'équipe !
Je suis mois aussi inquiète pour la radio publique...

Je redoute Mr Vals.

Pour moi, il y a un autre domaine où il fait preuve d'un sectarisme tout à fait obsessionnel et pour le coup, primaire, c'est lorsqu'il parle des idéaux de gauche et du "parti communiste"... Je ressens de la haine de sa part alors qu'il me semble qu'aujourd'hui il faut chercher pour imaginer le risque anti liberté bolchévique. Il me semble que malheureusement nous ne devrions plus en être là.

Il est vrai que du coup, je ne le lis pas, ses interventions à France Inter, me dérangeant la plupart du temps par l'angle de tir qu'il choisit.

J'espère qu'il ne se laisse cependant pas aveugler par ses obsessions, et qu'il aura assez d'honnêteté et d'éthique pour occuper le poste qui lui est proposé, pour en faire bon usage c'est à dire son métier qui est de nous informer.

Evidemment, j'en doute.

Je redoute Mr Vals et je crains que l'émission de Daniel Mermet ne disparaisse. Une information différente dans un environnement pas très cacophonique.

Et, au delà, que penser de toutes ces personnalités qui se laissent charmer par ces propositions sarkosiennes et donnent leur image alors que tellement d'autres personnes perdent leur emploi, leur pouvoir d'achat, leur capacité à vivre décemment.
Qu'est ce qui les pousse à ça.
Bonsoir,
Je découvre pour la première fois le forum d'@si. J'apprécie beaucoup les émissions en ligne.
Il y a manifestement des pros du commentaire, prêts à dégainer à la moindre occasion.
Les réactions concernant Val me plongent dans un profond désarroi. Une haine féroce, bien peu argumentée, pour ne pas dire primaire.
En tout cas je suis comme B. Guetta très surpris de l'attitude de Daniel à ce propos, il avait l'air comme moi de tomber des nues face à ces critiques à propos de Val bien peu argumentées.
Moi j'apprends beaucoup en lisant Philippe Val (j'ai l'impression que ceux qui le critiquent ne le lisent plus depuis longtemps).
Pour Mermet, à qui on promettait déjà les Kergelen plutôt que France Inter il y a plus de 15 ans, un peu plus de tolérance et un peu moins de manichéisme lui donneraient le coup de jeune dont il a bien besoin, ses afficionados également.
Finalement, avec cette "gauche" aussi haineuse, Sarkozy a de beaux jours devant lui. Et c'est sans doute ce qui me déprime le plus.
Celui qui va "gicler" avant Guillon et Porte, c'est Mermet....C'est surtout lui qu'ON veut atteindre...Parano ? OUI....J'ai appris à l'être....Guillon et Porte, j'adore, mais ils n'ont pas (encore) la pertinence, la profondeur d'un Mermet qui fait oeuvre d'éducation populaire depuis des décennies, qui donne à réfléchir et, surtout, et c'est le plus grave, qui donne à PENSER, à faire travailler nos neurones "encore disponibles", à créer des connexions, à se sentir humains....Nous avons été plusieurs dizaines de milliers à refuser son changement d'horaire sur la chaîne....Nous serons des centaines de milliers à nous battre pour qu'il puisse encore parler dans le poste...Quoiqu'on pense de ses convictions, je pense que c'est un des grands intellectuels de notre époque....Et je pèse mes mots...Et je pense que ça le gonflerait de se voir traité d'intello....Mais je sais de quoi je cause.....
Parano, oui, mais optimiste dans le genre humain.....
La résistance à l'inhumain, c'est pas un vague concept....C'est une réalité aujourd'hui dans plein de collectifs, d'assoc', de mouvements....etc.
Alors Hees, je suis plutôt contente.....Val, beaucoup moins....Mais on va surveiller ça de près....Parce que c'est NOTRE radio.....
Chi lo sa ?

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/20090402.OBS1868/philippe_val_choisi_par_lelysee_pour_diriger_lantenne_d.html
« …Hees et Val sont de vieux amis et Philippe Val est aussi un ami de Carla Bruni… »
Heu, excusez-moi de n'avoir pas eu récemment de rendez-vous chez mon dentiste afin de lire les derniers numéros de Voici, mais d'où ils sortent, à L'Obs, que Val et Carla sont amis ?
Avant ou après que Siné ait été viré ?
Parce que le début de la fameuse chronique pour laquelle le vieux a été foutu à la porte pour antisémitisme (avant d'être relaxé par un tribunal), c'était ça :

“Libé” a payé cher son scoop crapoteux de Carla Sarkozy. Ce léchage de cul éhonté a suscité un déluge de bafouilles de lecteurs courroucés et écœurés comme moi, et pas mal de désabonnements prouvant ainsi qu’on à pas toujours intérêt à prendre les gens pour des cons ! Quant à la réaction de la direction du quotidien qui prétend que « nul ne peut suspecter notre journal de complaisance envers l’Élysée », elle se fourre le doigt dans l’œil jusqu’aux couilles ! C’est uniquement pour des raisons esthétiques que je ne cloue pas la première Dame de France au même pilori que son odieux mari, mais, pourtant, elle le mérite quand elle ose avouer aimer beaucoup Brice Hortefeux ! De tout façon, je n’ai jamais trouvé aucun charme à cette nana qui ne m’a jamais fait bandasmer !

Au-delà d'un phallocratisme très "vieille France", on notera l'intéressant néologisme.

Est pour ce crime-ci de lèse-majesté que le râleur indécrottable a été viré ?
Viré PARCE QUE Philippe et Carla étaient DÉJÀ amis ?
Ou ces deux-là se sont-ils trouvés APRÈS que Philippe ait viré l'insolent ?
Ce qui revient un peu au même, finalement.
Grave question que je laisse à la profonde culture pipôle des @sinautes…

Au fait, par ce geste, Philippe a montré qu'il était devenu un vrai patron de presse capable de virer un mal pensant au nom du politiquement correct : quoi de plus logique que de l'embaucher à France Inter pour y faire le ménage ?
D'accord sauf sur un point : en quoi le combat contre l'intégrisme religieux est-il sectaire ?
Il me semble que c'est du côté des intégristes et même des religions en général que se situe le sectarisme, non ?
Depuis quelques mois, on se rend bien compte que la rédaction du 7-10 de France inter est abonnée à Arrêt sur image. Avec la nomination de Philippe Val combien enverront leur CV à Arrêt sur Image?
Euh… « volontiers sectaire […] contre les intégristes religieux », j’espère que vous saisissez le paradoxe en vous relisant, Daniel. Je suppose que vous voulez dire « sans concession », ce qui est plutôt une bonne chose quand on décide de lutter contre l’intégrisme religieux. Un sujet sur lequel Philippe Val est bien plus courageux que la plupart de ses confrères malgré les menaces qu’il reçoit tous les jours. Son engagement dans ce domaine est au moins aussi louable que votre volonté de décrypter les médias, et autrement plus risqué.

Votre condamnation sans appel m’étonne. À vous lire, on serait tenté de croire que vous vous laissez emporter par de petites inimitiés personnelles. Abonnée de la première heure, j’aime beaucoup le concept d’@si mais je n’apprécie pas trop cette grossière tentative de manipulation. « Je crains pour cette radio, la mienne, la vôtre, que l'on s'apprête à vous voler », vive le pathos. Vous faites appel à un ressort vieux comme le monde mais qui n’a rien perdu de son efficacité (surtout à en juger par la horde d’@sinautes qui vous suivent en bêlant) : la peur. Je vous épargne un décryptage plus poussé de votre billet, mais il y aurait pas mal de choses à dire.
Philippe Val nouveau patron de France Inter !!! ?? Déjà que je zappais sa chronique le vendredi, il faut dire qu’à côté de Guillon ou Porte il ne fait pas le poids.
Ce qui m’est surtout insupportable c’est la façon qu’il a de s’écouter parler et la fâcheuse habitude de se prendre pour un intello-philosophe de gauche. De gauche d’ailleurs et avant tout car pour lui on est de gauche quand on est intello !!! mais oui ce n’est pas une blague !
On voit donc la hauteur des analyses…
Etant donné qu’il a réussi à virer Siné de Charlie Hebdo sur de fausses accusations, je pense que certains ont du mouron à se faire, notamment Mermet car Val à l’air très rancunier et il n’a pas dû apprécier le ton de Daniel Mermet
« …Avec le sens de la liberté et de l’honneur que je lui connais, je ne doute pas qu’il va (D.Mermet), comme moi, protester véhémentement de l’honnêteté jamais prise en défaut de Hees, sous la direction duquel il s’honore de faire son travail librement. »
Daniel Mermet, au cours de l’émission Là bas, si j’y suis (France Inter, 5 janvier 2004), sommé de dénoncer Serge Halimi et de proclamer sa solidarité avec Jean-Luc Hees, son patron, s’exécute ... si l’on peut dire !

Je vous laisse savourer Daniel Mermet réplique à Philippe Val
Mais c’est aussi quelqu’un qu’il ne faut pas agacer, qui pointe son nez au Medef et pour qui travail rime avec discipline (la sienne évidemment) et tant pis si Charlie hebdo se fait hara kiri
Alors cette nomination n’a pas grand-chose d’étonnant, car, en dehors du copinage avec Hees, Val s’est largement mis au goût du jour sarkozien : Sarko l’a défendu au cours du procès sur la parution des caricatures de Mahomet et en retour Val défend Sarko quand on l’accuse d’avoir des propos racistes et plus généralement ne trouve plus grand-chose à lui reprocher comme il le confie en aparté
Pour tous ceux qui ont la nostalgie de la liberté de ton Hara-Kiri / Charlie Hebdo, et bientôt de celle de certains journalistes, chroniqueurs et humoristes de France Inter,et pour casser avec la morosité ambiante, voici Les très riches heures du Professeur Choron
Au fond, la source du problème est le mode de nomination des présidents des chaines de télévision et radio : quelles que soient les qualités de la personne désignée, à partir du moment où elle l'est, elle devient l'obligée du Prince. Dès lors, soit on garde sa dignité et on refuse, soit on accepte et on assume sa condition de courtisan, voire de courtisan et traître C'est un mécanisme qu'on a vu à l'oeuvre pour des ministres.
Apparemment, Hees et Val seraient prêts à sacrifier leur dignité. J'espère seulement - au cas où ces informations seraient confirmées - qu'ils nous épargneront les leçons de morale.
lecteur irrégulier de Charlie hebdo (je ne l'achète que lorsque il n'y a plus de canard enchainé disponible) et auditeur assidu de France Inter, je ne saisis pas bien pourquoi Val inquiéterait Demorand, Mermet, Guillon et Porte. Tout comme je n'ai toujours pas compris pourquoi le canard roulerait pour Sarkozy. Je crois que ces 2 affaires ne sont que polémiques et rideaux de fumée pour écorner l'image de ces 3 médias qui ne sont pas dirigés par les barons du CAC 40: http://pythacli.chez-alice.fr/medias.htm
Ceux-ci en ont certainement assez de se faire dézinguer par "les 3" et ont peut-être décidé de contre attaquer de façon off shore.
d'un autre côté je ne connais pas bien Val, pour ma part c'est donc "wait and see"
Je suis atterré par les nominations projetés à la tête de France Inter : la denière radio libre de ton , sans attache avec le pouvoir de l'argent va donc disparaître.Quelle tristesse .
Et cela donne une petite idée de la manipulation de l'opinion qui se prépare en vue d'assurer la reélection de l'actuel Président de la République et de sa majorité.
M.Sarkozy pense pouvoir tout dominer , les affaires et les personnes .Mais Il faudra bien qu'un jour il rende des compte de tous ses excès de pouvoir au service d'une minorité fortunée.
En attendant que pouvons-nous faire pour lutter contre un tel pouvoir que même les rois de France ne s'étaient pas octroyés?
J'en suggère une si les nominations prévues se faisaient : ne plus écouter la radio et ne plus regarder la télévision française.
Ben voilà, un week end fouttu !

Cet .*$^ê$£!!§! aura décidemment tout saccagé ! Jusqu'à la dernière radio captable et écoutable* dans le trou perdu duquel j'étais justement sorti, comme chaque semaine joyeux, en sifflotant, hûmant les fleurs et les herbes, me délectant de la vue de cette nature qui s'éveille, pour regarder mon émission préférée (juste après "d@ns le texte" (sauf quand l'invité monopolise trop la parole... enfin bref..)) et PAF! Non seulement mon week end ! Mais mon printemps aussi qu'il me foire !

Du coup, je re-rentre dans mon trou, préparer des tartes, gloup gloup ! C'est bon les tartes.





* sauf le vendredi matin où j'en profite pour recharger les piles de ma radio, même quand elles sont déjà pleines.
Val est quelqu'un que je suis depuis longtemps.Du temps de Giscard and co,j'appréciais ses spectacles corrosifs avec son compère Font.Ce dernier jugé pour pédophilie,leur association a pris fin...Par la suite je lisais de temps à autre ses chroniques dans Charlie.Parfois d' accord avec ses points de vue parfois non...Je l'écoute maintenant sur France-inter et là,il me fatigue sérieux.Il fait le donneur de leçons et ça m'est pénible
.Stephane Guillon lui me fait rire ou sourire,même si parfois il est à côté de la plaque.On voit quand même qu'il n'est pas du côté du manche,contrairement a Val que ses copinages avec Sarko m'exaspèrent.
Il a viré Siné pour ne pas fâcher son copain qui n'aime rien tant que la gauche caviard et surtout ceux de gauche qui se renient plus pour gagner plus.
Pour moi Val est un renégat qui, comme dans les vieux films fera les basses besognes du" puissant" en place en se drapant dans une morale de bon aloi.Gare effectivement à Porte, Guillon et surtout Mermet ;ils ne devraient pas tarder à gicler.
Mais là ou Sarko se plante c'est que les Français ont de tout temps appréciés l'impertinence et reconnaissent les faux-culs....Villon,Bruand,Desproges ,Coluche sont toujours dans nos coeurs avec leurs qualités et défauts Ils n'étaient pas du coté des puissants et c'est pour ça qu'on les aiment encore.....
Pour les curieux qui ne connaitraît pas ,je recommande l'oeuvre de Gaston Couté ,un coeur pur comme le disait un vieux pote de Léo Ferré .
Honte à Val qui a trahi ses idéaux pour une soupe bien grasse.
Je deviens trop bavard ,je me casse.
Tous ceux (7) qui ont écrit Hess au lieu de Hees, au piquet!
Val à Inter n'est-ce pas moins grave que Hees à Radio France ? Voici les antécédents, plus graves à mon avis que l'affaire Siné :
http://martinwinckler.com/rubrique.php3?id_rubrique=29
Val et Inter, c' est antinomique..
NON à Val à Inter!!
Non, no, niet,nein..
Au secours! Pas ce type sur cette station.Sarko ne peut pas tout nous enlever. Quand va-t-on lui dire haut et fort:" STOP"?Ou plutôt serons-nous capables de l' empêcher de faire tous ces "non-sens", j'utilise ce mot , j'en pense un autre!
marie
Oui vous exagérez Daniel, petite numéro de Sarkobsession aiguë?
Je connais plutôt bien le parcours de P. Val, ado j'étais même assez fan du personnage ! A l'époque j'avais emprunté tous les vinyls du duo Font & Val de la médiathèque de mon quartier pour les transférer sur K7. Font le chansonnier soixanthuitard, super provoc, dont les expériences d'éducation "nouvelle" à l'école Marie-Pantalon de Haute-Savoie ont fini au cabaret des deux ânes où il officie actuellement (en passant par la case prison pour déviances pédophiles caractérisées durant pas mal d'années).
Font l'Auguste et Val le clown blanc, déjà chanteur à texte raté dans les années 70, mais déjà surtout brillant chroniqueur scénique, moins rigolard qu'un Bedos, mais plus subtil et romantique.
Le duo a fortement participé a mon éducation politique, au lycée je lisais et relisais leurs chroniques dans Charlie, j'avais même rencontré Val et Charb à Avignon. Ce que j'aimais surtout chez le patron de Charlie était le mélange de gaudriole et de fine analyse, rare déjà à l'époque étaient les humoristes franc-tireurs dont la finalité n'était pas le rire à tout-prix...
Et petit à petit, comme vous cher Daniel, plus le personnage envahissait les plateaux télé, moins je le trouvais drôle...
Fondamentalement assez en accord avec le personnage sur pas mal de sujets, formellement : parce qu'il a perdu le sourire, et qu'il affiche une gravité permanente assez irritante, je trouve que notre "expert' devient aussi énervant qu'un autre expert, au hasard, Christophe Barbier, Jean-Michel Apathie, etc.
Val glisse, cahin caha, vers le centre gauche, social-démocrate apathique, opportuniste tranquille, probable futur patron d'Inter à ce qu'on entend, il glisse certes mais ne mérite pas pour autant, je pense, cette haine de l'extrême gauche et des "observateurs" des médias, cette gauche de la gauche qui n'aime pas ses "traitres", Cohn Bendit en avait déjà fait les frais, une gauche anxiogène aux idées rances dont, au hasard, Siné est une parfait allégorie...
Au Secours!!! L.Ron HubVAL aux commandes de France Inter, ça va mettre tous les journalistes au pas et décerveler à gogo !! Pour preuves et exemples, ses croisades super engagées et héroiques menées dans Charlie ou sur France Inter contre les grands méchants et puissants Denis Robert, Siné, ou les militants pro-palestiniens, afin de défendre les pauvres petits sans grade Clearstream, Jean Sarkozy, ou Arthur...Le vrai courage et combat de Val se situe du côté du-des pouvoir(s) en place. Cette nomination le récompense logiquement.
Il est temps de créer un groupe facebook " Pour que Philippe Val se casse de Charlie Hebdo et entre au gouvernement". Sarkozy pourrait lui créer un secrétariat de l'Humour National.
Après toutes ces personnalités autrefois classées à gauche - Kouchner, Ockrent, Rocard, Lang, Besson, Hirsh, Amara, Dati, Yade, Agacinski,ou Carla Bruni- bientôt Valls, Gallo? il ne manquait plus que Val et Hess pour cautionner la politique extrême-droitisante de Sarkozy(- racisme, anti-intellectualisme, surveillance généralisée...accomodés à la sauce du jour- culte de l'individualisme et du pragmatisme...) Machiavélique! Sa stratégie d'exploser la gauche en l'achetant et d'empêcher toute force unie d'opposition et de contestation est un succès total! Et pour encore combien de longues années? Qui encore veut gagner plus ( de fric et de prestige) pour penser moins? Qui veut faire plus d'argent et moins d'esprit critique? Rejoignez la légion toujours plus grande des ambitieux et vénaux décomplexés ! Ne pensez plus, bossez et faites des profits!! Une seule voix et une seule pensée vous guident sur les ondes et dans notre pays...
Lecteurs d'Arrets sur images, Libé, rue 89, etc, qui croyons encore aux valeurs de culture ,de partage, de solidarité, nous ne devons pas nous laisser faire, donnons-nous des idées, combattons, RéSISTONS!!!!
meme si personne n'est viré,moi j'ai bien peur qu'autour de Guyon ou Porte on n'ose plus rigolé !!! D'ailleurs j'ai déja eu cette impression....pour paraphraser Marius,je dirais :" si on peut plus délirer entre amis!!!..." ...Là où la censure commence à peine,s'engouffre la propagande ! d'ailleurs,ceux qui vont essayer de me prouver le contraire ne sont surement pas très rigolos ! Ni très conscients
Quel dommage que feu Philippe Val ne soit plus là pour trouver les mots assez durs pour fustiger la trahison de Philippe Val, vendu à l'autocratie sarkozyenne! A la question qu'il posait naguère, "Pour aller à gauche, c'est par où?", il répond aujourd'hui : "A droite toute!"
Blague?
Non, pour moi, plutôt coup de pied dans la fourmilière.
Pour voir ce que ça va faire!
Val est exactement l'homme de la situation:
il va diviser l'opinion en deux clans qui vont se déchirer.
C'est toujours ça de pris....
Diabolique.
En choisissant Val à la tête d'une radio, où est le choix de compétence (nomination de Pérol : c'est bien ce qu'il a dit !) dont se targuait Sarkosy ? Il y a tellement de journalistes compétents à France Inter. Thomas Legrand, par exemple, ça aurait été pas mal , non ?
Cher Daniel Schneidermann,

Je lis ou écoute régulièrement vos chroniques sur Libé où ici...Parfois d'accord parfois non.

Mais là à propos de Philippe Val, je m'étonne de la faiblesse de votre analyse, de son côté affectif, personnel et sans recul ! :

"C'est surtout un militant, tranchant et volontiers sectaire, notamment dans deux domaines : contre les intégristes religieux, et (on craint de le dire aussi abruptement, mais c'est la vérité), contre Internet et tous ses dangers, véritable obsession pour lui. Un militant qui a montré, dans la mémorable affaire Siné, qu'il n'hésitait pas à couper les têtes (exploit qui lui vaut certainement la fulgurante promotion d'aujourd'hui)"

Qu'il soit obsédé par les intégrismes religieux, la chasse, les corridas ou internet OK que ça vous plaise ou non qu'il ne fasse pas de concession tant pis
Qu'il ait viré Siné (j'étais en désaccord avec Val sur ce règlement de compte) ce n'est qu'un épisode, (cf Guetta)
n'oubliez pas la rigueur de ses papiers, la construction de ses argumentaires etc...
Ce n'est pas pour autant que je pense qu'il est à sa place à la tête de France Inter

J'aimerais que vous l'invitiez à débattre avec vous et votre équipe par exemple sur Internet

Là vous pourriez et lui aussi avoir un argiumentaire construit et passionnant

Michel SCHOTTE
Les temps changent... A l'époque où j'écoutais synergie avec Hess en me régalant de la chronique "écologie" de Val si on m'avait dit que quelques années plus les 2 seraient respectivement à la tête de Radio France et de France inter hé bien je m'en serais réjoui...
Val est depuis devenu un triste sire, je conserve encore un petit capital sympathie pour Hess.
Nous verrons bien mais je sens que nous n'avons pas fini de rire.
J'ai cru au départ que l'article de Daniel Schneidermann concernant Val était une blague du 1er avril. Il semblerait que non.Je suis atterré.


Serge Dufieux
[quote=el lud]Parcours sans faute de Val dans la médiocrité à devenir un gaulliste de gauche.
Des VAL la pente et oubli ta radio.
merci Daniel
philippe val m'a beaucoup fait rire, je trouve sa façon de s'exprimer (pas si fréquente sur les ondes me semble-t-il) très claire (vous allez me dire, celle de BHL aussi) et très courageuse particulièrement quand charlie descend en flammes les intégrismes religieux (la plupart des médias fermant outrageusement leurs gueules) , l'affaire siné cependant restant tout à fait désolante et le bonhomme arborant plus souvent qu'à son tour un menton satisfait, je dis attendons de voir... il va peut-être réaliser quelle responsabilité lui échoit et laisser les autres trublions vivre... espoir quand tu nous tiens
cela dit, moi c'est france cul que j'écoute ;
Horreur !!! si ce Monsieur arrive à la tête de France inter, bonjour l'audience; il virera, sans aucun doute, toutes les personnes qui font actuellement la renommée de la station; je serais le premier à partir. Notre omniprésident démontre en cela qu'il continue à être à côté de ses souliers: égal à lui même.
Val a une chronique sur inter, ok, c'est le pluralisme, mais à la tête d'inter ce pseudo pourfendeur des "anti sémites", avec toutes les stupidités qju'il a dit sur Chomsky et bien d'autres, cet authentique sectaire, anti ouvrier, anti tiers mondiste, anti "diplo"...Pas possible, il faut lancer une pétition, le dénoncer...inter/musique/culture sont mes radios depuis toujours, si on y touche de façon aussi tragique, il faudra bien trouver le moyen de devenir méchant... plus Mermet, plus Demorand, Porte, Guillon, Maris...impensable ! Sarko peut être détesté pour sa politique, son style, son inculture crasse, S'il fait un coup pareil, il deviendra, en plus méprisable.
Zut alors, je vais me faire rudoyer par les forumeurs.
Pourtant j'ai défendu Siné parce que sur ce coup j'ai pensé que Val avait tort, mais ce n'est pas pour ça que je vais jeter le bébé avec l'eau des ondes (hertziennes) !!! Moi je le trouve pas mal, ce garçon, en dépit du fait qu'il ait un peu perdu son humour et qu'il se prenne maintenant un peu beaucoup au sérieux. Après tout c mieux pour faire directeur. Et je ne suis pas si éloigné de ses positions sur certains sujets (la bande à Gilles Carles, du Monde Diplo et du plan B — je vais me faire assassiner ! – me gave souvent à force de répondre aux questions avant de les avoir posées et de haïr tout le monde ! Surtout eux, que j'aimerais aimer !) Et même le génial Mermet, que j'écoute tous les jours, mais qui caresse tellement souvent dans le sens du poil démago-chiste…
Qu'est-ce que c'est que ces réactions épidermiques qui fleurent le réglement de compte perso ?
Concentrez-vous donc sur Morandini, Daniel ! (Là, je vous suivrais…)
Je sais bien que par les temps qui courent, il "faut être économe de son mépris étant donné le très grand nombre de nécessiteux"
( Chateaubriand ), mais en ce qui concerne le ci-devant "Saint Philippe de la trahison", on ne peut que casser sa tirelire pour lui en servir une bonne rasade sans barguigner.
Pour ceux qui auraient encore quelques illusions sur la culture historique et l'honnêteté intellectuelle du personnage lire:La gauche selon Saint philippe.
Pour ceux qui croiraient encore que le grand spinoziste que le monde entier nous envie n'est qu'un défenseur, peut-être un peu abrupt, de la laïcité "à la française", lire:Philippe Val est un raciste.
Quant à ceux, s'il en reste encore, qui penseraient que ce pou vaniteux est un homme de gauche ils peuvent consulter :les grands esprits pensent comme Philippe Val entre autres.
Penser que ce contorsionniste de la pensée, que ce danseur mondain de tango "intellectuel" dont l'arrogance et la fatuité n'ont d'égales que la pose et la mauvaise foi devienne le patron de France Inter et m'oblige à déserter une station que j'écoute depuis quarante ans et qui est ma compagne de tous les jours me donne envie de chialer!
Sarkozy va TOUT nous prendre!
Aux armes citoyens!
Cet édito me semble relever de la diffammation gratuite. Que signifie exactement "militant, tranchant et volontiers sectaire, notamment (...)contre les intégristes religieux"? Un sectaire contre l'intégrisme, c'est quoi exactement? La réponse est simple: une accusation lamentable de bassesse et d'une inconsistence flagrante. Cet édito regorge de procès d'intention, et si la décision de virer Siné est contestable, on ne voit pas en quoi ça constitue une menace envers Guillon, Demorand et Mermet, qui que je sache n'ont jamais été accusés de flirter avec un humour antisémite. De plus, le pouvoir n'a pas attendu Val pour tenter de virer Mermet, sauvé par un vaste mouvement de protestation.

Les chroniques de Philippe Val sur Inter ne sont pas particulièrement comiques, il est vrai. Il fait preuve d'esprit, de détermination à défendre une ligne qu'il croit juste et qui ne se limitte pas à critiquer tout talent lui portant ombrage. A l'inverse, Daniel Schnedermann n'a jamais essayé de faire rire, ce qui ne l'empêche pas d'y parvenir, de temps en temps, quand le dégout qu'il exprime et suscitte laisse à son public le loisir de prendre quelque distance. Par exemple, à la faveur du printemps, tentons une expérience: regardons la face de DS puis un cerisier en fleur. C'est étonnant, et réjouissant, comme il faut de tout pour faire un monde! Je vais m'abonner à Charlie Hebdo.
Moi aussi j'ai cru à un poisson d'avril...On peut rajouter au portrait ses violentes tirades contres les langues régionales.
Rien de surprenant : C'est la pente naturelle de la gauche atlanto-sioniste et néo-conservatrice de servir le sarkozysme.

Guillon, pas plus Porte, pas plus que Mermet (quoique), ne seront virés immédiatement. On leur rendra la vie assez insupportable pour qu'ils partent. Leur parole sera noyée sous un flot d'intervenants sarkompatibles, peut-être que le nouveau PDG voudra relire leur papier, et dira qu'il ne les a pas lu si ça déplaît au Château, avant de les lourder. Il a bien fallu 10 ans pour qu'on se rende progressivement compte que Val avait fait d'un journal satirique libertaire et anarchisant une pravda néo-conservatrice, une sorte de "Petit Figaro illustré".
Au secour Siné viens nous sauver !!!!!
En cette période (récente) où le narcissisme et l'arrivisme font loi et par quoi le pouvoir, désormais, s'acquiert, c'est une vraie foire d'exemples comme celui-ci, plus navrants les uns que les autres. Affreuse époque.
Val a une âme de val...et. Il est appelé comme femme de ménage par le pouvoir et prié de se mettre une plume là je pense. C'est un histrion assez lourd dans ses démonstrations et plaisanteries droitdelhommistes à 4 sous qui font bon ménage de ceux qui soufrent de ce système social inique.
Son compère "oncle Bernard" reste lui aussi d'une confusion et d'une mollesse accablante dans sa critique de ce qui s'est réellement passé dans la crise économique présente où les aspects techniques sont mis systématiquement en exergue alors que bien souvent il s'agit de pb politiques : comment Madoff a-t-il pu inspirer une quelconque confiance si les économistes, les médias et les politiques à leur service ne lui avaient pas "servi la soupe" ?
C'est triste pour france inter oui et pour le service public accaparé par une minorité arrogante. Déjà je trouvais que France culture avait bien décliné dans ses programmations, souvent bien-pensantes et assez conformistes.(tiens, cela mériterait peut-être une émission d'@si sur le sujet) Je me souviens de deux émissions très anciennes de FC, une sur une plongée en sousmarin nucléaire et une sur la fabrication et la vente de pâtes en chine dans les rues de Pèkin ou Shanghaï, extraordinaires à la radio, où l'on entendait dans la deuxième le bruit des pâtes manipulées par le vendeur. Et cela n'avait rien de politique ou pas trop et assez peu contestataire.Mais il y avait plus de "contestation" quand même.

Je crois qu'il faut cesser de faire l'autruche et de se contenter de "wait and see". Tous en masse dans la rue le 1er Mai ! Et encore après ! C'est cela notre seule force.
Ayant pris la défense de Siné (BHL (Bernard-Henri Lévy) s'en prend à Siné http://deblog-notes.over-blog.com/article-21431349.html et Siné relaxé : fin de l'accusation gratuite d'antisémitisme ? http://deblog-notes.over-blog.com/article-28340193.html), je trouve du coup que c'est au tour de VAL de subir un mauvais procès.
Le bruit vient de l'Elysée (méthode des ballons d'essai bien analysée, si je ne me mélange pas dans les sources, sur ce site). L'intéressé (mais l'est-il "intéressé") n'aurait pas démenti : un non démenti vaut-il acceptation d'une proposition encore très officieuse ? Ne crions pas avant d'avoir mal !
VAL fait chroniqueur chez Demorand ce qui ne dénote pas a priori une haine farouche à l'égard de ce Nicolas-là.
Donc RIEN N'EST FAIT et si ça se faisait RIEN, pour le moment, NE PEUT PROUVER que VAL viderait untel ou untel pour complaire à notre Sarkocescu.
Et le torrent de boues dans lequel le noient des commentateurs n'est pas supportable.

Le seul scandale c'est le mode de désignation des patrons des radios et télés privés par l'umpereur !
>> Le même Philippe Val qui dénonçait la «kommandantur libérale» d'Internet. <<

J'ai pourtant connu l'époque où Val était le seul rédacteur en chef d'un journal de quelque renom mettant son adresse courriel personnelle à la fin de ses article. Je suppose qu'il a mis fin à cette habitude après s'être fait spammer à mort.

Pour le reste, moi non plus, je ne suis pas toujours d'accord avec lui, et je conviens qu'il écrit parfois des bêtises (dans un de ses recueils, il écrit qu'avant Galilée on ne savait pas que la Terre était ronde, ce qui ne fera pas plaisir aux mânes de Magellan ! :-D); reste qu'il a le mérite de poser des questionnements au lieu de proposer du prêt-à-penser comme tant d'autres organes de presse.

Je n'aimais pas spécialement Siné non plus, mais il faisait un bon contrepoids à Val sans qu'on ait besoin d'acheter deux hebdomadaires au lieu d'un.

Et à tout prendre, à ce poste, mieux vaut tout de même Val que BHL ou bien - horrible pensée - Laure Adler, non ?
C'est la première fois que je participe à un forum. Le sujet est trop important.
La situation de France Inter est grave. La décision de Sarkozy est très inquiétante.
Une partie de la Liberté va encore disparaître.
Bon courage à tous les excellents journalistes, chroniqueurs et autres.....
Leur façon de s'exprimer à l'antenne est savoureuse.
Leur verbe est quelquefois assassin mais il nous soulage.
C'est ma radio, j'espère encore un peu ; mais l'avenir est très incertain.
[quote=Daniel Schneidermann]C'est surtout un militant, tranchant et volontiers sectaire, notamment dans deux domaines : contre les intégristes religieux, et (on craint de le dire aussi abruptement, mais c'est la vérité), contre Internet et tous ses dangers, véritable obsession pour lui..

Devinette. Qui a écrit ce qui suit ?

«Je ne voudrais pas vivre dans un monde sans Internet.»

Il s'agit d'un certain Val, Philippe [1].

Vous ne rêvez pas.

À la suite d'un billet de Mikiane, «Il faut expliquer epsilon et l'infini à Philippe Val...», qui réagissait à l'éditorial de celui-ci dans Charlie Hebdo du 18/3, «Quand c'est gratuit, qui paye ?», recyclé ce jour sur France Inter en «Téléchargement illégal». Éditorial signalé par un certain Gilles Klein, journaliste à @SI, dans son blog Le monde du blog (voir «Philippe Val contre la gratuité»). Le monde (des médias) est si petit.

Philippe Val écrit même «Je ne “hais” pas Internet.» (!)

Mais les croyances sont dures à bousculer, les étiquettes difficiles à décoller. Et, bizarrement, les procès d'intention à l'égard de Philippe Val très nombreux dans ce forum (selon mes croyances, l'@sinaute est rationnel et pondéré). Celui-ci n'est même pas en place, il a démenti (certes sur le thème de “Je ne suis pas au courant, mais si c'était le cas, ça me plairait assez.”), mais déjà Stéphane Guillon [2], Didier Porte et Daniel Mermet sont virés et nombre d'auditeurs menacent d'éteindre leur poste, les pétitionneurs sont prêts à dégainer pour demander la tête du futur directeur d'antenne et Sarkozy est réélu en 2012 ! Allons, un peu de sang froid [3].

On en reparlera dans un mois. Ou plus tard. En 2012. À moins que, d'ici là...

1. Le même Philippe Val qui dénonçait la «kommandantur libérale» d'Internet. Et qui, quelques années après, acceptait néanmoins un site Internet pour Charlie Hebdo (on m'a dit un jour que seuls les imbéciles ne changent pas d'avis). Comme quoi la relation de Philippe Val à Internet est peut-être un peu plus complexe qu'on ne voudrait le croire.

2. Dont l'humour sied à Anne-Sophie Mercie, journaliste à Charlie Hebdo.

3. À titre tout à fait personnel, j'apprécie fortement les interventions de kawouede dans ce forum.
N'y aurait-t-il pas moyen de faire écouter à m'sieur Sarkozy cette chronique de Philippe Val sur la célèbre Princesse de Clèves avant qu'il n'entérine sa décision ?
En même temps, il n'est pas complètement con Val; il ne va peut-être pas prendre le risque de virer des gens qui font de l'audience. Après tout c'est sur l'audience de France Inter qu'il sera jugé.
Il ne va peut-être pas non plus prendre le risque de se retrouver avec une deuxième affaire du même type qu'il a eu avec Siné

Wait and see
Je vous trouve bien vindicatifs! Tout cela n'est que rumeur et peut-être fantasme de DS. Où sont les sources, qu'est-ce que ce journalisme ? Cessez de "baver" sur les uns et sur les autres, vous vous mettez au même niveau que ceux que vous lapidez. Les égos sont hypertrophiés chez tous les hommes et femmes de média et ils nous prennent souvent à témoins pour régler leurs comptes. RESISTEZ!!!! et gardez la tête froide.
Je trouve que "le canard enchaîné" et "Charlie Hebdo" font des papiers plus étayés et bien plus interressants que "Siné Hebdo" qui reste beaucoup plus à la surface des sujets (j'aime beaucoup certains chroniqueurs mais c'est trop léger pour dépenser 2 euros toutes les semaines)
Anne
Parmi les recrues "de gauche" de Sarkozy, on ne sait lequel est le plus méprisable. J'hésitais entre Kouchner et Besson. Val vient leur faire concurrence. Quand on a une âme de valet …
Val à Radio France ?

Bientôt deux nouvelles radios : Porte Inter et Guillon Inter ...

PatriceNoDRM
Une pensée au passage, c'est fou comme le 2.0 est devenu un réflexe. J'ai voulu aller sur le site d'Inter voir ce qui se disait sur les forums, et bien je n'en ai pas trouvé. C'est peut-être normal, après tout, mais de prime abord, ça m'a vraiment étonné !
ça va devenir Farce Inter à la rentrée...
J'adore le Canard, mais je déteste Charlie Hébdo, que je trouve personnellement très vulgaire.

En tant que Suissesse, j'étais longtemps fidèle à "ma" Radio Suisse Rmomande (très bien ausssi), mais j'ai découvert France-inter ces derniers mois et je suis dévenue véritablement accro. Combien d'émissions variés et intéressantes, chroniqueurs, journalistes, animateurs intervenants absolument épatants. On va quand-même pas laisser "nous" voler ça.
Je suis indépendante et seule dans mon bureau, je peux donc (presque) écouter quand je veux
Au secours!!!
Mais pourquoi Narkozy n'a-t-il pas plutôt choisi Siné ?...
où chacun reste à sa place, le patron de Charlie à Charlie, le journaliste qu'on voit tous les soirs à la télé, à la télé,
mais en France, chacun a compris qu'il faut des jetons de présence à tous les rateliers médiatiques,
avant quand on gagnait sa vie sur un média, on y restait, maintenant tout le monde veut truster partout, et c'est chiant.
Parfois, on zappe et c'est le don d'ubiquité qu'on remarque, Untel qu'on entendait ici se retrouve là pour redire à peu près la même chose,
sentiment d'être encerclé, d'être piégé par les mêmes partout.
Quand votera-t-on le non-cumul des mandats des people de la presse ?


http://anthropia.blogg.org
Ca ne m'étonne malheureusement pas, on sentait qu'il se tramait quelque chose de pas catholique à inter à écouter les chroniques de plus en plus paroxistiques de Guillon et le ton de didier porte notamment sur juppé au fou du roi.......
Je trouve cette chronique sans aucun intérêt... Daniel Schneidermann s'en sert juste comme un défouloir contre Philippe Val.
Lui qui aime tant critiquer les autres n'aime apparemment être critiquer lui-même. Je suis abonné à arrêt sur images, aime ce site et aimait l'émission pour son sens critique, j'aime et ecoute régulièrement l'émission de Daniel Mermet, etc...
Toutes ces émissions, je les aime car elles m'apportent de nouveaux points de vue, des réflexions que je n'avais pas forcément eues,... sur de nombreux sujet et c'est AUSSI ce que m'apporte Philippe Val.
bien vu Daniel: c'est clair qu'on ne pourra pas le soupçonner de virer les voix discordantes d'Inter pour d'autres raisons qu'éditoriales...

j'ai hâte de voir le papier de Guillon de lundi prochain...
nan nan NAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

c'est pas possible je ne veux pas y croire
Je viens d'apprendre que Jean Luc Hess serait pdg de radio France.
On aura donc à la tête de Radio France l'insipide JL Hess, et à la tête de France Inter le cynique Val.
je suis en tous points d'accord avec cette chronique sauf sur celui-ci :
"Cette probable nomination est la plus mauvaise nouvelle concernant l'audiovisuel public, depuis longtemps"

c'est certes une très mauvaise nouvelle concernant le service public, mais là où je ne suis pas d'accord c'est sur le terme "la plus" ;
en effet, pour moi, "la plus mauvaise nouvelle concernant l'audiovisuel public" est :
" la nomination des patrons de l’audiovisuel public par [s]le président de la République[/s] Nicolas Sarkozy"

régression assurée dans la forme aujourd'hui mais aussi, à venir, dans le fond, au vu des goûts présidentiels !!

à l'époque, Frédéric Mitterand posait son 7 d'Or (de ???) au sol en nous disant qu'"il le mettait là où était la télévision publique c'est-à-dire par terre"... je ne sais pas où il serait obligé de le poser aujourd'hui si les 7 d'or existaient encore.....
Le dormeur du Val

"...Les micros ne font plus frissonner leurs narines ;
Ils dorment dans la station, la main sur la poitrine
Tranquilles. Il ont deux trous rouges au coté droit."

d'après Arthur Rimbaud
Étonnant, Val n'était exceptionnellement pas en direct ce matin et il ne reviendra que dans un mois (tiens, pourquoi un mois ?).
Il a encore fait une chronique fustigeant la gratuité et les pirates d'internet cause de la disparition des artistes.
Sarkosy a décidé de modifier la date du 1er avril ???
Daniel Mermet n'a plus qu'à bien se tenir...Rue 89
Stop !

Halte là ! Cessez ceci ...

Nous nous éloignons du sujet fondamental. Philippe Val est certes un sombre personnage et son arrivée à la tête d'inter annonce certes des jours sombres pour Inter, mais ce n'est pas là qu'est le problème.

Le problème, c'est que Sarkozy puisse imposer Val sur notre radio.
Sarkozy est NOTRE employé, c'est nous qui le payons, et comme tout bon employeur capitaliste, on devrait pouvoir le renvoyer dans les cordes quand il fait des conneries.

Si Val ne nous plait pas, pourquoi ne pas le faire savoir, pourquoi ne pas pétitionner (ça a bien marché avec @si) ?
J'aime france inter, c'est ma radio, je m'y plais, elle me tient au chaud le matin quand je vais travailler, elle me cultive le soir quand je rentre.
Je ne veux pas de ce changement.

Ce que je vois est incroyable. Le gouvernement nous retire petit à petit toute liberté d'expression, place ses bonhommes dès qu'une tête sort du rang, et PERSONNE ne bouge ??
Vous voulez vous retrouver en chine ou quoi ?

http://www.rallumelalumiere.fr/
Pas eu le temps de surfer comme je le voulais aujourd'hui, je l'apprend maintenant... Y a des nouvelles qui vous donnent envie de dégueuler et pleurer en même temps. Je sais pas quoi dire. On est tranquillement en train d'arriver au pire. Comme disait George Abitbol "Monde de merde".
c'est beau la france
Mais Porte et Guillon n'ont aucun soucis a se faire! Ils ne dérangent pas le systeme! La véritable cible est bien-sur Daniel Mermet, que Philippe Val avait traité de ... nazi!

Val va jouer le meme role pour Sarkozy que Joffrin pour Rothschild, la fausse gauche est bien le meilleur atout du systeme pour éliminer la vraie gauche qui ose prononcer le mot de "classe".

ca va péter, tres vite.
Une citation pour le plaisir :

- Philippe Val : - « Si vous voulez, je crois que notre petit monde, comme parfois certains disent pour le relativiser - c’est vrai que c’est un petit monde – notre petit monde est très partagé en ce moment, et c’est presque générationnel. Ça n’est pas que générationnel, mais c’est un peu générationnel. Notre génération, notre scène primitive si on peut dire, c’est la Seconde guerre mondiale, Auschwitz, etc. Et notre modèle de journalisme, c’est Albert Londres, c’est celui qui rapporte quelque chose de la réalité. »
- Yves Calvi : - « Des faits, la réalité... »
- Philippe Val : - « Des faits, la réalité et éventuellement de l’analyse bien sûr. Tandis que la génération des journalistes qui arrivent maintenant leur scène primitive c’est le conflit israélo-palestinien, ce n’est pas la Seconde guerre mondiale. Et leur modèle de journalisme c’est la critique des médias, c’est Halimi-Schneidermann. Et c’est une catastrophe. Je pense que c’est une catastrophe. Et on a beaucoup de mal à parler, on a beaucoup de mal à se parler et les opinions se font à partir d’opinions. Et c’est une horreur , et il y a beaucoup de journalistes qui font leur métier devant Internet et ceci me semble absolument incestueux. »

http://www.acrimed.org/article3021.html

et si on mettait Yves Calvi à la place ! chouette !
Il a pas interet à toucher un cheveu de Mermet - C'est un monument de France inter et probablement la dernière émission libertaire des médias classiques.

J'en profite pour dire à tous les @sinautes qui ne le sauraient pas, que toutes les émissions de Daniel Mermet "La bas si j'y suis" sont disponibles en podcast sur la-bas.org. C'est bien pratique quand on ne peut pas ecouter France Inter à 15h ou quand on est à l'etranger.

Bonne écoute
Je croyais qu'en démocratie c'était les auditeurs qui nommaient les patrons de radio de service public ; ah, ben non en fait, après vérification je me suis trompé, c'est sarko (gloire à lui).

m@*$!de alors, ma radio ...

que faire ?
pétition ?
ouvrir le site philippevalestuncon.com recensant ses meilleurs papiers ?
Val à France Inter...
Vous savez, c'est comme le jeu d'Érics Zemmour et Naulleau aux guignols : Doc Gynéco à Polytechnique, l'abbé Pierre à Saint-Tropez, Steevy à la bibliothèque, Michael Youn à l'opéra... sauf que là, c'est la réalité...
Cela dit, cela fait des années qu'ils essaient de virer Mermet : on n'a jamais laissé faire ! Faudra s'organiser., Pour Guillon, pour toute l'équipe du 7 - 9 et je pense aussi au 13h de Claire Servagent...
J'aurais mieux fait de ne pas quitter mon lit, j'aurais gagné une nuit de tranquillité...
o SECOURS PAS LUI !!!! JE PLUSSOIE A TOUS LES MESSAGES ATTERES ! PETITION MANIFESTATION TOUT TOUS CONTRE. JE VAIS PLUS PAYER MA REDEVANCE MOI QUI ETAIT ENCORE CONVAINCUE QU'ELLE PAYAIT FRANCE INTER....
Dégoûtée de la vie...
y aura pas un de ces grands hommes pour dire a sarko: "oui monsieur le président, être patron de radio france me plairait bien, mais mon

éthique me dit que cluzel n'a commis aucune faute et prendre sa place, ce serait envoyer un drole de message à mes confrères, aux auditeurs

de france inter et en fait à la france entière."

que ce soit val, hees, joffrin ou qui que ce soit, celui qui s'installera dans le fauteuil de cluzel, ne sera pas très glorieux.


ps: en chercant l'orthographe de joffrin, j'ai appris que son vrai nom était laurent mouchard.
très triste nouvelle...
Bon. Il y a peu, Daniel Schneidermann, vous confessiez ne pas connaître grand chose de Val, et ne pas bien saisir la hargne des internautes. Je trouve votre billet, du coup, un peu brutal.

A dire vrai, ces guéguerres croisées Siné/Val/Carles/Schneidermann/Bourdieu me fatiguent assez. Que ces gamineries entre Val et Siné aient débouché sur un nouveau journal, tant mieux. Je n'y ai pas vu de quoi prendre un position tranchée, et je crois me souvenir que vous-même étiez rétif à ces mobilisations forcées. L'opposition Asi/Bourdieu m'avait aussi parue hors de proportion, et les croquis de Reiser sur Cavanna et Choron se foutant sur la tronche me font rire aujourd'hui. Je crois bien que les angles d'approche et les travers de tous ces gens rendent une collaboration difficile, mais cette hystérie me fait penser, dans tous les camps, à ces querelles de clochers "trotskystes" qui font d'ailleurs la tarte à la crème la plus en circulation au-dessus de leurs frontières.

J'aimerais bien que vous ne plongiez pas tout de suite dans le torrent de ces sous-militantismes, même si vous valorisez plus que moi l'opinion des internautes. Plus précisément, avant de hurler au Val=SS et de déduire du Charlie Hebdo que France Inter va devenir le Figaro, je serais intéressé par un plateau ASI avec Val. Intéressé à divers titres : voir Val sur un média "internet", vous voir poser directement les questions qui légitimeraient votre jugement, et lire ce que les deux en retireraient. Accepterait-il, je n'en sais rien (vos piques un peu préventives ne jouent pas en faveur du travail journalistique dans ce sens-là), et ce serait déjà une info. Mais essayez.

Pierre Bourdieu est décédé. C'est un regret pour @si. Une émission spéciale, loin du formattage TV, aurait valu la peine d'être négociée. Elle aurait peut-être permis de dépasser votre inutile conflit. Au lieu d'en créer ou d'en nourrir de supplémentaires, rappelez-vous d'exploiter votre plateau comme terrain de clarification. C'est précisément ce qui peut faire d'internet ce qu'internet n'est pas souvent.
pareil que Daniel...

Il faut rester positif, peut-être que Demorrand viendra travailler à @si!
Sous réserve que cette information soit avérée ...
Cela éclairerait la "polémique" Val/Siné de l'été dernier d'un jour nouveau.
Personnellement, j'avais trouvé l'explication "Val ne peut pas sentir Siné depuis son soutien à D. Robert" un peu courte (Val aurait pu le virer sans beaucoup de risques une semaine plus tôt pour des propos - que je ne qualifierai pas - sur les musulmans).
J'avais émis l'hypothèse que Val avait voulu prêter allégeance publiquement à Sarkozy.
Une des qualités des grands managers est de voir loin.
Peut-être était-ce un examen de passage?
Ou peut-être que je lis trop John Le Carré.
J'espère que c'est une rumeur, que c'est un poisson d'avril en retard, mais en bonne ritale, je suis persuadée que "le pire est toujours certain".

Il semble que la station savait ce qui l'attendait. Depuis quelque temps, ce ne sont plus seulement les humoristes qui s'en donnent à coeur joie, mais aussi les chroniqueurs et presque tous les animateurs. Un baroud d'honneur?
Est-ce que Porte et Guillon vont oser en parler?
Tiens demain c'est la chronique de Val. Attendons un peu.
"On dirait qu'c'est la fin..."
"Attends un peu, c'est moi qui suis l'chef, je dirai quand ce s'ra la fin !"
"Ils couinent encore ses salauds là !"
"Couic ?!"
C'est la fin...
"Tranchant et volontiers sectaire, notamment dans deux domaines : contre les intégristes religieux"

Pas contre les intégristes religieux, contre une religion, l'Islam.
Je suis attéré moi aussi ... par cette chronique et par les réactions de ce forum (et de celui du Nouvel Obs).
- Le ton de DS d'abord. Il certifie que Val est un sectaire et ensuite quel emphase : "je crains pour cette radio, la mienne, la vôtre, que l'on s'apprête à vous voler". De Gaulle ne l'aurait pas renié.
- Et là dessus le forum embraye. A sa lecture, pas de doute, Val est déjà directeur d'Inter et a fait valdingué toutes les têtes.

Je suis terriblement déçu de voir que sur un site dédié à la prise de recul sur l'information, le directeur rédige une chronique telle que celle-ci* et que les participants s'engouffrent dans le piège médiatique" qui leur est tendu.

*Je vais de ce pas demander à Judith de nous faire sur cette chronique une analyse de texte pertinente, comme elle sait si bien les faire, mettant en rapport le fond et la forme.
Après tout, ce n'est peut-être qu'une rumeur ...
ET surtout, techniquement, cette nomination ne peut être officielle avant le 12 mai. Donc, m'est avis qu'avec le buzz qui va commencer dès demain, il y aura assez de marge pour reculer sans en avoir l'air .
je suis profondément attérée...Que faire? Sarkozy a-t-il donc tous les pouvoirs? Comment ose-t-on nous présenter Val comme un type de "gauche"?. Ses chroniques sur France Inter le vendredi matin me sont insupportables (de même que celles de Colombani).Que pouvons-nous faire? Je signerai toute pétition pour protester contre cette nomination. A ce jour, la nouvelle n'est pas tout à fait confirmée. Il faut que la colère gronde...
Le seul point positif, en ce qui me concerne, c'est qu'on aura sans doute droit à une émission animée par Caroline Fourest.
'taaaiiin, j'aurais pas dû. Je sens que ça va chier.
Et si on lançait une pétition contre. Cela n'empêcherait rien mais cela lui ferait les pieds à Val.

Et si on virait Sarkozy ...
Je ferai bien un peu d'humour, mais c'est plus drôle à force. Et faut plus rigoler.

En vrai c'est Sarkozy à qui on a dit, à propos d'autre chose : "bla, bla, et dans l'intervalle?". Et Sarkozy a répondu : "oui". L'autre il a dit : "quoi, oui?". Sarkozy a répondu : "bah oui, Val dans inter, bonne idée".

Menfin si on peut même plus rigoler, comment ça va finir? On va être bougons et on va lui pourrir sa présidence? J'espère...
Je ne suis pas sûr que ce soit si catastrophique. Val que je ne lis plus depuis des mois est sans doute potentiellement dangereux mais il faut reconnaître qu'il a laissé à Charlie Hebdo un certain pluralisme (Charb, Luz, d'autres dessinateurs et journalistes qui écrivent de vrais papiers). Même si sa croisade anti-Internet peut faire peur je pense qu'il saura aussi s'arrêter (et de toute façon qu'il ne pourra pas trop nuire à ce lieu d'expression depuis la tête d'Inter).

Bref attendons de le voir à l'oeuvre.
Pire. A en croire une source citée par le toujours très informé Berretta, "il est probable que le premier choix du président fut Val pour France Inter et que c'est Val qui a suggéré à Nicolas Sarkozy de nommer Hees à Radio France".

De Sarko, de Val ou de Hees, je ne sais pas qui sort le plus rapetissé de tout ça.
Je vais créer un groupe Facebook : "pour qu'Ivan Rioufol du Figaro soit directeur de France-Inter, car ça pourra pas être pire que Philippe Val...."
Oui bon voilà... cette célèbre station qu'est France inter, aux mains de Philippe Val, va devenir une...station d'épuration.

Sa mission? Filtrer la chienlit !

Et assainir les zozos usés.
Il me semblait que vous aviez soutenu Val contre Siné (antisémite à l'évidence)

Preuves disponibles à la demande.

Vous avez donc conforté les crapules qui veulent aujourd'hui promouvoir ce zéro total !

Félicitations !

P.S. : Vous êtes aussi brillant sur ce coup que Jean Lacouture, grand ami d'un de mes cousins... En 1975, après avoir salué la chute de Saïgon, Jean Lacouture salue la venue imminente d'un « meilleur Cambodge » avec les Khmers rouges alors que l'édition du 17 avril 1975 du Monde titre : L'écroulement des illusions (de Long Boret, successeur de Lon Nol) et que les Khmers rouges entrent dans Phnom Penh. À cette époque, pour Jean Lacouture, les Khmers rouges sont « un mouvement de résistance contre un gouvernement fabriqué par les Américains ». (Wikipédia)

Nos intellectuels (auto-proclamés) sont toujours aussi lamentables et irresponsables : il y a pas mal de morts derrière cette absolution imbécile ! Quelques millions dit-on...

***
Quand on m'a dit vous ne passerez plus à la radio, j'ai répondu au réalisateur coco, on s'en branle, les interviews bidons et les succès discos on s'en branle


Quizz, quel duo chantait cette chanson formidable " on s'en branle "

Roger Pierre et JM Thibaut
Nicolas et Pimprenelle
Ribéry et Anelka
Font et Val !!!

Finalement , l'histoire est belle !!!!
Moi qui n'avais jamais vécu en temps de guerre. Et ben ça ne m'amuse pas.

Aujourd'hui il y a eu un mort au G2O, le rappport d'Amnesty sur les flics au-dessus des lois, la réponse hyper prévisible mais o combien brutale du rouleau compresseur syndicats de flics-MAM qui hurlent qu'il n'y a rien a voir. Un sans papier condamné à 300 euros en appel de sa condamnation à dégager, Valls qui va faire de la promo à Besson, bref les désœuvrés du PS vont à la soupe.

C'était aujourd'hui, demain sera un autre jour, techniquement, mais identique.

Et le plus désespérant, c'est qu'il n'existe pas une gauche capable de remporter 2012 animé du désir de d'effacer cette démocratie policière comme l'on rangerait la chambre en désordre d'un petit garçon agité.
Je suis aussi atterré que les @sinautes qui m'ont précédé. Toutefois, je me permets d'émettre une suggestion pour l'équipe d'@si: si effectivement Val est nommé à la tête de France Inter, est-ce que les journalistes pourraient s'assurer que le nouveau directeur aura revendu les parts qu'il détient dans Charlie Hebdo? Parce que derrière cette très mauvaise nouvelle, s'en cache peut-être une bonne: Charlie Hebdo pourrait redevenir lisible (rêvons un peu, hein)!

Bon, il reste encore France Culture (même si la station n'est pas non plus exempte de critiques).
Pourquoi est-ce qu'en definitive, ca ne me surprend pas tant que ca ?

Le systeme Sarkozy est-il donc deja si ancre dans nos inconscients ?

Peut-etre une chance pour @SI : pourquoi ne pas envisager la matinale ou d'autres rubriques en audio ? Techniquement plus facile que la video, vous avez deja le materiel, et surtout, quand on ecoute, on peut travailler, alors que quand on lit, il faut le faire pendant des pauses
Pour rappel : Val moquant Schneidermann au gré d'une démonstration à la fois pathétique et pathologique, c'est ici.
Au fait Daniel, vous songeriez à embaucher un ou deux humoristes et quelques chroniqueurs de plus l'an prochain???
Ras le bol.
Je découvre la nouvelle en même temps que je vous lis, et je l'avoue : je suis scié. A en suffoquer.

Non pas que cela soit une surprise : Hees et Val, c'est kif-kif. L'un a fait bossé l'autre qui a fait bossé l'un, j'avais déjà dit sur les forums d'@si à l'époque où le nom de Hees était sorti que Val en sortirait promu.

Mais à ce point... ouach.

Soyons clair : Mermet ne peut pas rester. Les contentieux sont trop profonds, trop anciens, touchant trop aux fondamentaux.
Porte ne peut pas rester.
Après, il y a les autres...
consternant... Je zappais sa chronique, je zapperai "sa" radio.
A ce jour et à cette heure (21h le 2 Avril), et d'après les informations de ... France Inter, c'est Jean-Luc Hees qui serait nommé et en aucun cas Philippe Val ...
Je suis à l'écoute de France Inter et aime cette radio, on ne peut laisser faire, et ne pas oublier que la Radio est à la portée de tous, ce qui n'est pas le cas d'Intenet, Mobilisons nous.
De plus, selon les termes de cette loi liberticide, c'est le nouveau patron Jean-Luc Hess qui est censé nommer le directeur d'une station. Et bien sur avant même sa prise de fonction, le pouvoir lance un nom ! On reste sans voix !
Allez savoir si c'est une si mauvaise nouvelle que cela....Perso je ne regarde quasiment plus la télé depuis en gros l'élection de notre Duracell de la République, je ne lis plus la presse papier à part Le Canard, je ne lis plus la PQR, à la radio je n'écoutais que France inter le soir (l'humeur est vagabonde), avec TSF Jazz et Radio Classique... je me retranche maintenant sur internet, c'est sur internet que ça se passe aujourd'hui, et quelque part je les remercie de m'avoir délivré de l'insidieuse fraternelle des Pernaut-Chabot-Foucault tout tremblants et dévoués à leur bon maître. Basta! La vérité est ailleurs comme le disaient les agents Sculler et Muldy.
"Sinistre" est un faible mot, moi j'aurais dit "atroce".
Une blague de mauvais goût quoi.
Mais ce n'est qu'une blague, hein ?
C'est la nouvelle la plus atterrante que j'ai lue depuis la menace de l'arrêt de l'émission de D. Mermet qui avait finalement sauvé sa peau grâce au soutien des auditeurs.
C'est le même cauchemar. En plus effectivement, qui dire??? Val est déjà sur France Inter et pour certains naïfs (et dieu sait s'ils sont nombreux....) ce choix peut facilement passer pour un signe d'ouverture. En effet que reprocher à ce gentil humoriste patron d'un journal """satirique"""???
Ceux qui s'y opposeront vont peut-être passer pour d'odieux sectaires extrémistes...

Je veux juste croire que ce n'est tout simplement pas vrai et que l'an prochain je ne me réveillerai pas à l'écoute d'une antenne dirigée par l'un des mecs les plus odieux du PAF...

A la fois je me dis que Val, patron non plus d'un petit journal, mais d'une des stations de radio les plus écoutées de France n'aura pas la même marge de manoeuvre et que pour continuer à faire illusion, il ne pourra pas être aussi ouvertement réac qu'il l'est à Charlie Hebdo où il est omnipotent...
S'il vous plaît, cher Daniel Schneidermann, s'il vous plaît, ne partez pas de nouveau en guerre contre Val dans les colonnes d'ASI... Franchement, le nombre d'articles et émissions sur l'affaire Siné/Val était délirant l'été dernier... L'impression que tout cela était presque personnel se faisait grandement ressentir (aucune idée de ce qu'il en est réellement).

Donc s'il vous plaît, ne nous rabâchez pas trop les oreilles de cette nomination et de ces conséquences. Traitez la, comme n'importe quel autre sujet, mais ne la laissez pas prendre plus de place sur ce site qu'elle ne mérite (comme l'affaire Siné/Val et l'affaire du Monde auparavant).

Merci d'avance...
Jeune asinaute,
j'ai commencé à écouter France inter à la rentrée,
un conseil profitez des derniers mois de différence, à la rentrée ça va être très différent...
la radio va déjà changer de logo...
Il ira loin ce petit..... marquis....Je crains pour ma radio!
Ah.
Je croyais que cette radio, l'un des derniers bastions de la parole libre et impertinente (le mot "impertinent" perd de son sens tellement il en reste peu, des bastions) serait imprenable. Eh bien non. C'est vraiment triste.
Et je vous parle de "l'extérieur" d'ailleurs. Jeune @sinaute, je n'ai jamais été auditrice de France Inter. Guetta, Mermet, Porte je connais, mais de nom. Je me disais que je m'y mettrais un jour, que j'avais le temps : ça dure déjà depuis si longtemps.

En fait, j'étais juste contente que France Inter, en tant que telle, existe. Ça me rassurait.
Je ne suis plus du tout rassurée.
c'est pas bien brillant tout ça , si cela doit être, pour France Inter évidement, mais je pense aussi aux lecteurs (s'il en reste !) de Charlie, ils doivent être un peu désemparés je pense
Cette info me sidère.
C'est comme un étau qui mécaniquement se referme sur les quelques espaces de liberté de paroles qui excitaient encore ( pour moi du moins)
Je n'écoute plus Val depuis un certain temps. C'est épidermique !... Et ce n'est pas en lien avec Siné.
Aïe, ça me fait terriblement peur cette nouvelle ! Que va devenir ma radio... Je suis né avec, je ne veux pas la voir perdre ses couleurs !!
Il faudrait vérifier, mais je crois me souvenir qu'il avait fait une remarque sur Guillon après l'affaire DSK sur l'antenne dans sa chronique à lui. Je crois que c'est cuit les amis, je regrette de ne pas avoir précieusement gardé mes podcasts de Guillon pour me les repasser dans un an...
Oh merde alors. Moi qui ne supporte pas ses chroniques sur inter le vendredi matin !!!! Que faire sans France Inter ? J'espère que Mermet auras la même géniale idée que vous ....
Comme à toutes choses malheur est bon , je pense que Siné va se frotter les mains : tous les lecteurs de Charlie-Hebdo , atterrés par l'acceptation du poste proposé à Val par Sarkozy vont commencer à voir clair dans le jeu trouble de l'individu et se retrouver lecteur de Siné-Hebdo
Non, je n'y crois pas!

Au cas où, la solution, c'est que tous les mauvais esprits de France Inter (ceux que j'écoute) se retrouvent sur Internet.
Je suis même prêt à prendre un autre abonnement!

Avant de sortir ma fourche.
Pourquoi prêter des intentions à ce point malfaisantes sur Val ? Uniquement à cause de l'affaire Siné ? Pardonnez-moi mais je manque d'infos. Pourrait-on un peu m'éclairer ?
Poisson d'Avril en retard j'espère?
je n'ai pas de mots
C'est simplement sinistre. Val en fossoyeur , c'est la fonction qui lui va le mieux.
Si porte et Guillon sont virés, Régis mailhot, Danielle moreau etc... ont aussi des soucis à se faire, Comme vous dîtes daniel, ils vont nous voler NOTRE radio, la seule radio généraliste qui prône " la différence " comme le dit leur devise, et c'est vrai !!!!!!!!!!!! Sans rire, la je commence sérieusement a m'inquiéter quand au devenir de l'information ...
Merci, Daniel, de ce papier. C'est effrayant... J'ai peur pour France Inter qui est "ma" radio depuis tant d'années... je ne veux pas la perdre !
sinistre val peut etre qu il est en concurrence avec laurent Joffrin non ? les ex trotkistes finissent tous à retourner à leurs anciennes amours et à leur gout des cellules ayant raison contre tous
Je suis atterré.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.