290
Commentaires

@ux sources : Pierre Rabhi

Un paysan, un vrai. Un modèle ? Pierre Rabhi, que Maja est allée rencontrer dans sa ferme en Ardèche, est un symbole pour tous ceux qui pensent que l'agriculture peut être raisonnée, que les cultivateurs doivent contribuer à préserver la terre qu'ils exploitent, et maîtriser leurs semences. Français né en Algérie en 1938, agriculteur et écrivain, Pierre Rabhi est un des pionniers de l'agriculture biologique, dont il transmet les principes depuis plus de 30 ans en Afrique. Inspirateur du Mouvement Colibris, de l'association Terre & Humanisme et de sa propre fondation, l'homme refuse pourtant d'être un gourou.

Derniers commentaires

L'agriculture selon Rabhi une imposture ?
Un lien fort intéressant ici
Merci pour ce moment d'échange avec un homme qui me fait réfléchir beaucoup depuis pas mal de temps.
Je travaille sur l'idée de devenir autonome en me rapprochant de la culture de la terre.
Ca me fait peur, mais chaque fois que je croise Pierre Rabhi, je me sens rassuré, conforté.
Comme s'il s'agissait de mon grand père, qui me dirait : ne t'inquiète pas, tout va bien se passer si tu fais les choses comme il faut.
Merci encore.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Délicieux personnage, rencontre bucolique, un plaisir.
La force d'une vie, d'une réflexion sur la société.
Une chose, vers la fin de l'interview me laisse perplexe: il parle à plusieurs reprises de la nécessité de "changer l'humain".
Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Ceux qui s'y sont essayé n'ont pas laissé de bons souvenirs.
Changer l'organisation de la société, changer les règles, les institutions, les projets,OK.
Pour donner aux hommes et aux femmes la possibilité d'exprimer ce qu'ils ont de meilleur en eux, la solidarité , le partage, l'acceptation de l'autre ...
Mais la volonté de changer l'autre ? Brrr... non.
Maïa, quand tu vas taper sur google pour trouver osborne ou osborn, tu vas en trouver tellement que ça va te décourager. Alors je viens à ton aide: celui de Pierre Rabhi, c'est lui.
Il a écrit en particulier "La planète au pillage", traduction préfacée par Pierre Rabhi justement.
Merci Maja! Une rencontre formidable!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Dieu que cela fait du bien, je viens d'ecouter les 3 portraits, un vrai bonheur
merci maja pour ces 3 bijoux. Trois grands messieurs
Merci !
Bon, un peu comme certains ci-dessus, Rabhi est éminemment sympathique, ses actions et son parcours éminemment respectable, tout ça c'est ensoleillé, calme, gentil…
Mais bon, quand même, sur cette émission, c'est un sacré robinet d'eau tiède.

Ce qui me frappe surtout, c'est cette manière (dans cette émission) de dire "nous". "Nous" ne respectons pas la nature, "nous" ne nous rendons pas compte du danger, "nous" ne voulons pas changer, "nous" ne voulons que dominer… Mais, enfin, qui ça "nous", au bout d'un moment ?
Il va jusqu'à parler des voitures, en disant qu'"on" veut faire du fric en multipliant la bagnole.
Mais qui, "on" ? Moi je veux pas faire du fric avec la bagnole ! Et tout un tas de gens sont esclaves de la bagnole ! Et tout un tas de gens ont juste envie de vivre correctement, et pas de faire du fric à tout prix !

Du coup, ce "nous" noie complètement dans cet entretien, tout critique sociale. "Nous" sommes vilains, et hop, exit le fait qu'il y a des dominants et des dominés, exit le fait que la surexploitation délirante de la nature est au service de quelques-uns et au détriment du plus grand nombre, etc. Quand l'écologie évite absolument de produire une critique sociale, pour juste parler Nature, je tique.

Et puis, au final, il en arrive (fatalement) à ce que l'"humanité est méchante", de toute façon. L'Homme n'est bon qu'à être vil, à être rapace, à être violent et dominateur, donc.
Oui, bon, ben dans ce cas y'a strictement aucune raison de se battre pour le faire survivre. Ce genre de considération, c'est scier la branche sur laquelle on est assis. C'est un discours anthropologique totalement négatif - pas très loin d'ailleurs, du mythe très libéral du "loup pour l"Homme".

Or, il se bat bien, pourtant, il agit bien pour quelque chose. Ce "quelque chose" aurait donc mérité vraiment d'être approfondi, plutôt que de le survoler à coup de "nous".
décue par le contenu de cet entretien, Pierre Rahbi ne nous raconte pas comment il a découvert la philosophie, ne nous dit rien sur les auteurs qu'il affectionne, quels livres? comment ils les a trouvés, rencontrés....ne pense rien ou presque sur les médias... bref cest vaste, ensoleillé et creux.
jamais vu une émission aussi mal filmer !!! arf !! :p
1) Merci pour la simplicité de la captation. Je trouve qu'il n'y a pas besoin de plus.

2) Par contre, Rabhi a un discours trop répétitif et théorique. Qu'il parle posément est très agréable, mais son propos est trop souvent "philo générale", sans intérêt. Si bien qu'il participe lui-même à la sur-information qu'il dénonce. Il aurait mieux fait de parler des actions, des anecdotes, un peu comme lorsqu'il raconte son parcours.
Maja aurait pu aider à être plus concret, en le coupant un peu - lui ne se prive pas de la couper parfois.

3) DOMMAGE MAJA ! Rabhi n'avait rien d'intéressant à dire sur les médias. C'est comme s'il ne réfléchissait pas aux détails, il ne tire pas de diagnostic fin et complexe, il balaye simplement la question par l' "ambivalence humaine", et autre soupe dialectique. Il aurait pu au moins donner des exemples, comme peut-être des blogs d'expériences écolo.

exemple : le blog de l' "oasis" La Belle Verte
En intro de la vidéo, vous avez écrit ceci : "Pierre Rabhi (...) est un symbole pour tous ceux qui pensent que l'agriculture peut être raisonnée"

Alors ahem... comment vous dire... le concept d'agriculture raisonnée a été développée par l'association FARRE qui regroupent les entreprises de produits phytosanitaires de l'UIPP. On y trouve Bayer, Monsanto, je vous fais pas un dessin vous voyez le genre... Donc le concept de l'agriculture raisonnée inventé par ces gens-là, c'est de respecter les doses homologuées. C'est-à-dire mettre les doses indiquées sur le paquet. Ni +, ni -. Ou comment ne rien changer au modèle et à la pollution des milieux tout en faisant croire qu'on fait quelque chose pour en mettre moins?

Et tout le monde tombe dans le panneau, même AsI. Pour bien faire, il aurait fallu écrire agriculture biologique, ou a minima intégrée ou bas intrants.

Voilà, cela doit vous paraitre du coupage de cheveux en 4, mais lire que Pierre Rabbhi cautionne l'agriculture raisonnée, au même titre que Bayer et Monsanto, ça me fait carrément mal au cul. Je ne peux pas y croire.

A part ça c'était super! Il y a trop rarement des poules qui picorent sur le plateau d'AsI, non?
Si vous avez aimé l'univers de Pierre Rabhi, vous pouvez devenir un colibris http://www.colibris-lemouvement.org/ ou lire le magzine qui s'inpire de ses idées Kaizen http://www.kaizen-magazine.fr/
merci d'etre allé en Ardèche !
Excusez moi d'avance pour ce coup de gueule, mais PUT***, QU'EST-CE QUE C'EST MAL FILME!!!! L'émission est encore une fois géniale mais vraiment, s'il vous plait, achetez vous un vrai caméraman, ou dites à François Rose de poser la caméra sur pied en plan large et de ne plus y toucher. C'est absolument insupportable. Si l'itw n'était pas d'excellente qualité, je me désabonnerai immédiatement.
Ouf, ça fait du bien.
Encore merci.
bon, Pierre Rabhi est très sympathique, Maja est très sympathique, cette émission est très sympathique et (mégotons pas) les poules aussi sont très sympathiques.

... divertissement estival. Sorbet : rafraichissant.

mais ça m'a quelque peu laissée sur ma faim.
Parce que tout de même il y a, dans la vision du monde de cet homme, quelques bricoles que je suis loin de partager, et que j'aurais aimé voir développer de façon plus solide — car faute d'argumentation construite, on est devant une sorte d'imaginaire flou, qui semble enthousiasmer certains, qui, moi, me met plutôt mal à l'aise. Par exemple l'inscription dans la "théologie de l'éveil" et la pensée de Teilhard de Chardin, l'idée d'un "ordre naturel", ou le discours sur "le féminin" et la complémentarité (ces jours-ci on ne peut guère rester insensible à la connotation du terme) du "féminin" et du "masculin", "complémentarité" qui semble s'accommoder assez bien de la caricature des "valeurs" supposées masculines... j'avais déjà lu ça sur le site de Colibri : "La subordination du féminin à un monde masculin outrancier et violent demeure l’un des grands handicaps à l’évolution positive du genre humain. Les femmes sont plus enclines à protéger la vie qu’à la détruire. Il nous faut rendre hommage aux femmes, gardiennes de la vie, et écouter le féminin qui existe en chacun d’entre nous."... ces niaiseries genristes ont le don de m'énerver, je suis la seule ?

Ça ne m'empêche pas de le rejoindre sur certains propos, certains choix de vie, de trouver très jolie l'idée de "sobritété heureuse", et de penser que la coopération et la solidarité sont des forces de changement plus essentielles que le pouvoir "au sommet".

Mais l'ambiance "catéchisme", visite de l'ermite en sa chartreuse pour se désaltérer aux sources de la bonne parole... bah.
(mais ça doit être ma part (maudite) de masculinité (pas complémentaire) qui me ferme à l'éveil des consciences).
Bravo pour cette émission inhabituelle.
Les cadrages artistiques et le vent dans le micro ne sont pas un probleme, continuez !
Place a la créativité, vous avez raison même si je comprends que ça puisse surprendre certains
Maya pose des questions utiles qui orientent bien le sujet. C'est un bon complément aux livres de Pierre Rabhi.

Merci.
Que dire? De l'amateurisme pur ou un cameraman saoul? Ils devaient faire comme ça au temps des hommes des cavernes. Pourquoi ne pas confier cette émission à des pros? Maja nulle à son habitude, mais cela on connaît. Pas bravo.
Maja, pensez à vous et au bébé.
Ne faites plus de déplacement pour rien.
Pour filmer des poules (ou des gens qui n'ont rien à proposer) vous pouvez vous rendre en Seine et Marne
Vous y trouverez des gallinacés à profusion ainsi que des gens en rupture de sté faisant des fromages de chèvres.
Pour le son, contentez vous du vent dans les arbres, ou dans vos cheveux, sur votre téte (qui est d'ailleurs trés belle)
Ce sera mille fois mieux que la diarrhée verbale habituel sur l'aliénation du au travail, et à la consommation qui est le mal absolue de notre société
c'est très beau, très agréable à écouter.
mais ça reste du vent (les marchands d'armes, les spéculateurs, le lumpen-prolétariat peuvent-étre tranquilles ce genre de personnes ne viendront jamais les déranger)
Pierre tu m'invites et je te mets sur internet
pardon mot à prohiber tu as peurd 'utiliser Internet c'est comme si il y a 1 siécle tu disais j'ai peur du téléphone. c'est pareil

il ne faut pas prononcer le mot technique INTERNET
MAIS DIRE SIMPLEMENT AVANT IL Y AVAIT UN MONOMEDIA PAR EXEMPLE LA RADIO TODAY NOUS AVONS LA POSSIBILITE D AVOIR UNE APPROCHE MeDIA MULTIPLES
TEXTE SON PHOTO VIDEO ,,,,,,

PIERRE INVITES MOI ET EN 15 MINUTES TU MAITRISERAS CET OUTIL
MON GRAND PERE ET MA Grand MERE S Y SONT MIS
IL NYA AUCUNE RAISON TU NY ARRIVES PAS
je te lances ce defi .

allez à plus tchacks
joel
et comme tout le monde est encore babaise aucune critique
mais c'est bien gentil tout cela
mais c'était mieux avant me fait peur
on est jamais surinforme chacun s'informe comme il veut c'est le ba ba de la liberté
Pierre vous etes un gros réac humaniste
Superbe émission, il faut qu'un maximum de gens puissent la regarder!
Pour moi qui découvre cet homme, cette émission était un grand moment de régal. Quel bel humain, vraiment.

[sub]Je ne connaissais pas non plus Sankara. Quelle mine d'information, cette entrevue.[/sub]
Pour ceux qui ignorent qui est Pierre Fournier, cité par Pierre Rabhi à la fin de l'entretien, voir sa fiche Wiki.
Fondateur de "La gueule ouverte", précurseur du mouvement écologiste, militant antinucléaire, sa vie fut malheureusement très brève, mais ceux qui le lisaient et suivaient de près ses combats, ne l'ont pas oublié.
Merci pour ce passionnant entretien avec Pierre Rahbi. Cela me réconcilie avec Arrêts sur image, après une consternante émission avec Giesbert, totalement inutile.
Les entrevues de @ux sources sont toujours très intéressantes. Connaître quel penseur influence qui, où trouver l'information ? par quels moyens s'informer ? ...

Pour ce qui est du "hors-sol humain" (dixit Pierre Rabhi) que constitue les villes, j'espère que Pierre Rabhi s'est déjà rendu à Hong Kong ou dans d'autres mégapôles. Ce sont les plus grands spécimens de hors-sol humains avec ses fleuves marrons-gazeux et ses immeubles-villes.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bravo pour le fond, c'est-à-dire le principal protagoniste.

Pour la forme par contre, c'est laborieux.
Et je reste toujours aussi sceptique quant au réel talent de Maja pour l'exercice de l'interview.

Néanmoins quand l'invité est intéressant, ça reste secondaire :-)
c'est un trés beau reportage sur un homme que je connaissais puisque je me suis rendue chez lui .il me fait penser à nelson mandéla.
Bravo pour cet entretien filmé en caméra caché avec un cameraman embedded et enrhumé!
Pour 2013, "Plus de Rabhi, Moins de Duhamel", c'est possible ?
C'est Bounou et Maja?
Très belle émission
Je vois que le murier est toujours là. Le même que j'ai découvert il y a 24 ans, quand j'étais un petit garçon de douze ans.

L'itinéraire de son fils est intéressant : ingénieur, il dépose un brevet pour permettre aux véhicules d'économiser du carburant (taux de compression variable). Un petit colibri ;)
Merci merci @si et Maja pour être - enfin - allé voir Pierre Rabhi et pour nous permettre de partager ce moment avec vous. J'ai besoin de petits coups de pied aux fesses - de plus en plus petits - qui me remettent sur le chemin évident dont Pierre nous parle si bien. Mais c'est bien sûr!
Merci du fond du coeur
http://www.bbvnet.fr/spip.php?article367
Merci pour l'émission... Je charrie un peu, c'est tout.
Maja nous propose des rencontres avec des êtres passionnants, agrémentés de ses éclats de rire, et son humour. Un grand merci!

J'avoue que je trouve ses rondeurs craquantes. C'est trop beau!
Qu'elle ménage ce futur bout de choux!........ en lui évitant les voyages trop agités en seconde.....
Bravo pour l'initiative, j'ai bien ri en voyant slobodan filmer consciensieusement les poules (zoom, travelling...)! Ca a l'air de vous faire du bien de sortir de la capitale !
Je connais bien l'Ardèche. Alors je ne suis pas impressionné par ce jardin un peu abandonné (à la limite ça me révolte et je me précipite pour débroussailler).

Facile de prévoir le pire pour la planète. Utile ?

Et le café du commerce de Lablachère est même pas un cyber-café.
C'est bien vrai ça, tout ces machins verts qui poussent n'importe comment ça donne envie de balancer quelques litres de round-up.
Pour le café du commerce vous devez confondre avec Les Vans ou Joyeuse.

Je connais bien l'Ardèche. Alors je ne suis pas impressionné par ce jardin un peu abandonné (à la limite ça me révolte et je me précipite pour débroussailler).



Facile de prévoir le pire pour la planète. Utile ?



Et le café du commerce de Lablachère est même pas un cyber-café.


Connaissez vous la permaculture? l'agro écologie et la permaculture ont de nombreux points communs, parmi les principes permacoles il y a : "travailler avec la nature et non contre elle" -> exit la débrouissailleuse, vive le mulch (ou laisser pousser l'herbe)
Hum, débroussailler moi je fais ça à la main. La nature que nous avons sous les yeux a été façonnée par l'homme depuis des millénaires sans débroussailleuse. Le "mulch" c'est pailler, ce qui contribue à étouffer le sol. Débroussailler est beaucoup plus sain.
Le débroussaillage et le mulch n'ont rien à voir puisque ce dernier est fait avant tout pour limiter l'irrigation, non pas empêcher les herbes de pousser.
Je suis étonnée de voir que l'usager d'un tel pseudo (Xipe Totec : "Dans la mythologie aztèque, Xipe Totec (« notre seigneur l'écorché » en nahuatl) est un dieu du renouveau de la nature, de l'agriculture et de la pluie nocturne bienfaisante. Il s'écorche lui-même pour nourrir l'humanité, symbolisant ainsi le grain de maïs perdant son enveloppe avant de germer. Il est également le patron des orfèvres.
Son culte se déroule pendant le deuxième mois du calendrier aztèque, Tlacaxipehualiztli (littéralement « écorchement des hommes »). Il implique des sacrifices humains, l'un de masse avec arrachage du cœur et l'autre réservé à l'élite des guerriers : il oppose un prisonnier volontaire de haut rang à des chevaliers aigles et des chevaliers jaguars. Le sacrifice consiste à arracher le cœur du sacrifié (qui a vécu comme un prince pendant l'année qui précède le sacrifice), drogué aux champignons hallucinogènes pour ne pas se rendre compte de ce qui lui arrive, puis à retirer sa peau. Le prêtre la portera sur lui pendant un mois.
Ses représentations suivent deux types : l'écorché dont la peau pend au bout des bras, et le Tezcatlipoca rouge, entièrement maculé de cette couleur, exception faite des bandes jaunes de son visage."
confonde débroussaillage et mulch alors que ses ancêtres aztèques ont pourtant donné la preuve qu'ils s'y connaissaient sacrément en irrigation. ;o))
Et en profite pour venir jeter son mépris pour P. Rabhi...
Les amis de P. Rahbi, comme prévu, ne sont guère tendres. Ainsi en va-t-il de ce genre de secte.
Ecologie et humanisme sont bien souvent deux concepts antinomiques.

Si vous saviez lire, vous auriez vu que c'est Spit qui confond débroussaillage et mulch.
Pour autant, il ne faut vraiment rien connaître au sujet pour penser que le paillage n'est pas utilisé également pour empêcher la repousse.
Ce n'est pas sa fonction première, sinon on mettrait des graviers.
Et secte vous-même ;)
Vous savez, la nature est perverse : les herbes poussent entre les graviers !
Moins que dans le paillis.
Je sais lire... merci, Xipe ;o)
J'ai trouvé votre ton méprisant :
"Je connais bien l'Ardèche. Alors je ne suis pas impressionné par ce jardin un peu abandonné (à la limite ça me révolte et je me précipite pour débroussailler).
Facile de prévoir le pire pour la planète. Utile ?
Et le café du commerce de Lablachère est même pas un cyber-café."
Alors, quand vous parlez d'humanisme, je m'interroge...
Quant à la secte de ceux qui aiment bien Pierre Rabhi, je suis heureuse qu'elle ne vous ait pas en son sein ;o))
[quote=alain b]Le débroussaillage et le mulch n'ont rien à voir puisque ce dernier est fait avant tout pour limiter l'irrigation, non pas empêcher les herbes de pousser.

Vous avez eu votre diplôme de jardinier dans une pochette surprise?

Désolé pour cette réponse tardive, je viens de me réabonner pour constater qu'ASI est toujours aussi vide d'esprit critique dès qu'il s'agit de pseudo penseur écolo-bobo
"diplôme jardinier pochette surprise, vide d'esprit critique, pseudo penseur bobo écolo"
Quand je pense qu'un sage a écrit:
Pour disqualifier quelqu'un, il suffit de lui donner un nom dégradant, pas besoin de débattre...
" je ne suis pas impressionné par ce jardin un peu abandonné..."

*********************************

Parce que vous pensez que le but ultime de Pierre Rabhi soit de chercher à "impressionner" son auditoire ?

Si vous avez compris ça faites "pause" puis "rewind" et reprenez tout depuis le début parce que là vous êtes sur une fausse piste.

Et puis, pendant que vous y êtes, faites un détour par un livre ou deux, hein, ça peut aider.

:-)

NB : comme dit Pierre Rabhi : "la solution c'est l'humain mais le problème c'est aussi l'humain..." Pas simple.
Peut-être les dieux aztèques cherchaient-ils avant tout à "impressionner" les peuples ;o)) histoire de mieux se "vendre", comme nos politiques.
Une émission aux antipodes de celle de la semaine dernière. On a ici quelqu'un qui ne parle pas simplement de lui... Que du bonheur
Bonjour,

S'il vous plaît, faîte un tout petit effort sur la forme... Ou sinon, faîte des reportages audio.

Payez à François Rose une deuxième caméra qu'il puisse mettre en fixe en plan large, ça lui permettra de faire de beaux plans de coupe et un jolie montage final (sans ajouter bcp de boulot).

Merci pour le tout le boulot,
++
Romain.
Les journalistes parisiens découvrent Pierre Rabhi et les poules ... super !
Et horreur pour Maja qui doit voyager en seconde ...
Et arriver à rendre Pierre un peu ennuyeux il faut le faire ... alors que c'est quelqu'un qui captive son auditoire et qui parle avec des mots simples (pour tous ceux qui ont pu assister à ses conférences)
Content que @SI découvre enfin ce grand bonhomme mais ça nous en dit long sur le fossé entre la capitale et les territoires !
Sympathique émission, le dernier quart d'heure dans le potager est un grand moment.
Un excellent boulot de Maja (rien n'est plus beau qu'une femme enceinte) qui inspire les monts monsieur Rabhi, dans son petit coin de paradis près de Lablachère que les pétroliers ont en ligne de mire http://barjac.blogs.midilibre.com/archive/2011/02/26/mobilisation-contre-les-gaz-de-schiste.html
L'occasion bien sûr de se (re)plonger dans ses écrits
https://cafemusique.wordpress.com/2011/06/06/il-faut-que-je-lise-ce-livre
https://cafemusique.wordpress.com/2011/06/26/retour-en-terre-desperance-avec-pierre-rabhi
Merci de tout coeur pour cette émission apaisante : cela fait du bien d'entendre des choses intelligentes et surtout pas de conneries (les trois dernières émissions d'Arrêt sur Images étaient vraiment pénibles). Quant au caméraman, il devrait boire après le tournage, pas avant. Mais ce n'est pas grave. Maja est toujours aussi sympa. Que du bonheur !
Je n'ai pas encore vu l'émission mais merci d'être aller à la rencontre de Rabhi :)
Bravo, enfin une personne qui dit ce qui fait et fait ce qu'il dit, un peu notre Thoreau des temps modernes. Un peu aux antipodes (je choisis ce mot à dessin) de M. Chouart dans sa manière de changer le monde à se demander si la programmation a pas été faite selon ce critère pourra-t-on jamais savoir ^^ :
- D'un coté, quelqu'un qui part du local et de l'humain.
- De l'autre, une personne qui pose le problème des structures générales.
Je fais un peu exprès de tirer cette conclusion mais ça peut lancer un débat intéressant sur le forum ... sur ce bonne émission pour ceux qui n'ont pas pu encore la regarder (ou l'écouter).
Merci merci @si et Maja pour être - enfin - allé voir Pierre Rabhi et pour nous permettre de partager ce moment avec vous. J'ai besoin de petits coups de pied aux fesses - de plus en plus petits - qui me remettent sur le chemin évident dont Pierre nous parle si bien. Mais c'est bien sûr!
Merci du fond du coeur
Ouf, il fait beau, petite émission qui va bien...
yes !
Bonjour Maja, François :-)
je continue.
Ha ! Enfin !
Je déplore le silence médiatique sur l'agriculture suicidaire : on tue les sols, on empoisonne la nourriture, on jette les paysans du tiers-monde dans la misère, on perd notre indépendance alimentaire... alors que la baisse de l'offre du pétrole va tôt ou tard réduire la circulation des marchandises.

Il faut produire localement, en réduisant les pesticides et les engrais
- qui sont fabriqués avec des gaz d'hydrocarbures,
- qui n'améliorent pas davantage les rendements que les engrais verts,
- qui tiennent les paysans dans un état de dépendance (en plus de celle vis-à-vis des semenciers, autre scandale, voir Kokopelli),
- qui font chuter la teneur nutritionnelle en tuant les sols (pauvreté de la microbiologie, absence de lombrics, etc.)
L'objectif de chaque pays, de chaque région, devrait être de redonner vie aux sols et d'assurer son autonomie alimentaire.

Ne comptons pas sur le monde politique pour faire quelque chose avant que l'opinion publique le réclame.
Bonjour
Quel bel été sur @si !!!
Merci Maja de nous faire connaître tant de bonnes personnes.
Je suis en train de visionner le reportage, plus d'ailleurs pour découvrir l'environnement naturel de Pierre Rabhi et jouir de la présence du personnage que pour ses idées déjà bien exposées dans ses livres, et encore une fois je souffre des conditions de captation. Ce cadre vacillant, en perpétuelle recherche (d'on ne sait quoi, d'ailleurs), ces tressautements inopinés, éternuements, mouchages bruyants, etc., sont autant d'occasions de perdre le fil et de briser l'enchantement. François Rose est probablement un adepte de Dogme95, mais n'est pas Lars Von Trier ou Thomas Vinterberg qui veut et quand bien même, est-ce que c'est le propos ici ?

En revanche et comme un contrepoint à ces agaçants remuements, Maja fait preuve d'une sérénité et d'une attention bien appréciable. Qu'elle en soit remerciée.

Je respire un grand coup et retourne voir le film.

@pompastel : merci pour le lien, je ne savais pas que la rtbf permettait de revoir des émissions si anciennes.
Pas encore vu mais merci, un peu de douceur avec Pierre Rabhi ça va pas nous faire de mal.
Si vous aimez Pierre Rabhi et si vous disposez de 58 minutes supplémentaires, n'hésitez pas à lancer cette vidéo :
http://www.rtbf.be/tv/revoir/detail_noms-de-dieux?catchupId=11-TMCEN100-006-PR-1&serieId=11-TMCEN100-000-PR
Bon, cela n'a rien à voir avec la choucroute, le chouchen,... mais outre le fait que les émissions de Maja sont la raison numéro 1 de mon abonnement à @SI (désolé Daniel) car leut format est proche de l'idéal en ce qui me concerne (deux humains, l'un pose des questions, l'autre répond, le premier écoute et ne coupe pas), outre le fait que Maja vient coup sur coup d'interroger deux des penseurs qui m'ont le plus marqué dans ces dix dernières années (C'est une interview de Pierre Rabbhi par Ruth Stegassi il y a 10/12 ans qui me l'avait fait connaître, et Chouard, comme tout le monde), outre tout cela, donc...

...Maja est vraiment trop, trop,... trop mignonne, avec son joli ventre rond.

Cela en devient presque difficile de se concentrer.
Je recois le mail annoncant cette émission alors que je suis en train de lire "Du Sahara aux Cévennes" du même Pierre Rabhi. Un régal! Non seulement pour la biographie exceptionnelle de cet être exceptionnel, mais en plus c'est superbement bien écrit. A recommander à tous.
Merci pour la version audio. Ma connexion estivale aussi est en pleine sobriété.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.