167
Commentaires

Une mer de casques, avant le naufrage

Commentaires préférés des abonnés

J’aurais légendé la photo : « Qu’ils viennent me chercher ! »

" Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle qu'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice  ( Gérald Darmanin )


Nan, je déconne , c'est Montesquieu

Cette photo est le symbole de la peur de ce pouvoir qui déploie sa garde prétorienne.

Cette photo dans son symbole "ostensiblement caché" est la marque d'une fin démocratique.

Terriblement tragique.

Le jupiter petit en est le fossoyeur!


Nous vivons une é(...)

Derniers commentaires

" Mais surtout, cette photo nous parle d'ailleurs. Elle nous révèle la manière dont le monde nous voit, après moult alertes d'instances et d'organisations internationales sur la brutalité de notre police, (...). Elle nous positionne brutalement comme si nous regardions, effaré·es, compatissant·es, un pays étranger en perdition, (...) – à moins que la dictature, en fait, ne soit déjà installée.  " 


Exactement. Photo très explicite. Aussi impressionnante que celle des quads dans les deux Sèvres. C'est l'image du pays que Macron envoie à l'étranger. Voilà à quoi ressemble la gouvernance libérale.


Aucun doute que les touristes vont se bousculer. 


Une folle envie de connaître une bonne ambiance à la Sainte Soline pour les JO, la coupe du monde de Rugby, le Tour de France, Rolland Garros, ... ? 


Celle des déambulations nocturnes entre poubelles en feu, la joie de marcher grâce aux grève de transport pour accéder aux stades sans stadier,  la surprise de ne plus avoir de vols pour rentrer, le bonheur de faire soi-même sa chambre avec la grève des personnels de nettoyage des hôtels, les pique nique improvisés pour pallier l'absence de personnels dans les restaurants, l'art brut des stades du fait de l'arrêt des chantiers, ...


Je vote pour cette chronique.

C'est quand même assez cocasse que siège au conseil constitutionnel un ex premier ministre qui doit encore nourrir une certaine vindicte a l'égard de la rue qui l'a privé de sa réforme des retraites et de ses bottes dans lesquelles il se tenait si droit.


La décision du conseil constitutionnel est décevante d'autant que les médias  ont largement relayé les éléments de langage du gouvernement à savoir que si le conseil valide alors le match est legalement plié et que  la contestation doit donc logiquement s'arrêter...... la gauche et les syndicats vont devoir ramer pour battre cette com en breche.

Ca y est ils viennent de nous prouver encore une fois notre statut de bétail ! Mais des vaches elles au moins elles se defendent , nous ne sommes meme pas des vaches , hum je suis con , les vaches elles étaient entre nous et les bourgeois ! Mort aux vaches et mort aux bourgeois !

Il serait temps d'en finir avec cette illusion soigneusement entretenue par le pouvoir (mais pas seulement, hélas), à savoir que les membres du Conseil constitutionnels jugent en droit. Ces membres, nommés par le pouvoir, sont des politiques, contrairement à d'autres pays où les membres des instances équivalents sont des hauts magistrats professionnels. Un exemple de décision du Conseil constitutionnel, qui est une décision politique mais non de droit pur. Roland Dumas, alors président du Conseil constitutionnel, avait reconnu que les comptes de campagne de Chirac et Balladur avaient été largement dépassés. Il les a cependant validés "pour ne pas remettre en cause un processus démocratique". a-t-il osé dire. Comme si une élection avec des comptes truqués était une élection démocratique. Ainsi donc, hier comme aujourd'hui, le Conseil constitutionnel s'oppose au peuple au nom d'une illusion de démocratie.
Il n'y a malheureusement pas que le pouvoir qui entretient l'illusion d'un Conseil constitutionnel parfaitement neutre et jugeant strictement en droit. Dans l'opposition, on a entendu nombre de déclarations disant qu'il fallait respecter les décisions du CC, quelles qu'elles soient. Sans doute ces politiciens se placent-ils dans la perspective où ils reviendraient au pouvoir et où ils désigneraient alors les membres d'un organisme qui peut s'avérer fort utile.

Les Membres du  Conseil Constitutionnel,  en abrégé,  les  cons-cons

Comme dit Philippe Caverivière : « Le Conseil Constitutionnel, c’est la ratatouille en boite de la République, c’est quelques légumes et beaucoup de conservateurs ».

Système : "Ensemble d'éléments considérés dans leurs relations à l'intérieur d'un tout fonctionnant de manière unitaire ".

"Combinaison d'éléments qui se coordonnent pour concourir à un résultat"

(source : dictionnaire Larousse).


Comme la mer de casques, les LBD, Bolloré, ma Bribri adorée, mon Gérald chéri et tant d'autres et d'autres font partie d'un système. 


Et la crème du dessus du panier de ce système, c'est le conseil constitutionnel. 


Sans majuscule, ni à con, ni à con.

 


L'excellent article du dernier Diplo "Du bon usage de la Constitution" ne laissait planer  aucun doute quant à l'issue de cet épisode .



Ça montre surtout à quelle point le conseil constitutionnel est du cirque. Ils prétendent délibérer en toute indépendance puis donner une décision mais le gouvernement savait manifestement laquelle bien avant qu'elle soit annoncée.

La ligue des cols blancs, les ressuscités bourgeois et aristos revanchards de 1789, ont, pour le moment gagné.

Le poudré qu'ils ont mis au pouvoir a fait le "job".


Même le RIP est rejeté.


Quelque chose comme une " guerre de classes"  va s'amplifier.

Réfléchissons aux actions, prenons ce temps.

Réfléchissons.



18 heures passées... et comme prévu, le naufrage.

C'est invraisemblable !!! Mais qui a eu cette idée de mettre autant de casqués devant le Conseil Constitutionnel ?

  • Voilà à quoi ressemble un pouvoir en pleine crise de panique. 
  • Première réaction : en rire ; en rire, puisque tout ceci touche à l’absurde, confine au burlesque – pourrait-on glisser ne serait-ce qu’une pièce de monnaie entre les casques ? Deuxième réaction : redoubler de méfiance ; redoubler de méfiance, car un pouvoir pris de panique est capable de tout. Et bien que ce pouvoir ce soit déjà maintes et maintes fois illustré dans le pire de l’infamie, une telle image montre qu’il n’a peut-être pas encore atteint ses pleines capacités de répression - aussi incroyable que cela puisse paraitre...      

J'ai peur,  que si le C.C. annule une ( petite ) partie de la Loi,  Darmanin ( Imperator )  ne prévoit de réduire ou même d'annuler le budget de ce C.C., indépendant  ( forcément indépendant )


Il faut bien rire , même si ....

Alors la peur aurait change de camp , ils auraient soudain compris qu'ils avaient tout à perdre dans ce coup de poker menteur et nous serions nous prêtes à gagner ? 

J'y crois pas une seconde. 


Que des manifestants hélent le conseil constitutionnel ou décident même de rentrer, et le gourvernement à travers sa police aurait été instantément l'ultime rempart de la démocratie républicaine, avec effet miroir Capitole.


Là où c'est intéressant, c'est que ça n'avait absolument aucune chance de se produire spontanément (au sens de "sans incitation direct du gourvernement") parce que ça aurait été complètement con, et même au-delà, sur le fond (pour quel effet ?) comme sur la forme (timing inadéquat).


Et donc, mettre des flics qui servent à rien, en mode forteresse assiégée, permettait d'une part de montrer la dangerosité potentielle de ces sauvageons, d'autre part la détermination du gouvernment à défendre les institution démocratiques.


Quant au succès de cette stratégie de com', je ne sais pas. Je crois que chacun y voit ce qu'il veut y voir et que ça ne change fondamentalement rien.

On est trop gentil.


ils ne comprennent pas. 


Mais comment on va faire?


On se demande quand ça va se déclencher. 


Wow, wow, tout doux cher DS. On n'est encore ni sous Pinochet, ni sous Bolsonaro. Ni sous Poutine ou XI d'ailleurs. A preuve, nous pouvons encore lire votre plume acérée et brillante, ce qui devient, dans le monde, un privilège. Sur le fond de votre chronique, j'ajouterais que la photo de notre confrère renvoie à une com' plus insidieuse encore, en écho aux événements du Congrès US. Cette révolte, que les américains qualifient du joli mot français de "coup" (pour coup d’État). Sous-texte de l'impressionnant déploiement à 2 pas de la Place Colette à Paris : "Rassurez-vous, braves survivants du Macronisme, nous ne laisserons pas prospérer contre le Conseil Constitutionnel une émeute du genre Capitole". OK, la manipulation est assez grossière, mais on n'en est plus à un degré de grossièreté n'est-ce pas ? Pour autant, même si d'inquiétants nuages s'accumulent à notre horizon démocratique, il ne faudrait pas donner le sentiment que la partie est déjà perdue. La France n'est pas la dernière lorsqu'il s'agit de sursaut républicain.

On est là, nous on est là !!

Mais où ?

Sous les bottes, mon pote ...

Magnifique édito ! Le ton juste et le fond pertinent. Bravo !

Merci, Daniel Schneidermann, pour cet excellent article.

Ce que je trouve extraordinaire dans cette photo, c'est qu'elle suscite à la fois une immense trouille et un immense ridicule. 

Voilà l'image de la France et de lui-même que ce pouvoir donne au monde. De la France et de ses institutions, car on peut lire distinctement, sur l'immeuble du fond, "Conseil constitutionnel".

Un pouvoir qui fait peur et qui fait rire de lui !

Il faut d'urgence lancer une grenade de désencerclement. Sinon ils risquent de se piétiner en cas de charge.

cher DS, 5 lignes de gendarmes n'est pas absurde. ça permet de dissuader les manifestants vindicatifs d'aller à la castagne.

En la voyant la première fois hier soir, je n'y ai pas cru.

En fait, j'ai cru à un montage IA.


Mais non la réalité est au delà du trucage.

INCROYABLE

D' Albert Camus:

"Faites attention, quand une démocratie est en danger, le fascisme vient à son chevet, mais ce n'est

pas pour demander de ses nouvelles". 


Le scénario est de Verhoeven !

Oui Daniel Schneidermann
tellement vrai ce que vous écrivez

ce n'est pas non plus un article fake

c'est l'incroyable vérité que j'ai vue

hier dans notre belle ville de Strasbourg

un mur de barres d'acier et plexiglas pour empêcher d'accéder à la préfète

les ponts menant à elle barrés par des véhicules de gendarmerie

et des murs de boucliers. La préfète dans son Palacio de la Moneda ou ses Tuileries


et ailleurs ces visages de jeunes policiers et policières (ou gendarmes) essayant d'éviter les regards de dédain

des manifestants silencieux passant devant eux


Je ne reconnais plus le pays que j'estimais tant. Il est vrai que j'ai raté la répétition précédente, celle des gilets jaunes

à l'exception de cette vieille dame abattue sur son balcon à Marseille et d'autres


macron qu'on ne peut plus injurier sous peine de passer en tribunal à la manière de Hong-Kong

macron qui a réussi la campagne de promotion de Paris ville olympique après avoir réussi à dégoûter à jamais les supporters Britanniques au stade de France

voilà une autre image/vidéo de cette marée de casques et de ces hordes sauvages à l'assaut des manifestants dans le NYT


macron avec son darmanin qui s'en est pris à l'héritage de Zola


Et du côté du Royaume Uni se prépare un scénario similaire avec keir starmer, le menteur type macron

" cette vieille  dame abattue sur son balcon à Marseille" .  Vous exagérez. Abattue  voudrait dire qu'elle a été visée volontairement . Victime d' un tir incontrôlé me paraît plus exact.

C'est pourtant ce qu'elle disait au téléphone à sa fille : "Il me vise"

Complotissssses va.


Arrêtons de penser que d'ouvrir sa fenêtre et de regarder est un droit.

Avait-elle rempli le formulaire C28 du 31 février 1984 modifié par celui du mois où les muguets poussent sans clochettes?


Alors, la réponse. J'attends.

Elle ne l'avait pas rempli. Voilà! 

Je crois qu'elle fermait ses volets pour réduire les odeurs de fumigènes. Et donc il s'agit du formulaire C28b.



FranceInfo

"Autour de 19 heures, Zineb Redouane est indisposée par les odeurs de gaz lacrymogène qui s'infiltrent chez elle pendant qu'elle prépare le dîner. Au téléphone avec sa fille Milfet, qui vit en Algérie, l'octogénaire et mère de six enfants s'apprête à fermer ses volets quand elle est touchée par un tir de grenade lacrymogène."

"Vous exagérez. Abattue  voudrait dire qu'elle a été visée volontairement"


Il est vrai que le mot "abattue" est d'une rare violence.  Nommer les choses par leur nom devrait être interdit


Le mec, il a envoyé une grenade en l'air au 4ème étage d'un immeuble, où il n'y avait rien qu'une vieille dame à sa fenêtre, on appellera ça "in-contrôlé", c'est beaucoup plus correct


Notez qu'on ne sait toujours pas qui c'est, alors qu'il n'était pas tout seul et que sa position était répertoriée. On pourrait parler de "complicité" mais ce serait violent.

non, on sait qui est l'auteur du tir. il a été identifié.


toute l'affaire est résumée ici :


Mort de Zineb Redouane : trois ans après, on vous résume la procédure judiciaire en six actes (francetvinfo.fr)

Cet article explique bien qu'il n'est pas évident que le tir ait été seulement "incontrôlé".

(Et quand même bien il le serait, le fait qu'il soit légal de pratiquer des tirs dont le manque de contrôle peut tuer pose question...)


La pétition d'amnesty : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/10jps2022-redouane-zineb-france

"qu'il soit légal de pratiquer des tirs dont le manque de contrôle peut tuer pose question."


Même question posée à un ami chasseur: "Que ton arme porte plus loin que tes yeux, ça devrait t'inquiéter. "


Mais concernant "nos" gardiens de la "paix" avec en principe une hiérarchie au dessus, ça devient très grave.

Merci beaucoup pour le lien qui confirme ce que j'avais écrit . Je n'ai pas minimisé la tragédie que représente cette mort  ,ni dit qu'il n'y avait  pas eu de faute . J'ai écrit que l'on ne pouvait pas utiliser le terme " abattu" qui supposait que  Mme Redouane a été visée dans l'intention de la tuer. le terme abattue fait penser à la police qui , dans certains Etats tire sur les manifestants dans l'intention de tuer.

ah oui tout à fait. le terme "abattu" est politique, de toute façon. celui qui l'emploie le fait à dessein.

je trouve même que ce mot gomme la tristesse et et le côté glaçant de cette histoire.

Je suis abattu par la décision du conscons.

Il en dit quoi le simon, c'est volontaire, politique ou du canard à la broche?

Ménon, pas abattu on t'a dit, ils te visaient pas (c'est pas les déjà-retraités qui sont dans le viseur) !

homicidé, peut-être, et encore par inadvertance.

moi je dirais assassinée, mais je vais faire tuer pour avoir écrit ça!

Assassinée. Parfaitement. Pas avoir peur des mots, les choisir, simplement, pour approcher la vérité au plus près.

allez plus loin. elle a été exécutée par le pouvoir de Darmanin qui est pire que Pierre Laval.

Vous avez un dictionnaire ?

Qui sait si en d'autres circonstances Darmanin ne se comparerait pas à Pierre Laval ? Ce type est assez veule pour qu'on puisse tout imaginer.

vous avez raison.

Darmanin est pire que Pierre Laval, Klaus Barbie et Adolf Eichmann réunis.

là ça va?

Une fois de plus, apprenez à lire. J'ai parlé de son comportement actuel qui permet tout à fait d'imaginer ce qu'il pourrait (être) en d'autres circonstances.

désolé, ça ne veut rien dire.

ce qui est important c'est ce qu'il fait ici et maintenant. on s'en fout de ce qu'il ferait si on était en 1942, parce qu'on est pas en 1942.

Ce qui est important, c'est ce qu'il fait alors qu'il sait comme chacun d'entre nous ce que faisaient les collabos sous l'occupation.

oui, on connait la chanson. Darmanin est pire que Himmler. Heinrich Darmanin, qu'il s'appelle. c'est bon comme ça?

Avez vous lu ce que j'ai écrit ?

Pouvez-vous confirmer que Darmanin se fout complètement de l'histoire de notre pays sous l'occupation ?

Si oui, je m'incline. Je ne savais pas que vous résidiez dans les neurones du queutard de l'intérieur.

Si non, je rends hommage à votre zèle de militant capable d'étrangler sa conscience juste pour faire semblant d'avoir raison.


Je vous cite 

"ah oui tout à fait. le terme "abattu" est politique, celui qui l'emploie le fait à dessein."


C'est aussi vrai pour  les termes "dessein", "gomme", "tristesse" ,"glaçant".


De toute façon si vous les employez, c'est à dessein. 


Venez vous de découvrir que les mots ont un sens ? 


Continuez ! Vous êtes en progrès !


PS : Une phrase commence par une majuscule.


vous êtes le nouveau relou de service qui fait des mots d'esprit claqués au sol mais qui se croit plus malin que tout le monde?

c'est vous qui êtes bouché.

le flic visait dans sa direction mais ne la visait pas elle. il faisait un tir en cloche pour viser les gilets jaunes en bas. c'est ce que dit le rapport balistique.

Non Ouldyamin n'est pas bouché, loin de là. Je ne dirai rien vous concernant, je n'en pense pas moins. On voit trop bien d'où vous parlez et les motifs qui vous conduisent


Vous êtes vous demandé qui est "l'auteur" du rapport balistique


Cessez de l'importuner, vous voyez bien que Simon est un spécialiste du tir en cloche ... 

A Pâques c'est d'un "timing" parfait.

Pour moi ce sera avec un petit rhum. Pour la gorge, bien sûr!


A toi le poète :


" Et Dieu chassa Adam , à coups de canne à sucre

  Et ce fut le premier  rhum de la terre "

( Prévert )


 

D' Eve et toi, je ne sus qu'en dire

Mais je fus aux anges!

(GPMarcel)

Désolé, je me disais bien qu'il y avait quelque chose qui clochait chez lui...

l'auteur a effectivement été identifié et a eu comme sanction un stage de formation à l'usage du lance grenade


même la police des police avant honte de cette sanction au raz des paquerettes

Merci, ça m'avait échappé, on a du mal à suivre toutes leurs saloperies. L'identifier tardivement en est une, précisément parce que le public est déjà passé à autre chose. Et que ça permet, pendant les 48 premières heures, voire plus, de faire marcher à fond la fabrique du doute.  


Euh, je me demande soudainement si c'est pas une blague: "un stage de formation à l'usage du lance grenade", vous êtes sérieux ou vous me faites marcher?

non non, je n'ai pas le lien, mais France Inter avait sorti cette info ... à peine croyable sur la peine de ce "tireur maladroit" comme veulent le qualifier certains

j'ai posté le lien plus haut qui résume tout. si vous savez lire et cliquer vous devriez vous en sortir.

Vous exagérez. Elle est morte à l'hôpital d'un arrêt cardiaque, rien ne peut relier le tir à sa mort ! Ecoutez donc les ministres et préfets, on vous dit. Ils ont ensuite fait une expertise balistique pour montrer qu'il s'agissait d'un tir en cloche, réglementaire, et que de toutes façons, avec les fumigènes, ils pouvaient pas la voir. Elle, elle pouvait les voir, c'était des fumigènes sans tain, on voit que d'un côté.  Disclose a fait une reconstitution et démontré qu'il s'agissait d'un tir tendu, but "this is fake news". Mais bon, ne vous inquiétez pas, les deux CRS ont été identifiés et l'IGPN a dit que ce serait bien quand même qu'on les gronde un peu, que tuer les gens, c'est pas bien, c'est Jésus qui le dit. Mais le patron de la police il a dit "non pas touche, que celui qui n'a jamais péché me lance la première grenade".

on dirait l'affaire Adama Traoré. des expertises et contre-expertises à n'en plus finir.


pour Zineb Redouane, je ne trouve pas ça normal que les policiers n'aient pas été sanctionnés. elle n'avait rien à voir avec la manif.

J'aurais eu du mal à imaginer un commentaire plus dégueulasse. 

Belle performance.

Des années d'entraînement...

"du mal à imaginer un commentaire plus dégueulasse" 


Faites un petit effort d'imagination... ou simplement de mémoire! 

Simon me fait penser à Balladur, qui avait déclaré après un attentat contre des juifs que des Français innocents avaient aussi été touchés.

bon puis en fin de compte tout ça c'est la faute aux gilets jaunes.

Mais  justement ,en utilisant le terme " abattue"  , nommez vous les choses par leur nom ?  Abattue  voudrait dire que le policier ou gendarme a tiré pour blesser ou tuer  la victime .

Mais qu'a-t-il fait d'autre ?

Et pour en rajouter une couche dans cet Etat policier :


Les sénateurs ont voté ce mercredi le texte relatif aux jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 qui autorise, jusqu’au 31 mars 2025, la vidéosurveillance algorithmique pour toutes les manifestations sportives ou culturelles d’ampleur.


les mots "sportives ou culturelles" sera bien vite de trop


je trouve qu'on ne parle pas assez de cette vidéosurveillance algorithmique et ce que ça engendrera de fait

Jakubyszyn, servile du pouvoir s'il en est explique.

L'entourage de l'Élysée prepare des scenari de sortie dd crise mais Macron et Kolher ne veulent pas en entendre parler. 

Dr Folllamour en son palais.

La photo originale est bien meilleure que celle recadrée par Libé. Je leur suggère de la remettre en double page centrale, elle le mérite.

"Un régime en train de sombrer dans l'autoritarisme et le chaos, à l'instant même qui précède le naufrage".

C'est exactement cela. 

Avec l'angoissante sensation  d'être un spectateur impuissant. Une impuissance qui oppresse et  noeud l'estomac.

Bruno Amable à tweete : Dans les rues il ya la Brav M et les CRS . Sur les plateaux télé il y a les journalistes ".

Le rayon paralysant envoyé par les derisoires fantômes de plateaux, tel l'orchestre jouant sur le titanique.


Flippant.

De prime abord déprimé a la vue de cette photo , en la regardant a nouveau je ne peux pas m'empécher de rire devant ce ridicule . Des gens vont mourir , c'est évident , ils sont trop bêtes !

Le bateau coule

Macron n'est pas le capitaine

c'est l'iceberg

Bonjour et merci pour la chronique. Comme certains commentaires l'esquissent déjà, l'affaire est un poil plus complexe qu'une illustration de peur panique puisque le lieu "protégé" n'est pas le palais du pouvoir mais celui qui pourrait fort bien lui mettre un gros bâton dans les roues. Ça fait quand même une différence. Un arrêt sur images ne devrait pas taire ça ;) Néanmoins le déploiement de ces forces de l'ordre demeure glaçant et oui, je partage votre avis sur ce qu'il renvoie de nous a l'étranger.

Je me trouvais juste au pied du photographe,

La manif passait derrière nous, à 20 mètres derrière, pour être précis, le conseil constitutionnel étant dans un renfoncement par rapport à l'avenue de l'Opéra.


Cette  garde prétorienne était impressionnante. Immobile, figée. On sentait qu'ils ne voulaient surtout pas provoquer la moindre réaction des manifestants. Une sorte d'armée de terre cuite, comme celle qu'on trouve en chine. Une armée impressionnante par son nombre et ses armures, mais figée par la peur du peuple, figée pour ne pas réveiller le fauve qui grondait en passant pour rejoindre la rue de Rivoli.


Cette image restera imprimée dans les unes des journaux comme dans nos mémoires, car on y perçoit la faiblesse de ce pouvoir. Un peu comme le dompteur de lion, qui joue de sa force pour impressionner un lion bien plus puissant que lui. Ça marche la plupart du temps, mais un seul coup de patte peut réduire cette domination à néant. Et le dompteur comme ce pouvoir le sait.


La photo est vraie, mais la date est fausse. L'année.

Cette photo c'est aussi une manoeuvre du pouvoir, une adresse aux membres du Conseil constitutionnel, une pression déguisée : "comme vous allez forcément valider la loi, en tout cas sa mesure phare, nous vous protégeons à titre préventif."

Mais il me semble que c'est la position du gouvernement vis à vis de la LDH qui confirme la dérive autoritaire du pouvoir macroniste.

Qui se souvient de ce point de vue que c'est Jean Castex, le mec sympa à l'accent chantant, qui a bien failli ne par renouveler l'agrément d'anticor?

Il y a dans ce pouvoir un mépris affiché et donc assumé du peuple. Il n'en a pas peur puisqu'il sait que la police, quoiqu'il arrive, interviendra pour protéger le coeur du pouvoir politique et économique.

Mais ils ont peur des contre-pouvoirs qui, eux, ne peuvent pas, ouvertement du moins, être réprimé : les syndicats, les associations, la presse...

Souvenez-vous de ce Président qui a pu dire "les journalistes ne disent plus la vérité" : la dérive autoritaire est plus dans ces paroles qu'on laisse passer que dans la violence policière.


J'ai demandé récemment : "qui écrira Paris 2023?". Le dossier s'épaissit et nous aide à comprendre comment Berlin 1933 a pu se mettre en place. Plus effrayant que le changement climatique qui de toutes façons aura lieu, quoique l'on fasse, et qui nécessite une remise en cause de notre système économique et social qui adviendra tôt ou tard. 

Avoir un casque ne suffira pas mais d'ici là que de souffrances pourraient être évitées par un pouvoir plus...bienveillant, pour utiliser un mot qu'eut l'air d'affectionner notre mal aimé (détesté?) président qui est un spécialiste du "avoir l'air".

" Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle qu'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice  ( Gérald Darmanin )


Nan, je déconne , c'est Montesquieu

Profitons, les publications de photo-journalisme sont au plus mal financièrement, je pense à 6 mois et Polka....

Très bon papier


Excellent dernier paragraphe


Il n’y a pas qu'en France que le pouvoir néolibéral tient grâce à sa police . Lire  le livre de Wood "

 Mater la meute".  Même si avec Macron,  un cap a été franchi qui nous rapproche de plus en plus du fachisme.

Concernant le conseil constitutionnel,  pas d'illusions à avoir. Ce sera une décision politique . Les communications avec l’exécutif ont été nombreuses. Si le pouvoir veut sa loi sur les retraites, il l’aura .

S'il préfère une "porte de sortie " , il l’obtiendra aussi. Entre copains, on se rend service.  Voir comment est constitué ce conseil constitutionnel. 



Le titre même de l'article de l'article de Libé, accolé à la photo fiche la trouille.... Asservi aurait mieux convenu... ou assujetti, dominé, oppressé...

Sérénité vraiment ? 

Liberté ? Egalité ? Policier !

Dans cette lignée, le député Antoine Léaument a été matraqué par la police hier :

https://twitter.com/ALeaument/status/1646646319161671680?t=9VN1jHAr_Dg_Y_zIaUycFQ&s=19


On attend évidemment la condamnation unanime du parlement et des médias pour dénoncer cette atteinte à la république 🫠


C'est sûr que cet aéropage  parait être dans les nuages !


Mais les membres de l'aréopage me font penser à des gringuenaudes ....

Cette photo est le symbole de la peur de ce pouvoir qui déploie sa garde prétorienne.

Cette photo dans son symbole "ostensiblement caché" est la marque d'une fin démocratique.

Terriblement tragique.

Le jupiter petit en est le fossoyeur!


Nous vivons une époque formidable  

J’aurais légendé la photo : « Qu’ils viennent me chercher ! »

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.