77
Commentaires

"Une colonie, ça se démantèle" : enfin !

Commentaires préférés des abonnés

Dire que le Crif est à Israël ce que la Fnsea est aux agriculteurs est une proposition parfaitement claire et simple. Que l'on soit d'accord avec est une autre question.

Ceux qui prétendent n'avoir pas compris ou compris autre chose sont des menteurs (...)

Encore une chronique qui fait du bien.


J'ai pris le temps de lire les réactions au tweet de DS. Rachel Khan est vraiment complètement conne, avec ses envolées lyriques à la gloire despaysans. Je comprends qu'elle ait eu besoin de plagier, vu ce qu'ell(...)

Belle leçon : se rendre compte que des journalistes disent tout haut ce que je n'ose penser tout bas. Vous n'êtes pas nombreux, bien sûr, mais vous portez si haut ce métier que d'autres s'acharnent à mettre si bas que, pour tant de courage, je ne peu(...)

Derniers commentaires

Bravo et merci pour votre chronique. Et bravo à Alexandra Schwarzbrot. Dans la même émission, il y avait Thomas Vescovi, qui a écrit ceci par la suite : ce que ça coute de s'exprimer sur Israël-Palestine 
Je n'ai pas encore écouté l'émission, mais manifestement, ce n'est pas un lit de roses pour les intervenants.

Je sais que le concept est très utilisé... Mais merci de mettre en grand pied dans cette fenêtre d'Overton pour tenter de la faire pencher vers la gauche!

Vous nous procurez là un  bel instant de joie de lire! et même les commentaires sont un  plaisir au moment où je les lis  (comment taire !)... Et merci pour le passage Alexandra Schwartzbrod, si rare et précieux en cette période! ... 

Daniel Schneidermann ecrit avec justesse :

"...comme nombre de Juifs de France ne se sentent pas représentés par le soutien inconditionnel du CRIF à Israël."

Pour ceux qui ne l'ont pas vu je recommande le film de Daniel Kuperstein : "Pas en mon nom" de 2019

qui est une parfaite illustration de ce propos et dont voici le synopsis :


 "Souvent, en France, lorsque les conflits reprennent au Proche-Orient, les personnes d’origine juive sont appelées à soutenir inconditionnellement l’Etat d’Israël. Pourtant, un certain nombre d’entre elles, comme moi, refusent de s’enfermer dans cette assignation communautaire, tout en craignant le développement de l’antisémitisme. C’est pourquoi, je suis allé à leur rencontre…"

Question: à partir de combien de morts, blessés etc...on s'autorise

à parler de génocide ?

Si l'on regarde la notion sur Wikipédia par exemple on trouve des

critères de qualité: "brisé mentalement" "physiquement"...et puis:

 " élimination totale ou partielle"

Mais combien ? Parce qu'aujourd'hui, par exemple, sur France Inter

on entend : " 26 000" ! il y a 3 mois c'était " 2~3 000".

Alors on attend.

Combien !

En ce qui me concerne je trouve qu'il y a génocide à partir de

disons :  1 !

Je vais vous joindre deux liens. 

1 ) Un montage d'un peu plus d'une minute,

que j'ai fait à partir d'une émission de Mermet.

2) un lien vers la série complète sur le Rwanda en 2004, en partie en

accès gratuit.   

      J'ai commencé à écouter "là-bas si j'y suis" à ce moment

précis.


« Une colonie ça se démantèle.»


Pas si vite ! 


Article 7 de la loi fondamentale de l’État d’Israël :


« Section 7 

Jewish settlement

A) The state views the development of Jewish settlement as a national value and will act to encourage and promote its establishment and consolidation. »


« Article 7

  1. Colonies juives  

A. L’état considère le développement des colonie juives comme une valeur nationale et agira pour encourager et promouvoir leur création et leur renforcement. »


On peut remplacer « colonies  » par « localités » comme le fait Israël, ça ne change rien. Les colonies, donc l’extension territoriale d’Israël, sont une de ses vocations.


Alea jacta est (pour ne pas dire « Ite missa est! »

Mais quelle est la position de Yaïr Golan sur le droit au retour des Palestiniens ?

Tenez bon ! Tenez bon ! La caravane passe, les chiens aboient... Et vous n'êtes pas seul !

Deux petites réflexions, vite fait sur le gaz à la lecture de ce billet. Ce parallèle entre la FNSEA et le CRIF, qui ne défendent pas ceux pour qui ils sont censés œuvrer, on pourrait le décliner à l'infini. Le parti socialiste, par exemple, qui, lorsqu'il est au pouvoir, au lieu de mener une politique tendant vers le socialisme, engendre des Vals et des Macron.
Au sujet "des colonies illégales, créées frauduleusement par des illuminés avec la complicité active ou passive de tous les gouvernements israéliens depuis 1967". Faudrait pas oublier la nôtre, de complicité. Pas seulement celle des ricains. Nous avons laissé faire sans élever la voix. Nous avions une politique arabe, autrefois, et nous contribuiions au processus de paix. C'est en France qu'Arafat a déclaré que la charte de l'OLP, qui prévoyait la destruction d'Israë était caduque. Il est loin ce temps là.

Merci cher Daniel d'avoir mis mes idées en forme d'une façon aussi convaincante.

Merci, cher Daniel,, d'avoir mis mes idées en forme de façon aussi convaincante.

Tant qu'à soutenir inconditionnellement Israël, le CRIF ferait bien de soutenir le meilleur d'Israël, le soutenir explicitement, et avec enthousiasme de préférence.


DS verse dans l'humour absurde maintenant. J'adore ! ^^

Une solution à deux états, et quoi encore? Arrêtez avec ce genre de chroniques d'une cruauté insupportable!

ça y est vous avez réussi: mon député préféré, Meyer Habib, pleure de nouveau toutes les larmes de son corps. Lui qui, sous une façade un peu rude, a bien du mal à cacher un coeur gros comme ça (voir figure 12, aurait précisé le regretté Desproges).

Ce tweet...  Ils sont déjà hystériques pour beaucoup moins que ça sur Tweeter. Mais alors là c'est offert sur un plateau.


Je suis sur que devant les réactions Daniel n'est pas tombé de sa chaise, tout provocateur qu'il est.


La FNSEA prétend défendre les petits paysans.

Le MEDEF nous dit qu'il défend les petits patrons. 

Pour faire passer la loi anti-squat, on nous a dit que ça protégeait les petits propriétaires, alors que ça permet surtout aux gros de se débarrasser des mauvais payeurs.

Alliance prétend protéger les petits policiers des méchants délinquants tueurs de flics.


Bref, prêcher la défense des plus faibles, et protéger les intérêts des plus forts. 

Juste dire ici mon admiration et mon grand respect pour la personne et le professionalisme de Daniel Schneidermann qui, depuis des années, égrenne (entre autre) ses chroniques empreintes de lucidité et aussi de beaucoup de courage, et cela sans faillir. 

Car du courage, mais aussi de la ténacité, il en faut pour affronter quotidiennement la masse toujours plus violente et prédatrice des pollueurs de la pensée, des fossoyeurs de l'équité et de la justice. Je ne suis pas toujours d'accord avec lui (heureusement d'ailleurs, et bien que ce soit peu fréquent), mais cette limpidité, cette capacité à peser, à objectiver et à dire l'essentiel, notamment sur le drame israelo-palestien (mais pas que), est particulièrement admirable. D'autant qu'en retour, se faire systématiquement qualifier d'antisémitisme (pour mieux le disqualifier et le mettre au banc) s'avère évidemment faux et profondément injuste mais surtout atteste du degré de cynisme crasse et de l'ignominie sans limite de ses pseudo contradicteurs. 

Respect donc de ma part Monsieur Schneidermann. 

En dépit des coups (essentiellement bas) qu'on vous assène, en dépit de la violence des anathèmes, en dépit sûrement parfois de la souffrance et des moments de solitude, en dépit des juges auto-proclamés, tous ces héritiers de l'inquisition qui creusent jour après jour le lit du fascisme et de la barbarie,  surtout ne craquez pas. Gardez le cap ! Tenez !!! 

Parce que j'ai beau regarder les foultitudes de médias autour de moi, les "journalistes" dits professionnels, les autres aussi, j'ai beau y chercher un peu d'éthique, je ne vois pas grand-monde en réalité, pour ne pas dire que je ne vois plus personne... Et pourtant, un peu partout, la lumière vacille de plus en plus. 

Alors merci de continuer à faire le travail qui est le vôtre, à le faire comme savez le faire. Merci de continuer à partager et à nous proposer une petite lumière dans "le fénoir".

JFD

depuis 48, l'ONU défend la solution à deux états, depuis la mésentente des deux partis nous montre bien qu'ils n'en veulent pas. Les australiens, les néozélandais, les brésiliens, les chiliens, les états-uniens...tous ces états conçus à partir d'une colonisation séparent-ils leur état? Chaque communauté envoie des représentants au congrès et cela donne lieu à de beaux pugilats dans leur hémicycle, ils ne sortent pas la bombe atomique pour autant , dommage pour la nouvelle constitution refusée, il feront mieux la prochaine fois! Là, chaque nouveau mort recule de cinquante ans le moment où ils consentiront à nouveau à vivre côte à côte! Je ressentais encore dans les générations précédentes la haine de l'allemand, Erasmus, l'ARN messager...les jeunes esprits européens sont entièrement tournés vers l'avenir! "One man, one vote!"

c est une évidence !!! enfin !

A propos de la FNSEA :


Deux poids, deux mesures dans le traitement du conflit  Israélo-palestiniens.

Deux poids, deux mesures dans le traitement des conflits sociaux.

Pascal Perri, sur LCI a dit tout haut, ce que le bloc bourgeois médiatico-politiques pense tout bas. La violence des paysans est tolérable parce qu’ils ne remettent pas en cause l’ordre établi, la violence des gilets jaunes et autres catégories est insupportable et condamnable parce qu’elle le remet en cause.

Les dominants ne font même plus semblants.

Le représentant CFDC police expliquait tranquilou que les Français et la police aiment les agriculteurs, c’est la raison pour laquelle cela se passe bien.

On est content que les agriculteurs ne se fassent pas éborgnés, tabassés, nassés, lacrymogénéisés, juste on aimerait qu’il en soit de même pour les autres catégories qui manifestent.

Comme le gouvernement a dit qu’il fallait être compréhensif avec les agriculteurs, le poulailler est compréhensif.

Pas entendu le mot : « les français PRIS EN OTAGE » et le mouvement « S’ESSOUFFLE ».


AGRICULTEURS :

UNE EXPLOSION A EU LIEU   dans le bâtiment de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.

Colère des agricultures : 8 voitures brûlées, les LOCAUX DES DOUANES DETRUITS, un incendie détruit la mutuelle sociale.

Des incendies, des explosions se déclarent toute seule, comme des grandes. Cela doit être le réchauffement climatique.


LES GILETS JAUNES /

Les gilets jaunes : SACCAGES, PILLAGE, INCENDIES...SCENES DE VIOLENCE SUR LES champs Elysée.


Le poulailler s’illustre de nouveau.

"Poids. Mesures. Vont souvent par deux." Vous avez lu Lordon je suppose. La bonne nouvelle dans tout ce bordel, c'est que Lordon va sûrement augmenter la fréquence de ses billets, qui personnellement m'aident beaucoup à mettre mes idées en place.

En songeant à ce qu’il advient d’évoquer le camping à Tel Aviv l’on ne peut s’empêcher de frémir à cette audace d’une catégorisation en « grand.es brûlé.es ».


Et quand on lit le tweet (ou l’eXeet) de la célèbre « grande brulée » on se demande comment il est possible qu’elle ne se rende pas compte que les paysans qui ont sauvé les juifs pendant la seconde guerre mondiale sont loin de ressembler à l’exploitant type que défend la FNSEA ?


Sans doute un aveuglement redevable à une certaine obsession que je ne parviens pas à bien nommer : « en être » peut-être ?

Jaïr Golan. Et c'est même pas un pseudo.

Une colonie ca se démantèle et l'aide aux Palestiniens , çà se supprime (macron toujours dans le camp des salauds):




Cher Daniel Schneidermann, je crains qu'avec votre général Yaïr Golan vous ne soyez tomber dans l'un des pièges favoris de la propagande israélienne. Ce que l'on nomme en là bas : tirer et pleurer (voir cet article de Gideon Levy ou cette critique du film Valse avec Bachir).

Ce général qui se reconverti en "défenseur de la paix" une fois à la retraite est une belle histoire que le régime d’apartheid raconte depuis des dizaines d'années. Cela fait de beaux articles plein de compassion pour les bourreaux à qui, étrangement on ne demande jamais pourquoi ils ont attendu si longtemps pour devenir des êtres humains.

Je ne doute pas un seul instant que dans quelques années certains des généraux israéliens qui mettent en œuvre aujourd'hui et maintenant le génocide de Gaza feront de très beaux "pacifistes", en tout cas pour les journaliste occidentaux.

Bien vu et bien dit. Mais moi (suis je le seul?) je veux un archivage historique de la couverture médiatique de ce conflit, une analyse  de celui ci (acrimed y consacrera son prochain numéro) et enfin ET SURTOUT une punition efficace de toutes les paroles mensongères , de tous les terrorismes intellectuels (on se souvient des appels au meurtre sur LFI et Mélanchon d'un chanteur et sûrement d'autres, conséquence prévisible de cette désinformation) de toutes ces prises de position pro légitimation du meurtre sur les civils palestiniens dont se sont rendus intentionnellement coupables tous ces pseudo "journalistes". Vraie arcom (organisme censé surveiller les médias) où es tu ? Ni oubli ni pardon. 

Entièrement d'accord avec le contenu de votre tweet, sur le fond et la forme. Le texte est clair . La conclusion est que certains politiques et médias sont sous la coupe de ces deux organisations qui ne représentent qu'elles mêmes et non la totalité d'une corporation ou de croyants.

Je ne suis pas très futé mais j’avais compris le sens du tweet. 


Au moins ces réactions malsaines pour la plupart ont le mérite de mettre un nom sur celles et ceux qu’on ne se serait pas attendu pas à voir là. 

“Savoir d’où l’on parle”, c’est quand même sacrément utile. . 

Bonne chronique de Daniel.

Une chronique rafraîchissante d'usul sur la famille Duhamel voir sur son tweet.

Bon article dans le Monde diplo de févier "le journaliste français,  un danger public"

ces tweets deviennent un running gag, il faudrait faire un dossier de vos meilleures et plus clivantes interventions x)
Blague à part, merci, et soutien total !

Tout mon soutien  et courage! Continuez ainsi Daniel!

Encore une chronique qui fait du bien.


J'ai pris le temps de lire les réactions au tweet de DS. Rachel Khan est vraiment complètement conne, avec ses envolées lyriques à la gloire despaysans. Je comprends qu'elle ait eu besoin de plagier, vu ce qu'elle est capable de faire avec ses neurones. N'oublions jamais qu'elle a été jetée de la Place et qu'elle a été bouffer chez le Pen. Etinene Klein, j'ai écris un autre commentaire à chaud tellement j'étais étonné du contenu, et même si j'ai jamais apprécié le type, ça peut pas être vrai quand même.


Il se passe quoi en ce moment ? Entre l'instrumentalisation par Macron de la constitution et de son article 49.3 pour dire "ferme ta gueule", L'instrumentalisation par Macron du conseil constitutionnel pour dire "cause toujours" (voir le Stagiritte du Media), l'instrumentalisation du desespoir des paysans par la FNSEA pour faire tomber les normes et augmenter les profits des plus gros, l'instrumentalisation de l'antisémétisme pour justifier des crimes de guerre potentiellement prémices d'un génocide, ça fait beaucoup.


Les brillants commentateurs adeptes du capitalisme intégral se radicalisent à une vitesse incroyable. Hold-up des esprits par l'inanité du débat notamment télévisé. L'information et l'éducation sont une escroquerie intellectuelle de grande ampleur qui a paralysé toute capacité de réflexion, et in fine de critique constructive. Mais on dit que tout va bien, parce que c'est ce que les gens veulent, regardez l'audimat ! Il va falloir rompre avec cette addiction toxique.

Très intéressante cette intervention. Toutefois, plus ça va plus je me dis que « la solution à 2 états » est un aveu d'échec : pourquoi n'est-il pas possible d'envisager un état (ou une fédération) dans lequel les actuels habitants de toute la Palestine seraient égaux en droit ?

Belle leçon : se rendre compte que des journalistes disent tout haut ce que je n'ose penser tout bas. Vous n'êtes pas nombreux, bien sûr, mais vous portez si haut ce métier que d'autres s'acharnent à mettre si bas que, pour tant de courage, je ne peux que vous dire merci et bravo !

Excellent, comme d'habitude, très cher Daniel, lumineux.

Finesse et intelligence, voilà qui nourrit notre propre intelligence du monde, au prix d’un pugilat acharné que vous menez sur les réseaux sociaux.


Un détail, 5 lignes avant la fin.

Ce n'est pas "leurs d'espoir." mais "lueurs d'espoir."....


Longue vie à Arret sur Images.

Votre comparaison entre le CRIF et la FNSEA est plutôt pertinente .

Deux syndicats qui n'existent que par l'intolérance et la violence. Avec la complicité du pouvoir.

Par contre, attendre d'eux qu'ils s'amendent pour trouver une issue raisonnable sur le long terme est un doux rêve.

Gideon Lévy montre bien comme cette intolérance est ancrée dans la société Israélienne.

Quand à la violence de la FNSEA, elle n'est plus à démontrer. Voir les conditions abominables que subissent les animaux d'élevage.

Toutes proportions gardées, les mêmes que subissent les Palestiniens, d'ailleurs qualifiés d'animaux humains.

Tout risque de se terminer par l'expulsion définitive des Palestiniens de leurs territoires. Et par la mort des derniers petits paysans.

C'est le vrai compté d'Etienne Klein ? Je l'ai jamais apprécié, mais à lire ce compte, il a l'air complètement con.

Une fois encore, merci.


Ça en fait, du monde contre vous après que vous avez mis la FNSEA et le CRIF dans le même sac.


Mais c’est au nombre et à la virulence des réactions des abruties, abrutis, malfaisantes et malfaisants que l’on mesure la justesse du propos.


Dire que le Crif est à Israël ce que la Fnsea est aux agriculteurs est une proposition parfaitement claire et simple. Que l'on soit d'accord avec est une autre question.

Ceux qui prétendent n'avoir pas compris ou compris autre chose sont des menteurs et des hypocrites qui ont parfaitement compris votre assertion mais qui sont juste incapables d'en démontrer la fausseté.

Je suis admiratif, mais je ne comprends pas  comment vous pouvez avoir, encore, le courage de lire les interventions de toutes ces catégories ( magnifiquement baptisées , notamment :  " les professionnels de la malcomprenance " ).


Sur un plan pratique, je propose de les regrouper sous l'appellation :  les connards XX ( L ).

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.