41
Commentaires

Twitter distribue des étiquettes "médias d'État"

C'est un pas de plus dans la régulation par Twitter des propos politiques. Après avoir banni les publicités politiques, le réseau social a décidé de labelliser les médias financés par des États qui influencent également leur ligne éditoriale. Une décision qui vise pour le moment la Russie et la Chine.

Commentaires préférés des abonnés

On a hâte de voir apparaître un badge "Média affilié à un grand milliardaire", qu'on se marre un peu

Ils ont "oublié" de labelliser Voice of America qui correspond pourtant totalement aux critères indiqués. https://twitter.com/VOANews
Bonne route, Juliette et merci de nous avoir tant apporté toutes ces années.

Je crois que là on franchit une vraie ligne rouge quant à la qualification de l'information. À mon sens, ce n'est pas à des groupes privés comme Twitter et autres GAFAM de décider si une information est "étatique" ou "indépendante".  


Tout ça tou(...)

Derniers commentaires

C'est un bon début mais effectivement mentionner l'actionnariat des chaînes privées ( ou au moins l'actionnaire majoritaire) pourrait également être bénéfique.




Alors il faut mettre aussi la même chose pour tous les groupes de presse.
Bouygues, Drahi, Dassault ... et tous les autres.

C'est totalement normal pour les "medias" chinois qui ne reportent que les informations qui leur conviennent. De larges manifestations a Hong Kong ignorees par China Daily au reporting du nouvel an a Shanghai par CGTN qui a pretendu qu'un spectacle de drones a eu lieu, la desinformation est importante. Trouvez moi un article/reportage critique de Xi sur ces organes de propagande, et on pourra revoir leur classement.

"on pourra revoir leur classement" On? Vous êtes PDG de Twitter? La question n'est pas qui critique quoi mais d'où twitter tire sa légitimité de réguler et distribuer des etiquettes et surtout arbitrairement puisque ils visent que certains (al-jazira par exemple n'est pas concerné) Sinon ça va? Vous avez mangé quoi ce midi? Non mais le raisonnement des gens.. festival :))

1) Mon commentaire ne parle que de la Chine et de ses pretendus medias.

2) La question est justement qui peut critiquer qui. Un "media" comme China Daily ne critiquera jamais le gouvernement Chinois ou Xi. Ce qui en fait un organe de propagande. Ce qui est bien voire necessaire de signaler.

3) Twitter n'a peut-etre pas de legitimite, mais apres tout c'est leur plateforme. Ils peuvent ajouter un commentaire, comme une pastille bleue pour mettre en contexte. Les limites seront toujours assez difficile a definir. Au moins ce n'est pas de la censure pure et simple, comme Twitter dont l'acces est bloque en Chine, et WeChat qui efface les posts de l'ambassade Anglaise.

4) Ca va bien, j'ai fait du bateau, mange une pizza maison, bon week-end a vous egalement.

C'est totalement normal pour les "medias" chinois qui ne reportent que les informations qui leur conviennent.


Tout à fait. En comparaison les médias des milliardaires copains de Macron, les Bolloré, Arnaud, Drahi, Niel, Dassault, Pinault, Lagardère, Veil (ah, non, pardon, Sibyle Veil n'est pas milliardaire, elle est juste camarade de promotion de Jupiter, le service "public", quoi), etc. sont extrêmement rigoureux et ne rateraient pas une occasion de relayer une information gênante pour leur poulain. La couverture des violences policières par BFM, LCI, le Figaro et autres monuments du journalisme le montre bien : ils sont impitoyables. Lorsque les médias chinois auront atteint ce degré extrême d'exigence on pourra conclure que le drapeau de la liberté flotte sur la place Tian'anmen. En attendant on ne peut qu'espérer que les malheureux "journalistes" de ces chaînes chinoises de désinformation prennent exemple sur leurs homologues français. Je suggère même que Dominique Seux, Léa Salamé et Nicolas Demorand participent à une formation à la déontologie journalistique pour les journalistes chinois. Faut bien les aider, les pauvres.

Encore une fois, mon commentaire ne parlait que de la Chine et de ses pretendus medias. 

Le manque de rigueur et les biais des medias Francais ne sont pas incompatibles avec un controle total des "medias" chinois par le parti communiste, qui est a un tout autre niveau.

En France, certes il faut compter sur Mediapart pour sortir les affaires Ben Alla et De Rugy, mais une fois sorties, elles sont reprises dans les medias que vous citez.

En Chine, ce type d'information ne sortirait deja pas, et si par hasard elles sont sorties par des medias etrangers, surement inaccessible en Chine, elles seront ignorees par les "medias" chinois.

En Chine, les violences policieres lors des manifs ne seraient pas couvertes, vu que les manifs ne seraient meme pas couvertes. Et ce n'est pas hypothetique, c';est ce qui s'est passe quand 10-30% de la population de Hong Kong etait dans la rue l'annee derniere:

https://hongkongfp.com/2019/06/17/media-round-local-newspapers-covered-hong-kongs-largest-ever-protest/ 

Je ne pretends pas que les medias francais n'ont pas de biais, sont parfaits, etc... je dis juste et repete que cela ne me choque pas que les pretendus medias chinois soient tagges comme organe de propagande d'Etat.

N'hesitez pas a me dire si c'est trop complique a comprendre.

Pour tous leurs defauts, on n'a pas encore vu un journaliste de France TV, du Figaro ou de LCI interrompre en criant  un meeting d'opposition, en venir aux mains avec le service d'ordre et se faire sanctifier par son patron... https://qz.com/1410001/china-celebrates-cgtn-reporter-who-slapped-uk-conference-attendee/ 

N'hesitez pas a me dire si c'est trop complique a comprendre.


Non, jusque là ça va, j'arrive à suivre votre pensée complexe : la propagande des médias français (publics ou privés) en faveur d'une ligne idéologique ultra-libérale ne mérite pas un "tag" de Twitter mais la propagande des médias chinois, elle, le mérite. J'imagine que c'est parce que dans les médias chinois la propagande est tellement subtile qu'il faut que Twitter la souligne pour qu'on la remarque alors que dans les médias français c'est tellement grossier qu'il faudrait vraiment être stupide pour se laisser prendre.


Et j'aime bien l'idée qu'à la différence de la Chine, en France les turpitudes des puissants finissent par se savoir et sont reprises par les médias. Ça me rappelle cet automobiliste un peu simplet expliquant à qui voulait l'entendre que les gendarmes avaient beau se cacher de leur mieux, lui les voyait tout le temps.

Non, vous voyez toujours pas compris, d'ailleurs ce n'est pas une pensee complexe pas besoin d'avoir fait une ecole d'inge pour comprendre.

En fait exactement le contraire

Dans les medias chinois, la propagande est tellement grossiere, qu'il faut le tagger.

D'abord ce ne sont pas des medias dans le sens que vous et nous l'entendez. Apres encore une fois, mon premier post ne parlait que de la Chine, et je n'ai jamais nie la ligne ultra-liberale de certains medias Francais.

Ensuite je n'ai pas dit qu;a la difference de la Chine, les turpitudes des puissants finissent par se savoir en France. J'ai dit que si elles se savent, elles sont reprises (plus ou moins bien) par les medias.


Merci d'arreter de deformer mes propos.


Si vous pensez que les "medias" chinois sont au meme niveau que les medias francais, c'est que vous etes mal informe ou de mauvaise foi.


Et si vous pensez que dire que les medias chinois doivent etre tagges, c'est dire que les medias francais sont parfaits, vous avez un vrai probleme de comprehension.





C'est toute la question, qui met le curseur sur le niveau à partir duquel on met des Tag et qui a la légitimité pour le faire. Le problème c'est que ça ressemble quand même à l'épinglage exclusif des médias des deux principaux adversaires des USA sans pour autant que les médias de propagandes du même niveau de pays alliers des USA aient été épinglé. N'aurait-ils pas aussi épinglé ces médias si ils avaient été aussi libre que France 24? Ne vont-ils pas écraser la crédibilité de ce genre d'avertissement en général? La méthode de Youtube, se référent à Wikipedia qui est colaboratif, me paraît bien plus intelligente malgrès tous ses défauts.

D'accord avec vous, la reference a Wikipedia apparait bien plus intelligente, principalement a cause du niveau de detail des descriptions de wikipedia.


Tout à fait, mais aussi à cause du fonctionnement de wikipedia qui ne place aucune institution en juge des autres, seulement une communauté non rémunéré large et diverse qui s'autocontrole. On s'éloigne des anathèmes de contestation de légitimité.

En parlant de malheureux journalistes des chaines chinoises, Cheng Lei, est surement tres bien. Elle explique dans la video ci-dessous que la valeur de son education Australienne est qu'elle n'a pas appris a suivre les ordres, et lui permet la liberte de penser pour elle-meme.  https://www.youtube.com/watch?v=YGpVO5exIBM 

Elle est en residence surveille dans un lieu tenu secret depuis au moins le  14 aout, sans inculpation, sans  contact avec ses deux enfants en Australie, son nom a ete retire du site web de la chaine...

Elle rejoint Rui Chenggang et au moins deux autres presentateurs de la chaine a disparaitre de cette maniere....

Mettre une petite notification sur twitter sur le compte de la chaine ne me parait toujours pas un scandale.

Pour rajouter de l'eau au moulin a cette discussion : ce n'est (pour moi) pas clair qu'il soit plus nécessaire de tagger des médias russes et chinois de propagandiste que les médias occidentaux, en particulier sur twitter, qui est bannit en Chine. 

Si le public de twitter est majoritairement occidental, et que l'on peut supposer que 90% des occidentaux savent que les medias chinois et russes sont manipule par leur gouvernement, alors ça ne sert pas a grand chose de l'affirmer a nouveau. 


En revanche si on peut supposer que 5% des occidentaux savent que leur propre médias sont manipulés, alors la, montrer leur biais serait un vrai plus.


Selon ce raisonnement, la démarche de twitter est complètement hypocrite.


Les Chinois depensent des milliards avec des campagnes de pubs dans des pays comme l'Australie pour s'acheter une credibilite; donc ca ne fait pas mal.

https://www.abc.net.au/news/2019-02-08/chinas-foreign-media-push-a-major-threat-to-democracies/10733068 

Le controle des medias par les Chinois est beaucoup plus tranche et facile a prouver que la manipulation des medias d'etat occidentaux.

En France, seulement 23% de la population a confiance dans les medias de toute facon...

https://www.statista.com/statistics/308468/importance-brand-journalist-creating-trust-news/ 

Le jour où Twitter distribuera l'étiquette " Média objectif et indépendant ", Juliette aura pris sa retraite ....

Al Jazeera est une excellente chaîne d'info, produisant également des documentaires sur le monde entier. Qu'elle soit financée par le Qatar signifie qu'il faut de préférence regarder une autre chaîne si on souhaite s'informer sur le Qatar (sur l'organisation des grands événements sportifs par exemple), pas qu'on doit se méfier de tout leur travail, pas plus que pour une autre chaîne.


RT aussi est une source importante sur les mouvements sociaux à travers le monde, mais à éviter pour les infos sur la Russie.


Même raisonnement pour Telesur par exemple, la chaîne vénézuélienne, qui ne prétend pas à la fausse neutralité des médias financés par les Etats ou les grands groupes privés.


Un label aussi partiel que celui de Twitter risque de faire rejeter en bloc leur travail international - rare dans les médias actuels - y compris sur ASI qui nous fait une deuxième émission sur l'éducation en confinement, comme s'il n'y avait rien d'autre à traiter (la nouvelle pauvreté et la faim dans le monde à cause du Covid19, le fonctionnement des subventions pour les gens et pour les grands groupes, par exemple).

dichotomie classique : 


Gouvernement / Régime

Contrôlé par le gouvernement Y / Service public

allongez la liste ;) 

On a hâte de voir apparaître un badge "Média affilié à un grand milliardaire", qu'on se marre un peu

Ils ont "oublié" de labelliser Voice of America qui correspond pourtant totalement aux critères indiqués. https://twitter.com/VOANews
Bonne route, Juliette et merci de nous avoir tant apporté toutes ces années.

Voila GAFA decider qui à droit d'informer ou sous quelle étiquette et avec quelle visibilité. Top! Droite américaine censurée (même s'ils sont naze et attardés), les médias russes et chinois, y a que Biden, Clinton et la clique "gauche"-Pentagon qui pourra s'exprimer. On va voir la solidarité de confrères journalistes de médias appartenant aux autres Etats à l'oeuvre car ils sont tellement attachés à la liberté ou ce sera plutôt "yippiii il y a que ma propagande qui roule maintenant!" La misère digitale et ses infos de m....

Quand j'ai lu ça, sur RT :-) j'ai éclaté de rire...

Bon quoi dire?

Ben rien, sinon que les conneries s'accumulent sans aucune influence et sans présenter d'intérêt pour la situation du monde et son évolution...

Comme dit l'autre, "le navire coule normalement..."

MDR :-)

Et si on décidait que twitter ce n'est pas l'alpha et l'oméga de la vie en société ?

Je crois que là on franchit une vraie ligne rouge quant à la qualification de l'information. À mon sens, ce n'est pas à des groupes privés comme Twitter et autres GAFAM de décider si une information est "étatique" ou "indépendante".  


Tout ça tourne à l'autoritarisme mal venu et à l'abus d'incompétence. Il y a fort à redouter que désormais, tout flux autorisé par ces sociétés américaines, sera justement vu comme de la propagande et fera, par contre-coup, le jeu des complotistes. 


Pour écouter régulièrement des médias français (RFI, France Inter...), on y trouve régulièrement des critiques du gouvernement français chose impensable sur un média dit d'état comme RT ou Sputnik. Sur RFI (pourtant très écoutée en Afrique de l'Ouest), il y a régulièrement des débats très critiques sur la France et son impact en Afrique : j'attends avec impatience un débat sur RT sur l'impact de la Russie en Ukraine, en Transnistrie etc.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.