26
Commentaires

Trump invente "des milliers de gens" au pied de la Tour Eiffel

Après les "millions" de gens présents lors de son intronisation, les "milliers" de personnes venues le saluer au pied de la Tour Eiffel ? Dans une interview irréelle accordée au New York Times, Trump est revenu sa visite à Paris. Et a visiblement confondu quelques dizaines de touristes avec quelques milliers de supporters.

Derniers commentaires

Je m’interroge sur le niveau d'Anglais de certains, dont l'auteur du billet... et son objectivité d'ailleurs... (c'est fatiguant de se faire l'avocat du diable... mais en même temps, lire sur un site comme @si, des choses à l'inverse des "faits", c'est aberrant...)

Factuellement:

- L'ensemble des extraits Audio du Times sur l'Itw (3"29)
Merci à l'auteur et à ceux qui prétendent mieux parler Anglais que Trump de l'écouter et de nous expliquer en quoi ils feraient mieux...

- L'Analyse de l'Itw du 19/07 par le Times lui-même
Monsieur Andraca, je vous prie de lire l'analyse de l'Itw des 3 journalistes (ce qui, étant donné qu'ils posaient parfois leurs questions à la suite, vous n'avez pas manquez de le lire je suppose, a obligé Trump à répondre tout en réfléchissant aux questions, d'où certainement des reformulations, etc. qu'ils ont qualifié de "garbled" pour signifier justement qu'il répondait en "live" à plusieurs personnes (3), et qu'il ajustait donc son discours au fur et à mesure des idées et éléments qui lui venaient à l'esprit "en live".... A l'inverse justement des questions posées d'habitude dont les Présidents connaissent "toutes les questions"... cf. B.O. à la maison blanche, où les journalistes doivent transmettre leurs questions "auparavant"... dans le cas présent, non, et en plus 3 personnes journalistes en même temps... vous sentez votre "biais de présentation"?... mais je passe).

Donc dans cette analyse faite par le Times lui-même, que lit-on?...
"In edited audio excerpts from an interview with New York Times reporters, President Trump discussed Jeff Sessions, Donald Trump Jr., Robert S. Mueller III and the newly disclosed conversation he had with Vladimir V. Putin. Publish Date July 19, 2017".
Je traduis l'objet de l'Itw?...

L'analyse du Times sur le comportement de Trump pendant l'Itw:
--> "Relaxed and engaged, the president sat at the Resolute Desk in the Oval Office, with only one aide, Hope Hicks, sitting in on the interview. (...) Mr. Trump demonstrated his more amiable side

Le seul moment où il parle de la France, voilà l'analyse du Times dans son "intégralité":
--> "joking about holding hands with the president of France

Et c'est "tout"... vous cernez le biais de présentation entre "votre billet", et "l'analyse faite par le Times lui-même?... Y compris sur le passage sur la France, seulement 9 mots pour le Times, où ils disent qu'il s'est foutu du serrage de main passé... en en remettant une couche justement, mais que vous n'avez visiblement pas comrpis, ni les moutons qui reprennent en cœur sans comprendre...

Bref... que vous détestiez Trump est une chose, je ne l'aime pas particulièrement, mais l'objectivité svp, est-ce trop demandé?... (faut-il vous expliquez aussi que les milliers de personnes dans Paris, il en a parlé lors du défilé?.... et qu'il dit effectivement qu'il y en avait des milliers à la tour Eiffel quand il y a été mangé avec Macron et leurs femmes, soit what?... il n'y avait personne?... pas besoin de sécurité, de police, etc?... nada, trump et Macron et leurs femmes étaient dans un Paris vierge en vacances?.... mhhhh.... si vous le dites... chacun jugera...


NB: EN revanche, quelqu'un a suggéré d'autres articles pour @si (vente d'armes je crois), vous pourriez aussi, parler du discours au G20 de Macron?... non? ah, tiens... pourtant, il a eu des retentissements énormes à l'étranger: Of course what Emmanuel Macron said was racist
Et la meilleure réponse à ce discours ahurissant est celle d'un Énarque comme lui: un Énarque répond à Macron
mais je suppose que c'est moins vendeur que "trump" et surtout moins "en marche" vers l'alignement de la pensée unique... oups, dsl
C'est passionnant cette histoire, dites-moi. Si jamais vous manquez d'idées de sujets à ASI, je me demandais pourquoi on n'entend pas parler des ventes d'armes de la France à l'Arabie Saoudite ? C'est pourtant une question d'actualité pertinente, du moins dans certains pays où les médias osent parler des sujets gênants, cf. ici, , ou bien là (ah et au cas où ce ne serait pas évident, oui la France aussi vend un paquet d'armes à l'Arabie Saoudite).

Pardon d'avance si j'ai raté le grand débat, incontournable dans une démocratie, sur l'opportunité de vendre des armes à des pays qui commettent des crimes de guerre à la pelle.
La phrase de Trump "Les gens ne réalisent pas à quel point il adore tenir ma main" ne me parait pas mystérieuse.
D'autant moins mystérieuse que c'est un point sur lequel Trump insiste alors que c'est évidemment une question sans importance. C'est d'aiilleurs ce second degré, inattendu chez Trump, qui est réjouissant. Il s'agit d'un pur chambrage de Trump à l'égard de Macron. Traduction : "cet adolescent attardé a lu dans un mauvais bouquin que pour réussir dans la vie, il faut regarder ses interlocuteurs droit dans le yeux et leur serrer très fort la main et il applique à la lettre".
Ce type de comportement de Macron (ridicule car surjoué) est à mettre dans la même catégorie que la crise d'hystérie qu'il a piquée à la fin d'un discours lors de sa campagne et qui a eu un gros succès sur les réseaux.
Confus ou covfefe ?
Les faits sont pourtant là : il y avait bien près de 70 millions de personnes en France pour acclamer le Président Trump.

Pour quelle autre raison se seraient-ils trouver là sinon ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.