35
Commentaires

Triple meurtre à Angers : l'AFP à l'origine d'une fausse info

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, à Angers, trois jeunes hommes dont un mineur ont été tués au couteau par un homme d'une trentaine d'années. Pourquoi ? Pendant près de deux jours, les médias ont relayé ce qui s'est avéré être une fausse information : ce n'était pas, comme l'a écrit l'AFP, parce qu'il était "importuné par la musique" qu'écoutaient les trois victimes... mais parce que ceux-ci s'étaient interposés pour faire cesser l'homme qui agressait sexuellement des jeunes filles. Retour sur le parcours boule-de-neige d'une dépêche erronée.

Commentaires préférés des abonnés

Le journaliste dit : "Ça me désole, mais j'assume." Assumer est un verbe qui a perdu tout son sens depuis que Macron et d'autres de ses potes de droite s'en sont emparés pour en faire une simple posture d'indifférence totale ("j'en ai rien à foutre")(...)

J'ai tenté plusieurs fois de questionner le Monde dans leurs échanges mensuels pour obtenir qu'ils prennent l'habitude d'indiquer les changements dans leurs articles, mais je n'ai jamais été sélectionné dans ces questions: c'est dommage, prendre l'ha(...)

Le diction dit qu'il faut "Tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler".

Il faudrait peut-être faire tourner son stylo 7 fois entre ses doigts avant d'écrire.

Derniers commentaires

C'est bien triste qu'il arrive ce genre de chose à Angers 😡 😢 

Merci à Vous, Chère Madame BOCK, pour cet article très exhaustif. 


Il montre, aussi, encore une fois, malheureusement, l'attitude des médias mainstream à l'égard des Femmes.

J'ai peur que la liste des médias précités ne cesse de s'accroître.

Merci 1000 fois pour votre travail, j'espère bien qu'a force d’appeler vos collègues pour souligner leurs erreurs, ils changeront un peu leur manière de faire du journalisme. 

Rien à voir, quoi que...

Conférence de presse des Ultramarins de la NUPES.

ttps://www.youtube.com/watch?v=g6Tw4I4HtAg

Ecoutez soigneusement ce qui se dit et tirez vos conclusions...

J'ai tenté plusieurs fois de questionner le Monde dans leurs échanges mensuels pour obtenir qu'ils prennent l'habitude d'indiquer les changements dans leurs articles, mais je n'ai jamais été sélectionné dans ces questions: c'est dommage, prendre l'habitude comme ici ou Libération d'indiquer les changements de l'article sont essentiels à la transparence de l'information. Cela devrait d'ailleurs être la règle aussi dans les messages Facebook/Twitter mensonger: plutôt que les effacer, il faudrait indiquer clairement, en les mettant autant en avant qu'avant, qu'ils venaient d'un bot ou qu'ils étaient faux.

 Vos articles son toujours  très argumentés ,mais je crois qu'il est peut être temps que vous fassiez une petite pause vacancière.  Dans ce que j'ai lu ou entendu ( sur les fils d'infos , à la radio ) , il n'a jamais été question de musique ,il a toujours été dit que le suspect avait agressé des jeunes femmes et que les victimes avaient été poignardées en voulant s'interposer .

Ok. Après les squatteurs, les tapageurs… Je me trompe, ou les personnes incriminées faussement n’ont justement pas le profil réglementaire pour le rôle de « bon père de famille floué par un arnaqueur » ou « jeunes gens chevaleresques défendant une jeune fille agressée » ??? 

À deux cas, c’est peut-être trop tôt pour dire qu’il s’agit, dans la presse, de racisme systémique. Peut-être… 

" Le problème, c'est qu'on va très vite, dans cette histoire."

Mais pourquoi va t'on très vite ? Aussi dramatique que soit cette histoire, fallait-il absolument la publier vite, vite, vite ?


Question à l'autrice (auteure ?) de l'article, est-ce une chose apprise en école de journalisme, qu'il faut publier rapidement les faits divers ? Si oui , pourquoi ?

Le journaliste dit : "Ça me désole, mais j'assume." Assumer est un verbe qui a perdu tout son sens depuis que Macron et d'autres de ses potes de droite s'en sont emparés pour en faire une simple posture d'indifférence totale ("j'en ai rien à foutre") quant aux conséquences pour les autres de ses propres actes, tout en bénéficiant du caractère positif de ce mot, qui est théoriquement plutôt une posture de courage.

"Ça me désole, et j'assume." devrait être la formule du journaliste s'il reconnaissant son erreur. CQFD.

Le diction dit qu'il faut "Tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler".

Il faudrait peut-être faire tourner son stylo 7 fois entre ses doigts avant d'écrire.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.