Triple meurtre à Angers : l'AFP à l'origine d'une fausse info
article

Triple meurtre à Angers : l'AFP à l'origine d'une fausse info

Non, le suspect n'a pas tué car il était "importuné par la musique" qu'écoutaient ses victimes

Réservé à nos abonné.e.s
Dans la nuit du 15 au 16 juillet, à Angers, trois jeunes hommes dont un mineur ont été tués au couteau par un homme d'une trentaine d'années. Pourquoi ? Pendant près de deux jours, les médias ont relayé ce qui s'est avéré être une fausse information : ce n'était pas, comme l'a écrit l'AFP, parce qu'il était "importuné par la musique" qu'écoutaient les trois victimes... mais parce que ceux-ci s'étaient interposés pour faire cesser l'homme qui agressait sexuellement des jeunes filles. Retour sur le parcours boule-de-neige d'une dépêche erronée.

L'attaque au couteau qui a coûté la vie à Atama, presque 21 ans, Ismaël, 16 ans et Manolito, 18 ans, dans la nuit du 15 au 16 juillet sur l'esplanade Cœur de Maine, à Angers, faisait suite à une altercation entre les trois hommes et le suspect survenue une heure plus tôt environ. Sa raison est demeurée inconnue pendant près de deux jours. Ce n'est que dans la soirée du dimanche 17 juillet que le procureur de la République d'Angers Éric Bouillard a communiqué officiellement sur les motivations du suspect. "Les faits ont débuté à la suite de l'agression à caractère sexuel de deux jeunes filles par le mis en cause, a écrit le procureur dans un communiqué. Éloigné dans un premier temps, il est revenu armé d'un couteau vers 2 h 50 pour porter tr...

Il vous reste 81% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.