158
Commentaires

Tolbiac : de l'utilité du pan sur le bec

Commentaires préférés des abonnés

Haha, ça se sent tellement que vous ne les considérez pas Le Média comme des journalistes... Ca empeste chaque article sur le média que je peux lire ici.

Bien tenté mais Le Média a déjà commencé un rétropédalage dans leur JT de Lundi et ils ont indiqu(...)


Le Media est engagé dans un sens c'est vrai, mais il ne le cache pas. Mélenchon a un petit côté stal, c'est sûr, à la différence d'Hervé Kempf. En revanche quand je lis les articles du Monde (auquel on mari est abonné) sur la ZAD ou les occupations é(...)

Approuvé 12 fois

"Avez vous appeler LE Media pour leur demander pourquoi ils ne rectifie pas ? Non, bien sure . "



Remarque très très juste.

Là, c'est appeler la rédaction de Le Media qui aurait été " le point du vue de l'armée"


Ça, c'est un  pan-pan sur le bec :&nb(...)

Derniers commentaires

Reporterre me semble être un "média" poubelle également dans la propagation des fakemed  : https://reporterre.net/TRIB-L-homeopathie-quel-manque-a-gagner-pour-l-industrie-pharmaceutique-L


Info relayée par Le Media. Ca commence à faire beaucoup... https://twitter.com/FerryDanini/status/990869593395691520


C'est un hasard également de parler autisme au moment même où les fakemed dénoncent les promesses de guérisons de cette maladie par de nombreux charlatans relayés comme il se doit, sans réflexion aucune, par la presse.


https://twitter.com/Homeoverdose_/status/990558854743289856


http://video.lefigaro.fr/figaro/video/homeopathie-retour-sur-la-polemique-lancee-par-124-medecins-dans-le-figaro/5775647014001/

Cher Mahen,

Je poste ma réponse ici, en haut du fil, pour qu'elle soit bien visible, comme tu le fais ; plutôt qu'à la suite de ton post comme le voudrait le concepteur de ce forum :-)


Je t'invite à revisionner le JT du 23 dont tu donnes le lien car contrairement à ce que tu affirmes il ne conclut pas (explicitement) à l'absence de preuve.


Bien au contraire. La présentatrice et le journaliste ne ferment jamais l'hypothèse :


"Pourquoi est-ce qu'on doute autant de la version officielle"


"On est en droit de douter de la version officielle"


Lorsque le journaliste détaille les différents éléments de son enquête, qui ne sont pas concluants, il ne ferme pas, pour autant, l'hypothèse : 


"On continue à  suivre l'affaire. Pour mener ce type d' enquête, il va nous falloir du temps. On aura certainement du nouveau dans les prochains jours voire dans les prochaines heures."


Ici, on indique clairement que l'affaire n'est pas close et, de fait, on insinue le doute sur la version officielle.


Que le journaliste doute, c' est souhaitable. Qu'il vienne faire part, à  l'antenne, de ses doutes alors que son enquête ne donne rien, c' est problématique car lourd d'insinuations.


Je me souviens de F. Arfi, lors de l'affaire Cahuzac, expliquant qu'il ne publie que les éléments qu'il peut étayer. Le reste, il le garde pour lui.


Mais mon véritable problème, ce n' est pas le travail du journaliste car un spectateur attentif peut, effectivement, déduire de son explication qu'il n'y a pas de preuves - malgré les "insinuations".


(Mais je renvoie quand même à  un commentaire ci-dessous sur le "militantisme journalistique" qui "saute" sur les "informations" qui vont dans son sens idéologique. Quand le journaliste se transforme en communicant.)


Mon vrai souci, donc, c' est l'absence de rectificatif explicite à l'antenne puisque la présentatrice concluait ainsi le 23 avril : "on vous tiendra au courant des évolutions".


Dès lors, pourquoi, dans le JT du 25, se contenter d'une phrase -"notre traitement de ce qui s' est passé (...) a interrogé jusqu'à  aujourd'hui" - et renvoyer vers un article... qui fait, lui, explicitement marche arrière en concluant qu'il n'y a "aucune preuve qu'un tel blessé grave existe"  ?


Journaliste militant vs journalisme engagé, "tiens, voilà un bon sujet !!".


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

On attend encore le rectificatif à l'antenne...


(Et on va l'attendre longtemps.)

réponse du Media  Bonjour les Socios, 

Le Média couvre depuis plusieurs semaines les mobilisations sociales contre les réformes d'Emmanuel Macron, que ce soit la réforme de la SNCF, de l'Université, de la Justice et tant d'autres encore. 
Vendredi 20 avril, nous avons, au même titre que ReporterreMarianne et Politis, relayé plusieurs témoignages d'étudiants faisant état d'un blessé grave après l'évaluation de Tolbiac.

L'enquête que nos journalistes ont menée, a permis d'identifier plusieurs blessés légers contrairement à ce que la préfecture affirmait. En revanche, nous n'avons identifié aucun blessé grave. C'est une bonne nouvelle, et nous nous en réjouissons.
Toutefois, nous avons fait l'objet d'un tir croisé en provenance de partisans du gouvernement et de journalistes, nous reprochant d'avoir véhiculé le témoignage d'une étudiante.

L'erreur que nous avons commis vendredi, sur le site du Média presse, a été corrigée immédiatement, le jour même. Cette erreur est une erreur humaine, nous n'avons jamais eu la moindre intention de tromper nos téléspectateurs ou lecteurs et encore moins d'instrumentaliser des témoins. Voici donc ci-dessous, le Communiqué de presse du Média, qui explique ce que nous avons fait. 
Vous trouverez également l'article de Rémi Kenzo-Pages, qui vous présente l'ensemble des éléments de cette affaire.

Depuis près de 4 mois d'existence, nous veillons avec professionnalisme à laqualité de nos informations, et pour un nouveau média, nous sommes déjà fiers du travail accompli, même si nous pouvons encore progresser. 

Votre soutien nous est indispensable. On continue, à bientôt. 

Pour info, ils ont envoyé un mail aux socios. Encore une fois je répéterais que leur correctif n'est pas parfait (il manque un correctif plus clair dans leur JT, à la place d'enjoindre à consulter le site), mais je trouve qu'au final on ne peut pas dire qu'ils restent sur leur position en mode Pravda (pour reprendre le terme de l'article d'@si) :




Bonjour les Socios, 

Le Média couvre depuis plusieurs semaines les mobilisations sociales contre les réformes d'Emmanuel Macron, que ce soit la réforme de la SNCF, de l'Université, de la Justice et tant d'autres encore.
Vendredi 20 avril, nous avons, au même titre que Reporterre, Marianne et Politis, relayé plusieurs témoignages d'étudiants faisant état d'un blessé grave après l'évaluation de Tolbiac.

L'enquête que nos journalistes ont menée, a permis d'identifier plusieurs blessés légers contrairement à ce que la préfecture affirmait. En revanche, nous n'avons identifié aucun blessé grave. C'est une bonne nouvelle, et nous nous en réjouissons.
Toutefois, nous avons fait l'objet d'un tir croisé en provenance de partisans du gouvernement et de journalistes, nous reprochant d'avoir véhiculé le témoignage d'une étudiante.

L'erreur que nous avons commis vendredi, sur le site du Média presse, a été corrigée immédiatement, le jour même. Cette erreur est une erreur humaine, nous n'avons jamais eu la moindre intention de tromper nos téléspectateurs ou lecteurs et encore moins d'instrumentaliser des témoins. Voici donc ci-dessous, le Communiqué de presse du Média, qui explique ce que nous avons fait.
Vous trouverez également l'article de Rémi Kenzo-Pages, qui vous présente l'ensemble des éléments de cette affaire.

Depuis près de 4 mois d'existence, nous veillons avec professionnalisme à la qualité de nos informations, et pour un nouveau média, nous sommes déjà fiers du travail accompli, même si nous pouvons encore progresser.

Votre soutien nous est indispensable. On continue, à bientôt.

Il me semble que dans le journal du 23/04, le journaliste Rémy Kenzo avait déjà nuancé sur l'assurance de l'exactitude des sources des témoignages, dont le cas d'une personne qui aurait été blessée gravement à la tête suite à une chute. (voir à 0:35 la vidéo).

D'un point de vue méthodologique, il aurait dû le faire avant la diffusion de son reportage ce qui met en exergue un manque de méthode journalistique et d'esprit critique. 

C'est une erreur...

Cependant, la nuance apportée dès le 23/04 minore beaucoup la critique de Daniel Schneidermann sur le fait qu'il n'y ait pas eu de communication jusqu'au 25/04 de la part du Média.

Il reste sûr que la diversité des médias indépendants est d'une importance fondamentale pour éviter quelconques dérives propagandiste, fausses nouvelles ou simples erreurs pour s'assurer la véracité d'une information; il est tout de même primordial de garder une sérieuse méthodologie journalistique pour éviter un maximum d'erreurs.

Cet évènement me rappel un outil fondamental de l'Auto Défense Intellectuelle:

La maxime de Hume

Bien à vous


Mouais...

Les rectifications de Reporterre et de Le Media me laissent très dubitatif.


Reporterre avaient fait un premier article soutenant la thèse du blessé grave, basé sur 1 témoignage, celui de "Désiré".

Dans leur 2e article, ils maintiennent la version des faits, mais ça sent déjà le roussi, d'autres médias mettant en doute toute cette histoire. Reporterre brandit alors un 2e témoin qui était avec Désiré. Mais là, Reporterre précise que ce sont tous deux des SDF (précision qui n'avait pas été jugée utile dans le premier article). Et on évoque un 3e témoin dont on ne dit rien.

Et finalement dans le 3e article, ils font une mise au point et reconnaissent qu'il n'y a aucun élément probant pour soutenir ce récit... Et les 2 SDF sont alors dépeints sous un jour peu favorable, au travers des témoignages de 2 étudiants (l'un serait mytho et pas bien dans sa tête, l'autre chercherait à se faire remarquer).

Bref, au début on disait juste "témoin", quand ça se complique un peu on précise le statut de "SDF" et à la fin, quand on se rend compte qu'on passe pour des rigolos, on parle de "SDF perdu dans sa tête".


Et le 3e témoin ? Reporterre ne dit RIEN. Nada. Nothing.

Or on apprend que ce 3e témoin est la désormais fameuse Leila, qui avait aussi été le témoin vedette présentée par Le Média. Reporterre n'ont rien à rajouter sur ce témoignage-là ? On ne l'évoque même pas, elle n'existe plus...


Pourtant il y en aurait des questions. Cette Leila, pointée du doigt suite aux révélations de Libération, affirme qu'elle n'a fait que s'exprimer au nom du collectif, restituant les récits des témoins qui ne pouvaient pas s'adresser directement à la presse. Elle soutient que les journalistes en étaient parfaitement au courant et qu'elle n'a jamais prétendu avoir été un témoin direct de la scène : https://twitter.com/TolbiacLibre/status/989173318610759681 . Cette version a été soutenue sur Twitter par un cadre de FI, le porte parole de leur mouvement jeunesse, David Guiraud : http://checknews.liberation.fr/question/65811/sur-twitter-on-accuse-libe-ne-pas-avoir-contacte-leila-contrairement-a-ce-que-vous-ecrivez-est-ce-vrai

Vrai ou faux ? Si elle dit vrai, alors Reporterre ont trompé leurs lecteurs. Si elle ment, ça commencerait alors à faire une sacré série de gros mensonges pour une si jeune personne et ça discréditerait au passage un cadre de FI. Mais Reporterre se mure dans son silence sur ce point-là. Circulez, y'a rien à voir.


Et il y a cet échange entre Leila et Libé : http://liberation-checknews-prod.s3-eu-central-1.amazonaws.com/default/0001/09/b1f8a84556c744795e844138794424ae92c3fc24.png

"Nous avons voté de rediriger les médias vers Reporterre" lit-on. Qu'est-ce que ça veut dire ? Quel rôle jouait Reporterre vis-à-vis du collectif qui occupait l'Université ?


Pour finir, Reporterre tient quand-même à finir son article en parlant des "doutes" qui subsisteraient. Ils ne peuvent pas admettre s'être totalement plantés, il faut pouvoir dire qu'il y a peut-être quand-même quelque chose...



Le Média ne se positionne pas non plus sur les affirmations de Leila et du porte-parole jeunesse de France Insoumise, selon lesquelles elle ne serait jamais faite passer pour un témoin. Or Le Média la présentent clairement comme un "témoin". Comme pour Reporterre, qui a menti ?


Le Média ne savaient pas que cette fameuse Leila était proche de FI. La barrière semble bien imperméable entre FI et Le Média. On remarquera que Leila apparaît sur plusieurs vidéos. On la voit même aux côtés d'un ex-candidat FI qui tente d'affronter les policiers à coups d'insultes ("Tas de merde"). Soit. Laissons le bénéfice du doute.


Le Média ont aussi publié un article illustrant les violences policières de Tolbiac avec une photo prise à Barcelone l'année passée... Ils ont supprimé l'article, mais ça fait quand même plus site de réinformation que média sérieux.


Et on a quand-même une personnalité importante des Insoumis, co-fondateur de Le Média, qui a cru bon de devoir justifier les récits de Leila par un soit-disant traumatisme. Traumatisme dû à une scène qui ne s'est jamais produite, c'est bien ça ? Et il s'en prend aux "défenseurs de l'exactitude" ! Les "défenseurs de l'exactitude", une expression désormais utilisée pour dénigrer les journalistes qui tenteront de bien faire leur travail et de vérifier leur sources ?

Le Media entend vos fausse critiques et doivent s'expliquer a plusieurs reprises ... C'est chiant les jeunes, y'a que les vieux comme  Kempf qui ont le droit a l'erreur ? leur sénilité est accepté  a regarder un journal du Media , présenté par des jeunes , ça enerve les vieux  https://youtu.be/4LwC12OBV34

Dans la catégorie "Interroger l'armée", je rajoute cette citation de Reporterre: 


"Il reste une solution pour lever définitivement les doutes. La préfecture de police a installé vers le 30 mars une caméra rue Baudricourt, tournée vers la faculté de Tolbiac, et qui visualisait l’endroit où l’incident aurait eu lieu. Il serait souhaitable de diffuser ce que cette caméra a enregistré vendredi 20 avril entre 5 h 30 et 6 h 30 du matin."


Ça permettrait aussi de vérifier que l'expulsion a été non violente, ya de vilains fakers qui prétendent....

Le media à rectifié et présenté ses excuses sur son site..... allez vous rectifier votre rectification ?

Beaumarchais faisait dire à Figaro "Aux qualités qu'on exige d'un valet, connaissez vous beaucoup de maîtres qui fussent dignes de l'être" (citation libre, de mémoire). 

On pourrait paraphraser "Aux qualités qu'on exige des journalistes du Média... peu de journalistes mainstream mériteraient leur titre.

"si les médiardaires se foutaient de la tête de votre V2 :" (Oblivion ci-dessous) Ils n'y pensent même  pas !



Vous avez déjà jardiné en costard-cravate, vous ?... Moi non plus.

C'est au moins aussi con que présider un Conseil des Ministres en salopette et chapeau de paille.

Si au lancement de votre site en 2008 les médias des milliardaires avaient souligné chacune de ces défaillances,

si à chaque licenciement d’un salarié d’ASI ces mêmes médiardaires en avaient fait des unes offusquées,

si les médiardaires se foutaient de la tête de votre V2 :


nous vous aurions défendu.


De l’utilité de la mémoire.

Résumons l'affaire :


Vendredi, dans son journal TV, Le Média diffuse - avec un reportage - une information qui se révélera fausse.

Lundi, dans son journal TV, le Média revient sur le sujet, sans faire marche arrière, et promet une suite.

Mardi, dans son journal TV, le Média fait une brève sur le sujet - "notre traitement de ce qui s' est passé (...) a interrogé jusqu'à  aujourd'hui" - et renvoie vers un article... qui fait, lui, explicitement marche arrière.


Donc, les informations non vérifiées - et fausses - à  l'antenne et les rectificatifs... sur le site presse.


De la différence entre journalisme militant et journalisme engagé...

Pour moi qui habite en Nouvelle-Zélande c'est facile à utiliser ce forum mais pour vous autres, dans l'hémisphère nord, des contorsions intellectuelles sont nécessaires: pour suivre l'ordre chronologique vous êtes obligés de commencer par la fin, de remonter et en plus.... faut pas oublier les tiroirs à réponses qui vont vers le bas, puis de remonter pour lire la suite.

C'est malin d'avoir confié la conception du forum à quelqu'un qui habite l'hémisphère sud.


C'est vrai que c'est tellement pénible que j'y vais de moins en moins sur le forum. Et je ne sui surement  pas le seul.


Question subsidiaire: quelqu’un saurait-il où est passé notre Aloys von.... Il me manque, pas à vous?

Sans oublier consensus39, on en aurait bien besoin à l'heure actuelle. Que de beaux souvenirs il a laissés...

Ca y est, le Média a rectifié. Du coup, DS va-t-il rectifier son billet et lui rendre son brevet de journalisme? Vous le saurez au prochain épisode.

Communiqué du Média.
Et je pense qu'ils feront une annonce dans leur JT comme ils ont déjà fait par le passé.
Pour rappel, dès lundi ils ont déjà annoncé qu'ils donneraient suite à cette affaire (avec un premier rétropédalage à ce moment).




C'est DS qui va devoir s'empresser de produire un mea culpa...

Les commentaires ont été rafraîchit. (!!!)

Peut-on dire que le Média se met au niveau de France 2 avec le PMU de Sevran ?

"Mais que l'on songe une seconde à ce qui aurait pu arriver si [des électeurs], croyant sincèrement à la fake news [du bar interdit aux femmes par des islamistes], s'étaient mis eux-même en danger [en votant pour Marine Le Pen] !"

Décontrasté :


Vous connaissez l'histoire du type, à Moscou,  qui tous les matins à la cafétéria, demande un thé, deux petits pains et la Pravda ?

L'employée lui sert un thé et deux petits pains. Lui, il insiste : "Et la Pravda ?"

"Monsieur, le régime est tombé, la Pravda n'existe plus"


Le lendemain, le surlendemain et les jours qui suivent toujours le même dialogue : 

"Et la Pravda ?"

"Monsieur, le régime est tombé, la Pravda n'existe plus"


Un matin, l'employée n'en peut plus et elle lui hurle : "Mais monsieur puisque je vous que le régime est tombé, et que la Pravda n'existe plus !"

Et le gars, souriant, lui répond : "Oui, je le sais mais c'est si bon à entendre"

 

Peut-on à la fois dire que Miller et Le Media ont fait une grosse "bêtise" (copyright Macron) en prenant le témoignage de cette fille pour argent comptant et que le billet de DS est d'une mauvaise foi pas croyable ? 


À tout hasard, je signale que Reporterre et Hervé Kempf sont classés par certains comme réactionnaires, complotistes et confusionistes, voire proches de certaines sectes... Comme ça, la prochaine fois que DS voudra hurler avec les loups il ne se réveillera pas 4 ou 5 jours après la bataille.  


Dire Le Media = Pravda, sans déconner... 


Le pire dans ce post de blog (je n'appellerai pas ça un article), c'est cette illustration par l'absurde au sujet des objecteurs de conscience. Bah moi je m'en tape de l'avis de l'armée sur un sujet pareil. Tout comme je me tape de l'avis du Medef concernant Mai 68, par exemple, ou de celui du Vatican concernant la capote. L'avis de l'armée n'a aucun intérêt sur un sujet comme celui-là, déjà parce que ce n'était pas elle mais l'État qui reconnaissait le statut d'objecteur. 


L'exemple (et la contrition) de DS est justement LA raison pour laquelle c'est devenu impossible de lire Le Monde ou de suivre un débat télévisé. Plus de 20 ans après "l'affaire Bourdieu" et la séquence honteuse sur toute la ligne pour DS (l'émission, les articles, le bouquin, le tout pour finir par se faire lourder aussi bien du Monde que de la TV, comme quoi le crime ne paye pas), il persiste et signe : "gnagnagna débat contradictoire, gnagnagna démocratie, gnagnagna". 


Un site s'est chargé de garder tout cela en mémoire, y compris les échanges de mails entre DS et Pierre Carles : http://arretsurparoles.free.fr  


Sur l'intox de l'étudiant blessé, ce n'est pas la préfecture qu'il fallait interroger - de toutes façons ils réagissent sans qu'on les sollicite - mais les hôpitaux. Pour rappel, pour Remi Fraisse comme pour Malik Oussekine, l'Intérieur a soutenu pendant plusieurs jours que les gendarmes/voltigeurs n'y étaient pour rien. Ne parlons même pas du Rainbow Warrior où le gouvernement socialiste nous a expliqué que Greenpeace était un repaire d'agents du KGB, ou du nuage de Tchernobyl qui aurait été bloqué à la frontière. Ou de l'intox qui dure maintenant depuis plus de 30 ans comme quoi Nicolas Hulot serait écolo (même Mélenchon y croit, à celle-là). 



 



Entre les contempteurs d'étudiants qui soi-disant chercheraient à manipuler et refuseraient de reconnaître leur erreur (relaps) et ceux qui se contentent de les accompagner sans être en mesure, à cause par exemple de leurs propres péchés (Syrie...), de les protéger de tombereaux d'injures venant de partout ("LeMedia"), il devrait bien y avoir une juste mesure. 


Oui le pouvoir est violent et aurait fort bien pu laisser des gens sur le carreau (en voilà un beau conditionnel ambigu...), mais non, cela n'est pas avéré (jusqu'à preuve du contraire). 


Les véritables mensonges viennent en fait de responsables institutionnels qui n'hésitent pas à avoir recours à l'outrage ("prostitution à Tolbiac") et à l'énormité : des dégradations pour près d'un million d'euros. La violence sociale de la réforme est passée aux oubliettes. 


Alors on dira que c'est la faute d'étudiants crédules qui ne savent pas maîtriser leurs affects solidaires et qui se discréditent eux-mêmes. 


L'époque est hallucinée / hallucinante : il fut un temps, avant les "réseaux asociaux" qui voient voler les condamnations péremptoires en tous genres, où l'on aurait tout simplement exigé et mis en place une commission d'enquête indépendante pour faire la "vérité sur Tolbiac" sous toutes les coutures, avec d'authentiques autorités comme on n'en fait plus :  Pierre Vidal-Naquet etc.

"Interroger l'armée", c'était peut être aussi parler avec Leïla, le "faux témoin" cité par Libé: elle n'a pas l'air d'accord du tout avec ce que la journaliste dit qu'elle a dit... 


Et puis, ce serait très intéressant de voir comment Libé, justement, (entre autres), a "gonflé" d'émotions et d'à peu près l'article relativement factuel de Reporterre. 

Je crains que cette mise au point de Gérard Miller https://twitter.com/LeMediaTV/status/989116105867350017 ne donne du grain à moudre à DS.

Assez pathétique.

Dans cette magnifique et très réussie nouvelle présentation du Forum ( que dis-je , cette géniale nouvelle présentation), je n'avais pas remarqué la mention " Rafraîchir  les commentaires " .

J'ai l'impression que quand on parle de " Le Media ", les commentaires se rafraîchissent d'eux-mêmes.

Et, le ton s'échauffe : insoumis et inflammable ...

merci .D.S. pour cette magistrale leçon de journalisme que tu viens de donner a "le media" ! ......ceci dit.....t'as rien d'autre foutre...?

incidemment, j'ai appris que McRon et Trump étaient des dissidents du système


Je fais amende honorable et un gros pan sur mon bec de vilain petit canard : je les avais pris pour de purs produits de ce système


Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages  

Bonjour Daniel Schneidermann,


Quand vous écrivez "le Média = Pravda" n'est ce pas une manifestation du syndrome de Gilles de la Tourette ?

J’ai comme l’impression qu’au Monde (de la soi-disant juste mesure, du juste milieu, bien là où il faut) vous avez aussi malencontreusement appris à être doux avec les forts et dur avec les faibles.

Les dominants vous remercient.

L'anecdote est savoureuse, d'un bébé Schneidermann si enthousiaste et convaincu qu'il ne songe même pas à s'enquérir pour son papier du point de vue de l'institution que son sujet concerne au premier chef. Mais le point de vue de l'armée, dans un papier sur l'objection de conscience, c'est une chose. Or, ce qui il me semble à pu contribuer à l'emballement de cette rumeur, c'est qu'on en mange un peu tout les jours à toutes les sauces, du point de vue de l'armée, du point de vue de l'ordre, y compris sur des sujets où il ne paraît pas tout à fait évident qu'il soit le plus essentiel à la compréhension du sujet.


Et, pour le coup, il est remarquable que le second communiqué de la préfecture, qui prétend "confirmer... Conformément" le premier, atteste d'un mensonge patent : de "calme", "sans aucun incident" ni "blessé", on est passé à "pas de blessé grave". Et pour cause, après recherche, le second communiqué fait état d'une personne accompagnée aux urgences.


Avec un pouvoir si tranquille dans ses "confirmations", je me réjouis quand même que des journalistes prennent la peine de recueillir la parole de sans domicile fixe, pourvu qu'elle soit recoupée et interrogée. Cela permet au moins de contraindre la préfecture à améliorer l'exactitude de ses communiqués.


Ah bon ! Il aurait donc fallu, à l'époque, demander leur avis sur l'objection de conscience à Massu, Bigeard et, pourquoi pas Le Pen ? Parce qu!il n'était pas connu le point de vue de l'armée alors que, pour les objecteurs, c'était la taule ou l'exil ? Non mais vous vous moquez du monde ! Quant à la nouvelle attaque contre Le Média, elle est d'une telle médiocrité qu'elle ne mérite aucun commentaire. Certes Le Média n'a pas encore invité Elisabeth Lévy ! 

Merci. Pourquoi pas une enquete objective sur la mort de Clement Meric maintenant?

Une chronique au jésuitisme, au mea culpa, à l'honnêteté, à l'erreur, à la légèreté, au journalisme et à ...autre chose. (tous les mots, à l'exception de jésuitisme, sont tirés du texte et concentrés en un paragraphe) 

Je n'ai pas, ici, trouvé de véritable critique de média mais surtout un censeur donnant des bons et mauvais points, 

Nous continuons à vivre une époque formidable.

Hasta la victoria siempre...


Ouf ! Quelle charge (violente) contre Le Média !


Cela étant dit, je suis d'accord avec le point de vue selon lequel il faut interroger l'Armée.


Comme pour cette vidéo, interroger l'Armée (dans ce cas, la Direction de l'hôpital) est fondamental dans le cadre d'une démarche journalistique, et nécessaire pour ne sombrer dans la Pravda et le parti-pris.


Cela est nécessaire, même s'il est évident que l'Armée ne fera que vomir ses poncifs d’éléments de language et de com !


Cela est nécessaire pour confronter l'Armée et mettre en lumière son positionnement et son fonctionnement !

Quand on critique beaucoup les autres, il faut être soit même encore plus irréprochable. Etant moi-même très critique, j'en sais quelque chose... Cette histoire va être un sacré boulet à trainer.

Cependant, la grosse boulette vient d'étudiants. Ne sont-ils pas là pour apprendre ? On me bourre la tête en ce moment avec la pédagogie de l'erreur. Ce serait la bonne méthode. Mettre les élèves en situation d’échec pour qu'ils apprennent de leurs erreurs. C'est ce que je dois faire avec des terminales technologiques. C'est précisément ce que ces étudiants ont fait.


Après question mensonges et réactivité, on nous dit enfin que cela fait 250 ans qu'on nous ment. Il était temps. Dommage que ce soit le Figaro qui s'y colle.

Réponse des intéressés la critique des critiques 


"     David Guiraud@GuiraudInd                  14 hil y a 14 heures               

 

 

                                   

Leila n’a pas été « contactée » par Libération : elle a été harcelée en répondant qu’elle ne répondrait pas. Elle n’a jamais « avoué » ni jamais s’est fait passer pour un témoin de la scène, elle retranscrivait simplement les propos tenus. Article pourri."


David Guiraud est Co-rédacteur du livret thématique "jeunesse", porte parole Jeunesse de la #franceinsoumise ; collab Eric Coquerel.


Il faut effectivement prendre les informations de tous les cotéset savoir d'où les gens parlent...

pas du tout d'accord avec cet article et l'idée d'"interroger l'armée". La préfecture minimise toujours les violences et ment très régulièrement. c'est une source réputée 100% non fiable (au pire leurs communiqués sont trouvables en deux clics). En l’occurrence "l'ennemi" on sait d'avance ce qu'il va dire. C'est en allant chercher d'autres infos justement que celles de l'inénarrable "ennemi" qu'on a été plus avancé. (là notamment l'information des hospice civiles qu'on pouvait déjà moins soupçonner que la préfecture de complète partialité). A part ça c'est vraiment malheureux qu'on en soit à inventer des victimes. Parce que des vrais victimes de violences policières, il y en a déjà suffisamment.

Information à prendre au conditionnel, mais Leila la mytho aurait émigré hier en Laponie où, teinte en blonde, elle se fait appeler Vilhelmiina et compte s'initier à la pêche sous la glace.


Le Media est engagé dans un sens c'est vrai, mais il ne le cache pas. Mélenchon a un petit côté stal, c'est sûr, à la différence d'Hervé Kempf. En revanche quand je lis les articles du Monde (auquel on mari est abonné) sur la ZAD ou les occupations étudiantes dans les facs, c'est le mot "Pravda" macronienne ou plutôt désinformation poutinienne qui me vient à l'esprit. Sous couleur de fausse neutralité, les articles sont incroyablement orientés. Écrire sous  supervision d'un rédac chef choisi pour et par Niel, c'est mauvais pour la "neutralité" supposée d'un journal de référence.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Dans Charlie Hebdo de cette semaine, Laure Daussy recueille le témoignage de Henda Ayari, la première des victimes de Ramadan à avoir porté plainte contre lui. 

Après avoir interrogé et subi sur @si Nabil Ennasri, ami du serial violeur, elle est enfin libre de ses choix.

Que ce soit le bar de Sevran, ou le "mort" de Tolbiac, c'est aussi nécessairement ce qui arrive quand on veut de l'info en continu, tous les jours. C'est la course au spectaculaire, et à celui qui montrera le plus spectaculaire qui aura le plus "raison", gagnant des points pour "démontrer" à quelle point sa vision de la société est fondée. 

C'est comme si chaque force militante finissait donc par guetter le haut fait spectaculaire qui pourra la légitimer et lui donner un levier politique. À force, non seulement on ne cesse de monter au pinacle des évènements ponctuels qui peuvent n'avoir strictement rien de réellement structurants, mais évidement on finit nécessairement par tomber sur des bidonnages, que l'on prend pour vrai tellement, au fond, on voudrait qu'il le soit.

Chronique implacable et impeccable. Merci.

Quand on songe que si l'étudiant de Tolbiac victime d'une chute, ne s'était pas protégé de son avant-bras, ce n'est pas son coude, mais sa tête qui aurait subi le choc... et le mensonge serait devenu vérité !

La différence entre les deux tient parfois à peu de chose.

Hé bien, ça n'a pas raté. Les insoumis ne supportent toujours pas la moindre critique négative de leur Média. Même quand celui-ci se plante dans les grandes largeurs.


 A propos, ceux qui avaient menacé de se désabonner sont-ils partis ?

Je viens de faire une petite expérience ailleurs sur ce site: on peut voter pour soi-même. On peut aussi voter à nouveau pour un commentaire pour lequel on a déjà voté...Étonnant, non?

"En revanche, Le Media, à l'heure où j'écris, n'a toujours rien rectifié. Ici passe la ligne de partage entre le journalisme et...autre chose." ça faisait longtemps, j ai pas bien vu vos excuses quand vous vous servez des atteintes sexuelles aux femmes / enfants pour faire clic. J'ai pas lu vos excuses d'avoir soutenu Holande en 2012 et Macron ou n'importe qui plutôt que JLM en 2017. Ensuite Le Media pour vous depuis le début , n'est rien . Et mdp qui soutient Juppé/Hamon/Macron , selon la temporalité, jamais lu de description ici de ça. Alors votre vertu est rigolote; Avez vous appeler LE Media pour leur demander pourquoi ils ne rectifie pas ? Non, bien sure . 

Haha, ça se sent tellement que vous ne les considérez pas Le Média comme des journalistes... Ca empeste chaque article sur le média que je peux lire ici.

Bien tenté mais Le Média a déjà commencé un rétropédalage dans leur JT de Lundi et ils ont indiqué qu'ils informeraient de la suite. Laissons leur donc un jour non ? Je n'ai pas l'impression qu'ils sont dans une posture "on ne peut pas se tromper" comme vous l'insinuez.


Je remarque que vous est toujours prompt à reprendre les éléments de langage de la droite quand il s'agit du Média, en parlant de Pravda et en faisant planer le spectre russe.

A l'inverse vous êtes bien indulgent envers Reporterre ("légers" mais "honnêtes", c'est-y pas mignon) qui sont quand même à l'origine de la propagation de la rumeur.
Je ne les accable pas mais je note votre différence de traitement envers les 2 média.


Perso je dirais juste qu'ils ont l'air de prendre la voie d'un journal classique avec les travers que l'on connaît, mais de gauche ; je le regrette, mais ça n'est rien de plus que, au pire, un BFM de gauche. Pas une Pravda.
Avec à leur encontre (de ma part) le bénéfice du doute car c'est une jeune équipe donc on peut supposer qu'il y a des erreurs de débutant qu'on peut raisonnablement exclure dans le cas d'un BFM.


Et encore je dis BFM mais on retrouve ces travers chez tous les journaux.
Vous avez fait de nombreux articles sur ces journaux qui publient une mauvaises info à la va vite avant de se contenter de supprimer leur article. 
Point de Pravda à l'horizon dans ces cas là ? Pas de vilain russe derrière ?


Tant que Le Média reste au minimum à ce niveau ça passe encore (même si j'aurai aimé un truc plus rigoureux).


C'est vraiment dommage que vous ne puissiez pas vous empêcher de rallier la meute avec vos éléments de langage. Leur faute mérite d'être relevée mais vous la rendez inaudible en adoptant les éléments de langage de la droite.


Un article où vous critiqueriez le fait repris la fake news de Reporterre sans recul, et dénoncé l'utilisation d'une photo qui n'a rien à voir avec la situation, comme vous l'avez déjà fait, aurait été plus juste.

Au cas où ce ne serait pas clair : je condamne Le Média pour leur précipitation et leur utilisation frauduleuse d'une photo d'illustration. Mais pour moi c'est juste le niveau actuel du journalisme. Ce n'est ni mieux ni pire qu'ailleurs.

Le "point de vue de l'armée", de l'ennemi, leur ennemi, les organes de la propagande que sont TF1 et BFMTV ne le donnent jamais


Il faudrait s'émouvoir à longueur de temps de ne pas le trouver ce beau principe du journalisme chez eux


Les autres, les radios qui diffusent la propagande en version soft, en font par compte usage mais au compte-gouttes de sorte que l'on peut entendre dans le fracas des concerts d'émotions sur les difficultés de transport, l'anarchisme des idées, les dégradations des universités, les franches rigolades sur les propos des députés de France Insoumise et leur leaders, la folie des syndicats etc, on peut entendre parfois un murmure de cheminot, un propos de zadiste, un interview d'un étudiant de Tolbiac, un député de La France En Marche à reculons qui dépose le bilan, un syndicalisme dit réformiste (traduire par un syndicaliste malléable à souhait)


Le point de vue de l'ennemi, on ne l'entend jamais, ou si peu, sauf dans les émissions où l'on se bidonne de tout, et où on mixe le tout pour en faire une pâté qui ne risque pas de donner des aigreurs à l'heure du repas


Alors bien ce n'est pas une raison pour que Le Media fasse un tirage positif mais enfin...


Il reste cela, ce témoignage, le point de vue de "l'armée" et il est éloquent car il indique bien l'état de frayeur au plus haut de l'état

dans l'article de reporterre on peut également s'interroger sur les 50 personnes a dijon (la photo laisse la place interpretation, on a plus l'impression de 4 personnes avec une pancarte et des gens qui circulent autour, la photo étant bien sur floutée) ou les 1300 personnes qui auraient manifestées suite a (la donc fausse) l'agression et  dont je ne trouve trace nulle part la encore....


vous  êtes d'autant plus prompt a pardonner l'erreur de reporterre que cela vous permet ensuite de pouvoir taper sur le media, distribution des bons et mauvais points pour arriver à un bel équilibre ,  bref après le bon et mauvais chasseur , le bon et mauvais fake newser .....   

Mon point de vue et l'inverse du votre.  


pour ma part je connais lemédia et sa ligne et je ne suis guère surpris par l'activisme et le militantisme qui parfois dépasse le cadre du journalisme. 

En revanche reporterre est considéré par beaucoup (et ici en particulier) comme une source fiable et donc cela me dérange qu'on puisse juste passer cette erreur dans les pertes et profits ... surtout lorsqu'on relit les 2 articles qui comme je le dis plus haut font monter la sauce avec  des infos qui ne me semblent par vérifiées. Reporterre a non seulement fait de la fake news mais a tenter d'amplifier l'incident.....

Relisez tous les articles sur la ZAD de reporterre ou n'importe quel autre d'ailleurs  avec le recul et la perspective que peut donner ces 2 articles sur Tolbiac, l'exercice est pour le moins intéressant. 



Et on attend avec impatience le traitement de cette info par Canal FI, le nouveau nouveau nouveau nouveau média de la France Insoumise. Faut dire qu'il était urgent de reprendre les choses en main, après l'apparition suspecte de ces dangereux zazous autonomes du Média.

N'empêche, on croyait que c'était des punks à chiens, mais les gars ils sont en train de nous monter un nouveau Bertelsmann en loucedé, avec synergie, intégration 2.0, et communication 360 multisupport. Les fourbes! 


[avis aux mal comprenants : ceci est une taquinerie]

Il faut toujours demander " le point de vue de l'armée" quand on est journaliste et encore plus quand on va contre le sens du courant. 

À coup sûr les éditorialistes toutologues vont en reparler de ça, en oubliant le bar de Sevran. 

On sait, et ces journalistes savent, que c'est la règle. En l'espèce leur erreur est véritablement une faute car ils se discréditent et discréditent la cause qu'ils prétendent défendre. 

Je n'ai rien contre ( et même j'y suis très favorable) un journalisme et des médias militants, mais je suis davantage encore attachée à un journalisme rigoureux, qui affirme avec des preuves au lieu d'insinuer.


À ce propos Daniel, avez-vous vu les réserves exprimées hier sur vos doutes quant aux photos de la maman et sa fille ? Imaginez ce qu'en feraient certains, de vos doutes : vous êtes une figure emblématique dans votre milieu professionnel. Enquêtez ou corrigez svp, mais ne prenez pas le risque que d'autres recyclent vos propos ou vous claquent le bec. 


Surtout, ne pas perdre une occasion de crier haro sur le Média! La rectification de Reporterre date d'hier (soir?), et un média vidéo est forcément moins réactif qu'un média écrit.

Votre condescendance envers Reporterre "imprudent de n'avoir pas sollicité la version de la Préfecture" se révèle elle même erronée: on trouve ça en effet dès le 20 avril (premier article), et le texte renvoie vers le communiqué de la Préfecture.



L'article lui même est désormais précédé d'un chapeau de démenti. Si je comprends bien, Reporterre a été trop réactif et Le Média pas assez.

"Pravda", n'est-ce pas "le peuple" plutôt ?
De toute manière, "le peuple, lui ne ment pas" (Marion Maréchal-Chikirou)

L’émission Quotidien remarquait hier soir un autre bidouillage chez Le Média, la photo utilisée sur le mouvement étudiant provient d’une manif en Espagne...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.