Tolbiac : de l'utilité du pan sur le bec
chronique

Tolbiac : de l'utilité du pan sur le bec

Il n'y a jamais eu de blessé grave lors de l'évacuation de Tolbiac. On lira ici la contre-enquête de Libé, et ici le rétropédalage de Reporterre, premier site à avoir propagé la rumeur. Deux des "témoins" ayant propagé cette rumeur étaient des SDF devenus entretemps introuvables dont l'un, selon Reporterre, était "perdu dans sa tête". La troisième, étudiante de Nanterre prénommée Leila, et dont Le Media a diffusé le témoignage ("la première chose qu'on a vu, c'était un gars, devant les grilles, la tête complètement explosée, une flaque de sang énorme..."), a admis qu'elle n'était pas témoin visuelle des faits, contrairement à ce qu'elle avait assuré.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.