64
Commentaires

Thomas Pesquet, l'antidote

"Vous avez été sélectionné parmi plus de 8000 candidats. Qu'est-ce qui a fait la différence ?"

Derniers commentaires

Grâce à un télescope basé en Antarctique, une équipe d'astrophysiciens vient de découvrir "des échos du Big Bang".
Mais encore ? Quoi-t-est-ce ? vous interrogez-vous benoîtement.
Eh bien comptez pas sur moi pour entrer dans les détails. Vu le niveau scientifique nullissime constaté sur ce forum, toute tentative de vulgarisation de ma part serait vaine.
"On peut parier que ce héros (...) va passer au moins autant de temps sur les plateaux de télé qu'à l'entrainement."

Euh. Ouhla.
Ca m'intéresse de parier l'inverse, là tout de suite, et une grosse somme, même.
Me semble que le taulier pourrait bénéficier d'une bonne petite mise à jour sur ce qu'est l'intensité de la préparation d'un spationaute.
Et qu'il s'est ébloui tout seul dans les phares de petit écran, sur ce coup-là.

Cordialement
Thomas
Thomas Pesquet c'est aussi cette vidéo dans les conférences Tedx, petite conférence de vulgarisation, c'est pas un sujet qui m'interesse plus que ça, mais il avait réussi a m'y faire accrocher le temps d'un quart d'heure .

https://www.youtube.com/watch?v=5i94mJ2LVvA
Je débarque de Mars. Je viens de me réabonner. Je découvre que des rubriques du site (@ux sources, D@ns le texte...) sont mis sur une autre orbite.
La mocheté, c'est une obligation pour savoir/pouvoir se servir du cerveau ?
Pesquet "supra beau gosse"..?!
au secours!
Paul Walker revient!
J'ai de plus en plus le sentiment que notre lider maximo n'est bon que dans la cruauté.
Ce n'est pas une critique.
Dans le monde qu'il fréquente et dont il se nourrit, dans tous les sens du terme, la cruauté est une condition de survie.
Perso, j'aime bien la cruauté, tant qu'elle ne s'exerce pas à mes dépens.
Et vous ?
DS est possédé par l'esprit de Candeloro!
Éh ben le pauvre garçon, il en aura sacrément pris pour son grade. Et pis ça va, c'est pas trop gratuit hein "te fais pas d'illusions t'as été choisi pour ton physique mon gars". Et peu importe qu'il ait été sélectionné en 2009 par un programme européen débuté en 2008. C'est un français qui a été choisi pour son joli petit cul par une ministre qui n'était alors pas encore en exercice. Qu'est ce qu'on serait sans le story telling alors.
J'ai jamais rêvé d'être spationaute.
Qu'est-ce qu'on doit s'emmerder dans une station spatiale !
S'emmerder est à prendre dans tous les sens du terme. Faire son caca en apesanteur ne doit pas être une mince affaire et il ne doit pas être facile de ne pas en mettre partout (va récupérer tout ça ensuite !). C'est sans doute pour faire oublier tout ces détails sordides de la vie quotidienne qu'on a choisi un beau gars qui présente bien? Et bien propre sur lui pour le moment.
J'aimerais connaitre les statistique et avoir la réponse aux questions du genre : Parmi ceux qui ont effectué un vol dans l'espace, combien ont envie d'y retourner ? Quel est le pourcentage de ceux qui ont effectué un vol et un seul? Combien de vols ont effectué chacun des précédents spationautes français?
C'est d'autant plus con que les vols habités ne servent pratiquement à rien. Mais ça, qui le dira ?
1)Ca sert à comprendre comment la physiologie s'adapte à de longue période d'hypogravité voire d'impesanteur,
2) ça sert par comparaison à comprendre comment les systèmes vivants se développent en utilisant le champ gravitationnel comme paramètre omniprésent,
3)ça sert à comprendre comment se développe et fonctionne le système vestibulaire, responsable de la stabilisation du regard et de la posture, et donc par contre coup
3a) la genèse du mal des transports (mal de mer, en voiture etc)
3b) la sénescence de ce système, responsable des chutes chez les personnes âgées, une des principales causes d'hospitalisation
3c) des phénomènes de plasticité dans le système nerveux central

Ca c'est juste ce que je peux produire comme utilités en moins de 10 minutes, je n'ai même pas encore été cherché les connaissances dans le domaines musculaire, cardiaque, vasculaire, osseux et immunologique, dont je sais qu'elles existent.

PF
Si vraiment cela servait à touts cela, on ne dépenserait pas des sommes aussi colossales. Dans toutes les cativités humaines, ils faut se demander : quels ont les ressorts? D'où vient l'énergie? Quelle est la motivation ?
Votre phrase : "Ca sert à comprendre comment la physiologie s'adapte à à de longues périodes d'hypogravité voire d'apesanteur - pardonnez-moi - me parait absurde". Si on n'a aucune raison de se trouver en apesanteur, pourquoi étudier la façon dont notre physiologie s'y adapte ?
Je ne comprends pas votre phrase "Si vraiment cela servait à touts cela, on ne dépenserait pas des sommes aussi colossales" Pour vous il est illégitime de dépenser beaucoup pour des domaines qui ont beaucoup de retombées?

"Si on n'a aucune raison de se trouver en apesanteur, pourquoi étudier la façon dont notre physiologie s'y adapte ?"
Parce qu'on apprend souvent beaucoup d'un système en le plaçant dans des conditions dans lesquelles il n'est pas fait pour fonctionner/il n'est plus fonctionnel. Broca a découvert une des zones du cerveau primordiales pour la production du langage non en observant des cerveaux fonctionnels, mais en comparant le cerveau d'un patient dont une zone ne fonctionnait plus par rapport à des cerveaux fonctionnels.

Cette réponse prend en compte votre hypothèse qu'on n'a aucune raison de se trouver en impesanteur (le terme apesanteur n'est plus usité à cause de l'homophonie entre l'apesanteur et la pesanteur). Cette hypothèse est fausse, on se retrouve fréquemment en impesanteur ou microgravité, souvent pour des périodes courtes (manèges type "space mountain"/grand huit, chute libre, turbulence en avion, voire même juste en accélérant un peu vite en haut d'une côte en voiture). Pour ce qui est des périodes longues, on aura besoin de ces connaissances si on décide de faire des vols habités vers la Lune ou Mars, voire y établir des colonies (la gravité sur la lune est de 1/6 de celle sur Terre, celle sur Mars de 1/3).

Une fois de plus, l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence, ie ce n'est pas parce que vous n'avez pas d'idées sur pourquoi c'est utile que ça ne l'est pas.

PF
Pour ce qui est des périodes longues, on aura besoin de ces connaissances si on décide de faire des vols habités vers la Lune ou Mars, voire y établir des colonies

Il n'existe actuellement aucun programme de vols habités vers la lune. Si on devait y retourner, il me semble qu'on n'aurait pas attendu plusieurs décennies après le dernier vol. Explication probable : on n'avait aucune raison d'y aller (autre que politique, bien sûr); on n'en a pas plus d'y retourner.
Quand à l'idée d'établir des colonies sur Mars, je ne vous dirai pas ce que j'en pense puisque je m'efforce d'être poli envers ceux qui sont polis avec moi, ce qui est votre cas.
En tous cas, merci pour votre réponse.
2 raisons minières d'aller sur la lune 3He et 232Th: les 2 sont abondants sur la Lune, l'Hélium 3 pourra servir pour produire de l'énergie par fusion (quand ce sera au point), le Thorium 232 par fission de façon plus sécurisée que les centrales à Uranium.

Autre raison: ça coute bcp moins d'énergie de lancer des missions spatiales (vers Mars par exemple) depuis la Lune que depuis la Terre: moins de frottements dus à l'atmosphère et une gravité d'1/6 à échapper.

Pour ce que vous pensez de l'idée d'établir des colonies vers Mars, ne vous inquiétez pas, je suis bien sûr qu'au XVème siècle, des gens avaient exactement les mêmes objections à l'idée d'établir des colonies outre atlantique.

PF
Dans les années 1930, il a bien dû se trouver quelques personnes pour penser que les liaisons transatlantiques par ballon dirigeable n'avaient pas d'avenir... Avaient-elles tort pour autant ?
Il ne suffit pas d'imaginer ce que pourrait être l'avenir pour qu'il soit ce qu'on imagine.
N'avez-vous pas, Mister Phileas Frogg, une vision du "progrès" excessivement influencées par le lecture des oeuvres de Jules Verne ? Pour ce très scientiste auteur, l'une des fonctions du "progrès" était de nous permettre d'explorer des univers réputés hostiles : les fonds marins, le centre de la terre, l'espace... C'est une vision de la science qui me semble un peu démodée.
"Il ne suffit pas d'imaginer ce que pourrait être l'avenir pour qu'il soit ce qu'on imagine. "

Je suis on ne peut plus d'accord avec ça
Mais il y a un truc génial avec la science: faite par des gens intelligents, même si elle ne permet pas toujours de trouver ce qu'ils cherchent, elle permet parfois de trouver ce qu'il ne cherchaient pas. Comme je viens de voir qu'Aloys vient de nous apporter une des contributions si utiles dont il a le secret, je citerai Pasteur: "La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés."

Par exemple, grâce aux retombées de la recherche spatiale, je peux vous proposer d'aller vous faire voir chez les grecs sans avoir peur que vous vous perdiez en chemin, grâce au GPS, dont l'idée est née après le lancement de Sputnik, et qui fonctionne sur des satellites orbitant autour de la Terre.

Donc certes, "Il ne suffit pas d'imaginer ce que pourrait être l'avenir pour qu'il soit ce qu'on imagine.", mais il est indispensable d'imaginer encore et toujours pour élargir l'éventail des avenirs disponibles.

PF
PS: pour le dirigeable, il y a bcp de raisons conjoncturelles qui ont fait que ça n'a pas marché, mais ça reste encore utilisé çà et là.
science sans conscience n'est que ruine de l'âme.
Le GPS : superbe exemple de ce qu'on peut faire avec des satellites.

C'est pas pour me moquer, mais je parlais des vols habités...
Le GPS, ça marche avec des dizaines de satellites qui tournent autour de la terre et y'a personne dedans. Je persiste à dire que les vols habités n'ont guère d'utilité.


Autre raison: ça coute bcp moins d'énergie de lancer des missions spatiales (vers Mars par exemple) depuis la Lune que depuis la Terre: moins de frottements dus à l'atmosphère et une gravité d'1/6 à échapper.



Avant de lancer des missions spatiales depuis la Lune, il aura fallu les faire venir de la Terre ...
Pas si on fabrique sur place.
Il faut donc envoyer les usines et les ingénieurs ! Bénéfice ?
chaque tonne d'oxyde de fer extrait sur place est une tonne de moins à envoyer là bas, ie moins de carburant consommé dans l'atmosphère terrestre.

Or du minerai de fer, il y en a :http://www.psrd.hawaii.edu/Dec04/LunarCrust.html

(après moi je dis ça, je suis pas un ingénieur spatial, c'est juste du raisonnement, c'est à la portée de n'importe qui avec un peu de temps de cerveau humain disponible)

PF
L'oxyde de fer comme combustible, ce serait original...
Comme source de matière, pas d'énergie (pour l'énergie, 3He, 232Th)
(après, certains oxydes de fer réagissent très bien avec de l'aluminium, ça fait une bonne source d'énergie...)
Le problème vient aussi de ce qu'on en fait, de ce cerveau disponible. Et sa disponibilité ne l'engage pas forcément à partager votre soif de progrès par l'exploration toujours plus lointaine, que vous assimilez à celle des découvreurs des siècles passés pour lesquels la planète fut plate, et inconnue durant longtemps. Qu'il semble impossible de vivre une existence finie, sur un vaisseau aux dimensions connues (finies), alors que la pensée se pique de multiplier les dimensions, et de tutoyer l'infini... Encore faut-il que ce cerveau soit doté des facultés nécessaires pour appréhender ou concevoir les prodiges scientifiques que nous attendons tous avec la plus grande impatience, le devrions-nous, si nous ne sommes pas stupidement occupés à réclamer notre iphone quotidien comme quelque chose d'acquis et de normal dont nous ne mesurons pas l'extraordinaire performance technologique ni les enjeux désastreux. J'ignore s'il existera un seul instant où les hommes pourraient marquer une manière de pause pour établir une sorte d'état des lieux : de quoi avons-nous besoin, comment pouvons-nous satisfaire ces besoins sans tout détruire en nous et autour de nous ?

Je me demande quelle est réellement la puissance de l'Homme dans l'Univers : traverser les océans sur des coquilles de noix ou par les airs réclamait certes des moyens techniques extraordinaires, mais aussi une foi particulière que l'homme ne puisait pas uniquement en lui (un leurre pour un autre ?). L'exploration spatiale, aussi inouïe soit-elle, consiste pour les vols habités en une course extra orbitale, le reste se déroulant à proximité immédiate de la terre. Philosophiquement, je (ne) voudrais (pas) comprendre l'intérêt d'exporter la bêtise et la méchanceté de l'Homme (qu'en principe l'Homme est seul à concevoir, il est vrai), corollaire immédiat de son incommensurable grandeur d'esprit, dans un Univers infini qui n'en goûtera peut-être jamais l’irradiante puissance. Reste l'intérêt et la soif de l'explorateur, dont ce serait bien le comble qu'il ne parvienne pas à établir l'indispensable nécessité au fond d'un certain nombre de cerveaux disponibles.

Bref, je veux bien partager, à la mesure de mes moyens, une toute petite part de la passion des aventuriers du XXIème siècle, par sympathie, par fraternité, mais j'en resterai là. Trop vieux, né vieux peut-être, préoccupé par le lendemain et même par le quotidien plutôt que par l'esprit de conquête d'un inconnu qui toujours se dérobe, je ne serai rassuré qu'à l'idée que mon approche pragmatique de notre condition ne suscite ni mépris, ni commisération, mais sera prise pour aussi fondamentale que l'appétit sans fin de l'Homme pour le "progrès".
Avec un gros cable il doit y avoir moyen...
Bien-sûr qu'il y a plein de raisons d'aller sur la lune: se la péter grave, l'agoraphobie ou encore pour la qualité phonique.

Ben ouais, c'est pas pour rien que Rammstein y avait tourné un clip. Non mais des fois.
Euh en ce qui concerne l'agoraphobie, je ne suis pas sûr. L'ochlophobie peut-être?
Bonjour Julot,

Vous auriez du dire, je pense, "Il N'existe PLUS, A LHEURE ACTUELLE, de vols habités vers la lune". Votre phrase serait plus empreinte de précision de cette manière.
Vous avez aussi raison de mettre en probabilité votre explication sur les raisons de ne plus aller sur les terres Sélénites.

Mais je vais vous livrer un petit secret. Vous etes dans votre siège ?

On va avoir des vols habités... plein.. partout...

Bientot ??? noooonnn...

Quand ??? alors là... je vous donnerai probablement pas de réponse..

Car == on va coloniser mars... dans 20 ans... 40... 60... 100.... c'est évident...

Pourquoi ? par un postulat philosophique

Posé, entre autres, par Stiegler Bernard (mais ce n'est pas probablement pas l'auteur du dit postulat) que j'émets :

L'Homme possède une constance : il cherche à s'élever, il regarde en l'air, toujours, en tout temps, en tout lieu, quoi qu'il lui en coute, meme s'il doit se casser la gueule pour se relever juste après..

Il marche à 4 pattes,,, pouff, il se redresse, il avance sur 2 jambes pour finir dans une station spatiale suite à célébre un lacher d'os (Stanley si tu nous regardes...)

Vous pouvez ne pas le comprendre, L'Homme (il est pas facile à piger ce gugusse) mais c'est plutot dur de le nier...

Bien à vous,

Cyril.
C'est parce que je ne sais rien de tout cela que je me permets de demander : quand est-ce qu'on mange ?

Ou éventuellement, quand est-ce qu'on me rétablit l'eau, l'électricité, le téléphon qui son, ma carte bancaire, mon droit opposable au logement, mon contrat matrimonial, un emploi digne avant 30 ans et après 40, ma fontaine d'eau claire et l'amour perdu ?

Mais je reconnais que s'il fallait aller même jusque sur Mars pour éviter de rester dans la lune à critiquer bêtement les très utiles découvertes de la science (médicale entre autre), il faudrait certainement le faire. Et je ne dénie à personne, dieu m'en garde, une certaine soif de découvertes fondamentales, sérieusement dit bien évidemment, ni un respect béat pour l'extraordinaire génie humain.

J'aimerais tellement, simplement, si j'ose dire, que tout ceci ait débouché depuis longtemps sur une vraie amélioration de la condition humaine tout entière. Depuis quand disposons-nous de toutes les connaissances et de tous les moyens pour rendre la vie terrestre supportable, utile et même désirable à chaque être humain, animal et plante (je trace à grands traits, d'accord ?) ? Mais là, je le concède, ce n'est pas la recherche ni la science qui sont la cause de l'échec retentissant et dramatique auquel le spectacle de la folie humaine donne corps chaque jour. Hé bien, n'oublions pas quand même à quel point la connaissance et la technologie des uns permettent aussi l'asservissement de la multitude des autres.

Eh oui, je ne ferai pas l'économie d'un slogan qui honore ce génie humain : un Mars et ça repart. On le voit bien, l'espoir ne mange pas de pain.
Qu'est-ce qu'on doit s'emmerder dans la peau de Julot Iglézias !

Aller dans l'espace permet de répondre à des questions fondamentales comme :
https://www.youtube.com/watch?v=TU9kffoAQ8U

Et sinon, la poésie bordel ?
https://www.youtube.com/watch?v=KaOC9danxNo
Qu'est-ce qu'on doit s'emmerder dans la peau de Julot Iglézias !

Si vous pouviez essayer d'argumenter au lieu de balancer des attaques personnelles, je vous en serai reconnaissant.

PS : Etes-vous assez stupide pour imaginer que je vais prendre la peine de cliquer sur les liens que vous me donnez alors que vous vous conduisez avec moi comme un ignoble porc. Quand donc ces comportements vont-ils cesser ?
Lorsque je dis que les vols habités ne servent pratiquement à rien, croyez-vous que je rédige ce message sans avoir de bons arguments ? Les humains n'ont-ils rien de plus important à faire que de chercher à savoir comment notre organisme se comporte en situation d'hypogravité ?
Si vous voulez vous poser quelques questions intéressantes, demandez-vous pourquoi on a organisé des vols habités vers la lune. Demandez-vous à quoi cela a servi, pourquoi il n'existe plus aucun programme de ce type, pourquoi seulement six missions ont été réalisées sur les neuf prévues, etc...
Allons allons, faut pas se mettre dans des états pareils. Mon post n'avait pas d'autre ambition que de se hisser au niveau du votre. Mais s'était dit plus dans la volonté d'être taquin plutôt qu'insultant.
En fait, d'une manière générale, je suis plus attristé par vos propos car je vois dans l'expérience extrême du voyage spatial tellement de poésie et une telle collection d'expériences exceptionnelles qu'elle doivent remplir la vie d'un homme. De voir la vulgarité avec laquelle vous en parlez m'attriste.

Par contre, je peux bien imaginer qu'après 6 mois passés là haut dans une boite en métal, on doit être content de retrouver le plancher des vaches. On pourra au moins s'entendre là-dessus.

Sur la question de savoir si le coût des vols habités sont justifiés, je serais bien incapable d'y répondre. Seulement le débat me paraît un peu plus complexe que ce que vous en dites.

Je vais pas commenter le genre de phrase:
" Les humains n'ont-ils rien de plus important à faire que de chercher à savoir comment notre organisme se comporte en situation d'hypogravité ? "
Forcément, si on réduit le débat à ça...

Enfin, vos élucubrations sur le voyage lunaire me laissent perplexe. Si effectivement, au premier degré (que vous n'avez pas dépassé, dommage), on considère que le seul et unique but et résultat a été de poser le pied sur la lune, l'intérêt est limité. Si on prend un minimum de recul, et qu'on considère la masse considérable de progrès techniques qui sont ressorti de cette aventure, dans les domaines aussi divers et varié que l'informatique, l'aéronautique, l'instrumentation, la science des matériaux, la médecine, etc, etc, etc..., c'est plus la même histoire.

Enfin, je m'en cogne un peu que vous cliquiez ou pas, c'était pour tous les asinautes que je mettais les liens, pas pour vous en particulier.
Votre message contribue à entretenir des idées reçues. Les vols vers la lune n'ont probablement pas fait évoluer la technique.
Les idées reçues auxquelles je fais allusion sont du même ordres que celles qu'on trouve dans d'autres domaines où des sommes considérables sont englouties en pure perte.
Le plus bel exemple est la course automobile. On nous fait croire que les découvertes effectuées dans ce domaine contribue à améliorer la qualité de la voiture de monsieur tout le monde. C'est une insulte au bon sens. Les constructeurs automobiles n'ont pas besoin de la compétition pour tester leurs voitures sur circuit. Pour être plus précis, on peut affirmer que la compétition automobile ralentit le progrès au lieu de l'accélérer. Le salaire d'un pilote de grand prix permettrait au constructeur qui l'emploie (Fiat, par exemple, actionnaire principal de Ferrari) de salarier cinquante ingénieurs de haut niveau, sinon beaucoup plus. De même, les ressources (matérielles et humaines) gaspillées dans les vols habités vers la lune auraient pu être employées à des fins vraiment utiles.
Un point sur lequel je suis tout à fait de votre avis : l'importance de la poésie dans le refus de regarder la réalité en face. Ce serait un sujet intéressant à développer : l'importance du "désir de poésie" dans l'élaboration naturelle des croyances (que ces croyances soient purement religieuses ou qu'elles prennent la forme d'une mythologie plus terre à terre comme celle de la soi-disant conquête de l'espace). L'idée que les vols vers la lune n'ont servi à rien est une idée difficile à admettre, comme le sont toutes les réalités que les croyances nous aident à supporter.
Pour la course automobile, il y a quand même un petit intérêt technique, mais le gros intérêt c'est de la pub oui, ça serait idiot de dire autre chose.

Pour la course à la Lune, dire qu'il n'y a pas de retombé est ... comment dire? .... Franchement avoir des œillères ...
Vous pensez que la course à la Lune n'a pas permis de développer des technologies pour la mise en orbite? D'améliorer la technologie des fusée? De développer toute la technologie aérospatiale et donc de lancer tout les satellites qui tournent autour de la Terre?

Ça a aussi permit de développer les télécommunications, de mieux connaitre le champ électro-magnétique de la Terre, d'améliorer les ordinateurs de l'époque (bon de l'époque ... donc pas exactement ceux qu'on utilise maintenant mais bon ...), et ainsi de suite.

Après si ne serait ce que toute la technologie aérospatiale n'est rien ... On peut toujours dire que on aurait développé ces techniques sans la course à la Lune, mais on aurait mis plus de temps, cela se serait fait différemment, et certainement plus lentement.
Juste pour amener quelque précision en plus, l'intèrêt n'est pas seulement de savoir comment se comporte le corps humains en impesanteur/microgravité, il est aussi de savoir comment se comporte la vie, d'où l'étude de la germination de graine, de dévéloppement d'embryon de souris (entre autre).
Ils font aussi des recherches en chimie pour voir si les différences de gravité peuvent amenent à des différences de réaction (et il y en a ce me semble).
En métallurgie (à un faible niveau aussi parce que bon, il peuvent difficilement en faire pour de vrai dans l'ISS), en électronique pour voir si on ne peut trouver des moyens de graver plus finement et ainsi de suite.

Moi ce que je ne comprends pas, c'est votre incompréhension devant ce qui est effectivement la pointe de l'avancée humaine, certe en matière de technologie mais que vous le vouliez ou non l'humain est assez indissociable de son utilisation des outils, et ça reste juste notre plus bel outil pour explorer et comprendre le monde en ce moment (avec le LHC à la frontière Franco-Suisse).

Après vous pouvez dire que ça coute beaucoup d'argent, après faut relativiser, si on prend juste l'exemple de US le budget de la NASA depuis sa création en cumulé ne répresente même pas une année du budget militaire des US, alors bon ... Et c'est a peu près pareil dans tout ceux qui ont une présence spatiale,et bien entendu c'est des somme totalement ridicule par rapport a ce qui est dépensé dans la seule industrie pétrolière (exemple pris bien sur totalement au hasard ;) )

Et si personne n'est plus aller sur la Lune c'est que niveau prestige être le premier sur la Lune avait un sens, être le deuxième tout le monde s'en fout, par contre je pense que pour Mars la course va être relancé entre les Chinois et les US, parce que là encore être le premier a un sens.

Et dès qu'il y aura un intéret économique a aller sur la Lune, on y retournera, je ne m'inquiète pas trop, il existe déjà des entreprise de capital risque (aux US bien sur) qui commence à prévoir des budget d'investissements pour aller miner des astéroïdes, pour l'instant trop trop cher, mais dès que ça sera rentable le premier arriver, avec les brevets, se fera des couilles en platine (et pour le coup vu ce qu'on trouve dans les astéroïdes ça sera peut être totalement littéral ...).
Pourrait-on me dire s'il y a des modifications du cerveau en apesanteur ? par exemple, une baisse du taux de conneries à la seconde, ou des choses de ce genre... J'ai un a-priori anti science, mais si on m'apporte des arguments solides, je suis prêt à changer d'avis, chuis pas sectaire comme d'autres...
C'est sur que c'est plus facile d'être anti-science comme ça, là sur une envie ...

J'aime les discussions argumenté comme ça, si j'ai écrit tant de connerie que ça allez-y, mettez le doigt dessus au lieu de tout rejeter en bloc.

Après le gros intérêt de tout rejeter en bloc, c'est que du coup la réflexion (ou son absence pour le coup ...) est tout de même beaucoup plus simple, ça doit être reposant.
Pour soigner votre a-priori anti science... c'est directement grâce à un mathématicien (Alan Turing, pour ne pas le nommer) que vous pouvez nous faire bénéficier de votre cuistrerie: ses recherches sont à la base de l'informatique.
Ma cuistrerie cotoie le génie d' Auschwitz.
+10 au challenge Godwin.

A part ça, quel est le rapport entre Turing et Auschwitz? Je suis curieux d'apprendre votre théorie, je serai sûrement édifié.
Hitler et Turing partageaient la même passion pour Blanche-Neige.
Touché!

Je ne regarderai jamais plus les 7 nains de la même manière après ça...
Alors voilà. Avez-vous entendu parler de la rafle du Vel d'Hiv ? Elle s'est effectuée bien avant l'ordinateur, mais les cartes perforées de l'époque étaient super éfficaces. L'intention précède l'action. Votre théorie selon laquelle la technique est neutre est une théorie nazie. Pensez-y.
Ach soooo:

Turing => pensée logique => science => carte perforée => Nazis => Shoah.

'Tain, c'est beau, on dirait du BHL.

Et le Rwanda, c'est du pipi de chat? Les guerres de religion, une garden party? Vous pensez vraiment qu'il faut avoir accès à la technique pour s'entretuer correctement? Au lieu de flatter votre ignorance derrière un Rousseauisme mal digéré, vous devriez plus vous inspirer de Pyrrhon dans votre philosophie.

Pourrait-on me dire s'il y a des modifications du cerveau en apesanteur ? par exemple, une baisse du taux de conneries à la seconde, ou des choses de ce genre... J'ai un a-priori anti science, mais si on m'apporte des arguments solides, je suis prêt à changer d'avis, chuis pas sectaire comme d'autres...


Hu hu hu, j'aime ;-)

Aïe, non pas sur la tête, vous savez bien qu'elle est vide !

Et une pikentitr en faveur de l'hygiène mentale, que la science ne sait pas encore garantir à cent pour cent
La Terre sera inhabitable dans 300(ou 500) millions d'années (trop chaud): les riches le savent et se préparent à quitter la Terre.
L'étude de la vie à bord d'un vaisseau est nécessaire!
Vous êtes sérieux ?
Puis-je vous poser la même question ?
Généralement, j'essaie d'être sérieux.
Il me semble que le message de Fred GOT aurait été plus clair accompagné d'un smiley (même si, lorsque je le relis, je ne peux pas penser qu'il ait pu être sérieux). On lit des choses tellement étranges sur ce forum qu'on finit pas s'y perdre.
Wow ! Barbara Pompili !
Je connais des anacondas au Palais Bourbon qui...
Personne a osé dire en direct qu'il avait "un joli pti cul", ou moins de "poitrine" que Schwarzenegger? Pas encore, mais je sens que ça vient: égalité marchande. Préparez-vous, les mecs.
Il est trop choupi avec sa petite tenue de spationaute, c'est gâché que de l'envoyer dans l'Espace...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.