77
Commentaires

Têtes nouvelles

Enfin du neuf. Deux nouveaux partis politiques. Deux pour le prix d'un.

Derniers commentaires

Très bon article sur nouvelle donne. Fine analyse des fondamentaux de ce parti.

J'epère que ce thread n'est pas totalement assoupi et que d'autres ici pourront bénéficier de ce beau morceau de littérature.
Les bras m'en tombe…
Je cite : "Pas un des deux, par exemple, ne préconise de sortir de l'euro, ce qui limite leurs marges d'intervention".

Daniel, vous ne connaissez vraiment pas du tout l'UPR d'Asselineau ou vous faites semblant !?
Dans les deux cas c'est inquiétant.

On touche ici les limites d'ASI. A force de ne commenter que le bruit médiatique, ce site le renforce.
J'attends et j'espère toujours le moment ou ASI comprendra que la seule chose qui importe dans les médias, ce n'est pas ce qu'ils disent, mais au contraire ce qu'ils taisent.

Cohen/Lapix parlent de deux nouveaux partis politiques ?
1- comment ont-ils eu accès à leurs antennes ? Par quel système de validation / légitimité ?
2 - Quels sont les autres partis dont Cohen/Lapix ne parlent pas.

Ou alors vous considérez que les médias sont légitimes pour décider de qui il convient de laisser parler… On est loin de la critique incisive.
Pourquoi faire ce «Petit manuel de survie» à destination des socialistes, plutôt que, par exemple, un plaidoyer pour Jean-Luc Mélenchon, qui partage certaines de vos idées?
Il y a des choses qu’on peut partager, notamment l’idée de remettre la finance à sa place, mais je ne suis pas mélenchoniste du tout! Je ne suis pas du tout d’accord avec l’idée qu’il faut tout prendre aux riches. Je ne suis pas d’accord avec son attitude qui consiste à dire «tous des pourris, qu’ils s’en aillent tous». Je ne suis pas d’accord avec l’idée qu’il faut tordre le bras aux Allemands et ne pas discuter avec eux. Son programme économique est proche du Front national, ce qui les sépare, c’est le racisme endémique du FN.


Interview de Gaccio
Much Ado about Nothing
Melenchon à fait sécession du PS en 2005.
Il aurait été plus logique de le suivre que de faire une nouvelle donne vouée à rien.
Oui mais Mélenchon.... Quoi Mélenchon ?
Oui mais Gaccio alors, non?

Quand au parti de l'entrepreneur, misère....

En tout cas, même impression que vous suite à la matinale d'Inter, rien de nouveau sous la pluie...
C'est quoi le deal, vierge médiatiquement, rien à dire, relations parisiennes, invité à la télé, à la radio... Aucun intérêt pour la population, mais ça occupe un peu l'espace médiatique...
Si comme moi ça t'emmerdes, cela veut dire que je ne suis pas seul...et qu'il faut continuer à convaincre!
Ça me fait toujours un peu rire ces mouvements "citoyens" en dehors des partis politiques ( mais bien sur) ou "ni de droite ni de gauche" ( donc de droite). Alexandre Jardin en en avait créé un il y a quelques années de ces partis citoyens. Porte disparu depuis. J'imagine que la ça finira pareil. On se fait mousser en bavant sur les politiques incompétents et puis on rentre dans le rang.
On attend le mouvement de Francis Lalane.
Hé bé, l'humeur est bien pessimiste par ici... Hé les vieux grincheux désabusés, et si on leur laissait le temps de faire leurs preuves aux petits nouveaux ? Qui sait, si ça trouve ils n'ont pas que de mauvaises intentions ?? (oui je sais, indécrottablement naïf je suis!)
mmmmhhhh...
je crois plutôt que le PS ne ménage pas ses efforts pour réduire le poids électoral du FdG.
Malheureusement, on doit se rendre à l'évidence: les élections corrompent tout ce qu'elles touchent. Même dans les associations ou rassemblements de base, non politisés à priori et qui réunissent dans un même objectif ou dans des échanges féconds des militants de différents bords politiques, l'approche des élections durcit les relations et disperse les gens. Combien de manifs contre le racisme en une seule semaine? Ça aurait pas pu être unitaire? Ben non, parce qu'il faut "se compter", comme disent aussi les syndicats. Vaut mieux être (beaucoup) moins nombreux et "se compter" que beaucoup plus nombreux et pas pouvoir s'approprier le résultat à soi tout seul. Le mien à moi personnel!
Je ne sais pas, en l'absence d'indices en ce sens ça me semble un peu parano de voir les choses comme ça.

Il ne me semble pas invraisemblable que certains dans l'aile gauche du PS ne se reconnaissent pas dans le hollandisme, tout en n'étant pas non plus FdG-compatibles. En plus, si c'était une manoeuvre du PS mainstream, ça pourrait tout autant leur péter à la figure.
En réponse à Balthaz

Vous êtres complètement à côté de la plaque, Pierre Larrouturou n'est retourné au PS que pour essayer d'influencer, de l'intérieur, la politique de Hollande au travers des 15 propositions de Roosevelt 2012, et il s'y est fait plusieurs fois fortement malmené. Malgré tous ses efforts et ceux du Collectif (dont je fais partie) rien à bougé. Alors il essaie autre chose, et le PS n'a rien à voir là dedans.
On peut peut-être encore inventer qq chose de nouveau en politique, un parti citoyen par exemple, ça peut séduire, et nonobstant ce qu'en pense Daniel Shneidermann, dans ce que propose Nouvelle Donne il y a des propositions totalement nouvelles, et il y en aura d'autres, Nouvelle Donne démarre, laissez lui le temps, juste un peu de temps !
Les partis verrouillent la place ? Mais au final c'est l'électeur qui met le bulletin dans l'urne, c'est lui qui décide, comme quand, contre toute attente, il a dit non au traité de Lisbonne, ou viré De Gaulle ou que sais-je encore. Alors, wait and see !
Béatrice, d'abord merci d'intervenir, je suis bien content de pouvoir en discuter avec quelqu'un du mouvement.
"Pierre Larrouturou n'est retourné au PS que pour essayer d'influencer, de l'intérieur, la politique de Hollande au travers des 15 propositions de Roosevelt 2012, et il s'y est fait plusieurs fois fortement malmené. Malgré tous ses efforts et ceux du Collectif (dont je fais partie) rien à bougé."
Jusque là on peut trouver l'effort louable si on est optimiste concernant le P.S., ou on peut trouver que c'était couru d'avance.

Vous faites le constat que rien n'a bougé, très bien. Alors comment comprendre que, voyant que presque tous les partis antilibéraux se regroupent en un seul front commun, pour réellement avoir un poids politique et ne pas s'en contenter, chercher à fédérer pour arriver au pouvoir et réellement changer les choses, votre mouvement choisit de créer un parti à part ? Comment vous suivre quand vous osez dire qu'il n'y a pas d'alternative à gauche ?

Devant ça on est en droit de se demander si vous voulez que les choses changent réellement, ou si vous voulez juste y prendre votre petite place confortable.
Qu'est-ce qui peut bien vous rendre tellement incompatible avec le Front de Gauche ?
Comme le suggère Balthaz( comment ça, ce pseudo est déjà utilisé sur le forum ?), Béatrice fait montre de beaucoup de candeur. Elle me rappelle une de mes sœurs qui ne se cache pas de préférer le violoncelle à la politique, et qui vomit Mélenchon cet extrémisse.
Ouais ben c'est vraiment navrant...
En même temps, si nous avions un avis que sur ce que nous connaissons parfaitement, les forum seraient assez vides. ;)) Je suis sûre mais je n'en sais rien que Mélenchon aime le violoncelle. Un homme d'un tel humanisme, ne peut qu'aimer la musique. Et boum puisque je vous le dis ! :))
Ma chienne déteste le violoncelle. C'est malin, maintenant je vais la regarder autrement, maintenant j'ai des doutes sur son humanisme !
ayant bu deux grands verres de côte du Rhône, je risque cette hypothèse incongruë: Mélenchon ne connaît rien en musique, et heureusement: car la musique ( la vraie, pas le tea-spoon) pompe toute l'énergie de qui s'y adonne. La musique ( j'en sais quelque chose) est la pire des drogues, elle est la drogue parfaite au sens du crime parfait.
Jean-Luc est musique.
Et le Front de Gauche est amour. :-)
A vivement dimanche, l'émission déprimante pour public cacochyme, il avait invité Francis Cabrel et Souad Massi pour un duo. Rien à dire.
Mais sur France Inter, il a avoué qu'il aimait bien la voix de Carla Bruni.
Oui, la voix de Carla Bruni. Ce qui prouve qu'on peut avoir l'ouïe fine sans avoir d'oreille.
J’espère qu’à l’heure qu’il est vous avez été définitivement banni du forum.
Non, toujours fidèle aux posts.
Mélenchon aime bien Stromae, aussi. Il est peut-être récupérable.
écoutez ça les amis!

un OVNI

tout est PARFAIT

il joue de'la contrebasse comme Dave Holland, il chante comme steeve Wonder(disons presque:-).il joue de tout les instruments il écrit comme duke Elington ( je crois même que duke ne possédait pas ce savoir à 18 ans) et il n'a que 18 ans.
attention HALLUCINATION TOTALE

http://www.youtube.com/watch?v=pvKUttYs5ow

c'est pas possible ,c'est encore un coup de la c i a
ah ben voilà, "des nouvelles têtes" :)
son pére c'est mozart
sa mere c'est steeve wonder
Pas steeve, Stevie. Non, mais ! :-)
Merci pour Jacob Collier, je le trouve doué.
oups..Stevie


Jacob Collier est anormalement doué.
Vous avez kekchoz contre les violoncellistes ?
Je constate que Mozart, le Mélenchon de la musique, n'a jamais composé pour eux ( en solo) alors qu'il a touché à tout, même à la harpe ( fallait le faire). Comme je ne crois pas aux complots, il doit bien y avoir kekpart une raison cachée.
Mozart, le Mélenchon de la musique !
Aloys von vous êtes le Savonarole du post...
" il y a des propositions totalement nouvelles", dites-vous.
Merci de nous en citer une (ou deux?).
Question subsidiaire : quelles sont les incompatibiltés de votre mouvement avec la démarche du Front de Gauche?
J'en suis à peu près sûr qu'ils n'ont pas de mauvaises intentions.
Mais ils n'ont pas de sens politique et leur action ne bénéficiera pas à leurs idées, puisque ça divisera les voix de gauche. C'est d'autant moins compréhensible que ce qu'ils proposent est déjà proposé peu ou prou par le Front de Gauche.
pas de mauvaises intentions, sans doute. s'il ne s'agit pas d'une manoeuvre du PS, ce sont peut-être des gens qui s'engouffrent dans la brêche ouverte par Mélenchon dans l'espoir de lui piquer la place. de la politique, quoi.

ce qu'ils proposent est déjà proposé peu ou prou par le Front de Gauche.


Je vois que tout le monde ici semble le penser, ça ne me semble pas si évident à première vue.
J'ai donné plus haut un lien vers la conférence de Larrouturou. On n'est quand même pas loin de Généreux, tout au moins dans le constat d'où mène le délire libéral. Dans les solutions proposées il y a quand même pas mal de similitudes. Contre l'idée de croissance, notamment.

Après, le collectif Roosevelt 2012 n'était rien d'autre qu'un think tank socialiste.
Je connaissais la présence de Stéphane Hessel, Michel Rocard, Edgard Morin, mais celle de Bruno Gaccio m'avait échappé ! ;-)

Mouais. Je renifle une roublardise politicienne dans tout ça, j'espère qu'ils ne feront pas trop de dégâts avant de disparaître.
J'ai quand-même l'impression que le Collectif Roosevelt reste dans une tonalité social-démocrate, alors que le FdG est plus rouge que rose. D'ailleurs une bonne part de leur programme faisait tout autant partie de celui de Hollande ! En fait de mon point de vue (peut-être simpliste) ils prennent juste la place que le PS a abandonné.
"J'ai quand-même l'impression que le Collectif Roosevelt reste dans une tonalité social-démocrate"
C'est ce qu'Al1 disait en d'autres termes.
Tu parles de tonalité et de couleurs mais regarde le concret de l'analyse faite et des propositions au lieu de t'attacher à l'emballage et tu verras que les 2 sont très proches.
La place que le PS a abandonné, c'est le FG qui l'a prise. Les propositions de l'humain d'abord sont trés proches dans l'esprit des programmes socialistes d'avant le tournant droitier de 82-83.
Je vais probablement en faire hurler quelques un par ici, mais telles que je vois les choses le PS est désormais grosso modo au centre (voire centre-droit sur l'économie), le FdG prendrait la place de ce qu'était le PCF il y a 20-30 ans (je sens que je vais me faire taper dessus !), c'est-à-dire pas extrême-gauche révolutionnaire mais sur une ligne fortement axée lutte des classes (au niveau du discours assez clairement en tout cas)... Vu comme ça il reste de fait de la place entre les deux pour un parti de gauche modérée (gauche pour le rôle régulateur de l'Etat, modéré car sans remettre en cause le principe de l'économie de marché).

Bon, c'est certainement une vision simpliste et je peux me tromper... Mais par exemple je serais surpris que ce "Nouvelle donne" ferait siennes certaines propositions du programme FdG comme un relèvement massif du SMIC, retraite à 60 ans, blocage des loyers, etc. Mais bon j'en fais pas partie, c'est ce que j'imagine par rapport à leur positionnement apparent.
Je suis pour ma part grosso modo en phase avec votre premier paragraphe, il y a eu en effet un décalage à droite plus ou moins sensible, le PS a rompu les attaches avec ce qu'il défendait encore ces dernières décennies, et le FdG n'est pas dans la mouvance de l'extrême-gauche dans lquelle les médias aiment l'y placarder dans leurs "analyses". D'autres formations le revendiquent d'ailleurs.
D'ailleurs, essayez de trouvez un membre du PS, ici (certains s'en sont réclamés), prêts ici, sur ce forum, à soutenir et défendre les propos de Moscovici à l'université d'été du PS. Il se fait applaudir à tout rompre, et le gars en face de lui est hilare tellement il ne s'imaginait pas qu'il pourrait se trouver, même face à ce menteur patenté qu'est Moscovici (liens disponibles), devant quelqu'un à ce point capable d'aller plus loin que Sarkozy dans la casse des droits des travailleurs.

Pour nouvelle donne, ce que vous écrivez relève d'une forme de prospective dans laquelle j'ai deux hypothèses, deux points de vue, dans le sens où s'ils refusent de reprendre à leurs compte les exemples que vous décrivez, je ne vois pas leur utilité jusque dans le nom-même de leur mouvement, car cette donne sera loin d'être nouvelle. Et dans le cas contraire, je ne vois pas l'intérêt de faire un PG bis.

Après, ils ont bien le droit de faire ce qu'ils veulent.

[..] où s'ils refusent de reprendre à leurs compte les exemples que vous décrivez, je ne vois pas leur utilité jusque dans le nom-même de leur mouvement, car cette donne sera loin d'être nouvelle


Le nom étant clairement en référence au New Deal de Roosevelt, je ne pense pas qu'il faille y lire plus que ça. Et d'ailleurs le champ sémantique du changement est tellement utilisé à toutes les sauces en politique (souvent à contre-sens d'ailleurs) que ça en perd toute signification.

Plus sérieusement, toujours sous cette hypothèse, certes ils n'apporteraient rien de nouveau au sens strict, mais ils proposeraient bien un choix qui n'existe plus dans l'échiquier politique actuel : rien qu'en cela ils seraient utiles, ne serait-ce que pour voir la part des électeurs qui s'y reconnaissent. Bon évidemment il est très possible qu'ils fassent un flop et disparaissent aussi vite qu'ils sont apparus, mais dans l'hypothèse contraire on peut imaginer que beaucoup d'électeurs (et de militants) déçus du PS s'y retrouvent : a priori, j'ai l'impression qu'ils s'adressent plus à ceux là qu'à ceux du FdG. Bon, je rêve sans doute un peu, mais je crois que ça finit par se voir que le PS n'est plus à gauche : pour le moment les électeurs de la gauche modérée lui donnent leur voix par absence d'alternative, mais qu'est-ce qui se passe s'ils ont une aternative ?
Larrouturou incarne, plus encore que Mélenchon, le mal absolu pour la droite: Il s'est fait le champion de la baisse du temps de travail. Oser considérer le chômage comme une des modalités ( la plus injuste) de la baisse tendancielle de la durée annuelle moyenne individuelle du travail ( 1500h actuellement) est en effet le pire des blasphèmes pour un libéral, car c'est la pure vérité. Mélenchon fait feu de tous bois, c'est un généraliste de la politique. Larrutourou s'est spécialisé dans ce qui constitue la menace la plus mortelle pour le libéralisme: la question de la marginalisation du travail. " Nous allons vers une société de travailleurs sans travail; on ne peut rien imaginer de pire." ( Hannah Arendt, " la condition de l'homme moderne")
Sauf erreur, les 20 propositions de Nouvelle Donne n'ont pas été citées. Elles sont ICI.
Qui pourrait être contre?
Manque juste la proposition 21 : nous voulons du beau temps toute l'année (sauf pour les agriculteurs, qui devront avoir de la pluie de temps en temps).
Autrement, tout est parfait.
Qui pourrait s'arc-bouter sur des vieilles lunes, et refuser par principe les "solutions nouvelles" ?

Alors, à ce propos,
Le plus simple,
On ne le dira jamais assez, ce serait-
Y pas de demander à notre
Spécialiste ès citation?
Au début j'étais emballé par l'idée, ah enfin on va aborder des sujets politiques de gauche qui sont applicables et réalistes.

En écoutant hier soir sur france info Pierre Larrouturou dire qu'on pourrait orienter les 35 milliards du fonds de réserve des retraites vers la constructions de logements, ce qui ferait entre autre baisser les prix des locations, comme cela a pu marcher pour les pays du Nord, je me suis dit une chose :

- Pierre Larrouturou ne sait plus qu'Anne-Marie Montchamp pour la réforme des retraites de 2010 de Sarko a tué le fonds de réserves des retraites. Tout est parti à la Cades pour le remboursement de la dette sociale (au rythme de 2 milliards d'euros/an, car on ne vend pas 35 milliards d'actifs du jours au lendemain tout de même).

Donc sauf à dire qu'on n'honore pas nos dettes, et encore moins les dettes de notre modèle social, Pierre Larrouturou est un gros menteur. Et qu'in fine l'idée de la "Nouvelle Donne" est, comme toujours, de faire tourner la planche à billets en espérant que les acteurs économiques vont s'autoréguler. De l'utopisme. De l'angélisme au pouvoir. Du grand n'importe nawak.
Personnellement je le vois plus comme "satellite" du PS pour contrer Mélenchon (leur bête noire à tous) que rallier plus tard le front de gauche..
Il suffisait de l'entendre ce matin sur france inter décrire l'apocalypse soit disant proné par Mélenchon au sujet de l'Europe (Mélenchon veut faire exploser le partenariat franco-allemand, Mélenchon veut faire exploser la zone euro, il a des solutions pour dans 10 ans... nous, nous en avons pour dans deux mois... c'est en substance ce que j'ai retenu...)
Rien de neuf sous le soleil : Larrouturou est un bon petit socialiste bien anti-communiste et anti-Mélenchonnien !

Ce qui pourrait être intéressant : un débat que vous pourriez organiser ici entre Larrouturou et Mélenchon... (confrontation d'idées plutôt que viles dénonciations sans fondement)

Cela dit, j'étais super contente du débat Mélenchon / Todd (depuis j'ai appris que Todd faisait partie des invités de l'ambassadeur du Qatar quand celui-ci a pris sa retraite) Il restait l'un des rares "socialisants" en qui j'avais confiance... désormais il faudra montrer patte blanche et je doute que le sieur Larrouturou puisse me convaincre.
Je me demandais pourquoi Gaccio, depuis des semaines et même des mois - ses constats dans sa chronique (non reconduite) sur France-Inter étaient édifiants, bien vus - faisait des constats similaires de ceux du Front de Gauche, sans jamais évoquer ce dernier. Il disait même récemment qu'il n'y avait pas de force de gauche à gauche du PS à part les extrêmes - il y a un "espace béant que personne n'occupe".
Bien gonflé, le Gaccio, on se rend mieux compte que ses anciens coups de gueule et ses "condors d'or" étaient un terrain de chantier pour ce nouveau parti.
Eh bien je suis heureux de lui annoncer dans ce forum qu'il ne lira probablement jamais, que le boulot est déjà abattu depuis plusieurs années par les composants du FdG, dont notamment le Parti de Gauche.
Mais comme c'est un parti estampillé "extrême" par ce politologue aiguisé, ça ferait tâche, lui qui est habitué des mondanités télévisuelles, d'adhérer à ceux qui proposent des solutions concrètes aux problèmes qu'il soulève (ici il y a trois semaines). Il faudrait délaisser un peu le côté "célébrité" du PAF afin d'intégrer le FdG comme une composante.
Mais je salue le talent de mise en scène, orchestrée avec Pelloux également: ils savent se servir des outils images et son, grâce à leurs cercles.
On va voir maintenant sur la durée.

MAJ - constat similaire que les deux collègues ci-dessus qui éditent leurs commentaires en même temps que moi :).

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Larrouturou n'est pas franchement une tête nouvelle, il a créé le collectif roosevelt 2012 en compagnie de Rocard et quelques autres, et a pas mal marqué les esprits avec son excellent "Pour éviter le Krash ultime"

Déjà à l'époque j'avais trouvé qu'il était idiot de ne pas se rallier au Front de Gauche, puisque ses idées sont plus proches du FdeG que du PS, maintenant le voilà qui crée un nouveau parti. Quel gâchis. A moins qu'ils ne le fassent dans un deuxième temps, mais je n'y crois pas. À suivre.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.