177
Commentaires

Sur Mélenchon, le droit au soupir

Commentaires préférés des abonnés

La police mutile, insulte, la police française est hors de contrôle.


En gros, c'est des barbares.

Pour Mélenchon.

Quand vous subissez des perquisitions avec 70 flics armés de fusil automatique, que chacun de vos propos est commenté, détourné, mis en Une avec une photo où vous n'êtes pas à votre avantage, qu'un syndicat de fics fachos veut défiler (...)

Je préfère de loin un homme "si mal élevé" (par ses parents comme le rappelle quelqu'une ci-dessous :) )qui bouscule des policiers et les amène à manifester sous ses fenêtres alors que leur action est d'empêcher de manifester, alors qu'ils s'interdis(...)

Derniers commentaires

Pour moi c'est assez simple, il n'y a pas à soupirer mais à analyser et à bien comprendre ce qui se passe. Mélenchon il faut l'abattre car il est dangereux pour l"oligarchie et l'oligarchie mobilise toutes ses forces pour cela. Ce n'est même pas nécessaire de faire la liste des mauvais procès qu'on lui fait, sur des événements publics comme privés. out le monde les a ici a l'esprit. Mais où je suis impuissant c'est comment contrer cette propagande, les réseaux sociaux de mon point de vue sont très  insuffisants pour cela. Regardez comme un sujet d'arrêt sur image le montrent, tous les media en ont fait une tonne sur Chirac et que voit on "sondages" à l'appui qu'à part de Gaulle il aurait été le meilleur président de la 5 ème République, sur la base de quoi, des privatisations massives de 86 ? du bruit et de l'odeur, de la fracture sociale aggravée pendant sa présidence, bon à l'international il s'est comporté dignement est ce que cela suffit à faire un grand président ??

Je vais être cru, mais ça me casse les couilles de constater qu'on passe plus de temps à désamorcer des polémiques plus ou moins bidon que de traiter du fond. Quel média a par exemple réellement couvert la démarche programmatique hallucinante de la France Insoumise en 2017 ? Aujourd'hui, quel média relaie le travail colossal réalisé par les parlementaires (et leurs équipes) ? 


Les médias construisent une représentation de la FI qui seraient des pit-bulls extrémistes rompus à la comm et aux coups d'éclats et occultent totalement le travail de fond qui constitue l'essentiel de ce qu'il produisent. 


Enfin bref, rien n'est possible avec de tels médias, on ira dans le mur, je n'y crois plus. Plus du tout.

Honnêtement, je trouve complètement oiseux de discutailler sur les sorties de Mélenchon: il pourrait gueuler comme un dingue, parler à voix basse, utiliser la langue des signes, se taire, rigoler, pleurer, faire la roue ou le poirier, que les gens qui lui sont opposés continueraient à dire que blablabla. Dommage que s'y laissent prendre les gens qui ne lui sont pas franchement hostiles, et qu'eux aussi se mettent à dire que gnagnagna. 


Pour le coup, dire que la police,et surtout ceux qui lui donnent des ordres sont des barbares me semble parfaitement justifié. Crever des yeux, provoquer des traumas crâniens, rouer de coup un homme (ou une femme) à terre, flinguer une vieille dame à sa fenêtre, noyer un jeune un soir de fête de la musique, et dire que tout ça c'est normal, qu'il faut respecter la police, c'est purement et simplement BARBARE


Faut appeler un chat un chat. 

Mauvaise foi ou mal écouté. JLM n'a pas traité toute la police de barbares, mais ceux-là même qui menacent également la justice et l'éxecutif: les policiers adhérants du syndicat Alliance. Vous connaissez leur position politique. Oui, ceux là ne sont pas en empathie avec le monde du travail et leurs porte-paroles. Ils sont en roue libre et le pouvoir à force de tout leur pardonner ne les maitrise plus. Macron et sa clique n'a plus le soutien des classes populaires et ne tient plus que grâce aux forces de l'ordre devenues milices sauvages dénuées de toute éthique. Donc Mélenchon a raison et vous devriez mieux écouter. Le droit au soupir vous l'avez, certes. Mais vous connaissez suffisamment JLM pour savoir qu'il ne méprise nullement l'ensemble des policiers et les forces de l'ordre en général. Rappelez-vous de son discours à propos du lieutenant Beltram. Et je ne pense pas que le policier Langlois, mis à pied pour 1 an fait partie des traités de barbares par JLM. Je pense que vous êtes de parti pris sur ce coup. Et, pour finir, le programme l'AEC décrit bien une police républicaine.

Votre soupir c'est

"il est pas parfait ???"

Par les temps qui courent c'est pas ben grave  !

La manif Aliance >>> un proto putsch ? Casta et les autres n'ont ils pas un peu la trouille de constater que les nervis font ce qu'ils veulent ?

Mélenchon doit "rassembler". J'ai répondu à un autre commentateur que ça fait 40 ans qu'on est présidés par des types qui "rassemblent". J'en ai marre de tous ces imbéciles, ceux qui gouvernent, ceux qui veulent gourverner, ceux qui sont gouvernés. La politique m'écoeure tellement que parfois j'envisage l'exil en Guyane, c'est une île accueillante paraît-il.


Le seul qui me donne un peu d'espoir c'est Mélenchon. Et plus il gueule, plus j'espère. Plus il est critiqué, plus j'espère. Et aujourd'hui, plus DS soupire, plus j'espère. Et plus mes amis socialo-macronistes le démontent, plus je suis convaincu qu'il doit continuer ainsi. Il a comparé son combat à celui de Sisyphe lors d'un de ses discours à l'AN. Il se bat et c'est tout ce que j'attends de lui.


Alors je ne vais pas faire comme certains commentateurs qui défendent Mélenchon en disant "et pourtant je ne suis pas Mélenchoniste", et je le dis, je suis Mélenchoniste, et je n'aime pourtant ni les mots en -iste ni le culte de la personnalité.


Je le dis pour emmerder ceux qui disqualifient mes propos:

Parce que je suis un militant, subjectif et donc moralement perverti, 

Parce que je ne suis pas pragmatique, 

Parce que je suis un idéologue ou un rêveur qui n'a pas le sens des réalités,

Parce que le bon sens invoqué par les tout-pensants m'irrite atrocement,

Parce que je ne pense pas comme 78% des français sondés,

Parce que je pense qu'Emmanuel Macron est un immonde abruti illetré,

Parce que je pense que le progressisme ambiant achèvera de nous atrophier,

Parce que marcher pour piétiner ce que nous voudrions devenir me rend fou,

Parce que je ne fais pas partie des français dont les politiques disent "je pense que ce que veulent les français",

Parce que je n'aime pas Houellebecq et qu'il me fout la gerbe.


Je le dis parce qu'aujourd'hui, je suis triste de lire cet éditorial.

Un truc que t'as pas encore métabolisé, Daniel, c'est la lutte des classes. Mais ça viendra peut-être ?

J'aurais préféré que vous usiez de votre droit à garder le silence...

Mais en tant que journaliste, vous devez penser que vous n'avez pas ce droit, peut-être.

En tout cas merci à tous pour ces arguments pertinents qui désormais permettront à Daniel de répondre à ses solliciteurs autrement que par des soupirs.

Cependant, juste un regret sur Mélenchon, ses avocats auraient du exiger du tribunal qu'il soit condamné avec la même fermeté que les porteurs de masque de peinture illégaux, les receleurs de dosettes de liquide physiologique et les photographes de fonctionnaires au travail. Il a raté ainsi une vraie occasion d'être un grand homme.

"Quel dommage qu'un si grand homme soit si mal élevé"  

Curieuse conclusion pour un article faisant un état des lieux de la situation calamiteuse  du pays


Et donc  Mélenchon est le mal élevé ?  merde alors ! ... celui qui " cette fois, a été sage " ?


C'est très bien de tenter de rester factuels à Arrêt Sur Images, ce serait encore mieux de ne pas essayer de tenir le cul entre deux chaises (expression utilisée chez les mal élevés certes mais très parlante ) en faisant croire qu'on répond à des questions de "mélenchonnistes tourneboulés"


Mélenchonnistes ou pas, tourneboulés ou pas, je crois qu'il y a surtout dans le pays une masse de gens mécontents/ en colère/ révulsés/ qui sont aussi désireux de justice et de droit à vivre dignement

Alors un peu de parole claire, ça ne fait de mal.

Vous savez quoi les asinautes? Ben je vous aime! Parce qu'ici plus qu'ailleurs vous ne mangez pas dans la main de celui qui écrit l'article, vous ne vous invectivez pas sans argument et vous avez, pour beaucoup, appris à lire entre les images. Pour ça, merci à tou.te.s!

Le droit au dernier soupir .


Vous utilisez l'expression : " un si grand homme..... ";  il ne faut rien exagérer !


Pour devenir vraiment " un grand homme ", il lui faudra attendre quelques années .. et, mourir ...


Alors, comme Chirac ( et sa batterie de cuisine,  comprenant une multitude de casseroles ), il aura 


"droit à  des obsèques gigantesques, 

" pas nationales , non mais presque " ( comme dirait l"ami Georges )


Tiens. Ça m’en touche une sans bouger l’autre, comme disait machin.

Castaner va signaler la sortie de Mélenchon (sur les "barbares") au procureur de la République afin que des poursuites soient, le cas échéant, engagées.


Pendant que Daniel discute des manières de "mal-élevé" de Mélenchon, l'instrumentalisation politique de la justice se poursuit, tranquillou.

À cet instant, je me suis dit,redresse-toi, ne leur donne pas ce qu'ils veulent. © Bsaz

NO COMMENT

Parsembleu ! Daniel qui se transforme en Nadine de Rothschild !


Je vous signale que dire de policiers qu’ils sont barbares n’est pas mal élevé.


Je me souviens d’une émission où vous aviez invité un journaliste (je ne sais plus qui de TF1) qui était offusqué par je ne sais plus qui, mal élevé. Nous avions bien ri, dans les forums.


Insultez les plus démunis, mais avec la tasse de thé et le petit doigt levé. Traversez la rue, allez en Pologne en kwassa-kwassa, ceux qui ne sont rien, les illettrés.

Je réclame moi aussi le droit au soupir :  Mélenchon ne soutient pas Ferrand  et envisager un meurtre politique est juste logique.
Dommage... que vous tombiez dans  les pièges, vous aussi !

Je cite :

Si le gouvernement a officiellement confirmé Richard Ferrand à son poste, ce dernier a également reçu le soutien d'autres personnalités politiques. "Peut-être que monsieur Richard Ferrand est tombé dans un piège. Il existe dans ce pays quelque chose qui s'appelle la présomption d'innocence", souligne Jean-Luc Mélenchon.  

https://www.francetvinfo.fr/politique/affaire/affaire-richard-ferrand/mis-en-examen-richard-ferrand-soutenu-par-la-classe-politique_3615147.html 

On lui avait demandé si Ferrand devait démissionner.  Et il a ajouté ensuite qu'il ne connaissait pas le dossier. Mais c'est passé à la trappe... bien entendu  

Il n'y a pas besoin de connaître le dossier : il est mis en examen, c'est amplement suffisant pour demander la démission du président de l'AN. Il se couche simplement parce que lui même a des problèmes judiciaires et qu'on pourrait lui renvoyer le boomerang dans la figure.

Sauf si on prend en compte tous ces Gilet Jaunes, tous ces militant pour le climats mis en examens puis condamné de manière complètement illégitime. Point abordé un peu plus tôt dans cette conférence de presse.

Je trouve son doute généralisé radical, mais pas dénué de sens.

Si il est question de 220 signalements de violence policière, de personnes avec des yeux crevé, de machoîre fracturées, de mains arrachées, de personnes agées gazées, jetées à terre, piétinées  et deux personnes décédées dans le cadre d'une action de police (Steve Maia Caniço et Zineb Redouane), et que le mot "barbarie" vous gènes, quand donc ce mot-là est-il applicable?
Votre article n'est pas une retranscription d'une conversation privée que vous avez eu dans la rue. Vous, vous avez le luxe de pouvoir choisir vos mots en connaissance de cause. Inexcusable.  

Eh non, pas le droit au soupir au sujet d'un pseudo dictateur qui manipule puis muselle la presse, sur un site de critique media

Oubliez Mélenchon. Il y a dans ce pays une facture....

Soupirons ensemble.

- en 2019 Macron fait du Le Pen ;


- en 2022, Le Pen sera sûrement la Première ministre de Macron ;


- en 2024, victimes de tir réel, les Gilets jaunes deviendront les Gilets de sang ;

- en 2026, la classe moyenne, victime de LBD, deviendra les Gilets jaunes


- la seule alternative politique, sociale et sociétale aurait été LFI associée aux partis de (vrai) gauche ;

- mais en 2022, il est possible que procureurs et juges aient mis leur leader hors d'état de nuire.



Mais tout de même, ce Mélenchon, qu'est ce qu'il crie tout le temps...


Je vais être clair. Comme beaucoup, face à la déliquescence  de la gauche, je suivais Mélenchon avec intérêt. Mais tout c’est abimé après la présidentielle. C’est à croire que chaque sortie médiatique soit pour lui l’occasion de sortir une nouvelle c…ie ! Les énumèrer toutes relève de « mission impossible ». Alors quelques unes :


Sur Cuba, par ex. Avant la fameuse invention d‘un vaccin anti-cancéreux, proclamer que « Les cubains sont libres de choisir leur destin » est d’un niveau ségolenien et témoigne d’un goût douteux pour la dictature qui ferait craindre son arrivée au pouvoir.


 Pendant qu’on est dans la région, n’oublions pas le délire bolivarien, et après les événements que l’on connait, Mélenchon de s’énerver qu’on lui parle sans cesse du Venezuela. La faute à qui ?


N’oublions pas le conflit Tibet/Chine, où après avoir déclaré que le Tibet a toujours été chinois ( !), il justifie son appui à la dictature chinoise par « J’ai jamais aimé les curés ». C’est son droit, mais comme justificatif d’une position politique, c’est plutôt puéril.


Plus proche de nous, après ses déclarations sur les risques de se faire tuer par la police, Alexis Corbière a bien du mal à ramer pour expliquer que les barbares ce sont les décideurs et non les policiers et surtout, que lorsque il parle de meurtre, il s’agit d’un meurtre politique, ce que le contexte nie bien évidement.

Finalement, je pense que Mélenchon a un rôle éminent dans l’opposition, mais qu’ il ne faut pas souhaiter le voir arriver au pouvoir, tant il est imprévisible.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

militant  : personne passant son temps à excuser son camp des turpitudes  qu'il juge intolérable chez les autres

Bourdieu, Derrida-Granel, Heidegger et @si



Sur le traitement de la France Insoumise par les médias dominants, nous tentons ici de rester factuels, sans être dupes de personne. De documenter notre champ : la déconstruction des récits médiatiques.


Ayant  déjà plusieurs fois opposé à Daniel Schneidermann une fin de recevoir à sa prétention à la déconstruction, je note avec satisfaction son acquis de réception de ma critique dénonciation: "notre champ" écrit-il en effet - et non ma ou mes ou nos effectives prestations: et pour cause, qui l' oserait? 


La raison en est qu'il faudrait pour cela, remontant,  corrigeant le premier, le nominateur du champ (Bourdieu) et saluant l'apport des deux suivants, les auteurs- traducteurs du terme de déconstruction (Derrida-Granel), remonter donc jusqu'à la hauteur où Heidegger a situé la tâche à effectuer: de surmonter (comme on surmonte une douleur) les deux millénaires et demi de notre métaphysique tradition. "La déconstruction des récits médiatiques" n'en est "factuellement" ou ne pourrait en être jamais que l'avatar dernier. 


Or, le factuel n'est jamais l'effectivement vrai. Il s'en faut de toute la portée de l'impensé.  

Voilà ce que je pense de Mélenchon: 


c'est un homme politique, au sens le plus strict et le plus noble, et un des rares à pouvoir élever le débat   -tel que celui sur la PMA-   à sa dimension humaine et à l'inscrire dans l'histoire de l'humanité.

Le seul peut-être aujourd'hui capable d'être pédagogique, de nous aider à réfléchir sur un tas de sujets compliqués, (voir son blog) 

https://www.youtube.com/watch?v=StaTn_sBA5I 


Alors, faut-il faire la fine bouche ? qui sommes nous pour nous offrir le luxe de l'écarter parce qu'il serait "mal élevé "  ?  S'élever, soi-même, aider les autres à s'élever, c'est déjà pas mal, non ?


Quant au fait qu'il se tirerait une balle dans le pied et desservirait ses idées et ses partisans, peut-être... à voir sur le long terme... Mais sans sa mauvaise éducation, qui aurait osé sortir du ron-ron au sujet de l'indépendance de la justice en France ? Ces dernières semaines ont été très pédagogiques, en nous obligeant à comprendre divers modes de fonctionnement de la justice... Vous connaissiez déjà tout par coeur vous ?  Ah? .....bon.......pas moi. 



Bonjour monsieur Schneidermann, 


avec cette chronique, d'un coup, je m’aperçois que tous ces mois où vous avez fait un sans faute avec les GJ, que ce fut juste de la condescendance paternaliste de petit bourgeois  qui conteste mais dans la limite de la bienséance, entre gens bien élevés. En fait, avec ce soupir, c'est comme si vous aviez rendu l'âme de celui que je  croyais que vous étiez.  Immense deception. Je vous laisse donc, entre gens bien élevés, discourir sur la dérive du macronisme. Je ne suis pas Melenchoniste , mais il y a des rendez vous à ne pas manquer. Et où le fait d'être bien élevé ne sert à rien si ce n'est à abonder dans le sens du pouvoir. Je soutiendrai donc cet homme dans cet épisode pénible où il a en face de lui, les ligues fascistes d'Alliance. Et je vous laisse soupirer tranquillement. 

Moi aussi, je soupire très fort. Et je souscris à ce qu'en disent Fisso et Permanent waves. Sur le fond, je partage ce que dit JLM la plupart du temps (Bon, qu'il défende Ferrand, ça...). Mais je suis atterré par son manque d'intelligence médiatique. Il pourrait dire tout autant, et beaucoup plus fort, tout en fournissant moins de bâtons pour que ses adversaires, politiques autant que médiatiques (ah, les sourires gourmands sur BFM !) puissent lui taper dessus sans se fatiguer à argumenter. Il représente un courant d'idées porté par de nombreux citoyens, c'est un porte-parole en vue, et on est d'accord pour constater qu'il n'y a pas tellement d'autres "leaders" en vue pour le remplacer. Mais c'est bien dommage. Car depuis la défaite aux présidentielles, pourtant porteuse d'espoir, je trouve, et je crains de ne pas être le seul, que notre parole, il la porte de moins en moins bien. Le "lawfare", la police qui franchit la ligne, ce sont des vrais sujets : pourquoi décrédibiliser les critiques en utilisant des gros sabots pour les marteler ?

Pour Mélenchon.

Quand vous subissez des perquisitions avec 70 flics armés de fusil automatique, que chacun de vos propos est commenté, détourné, mis en Une avec une photo où vous n'êtes pas à votre avantage, qu'un syndicat de fics fachos veut défiler devant la LFI (avec espoir de castagne ?) Qu'est ce que l'on en à faire, que Mélenchon soit inaudible ou non ? Il doit bien être audible pour cette petite Cour médiatique qui souligne chacun de ses mots, non ?

Permanent Wave écrit que Mélenchon se tire une balle dans le pied à chaque sortie médiatique. Mais ça veut dire quoi au fond ? Quel résultat pour le chef de LFI ? Songer que même Piketty dont le programme économique est à droite du Programme commun est accueilli avec des fourches sur les plateaux.

Quiconque parle différemment de la Cour de France se tire une balle dans le pied, non ? Quiconque défile peut se prendre prend une balle de LBD dans l’œil, non ? Avec l'empilage des lois de circonstance détournées pour d'autres circonstance, quiconque peut se faire arrêter pour n'importe quel prétexte à n'importe quel moment, non ?

Mais quels faits reprochez-vous à Mélenchon qui soit pires que la violence morale et physique du gouvernement autoritaire Macron/Philippe ?

- "Il parle mal", "il crie beaucoup".


- Oui mais les cris ne tuent pas.

- "Il s'exprime pas comme il faut, du coup c'est dommage."


- Awwwwr ok.



C'est bien l'époque ça : perpétuellement considérer que telle ou tel ne s'est pas bien exprimé.e, que ça manquait de précision, que ça a fait un lapsus malheureux. Et peut importe que Mélenchon et d'autres nous préviennent d'un danger imminent. Il n'a qu'à bien s'exprimer, flûte de zut.
Finalement, soutenir la violence policière, c'est apprécier son message clair, c'est ça ? On veut avant tout de la clarté ? Le message douloureux certes, mais sans équivoque d'un coup matraque sur le coin de la hure ? De préférence pas la sienne ? On est prêt à renoncer à un peu de liberté pour plus de... clarté ?

Daniel peut soupirer autant qu'il veut. C'est encore de paresse intellectuelle de sa part. Identique à celle qui le faisait écrire que les blacblocks déversent la contestation.

Oui Daniel, on ne devrait pas écrire tous les jours. Moi-même, je ne viens pas écrire dans les commentaires tous les jours.

- Il y tout de même une différence entre les envolées de Mélenchon et les flics violents systématiquement mis hors de cause oui on non ?

- Il est bien clair que Mélenchon n'a rien à voir dans l'affaire des gendarmes ivres qui ont tués un couple de retraités, hein ?Un a été promu, l'autre est sortie de taule au bout de six mois pour de la conditionnelle.

- On est bien d'accord que ce n'est pas Mélenchon qui est au pouvoir, là, hein ?


Non, je dis ça, parce qu'on dirait à lire beaucoup, beaucoup, de monde.



Quand on en est à s'interroger sur comment  Jean-Luc Mélenchon, l'homme politique, doit articuler ses mots, qui se prend tout l'autoritarisme d'Etat chaque  jour que dieu fait, il faut sacrément se demander si, avant tout, on ne déteste tout simplement pas Jean-Luc Mélenchon l'homme.

Et, pourquoi pas, sortir de la Matrice, et n'écrire que tous les trois jours.

Je pense qu'il y a un petit abus de langage dans votre article : je ne crois pas qu'il a dit "les policiers sont des barbares". Il a dit "ils". Reste à voir ce qu'il englobe là dedans. Ca peut être limité aux compagnies de maintien de l'ordre, ou à un groupe de policiers précis.


Je ne suis pas sûr qu'il sache lui-même ce qu'il englobe dans ce "ils".


Quand on a une certaine estime de la police et qu'elle tombe face à la réalité, ça provoque des sacrés bouffées de haine (d'autant plus qu'on sait que c'est une institution intouchable). On peut le voir aussi dans la plupart des témoignages de gens injustement agressés par la police.


Mélenchon futur black block ? 


Qui sait ? Peut-être est-ce un mal nécessaire pour empêcher notre démocratie de tomber.

"Sur l'épisode de la perquisition, et le montage qu'en a fait l'émission Quotidien, nous vous donnons les éléments."

Pour le coup, c'était pas trop la peine, puisque l'intégralité des rushes a été mis en ligne. Et on y voit très bien un Mélenchon ravi de la présence des journalistes (et en jouer), avant de s'apercevoir quelques jours plus tard que tout n'est pas à son avantage, et de décider d'interdire à des journalistes, traités de "police du pouvoir" de le suivre. Là, Daniel, c'est moi qui soupire en vous lisant...

Je préfère de loin un homme "si mal élevé" (par ses parents comme le rappelle quelqu'une ci-dessous :) )qui bouscule des policiers et les amène à manifester sous ses fenêtres alors que leur action est d'empêcher de manifester, alors qu'ils s'interdisent de manifester pour dénoncer les rigueurs qui amènent un nombre incroyable de leurs collègues jusqu'au suicide

je préfère de loin un homme "si mal élevé" à cet homme si bien éduqué (ce qui ne l'empêche pas d'injurier de fainéants d'illettrés... ) qui s'en va à Rodez porter sa bonne parole en la confisquant aux autres tout en vantant le dialogue


à Mélenchon, je peux excuser des écarts de parole glanés en catimini alors que je ne peux excuser ces injures à la démocratie faites au vu et au sus de tous

Pfff ... On peut toujours dire que certains crient, parlent mal, sont mal élevés (? curieuse formulation). Le silence alentours  m’inquiète davantage.

La police mutile, insulte, la police française est hors de contrôle.


En gros, c'est des barbares.

je soupire avec vous. 

Et remarque que le tract des flics enjoignant à venir manifester au siège de LFI a eu pour effet de ramener certains (moi) à ré-écouter le Méluche, muté depuis des mois. 

Notamment son intervention à l'AN sur la PMA, que j'avoue n'avoir pas entièrement comprise (j'ai pas toutes les ref!) mais qui fut trés belle, donnant des arguments enthousiasmants. 

Alors, une fois n'est pas coutume : Merci la flicaille !

D'un autre côté, on ne l'entend plus parler que de lui ! Macron ne peut que s'en réjouir : il n'a plus d'opposant ! Que dit Mélenchon sur les retraites ? sur l'immigration ? sur la profonde crise dans les hôpitaux ? sur l'urgence des mesures à prendre pour le climat ? Résultat, il est passé de 20 % à 6 % ! Et encore, je serais curieux de savoir quel score il ferait demain ! A propos, que dit-il des municipales ? Rien . Le nombrilisme, ça va bien . Qu'il passe la main à Manon Aubry, à François Ruffin, à d'autres qui sauront reprendre avec pertinence son programme intéressant . Il a 68 ans, il a été sénateur pendant 20 ans ou plus, ministre, député . Il serait temps de penser à la retraite ( dorée ) !

Que MELENCHON se tire une balle dans le pied à chaque sortie médiatique (ou presque ) ça ne regarde que lui; cependant, c'est dommageable pour ses sympathisants qui rament derrière pour essayer de dire " oui mais écouter ce qu'il a à dire pas la façon de le dire " 


Mais plus grave, ça rend trop souvent l'essence de son discours totalement inaudible et cela joue contre lui. 

C'est terrible, car sur le fond, bien sûr qu'il a raison; mais dans la société médiatique ou tout peut se retourner contre vous rapidement c'est regrettable qu'un vieux briscard de la politique refuse de s'adapter en arrondissant les anges de ses sorties devant les médias


À moins que cela ne soit mûrement réfléchi; mais alors là, je ne comprends pas la stratégie et je doute même de l'efficacité de celle-ci ...  

Perso que Melenchon s’attaque à la police comme entité (qui vote RN à plus de 50 % et  est aujourd’hui en voie d’autonomisation vis à vis de Castaner et plus grave encore de la justice cf Tract de alliance de juin dernier ci dessous :  https://www.liberation.fr/checknews/2019/08/10/violences-policieres-le-syndicat-de-police-alliance-a-t-il-menace-le-pouvoir-en-cas-de-condamnation-_1744519) 

est une bonne chose 


Pour aller au delà un texte de G de Lagasnerie qui soutient Melenchon tout en restant critique, mais pas sur le même angle que Daniel Schneidermann  :

https://blogs.mediapart.fr/geoffroy-de-lagasnerie/blog/250919/pour-jean-luc-melenchon-tenir-un-discours-de-gauche-est-il-possible

"Mais pourquoi Mélenchon, emporté par sa croisade contre la Justice, a-t-il besoin de proclamer son soutien à Richard Ferrand "

Parce que c'est faux, peut-être ?

Dans cette interview, il raconte également qu'il a essayé de se réconcilier avec Arlette Chabot au cours d'un déjeuner qui s'est mal passé : "Elle s’était comportée de manière très vulgaire en me lançant de but en blanc : « Vous êtes mal élevé ». Je lui avais alors répondu : « Si vous le voulez bien, laissons les parents en dehors de cela, j’ai 58 ans.»" 

https://www.arretsurimages.net/articles/melenchon-france-2-methodes-de-voyous


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Et dans le même temps, il est aussi capable de ça à l'assemblé nationale :

PMA : «Il n'y a pas de vérité biologique dans la filiation»


Wahou ça fait du bien !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.