30
Commentaires

Sur Internet, personne ne vous entendra parler (si vous avez un accent)

Pour lutter contre le racisme, de jeunes pousses proposent aux patrons de centres d'appels d'utiliser un logiciel pour effacer les accents de leurs salariés. Une fois encore, du techno-solutionnisme mal placé, qui porte en lui un projet suprémaciste.

Commentaires préférés des abonnés

Excellent, comme d'hab! Et les liens vers Victoire Tuaillon (excellente journaliste/podcasteuse) et le sketch sur l'ascenseur, un régal!

Personnellement, quelque chose est devenue pour moi source de franche rigolade et ce contre toute attente: les sta(...)

Il me semble que le problème est plus dans l'existence des centres d'appel.

Je suis un peu surpris que personne ne remette en cause le harcèlement publicitaire.

Et que sois harcelé par des employées ayant un léger accent du sud-ouest ou un léger accent(...)

Je pense que l'article, tout en étant très intéressant, passe à côté du problème de fond, qui n'est pas le racisme des clients, mais bien la délocalisation des centres d'appels.

Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas dénoncer ce racisme, ça veut dire q(...)

Derniers commentaires

je rappelle que Mélenchon s'était foutu de la gueule d'une journaliste qui avait un accent toulousain ou approchant (du Sud-Ouest, en gros). pile dans le sujet.

Un petit RATM sur ASI je dis OUI !

Sinistrement, tragiquement vrai.


Combien de fois ai-je été interpellé au téléphone par une voix qui prétendait être Caroline ou Patricia et qui n'était ni l'une ni l'autre. Ou par un prétendu Patrick ou Jean-Jacques qui ne l'était pas non plus.

Et mon premier et seul réflexe est de répondre "si vous êtes celle ou celui que vous prétendez être, moi, je n'ai pas le téléphone, vous vous êtes trompée (ou trompé, mais au téléphone on n'entend pas la différence).


Et cela m’écœure, parce que ces gens qui m'appellent ne font qu'exécuter les ordres de leurs employeurs qui pensent que le francophone moyen est incapable de prêter attention au discours de Djamila ou de Rachid. 


Et cela m’écœure, parce que les employeurs de Djamila et de Rachid vont reporter sur Djamila et Rachid la faiblesse de leur rendement.




Un monde pensé par et pour les blancs. 

Il manque un aspect à mon sens essentiel dans cette discussion : les statistiques sur l'efficacité de l'accent dans les centres d'appels. 


Et surtout on mélange bien sûr de facon indifferentiee le support du démarchage.


Si on peut démontrer que quelqu'un va acheter une pompe à chaleur à une entreprise qu'on ne connait ni d'êve, ni d'adam, parce que l'accent n'est pas prononcé, je doute un peu. Les gens cherchent plus de referencements que ca pour une facture supérieure à 1000 euros.


J'ai la desagreable impression de lire la com d'une entreprise qui aimerait vendre son bidule (car corriger l'accent sans la syntaxe et le choix des mots, ca va pas distinguer tant que ca) et qui inverse la charge de la preuve. Mais je peux me tromper, l'IA c'est que pour le bien humain , pas comme toutes autres technos.

Merci pour votre article que Claude Askolovitch a mentionné dans sa revue de presse sur France-Inter ce matin . 

On peut aussi imaginer pire :  un logiciel qui corrige l'accent en fonction du lieu de l'appelant. Ainsi quelqu'un qui appelle de Marseille on lui répond avec un accent marseillais pour susciter plus d'empathie, et du nord l'accent ch'ti. N'importe quoi faut interdire la pub et on s'en fout des accents.

à l'attention du maître du web : sur les images il y un progrès. Maintenant le cadre entoure correctement les images mais celles ci sont toujours réduite au quart de leur hauteur. Mais cette anomalie n'affecte peut-être que mon ordinateur ?

Si ce n'est pas une technique crypto-colonialiste par excellence... 


Effacer l'identité d'une personne pour ne pas avoir à la juger (de manière raciste). Eh oui quand tout le monde est blanc il n'y a plus de racisme, il suffisait d'y penser.


Ca me fait penser aux CV anonymes. On imagine bien le recruteur devant sa feuille "ah oui super ce profil, beau parcours, je vais l'appeler. Bonjour, ah vous vous appelez Mamadou vous habitez à Sarcelles, oups ok on vous rappellera".


Mais ce logiciel c'est quand même le comble de la servitude. C'est à dire qu'on était déjà sur un métier bien difficile avec des conditions bien dégradantes: enchainer les appels, suivre un script prédéterminé, aitre aimable en toutes circonstances, être face à des clients énervés, le tout dans une langue étrangère, le tout payé une misère, sans avoir de pauses, avec le chef qui déambule sur le plateau pour surveiller la cadence. L'usine du XXIe siècle. 

Mais alors maintenant on doit le faire  travers un filtre audio qui "blanchit" la voix. Moi je crois surtout que le résultat va être complètement foireux, aussi bien pour le téléconseiller que pour le client. Ca va être aussi agréable à l'oreille qu'une chanson de R&B avec le vocodeur tourné à fond, et le pauvre Moussa avec son casque sur la tête, transformé en Bryan à l'accent blanc robotisé, qui se fait engueuler par une Karen de service.

Ah! Quel monde merveilleux où seuls les dieux (de l'argent ou d'un autre monde) peuvent rigoler à gorge déployée. Et ceux qui pensent ou disent les représenter sur Terre s'excusent de ne pouvoir rien faire...

 Tout est vrai ..  sauf que les appels entrant devraient etre interdit , car quand vous etes mal entendant (e) et que    le debit ultra rapide pour placer  le plus de mots à la minute,  avec un phrasé qui n' est pas le votre habituellement, pour  quelque chose  qui ne vous concerne pas ( les plans formations)  quand ça se repete x fois .;  c' est agressif à force .  pour moi  c' est  pire que de la prostitution pour ceux/ celles  qui le font

Il me semble que le problème est plus dans l'existence des centres d'appel.

Je suis un peu surpris que personne ne remette en cause le harcèlement publicitaire.

Et que sois harcelé par des employées ayant un léger accent du sud-ouest ou un léger accent malgache m’indiffère totalement.


Je crois qu'il faut prendre conscience du fait que les entreprises publicitaires sont parmi les plus nuisibles socialement plutôt que s'interroger sur le racisme éventuel de leurs victimes.

Excellent article à mon avis.
Je remarque aussi de plus en plus souvent des sous-titres (en Français) quand une personne a un accent très marqué. Et ce qui m'ennuie, c'est que je les apprécie... m'étonnerait que je sois le seul.
Certes, mes vieilles oreilles ont sans doute beaucoup perdu dans les aigüs (dès l'âge de 6 mois, on commence à perdre dans les aigûs), mais il me semble plus probable que le manque d'habitude de diversité vocale empêche de s'adapter aux divers accents.
Pour paraphraser Coluche : « Parler blanc, je connais. Mais parler plus blanc que blanc, c'est quoi ? Transparent ? ». . Oui, justement.

j'ai un problème avec :

""La voix "neutralisée", vaguement nasale, nous fait immédiatement penser à une personne blanche.""

Vous pensez vraiment au gens en terme de "couleur"?


Quand j'entends un accent je pense en terme géographique/culturel.

Ma dernière "surprise", c'est d'entendre un accent anglais des plus Oxfordien (son à l'écran) et de me rendre compte en bougeant pour voir, un Lord des plus basané (indo pakistanais?) discourir à la Chambre...


Et je me suis souvenu d'une vidéo de Paul Jorion sur son Blog où il expliquait la stratification sociale britannique marquée par par l'accent et le langage, et surtout son respect.


Pour ceux que ça intéresse.

Il racontait qu'en voyage dans un pays étranger, assis dans le salon d'un hôtel, il avait constaté le comportement odieux avec le personnel d'un citoyen identifié comme britannique. 

Ne pouvant le supporter plus longtemps, il s'était levé, s'était approché de lui et de son plus bel accent oxfordien lui avait fait remarquer que ce n'était un comportement de gentleman que le sien. L'autre avait immédiatement reconnu son erreur et s'était platement et surtout sincèrement excusé. 

Jorion expliquait alors que l'accent était important, sinon fondamental, dans la hiérarchie sociale britannique et que ça fonctionnait.

Ce que j'ai retenu c'est que noir, blanc, jaune, rouge ou vert, chez les britanniques, parler comme un Lord et te comporter comme un Lord fait de toi un Lord face aux péquenauds. :-)

Ayant travaillé dans des call centers (appels sortants et entrants), et venant du sud ouest (où tout le monde il est gentil, il mange bien et il adore le rugby) je trouve l'article assez parlant ... 


J'ai été comédien pendant 10 ans et quand j'ai quitté mon S.O. natal pour des villes plus au nord, il ne m'a pas été demandé de le lâcher.... Je n'ai juste plus eu de rôles parlants (Non, parce que comprenez, il faut que le personnage ait une RAISON d'avoir un  accent) jusqu'à ce que je le comme suffisamment pour avoir des rôles.... Bon j'ai arrêté la comédie depuis mais je ne crois pas que ça ait beaucoup évolué.


Quant aux call centers ,  c'est l'inverse pour le coup.... Accent du sud = personne sympathique ! j'ai donc eu la chance de ne pas avoir à modifier mon accent qui est identifié comme appartenant à un blanc (ce que je suis) et je n'ai pas eu à modifier mon identité pour être toléré au tél , comme certain.es de mes collègues malheureusement . ..


Pour finir je suis pour l'interdiction pure et simple des appels sortants (ceux que vous recevez et que vous ne voulez pas). seuls les rappels à la demande  des clients devraient être sortants... le reste serait du service client, on garde les mêmes effectifs, ce qui permet de les former à d'autres services, de regarder plus en détails les dossiers... et de ne plus confondre "qualité de service" avec "nombre d'appels traités".

Je pense que l'article, tout en étant très intéressant, passe à côté du problème de fond, qui n'est pas le racisme des clients, mais bien la délocalisation des centres d'appels.

Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas dénoncer ce racisme, ça veut dire qu'il ne faut pas se tromper de combat.


C'est exactement ce qui a fait sombrer la gauche chez nous, oublieuse qu'elle a été que le fond était de défendre des ouvriers plutôt que des minorités.

Cela supprimerait donc même l'accent marseillais ? 

Mon souvenir des années 50/60, c'est d'une frangine qui était entrée par hasard au Lycée Périer à Marseille et qui nous faisait honte de parler "avec l'accent". Lycée chic, snob et très bourgeois.


Très intéressant article.


Excellent, comme d'hab! Et les liens vers Victoire Tuaillon (excellente journaliste/podcasteuse) et le sketch sur l'ascenseur, un régal!

Personnellement, quelque chose est devenue pour moi source de franche rigolade et ce contre toute attente: les standards numériques où l'on vous demande "d'énoncer simplement votre demande" pour être mis en relation avec le bon service. Les premières fois, je me suis pliée à l'exercice avec sérieux et agacement. Et puis, j'ai décidé de m'écarter du droit chemin: maintenant quand la machine MAIF me demande pourquoi j'appelle, je lui dis quelques choses du genre "Je voudrais faire le tour du Pôle Nord à cloche-pied avec un chameau". Elle me réponds toujours "d'accord", c'est formidable! Ce qui fait que je suis toujours hilare quand l'opérateur de chair et d'os prend mon appel :)

Ce que j'aime bien, dans les articles de Thibault Prevost, c'est la subtilité et l'absence de parti pris. 

Pas tout lu , mais qu'est ce qui eloigne le client , l'accent ou le harcelement téléphonique associé a la demonstration de la delocalisation du tertiaire apres celle de l'industrie ?

Dans cette "solution" proposée il s'agit de lutter contre les discriminations ou d'"ameliorer" le business ?


Ruffin commence a dire des choses qui devraient etre ecoutées

L'effacement des accents n'est hélas pas nouveau. Lorsque Francis Cabrel a sorti "Petite Marie", CBS record a tenté de gommer l'accent de Cabrel. Cet enregistrement sera renié par l'artiste.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.