105
Commentaires

Studio Bagel : "Internet, c'est le café-théâtre d'aujourd'hui"

C'est un humour hybride, métissé, se situant quelque part entre le ciné, la télé, et internet. Entre bouts de ficelle et super productions. Entre spontanéité totale et exigence de la publicité. Ce sont des spectacles d'un nouveau genre que l'on peut voir sur les chaînes du Studio Bagel sur Youtube. La chaîne a atteint plus d'un milion d'abonnés au mois de novembre, après un an d'existence. Comment peut-on faire rire à la fois les internautes, les cinéphiles les téléspectateurs de Canal+ ? Sur notre plateau, Monsieur Poulpe, comédien et auteur dans Studio Bagel, Natoo, comédienne membre du Studio, et Lorenzo Benedetti, producteur.

Derniers commentaires

Vraiment bof, voir très beauf leur humour...

Comme quoi l'adage nouveau média même merde ce vérifie bien !
Pour une fois, malgré leur grand nombre, je viens de lire l'intégralité des commentaires au sujet de cette émission. Juste parce que, dans leur immense majorité, ils font un bien inoui au moral. L'espoir est mince; mais il subsiste. A un poil près, si on se dépêche un peu, on devrait pouvoir "quitter ce monde heureux".
"Canal+ veut racheter Studio Bagel (BFMTV.com)"
ben voilà!
y sont content les neuneus:"a nana faire plein de pognon" comme disait la marionnette de P Sabatier au Guignol..!
Mon filtreur de publicité n'a pas réussi à stopper cette émission/promotion, étrange...
Orangina, Nespresso.

Finalement l'abonnement c'est pas mal du tout comme modèle économique.
Cette émission m'a paru moins fouillée que d'autres précédement faites par ASI. Ce que je ne parviens toujours pas à comprendre, c'est les gens qui râlent contre la pub sur internet. Aujourd'hui, plusieurs outils existent pour s'en prémunir, je citerai Adblock plus et Ghosthery, les deux plus connus (ce dernier intégrant un anti-tracker en sus). Ces logiciels qui s'intègrent au naviguateur internet cachent presque toute la publicité des sites visités, y compris les séquences de publicité au début des vidéos (la vidéo commence directement).

(@DS : ce conseil était dispensé gratuitement et sans publicité, profitez-en !)

Concernant le studio Bagel lui-même, les goûts humoristiques de chacun pouvant varier énormément, je ne me risquerai pas à juger de la qualité de leurs sketchs...

Par contre traiter Mr. Poulpe de "VERITABLE trou noir" me semble bien exagéré, au vu de la productivité, certes parfois un peu trop poussée de ce comédien/acteur/humoriste. Il a quand même créé ou co-créé des concepts très nouveaux (Mange Mon Geek, J'irai Loler sur vos tombes, Golden Show...), qui peuvent ne pas plaire à tout le monde, mais qui ont fait bouger les lignes de la création de vidéos sur internet. Ce n'est pas pour rien s'il se retrouve à écrire les sketchs de la seule chaîne youtube française qui ait survécue à la dizaine d'autre (Doctissimo et consorts) lancées en même temps.
Et bien j'ai trouvé ça très intéressant, sur le rapport avec la pub, les contenus, la politique, les financement, les copinages, la reproduction des schémas, le vide intellectuel, le rapport avec la politique, les salaires de merdes, les magouilles pour pas payer de figurants et de droits à l'image... Même si ça m'a laissé avec le menton collé par terre, tout ça à eu le bon goût de me faire retourner voir une vidéo d'un youtuber avant l'heure (malgré lui), tenant des *propos de café du commerce* qui mettent particulièrement bien en exergue le contenu de cette émission:

Gilles, il s'en tape d'être beau, il s'dit le plus important c'est de rester fidèle à soi et surtout de ne pas tout faire tourner autour de soi.
Je viens de m'abonner pour la première fois et c'est donc mon premier commentaire, un peu décu de cette vidéo que je trouvais creuse. Je trouvais les intervenants trop peu renseignés sur les rouages de Youtube et des chaînes pros ce qui ne conduit pas vraiment à un débat.

Bonne année 2014

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Je considère que la pub nous manipule et nous fait acheter des choses dont nous n'avons pas besoin".

Cette sortie de Daniel Schneidermann, et la question qui l'appelle due à Monsieur Poulpe qui lui demandait "En quoi ce n'est pas bien de regarder une pub?" sont les deux choses que je retiendrai de cette émission.

Cet clash des cultures résume parfaitement cette incompréhension mutuelle entre la génération de DS "issue des années 70" et l'actuelle, qui pour sa part est née dans un monde où la pub est omniprésente et pour qui il est quasiment inconcevable d'y échapper, même pour quelques instants.
Ma foi, le mec tout content qu'on l'aide à monter son truc avec 500.000 euros d'avance sur recettes... publicitaires, et qui nous présente ça comme une preuve de la qualité de son entreprise, il me semble que tout est dit.

Quand on voit quel outil merveilleux pouvait être la télé, et ce que ces gens-là (les pubeux) en ont fait, on imagine sans peine (mais avec beaucoup de tristesse) ce qu'ils sont capables de faire d'internet. C'est d'ailleurs déjà bien avancé.
"...DS lui brouille un peu l'esprit"..tant que c'est pas l'écoute..
Juste des décérébrés 2.0. très contents de ce qu'ils font.
Tant mieux pour eux.
Mais pourquoi cette émission?
Des fois j' me dis que le parti pris pro-internet de DS lui brouille un peu l'esprit (un peu j'ai dit...).
En voila une vraie émission drôle, pour noël prochain peut-être :

http://www.youtube.com/watch?v=oN9iaZxZP8E
je ne vois pas l'interet de cette emission,aussi cynique que leurs ainés,
on dirait qu'ils ont tous fait HEC
Et je ne vois pas en quoi cela change la culture numerique,leurs buts etant de se maquer avec les chaines trad.....
Pourquoi n’y a-t-il pas d’émission cette semaine ?
De la pub partout ! wouah trop fort! La politique, non! pas de ça chez nous, on laisse ça à ceux qui savent faire, Dahan par exemple... Wouah trop fort!!! On rêve ou quoi?Faire du neuf avec du vieux ringard, c'est faire du vieux vieux, non??
J'espère que de vraies forces vives vont vite revisiter @SI.
si si !! Moi, je préfère de loin les videos maisons des girls causette
comme
http://www.dailymotion.com/video/xvpicc_christmas-2012_fun
http://www.dailymotion.com/video/xz0uas_drague-comment-distancer-la-concurrence-pour-de-bon_fun
Bon, ca rale grave, alors je vais faire un peut de reconfort.
Je ne poste pas des masses, donc sans doute que d'autres "silencieux" partagent mon avis.
Je suis sincerement tres satisfait de cette emission, certes pas foncierement piegeuse pour les invités, mais j'ai appris des trucs, j'en ai compris d'autres, et j'ai passé un moment agreable.

Cette année, je trouve l'equilibre editorial entre sujets dits "serieux" et "leger" plutot bien, j'adore quand Asi m'emene sur des terrains ou on ne l'attends pas (genre parler avec respect et sagesse de jeux vidéo en restant ingenu en la matiere), j'adore quand Asi decrypte des problematiques politiques ou economique interessantes, en gros, continuez comme ca, et relativisez le discours tenus par les mecontents.
Je comprends pourquoi je vous donne de l'argent tous les ans.
Lorsque le vide est mis en abyme, le résultat est toujours du vide...
A noter toutefois un petit coté prophétique dans leur vidéo "La Rue" (à 0:40).
Je n'en dis pas plus de peur de passer les fêtes de fin d'année en garde à vue.
"Avec trois bouts de ficelle, on fait des trucs super... " Daniel Schneidermann (~13')
Ah bon ? Et on les voit où ?
Je tenais à remercier toute l'équipe d'ASI qui aujourd'hui m'a permis de découvrir des jeunes gens pétris de talent, humbles, agréables à écouter et à voir. Leur enthousiasme est plus que communicatif.
Bravo donc à ces humoristes qui ont su garder de la fraîcheur contrairement à tous ces chroniqueurs gauchisants qui n'ont comme fond de commerce que le dénigrement systématique des élites ( Messieurs Porte, Alévéque, Régis Maillot , j'en passe et des pires) , aux guignols de l'info qui ne respectent pas les stars qui nous apportent du rêve sur les terrains de football ou les écrans de cinéma ou des individus vulgaires représentant un pays nauséabond, le Groland.
Quelle poilade, tous ces petits sketchs qui mettent en avant nos travers quotidiens, j'espère que nous retrouverons très rapidement tous ces artistes de talent dans des émissions de qualité comme celles de Laurent Ruquier ou Patrick Sébastien, de véritbales découvreurs qui sauront reconnaître la qualité des textes et des interprétations de ces nouveaux venus dans l'univers de l'humour.
Je suis allé mater leurs trucs, c'est assez violemment pas drôle, à part un truc qui s'appelle les Tutos de Camille qui m'a bien fait marrer, notamment l'épisode Cupcake, les autres sont bien aussi.
Merci Daniel, Laure et l'équipe d'@si d'avoir réalisé cette émission.

J'apprécie beaucoup l'ouverture d'esprit qu'a @si de s'intéresser à des phénomènes qui ne correspondent pas forcément à l'image intello qu'on peut se faire du site.

Studio Bagel est pionnier dans la " professionalisation " de la création de vidéos. Le fait que Canal s'associe à Youtube est une étape importante dans cette évolution. De part la taille de son marché, les Etats-Unis ont pris de l'avance, notamment avec Funny or Die ou la chaine Netflix qui rivalise désormais avec les chaines payantes type HBO, en produisant des séries de très grande qualité (House of Cards).

J'ai maté un peu ce que fait le Studio Bagel. C'est très bien écrit et la plupart du temps vraiment marrant. Je suis impressionné par la qualité, même si y a des ratés ici ou là (les risques du métier).

Reste la question du modèle économique via la publicité que je déplore, mais ce n'est pas évident de créer et payer son loyer en même temps. Comme le suggère le producteur, ce premier succès peut permettre à terme de développer un système d'abonnement qui s'affranchisse totalement de la propagande marchande. Pour ma part, je trouverai cela très positif et serai tenté de m'abonner pour soutenir la démarche (comme je le fais avec @si et les projets Kiss Kiss Bank Bank que j'aime bien).

En tout cas, ce premier succès court-cicuite totalement le verrouillage créatif qui sévit dans les chaines hertzienne françaises. Tous ces jeunes auteurs ont eu une excellente idée de s'associer ensemble. Je trouve tout ça très prometteur pour l'avenir. Bravo à eux !
Passionnant, merci !

non j'déconne
C'était frustrant d'entrevoir un extrait muet du sketch de la robe. Alors, je suis allé sur YouTube pour le voir en intégralité. Avec le son.
A présent, je ne suis plus frustré, mais affligé.
Pour des gens imbécilisés par la propagande féministe peut-être mais moi j'ai bien rie... dommage que qu'ils n'ont pas fait durée la scène voir ajouté un plan dans une piscine plein de boue :-D

Heureusement qu'il y a des femmes qui ne se prennent pas aux sérieux et n'entre pas dans les idées féministes.. Je les trouve plus heureuse et épanouie :-)

J’étais sur que Laure Daussy aurait montré son coté féministe en parlant de machisme (contre des femmes, il faut le faire) lors de l'annonce de cette vidéo...

Preuve en ait encore une fois, que les féminstes ne représentes qu'elles et veulent imposer leur diktats aux autres !!!

Quand une émission pour critiquer le féminisme et le mettre à l'indexe (ses vérités et ses mensonges) JAMAIS Biensur :-)
C'est moins la scène des deux filles qui se battent parce qu'elles portent la même robe qui m'afflige (même si l'humour fonctionnant sur ce genre de cliché trouve vite ses limites), que la nullité du sketch.
Si les références de Mr Poulpe sont les Inconnus et les Monty Python, il ferait bien de s'en inspirer.
Quant à vous, vous êtes toujours aussi atterrant.
Je fais de mon mieux pour y rester :-D
il voulait dire qu'un cat fight dans un sketch mérite mois de lever de bouclier qu'une "féministe" qui urine dans l'église de la Madeleine.
Affligeant, en effet. Sauf le savoir-faire technique (très inspiré de l'esthétique clip de pub, bien sûr), je veux bien.
Oui, un vide intersidéral. Avec un Daniel fatigué qui est "content de les avoir reçu", "aime beaucoup ce film ORANGINA, très créatif", etc.
Daniel, tout cela c' est de la daube. Ca n' a aucun intérêt. Ces mecs et cette fille n' ont aucun talent : ils osent, c' est tout.
La plupart des vrais artistes se censurent, en ce sens où ils ne mettent pas dans la lumière leurs brouillons, leurs tentatives, leurs tests... et ne présentent que leurs oeuvres véritables, celles qui sont abouties. Qui interrogent le réel, sont politiques ou social à des degrés divers, font réfléchir sur l' Art car elles sont aussi méta-langage.
Ceux-là ne se censurent pas : ils Kréent comme ils chient : sans conscience ni retenue.

GENERATION OPTIMISTE ET BEATE
Je connais plutôt bien les univers et les références dont il est question ici, et j'ai vu la plupart des vidéos citées ou montrées pendant l'émission. Et déjà que pour moi, dans ces conditions, comprendre les tenants et les aboutissants de tout ce bazar est impossible, je ne m'attendais donc pas à ce que @SI, avec son regard certes honnête et sincère, mais fortement dépassé depuis quelques années, y parvienne une seule seconde. C'est même pire que cela : les protagonistes eux-mêmes n'ont aucune grille de lecture pertinente sur ce qu'ils vivent et engendrent.

Ce flottement étrange s'explique très certainement par le fait que tous, nous sommes embarqués dans une transition médiatique tellement profonde qu'elle nous dépasse largement et que personne ne sait vraiment où elle va. Personne... à part probablement Google/YouTube. Acteurs comme spectateurs, tout ce beau monde semble composer de feuilles mortes sans réelle conscience, qui dérivent au gré du vent publicitaire et des projets mégalomaniaques de quelques entreprises qui sont en train de privatiser l'internet (et par là même la majeure partie de notre avenir, le net étant appelé à exercer un pouvoir toujours plus puissant sur les médias en général, la vie privée, les usages, les cerveaux, etc).

Beaucoup de ces jeunes sont là "par hasard" si on peut dire (bon, Poulpe est plutôt un contre-exemple pour le coup). Pas complètement bien sûr. Ils ont certes un minimum de talent, de charisme et d'imagination, mais globalement ils se sont surtout trouvés au bon endroit au bon moment. C'est à dire précisément dans cette charnière très spéciale qui fait le lien entre l'internet des années 2000, joyeux foutoir combinant progrès techonologiques fulgurants et grande liberté (mélange fécond faisant émerger de nombreux anonymes pour de bonnes comme pour de mauvaises raisons), et l'internet qui se profile dans les années 2010, qui sera comme je le disais celui de la reprise en main par quelques entreprises ultra-puissantes qui en définissent les règles et les codes afin de le transformer principalement en espace de contrôle et de commerce à leur profit.

Ces jeunes, au demeurant sympathiques en général, sont complètement dépassés par ce qu'ils vivent, c'est une fois de plus complètement flagrant dans cette émission. Même eux ne semblent pas plus que ça comprendre pourquoi ils arrivent à gagner autant d'argent en faisant simplement ce qu'ont fait tous les ados dans leur coin, mais sans public et sans caméra. Des milliers de jeunes sont capables de produire des petits sketches qui se laissent regarder sans trop de mal par d'autres jeunes du même âge, par contre il n'y a jamais eu des milliers de troupes du Splendid potentielles, la comparaison est vraiment foireuse. Simplement, si ces milliers d'autres jeunes n'auront jamais la moindre chance de gagner un centime avec leurs blagues de soirée arrosée, c'est comme je le disais surtout parce qu'ils n'auront pas été là au bon moment au bon endroit. Ou qu'ils n'ont pas eu les bons potes (oui, la moitié sont arrivés alléchés et éberlués par l'odeur du fric facile que se faisaient des connaissances de leur entourage). Pas au bon endroit, trop en avance ou trop en retard par rapport à l'évolution de l'internet... Et maintenant que le truc est enclenché et commence à produire des dizaines de millions de dollars de recettes, il est clair qu'il n'y aura plus de place pour tout le monde, c'est trop tard.

C'est passablement injuste, parce que des tonnes de gens pourraient faire au moins aussi bien, et surement mieux. C'est passablement insensé, parce que le succès tient plus de l'alchimie bordélique de facteurs totalement disparates, que du talent réel ou d'une quelconque logique. C'est pour ça qu'ils énervent autant qu'ils amusent, et que les vieux modèles ne savent pas comment contenir leur expansion lente mais inexorable.

Et pourtant, pourtant... à chaque fois que nous regardons un de leurs sketches, aussi débile soit-il, nous avons surement devant nous quelques-uns des piliers du média de demain. De ceux qui étaient là au début, au bon moment, qui ont vécu et accompagné les bouleversements et l'émergence d'un nouveau média comme les pionners de la télévision en leur temps. Nombreux sont ceux dans les très anciens de la télé qui ont commencé par hasard, ou en faisant un peu n'importe quoi. Même si les enjeux et les époques n'ont rien à voir, le schéma en lui-même n'est peut-être pas si différent dans le fond.

Peut-être que Mr Poulpe est le Michel Drucker de demain qui sait :o)




Mon message n'est pas très clair je sais, j'ai du mal à organiser tout ce que je voudrais dire.
J'espère qu'on comprend quand même deux-trois trucs au milieu.
C'est une émission-promo?
Juste l'impression de voir des gens qui s'ennuient (nous avec) et par chance pour eux, ils occupent un vide.
Bagel, la ferme ! Et inversement.
ça cause comme un ado de 12 ans qui jouerait à la bourse. Le premier scetch diffusé est à peu-près aussi drôle qu'une vasectomie en direct. Pas vu la suite, donc.
il existe pourtant des sites rigolos, comme http://www.nioutaik.fr/index.php/.
im'font peur ces têtes de noeuds ,au melon hypertrophié,déja entourés d'attachés de presse,désignés par 1 million d'ado prépubaires
défoncé au Red Bull et Knaki ball devant leurs écrans..
TF1 doit être rassurée ,y a du monde pour préparer "les temps de cervaux disponibles"
Je ne sais pas jusqu'où on peut aller dans l'exigence concernant le respect du droit du travail.
Daniel a sans doute raison de chercher à savoir si les figurants sont payés. Quelle réponse doit être apportée ? On a du mal à être catégorique.
Cette question m'en inspire une autre : puisque Daniel reconnait que les forums d'@si contribuent d'une manière non négligeable au fonctionnement de la boutique @si, devons-nous exiger d'être payés?
[large]Humour mortel à mort ?
Bon, avant il y avait le mécénat (au porte manteaux) ou des bourses (Fondations Truc Muche, Machin, ...) interressées ou pas.
Quelques artistes, toutes catégories, en ont bénéficié : J.S Bach, L. de Vinci, les photographes de la FSA, etc ...
Mais ici, c'est de la blague embedded par la pub.
Ils ne sont point dupes ?
Rigolos de tous bords, à force de jouer avec le Père Fouettard déguisé et Anal +, vous serez mangés tout cru (qui "LU" crût ?)[/large]
Encore une émission sur ce thème ?!

Vous êtes à court d'idées ?
Concernant la publicité, à la télévision déjà, certaines pseudo-vedettes apparaissent dans les publicités aux environs des programmes qu'elles animent.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.