52
Commentaires

Soutien au référendum ADP : les internautes à la peine

Ergonomie d’un autre âge, interface piégeuse et bugs à répétition… Lancé dans la nuit de mercredi à jeudi par le gouvernement, le site qui recueille les signatures en faveur d'un référendum contre la privatisation d'ADP est sous le feu des critiques. Face à l’inertie du gouvernement, les internautes s’entraident et assurent eux-mêmes le service après-vente.

Commentaires préférés des abonnés

La mobilisation autour du RIP pour ADP mérite beaucoup mieux que ces attaques faciles et ces procès d'intention gratuits.

Ceux qui font mine de trouver catastrophique l'ergonomie du site ne doivent pas souvent faire des démarches en ligne, que ça soit(...)

Ce n'est pas mal non plus, ça.


Je ne sais pas s'ils ne publieront que nom et prénoms. Enfin, ce sera toujours amusant de lire le nom d'un homonyme d'Emmanuel Macron signataire...

(...)

Petit point illustration : ce n'est pas J.P Marielle (en illustration du post de Nicolas Mathieu) mais Gene Hackman dans "The Conversation" par Coppola ("Conversation secrète"). 

Derniers commentaires

Hors de Twitter point de salut ? Pas un mot sur les presque 280 commentaires suite à l'article d'ASI "Jour J : Référendum Interruptus" ... c'est de la timidité ?

Et encore un grand merci aux sites gouvernementaux de la part de toutes les personnes mal ou non-voyantes qui sont dans l'incapacité de les utiliser. Ce mépris leur va droit au cœur.

Ce site est tellement grossier dans sa conception,qu'il devrait figurer dans toutes les écoles d'informatique comme la quintessence de ce qu'il ne faut pas faire pour être référencé et utilisé.

Si c'est là, la vision d'une France numérique, les Pierrafeu sont les bienvenus, ils se sentiront chez eux.

Ne manque que le pigeon voyageur pour transmettre le papyrus.


Quelques suggestions :

- réécrire le site en anglais ou en mandarin (sans traduction, bien sûr),

- demander le numéro de la carte d'adhérent de LRM,

- demander (si le soutien est pris en compte) une confirmation du soutien une semaine plus tard (on peut avoir changer d'avis),

- demander (si la confirmation du soutien est prise en compte) une confirmation de la confirmation du soutien une semaine plus tard (c'est quand même une décision importante),

- demander (si la confirmation de la ...


ou s'il y a trop de soutiens, prétendre qu'un hacker russe à pirater le site, qui devra au grand regret du gouvernement être fermé et annulé.


Ci-gît la démocratie

vérifiez aussi le téléchargement de la preuve de dépôt , faites une capture d'écran sinon la preuve s'efface dans les téléchargements ....surement un bug...

moi non plus, je ne suis pas inscrite sur les listes électorales, bien qu'ayant voté aux européennes (pardon : j'ai mis une - non : 2  virgules dans ma phrase...)

Start up nation, my ass !

Il faudrait aller plus loin et comparer notre interface de pétition référendaire à celle des suisses.


On ne peut pas dire que lemonde ait  beaucoup médiatisé le lancement de la pétition. Quand aux JT, je n'ai pas suivi.

J'aimerai bien comprendre pourquoi le ministère de l'intérieur doit valider ou rejeter les soutiens (dans les 5 jours), que peuvent-ils bien verifier? Et aussi pourquoi demandent-ils l'adresse email qu'ils ne semblent pas utiliser?

Personnellement je n'ai eu aucun problème pour remplir le formulaire.
MAIS


Je trouve absolument scandaleux :

- qu'on ne reçoive pas de mail de confirmation avec le pdf de récépissé

- qu'on doive attendre 5 à 7 jours et vérifier NOUS-MÊME avec un code à 20 chiffres et lettres (!!) pour voir si notre vote a été pris en compte.


Ça, c'est très clairement délibéré car c'est hyper simple à coder, cette démarche supplémentaire est vraiment de mauvaise foi.


voilà la réponse à ma demande de consultation des votes 


"Aucune information relative à ce numéro de récépissé n’a été trouvée.

Les raisons peuvent en être les suivantes :

  • le numéro de récépissé est erroné.
  • Le soutien est en cours de traitement. Le ministère de l'intérieur dispose d'un délai de cinq jours entre l'enregistrement de votre soutien sur ce site internet et sa publication sur la liste publique des soutiens). Ce délai peut être étendu à 7 jours sous certaines conditions (Soutien Papier)."
  • j'ai voté hier
  • patience et longueur de temps............!!!!
  • vous avez vu la longueur du numéro de récépissé !!! 22 lettres ou numéros et tirets 

A soutenu!

Je viens de signer et je l'ai fait en 2 min 30 max.

Certes ce n'est pas super ergonomique mais ca va encore.


Aucun souci avec les noms de communes, une liste déroulante apparait à chaque fois... (Et pourant j'ai des espaces ou des tirets)


Le plus choquant c'est plutôt la "non publicité" de l'existence de ce site.

Alors, je ne suis pas le dernier à critiquer le régime, et il est toujours soulageant d’ironiser, mais pour le coup, le site me semble conforme à ce qu’on trouve dans à peu près tous les services en lignes « .gouv »


Ça a juste été développé à la va-comme-je-te-pousse par des sous-traitants mal payés. Comme tout le reste.


Bon sinon, à voté.

Hackman pas Marielle !

Sinon moi ça a marché du premier coup :)

Les sites web de l’éducation Nationale aussi datent des années 90.

Ce n’est pas une conspiration mais un manque d’investissement.

a voter, assez facilement et sur mon smartphone 

la galère occasionné par ce "3615 référendum" ne fera que rajouter du plaisir et de la saveur à la mine décomposé du p'tit manu quand le quota de signature sera atteint...

par contre c'est nase qu'il n'y pas de compteur pour voir ou on en est...on va pas pouvoir sabrer le champagne lorsque le compte sera atteint... :/

Je ne comprends pas la nécessité de divulguer son nom pour le soutien à un référendum. Peut-on imaginer un instant un vote sans isoloir et sans anonymat. Je considère cette actuelle procédure attentatoire à la liberté  d'expression.

C'est là que l'informaticien en chef Mounir aurait été utile … il n'a pas dû être remplacé….

je viens de le remplir, ça a fonctionné, par contre les codes postaux accolés aux noms de villes ne sont pas les bons.

c'est incroyable. c'est des listes qu’ils ont en interne en de nombreux exemplaires. je me demande si ça n'est pas pour invalider ma participation.

"Le service de vérification est actuellement indisponible, veuillez ré-essayer plus tard. "

Pour moi, ça a plutôt bien marché: et pourtant j'ai fait ça depuis mon téléphone, et je n'étais pas très optimiste sur mes chances de succès, vu que je suis inscrite sur une liste électorale à l'étranger. A part le double Captcha ridiculement long où j'ai dû m'y reprendre à deux fois à chaque fois, ça a fonctionné.

Et une voix de plus :)

Ce n'est pas mal non plus, ça.


Je ne sais pas s'ils ne publieront que nom et prénoms. Enfin, ce sera toujours amusant de lire le nom d'un homonyme d'Emmanuel Macron signataire...

Je viens de le faire et ça m'a pris 20s...


L'essentiel des problèlme semboient venir de l'engorgement, ça va se diluer tout seul, et de ceux qui veulent faire coller le numero de commune avec le code postal. Pour ceux-là, faut juste se détendre : si ça passe c'est bon, tranquille...

Petit point illustration : ce n'est pas J.P Marielle (en illustration du post de Nicolas Mathieu) mais Gene Hackman dans "The Conversation" par Coppola ("Conversation secrète"). 

La mobilisation autour du RIP pour ADP mérite beaucoup mieux que ces attaques faciles et ces procès d'intention gratuits.

Ceux qui font mine de trouver catastrophique l'ergonomie du site ne doivent pas souvent faire des démarches en ligne, que ça soit auprès du secteur public comme du secteur privé. 

Vous voulez voir de vraies catastrophes ergonomiques ? Allez visiter le site de l'ANTS. Ou encore mieux : l'espace client du d'Orange !

www.referendum.interieur.gouv.fr n'a pas été conçu pour mettre des bâtons dans les roues des pétitionnaires. 

Il n'a tout simplement...pas été conçu ! C'est à dire que les développeurs se sont simplement contentés de lister les données à faire saisir par l'utilisateur, créer un champ de formulaire pour chacune et basta. Input > Output, point barre.

D'où le jargon administratif imbitable.

D'où l'aide à la saisie soviétique.

D'où aucune instruction claire ni aucun feedback.

Cette interface est du niveau d'un test de faisabilité. Un grand classique dans le domaine qui a été manifestement oublié par nombre d'internaute grâce aux progrès en la matière imposés par l'UX Design des applis mobiles.


Quant au problème de disponibilité en début de journée il me semble pas très différent des mêmes soucis de scalabilité que rencontrerait n'importe que quel service commercial à son lancement. Encore ici pas de quoi hurler à la volonté du gouvernement de dissuader les citoyens de s'exprimer, surtout s'ils disposent de 10 mois pour signer !

Et vous vous attendiez à quoi ?

quand on n'a pas envie de faire quelque chose, on le bâcle...


ben voilà, ils ont bâclé


perso j'ai réussi à saisir mes données du premier coup (un fois que le site a enfin été en service), mais:

- à condition de mettre un tiret entre chaque mot pour le nom de ma commune

- de taper le nom de ma commune de résidence et pas son code postal

- de taper mes prénoms sans virgule, et je n'ai mis aucune majuscule sans que le site ne me refuse

- d'avoir une adresse mail

- de faire bien gaffe pour le code du lieu de délivrance de ma carte d'identité (999 et pas 99 alors que ma carte d'identité m'a été délivrée dans un consulat à l'étranger)

- de bien regarder où se trouve la minuscule case "je soutiens", au dessus du bouton "suivant"

- de s'armer de calme et de patience pour lire les différentes infos relatives à l'acceptation/refus de mon soutien, aux recours possibles..etc


par contre pour la page de suivi des soutiens (sans compteur!!!!!!!), j'ai laissé tombé c'est incompréhensible. 


et globalement, on a un peu le sentiment de jouer à la roulette russe quand on clique sur un lieb: on ne sait pas ce qu'il va ouvrir, ni où on est quand on a ouvert une page...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.