Soutien au référendum ADP : les internautes à la peine
article

Soutien au référendum ADP : les internautes à la peine

Réservé à nos abonné.e.s
Ergonomie d’un autre âge, interface piégeuse et bugs à répétition… Lancé dans la nuit de mercredi à jeudi par le gouvernement, le site qui recueille les signatures en faveur d'un référendum contre la privatisation d'ADP est sous le feu des critiques. Face à l’inertie du gouvernement, les internautes s’entraident et assurent eux-mêmes le service après-vente.

Le compte à rebours a débuté. 9 mois. C’est le délai pour atteindre les 4,7 millions de signatures nécessaires à l'organisation d'un "référendum d'initiative partagée" sur l'avenir d'Aéroports de Paris.  C’est peu dire que le top départ tant attendu connaît quelques soucis à l’allumage. A peine lancé par le gouvernement, le recueil des signatures via le site www.referendum.interieur.gouv.fr, qui doit permettre auxcitoyensinscrits sur les listes électorales de soutenir l’initiative du référendum, est déjà sous le feu des critiques. 

En cause ? Les difficultés rencontrées en ligne par les internautes pour aller au bout de leurs démarches. Alors que le recueil des signatures électroniques a débuté dans la nuit de mercredi à jeudi, l...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.