17
Commentaires

Sondage "volé" : La Tribune dénonce un "acte de piraterie"

Pour la seconde fois en un an, le quotidien régional Midi Libre a publié un sondage commandé par La Tribune à l'Ifop avant même que le média économique n'en annonce les résultats. Cette fois-ci, La Tribune et l'institut de sondage ont annoncé qu'ils portaient plainte, tandis que Midi Libre fait le mort. Explications.

Commentaires préférés des abonnés

On s'en fout! Les sondages avant les élections participent à la manipulation de l'opinion.

Cela devrait être interdit.

Le journal "la Tribune" est furieux de payer un sondage utilisé avant eux par le Midi libre qui ne l'a pas payé. Leur protestation est compréhensible de même que le dépôt de plainte.

Alors, la Tribune, on commence à comprendre les conséquences des dés(...)

D'abord, un peu d'autopromotion, ça ne mange pas de pain.


Ensuite, j'éprouve une sorte de délectation à constater que La Tribune et Midi-Libre se disent des mots doux sous prétexte de vol d'information sur l'es intentions de vote (sic).


Comment peut-on(...)

Derniers commentaires

Le journal "la Tribune" est furieux de payer un sondage utilisé avant eux par le Midi libre qui ne l'a pas payé. Leur protestation est compréhensible de même que le dépôt de plainte.

Alors, la Tribune, on commence à comprendre les conséquences des désagréments des passagers clandestins. On peut faire la comparaison avec les paradis fiscaux de l'UE : dépouiller les autres parce que c'est rentable (dumping fiscal ou social). Il y a fort à parier que la plainte aboutisse et que le Midi libre soit condamné, si ce n'était pas le cas (bien que Dupond-Moretti ne soit plus avocat en fonction), certains vont peut-être comprendre que la concurrence de tous contre tous, type start-up nation, n'apporte rien au bien commun. Au final, la presse, les consommateurs, les travailleurs, les retraités, etc..., la grande majorité de la population en fait, a tout à perdre.

Boris qui ? Ah , l'autre...

D'abord, un peu d'autopromotion, ça ne mange pas de pain.


Ensuite, j'éprouve une sorte de délectation à constater que La Tribune et Midi-Libre se disent des mots doux sous prétexte de vol d'information sur l'es intentions de vote (sic).


Comment peut-on voler de l'information ? 

Je croyais que c'était un bien public ?

La santé c'est aussi un bien public, et donc vous vous barrez de chez votre médecin en courant au moment de la payer ?  ...

Je suis bouleversé par la cohérence de cette argumentation.

Par curiosité, à quoi faites-vous référence, exactement, lorsque vous écrivez que l'information est un bien public ? Votre numéro de carte bancaire et les données annexes permettant de l'utiliser en ligne sont aussi de l'information. Les considérez-vous comme un bien public ?

C'est gentil de m'aider à paraître moins con que je suis en réalité.


J'interviens sur un article qui parle de vol d'information reproché à un organe de presse par un autre organe de presse. 


Je continue ou vous avez compris ?

Je continue ou vous avez compris ?


Non, désolé, je dois être un peu c... ;-).


Juste pour m'aider à comprendre prenons un instant une situation différente mais qui pourra m'éclairer. Imaginons que vous soyez journaliste "libre lance", que vous dépensiez beaucoup (par rapport à vos moyens) pour un article - de l'information, donc - et que cet article soit récupéré puis publié par quelqu'un d'autre. Considéreriez-vous dans ce cas que cette information est un bien public et qu'il n'y a donc rien de répréhensible ? Ou bien trouveriez-vous que le procédé est malhonnête ?


Toujours pour mon éducation personnelle, pourquoi un sondage payé en monnaie sonnante et trébuchante par son commanditaire - bien qu'étant de l'information - devrait-il être considéré comme un bien public que chacun peut s'approprier ? Indépendamment de ce que je pense des sondages politiques (pas beaucoup de bien) il me semble que si la Tribune paye pour l'exclusivité d'un sondage et qu'un autre organe de presse lui coupe l'herbe sous le pied il y a préjudice. Vous n'êtes pas d'accord ?

Non.


Mon numéro de carte bancaire et les données annexes sont de données, personnelles.


J'ai un peu la flemme de vous faire un petit rappel des différences entre données et information.


D'autant plus la flemme que c'est totalement hors sujet.

Je vous dois des excuses. Mon métier intègre pour une bonne part la théorie de l'information et la science du traitement des données. J'ai donc, par biais professionnel, interprété "information" comme je le fais tous les jours. Pour moi un 1 plutôt qu'un 0 c'est de l'information. Le sondage de La Tribune est une donnée qui comporte beaucoup d'information selon ce sens. Idem pour votre numéro de carte bancaire.


Je comprends à votre réponse (j'espère ne pas me tromper) que pour vous l'information c'est ce qu'on entend à la radio ou qu'on écouvoite à la télé à l'heure dite "des informations" (les "news" disent les anglophones), ou encore qu'on lit dans les journaux. Désolé du quiproquo et désolé aussi de vous avoir excédé.


Il n'en reste pas moins que je trouve malhonnête, si elle est avérée, la pratique de Midi Libre et que j'ai du mal à comprendre votre position. Mais puisque la discussion vous pèse je vous propose de l'arrêter là.

Quand je discute avec certains, la discussion ne me pèse pas. Étonnant, non ?


J'accepte vos excuses, qui n'ont pas lieu d'être et je suis tout à fait désolé de m'être mal fait comprendre.


Pour avoir il y a bien longtemps trempé mes pieds dans le bain "informatique", je sais que le partage entre données et information est l'objet d'interrogations et de luttes de pouvoir.


Si vous cherchez dans un dictionnaire la traduction en anglais de "informatique" vous obtenez "data processing" traitement des données. 


En effet le (mal)traitement des données produit de l'information.


Alors ? c'est les anglais (traitement des données ) ou "nous la France"  qu'a raison ?


J'ai bien peur que ce soient les anglais.


C'est un sondage, ce n'est pas de l'information.

On s'en fout! Les sondages avant les élections participent à la manipulation de l'opinion.

Cela devrait être interdit.

Pour s'informer sur les régionales, Wikipedia demeure une bonne ressource .

Peut-être que la fuite vient de l'Ifop? Ou alors La Tribune n'a rien appris de la précédente affaire...

(je ne valide en rien la façon d'opérer de Midi Libre indépendamment de la façon dont il a obtenu les informations.)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.