15
Commentaires

SNU : le gouvernement a oublié le droit à l'image

En acceptant d'être filmé pour une émission sportive, un rugbyman des Pyrénées-Orientales était loin de se douter qu'il deviendrait un "meme" viral et qu'il figurerait dans une campagne de communication sur le Service national universel... sans que l'État ne lui demande son accord au préalable.

Commentaires préférés des abonnés

Je ne me suis pas complètement renseignée sur le SNU, mais de ce que j'en ai compris, c'est une honte, sa mise en place coute une blinde (pas comme s'il n'y avait pas besoin d'argent pour d'autres choses et déjà avant le covid), pour quoi ?

Ma fille a(...)

Approuvé 4 fois

Le droit à l'image c'est comme le consentement pour le sexe. Le demander deux heures après c'est radicalement différent que de le demander deux heures avant.

Approuvé 3 fois

Où est l'information, pour ceux pour qui il y a trop de texte :

-par défaut, l'état ne respecte pas le droit à l'image = la loi

-il faut que des internautes soulèvent le problème pour qu'ils se rendent compte qu'ils ont oublié un truc = la loi

Conclusio(...)

Derniers commentaires

Voici le lien de la video originale (pour les curieux): https://www.dailymotion.com/video/xr0e3k

Sacrément cool avec son droit à l'image le rugbyman, c'est chouette !

J'espère que Benjamin Griveaux affichera la même décontraction avec sa propre vidéo virale... 

"sans que l'État ne lui demande son accord au préalable. "


mon dieu c’est une affaire d’état !! 

bon c'est pas encore du Mediapart mais il faut se satisfaire des petites choses. 

Au final c'est Gabriel Selva qui a le mot juste dans sa conclusion, beaucoup de bruit pour rien, espérons juste que ca n'aura pas de conséquences pour les petites mains. on a la mesquine satisfaction de voir la hiérarchie de la com étatique se débattre mais ca reste une tempête dans une molécule d'eau.


Par contre il y a probablement un vrai sujet de fond a creuser sur le droit a l'image,  c'est un peu la fete du slip de ce cote sur internet et les reseaux sociaux. vous l'aviez il me semble en partie traitée lors d'un article sur la reprise illicites des vidéos YouTube de taranis news par les médias mainstream mais ça mériterait une couverture plus large.


Le scandale d'État est donc que l'accord ait été demandé deux heures après et non pas deux heures avant. Bon. Nos abonnements à ASI mériteraient peut-être de meilleures "enquêtes" ? Et des titres moins sensationnalistes... Vous ne lisez sans doute pas les commentaires mais demandez-vous peut-être quel est l'enjeu de vos papiers avant de les écrire. Autrement dit, où est l'information ?

L'information? Un exemple de plus que ce gouvernement ment par omission et pratique la langue de bois. Un petit rien certes, mais exemplaire d'une certaine pratique d'enfoiré.

Où est l'information, pour ceux pour qui il y a trop de texte :

-par défaut, l'état ne respecte pas le droit à l'image = la loi

-il faut que des internautes soulèvent le problème pour qu'ils se rendent compte qu'ils ont oublié un truc = la loi

Conclusion sous-entendue : c'est craignos que le gouvernement ne soit pas sensibilisé à... la loi.


@ASI : pensez à faire plus court, certains de vos lecteurs s'y perdent. Passez au tweet...

Le droit à l'image c'est comme le consentement pour le sexe. Le demander deux heures après c'est radicalement différent que de le demander deux heures avant.

Top !

Lien rag et kusto, approuvé 

(même si ça peut paraître anecdotique à certains)

Pas de repos dominical pour les braves. Bon je rigole mas je viens quand même voir le site le dimanche, ce que je ne fais pas pour les supermarchés. Contradiction quand tu nous tiens.

Je crois que j'ai compris le principe du même : "image ou vidéo sortie de son contexte d'origine afin de la reconditionner dans un but humoristique et/ou propagandiste "

J'ai bon?

 

Je ne me suis pas complètement renseignée sur le SNU, mais de ce que j'en ai compris, c'est une honte, sa mise en place coute une blinde (pas comme s'il n'y avait pas besoin d'argent pour d'autres choses et déjà avant le covid), pour quoi ?

Ma fille a 15 ans et pourrait être concernée, un mois avec lever de drapeau et chant de Marseillaise, un mois où on ne va pas demander de réfléchir, ça reste l'esprit et l'encadrement militaire et 16 ans, ce n'est pas comme si les jeunes n'étaient pas encore super malléables...


J'avais entendu cette interview de Sarah El Haïry, qui était lamentable de langue de bois : https://www.youtube.com/watch?v=tzAFBqDboXo


Tribune du Monde sur le sujet : https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/08/service-national-universel-les-jeunes-aspirent-a-autre-chose-qu-a-un-certificat-de-conformite_6028876_3232.html

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.