112
Commentaires

Sans cagoules

Derniers commentaires

qui te parle de ce pauvre Princen? Que de tps perdu! Va voir le texte Edvige, et, si tu rigoles encore, enlève la plumme que tu as sous le pied.

Dom
ce qu'il y a de bien dans notre DEMOCRATIE,c'est le citoyen qui finance son flicage,il y a un autre mot?
En ma qualité (j'insiste sur le mot "qualité") d'ancien journaliste, permettez-moi d'applaudir à votre réaction. Rien de tel que de braquer les projecteurs. Et puis, d'ailleurs et finalement, quoi d'étonnant à cet abonnement ? Considérons-le tout simplement comme l'un des premiers fils de la toile d'araignée tissée par les Sarkolandais autour de nos "libertés". Ce n'est qu'un début et ceux qui prennent actuellement cela bien à la légère pourraient, un jour, trouver la prison trop exigüe.
Maman @si ,raconte-moi encore l'histoire du loup dans la bergerie...
Dommage qu'on ne reçoive pas une jolie cagoule des "cigares du pharoaon" avec l'abonnement à @si !
;o)
GRACE A NOUS ..................... VIVE VOUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Comment ça, Daniel, on peut pas vous virer, nous ? Ah, j'avais pas compris ça, je joue plus, alors, je reprends mon abonnement !
Vraiment content d'avoir un invité de cette qualité parmi les @sinautes. Heu ! Non ! Pardon ! Les @sinautes écrivent, ce qui n'est pas le cas de ce bon Monsieur... Il observe, lui, le carnet à souche en bandoulière et le bic décapuchonné, la langue tirée... !

Ses diplômes me scotchent, moi qui n'ai eu le Certif qu'à la quatrième tentative et après avoir accepté les privautés de l'inspecteur d'Académie (Il y a toujours un moment où il est indispensable de comprendre qu’entre coucher et réussir il faut choisir, choisir l’un pour avoir l’autre…)

Comment peut-on avoir autant de diplômes, c'est pas humain, c'est réservé aux génies, je suppose, aux extra-terrestres...

Trêve de plaisanterie, je suis surpris que les réactions soient aussi modérées face à cette intrusion à visage découvert :

Nous assistons depuis quelques mois à l'installation d'un flic derrière chaque arbre et chaque pylône, assisté d'une équipe de trois ou quatre durs, armés jusqu'aux dents, prêts à porter main forte en cas de résistance du prétendu contrevenant habilement piégé par le traquenard ou l'embuscade...

Quel autre rôle Monsieur Princen joue-t-il ? (je mets son nom à dessein afin qu'il trouve vite mon post impertinent grâce à ses talents d’informaticien familier du « ctrl+f »)

Aucun ! Il est posté en embuscade au bord des chemins d'Internet dans l'espoir de planter l'andouille qui aurait le culot de traiter notre modeste président d'une façon inconvenante (je me demande soudain si “modeste” est acceptable, enfin on pourra toujours plaider que sa taille n'est pas des plus élevées...)

Élevons le débat une seconde (si j’ose dire) : un pouvoir qui joue son rôle et gère le pays qu'il a en charge n'a besoin d'aucun de ces artifices :

- Inutile de déployer des moyens qui ne sont plus à notre portée depuis longtemps pour sauver la vie des usagers des routes en les harcelant jour et nuit avec pour unique objectif de leur faire les poches en se permettant accessoirement de les traiter comme des chiens galeux...

- Inutile de publier sa vie privée de rêve pour faire oublier que la vie du peuple devient un cauchemar, selon les règles ultra-simples de l'arithmétique à l'usage des écoles primaires l'argent dépensé par tous ces happy few n'est plus dans la poche du Français moyen. Par quel miracle ? La fiscalité, mon bon monsieur... La fiscalité vous dis-je !

- Inutile de tenter de faire croire qu'on a participé à la libération d'Ingrid Betancourt quand on s'est contenté de promouvoir le CD de sa petite femme...

- Inutile de prétendre que l'on fait de la défense des droits de l'homme la priorité de son mandat quand on se jette comme un petit garçon impatient sur la cérémonie d'ouverture des J.O. et qu'on reçoit des dictateurs sanguinaires comme des héros... (Zut ! Je vais finir comme PPDA, moi !)

- Inutile de mettre des talonnettes quand on se fait envoyer dans les cordes par un simple ambassadeur qui vous intime l'ordre de ne pas recevoir le Dalaï Lama...

J'en oublie tellement que j'en ai honte !

Mais je vais vous livrer un scoop : la France me dégoutte à un point tel que je vais la quitter dans les douze mois qui viennent et si possible avant.

Pas une grosse perte ? C'est selon ! Mon percepteur m'aimait bien (il oubliait de m'envoyer ses vœux mais ces gens-là n'ont pas d'éducation), l'URSSAF à laquelle j'adresse largement plus de 100.000 € de cotisation patronale annuelle s'en foutra comme d'une guigne, 0,1% de plus sur tous les blaireaux encore disponibles compenseront très largement ma disparition... Ne parlons pas du GARP, et des innombrables parasites accrochés à mes basques qui devront trouver d'autres dupes...

Si mes malheureux concitoyens sont disposés à servir de paillasson à une administration ivre de son pouvoir et qui a totalement perdu la tête je peux le comprendre (comment faire, en effet ?) Mais je ne compte pas me joindre au triste bataillon des soi-disant coupables : mon départ pour l'Asie du Sud Est est pour un avenir très proche… J’échange un pays que j’aimais - mais qui est fini - contre un pays que j’aime et qui émerge avec tous les bonheurs que je vous laisse deviner ou imaginer…

Le rôle de pigeon n’est pas pour moi, cocu sans doute, mais pas content, absent plutôt !

J’ai dérivé, j’en conviens - c’est le sort des petits bateaux portés par des flots tumultueux - mais l’apparition de Monsieur Princen (dont le prénom ne m’inspire aucune indulgence) avec ses radars-jumelles-laser (objets très onéreux acquis grâce à mes impôts) braquées sur ce que j’ai le culot d’écrire sur le net et qui pourrait porter ombrage à son patron me persuade qu’il est plus que temps de se mettre à l’abri de gens dont l’unique objectif est de faire fuir les riches, de dépouiller les classes moyennes et d’expulser ceux qui ont eu le culot de se glisser en France pour vider les poubelles pleines de cadavres de bouteilles de Dom Pérignon péniblement ingurgitées par les invités des ministères dans les petits matins blêmes et frisquets de l’hiver parisien (on suppose volontiers que les enfants de Monsieur Princen - et ceux de ses innombrables confrères conseillers du pouvoir - reprendront le flambeau et la benne à ordures dès que ces places enviables seront enfin libérées par les usurpateurs qui ont le grossier culot de les occuper…)

Il est temps de conclure, j’ai été trop long déjà ! Mon mépris pour les imbéciles est sans borne : parvenir à faire fuir un type dans mon genre pour lui piquer le montant de quelques amendes injustifiées en oubliant que j’en aurais payé incroyablement plus (presque de bon cœur) si j’étais resté, c’est d’une telle nullité que ça ne mérite même pas le SMIC, plutôt la porte, sans indemnité !

Au fait combien Monsieur Princen est-il payé grâce à mes impôts (et à mes amendes), pour me surveiller ? Et à combien de journaux et de sites payants s’est-il abonné, à mes frais et aux vôtres pour surveiller les désagréables qui ont le mauvais goût de ne pas adhérer aux bling-blingueries de l’Elysée et de ses sponsors (Bouygues, Lagardère, Arnault…)

Et pour conclure, a-t-il conscience qu’il reste à peine plus de 30% de citoyens pour approuver cette politique pathétique ? Compte-t-il poursuivre 70% de mal-pensants ? Aider son patron à remonter la pente (bonne chance) ?

45.000.000 de gens en prison, je vais investir dès demain dans la construction ! Depuis l’Asie, on n’est jamais trop prudent !

Allons j’ai fini d’être désagréable, je comprends très bien qu’on ne soit pas gêné de vivre aux frais du contribuable pour ne rien faire d’utile à la communauté, c’est très à la mode depuis quelque temps, il faudrait être bien nigaud pour se priver d’en croquer ! Le contribuable a les moyens de payer, ses enfants et petits enfants ne manqueront pas de solder ce que celui d’aujourd’hui aura rechigné à régler, le pingre…

Il y a pourtant une piste que j’ai négligé d’explorer : peut-être Monsieur Princen est-il chargé d’expliquer à Monsieur Sarkozy (j’y mets les formes !) ce qui déplaît aux Internautes dans sa politique et sa façon de faire, pour qu’il adapte son action, pour qu’il change son fusil d’épaule, se parjurant chaque jour davantage… Dans ce cas je suggère une interruption du contrat : il est impossible que Monsieur Sarkozy remonte la pente du désamour !

Quel que soit le talent de Monsieur Princen dont rien ne prouve (hormis ses impressionnants diplômes) qu’il soit tellement grand !

P.S. : Ne prenez pas ombrage de mes rodomontades, Monsieur Princen, je suis un simple zéro qui répondra très vite à vos souhaits en quittant la France, puisque vous avez décidé de la vider de sa substance et de son humanité… Malgré mon inculture évidente je suis un admirateur et un familier de “l'Art de la Guerre” de Sun Tzu, si – ce que je n’ose imaginer – vous n’avez pas fait de cet ouvrage votre livre de chevet je ne saurais trop vous le recommander, ses richesses tactiques sont pratiquement inépuisables et vous seraient fort utiles pour vous accrocher à votre branche !

***
Je viens de lire tous les commentaires de l'article.

Je reste stupéfaite que certains @sinautes-internautes aient la trouille qu'on récupère des infos sur eux via le ouebe. En effet, cela peut être gênant si on a des choses à cacher au monde entier. Fallait réfléchir avant d'aller s'inscrire sur des sites divers et variés.

Si on n'a rien à cacher au monde entier, on s'en moque et on continue à surfer, commenter, s'exprimer sur ce qui nous plaît et nous déplaît.

Je réitère mon commentaire d'hier soir : Nicolas Princen a-t-il payé son abonnement avec sa carte bleue personnelle ? A-t-il payé 30 euros, 12 euros ou bien est-il exonéré ?

Enfin, je ne vois pas pourquoi certains paniquent. Particulièrement ceux qui signent leurs commentaires par des pseudonymes !

Faut prendre Internet comme la vraie vie, la réelle où on a en face de soi des gens à qui on peut tout dire ou ne rien dire. Ne nous planquons pas derrière des pseudos, signons de nos prénom et nom ! Soyons des citoyens, des vrais, des-qui-ont-peur-de-rien-ni-de-personne !

SANS CAGOULES !!!
Daniel,
Un abonnement de plus ne me dérange pas évidemment, mais ce princeps ou princen (je ne sais plus) aura peut-être accès à nos fiches personnelles, vous savez notre vrai nom, notre adresse, notre mail, etc. Et voilà, on sera tous fichés avec toutes le conséquences que cela peut avoir... Certains vont dire que je suis parano, mais au fond c'est tellement courant.
Moi je suis un peu corse (par ma grand-mère) , je peux la garder , ma cagoule ? ;-]
J'avoue, votre annonce me fait un peu violence car nous avons un nouveau pion pour la rentrée des classes.

La récré va-t-elle être supprimée ?

L'honorable @sinaute de grande qualité qui vous/nous fait l'honneur de s'abonner comme tout citoyen libre, c'est formidable.

Mais son métier est de surveiller le net dans lequel nous trempons bel et bien bête.

A la moindre réponse de cet illustre @sinaute c'est la statue du commandeur qui va me parler, sa voix va résonner comme dans un mégaphone et ses mots vont transpercer l'écran de mon PC comme des balles de revolver !

Je vais trembler et me sentir moins libre.

Dommage !

En ce mois de juillet on bronze aussi la liberté.

Bon, je plaisantes un peu, beaucoup...
Je ne comprends rien à toutes ces plaintes... les gens aiment bien se prendre la tronche pour pas grand-chose on dirait.
Il aurait peut-être mieux valu que ce monsieur s'inscrive sous une autre identité : ça aurait au moins évité tout ce grabuge (pour pas grand-chose).

Anthony [ un autre blog est possible ]

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

ce n'est pas la franc maçonnerie ici, il n'y a pas de "casting" à l'entrée enfin...

2 suggestions pour notre nouvel abonné qui pourra transmettre à Saussez (com gouvernementale): changez les slogans en

1/ travaillez plus pour vivre moins

2/ vous êtes impatients... d'être en 2012: nous aussi!
Vous êtes p**** Daniel !
Vous avez raison et vous nous prenez pour des C... !
Madeleine

edit du webmaster : stop les insultes sur le forum svp !
Mais vous allez arrêter vos jérémiades, oui ? Ce brave garçon a bien le droit de s'abonner à ce qu'il veut, le Gouvernement n'a pas encore supprimé ce droit, et il n'est pas là pour censurer la rédaction ou publier des articles de propagande.

Enfin, je suis tout de même étonné que personne n'ait encore posté de références sur le retour du sixième ou huitième Reich en gras, majuscule, [color=red].
On a bien rigolé sur l'autre sujet ( enfin, certains ) mais c'est parti en suppositions plus folles les unes que les autres... Il ne faudrait pas donner à ce monsieur plus d'importance qu'il n'en a...
Il n'a bien sur aucun pouvoir de nuisance sur le site ou les forumeurs, il doit simplement dégager des " tendances " sur l'opinion que les gens ont à propos de Monsieur Bruni et la politique de son gouvernement ( sur qu'il ne sera pas déçu ici ).

En ce qui me concerne, ça ne changera rien à mes commentaires et je ne pense pas non plus que Daniel Schneidermann change le contenu de ses chroniques ou la ligne éditoriale du site ( on n'est pas chez Lagardère...)

De plus, Monsieur Princen doit bien se marrer en lisant l'avalanche de commentaires sur son inscription... Faut pas le prendre pour un abruti, je pense que le fait d'apparaitre en pleine lumière est tout à fait volontaire de sa part ...
Et puis, reste toujours la possibilité que le décryptage des médias l'intéresse comme nous... Allez savoir.


Et puis, reste toujours la possibilité que le décryptage des médias l'intéresse comme nous... Allez savoir.


On parlerais plutôt de cryptage si possibilité il y avais haha
La volonté d'apparaître en pleine lumière est évidente : pas de faux nom, mais le vrai, celui que tout le monde connaît, avec les vrais informations associées.
Et hop, la tentation immédiate de faire un papier sur le sujet. Compréhensible, légitime, pour tous les @sinautes, et pour tout le monde en général.
"Nous vous suivons de près et nous voulons que vous le sachiez"

Soit.

La manœuvre est à l'image du président : avancer en pleine lumière, et faire passer des choses si énormes que personne n'y croit, ou tombe des nues. Comment contester ?
Face à l'habileté du personnage, son intelligence d'orateur, son populisme extravagant, ses mots simples, ses évidences balancées à tout bout de champ.
C'est ainsi qu'un an après l'élection N.S. peut affirmer, pas en off, non non, mais en public, que désormais lorsqu'il y à une grève... vous connaissez la suite.

Au delà de l'aspect Big Brother de l'affaire (we're watching you), le fait de jeter son masque révèle ce fameux changement en profondeur, que Sarkozy appelle de ses vœux depuis qu'il est en politique. Tout le monde s'excite sur son omniprésence, son omnipotence, sa constante surveillance, mais il y a comme quelque chose de bizarre, comme si la lutte était déjà perdue. Nous nous révoltons tous sur le forum, parfois les mots dépassent même la pensée, les convictions sont là, la provocation aussi, les idées, fortes. Personne ne veut laisser tomber. Les chroniques de Judith Bernard, idéologiquement chargées, pleines de valeurs (ah, le gros mot...) sont plébiscitées, lues, commentées. Les prises de position de Daniel Schneidermann suivies avec passion, contestées parfois, toujours discutées.

Pourtant de l'ensemble se dégage une impression d'énergie dispersée, de combat perdu d'avance. Je suis pessimiste c'est vrai. Paradoxalement je suis convaincue qu'il ne faut pas baisser pas les bras. Mais je sais bien que si l'on crie et s'insurge, c'est avec la conscience aiguë que tout le monde ou presque se fout de tout.

C'est ça en fait, la conséquence du changement, "on s'en fout".
Quant au symptôme du changement, il se manifeste dans cette manière d'avancer à découvert, regardez je vais vous avoir, vous le savez, mais vous tomberez quand même dans le panneau, il est là, tout proche. Head On, droit dans le mur, pour paraphraser Fatih Akin.

On n'essaye plus de cacher qu'on fait de la propagande, on ne cache plus qu'on surveille, on se moque ouvertement des droits collectifs qui protègent les travailleurs, on vote des lois qui favorisent les gens fortunés de manière outrancière, mais fait croire que la banqueroute du pays est dûe aux régimes spéciaux. C'est énorme, improbable, défie toute logique, on le sait, mais on l'affirme, le scande, le hurle sur tous les tons, accompagné de formules imagées, de sourires carnassiers, de croissance que l'on ira chercher avec les dents, le tout enrobé d'une vulgarité sans limites, de montres patek et vacances de milliardaires, de consumérisme marital et parades nuptiales, le tout dans le mépris des pauvres, des "petites gens" et pire, dans l'indifférence quasi générale.

Parce qu'à faire la liste des changements et des lois votées depuis un an, il est inconcevable que le pays n'ait pas déjà implosé sous la pression sociale et les cris d'injustice.
Une caricature, cet homme est une caricature.
Qui le sait, le revendique, le porte haut, comme un coq en basse cour. Seul, et puissant.

Il a raison lorsqu'il affirme que la France aujourd'hui ne mesure pas la profondeur du changement qu'elle est en train de subir. Après tout, on s'en fout, n'est-ce pas ?
Nicolas Princen, bienvenue, je vous souhaite que la prise de pouls vous reste en travers de la gorge.
Vous vous réveillerez peut-être du cauchemar professionnel dans lequel vous vous êtes vous même plongé.
C'est beau, c'est profond... C'est du Didier Gustin non ?
Je suis lyrique comme une collégienne, certes.

Mais dites donc, vous n'avez pas l'impression d'exagérer pas un peu non ? C'est quoi cette critique sans arguments ?
Aller, faites un petit effort.
Oui j'exagère histoire de plaisanter car à mon sens le débat glisse. Je me moque de l'inscription de l'oeil de l'Elysée comme d'autres, il n'est même pas un grain de sable dans le flicage de l'internet et en disserter n'a aucun intérêt. Ce qui me pose problème comme à plusieurs ici, c'est d'en faire une chronique tout simplement et de plus ou moins s'en vanter. Daniel parle beaucoup de Buzz en général, il espérait peut être que sa chronique en ferait et que son info serait reprise par d'autres sites sous le titre "le flic du net est déjà au travail" ce qui arrivera probablement... Et pour s'enfoncer encore plus, il rédige une seconde missive empreinte de prosternation, de pseudo incompréhension et de démagogie complète... Daniel carresse, gronde, carresse un peu tout le monde dans sa deuxième chronique. Il faut croire que la vérité universelle lui appartient. J'en doute.
Les règles du forum s'appliquent à tous, à vous comme aux autres. Ne croyez pas que les insultes, railleries, insinuations, parce qu'au second ou au troisième degré sont plus acceptables. Respect et dialogue. Répondre "prout" (ou équivalent) après un @sinaute qui argumente ou balancer des jugements agressifs sans développer ni s'expliquer ça n'est pas le mode de communication privilégié sur le forum. Prenez en bonne note.
DanetteOchoc, merci, vous expliquez tellement bien ce que je ressens, mais je ne saurais le dire aussi bien.

Je remets ici le texte de la grenouille qui ne m'appartient pas, mais je trouve qu'il s'applique bien à votre argumentation,

m'excuse je ne sais plus qui l'avait déposé chez Judith :


Glacée comme Judith et du coup je relie sa chronique à un merveilleux petit texte sur la grenouille cuite, dû à Olivier Clerc, écrivain et philosophe, qui a écrit en 2005 plusieurs petits contes d'une bien bonne richesse d'enseignement.



Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant. L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir. Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite.

Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte.
Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous habituons. Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40 ans, ont été peu à peu banalisés, édulcorées, et nous dérangent mollement à ce jour, ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.

Au nom du progrès et de la science, les pires atteintes aux libertés individuelles, à la dignité du vivant, à l'intégrité de la nature, à la beauté et au bonheur de vivre, s'effectuent lentement et inexorablement avec la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies.

Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire dramatique. Le gavage permanent d'informations de la part des média sature les cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses... Lorsque j'ai annoncé ces choses pour la première fois, c'était pour demain, là, c'est pour aujourd'hui.

Alors si vous n'êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuite, donnez le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard....



Sommes-nous déjà cuits ?
Elle avait été citée par Nelly bousquet sur le forum,
et l'original est là.

Cela fait déjà plusieurs années maintenant que nous cuisons à petit feu, nous serons bientôt à point.
Je me rappelais de ce billet sur la grenouille.
Je m'étais posée cette même question.

Croire comme San Antonio que l'inscription de M. Princen à @si est anecdotique, et que le fait d'en discuter est sans intérêt, me semble confirmer que la cuisson est en bonne voie.
Je comprends que l'on puisse trouver l'arrivée du nouvel abonné sans importance, comme ça, à première vue. Il s'abonne, et alors quoi ? Les hommes politiques lisent le canard, Marianne, et tous les grands quotidiens.
O surprise, ils savent se servir d'Internet.
Ce n'est pas ce qu'on pourrait appeler une grande nouvelle.

Ce qui me semble l'être c'est le procédé.
Le fait de s'abonner sous son vrai nom.
Car ce n'est pas un homme politique lambda qui s'est inscrit, mais un employé de l'Élysée préposé à la surveillance des tendances politiques sur le Net, concernant directement le Président.
Fait original, le préposé s'inscrit à visage découvert, sachant pertinemment que Schneidermann le saura, et sachant aussi qu'il en fera probablement une chronique.
Sachant aussi, comme le relève San Antonio, que l'info buzzera peut-être sur le net, ou ailleurs, peut-être dans les pages de Libé ??

Alors quelle est le but poursuivi ?
Volonté de faire savoir que les voies d'information de d'Internet sont surveillées ?
Comme si on n'était pas au courant...

Non, il me semble que l'intention c'est précisément de tester la température.
Le degré d'implication des gens, leur volonté (en reste-t-il ?) de se prémunir contre une intrusion trop importante dans leur tête...
Il me semble que l'une des particularités d'@si est précisément la possibilité de poster sur le forum.

Lorsque D.S. a publié son article hier, je me suis inquiétée. De la divulgation du nom d'un abonné, quel qu'il soit.
Du fait que cet abonné lise les billets, et soit pris d'une irrésistible envie d'en connaître les auteurs.
Par leur nom, j'entends.

Faire savoir aux gens qu'on les observe, et que le flicage est possible, vu les possibilités d'aspiration des sites, me semble être une éventualité à ne pas prendre à la légère.
Je me suis même torturé l'esprit pour savoir si oui ou non j'allais continuer à poster.
La chose n'est pas anodine, il me semble qu'elle mérite réflexion, et pas dédain, ni remarques désabusées, du genre "pff bande de dégénérés nous sommes déjà tous surveillés, alors pourquoi en débattre ?".

Mais bon, comme je disais "on s'en fout", n'est-ce pas ?
Je ne suis pas le dernier lorsqu'il faut s'insurger contre le vol de nos libertés mais en l'occurence ce n'est pas le débat, pour moi c'est un hors sujet même si votre idée est claire. En tout cas sachez que je la partage. Faut être honnête, si il s'était inscrit avec un faux nom, certains auraient dit qu'il n'a pas de courage... S'inscrire donne droit à lire une partie du site. Les forums sont en libre consultation. L'erreur dans ce cas ci était de nous le révéler et de s'en féliciter. Mais si vous souhaitez parler liberté, rendez vous sur un sujet avec grand plaisir...
Je viens de relire l'article de DS.
Le second article.

Je me suis demandée ce qui vous avait semblé nous caresser dans le sens du poil. la conclusion peut-être ? cette conclusion qui nous dit que le site vit grâce à nous, et nous seulement.
C'est effectivement peut-être un peu trop sentimental pour avoir sa place dans un papier. Et puis point de vue pertinence... Ce n'est pas la meilleure conclusion possible. sauf à comprendre que le site vit des abonnements, et non d'un aval donné en amont, par un rédacteur, un directeur de journal, de chaîne.

La tournure peut agacer. mais sur le fond, c'est plutôt juste.

Pour le reste, je me suis rendu compte en relisant ce second papier que les forums étaient en accès libre. Ce que dans ma grande naïveté je ne savais pas. Je n'y avais en fait jamais pensé. Cela déplace mes inquiétudes : si tout le monde peut lire nos commentaires...
Dernière chose : s'il s'était inscrit avec un faux nom, cela m'aurait moins dérangé, sur le principe, mais pas sur le fond.

Je m'explique :

La planque. Une méthode est connue, ancienne, ça ressemble à des écoutes téléphoniques, à un détective qui vous prend en photo en douce. En général, parce que vous jouez un rôle qui vous expose publiquement.
L'observateur est caché. Le démasquer crée le scandale. la surveillance s'arrête, et ne reprend qu'à la faveur d'un système plus ingénieux. On est hypocrites, mais tout le monde connaît les codes, et on peut se protéger.

Ici. Scandale il y a (enfin, petit scandale) lors de la divulgation du faux planqué. Le scandale passe. Reste la surveillance. Fin de l'histoire.
C'est la méthode qui me perturbe. Parce qu'elle fait passer pour relative ce qui passe pour un non évènement.

Je vous le concède, je suis peut-être légèrement paranoïaque. Par les temps qui courent, je crois que la tendance est plutôt salutaire...
En effet, la conclusion sent un petit peu beaucoup la guimauve... J'espère que Daniel ne sera pas influencé directement ou indirectement par cette histoire. Le compte que je possède ici m'a été gracieusement offert par la rédaction puisque je n'ai rien payé, j'ai juste envoyé un billet expliquant pourquoi. Je les en remercie beaucoup de m'accorder ce forfait. Mais je garde pour autant ma liberté et là ça ne passe pas donc je réagis. Ensuite tout le monde peut lire nos commentaires mes personne ne sait qui nous sommes. Il n'y a pas de crainte à ce niveau là sauf si vous devoilez votre vie de vous même.
[quote=Danette]Je me suis même torturé l'esprit pour savoir si oui ou non j'allais continuer à poster.
La chose n'est pas anodine, il me semble qu'elle mérite réflexion, et pas dédain, ni remarques désabusées, du genre "pff bande de dégénérés nous sommes déjà tous surveillés, alors pourquoi en débattre ?".



Débattons-en certes. Je voudrais qu'on m'explique en quoi le fait de poster sur ce forum pourrait nous exposer à des dangers quand bien même ce fameux Princen aurait le droit de lire ce qui s'y dit. D'ailleurs il y a longtemps que tout le monde a le droit de lire les forums d'@si.


Cela déplace mes inquiétudes : si tout le monde peut lire nos commentaires...

Honnêtement je ne vois toujours pas ce que ces trois petits points de suspension doivent nous amener à penser. Même si nous n'écrivions pas sous pseudo, mais avec visible par tous notre identité, que risquerions-nous par rapport à la loi?

Danette, tes commentaires sont souvent fouillés et argumentés de façon intéressante, tu ne vas pas te taire sous prétexte qu'on te lit???? Tu parles de la grenouille qui est en train de cuire, mais sortir de la marmite pour moi cela serait avant tout continuer à avancer et faire ce que l'on fait tout en sachant ce que l'on sait.
Je sais bien ! La preuve, je me suis un peu emportée (ah cette maudite émotion...) et j'ai posté pas mal cet après midi (au lieu de travailler mais bon.)

Plus sérieusement, ce qui m'inquiète c'est de susciter l'intérêt à des fins de surveillance.
Je ne suis pas mégalomane, mais l'engagement politique, ou la critique trop acerbe, fait toujours naître chez l'opposant des envies de contrôle.
A des fins de communication, comme chez Ségolène Royal pendant sa campagne, ou à des fins moins légitimes.

J'ai fait récemment la liste des sites internet auxquels j'étais abonnée ou qui ont tout simplement mon adresse personnelle (j'achète en ligne).
Cette liste m'a effrayée, car je sais que les données personnelles sont mal protégées.
il serait naif de croire que l'anonymat que nous accordent nos pseudos est solide, et qu'un rempart infranchissable sépare l'abonné des personnes mal intentionnées.
Même les sites Internet les plus importants, dotés de moyens, y compris en termes de sécurité, ne parviennent pas à protéger les données des inscrits : les vendeurs/acheteurs d'ebay ont été plus d'une fois victimes de détournements de leur compte bancaire.
Vous imaginez ce que représente, en difficulté, la récupération d'un fichier de données personnelles ? Pas grand chose.

Je ne m'imagine pas une seconde que le pouvoir en place s'intéresse à DanetteoChoc, mais je crois qu'un forum où la tendance est à la critique, souvent éclairée, peut donner envie au lecteur d'en connaître les participants. Et sincèrement, je n'ai aucune envie que mon nom et mon pseudos donnent lieu au décorticage de tous les billets postés depuis que je suis abonnée.

J'ai conscience que cela peut passer pour de la paranoia, on pourrait croire que je me vois dans dans un film avec Mel Gibson, croyant dur comme fer à la théorie du complot, mais non.

A paris le Passe Navigo permet d'enregistrer les déplacements des usagers. Bien sûr, il en va de même pour les Vélib'.
Les données sont gardées, stockées, et commencent à être demandées par la police à des fins d'enquête.
Plus aucune parcelle de notre vie n'échappe à l'informatique et au stockage des informations.

Bref. Ca me turlupine.
Sur ce point, il y a bien lieu d'être turlupiné.
Il est urgent de prendre conscience du danger potentiel de la divulgation des données personnelles.
Nos fournisseurs d'accès savent à peu près tout sur nous: Présence au domicile, programmes tv, sites fréquentés etc.
Si vous prenez un compte Google, toutes vos recherches sont stockées ad vitam eternam. Idem pour YouTube, Daillymotion et consors.
Quant aux Facebooks et autres sites sociaux, il est stupéfiant de voir la candeur avec laquelle les usagers se livrent.
Quant à savoir ce que Microsoft fait avec vos données .... Certaines applications en ligne type GoogleApps copient allégrement vos fichiers sur les serveurs Google, ce avec un flou juridique total.
La Ratp peut effectivement mémoriser tous vos déplacements via le passe Navigo.
Si vous ne prenez pas le métro, vos téléphones portables feront l'affaire pour savoir ou vous êtes.
Etc, etc, etc.

Il y a moins à craindre d'un abonnement d'un conseiller du prèz. que du potentiel mafieux que tout cela offre. Jamais aucun dicateur dans ses rêves les plus fous, n'a disposé d'autant d'informations personnelles que celles dont disposent les sociétés citées.

Perso, je ne suis pas près de lacher mon pseudo.

Alors quelle est le but poursuivi ?
Volonté de faire savoir que les voies d'information de d'Internet sont surveillées ?


Je reste sur mon idée de faire parler les blogueurs. Un peu partout, on le présente comme le flic du web (alors que des vrais flics sur le web, il y en a déjà), on l'annonce comme la future personnalité la moins aimée de la blogosphère, on crie à l'atteinte aux libertés...
Alors que dans le fond, il fait quoi ? Ben pas grand chose... il lit... il rapporte. Il fournit des infos qui permettront à l'équipe de Sarkozy de mieux organiser leur stratégie publicitaire... euh... leur stratégie de communication. Il n'envoie pas les flics vous chercher au pied du lit parce que vous avez dit du mal du président.

Avant on se basait sur les sondages, maintenant on essaie de prendre en compte ce qui se dit sur internet.
Ségolène Royal l'avait déjà fait pendant la campagne présidentielle. Elle disposait d'une équipe spécialisée, aujourd'hui devenue l'agence de communication Netscouade. Leur travail consistait à gérer le site Désirs d'Avenir, mais pas seulement, puisqu'ils ont fait appel aux services de RTGI, spécialisée dans l'analyse des tendances sur le web (qui parle de vous/vos produits sur le web, où, quand, pour dire quoi ? Je ne mets pas de lien, c'est la deuxième fois que je nomme cette société, on va m'accuser de faire de la pub :).

Donc au fond, à mon avis, rien de bien grave (si ce n'est l'utilisation de techniques de communication quand on devrait faire de la politique, mais c'est un autre problème, non ?) mais pourtant, on en a fait un symbole des atteintes à la liberté sur internet, tous les blogueurs (qui parlent de politique) ne parlent que de lui. On crie au scandale, mais en fait on tape à côté. Et pendant ce temps-là, on s'acharne un peu moins sur le patron.
Cher Fabien,
Je connais des personnes qui ont leur nom qui apparait sur internet et qui ne trouve plus de travail !
Je me demande aussi si le fait de s'abonner (sinon pourquoi) ne permet pas de "mieux craquer" et avoir accès aux contenus des ordinateurs pour "mieux" remplir le fichier EDVIGE.
Le bon coté c'est que pour 30€ le gouvernement fera beaucoup d'économies.
Je reste stupéfaite "des naïvetés".
Madeleine
A Madeleine.

Vous répondez en partie à ma question mais pour autant votre scénario me semble irréalisable.
Et partant de ce que vous entrevoyiez comme conséquences, je répète ma question : qu'est-ce qu'on fait alors? On se tait tous et on ne surfe plus sur internet pour aller voir les sites du Plan B, d'Acrimed, d'@si, de D. Mermet et autres?
On se désabonne vite fait au journal "La décroissance" parce que dans leurs fichiers ils ont obligatoirement notre nom et notre adresse?
Je pré-suppose seulement sur ce que signifie un tel abonnement... Je suis étonnée par les suspicions soulevées parfois sur certains sujets du site et puis cette "naïveté" (de certains) sur un tel sujet.
Je botte plutôt en touche puisque je suis en retraîte et que j'ai vécu ! mais je dois reconnaitre que je suis soucieuse pour toute personne et surtout tout salarié...
J'ai vu à l'oeuvre depuis 1995 ces personnes qui nous gouvernent (peut être parce que j'avais des responsabilités syndicales et que j'ai "essuyé les platres"). Je connais bien leur façon de faire et minimiser leurs choix et décisions c'est dangereux.
C'est mon avis, seulement, mais j'ai du mal à comprendre un tel décallage entre la vie quotidienne et le bulletin de vote.
Madeleine
Ya des gens pour qui ça mijote fort, d'autres qui sont déjà bouffés, ceux qui commencent à avoir chaud, et ceux qui sont pas encore dans le bain de la marmite.

Continuons quoiqu'il arrive à protester, si on le peut, et pour ceux qui ne le peuvent pas.
Oui, si vous voulez...
De navigation en navigation, j'ai appris aujourd'hui que "pathétique" est un "gros mot" et j'ai été censurée...
Protester ?
Madeleine
Si vous continuez, vous allez le devenir... pathétique. Je vous en prie, passez à autre chose Madeleine.

Anthony
Bonjour à tout les @sinautes... et oui premier poste et pourtant...
Bien sur on se désabonne à temps... Moi j'ai systèmatiquement effacé / modifié / falsifié toutes mes inforamtions personnelles sur des sites d'e-commerce et...
Reste seulement deux ou trois que j'utilise régulièrement ayant encore mon nom / adresse.
Cella fait bien longtemps que je ne m'inscrie pas sur des sites / blogues... nécissitant le vrai nom etc...
Et il semble, que les tournues actuelles des évenements m'ont donné raison.
touf.
Il existe malheureusement des sites qui archivent ou gardent en cache toutes les informations... donc se désabonner, changer les données, effacer des posts est inutile. Ce qui est dit, est dit, ce qui est fait, est fait. Et archivé.

Par exemple sur: http://www.archive.org/index.php

De toute façon cette paranoïa n'est pas nouvelle:
Quand j'étais plus jeune, mes parents ne voulaient pas que je participe à des manifestations parce qu'il était connu qu'on était filmés et donc fichés. De même dans toutes les entreprises où je suis passée en tant qu'employée, il était de mauvais augure de se syndiquer puisque qu'on était alors fiché à vie et donc mal vu par les employeurs. Une amie qui faisait des études d'architecture m'a même signalé qu'elle était 'interdite' de manif, et d'exposer ses opinions politiques parce que ça pouvait lui couter quelques contrats plus tard.
Bref; Ca fait plus de 20 ans que j'entends parler de ces fichages, de ces caméras dans les rues, de cette surveillance accrue... bien avant même Sarkozy au pouvoir. Big Brother ne date pas d'hier!

Je suis un peu sidérée par les gens qui s'aperçoivent tout d'un coup que leurs "messes basses" sur le site d'@si peuvent être lues. Nous ne sommes pas une société secrète que je sache. De même les 40000 abonnés ne sont pas que des membres "pro @si"; il doit y avoir bon nombre de curieux, de journalistes, de politiciens ou que sais-je qui sont intéressés par le travail de l'équipe.

Je ne me fais pas d'illusions et je sais que la France n'est pas un pays qui me donne envie d'y vivre actuellement. Vivant à l'étranger, je suis d'autant plus réceptive aux problèmes qui touchent la société française et dont je n'ai des échos que par le téléphone et les médias. Mais mon esprit critique me dit aussi que nous sommes en démocratie, que nous n'avons pas (encore) de flingue sur la tempe, et que si nous avons envie de crier tout haut notre malaise, et bien c'est notre droit. Nous avons le droit de râler, de manifester, de critiquer ouvertement le système.

Alors, ON nous lit, ON nous écoute... ON voit bien que nous ne sommes pas d'accord avec le système... que cela ne nous empêche surtout pas de continuer à discuter et argumenter :)

Moi je ne me désabonnerais pas, ne serait ce que parce qu'@si est pour moi un complément essentiel aux médias plus traditionnels à ma disposition.

(quant à la grenouille, et bien nous n'en sommes pas que je sache... vous vous laisseriez manger vous?)
Vous, Française a l'étranger, vous savez bien que nous sommes de froggies.

Grenouille je suis, et grenouille je revendique. Bien que Grenouille-Punaiz c'est un truc un poil chimérique, non?
Ah non je suis désolée, je suis une 'sentinelle de la France' ;)

Personnellement, même cuite à point, je pense que je serais capable encore de sauter hors du plat! Je suis une cyber-grenouille, voyez vous... et comme le dit si bien mon pseudo, bourrée d'épines!
Bonjour,
Dans l'ensemble, je suis d'accord avec votre message mais j'ai tout de même une remarque par rapport à "nous sommes en démocratie".
Si je voulais polémiquer, je mettrais en doute cette hypothèse :)
Mais je vais me contenter de dire que c'est un argument dont il faut se méfier. Beaucoup de gens ont confiance en notre démocratie et regardent comme alarmistes, pour ne pas dire ridicules, tous ceux qui dénoncent les dérives de la video-surveillance, du fichage, du contrôle des médias...
Le problème est que cet excès de confiance pourrait justement nous coûter notre démocratie, car si on attend d'avoir une arme sur la tempe pour réagir, il sera trop tard.

J'ai entendu parlé, récemment, d'un "ami d'un ami" qui avait participé à une manif qui a plus ou moins mal tourné, il y a eu pas mal de casse. Lui-même n'avait rien fait, m'a-t-on dit, mais une procédure judiciaire a été lancée à son encontre. Cela se passe en Allemagne où les policiers filment les manifestants à titre préventif, pour collecter des preuves en cas de problème. Une fois, quelqu'un m'a dit que si cela pouvait effectivement prouver que quelqu'un a commis un délit pendant une manif, cela pourrait également le disculper, si la police ne trouve rien sur ces films, et que donc, il n'y avait pas de raison de s'inquièter. Il se trouve que dans cette histoire, il semble que justement, aucune vidéo ne montre la personne en train de casser quoique ce soit. Depuis que la procédure a été lancée, d'ailleurs, il n'a plus de nouvelles, mais l'enquête est officiellement toujours en cours... Pourquoi avoir lancé une procédure à son encontre si les vidéos ne fournissent pas d'élément ? Apparemment, beaucoup de gens étaient masqués (je ne sais pas de quelle manif il s'agissait, ni pourquoi les gens étaient masqués), mais pas lui. La police ne pouvant identifier les casseurs qui étaient masqués, ils ont ouvert des procédures à l'encontre de ceux qui n'étaient pas masqués, malgré l'absence de preuve.

Je n'ai pas beaucoup d'informations sur cette histoire, alors bon je ne veux pas crier à la dictature tout de suite. Mais j'y vois tout de même une source d'inquiètude. Notre système politique et judiciaire ne mérite peut-être pas la confiance qu'on lui accorde. L'idée que l'on puisse être mis en cause par la justice pour avoir participé à une manif anarchiste ne me plait pas beaucoup. Car c'est bien de ça dont il s'agit (ou s'agirait) ici. La personne est mise en cause officiellement pour des violences, mais en réalité simplement parce qu'il a participé à une manifestation au cours de laquelle il y a eu des violences, et parce que la police n'a pas réussi à identifier les coupables mais a probablement été pressée par... je-ne-sais-qui... leur hiérarchie, le gouvernement... d'obtenir des résultats. Cette culture du résultat dans la police, d'ailleurs, qui a toujours plus ou moins existée, devient de plus en plus systématique et affichée (avec les quotas par exemple), au point que même les syndicats de policiers s'en inquiètent, et ça, ce n'est pas très bon pour la démocratie.

Et même si les arrestations abusives réalisées à cause de cette pression des quotas aboutissent à des acquittements, les personnes concernées auront subi l'humiliation de l'arrestation, de la garde à vue, auront peut-être fait des frais pour leur défense, été empêchées de vaquer à leurs occupations pendant quelques jours, et cela peut avoir des conséquences dans certains métiers, voire même auront été en prison en attente de jugement (la durée de détention provisoire en France est d'ailleurs dangereusement élevée, la France est régulièrement critiquée sur ce point), sans parler des conséquences sociales. C'est un peu le même problème avec les centres de rétention : un grand nombre des personnes qui y rentrent en sortent sans qu'aucune procédure ne soit lancée. Dans une démocratie saine, cela ne devrait arriver que relativement exceptionnellement.

Bref, tout ça pour dire que si nous sommes dans une "démocratie", alors nous sommes dans une démocratie dégénérée, et qu'il n'y a pas de quoi être rassuré.

(mais à part ça, je suis d'accord avec vous dans ce cas précis... le travail de M. Princen ne m'inquiète pas outre mesure, car je pense qu'il se limite à de la stratégie de comm, pas à du flicage - mais pendant ce temps-là, le flicage se fait tout de même, mais par des flics, des vrais, pas des normaliens-HEC)
Juste pour équilibrer la discutions, je suis des cours dans une école emplie de congolais des deux pays, et d'iraniens réfugiés politiques... ce qui me rend particulièrement blasée sur ce genre de discours...
Si un jour le pays bascule dans la tyrannie ou la dictature, et bien je n'en serais pas étonnée. En attendant, je ne vais pas me laisser marcher sur les pieds, et donc je vais éviter de faire le dos rond.
A chacun son style! mais je crois que nous nous rejoignons sur cette dernière idée :)
Bien sûr, nous avons encore le droit de nous exprimer aux dernières nouvelles, et nous aurions tort de ne pas exercer ce droit.
Je pense simplement qu'il faut éviter de le prendre pour définitivement acquis, et c'était le sens de mon message.

Pourquoi dites-vous que vous êtes blasée par ce genre de discours ?

Je connais des personnes qui ont leur nom qui apparait sur internet et qui ne trouve plus de travail !


Oui, c'est un problème qui prend de plus en plus d'ampleur mais je ne pense pas que ce soit à mettre sur le dos du gouvernement. Le fait est qu'un employeur, en tapant le nom d'un candidat à l'embauche dans un moteur de recherche, peut apprendre très vite des choses que ce candidat aurait peut-être évité de mentionner sur son CV (des photos de soirées trop arrosées pas très avantageuses, des sympathies cégétistes, un humour de mauvais goût...)
Sauf à prétendre que le gouvernement établit une liste noire de gens qu'il ne faut pas employer, je ne vois pas tellement le rapport avec le problème qui nous occupe ici.


Je me demande aussi si le fait de s'abonner (sinon pourquoi) ne permet pas de "mieux craquer" et avoir accès aux contenus des ordinateurs pour "mieux" remplir le fichier EDVIGE.


J'en doute vraiment. D'abord, les abonnés n'ont pas accès aux fichiers-journaux du site, si ces journaux existent ou aux fichiers-clients. Y accèder est peut-être possible, mais alors en piratant le site, et je ne vois pas en quoi être abonné rendrait cette opération plus simple (et puis vous ne vous abonnez pas avec votre vrai nom pour pirater un système).

Mais surtout, je ne crois pas, et c'est un euphémisme, que cela rentre dans les attributions ou même les compétences de Nicolas Princen. Si les RG ont vraiment envie de remplir illégalement leurs fichiers (ce dont je ne doute pas), je suppose qu'ils s'en chargent eux-mêmes.


Je reste stupéfaite "des naïvetés".


Ce n'est pas de la naïveté. Je ne pense pas qu'il n'y ait rien à craindre (avoir trop confiance en la démocratie, c'est laisser le champ libre à ceux qui veulent la faire disparaître), je pense juste que ce n'est pas de Princen dont nous devrions avoir peur.

Croire comme San Antonio que l'inscription de M. Princen à @si est anecdotique, et que le fait d'en discuter est sans intérêt, me semble confirmer que la cuisson est en bonne voie.
[...]
Car ce n'est pas un homme politique lambda qui s'est inscrit, mais un employé de l'Élysée préposé à la surveillance des tendances politiques sur le Net, concernant directement le Président.
Fait original, le préposé s'inscrit à visage découvert, sachant pertinemment que Schneidermann le saura, et sachant aussi qu'il en fera probablement une chronique.
Sachant aussi, comme le relève San Antonio, que l'info buzzera peut-être sur le net, ou ailleurs, peut-être dans les pages de Libé ??
[...]
Non, il me semble que l'intention c'est précisément de tester la température.
Le degré d'implication des gens, leur volonté (en reste-t-il ?) de se prémunir contre une intrusion trop importante dans leur tête...
Il me semble que l'une des particularités d'@si est précisément la possibilité de poster sur le forum.
[...]


Devant tant de paranoïa, je dois avouer que je me suis bien poilé. Pas étonnant que le Truth Movment prospère sur le web.

Arrêtez d'ergoter sur ce pauvre Princen, il n'est pas chargé de surveiller les tendances politiques sur le net ni de piratez vos comptes du forum. Il est un employé de cabinet, de l'Elysée certes, de la cellule communication. On a beau jeu de pousser des cris de geeks effrouchés, mais oui, ce jeune homme n'est pas aux RG, il ne vous fiche pas en fonction de vos contributions sur le forum d'@si, il surveille les retours sur la communication présidentielle sur internet, et doit rédiger de jolie notes de synthèses entre deux pokes de ses friends sur Facebook, et le petit café dans le jardin. Il y a une cellule de la DCRI qui surveille le net, en plus des gendarmes qui traquent les nazis et pédophiles, mais elle, vous n'en entendrez pas parler.

Si vous croyez qu'à l'Elysée on est en train de compiler sur excel des statistiques sur la fréquentation du forum et la fréquence des occurrences "petit nabot excité" ou "kikou nicolas princen" voire "nicolas princen tu veux du thé" je pense bah que vous surestimez l'impact des estimables contributions du forum @si sur la société française.

Qu'après sur la base des notes de synthèse de Princen, Frédéric Lefebvre, l'écume au lèvres, taillade à coups de couteau un portrait de Daniel Schneiderman ça m'étonnerait pas, mais bon, c'est un peu leur occupation principale chez les communicants de l'UMP, de nous jeter une morano au mollet, rien de bien neuf sous le soleil. Revue de presse, revue de web et notes de synthèse de la hargne ordinaire.

Arrêtez de courir après ces petits os à ronger qui se révèlent sans moelle à l'intérieur, il se passe des choses plus graves dans la France d'après.
"Devant tant de paranoïa, je dois avouer que je me suis bien poilé. Pas étonnant que le Truth Movment prospère sur le web. "

Belle manière de me couvrir de ridicule, et d'assimiler mes propos à ceux d'une illuminée obsédée par la théorie du complot.

"Il y a une cellule de la DCRI qui surveille le net, en plus des gendarmes qui traquent les nazis et pédophiles, mais elle, vous n'en entendrez pas parler. "

J'ai relevé plus haut que le fait pour les hommes politiques de s'informer (ou pour l'Etat en général, sur les opinions de ses citoyens) était normal.
Je n'ai jamais dit non plus que la menace principale contre nos libertés venait de l'inscription de Nicolas Princen.
Enfin, à aucun moment je n'ai relevé qu'il était plus dangereux que la DCRI ou les RG ou je ne sais quel autre corps de l'Etat affecté à la surveillance du territoire ou des activité politiques des citoyens. Vous me prenez vraiment pour une imbécile.

"Si vous croyez qu'à l'Elysée on est en train de compiler sur excel des statistiques sur la fréquentation du forum et la fréquence des occurrences "petit nabot excité" ou "kikou nicolas princen" voire "nicolas princen tu veux du thé" je pense bah que vous surestimez l'impact des estimables contributions du forum @si sur la société française. "

Cette dérision quelque peu méprisante m'agace. Il me semble que mes billets étaient suffisamment construits pour ne pas donner lieu à ce genre de commentaire sarcastique qui me fait dire ce que je n'ai pas dit.

En réalité, mes billets étaient davantage destinés à analyser ce que l'inscription à découvert de Nicolas Princen révèle des changements qui affectent notre pays que de ses dangers intrinsèques, qui comme vous le relevez entre deux railleries, sont quasi nuls. Je suis convaincue qu'elle illustre à quel point le pouvoir en place se moque éperdument des critiques parce qu'il les sait faibles, et de moins en moins audibles. Si vous voulez me critiquer, démontez ce point de vue, mais ne me faites pas passer pour une tordue qui croit que le 11 septembre n'a pas eu lieu, vous m'insultez.

"Arrêtez de courir après ces petits os à ronger qui se révèlent sans moelle à l'intérieur, il se passe des choses plus graves dans la France d'après."

Pardon, je n'étais pas au courant. Ni pour la manipulation des médias, ni pour les récupérations politiques, ni pour la façon dont l'Etat traite les sans papier, ou encore les régimes spéciaux, les franchises médicales, la réforme du code du travail, EDVIGE, le dégraissage des armées, le droit au regroupement familial, notre politique étrangère, la ligne pro atlantique, les ambitions européenne sans cohérence ni réalité politique.

Non, c'est vrai, je n'étais pas au courant.
D'ailleurs, je n'ai jamais posté à ce sujet.
J'admire votre patience votre pondération Danette (Vous permettez que je vous appelle par votre prénom ?).
Répondre de manière constuctive et argumentée à ce tissu d'âneries est une vraie performance.
Eh eh, merci, je dois dire que je suis très fière de moi... (euh, je sais c'est pas bien de dire ça mais bon)

En fait pour être honnête, je me suis dit, après avoir lu "ce tissus" d'âneries, qu'il ne fallait pas que je réponde de suite sinon j'allais me faire virer du forum par Thomas Scotto.

La morale de l'histoire ? La Danette attend que ça passe pour récupérer son sang froid !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je m'y associe également sans réserve, merci pour ces contributions des plus remarquables.
Moi aussi, je suis fier de notre Danette^^

PS : Paranoïa ou pas , NP ou pas, après avoir tapé mon nom dans Google, j'ai retrouvé tous mes messages sur les forums d'@si, aussi après ce dernier message, je retourne dans l'anonymat.
Je pense qu' effectivement, il faut être bien peu clairvoyant pour ne pas imaginer que des troubles majeurs sociaux-économiques, relativement probables dans les prochaines années, puissent occasionner une dérive totalitaire dans un certain nombre de pays, dont le notre.
Oui Danette, j'apprécie TOUS vos commentaires et pas seulement sur ce fil. Je suis sûre que vous avez assez "d'estime de soi" pour résister au forum. vous avez du répondant, alors pas d'inquiétude ....

Pour les malotrus, attention ! la Danette est un plat qui se mange froid ! [large]* *[/large]

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci !!!
O choc des mots, o choc des arguments.
Pour Danette, beaucoup se sont levés. I do contribute.
Mes hommages, m'dame, et à tous ceux / toutes celles ci-dessus :-)
Pierre-L, je vous ai lu mieux inspiré sur les autres forums.
Chère Danette
Laissez baver les crapauds et envolez-vous sereinement pour qu'ils ne vous atteignent pas...
Eminemment lucide avec excellence de lisibilité – bravo :-)

Pour encourager les irréductibles : « Head On, tout droit il fonce, le compte à rebours est lancé, course contre la montre » - vigilance, persévérance et ténacité :-)

[quote= Daniel S. "Et puis, je suis convaincu d'une chose : pour désamorcer les mauvais coups, d'où qu'ils viennent, on n'a pas encore trouvé mieux que de braquer les projecteurs sur eux..."]

Je partage cette position – complètement :-)

[quote= Alixyz "Ils doivent bien se marrer à l'Elysée s'il suffit que NP s'inscrive sur un site pour créer un vent de panique"]

Rions aussi ;-)

A méditer : « Patience et longueur de temps Font plus que force ni que rage » (La Fontaine).
Bienvenu à ce petit jeune qui faute de trouver un travail correspondant à ses diplômes a du accepter un job d'été sans doute mal rémunéré et à temps partiel. Pauvre garçon, c'est affligeant.
mouais, pas convaincu non plus
et puis créer un deuxième forum sur le même sujet va éparpiller les commentaires
J'ai un doute sur le pluriel de cagoule pour le coup... Détail. Et si vous le renommiez en "sans pantalon" cela irait mieux non ? Je galèje, ne m'en veuillez pas car vous faites quand même du bon boulot en général.
Le capitaine a décidé que désormais, son bateau naviguerait sous pavillon de complaisance...
Quelle démagogie crasse Daniel, vous perdez des points. Cessez de vous enfoncer.
Je suis un peu surpris par le nombre de paranoiaques chez les asinautes. On dirait qu'il y en a qui s'imaginent déjà en prison ou guillotinés à cause de leur abonnement à @si. Il y a des gens qui vont même jusqu'à envisager, pour se faire un peu peur, de résilier leur abonnement...
Je sais bien que Sarko fait peur, mais de là à flipper dès que le nom de NP apparaît, c'est exagéré. Ils doivent bien se marrer à l'Elysée s'il suffit que NP s'inscrive sur un site pour créer un vent de panique.
Sinon, un jour, j'ai vu Bayrou sortir d'une voiture, et Libe etait pose sur la banquette... donc Princen lit @si, la belle affaire!
Et puis, je suis convaincu d'une chose: pour désamorcer les mauvais coups, d'où qu'ils viennent, on n'a pas encore trouvé mieux que de braquer les projecteurs sur eux...

la je suis entièrement d'accord avec vous
maintenant sans être parano je partage grandement l'avis de certains(nes) sur la présence de NP et (ou) l'activité de ce monsieur sur le forum; tant que l'on ne le sait pas, on fait semblant de ne pas savoir que ces gens existent ; maintenant le fait d'être au courant q' une oreille de Moscou nous espionne officiellement pour le compte de sa majesté me fait passer un frisson dans le dos. Faut dire qu'il nous habitué au pire depuis un an alors on peut s'attendre à tout...

edit : correction de bbcode
Le fait de porter à la connaissance des abonnés que M. Princen nous a rejoint, ce qui en soi ne mérite aucune mention spéciale, l'interprétez-vous comme un fait politique particulier, pour lui donner cette publicité? Y voyez-vous un d'intérêt bien légitime du pouvoir envers votre travail, ce qui est somme toute plutôt valorisant? Ou une pure opération de surveillance? Ou cette adhésion intervient-elle à titre purement individuel (bien que le distingo avec la mission officielle, en la circonstance, soit délicat à établir)?
Personnellement je trouve les reproches des @sinautes à cette inscription largement infondés (je m'étais d'ailleurs amusé de cette soudaine paranoia en instillant le doute sur la réelle identité d'asinautes chevronnés, laissant entendre qu'ils pourraient être en fait des [s]vengeurs masqués[/s] Nicolas Princen en puissance). Je ne vois pas ce qu'il y a de gênant à savoir que l'Elysée lit @si. lit certainement aussi rue89, eolas, rezo, etc. et je ne vois pas où est le problème. Le danger serait plutôt qu'il ne les lise pas, qu'il soit ainsi coupé de relais encore discrets mais de plus en plus importants de l'opinion publique et assume entièrement un comportement autiste vis-à-vis du public, ce qui serait inquiétant dans une démocratie.

Sinon, je risque de paraître quelque peu répétitif, car je crois avoir déjà abordé le sujet sur d'autres topic, mais en lisant le chiffre de 40000 abonnés circa, je constate qu'il n'a pas augmenté depuis le premier trimestriversaire. Nous en sommes aujourd'hui au second trimestriversaire, donc au premier semestriversaire, et le nombre d'abonnés n'a pas bougé. Ce qui est rassurant, c'est de savoir que sans doute les abonnements des abonnés à trois mois ont été renouvelés ou prolongés à un an, mais on constate une stagnation du nombre global des abonnements. Est-ce inquiétant pour le modèle économique d'@si ou non? Pourrait-on avoir bientôt une émission making of sur le modèle d'une précédente consacrée aux coulisses d'@si, au moins pour que nous autres abonnés puissions savoir ce qu'il en est du modèle économique encore fragile choisi par ce site? Ne faudra-t-il pas imaginer une stratégie publicitaire pour @si afin que d'autres abonnés se joignent à l'aventure (l'espace public d'official user de dailymotion est-il suffisant pour attirer de nouveaux @sinautes?)? etc. Bref, je trouve qu'à l'occasion du semestriversaire il serait bon que nous en sachions plus sur les coulisses de notre site préféré. (Et au fait, le plateau déjà enregistré avec Maître Éolas, il passe quand sur le site? vendredi, comme d'hab?)

Hurluberlu
Je ne comprends pas pourquoi tout le monde s’excite sur cet article (celui de bienvenue au nouvel asinaute)… Daniel a choisi de nous prévenir dans un article car il a vu dans l’inscription du petit jeune homme un lien immédiat avec la méfiance qui est de mise à l’Elysée concernant Internet .. C’est juste une preuve de plus à apporter au moulin, un exemple pour étayer l’argumentation, preuve d’autant plus rigolote qu’elle nous concerne directement, nous les vrais gens asinautes, puisque L’Elysée est parmi nous, et pénètre notre petite communauté privilégiée d’internautes mieux informés et plus critiques... C'est ca aussi la magie d'Internet, tout semble plus proche, moins nébuleux...

Les règles et le ton ne sont pas les mêmes à la télé et sur internet, c’est ce qui ne passe pas encore dans les esprits je crois…
Waouh, Nicolas Princen, chargé par ce cher sarkozy pour espionner la toile a donc pris un abo a arrêt sur images... Amusant. Peut être apprendra-t-il 2 ou 3 choses très intéressantes sur son patron sur le site !!
Est-ce qu'on a le droit d'écrire: "Casses-toi pauvre con" ?
Bonjour Daniel,

" il n'y a plus de patron" vous dites.

N'exagérez pas dans le participatif, Daniel.
Vous êtes le patron du site: vous décidez de ce qui ai mis en ligne.
Les abonnés sont les contributeurs (enthousiastes pour ma part) financiers à l'affaire. Ce ne sont pas eux qui orientent les choix de sujets ou les inflexions.

Bon courage

F.
Nullement convaincu.

Phrase très révélatrice : « Que le veilleur de l'Elysée chargé des rondes sur la Toile prenne un abonnement à notre site, nous a paru une information qui devait être portée à votre connaissance. Il n'y a d'ailleurs aucune conséquence particulière à en tirer. » (Je souligne).

C'est exact. Cet article alimente le buzz, ce « vent médiatique fondé sur du vent événementiel. »
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.