134
Commentaires

Rugby : l'illusion populaire de l'élite réactionnaire

Commentaires préférés des abonnés

Merci.

D'abord parce que, comme beaucoup d'entre nous je ne regarde pas la télé, j'ai eu en dix lignes la description de ce que je ne regrette pas d'avoir raté. Je pense que c'est Mc Kinsey qui a écrit le script.


Ensuite et surtout pour cette citation (...)

Ce qui est frappant, c'est que la moindre critique contre ce spectacle d'ouverture de la coupê du monde de rugby est aussitôt abattue en vol à l'arme de guerre, comme au ball trap, et avec pour seule munition, le mot "gauche".


C'est la gauche qui se m(...)

Le sport c'est aussi la soumission à la règle, le respect de la hiérarchie, le culte de la performance, la croyance que toujours le meilleur gagne. Bref ce qui fait que beaucoup de sportifs sont un peu réac. 

Sinon c'est une activité merveilleuse(...)

Derniers commentaires

Merci pour cet article.

Oui c'est ça aussi quand la droite gagne l'hégémonie culturelle, on s'emmerde sec. Sinon cette année dans l'émission drag race France qui a eu un gros succès on a vu mille fois plus de talent que dans ce triste spectacle reac. Proposer un drag show en ouverture ça aurait pu avoir de la gueule, d'autant que des joueurs de rugby eux même ont participé à l'émission et ont défilé en drag. Et comme spectacle populaire au moins ça se pose là.

Dujardin et le rugbyman Antoine Dupont sont visiblement gênés par l'image renvoyée, et surtout par la récupération par Valeurs Poubelles.

Il me semble que ce sont des membres de " l'élite réactionnaire " qui ont assassiné Aramburu ...

J’entends ” Allez les bloeufs ! ” quand je lis ” elite reactionnaire 

Lu et decouvert "End Zone" de DeLillo, il y est question de football americain.. mais pas que. 🤣 

"La valorisation d'un idéal "populaire" est consubstantiel au rugby, sport pourtant éminemment bourgeois. En Argentine, nation de plus en plus importante en ovalie, la pratique a longtemps été l'apanage des classes supérieures. En Afrique du Sud, il a été le symbole de l'apartheid. En France, et en Australie, il était encore, au moins jusqu'à la fin des années 2000 un sport de classes aisées. Dans notre pays, il demeure le sport phare des étudiants des grandes écoles. Mais pas seulement. La professionalisation du rugby favorise évidemment une multiplication "de fils de", dont le pauvre blessé Romain Ntamack (son père Emile Ntamack était un grand international tricolore), forfait de dernière minute pour la Coupe du monde, est un symbole. Dans un sport de plus en plus intense, violent et dangereux, les dispositions génétiques et les environnements socio-culturels jouent à plein dans la réussite des joueurs. Quand il ne faut tout simplement pas se doper pour arriver à ses fins : un tabou vieux de 30 ans, devenu omerta."


Le reste de l'article est très intéressant mais ce paragraphe paraît très caricatural et peu rigoureux comparativement au reste.


Le rugby est-il un sport éminemment bourgeois ? Les exemples pris paraissent réducteurs. On s'explique peu son implantation dans les îles du pacifique (Tonga, Samoa, Fidji, Wallis et Futuna pour la polynésie française) si on ne considère que ce prisme. Un peu d'histoire de son implantation en France nous donne aussi plus de nuances, avec certes des grands centre urbains où il est majoritairement pratiqué par des universitaires, mais aussi des zones rurales où il est majoritairement pratiqué par des agriculteurs depuis des générations et des générations.

En Nouvelle-Zélande, nation phare du rugby s'il en est, bien plus (mais vraiment beaucoup plus) que l'Argentine, sa pratique irrigue tout le système scolaire et donc transcende toutes les classes sociales.


Il est clair et évident que la complexité de ses règles, et l'entre-soi que cultivent un grand nombre d'amateurs de rugby tend à leur donner un comportement de caste qui explique aussi sans doute le très grand nombre de "fils de", mais le phénomène est déjà largement présent bien avant la professionnalisation de ce sport.


Enfin, je ne comprends pas trop le rapport entre les considérations sociologiques et le dopage. Le cyclisme est gangréné par le dopage, mais cela fait-il de lui un sport bourgeois ? Le football considéré unanimement comme un sport populaire est-il un sport épargné par le dopage ?



Carte représentant la part des licenciés de rugby parmi toutes les licences sportives en 2020  .


( Jean Dupin de l'INSEE ) 


Quelle plume la journaliste Chrystelle Bonnet ! (insert dans un article très intéressant par ailleurs)

Je me fous intégralement du rugby et du foot. Ce qui suscite d'ailleurs la perplexité parmi mes collègues, comme s'il fallait être d'un bord ou de l'autre, comme s'il y avait une certaine opposition.


Ayant fréquenté le lycée militaire et école d'officier, je confirme qu'il y existe une hégémonie du rugby. Et un certain rapport de mépris au football, réservé aux classes inférieures.  Avec cette maxime entendue de la bouche de cette élite qui aime s'encanailler : "le football, sport de gentleman joué par des voyous, le rugby, sport de voyou joué par des gentlemen".

Bonjour pour avoir fréquenté le milieu du rugby amateur ainsi que les écoles d'ingénieur : pas vu tant de bourgeois que ça parmi les pratiquants en club. Je parle bien des pratiquants en club, pas des spectateurs. 


Et quand au "sport d'écoles d'ingénieur" certes il y avait une pratique importante du rugby, mais qui était quand même assez éloignée du rugby pratiqué dans les clubs, en termes d'engagement notamment, et tout simplement de culture du jeu. C'étaient deux mondes à part. 


Je me souviens que Thomas Castaignède à son époque en étant étudiant à l'INSA faisait figure d'exception parmi les rugbymen de haut niveau.


Donc en tirer la conclusion que le rugby est un sport d'élite, un sport bourgeois, c'est à mon sens se tromper complètement. Je pense plutôt que l'élite regarde certes, mais ne joue pas.

Je suis né en 1960 ,j'ai vécu mes 16 premières années en Lot et Garonne.


A l'époque le rugby existait surtout  dans le Le grand sud ouest .Le foot n'était pas si répandu.


La fête ressemblait surtout à un féria sans corrida : Bandas,cornes trompettes,les mêmes musiques,les mêmes slogans,.(Par exemple la transformation d'un essai était ritualisé par les gradins de la même façon que la mise à mort d'un taureau )N'ayant heureusement jamais assisté à une corrida j'ai su cela plus tard .


A l'école communale d'Agen où je me trouvais, je ne me souviens pas d'avoir ,durant les récréations, joué à autre choses qu'à un espèce de rugby,une sorte de football américain, mais jamais au foot.


Les grande équipes de rugby à 15 étaient Bézier,Graulhet,Agen,Brives, etc...Toutes ces équipes étaient amateures.Peu de grandes équipe en dehors des régions Aquitaine,Midi-Pyrénées ,Languedoc-Roussillon et Limousin


Les grand joueurs de l'époque étaient issue de la ruralité de departements qui ne ressemblaient vraiment pas à ce qui a été montré en préambule de cette coupe du monde.


Si on avait voulu exprimer une quelconque nostalgie ,du temps passé ou du " C'était mieux avant" il aurait mieux vallu faire venir les bandas du sud-ouest.Cela aurait plus  conforme historiquement.

Du côté des  sportifs, le rapport professionnels/amateurs doit être relativement le même au foot et au rugby . 


Peut-être moins de  1 pour 1000 .  (ce qui resterait à vérifier toutefois)


Donc, 99,9% des pratiquants de foot ou de rugby sont des amateurs . Et ils représentent à eux deux :   2,6 millions de sportifs... tous les deux peuvent être qualifiés de sports populaires  .


La démocratisation s'est faite avec l'ouverture des sections jeunes dans les clubs  ("l'école de rugby") et dans les associations sportives scolaires. 



Daniel Herrero a ainsi, par exemple, pratiqué le rugby "dès son enfance" au Racing club de Toulon ...






Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai eu toujours l'impression que le rugueubi était un sport bien populaire en France

Son implantation dans le sud m'a toujours amené à croire que ses adeptes étaient des gens qui avaient des opinions politiques que je n'aurais pas qualifié de réactionnaires

sauf qu'entre temps, j'ai entendu parler de Béziers et de son facho de maire .. entre autres


Mais à mon grand étonnement, lors d'une halte à Tournus, j'ai découvert qu'on jouait à ce sport plus au Nord. C'était à la tombée de la nuit sur le bord de la Saône, nous longions avec mon épouse un grand mur le long d'un stade et derrière des gens s'entraînaient. J'ai parié que c'étaient des joueurs de rugby et non de foot, et j'ai gagné. Les bruits qui émanent d'un entraînement de rugby sont plus étoffés, arrondis, moins aériens que ceux du foot

Par contre, dans un cas comme dans l'autre, il faut les sous-titres


Il parait - entendu à midi aux actualités radio - que les organisateurs de la coupe vont arrêter de faire chanter les hymnes nationaux par des chœurs d'enfants ou alors surtout pas en canon



Allez hop, les frères Jacques


https://www.youtube.com/watch?v=uQzAZ-U6uug



Voilà typiquement le genre d’article écrit un peu vite et avec un bon gros Marker pas très subtil qui m’obligera encore aujourd’hui à défendre mon ASI face à toutes les accusations de wokisme stupides  de mon entourage. En l’occurence, voilà qui me pousse même à poster mon commentaire bienveillant et bien critique aussi : Sujet intéressant mais vraiment à côté de la plaque. 

Critiquer la cérémonie d’ouverture (que je n’ai pas vu, c’est toujours nul !), soit, mais caricaturer le rugby au point d’en faire un sport bourgeois, c’est un raccourci faux et malhonnête. Sans prendre plus de temps qu’il n’en faut, considérez quand même que si les grandes écoles britannique pratique le même rugby que les villages de l’Ariège ou des highlands écossais et que, oui, cette dualité de pratiques entre ruraux pauvres et grandes familles sortis de grandes écoles a toujours été une des paradoxes du rugby.  Du reste, de nombreuses analyses éclairées expliquent justement le succès d’un rugby français représentant un éventail social très large alors que le rugby anglais sombre de son élitisme (les filières ne sélectionnent que des joueurs sortis de grandes écoles ce qui crée un manque fatal de mixité sociale et prouve, en creux, l’aspect déterminant de ces  choix inneficaces). Et, oui, le rugby est un peu plus exigeant en terme de matériel, de terrain et d’enseignement (complexité des règles), donc probablement nécessitant un engagement supplémentaire : quand on en fait, c’est trois fois par semaine, c’est un mode de vie. Dans ces conditions, évidemment, se forme des familles, des lignées et des héritages. Mais surement pour de meilleures raison que celles formés en France dans le spectacle, le journalisme, la politique, les affaires, etc… 

Sur les fondements même du jeu, ses règles et leur évolution, le rugby porte en lui un certain nombre de valeurs (ben oui, encore un cliché !) de collectif et de complémentarités dans des groupes d’individus différents et de respect entre adversaires ; je crois qu’il est assez facile de constater de visu des comportements de camaraderies manifestes lors des matchs entre à peu près toutes les équipes. Racisme dans le rugby ? Vite dit en oubliant de rappeler que les problèmes de racismes concernent principalement des supporters et qu’ils  sont pris en considération par les clubs depuis de nombreuses années sans aucune esquive. Discriminant le rugby ? On n’y joue peut être pas en banlieue mais infiniment plus aujourd’hui qu’il y a vingt ou trente ans !  

Désolé, je n’ai pas le temps de poursuivre mais un peu de documentation sur le sujet devrait confirmer un tableau plus complexe que celui décrit ici (surtout dans un titre carrément « putaclic »…).


Bon, sinon, qui trouve vraiment pertinents les spectacles patriotiques et auto-satisfaits de n'importe quelle cérémonie nationale ? ...

Sur le rugby (le sponsoring), cette vidéo de Greenpeace indiquée dans un commentaire d'un autre forum : 


https://www.youtube.com/watch?v=C8AQxyMSOgo


Bon,je ne parlerais pas de la saussissonade parade du stade de France, si j'en crois la description, c'était à chialer, pire que les fêtes scolaires de fin d'année car on y admire au moins les exploits de notre progéniture


Non je voudrais dire combien en fait le football est un sport hautement intellectuel, il suffit de visionner cette vidéo


et combien le rugby est un sport faisant appel à toutes les valeurs humaines, il suffit là de visionner cette autre vidéo


Maintenant je suis effrayé à la pensée que notre cérémonie d'ouverture soit imitée dans les prochaines rencontres internationales, en Suisse, par exemple

C'est gênant 

En gros, tout va bien, la mise en scène franchouillarde est arrivée pour le coup d’envoi et non pas au moment de la sélection, cf le clip pour l’attribution des JO de 2012, si bon souvenir…

le public du pub dans lequel j'étais, mélangeant etatsuniens, irlandais,écossais,anglais et quelques rares français a bien rigolé y voyant visiblement plutôt une cérémonie célébrant le second degré , du OSS117 dans le texte (qu'ils n'ont probablement jamais vu par ailleurs). personnellement j'ai trouvé ca plutot nunuche  j'imagine que ca surf sur l'image fantasmée du show tout aussi nunuche "emily in paris". Allez , ca sera bon pour le tourisme.... 


bon sinon cette marseillaise (et de manière générale une bonne partie des hymnes) massacrée par nos choristes on en parle ? ca faisait franchement mal aux oreilles ; sacré fou rire dans le pub tellement ce canon était raté. Je me demande qui a eu cette bonne idée, probablement la même personne qui a décidé du thème de la cérémonie, c'était dans le même ton.Seul le flowers of scotland (de mon point de vue le plus bel hymne de ce tournoi) semble avoir été épargné, la ferveur du public écossais aidant.


En tout cas etant fan de rugby depuis tout petit je ne vais pas bouder mon plaisir durant cette coupe du monde, 

Allez les bleus (et Fiji  si on se gauffre)!! 




J’aime bien ce qu’écrit Chrystelle Bonnet : « Cela dit, une époque où il ne faisait pas 35° en septembre, c’est tentant de s’y réfugier. ». Je rajouterais : et une forte pollution.


Je n’ai pas vu cette partie, je suis arrivée aux sifflets. 😂


Quand j’ai un coup de blues, je me repasse la vidéo des huées et sifflets, et ça va mieuuux !

Posons le problème autrement : dans les ceremonies d'ouvertures, on celèbre le dépassement de soi, l'esprit d'equipe et la fédé qui a organisé. 

Qui a un exemple de qqch de beau dans le domaine, Dujardin ou pas? 

Moi je vois pas.

dans le sud-ouest, le rugby s'est implanté dans la querelle anticléricale, le ballon rond pour les cathos, les conservateurs et notamment le basket plus que le foot, l'ovale pour les instituteurs, leurs élèves de l'école publique, et les militaires

l'origine du rugby en France 

même si le premier club a été créé au Havre, c'est le sud-ouest de gauche qui l'a popularisé

ce territoire correspond au royaume wisigoth, la région des villages dont les noms finissent par "ac", "ax" , "eix" ou "aix" ( comme Seix, mais aussi Lombez, Montestruc!) le club de Bayonne est " l'aviron bayonnais" comme quoi ce n'était pas toujours le premier sport pratiqué!

quand le sud-ouest vivait sous le code d'Alaric

et c'est aux champs Catalauniques que Théodoric nous a débarrassé d'Attila et de ses sarmates ( les ancêtres des russes!) en y trouvant la mort

un héros national qui n'a rien pillé, détruit, saccagé, vandalisé, violé comme Clovis, au contraire!

trop occupé à arroser mon jardin en prévision de l'hiver qui sera rude avec une dépense d'électricité augmentée de 30%, je n'ai pas vu cette cérémonie d'ouverture: je n'ai rien perdu semble-t-il, même pas envie de replay!

quand nous prenons comme référence le défilé du bicentenaire de Goude, cette compilation de stéréotypes est bien fade

le défilé de Jean-Paul Goude

avec Vianney la référence à "terres inconnues" est bien vue où il séduisait les filles autochtones avec sa guitare, transportée jusque là!

que demande le peuple: du pain et des jeux! la réputation du président va forcément en bénéficier, croisons les doigts pour que dans l'euphorie du moment, les réfugiés puissent enfin travailler librement dans le respect de la dignité humaine!


Le degre zero de la creation artistique plus le degre zero de la politique egalent la tete a Crocro

J'imagine que le choix de la capture d'écran qui illustre l'article a été discuté en salle de rédaction...


Jean-Miche a une petite brioche mais une grosse baguette.


A part ça, la meilleure partie de cette cérémonie, c'est quand Macron s'est fait siffler.

Nouveau donc : le puy du fou ovale !

Que d'efforts et de moyens déployés pour ça. Comme toujours les bourgeois sont généreux dans l'usage de l'argent public pour valoriser leur vision de la société (normal après tout ils sont éduqués les bourgeois, leur vision du monde est donc la bonne).


Ce qui est frappant, c'est que la moindre critique contre ce spectacle d'ouverture de la coupê du monde de rugby est aussitôt abattue en vol à l'arme de guerre, comme au ball trap, et avec pour seule munition, le mot "gauche".


C'est la gauche qui se moque des campagnes, la gauche qui est déconnectée de la France...

Car la gauche est forcément parisienne, hors sol, mondialisée, loin de des racines françaises, voir carrément "wokiste" sans qu'on sache précisément ce que ce mot valise englobe.


On en déduit donc à écouter toutes ces critiques des critiques (je vous ai perdu là, je le sens) que le peuple et ceux qui aiment le peuple sont de droite. Forcément de droite.


Cette façon de tout renvoyer à une histoire de camp est insupportable, simpliste et ne peut amener qu'à la confrontation sans possibilité de l'éviter. C'est eux contre nous. C'est les bons contre les méchants...


Et dire que tout ça se fait au nom du rugby, censé être un sport qui prône les valeurs de solidarité, de complémentarité, de fair play.


Le sport c'est aussi la soumission à la règle, le respect de la hiérarchie, le culte de la performance, la croyance que toujours le meilleur gagne. Bref ce qui fait que beaucoup de sportifs sont un peu réac. 

Sinon c'est une activité merveilleuse et un spectacle unique.

Concernant la cérémonie d'ouverture du mondial, les sifflets qui ont accueilli Macron étaient quand même le clou du spectacle.


Merci.

D'abord parce que, comme beaucoup d'entre nous je ne regarde pas la télé, j'ai eu en dix lignes la description de ce que je ne regrette pas d'avoir raté. Je pense que c'est Mc Kinsey qui a écrit le script.


Ensuite et surtout pour cette citation de  Guillaume Tion que je re-cite à nouveau, histoire de bien enfoncer le clou. "Car, à y regarder, les valeurs de la performance Reflets de France années 50 de Jean-Miche sont presque celles que l’on va retrouver lundi matin en se réveillant : un pays où l’on parle du retour de l’uniforme à l’école, où le Président jupitérien décide des 49.3 comme un chef de village incontestable, où l’on dit perlimpinpin et saperlipopette, où il faut faire deux heures de caisse pour trouver un médecin, où les hommages culturels vont au Puy du Fou…"


Tout est dit. Surtout que ça laisse mal, très mal augurer de la cérémonie d'inauguration des jeux olympiques. Certes, il sera difficile de faire pire qu'en 1936 mais je ne doute pas que Mc Kinsey va relever le défi.

s ils avaient voulu faire  moderne,  ils auraient mis des manifestants et des  gilets jaunes ..; ça le fait pas !!!

ceci étant, il  y a infiniment moins de  bagarres entre supporters,  dans les  matchs .. ( sauf  dans ceux de villages voisins , parfois)

"Le plus gros problème de ce pays, c'est qu'il ne s'aime pas." S'ils pouvaient se prendre une baffe à chaque fois qu'ils sortent cet argument bidon...

C'est assez vrai en réalité. 


Comparé au reste du monde (et Tesson est bien placé pour savoir de quoi il parle), les Français vivent dans un paradis et croient paradoxalement vivre en Enfer. D'où leur dégoût et le caractère de râleur invétéré. Mais objectivement, c'est loin d'être le pire endroit sur Terre. L'actualité ne le rappelle d'ailleurs assez souvent, malheureusement. 

C'est assez faux en réalité.


Comparé au reste du monde, les français savent qu'ils vivent dans un pays plutot agréable, et s'évertue par leur manifestation a en le garder agréable (défende des droits...)


Et voilà ! Moi aussi je sais dire des généralité qui n'ont aucune base !

Je reprendrai bien un verre de rouge !

Si vous voulez des données (donc des bases), aucun soucis. Ca se trouve en trois clics.


Déjà, j'ai cité Tesson, c'est ma première base, ça vaut ce que ça vaut (ce sont des récits de voyage), mais son témoignage n'est pas nul.


Ensuite, en données statistiques, on tombe rapidement sur le WORLD HAPPINESS REPORT 2022 : la France n'est que 22 ème, loin derrière la plupart des pays européen (à niveau de vie équivalents). Donc ça dit quelque chose. Au même test en 2014-2016, on était même encore plus bas dans le classement (31 ème). Pour la 6e puissance économique mondiale, ça la fout mal !

Ensuite, il y a les études sur le patriotisme qui sont des indicateurs intéressants (cherchez Patriotism in Europe, par exemple, il y a beaucoup de data). Par exemple, une étude par le Pew Research Center datant de 2014-2017 et cherchant à mesurer le "sentiment de supériorité de sa culture par rapport aux autres", montre un taux de patriotisme assez faible en Europe de l'Ouest, et en France en particulier.  

Bref, tout ceci peut se confirmer par des études. Aucun soucis.
J'attends les vôtre pour me convaincre du contraire ! ;)


Les chiffres sont fascinants. Donc les statistiques, qui s'appuient sur des données chiffrées, aussi.

Je vous cite : 

" Ensuite, en données statistiques, on tombe rapidement sur le WORLD HAPPINESS REPORT 2022 : la France n'est que 22 ème, loin derrière la plupart des pays européen (à niveau de vie équivalents). Donc ça dit quelque chose. Au même test en 2014-2016, on était même encore plus bas dans le classement (31 ème)."


Tout d'abord, World Happiness report, en gaulois de base, Compte-rendu du bonheur mondial, vous n'avez pas un peu l'impression que ça sent la poudre aux yeux (même et surtout si c'est publié par l'ONU) ? 


 Qui donc peut se vanter de mesurer le bonheur ?


Ensuite, l'obsession du classement. On est xxxième, yyyyième, zzzième, rang. C'est bizarre cette  obsession pour les classements.

 Vous dormez mieux parce que la France a gagné un rang dans le classement du bonheur ? Prenez une camomille c'est plus efficace.


Enfin et surtout. Tous ces rapports et compte-rendus reposent sur la collecte de données par sondages. 


Avez vous jamais répondu à un sondage sur le bonheur? (J'entends un vrai, pas celui d'un marchand de lessive.)

Si oui, avez vous eu à répondre à une question vous demandant  ce qui pour vous était le bonheur ?


Je pourrais ainsi multiplier les questions d'une enquête sur le bonheur.


Interrogez vous simplement sur ce qui peut conduire les centaines de milliers , de millions si y il a le budget de personnes  prêtes à répondre à un questionnaire aussi stratosphérique ou débile qu'un questionnaire sur le bonheur.


Je me répète :

Les chiffres sont fascinants. Donc les statistiques, qui s'appuient sur des données chiffrées, aussi.

Je vois que vous êtes là pour avoir raison (pas pour discuter), mais soit. Je comprends votre point de vue, je le partage en partie. En réalité, je me fous un peu des chiffres et des stats annoncés, c'est un constat simple ("les français n'aiment pas leur pays") pour n'importe qui voyageant un peu dans le monde. De mon point de vue, ça se passe de démonstration.

Sauf que mon interlocuteur précédent me reproche de faire du café du commerce ! Que ça sort de nulle part ! Alors que non, à mon sens, c'est un constat objectivable. 


Du coup, sûr de moi, je lui trouve des chiffres, en trois clics (encore une fois, je n'ai pas fais de thèse dessus), puisque ça semble être le but de sa remarque. Et ça colle plutôt bien au final.

Après on peut me reprocher aussi ces chiffres, je comprends, mais dans ce cas, il faut parler d'égal à égal. Si je ne donne pas de chiffres, vous n'êtes pas obligés d'en donner. Par contre, si j'en donne, merci d'en donner en retour svp. Ca me semble du bon sens.

"Je vois que vous êtes là pour avoir raison (pas pour discuter), mais soit."


Tout est dit. 

Tant pis.

Ainsi donc, pour vous, tout est fondé sur les chiffres.

Vous savez combien vous avez de neurones ?

J'en ai plus que vous alors ferme ta gueule ?

« Ainsi donc, pour vous, tout est fondé sur les chiffres » 

En fait vous ne me lisez absolument pas ! J’ai écrit exactement l’inverse au-dessus…


Mais je vois que le ton n’est toujours pas à la discussion, mais au troll, dommage.

Ma première réponse était trop  gentille.



De mon point de vue, ça se passe de démonstration.

en trois clics (encore une fois, je n'ai pas fais de thèse dessus)


Effectivement, ce n’est pas la gentillesse qui vous étouffe, c’est le moins qu’on puisse dire ! 

Si vous attendez de la gentillesse, n'écrivez pas de telles inepties

Je vois. Merci de votre conseil ! J'en prends bonne note, et tâcherai de m'appliquer à l'avenir. Vraiment désolé.

Merci encore mille fois pour votre aide précieuse ! Les gens comme vous sont si rares de nos jours.

J'ai eu plus de chance que vous!


Voilà ce qu'il m'avait pondu comme fin de non-recevoir....





En même temps, en terme de loi de Brandolini, vous touchez pas mal ! Relisez votre post, c'est du boulot pour 5h au moins ! Faut remonter au CP pour reprendre les bases je crois.

P'tain, le gars tu te compares.

Tu connais les stats sur les porteurs de chaussettes en laine vierge.

J'ai du mal à les trouver.


" Elle dormait, débraillée, déhanchée, tordue, les membres écartés, tandis que de gros soupirs tièdes s'exhalaient d'elle, des arômes puissant de dormeuse en sueur." Emile Zola, La faute de l'Abbé Mouret.


Simplement pour dire que c'est une description de la nuit et non d'une femme.

J'aurais aimé faire des stats avant et analyser les résultats.

Que n'aurait on pas dit?


Alors vos chiffres aucune hésitation. Aux chiottes!!


"Tu connais les stats sur les porteurs de chaussettes en laine vierge."

Google est ton ami.
En fait.

Je ne suis pas un génie en fait.
Quant à une démonstration "par le roman" de chose que je ne dis pas, de toute façon (ma première citation était de Tesson, c'est des stats ?), faut apprendre à lire les mecs !


J'utilise "qwant". Google, c'est quoi?


Tesson, un écrivain? Je comprends tout.

Bien à toi.

Je vois, vous aimez jouer au malin. Bravo, vous avez gagné. Votre intelligence me dépasse infiniment ! Je suis soufflé. Merci d'être passé, c'était vraiment très intéressant. 

N’hesitez pas a ne pas revenir.

Le rugby à XIII ça existe encore ? J'avais lu un truc sur la rivalité entre XIII et XV et sur le rôle trouble (du XV ?) sous l'occupation.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.