99
Commentaires

Retraite : qui parle des égoutiers ?

Commentaires préférés des abonnés

Oui, enfin; je ne veux pas faire ma Julie Graziani, mais quand même; on peut se demander si ces "gens là" on bien travaillé à l'école pour en arriver là !


;-)


bon, sinon l'autre jour les marins pêcheurs étaient aussi contre cette réforme ( étrange non (...)

Les égoutiers symbolisent les gens qui "ne sont rien" :  invisibles, sans pouvoir de nuisance.

Ils n'ont donc aucun intérêt


Pour le cas, improbable, où un journaliste s'intéressait à ces gueux, voici quelques éléments de langage à l'usage des élus(...)

On en revient au point de départ, l'utilisation des mots Régime universel. 

Ça sonne bien et tout le monde ne peut qu'être d'accord avec quelque chose d'universel. Sauf que pour que cela soit universel, il faudrait qu'à la base tout le monde soit(...)

Derniers commentaires

Quelqu’un sait si quelque part sur la toile les images de professionnels jetant un de leur outil de travail ont été compilées ? 

Retraite : qui parle encore de l'ensemble de la population ? 

La réforme est une honte pour tous les métiers pénibles, mais elle va toucher tout le monde. On entend en effet parler des avocats, de la ratp, des profs, etc. mais elle va concerner tout le monde, on l'oublierait presque quand on entend les médias, de même qu'on oublierait presque que dans la réforme il n'y a pas que l'âge d'équilibre, mais aussi la notion de retraite par points, le calcul de la pension sur l'ensemble de la carrière et non plus sur les 25 meilleures années. nous serons tous.tes perdant.e.s et est-ce qu'on en parle encore ?

Finalement, je me demande: ce serait pas le travail tout court qui pourrait être taxé de pénible? J'ai exercé une profession physiquement peinarde, mais si je devais aujourd'hui recommencer à me lever à heure fixe, de plus en plus tôt à cause des embouteillages qui s'aggravent, ou rentrer très tard à cause des réunions inutiles et ... pénibles, plus les mômes à gérer en mon absence, la bouffe pour tous (lundi c'est ravioli, mais tous les jours c'est pas possible) je crois pas que j'en serais capable. 


Sans compter la perte de sens qui se faisait de plus en plus aigüe, j'ai dû un jour demander à une formatrice si elle avait été informée d'un détail secondaire: il y a des enfants dans les crèches. Consolation,j'ai bienfait rigoler mes collègues qui, d'infirmières puéricultrices étaient devenues "manageuses" et qui n'aimaient pas ça. 

Conclusion de l'article publié par l'INRS sur l'espérance de vie des égoutiers:

"The increased mortality by both malignant and non-malignant liver diseases is probably due to excessive alcohol consumption, but could be partially the result of occupational exposure to chemical and infectious agents and interactions of these factors."

Il y aussi cette entourloupe là mise au jour par un représentant CGT Cadres : http://osonscauser.com/retraites-larnaque-a-72-mds-quaucun-media-na-vue


Michel

Merci pour ce fou rire. Bon je suis gyneco obs il est vrai et pas urgentiste. Mais la semaine dernière par exemple j'ai fait 78h dont 2x12h en garde de nuit ( heures sup payées 16 balles). Baignant dans les retardateurs de flammes etc (lire les dernieres etudessur l'infertilité des chirurgiennes). Et jai fait des pointes à 120h interne.  Il est vrai que je me dis que moi aussi j'aimerai bien avoir le droit à la pénibilité. Mais bon on sen fout. Car le plan c'est pousser les docs ds le privé.  Lire la faisabilité de l'ajustement de l'ocde.


Merci pour cet article en tout cas @Si.


le système de retraites actuel est parfaitement injuste. celui que macrotte veut instaurer le sera encore plus, probablement. 

mais croire qu'il peut y avoir un système juste simplement en bidouillant les règles d'attribution, espérance de vie (en bonne santé), pénibilité, durée du travail, revenus pris en compte... foutaises, tant qu'on s'attaque aux seules retraites. 


ce qui doit être universel, c'est le revenu de base. 


et ce qui doit prendre en compte les conditions de travail, l'ancienneté, mais aussi la précarité et la "flexibilité", c'est le coût du travail lui-même, que ce soit un salaire ou un revenu d'indépendant. tant qu'on ne paiera pas le travail des égoutiers à son juste prix, comme celui des paysans ou des aides soignants, etc, on peut toujours essayer de bricoler des pansements dérisoires. Et tant qu'on acceptera que certaines conditions de travail esquintent les gens, au physique ou au moral, c'est pas l'âge de la retraite qui les réparera.


et même si ça peut semer une belle merde, je ne vois guère que la grève de ces travailleurs là pour faire prendre conscience de leur utilité et de leurs droits.

https://www.youtube.com/watch?v=hVkWgksDZDI&list=RDhVkWgksDZDI&start_radio=1&t=71

On en parlait déjà ici

https://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2020-01-15-La-liberte-reduite-au-portefeuille

Avec le progrès l'espérance de vie augmente

et plus l'espérance de vie se rallonge, plus l'âge de la retraite s'éloigne,

et donc l'intérêt du progrès est de maintenir en vie le plus longtemps possible les travailleurs


C'était une leçon de Macron Mon Amour #pénibilité

Le vrai sujet c’est quand même d’éviter que cette profession subisse une surmortalité. 

Vous ne pouvez pas régler cette injustice par rapport à d’autres métiers uniquement en permettant de partir plus tot à la retraite que le reste de la population. 

Si les égoutiers se mobilisent pour améliorer leur cadre de travail (masqués protecteurs, tenues adaptées, bouteilles d’air comprimé, je ne sais pas?) , je les soutiens sans arrière pensée (cagnotte pour tenir) . 

En attendant, que leurs années passées sous terre comptent double? 

"Moi je n'adore pas le mot de 'pénibilité', parce que ça donne le sentiment que le travail c'est pénible." 


Un tribunal populaire condamnerait la tête d’œuf qui a sorti cette phrase de génie à cinq ans de nirvana :


1 an comme égoutier

1 an comme boyaudier dans un abattoir

1 an comme éboueur

1 an comme maçon

1 an comme aide soignant en Ehpad

Je vous invite à vous intéresser aux groupes facebook de BTP en colère si vous êtes curieux.
Notamment le groupe intitulé, ouvriers et artisan, appel à la mobilisation du btp.

Le Monde fait dans la Lapalissade, ils découvrent le fil à couper le beurre sur un air faussement naïf, ces grands bourgeois...

Je me vois dans l'obligation de poster ce lien de l'excellent M. Lordon; en vous priant de bien vouloir m'excuser du temps que vous devrez prendre pour le lire. Parce qu'une fois commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter; et qu'une fois terminé, vous n'aurez qu'une envie; celle de le relire.


https://blog.mondediplo.net/contre-la-democratie

Oh boy, 17ans. C'est la durée d'une enfance ET une adolescence. Je crois que c'est ça que les personnes "militantes" appellent "lumpenprolétariat".

La pénibilité, magistrale usine à gaz! Je suis médecin dans un service d'urgences, et moi aussi j'ai l'impression que je pourrais avoir droit à la "pénibilité": énorme pression au travail, travail de nuit, de week-end etc... Mais que dire des flics, des personnels de l'hôtellerie restauration, des égoutiers, sans parler des ouvriers qui travaillent sur les chantiers par tous les temps... Tout le monde a de bonnes raisons de trouver son travail pénible...

Ne pourrait-on pas prendre en compte,  comme le suggère Daniel dans son article, l'espérance de vie, et notamment de vie en bonne santé, des différentes catégories professionnelles pour décider de leur âge de départ ?

Mais bon, je suis sûrement un peu naïf.  

Et d'ailleurs, ces chiffres sont-ils même disponibles ?...

Sidération. Je crois que mes (nos ?) chroniqueurs préférés (Scheidermann, Lordon, Mermet...) sont dans un état de sidération.  Ils n'arrivent pas à y croire. Quoique les gens, les pauv pékins fassent, manif, manifestes, chorales, ballets : silence. Ils ont juste oubliés que dans le vide on ne vous entend pas crier (je sais bien c'est l'espace).

Oui, puis, si bien lu Le Monde daté d’aujourd’hui, la réforme aboutit à un âge de départ à la retraite de 67 ans ; tiens, justement ce qui se pratique dans les autres pays européens qui ne eux aussi réformé leur système de retraite. Par ailleurs, l’âge pivot n’est plus a 64 ans, mais 65 ans. bref, bonne lecture à tous...

Sinon, vous parlez des égoutiers, et là aussi, si bon souvenir de lecture, il y a les éboueurs qui sont dans la même situation. 

Les égoutiers pourraient aussi arrêter de bosser; ça ferait peut être revenir la peste qui a le mérite de toucher tout le monde sans distinguer les classes sociales !


Non, en fait ce serait sans doute une mauvaise idée, à l'instar de celle de la CGT  qui a revendiqué des coupures d'électricité volontaires qui ont privé de courant environ 30 000 habitants du Val-de-Marne ce mardi.


Enfin moi, je trouve que c'est une mauvaise idée si ces coupures ne sont pas ciblées ( peuvent-elles l'être d'ailleurs ? )


Un seul régime universel :


Celui de la banane !!!

Il y a déjà des annéessss que les égoutiers demandent de ne plus employer des produits toxiques pour nettoyer les éviers par exemple ou déboucher les toilettes et autres canalisations.


Évidement, ces produits se déversent dans leur lieux de travail : les égouts. 


Ils ont manifesté ...


Qui les a entendu ? 


Pas Super Ecolo pourtant, j'ose conseiller de faire gaffe aux détergents utilisés.

Il n'est la le grand problème de la réforme DES  retraite.

On ne peut pas faire un régime Universel en oubliant le facteur espérance de vie !! Il faut obligatoirement des régimes spéciaux !


On a beaunse plaindre RATP , SNCF etc... C'est bien des métiers quenje ne ferai pas ! Travailler pour les conducteurs de métro tout la journée dans des tunnels,comment dire ....


Entre un ouvrier et un cadre il y a 7 ans de différence (source INSEE).

C'est énorme, ne pas prendre ça en compte c est un foutage de gueule

"Le Monde" redécouvre la roue tous les matins: aujourd'hui les métiers pénibles, hier la connivence Macron/Berger, la CFDT se faisant conseiller par des conseillers à Macron, avant-hier la retraite à 65 ans pour ceux nés en 1980, et demain ... les fonds de pension pour les hauts revenus ? Journal macroniste pas plus fiable que la télé.

En même temps c’est de leur faute.


« Ils n’avaient qu’à bien travailler à l’école » 🤷‍♀️


Plus que jamais, voir et revoir les conférences gesticulées de Franck Lepage.

Les gens ne comprennent pas que faire des travaux pénible ,réduit le temps de vie !!!!! Il y en a qui veulent les faire travailler dans d'autres corps de métier pour les années qui leurs reste a vivre!!!!! Quand on fait un boulot de merde VOUS MOURREZ PLUS TOT!!!!!!!!!!!! c'est quelque chose de difficilement compréhensible apparement pour les cadres .

Plus votre travail est pénible, physique et indispensable, et moins vous pouvez vous autoriser à faire grève...les soignants ne peuvent pas laisser la situation des malades se dégrader, les agriculteurs ne peuvent pas décider de revenir semer et traire les vaches plus tard, et les égouttiers, ils retrouveraient les écuries d'Augias dans quel état? après deux mois de grève ... à moins que l'armée, ou la police, ne soit réquisitionnée pour faire le job ? 

Le droit de grève, c'est déjà un progrès, mais c'est loin d'être suffisant.........



Oui j'ai entendu parler du cas des égoutiers, grâce à Usul, bien plus connecté au réel que tous les éditocrates à papa du Monde qui ont besoin de faire des sondages pour voir le monde.

Les égoutiers symbolisent les gens qui "ne sont rien" :  invisibles, sans pouvoir de nuisance.

Ils n'ont donc aucun intérêt


Pour le cas, improbable, où un journaliste s'intéressait à ces gueux, voici quelques éléments de langage à l'usage des élus macronistes :

"- Leur travail est autrement moins pénible que celui de pilote de ligne. Essayer de rester assis des heures dans un cockpit et on en reparlera. Ou même un CRS, contraint de frapper des citoyens qui manifestent, donc mettent le bordel, ou d'humilier des gosses, forcément séditieux.

- Il est certes moins bien payé mais pas besoin de connaitre la tangente d'un triangle pour patauger les pieds dans la merde.

- Vous en connaissez beaucoup de métiers pour lesquels les touristes paient pour visiter les lieux de travail ?"


Oui, enfin; je ne veux pas faire ma Julie Graziani, mais quand même; on peut se demander si ces "gens là" on bien travaillé à l'école pour en arriver là !


;-)


bon, sinon l'autre jour les marins pêcheurs étaient aussi contre cette réforme ( étrange non ? ) l'un d'eux disait ( non sans humour ) qu'à 55 ans dans ce milieu, on est rincé ! ( c'était sur France Culture, je crois... )


Plus généralement, samedi matin sur France Inter, une chronique dans l'émission éco de 9 à 10h, alertait sur le sort peu enviable des chômeurs dans cette réforme !  

Au point que la droite elle même s'en inquiète... c'est dire  :


https://votreargent.lexpress.fr/retraite/reforme-des-retraites-mauvaises-nouvelles-pour-les-chomeurs_2115487.html


Par contre la question du passage en force du gouvernement qui veut accélérer la cadence ( vu que certains qui ne se pensaient pas concernés commencent à s'interroger ) est aussi inquiétante, j'en veux pour preuve la question qui commence à pointer vu que le gouvernement a saisi le conseil d'état :


 Peut-on encore modifier un projet de loi après son passage devant le Conseil d’État ou est-ce déjà trop tard ?


à creuser...

On en revient au point de départ, l'utilisation des mots Régime universel. 

Ça sonne bien et tout le monde ne peut qu'être d'accord avec quelque chose d'universel. Sauf que pour que cela soit universel, il faudrait qu'à la base tout le monde soit sur le même point… alors qu'on en est très loin. Les chiffres sont effectivement effrayants sur l'espérance de vie des différentes professions.

Et l'on voit que ce qui a été travaillé en amont dans cette histoire, ce sont les mots qui entourent cette réforme, Universel, âge d'équilibre, justice sociale. Personne ne peut être contre ça, sauf que ce sont des mots qui font illusion un temps. On en est au stade où chacun regarde ses conditions de travail, et là, tout s'écroule tellement les inégalités sont importantes.

Mais que voulez-vous, on ne les voit presque jamais, ils sont sous terre, etc... Quelle honte, quelle ignorance crasse des réalités du "travail", mot dérivé du latin "tripalium" terme latin faisant référence à un instrument de torture composé de trois barres de bois. C'est dire que le travail pourrait être pénible...

Pourtant, la plupart des hommes politiques sont d'éminents spécialistes  en  " matière " de production d'excréments et de matières organiques....

Filoche en à très bien parlé sur lemediatv !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.