76
Commentaires

Foot : qui a tué la Super Ligue ?

Commentaires préférés des abonnés

Gianni Infantino, président de la FIFA (qui s'est prononcé contre la création de la Super Ligue) a déclaré tout récemment que le Qatar, où 6500 ouvriers migrants auraient trouvé la mort sur les chantiers de la Coupe du Monde 2022, avait fait des prog(...)

Je ne connais pas la Ligue, alors la Super Ligue .....



moi j'essaie même pas

Derniers commentaires

Daniel vous n'aimez pas le foot, le critiquez et n'y connaissez rien alors pourquoi en parler ?
Ce n'est pas vraiment les 12 clubs riches mais les clubs les plus endettés et dépensiers qui voulaient cette super ligue fermée (Juventus, Real Madrid, FC Barcelone). Et l'échec c'est qu'en fait certains sont déjà riches (Manchester City, Paris SG, Chelsea) et n'ont pas besoin de plus d'argent surtout si les supporters leurs tournent le dos. Heureusement le sport en général a été épargné de ce grand n'importe quoi, et les supporters (souvent traités d'écervelés) ont eu du poids !!

Le foot ne m'intéresse pas. Les coupes machins, la ligue bidule je m'en fiche. Seul le match international (il y a un pote marocain) réunissant les cousins, les oncles et les copains des cousins et des oncles, qui se tient lors de la fête du village chaque 15 août est digne d'intérêt à mes yeux.


Mais sur le fond pour ce que j'en comprend, ce projet a tout pour me plaire, mais à une condition. Qu'il soit 100% privé. 


C'est à dire que pas un centime ne soit à la charge de la collectivité si d'aventure un club français en faisait partis, par exemple un club ayant son centre d'entrainement dans l'ouest parisien paye tout, mais vraiment tout à commencer par son stade avec la taxe foncière qui va avec.
Pas d'aménagement spécifiques pour les transports, les hébergements, qui ne soient financés autrement que par le club.
Mais aussi la sécurité (que la préfecture facture au prix réel tous les intervenants du domaine public : policiers, secours et les heures administratives que les évènements dès lors organisés coûtent en mobilisation des personnels des pref' est des mairies, même les 2mn que la plus humble secrétaire a consacré a relayer un courriel.
Mais également la voirie, que le moindre papier gras laissé par un supporter à moins de 500m du stade soit facturé. 


Et pas de cérémonies mobilisant les moyens de la République, pas d'élus en représentation officielle dans la loge VIP, pas de Garde Républicaine et pas de pinces-fesses avec petit fours 3 étoiles au frais de la princesse. Rien !
Cela aurait de la gueule une entreprise PRIVE, mais PRIVE POUR DE VRAI.


la super ligue? c' est deja fait.cest la ligue des champions.

Faites gaffe, moi à votre place je n'enterrerai pas ce projet si vite malheureusement...

La nouvelle formule de la ligue des champions est une aberration sportive.

En Coupe de France, il arrivait que des amateurs battissent une équipe professionnelle. Autant se prémunir contre ce risque financier inacceptable.

Eric Cantona s'est exprimé avec son Anglais si typique et si charmant sur ce projet de Super League sur l'absence des fans dans les matchs et l'absence de concertation avec les fans sur ce projet


Finalement les fans ne sont plus que des côteurs en Bourse ou des bookmakers amassant les paris

Mansuétude infinie pour les gilets jaunes racistes et supporters du front national. Mépris (de classe ?)  absolu pour les amateurs de football qui ne comprennent rien à rien. La chronique de gauche est un art difficile. (réaction d'humeur sans conséquences).

Pour être précis, le projet prévoyait un championnat à 20 clubs (un nombre classique). Les 12 fondateurs prévoyaient de convaincre 3 autres clubs de les rejoindre en temps que membres permanents, et ils laissaient 5 strapontins aux meilleurs "petits" clubs pour se joindre à eux temporairement 

Notre seuil de tolérance à l’obscénité capitaliste est effectivement très haut désormais.

Il faut que super-riches abusent au-delà de tout (ils super-abusent ?) pour que ça déclenche une réaction un petit peu vigoureuse.

Alors que franchement le foot a été entièrement pourri par le fric depuis... quoi... trente ans ? Quarante même ?

Et on se réveille maintenant... comme si le scandale c'était maintenant et pas continuement depuis trente ou quarante ans.

Remarquez... sans vouloir mépriser les fans de foot, je me demande ce qui se serait passé s'ils/elles avaient été les seul-e-s à hurler contre ce projet. Pour ma part, je suis assez convaincu que si ce projet a capoté c'est parce que des super-riches et leur laquais ont dit "non" à d'autres super-riches et leurs laquais.

Voilà ce que m'inspire cette chronique :


"I can no longer think what I want to think. My thoughts have been replaced by moving images.”"


Georges Duhamel, scènes de la vie future.

Ce n'est pas vraiment gorafique comme infos, c'était même un serpent de mer depuis une dizaine d'années.


Et il ne faut pas se tromper de cibles, l'UEFA et la FIFA ont tapé du point sur la table parce que les revenus de la ligue des champions auraient problablement baissé. Mais c'est uniquement à cause de la perte de cette manne que les instances du foot ont gueulé.

Parce qu'en vérité la ligue des champions est déjà une superligue depuis la fin des années 90, à cause des réformes successives et de l'arrêt de Bosman qui a permis une concentration des meilleurs joueurs dans une poignée de club.


Au début je pensais qu'il y avait quelque chose de l'ordre de la fenêtre d'Overton. Juste pour qu'un jour on puisse aller encore un peu plus loin dans l'entre-soi, la concentration du pognon. J'ai l'impression que la fenêtre d'Overton peut avoir des limites, notamment celle de l'indignation. L'indignation, c'est le mur mais en caoutchouc. On a ouvert les volets en grand mais on est arrivé au mur et ça rebondit. Quand c'est trop gros, ça finit par mettre à jour les vices structurels et plutôt que d'ouvrir le champ des possibles, ça tendrait plutôt à motiver les autres pour remettre le "système" en question. Un peu ce que nous fait Macron finalement: la population n'avale pas plus facilement la réforme parce qu'on a pu évoquer bien pire avant dans les médias via des fuites organisées ou des chroniqueurs zélés. Ce temps-là semble révolu et la question est: que fait-on de cette indignation?

Un moment gorafique de plus.

pas de super league, et en plus Derek Chauvin reconnu coupable ...


tout fout le camps en ce bas monde !


Si ça continue comme ça, on va interdire le travail des enfants en Inde et au Pakistan !


;-)

Je peux comprendre l'absence d'intérêt de certains.


Toutefois c'est l'illustration du monde d'après toujours plus d'oligarchie désirée par les plus cupides, les moyens gros qui jouent les idiots utiles de ce système (mieux faire partie de cette élite en y étant tout petit que d 'être dans l'élite des petits car ils pensent avoir plus à y perdre en étant exclus de cette superleague)...


Et au final, tout va bien, on reste où l'on est, la méritocratie est sauve (comprendre l'aléa sportif) ! Sauf que ça fait des années que "l’ascenseur social" est cassé les anciens grands des petits pays ne peuvent plus participer  par le fait des deux facteurs suivants : 

- un système de qualification indirects avec de nombreux matchs

- une répartition des gains financiers différents en fonction du profil (il y a plus de vingt ans, le rapport était de 1 à 10 si c'était le champion des îles féroés qui gagnaient la ligue des champions par rapport au Real de Madrid).


Et de plus les séparatistes ont obtenus ce qu'ils voulaient une nouvelle réforme de la ligue des champions...


Bref ça ressemble à une fable sociologique sur l'intérêt particulier primant sur l'intérêt commun et le séparatisme


" Le football.  Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football ?Quelle harmonie, quelle élégance, l'esthète de base pourrait-il bien découvrir dans  les trottinements patauds de vingt-deux handicapés velus qui poussent des balles come on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints. Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester sa libido en s'enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de huit, à grands coups de pattes grasses et mouillées , en ululant des gutturalités simiesques à choquer un rocker d'usine ? "

Desproges.

Contrairement à l'enterrement du prince, cet article met en lumière la domination de l'argent sur le foot. C'est donc un sujet social et politique de première importance. L'enterrement du prince révélait plutôt le consensus émotionnel créé par les médias et l'aliénation populaire en résultant (monarchistes et républicains réunis), angle que Mr Scheidermann n'avait pas traité,  ou traité légèrement.

Je ne connais pas la Ligue, alors la Super Ligue .....



Comme pour l'enterrement du "  prince qu'on sort ", le " problème "  de la super ligue : ça m'en touche une, sans bouger l'autre ...


A force de traiter ces sujets importants, je vais être obligé de changer de position, pour que ce ne soit pas toujours la même  qui ne bouge pas !

décidément, entre le foot et la reine d'angleterre, quelle actu !!!

Gianni Infantino, président de la FIFA (qui s'est prononcé contre la création de la Super Ligue) a déclaré tout récemment que le Qatar, où 6500 ouvriers migrants auraient trouvé la mort sur les chantiers de la Coupe du Monde 2022, avait fait des progrès en matière de droits de l'homme.

Ce qui est certain, c'est qu'en matière d'humour noir, Infantino est à son maximum.

Ici comme ailleurs le profit est maître. Voir comment le foot français s'est vendu à Bolloré , accueilli alors comme le sauveur. Finalement il est à l'image de la société dans laquelle on vit. 

Au moins ça aura permis à nos journalistes de la presse sportive d'avoir un sujet de conversation pendant 3 jours.

Je ne comprends rien à cette histoire...


moi j'essaie même pas

Si vous êtes abonné.e un super article de Mediapart à ce sujet qui présente la longue dérive du football business européen :
https://www.mediapart.fr/journal/international/200421/super-ligue-de-football-le-hold-tourne-mal

Beinh faites un copier/coller ou laissez tomber votre tuyau.


Merci.

Heureusement que j'ai dit "si vous êtes abonné.e" !
On me dit dans l'oreillette qu'il y a un article qui traite du sujet sur ASI ;) https://www.arretsurimages.net/articles/la-super-league-une-epreuve-de-realite-pour-les-medias-sportifs

« Un joueur de foot est déclaré hors-jeu s'il se trouve plus près de la ligne de but adverse qu'à la fois le ballon et l'avant-dernier adversaire au moment où le ballon est joué par l'un de ses coéquipiers. »

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.