63
Commentaires

Quelques contradictions au paradis

Après les Panama papers, c'est le tour, en ce début de semaine, des "Paradise papers".

Derniers commentaires

"L'évasion fiscale ne profite pas des failles du système. Elle EST le système."

Superbe phrase !

Et qui est le quatrième pouvoir qui se couche devant ce système ?

Alors oui, toutes les bonnes âmes se révoltent de temps à autre, mais c'est aussi le cas de la classe politique, des fausses lois et de quelques juges qui n'ont pas bien compris comment ça marche.

Je vous propose que toute interview politique commence par la question : "L'évasion fiscale coure toujours, qu'allez vous faire pour arrêter le massacre ? On fait le point à notre prochaine interview".

On note que là encore, l’Europe toute puissante pour lutter contre la fraude, n'est pas la solution mais elle est le problème (lux/PaysBas/Irlande).
PS : Google mais surtout Apple ($$$) publie ses comptes, c'est une simple règle de trois pour savoir le bénéfice réalisé en France, il n'y a pas de complexité a imposer ces sociétés.

Et il est une règle de droit qui est appliquée aux petites entreprises, ça s'appelle l'abus de droit et ça permettrait de sanctionner les petits montages qui n'ont rien de secret, s'il y avait une volonté politique.
Dommage que Korkos ne soit plus ici, il aurait des choses à raconter. Comme les pubs pour un alcool à côté d'un article sur le cancer de l'oesophage...
Parmi les contradictions, l'UE aurait préparé une liste de paradis fiscaux, tous des pays tiers (la vertu fiscale des membres de l'union n'étant plus à démontrer).
Simple constat:

"Comment Raquel Garrido s'est incrustée à Matignon sans carte de presse": 300 réactions d'@sinautes

Sujet "Logement social Corbière-Garrido": 297 réactions

Sujet de la présente chronique "Le scandale mondial des Paradise Papers" 53 réactions

Conclusion: c'est bien triste cette indignation (très) sélective.
J'imaginais que les algorithmes google ont pour unique objectif de maximiser les revenus publicitaires qui sont liés aux clics sur la publicité, la pub n'est placée la au hasard, cela signifierait qu'il y a un nombre important de lecteurs du monde.fr, assujettis à l'ISF, paniqué par l'impôt, à la recherche d'optimisation.

A moins que ce soit un nombre très faible, prêt à payer très cher pour des "conseils"...
Il y a des jours, après bien d'autres qui sont sur le même mode, où on est triste. L'humour ou l'ironie ne peuvent rien. Surtout quand certains du haut de leur clairvoyance présumée affirment que les choses ne peuvent pas être autrement. Quand par ailleurs un dimanche on nous montre un couple de retraités, français moyens, qui s'en va au Portugal chercher une maison au prétexte entre autres que les conditions fiscales sont plus avantageuses qu'en France. Ainsi du haut en bas il est fait état sans aucune gène de son incivilité. Les revenus et la protection sociale et médicale se feront ici sur le travail de ceux qui sont au pays en s'exonérant d'y apporter ce que l'on doit. Ce n'est même plus du cynisme ou de l'immoralité mais tristement de l'amoralité tranquille.
La réaction des états va être encore plus violente que pour les Panama Papers.

Il va y avoir de la bagarre
Pas besoin de s'infliger la publicité pour voir la contradiction, elle est déjà dans le titre : Paradise Paper ça vend du rêve.
Le choix des photos choisies pour illustrer cette publicité est hallucinant : Macron clignant de l'oeil comme pour mieux signifier la connivence avec les clients potentiels de cette offre d'optimisation fiscale, qui sont également "ses" clients...
Finalement , ces 'papers" ne sont ils pas les pieds de nez ultimes faits à notre entendement ?
"Les capitalistes finiront par nous vendre la corde pour les pendre"
Je me demande si ce n'est pas plutôt "Les capitalistes finiront par nous vendre la corde pour NOUS pendre"
car ils sont doués
Remarquez que les Chinois de Mao se faisaient rembourser la balle qui avait servi à mettre à mort un condamné par la famille de ce condamné

Il y a une chose d'ailleurs sur ce sujet des Paradise papers qui rappelle avec quelle désinvolture l'homme aux cheveux jaunes qui siège à la maison blanche s'est disculpé de ne rien payer en termes d'impôts fédéraux par les simples mots "That makes me smart"
La technique, c'est de profiter des avantages que procure la fiscalité dans ce pays sans participer à l'effort...Laisser les pauvres couillons de salariés se charger de banquer en planquant le plus possible ses avantages.....Et passer son temps à critiquer ,à râler, à salir. Il paraît que c'est humain.
Je relève la phrase très punchy de Daniel : "L'évasion fiscale ne profite pas des failles du système. Elle EST le système", qui nous indique qu'il est rentré de ses vacances en pleine forme.

On peut trouver à cette opinion un côté un peu complotiste, ce qui est nouveau sous la plume du capitaine.

[Tout à fait hors sujet - On]
Je me réjouis qu'il n'ait pas signé la tribune des 200 intrépides journalistes qui sont montés qu créneau pour défendre la malheureuse Nadia Daam, victime d'un terrifiant harcèlement Celle nous aura évité de voir son nom à côté d'un ceux de Patrick Cohen, Claude Askolovitch, Pacale Clark, Jean Quatremer (pour ne citer que quelques embedded journalistes).
[Tout à fait hors sujet - Off]
Super le choix iconographique pour "échapper au nouvel ISF": un Edouard Philippe souriant et un Macron qui nous fait un clin d'œil .... Je n'imaginais pas que Google avait autant d'humour ...
On pourrait parler du CIO, de la FIFA, de l'UEFA qui font à chaque fois le même chantage pour ne pas payer d'impôt lors de l'organisation de leurs festivités. " Nous créons de l'emploi, on ne va pas, en plus, payer des taxes !"
Paul Vannier est plus qu'un "militant du parti de gauche", il a failli être député !
C'est lui qui a supervisé le livret "éducation" de la France Insoumise.
Macron : "Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires" ... dans un entretien paru ... le jour des attentats de Charlie Hebdo, d'où sa faible diffusion médiatique
Oui, c’est la réflexion que je me faisais hier soir, les proprios de ces médias pratiquent eux-mêmes cette course à l’optimisation, aussi, ne vont-ils pas apparaître dans les têtes d’affiche épinglées, je vous en fiche mon billet, comme dirait l’homme de l’Elysée...
Mais puisqu'on vous dit que ça va ruisseler !!

Plein, plein, on va en profiter un max ! tout le monde, qu'on vous dit !

Y a vraiment que les fainéants et les cyniques pour ne pas le comprendre.
Autre conclusion sur la pub contextuelle : pas la peine de grandes enquêtes journalistiques sur les paradis fiscaux quand en cliquant sur une pub on arrive jusqu'aux infos pour créer sa société à Dubaï. Le Système est transparent, il n'a rien à cacher, tout le monde peut apprendre les règles du jeu pour y "gagner".
Et je crois que c'est ce que Macron voudrait qu'on fasse, savoir gérer un fond de roulement, le crédit bancaire, la trésorerie, optimiser les charges etc., en allant peut-être un jour jusqu'à la proposition de J.-F. Coppé : tous avec un SIRET à 18 ans, inscrits au registre du commerce en même temps qu'à la Sécu et sur les listes électorales, citoyen-marchand ou marchand-citoyen (En Marche !).
Ben tout de même, le pessimisme est quand même de mise en ce moment. Nous avons comme président quelqu'un qui est 100% du côté de l'oligarchie, donc on est parti pour 5 ans de déroulement de leurs objectifs.
Et à chaque révélation "planétaire" (Wikileaks, Panama Papers, Paradise Papers...) qu'est-ce qui change ? Rien, absolument rien. Le bon peuple continue de voter en majorité suffisante pour les gens mêmes qui les pillent et les médias serinent à longueur de journée que l'état est surendetté, que les Français vivent au-dessus de leurs moyens, qu'il faut faire des sacrifices, etc. (la crise financière de 2008 ? Pfuit, envolée ! Ca n'est jamais arrivé).

Donc dans cette situation, on en vient à être pessimiste, voire un peu aigri.
Avec des résultats, craignons-le, aussi maigrelets que les cascades précédentes.

La première voix qui nous berce: "Dormez braves gens, tout va bien, ayez confiance".
Puis, si un bruit intempestif nous a fait ouvrir un oeil, un petit cachet de résignation: "Rendormez-vous, braves gens, tout ça ne sert à rien, ils sont trop forts!"

Vous vous sentez bien, Daniel, dans votre rôle de somnifère?
Optimiste, on applaudira en voyant l'argent de l'optimisation fiscale financer des enquêtes pharaoniques sur l'optimisation fiscale.
Pas compris.
Bonjour et merci pour cette chronique et sur la contradiction flagrante qu'elle révèle. Cependant la rédaction du Monde (ou d'autres journaux similaires) pourra objecter -je prends les paris- la séparation supposée étanche entre rédaction et régie publicitaire. D'où ces collisions, qui pourraient même vous être présentées comme la preuve d'indépendance d'une rédaction que ne s'interdit rien, y compris d'aller contre les intérêts de ses annonceurs. Ce serait cynique (en l’occurrence, c'est en effet probablement les algorithmes qui collent les pubs a posteriori, donc la rédaction n'avait aucune pression à craindre), mais on voit l'idée.

Là ou une contradiction encore plus éclatante pourrait être pointée, c'est entre les articles du Monde eux-même. Je vous suggère donc, qu'une fois le temps de l'indignation passé, lui succède celui de l'enquête : il suffirait par exemple d'aller fureter dans les archives du supplément Le Monde Argent et Placements pour, je pense, ramasser à la pelle les articles, tribunes, et autres expertises sur l'[s]évasion fiscale légalisée[/s] optimisation fiscale, dont la tonalité est clairement moins hostile que celle des "Paradise papers"...
"Tiens tiens ! claironnent les journalistes sur Twitter, les medias du Système investiguent sur le Système ! "
Bof ... Ils n investiguent pas du tout, ils se contentent de reprendre des infos qu'on leur sert.

Sinon j'aime bcp le choix d iconographique pour "échapper au nouvel ISF": un E Philippe souriant et un Macron qui nous fait un clin d'œil ;)
Il nous faut cependant rendre hommage à la récurrente* fonction hygiénique de tous ces papers.

(*) j'ai écrit récurrente, pas récurante
La segmentation intellectuelle de l'individu a entraîné la représentation du monde extérieur en un ensemble d’entiers sans liens lui permettant de donc de jouir inconsciemment de son style de vie et de tenir un discours schizophrénique. De la même manière le contribuable percevra l’impôt comme un vol, sans réaliser qu’il sert à financer toutes les structures dont il jouit sans payer ; la dissociation qu’il effectue, lui permet ainsi de critiquer innocemment et sans le moindre recul. L’Etat devient un corps étranger au même titre que l’industrie, les chômeurs, la viande…. On en arrive donc à pouvoir critiquer l'évasion fiscale, tout en la promouvant
Comment cela

" Que l'évasion fiscale prive les Etats de milliards de dollars d'impôts. L'évasion fiscale ne profite pas des failles du système. Elle EST le système. "

Quoi?

1- On priverait les peuples de sommes énormes qui pourraient être utilisées pour l'Education, la Santé, le Logement, la Culture....
2- Les pays démocratiques dans leur parlement démocratique voteraient des lois pour ceux qui peuvent en profiter au max...
3- Les médias diraient que c'est pas bien en incitant les gens par la pub à faire ce qui n'est pas bien...

Alors là, j'en suis de "cul".

Il a gelé. Je ne sais pas si la température est de 0° degré. Vérification: ben oui il fait 0°. Ca alors!!!
" La fraude est à l'impôt ce que l'ombre est à l'homme "
La seule façon de venir à bout de la fraude fiscale, c'est de supprimer l'impôt.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.