183
Commentaires

Pourquoi on va être champions du déconfinement

Commentaires préférés des abonnés

Une belle saloperie de fichage et de classement qui se prépare... avec notre consentement.

C'est pourtant simple ! Du 10 mai à minuit au 15 mai à minuit : déconfinement par ordre alphabétique de la Zone grand Est pour les lettres A à D et pour les hommes entre 15 et 25 ans. Pour les autres régions et population maintien du confinement. Obl(...)

ça fait déjà longtemps que je suis " déconfit " par ce gouvernement....

Derniers commentaires

Pas de souci. La loi du J.O. du 3/4/2020 nous informe que le le parlement européen donne autorisation  de la délivrance de produits à usage vétérinaire pour la population dans la lutte contre le Corona. Sans être des veaux, on aura droit à une médecine de cheval. Merci au Dr Philippe.

"Le préfet de police, qui avait fait une corrélation entre les personnes gravement atteintes et celles qui n’avaient pas respecté le confinement, n’a pas démissionné. "


Attrape ça dans ta gueule pépère la morale

tu crois quoi qu'ici les miliciens vont se gêner

le mec qui s'est déjà illustré sur le terrain des manifestations n'a pas de compte à te rendre, petit citoyen étroit de l'éthique

toi qui croit qu'un préfet doit être en tant que haut personnage de l’État, un homme exemplaire

pan dans ta gueule

on est en guerre et les miliciens ne démissionnent pas

point à la ligne


Honneur au préfet de police Didier Lallement contraint de s’excuser après un dérapage sur les malades du Covid-19

et qui tel

Castaner

ne démissionnera pas


pom pom pom  pom pom pom pom

Nous pouvons en conclure que si la population française( De Perpignan à Lille et de Brest à Besançon ) n'avait pas eu un.e seul contaminé.e.s cela aurait-été pire.Et en effet "  Le jeune néo-aquitain essentiel immunisé" serait "le roi du monde." s'il était parvenu à être immunisé puisqu'il n'y avait au 2 avril , au bout de 16 jours de confinement ,que 741 personnes hospitalisées de Poitiers à Biarritz et du Verdon à Agen ) C'est  surtout dans l'Est que les gens meurent.

Merci Daniel pour cette chronique qui m’a fait beaucoup rire, d’un rire couleur jaune absurde mais un sacré bon rire !! Vos matinautes sont un régal chaque jour ^^

de toute façon on le savait; le confinement ça permet de gagner du temps et de s'organiser. sauf que vu la débacle au niveau des masques et de plein d'autres choses; on est dans l'impro totale et c'est bien mal barré. Tant qu'on a ni traitement fiable ni vaccin; il va falloir effectivement un système avec des tests sérologiques systématiques; des tests réguliers de toute la population non immunisée; des mesures d'hygiène ultra rigoureuses et des confinements partiels en fonction du résultat et des populations à risques. et évidemment on va se retrouver naturellement avec un fichage systématique de la population avant qu'on ai le temps de dire ouf.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Pas besoin d'être sanctionné pour comprendre que ceux qui sont aujourd'hui hospitalisés, qu'on trouve dans les réanimations, sont ceux qui au début du confinement ne l'ont pas respecté. Il y a une corrélation très simple". "


La langue du préfet Lallement est tout aussi incontrôlable que le bras articulé du Docteur Folamour !


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Il y aura apparemment un déconfinement progressif

Nous autres Alsaciens risquons de précéder les autres Français après avoir payé un lourd tribu à cette saloperie microscopique

Les Français du Grand Ouest que nous nommons ici les "Français de l'Intérieur" seront doublement de l'Intérieur puisque encore confinés chez eux

tandis que nous habitants du Grand Est irons de par les prés et les prairies brouter l'herbe déjà bien avancée aussi avide que des vaches sorties de l'étable après avoir passer l'hiver dans le chaume et la paille


C'est un scénario bien idyllique pour nous mais à mon humble avis, nous ne pourrons batifoler qu'une fois la bête chassée du sol Français, et rien n'est plus normal

sauf si le gouvernement tienne absolument à délocaliser toutes les usines de France et de Navarre en Lorraine, Alsace et Champagne

 Bon week-end à tous,à l'intérieur bien sûr...


Bon, en tenant compte des données réelles jusqu'au 30 mars 2020, puis en les prolongeant en fonction des modèles SIR (ref. en fin de message)

Ca donne ça :

Grande confusion dans cet article, à l'image de la confusion de la presse et des autorités en général.


Je pense qu'il y a énormément de gens qui ont été en contact léger avec le virus et se sont immunisés sans trace, surtout dans une région surpeuplée comme l'Ile de France où se croisent de nombreux jeunes.


Quand le pic hospitalier aura été atteint et sera redescendu, le virus ne sera plus en mesure de se répandre comme il l'a fait début mars du fait du confinement qui aura coupé ses voies de contagion.

On pourra alors déconfiner tout doucement.

Mais ce sera les autres régions, où ne s'est pas installée encore l'immunité, qui seront vulnérables. 

Mais alors, les hôpitaux de l'île de France, qui se videront de leurs patients, pourront alors prendre le relais. Cela si les mesures de confinement n'ont pas réussi à éteindre la pandémie, comme ça s'est probablement (tout ce que dit le gouvernement chinois est suspect par construction du pouvoir chinois) passé en Chine.


Et donc il y aura suffisamment de lits d'hôpitaux sur toute la France pour faire face à la seconde vague si elle s'avance. Comme actuellement, les hôpitaux dl'Ile de France et d'Alsace réussissent à envoyer certains de leurs patients dans les régions pas encore atteintes.

C'est le scénario optimiste. Cela peut marcher.


Pour une fois, Philippe a écouté Mélenchon.


Comme quoi même les plus psychorigides tels que ceux de LREM peuvent se trouver avec du plomb en teste après avoir été secoués par les évènements.  Sauf Macron, mais c'est un cas désespéré de narcissisme.

Je me pose une question bête: qu'on foutu les  générations de virologues , professeur et autres chefs de service, en un siècle???? 

Depuis le grippe dite espagnole ils ont toujours le même remède: se laver les mains et éternuer dans son coude…. J'espère qu'on les a pas payé trop cher.

Ce qui m'étonne le plus c'est l'absence totale d'approche concertée de la part des différents pays au travers des organismes internationaux. Or, les décisions de chacun finiront par peser sur les autres. Quelles seraient les options d'un pays dont tous ces voisins miseraient sur l'immunité de groupe "à la sauvage" ? 

Peu de suggestions de la part de l'UE, de l'OMS et de l'ONU.


Dans l'exemple de la surenchère d'une entreprise américaine sur les masques, ce qui m'a le plus intrigué et surpris c'est le fait que ce soit la région qui proteste. Chaque région s'approvisionne directement en masque et indépendamment des autres ? Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ? ça ne suffit pas que les pays de l'UE se tirent la bourre entre eux, on va descendre jusqu'à la pharmacie du coin ?

Je me rappelle une étude qui disait que si les régions Bretagne et Pays de Loire fusionnaient elles formeraient une des première région de France. Super. Vous imaginez si toutes nos régions s'unissaient ! nous serions la cinquième puissance économique mondiale nom di diou.


Décidément, si certains en doutaient, le libre marché fonctionne encore moins bien en temps de crise qu'en temps normal. Et tous ces pays se crêpent le chignon pour des raisons économiques en plus. Le premier qui pourra de nouveau produire avant les autres sera le roi de la fête. C'est la seule chose qu'ils demandent aux experts et ce sera le seul critère de décision, en dehors de ça ...

Se souvenir qu'il a fallu 5 ans pour immuniser l'humanité pour la grippe espagnole !!


En toute conscience de mes actes,


je vais suivre les règles de déconfinement  de notre bienheureux Edouard Sis Gare.


De ce pas, je vais me défenestrer (5ème étage avec ascenseur) afin de m'exposer au COVD 19.


Une expérience unique.

L'immunité collective "contrôlée", c'est-à-dire avec protection (isolation) des populations vulnérables, c'est exactement l'approche adaptée par la Suède, dont les hôpitaux à ce stade ne sont pas particulièrement submergés. Cette stratégie a le mérite d'être cohérente avec la sortie de crise qu'on annonce depuis l'étude du Imperial College : soit vaccin soit immunité de 50 à 60% de la population par infection.

D'où les questions suivantes:

1. Pourquoi les médias internationaux choisissent de présenter le cas suédois comme un casse-pipe irresponsable? (voir le dernier article du Guardian à ce sujet, titré "they are leading us to a catastrophe!")? 

2. Pourquoi en France la peur du virus s'est-elle propagée parmi toutes les populations même celles qui ne sont pas à risque? Pour atteindre le taux de 50% d'immunisés, il faudra bien que certains d'entres nous attrapent le virus; autant que ce soit les jeunes et bien-portants (dont je fais partie).

3. Pourquoi et comment la stratégie de l'immunité collective est-elle devenue un "gros mot", synonyme avec "ne rien faire", "laisser le virus se propager" et "sacrifier nos ainés pour le bien de l'économie? 

4. Y a-t-il une autre sortie de crise que celle annoncée par l'étude de l'Imperial College? L'endiguement définitif du virus  à l'échelle de la planète est-il réaliste (il me semble avoir entendu Guterres défendre cet objectif il y a à peine quelques jours) ? La Chine et la Corée du Sud, pour avoir contrôler la propagation du virus, sont-elles à risque d'une seconde vague de contamination dans quelques mois? 


A voir aussi les questions qui se posent quant au comptage des morts (réels ou projetés) (pardon pour l'insensibilité qui se dégage de cette formulation, mais vu la gravité des décisions qui sont prises actuellement, j'espère qu'on me la pardonnera ):

1. Les personnes décédées sont-elles mortes avec le virus ou du virus (death with the virus ou death of the virus)? La différence (pas toujours facile à determiner) ne semble pas être faite en Italie alors qu'elle le serait ailleurs (en Allemagne par exemple).

2. Quel est le surplus de mortalité causé par le virus? Cette donnée est importante car la majorité des décès concerne des personnes en fin de vie qui (statistiquement) seraient décédées dans un futur assez proche. Le nombre de décès du covid-19 (qui en soit est déjà difficile à déterminer, voir le point précédent) n'est pas aussi signifiant que le taux de surplus de mortalité. Le site www.euromomo.eu (très bien fait) indique des taux de mortalité au-dessus de la moyenne pour l'Italie et l'Espagne, mais pas pour le reste de l'Europe. A suivre donc.

3. La question du surplus de mortalité doit aussi être précisée dans les modélisations. Les 500 000 morts prédits par Neil Ferguson de l'Imperial College si "on laisse le virus se propager", et qui ont convaincu Boris Johnson de changer de stratégie, ne doivent pas être compris comme des morts additionnels ; une bonne partie (combien?) auraient été inclus dans la mortalité annuelle habituelle du Royaume-UNi. Plus d'explications ici :https://www.bbc.com/news/health-51979654?SThisFB&fbclid=IwAR0iHuKQWclfZWXPfi2H9skmJdqMCzIVzjpLOHRNdYB8L3nila0ZINLNcRQ


Autre chose : Le "consensus" des experts sur les mesures à adopter (confinement strict) est-il une construction des médias? Il semblerait que les experts soient en effet plus divisés que ce qu'on nous dit.

Combien ont rapporté le point de vue dissonant de John Ionnidis (professeur d'epidemiologie a Stanford) qui a pourtant causé pas mal de discussion parmi les spécialistes 

https://www.statnews.com/2020/03/17/a-fiasco-in-the-making-as-the-coronavirus-pandemic-takes-hold-we-are-making-decisions-without-reliable-data/


Une interview de lui sur youtube: https://www.youtube.com/watch?v=d6MZy-2fcBw


Combien ont rapporté les questions posées par Sucharit Bhakdi, professeur de microbiologie médicale, dans une lettre ouverte à Angela Merkel: https://www.globalresearch.ca/open-letter-professor-sucharit-bhakdi-german-chancellor-dr-angela-merkel/5708004


Voir aussi cette opinion publiée dans The Guardian qui souligne le manque de consensus évident parmi les spécialistes

https://www.theguardian.com/commentisfree/2020/apr/02/wrong-coronavirus-world-scientists-optimism-experts?fbclid=IwAR33WainbVc-AESDQsdL3BzuUgKTrDLrYuAD-1IfkdI60ApKh0vbHaw1ANM


Enfin, pour revenir à la Suède, il va de soi que l'approche adoptée est présentée par le gouverement comme celle des "experts".


S'il y a bien une chose que j'ai comprise à la lecture de ce bon article (d'ailleurs, à mon avis, ils sont tous très bons les articles récents du Matinaute), c'est que je n'y comprends plus rien.

Toutes ces vicissitudes, ce sous-investissement dans la santé publique et ces craintes d'une économie qui ne passe pas la seconde au redémarrage, me font penser à une expression de langue portugaise : "o barato que sai caro" (l'option pas chère qui finit par couter un bras).

En plus des nombreux deuils, les mesquineries de nos dirigeants vont nous couter un pognon de dingue

Ordres de grandeur macabres


L’immunité de groupe (ou collective, ou grégaire) est évoquée avec beaucoup de légèreté, par les temps qui courent.


Car si les 2/3 de la population est infectée (objectif pour "éteindre l’épidémie") cela implique, avec un taux de létalité de 0.5 % (hypothèse basse) : 200 000 morts.

Avec un taux de 1 ou 1.5 %, c’est 400 ou 500 000 (soit l’équivalent de la 2ème guerre d’Irak ou des 8 ans de guerre d’Algérie).


Les Français ont accepté le confinement et la suppression des libertés individuelles pour éviter que le virus ne se répande.


Après le déconfinement  total (dans 6 mois ? un an ? 2 ans ?...), le virus sera probablement partout …mais « l’immunité collective nous protégera ».


À la bonne heure ! Les morts se compteront par dizaines de milliers, voire davantage (si aucun remède efficace n’est trouvé entre temps)  et le mot liberté  n’aura plus pour seule réalité que son inscription au fronton des mairies.


Solidarité européenne.

« Une chose est sûre : il faudrait des tests. On n'en a pas. On en trouvera peut-être d'ici juin, si les Américains nous en laissent. »


Ou si on en pique assez (on dit « réquisitionner » !) sur les livraisons à l’Espagne et à l’Italie qui transitent par notre territoire.

Je crains que ce déconfinement ne finisse en déconfiture !


La France! Des photocopies...


https://youtu.be/5ZCs6TUM3Rg

Une question que je me pose mais qui n'est pas évoquée dans ce que j'ai lu: quid des "porteurs sains"? combien sont-ils? combien de temps portent-ils le virus et sont-ils contagieux? il faudrait une étude statistique pour voir si c'est 2 semaines comme les symptomatiques légers, ou plus ou moins. Pour la propagation du virus ça me semble important.

Ne partez pas en vacances !


Hier soir, j’ai donc regardé la nouvelle série sur TFI : « Edouard face à la crise »

Si Macron fait figure de Général lorgnant sur le bâton de Maréchal (Ah Clémenceau), lui ce serait le lieutenant-colonel. Ne serait cette aberration capillaire barbante, l’autorité se veut ferme (humm) et élégante, la diction martelante et contrôlée avec un goût évident pour la répétition des mots clés, le costume ajusté sans effet de manches mais avec jeux de mains prononcé...


Après les errements récents d’une com approximative, c’est lui qui a repris les choses en main... Exit les communicants à 2 balles, fini les bourdes débiles de « Si bête », (pour combien de temps ?), les ânonnements de Pénicaud (Hi, Han ; Han, Hi) et les appels aux champs de Guillaume (Cocorico). Je reprends le manche et « Oui Mr Bouleau il faut savoir dire qu’on ne sait pas et reconnaître que l’on peut se tromper »... L’heure est donc à l’humilité et à la contrition...


Regarder TF1, c’est un peu comme retourner chez sa grand-mère quand on sentait l’odeur de confiture en arrivant dans sa cuisine mais qu’il y avait quand même quelque chose de mortifère qui attachait au fond des marmites. On sait que Jean-Pierre Pernod n’est pas loin et que le bon sens est près de chez vous...

« Monsieur le premier Ministre, laissons la parole aux français... et voici Habib qui veut vous poser une question simple, pleine de bon sens à mes yeux »...


Qu’apprends-je... ?

- que le président lui-même passe des coups de fil pour trouver un peu de curare et de morphine !

- que la digue va tenir mais attention à la deuxième vague

- qu’on saura tirer toutes les conséquences de l’épidémie

- que le déconfinement sera progressif mais qu’il ne faut pas donner de faux espoirs aux habitants du Cantal et la Lozère qui ne comptent que onze cas.

- que le bac se fera en contrôle continu (mais je laisse le ministre l’annoncer)

- que les élections auront lieu (sur deux tours) en octobre (mais je laisse le comité ad hoc l’annoncé)...

- que les fonctionnaires auront droit à un geste financier pour valoriser leur indéfectible engagement dans cette crise.

- que la production française de masques et de tests monte en puissance.

- que nous allons vivre avec ce virus dans la durée.


Vient le volet économique de l’émission... Edouard tousse un peu, les mains s’agitent au moment de desserrer les cordons de la bourse... Qui paiera ces dettes abyssales et cet argent magique qu’on trouve soudain demande Langley comme s’il était encore sur France 2 ? hein qui va payer ? D’où vient l’argent ? « Les banques nous prêtent à pas cher ce qui nous permet d’avoir le chômage partiel le plus généreux d’Europe. Non, non, surtout pas d’augmentation d’impôts »...


Dans un instant votre série Profilages... « Soyez prudents » nous enjoint Bouleau... Ah bon ? Pourquoi ?


C'est pourtant simple ! Du 10 mai à minuit au 15 mai à minuit : déconfinement par ordre alphabétique de la Zone grand Est pour les lettres A à D et pour les hommes entre 15 et 25 ans. Pour les autres régions et population maintien du confinement. Obligation d'e^tre détenteur de l'attestation cerfaX2273 bis dont la rupture de stock est déjà prévue. Du 15 mai à minuit au 10 juin à minuit déconfinement  des femmes de la même zone et même tranche d'âge mais formulaire X2274 ter lui même aussi en rupture de stock sur la période concernée et ainsi de suite pour les autres tranches d'âges et genre. Interdiction aux transgenres d'utiliser les deux attestations. Montée en puissance dans la même région progressive pour les tranches d'âge suivantes et déconfinement progressif des autres régions dans les mêmes conditions avec décalage de 15 jours. Fin prévue du déconfinement total 2035 . Une appli "Choose you deconfinement" est en cours de validation par une start up ainsi qu'une puce mise au point par une autre start up  "Flikyourself" permettant de suivre l'intégralité des déplacements en temps réel de l'ensemble de la population. 

On est en guerre qu'il dit le General. seulement on a pas de munitions . Manque de masques,manque de test ,pénurie de gel hydroalcoolique.Par rapport a L'Allemagne ,500.000contrôles par test, semaine .Des masques en quantité, confinement allégé et surtout beaucoup moins de décés. Une vraie débacle.J'ai limpression que c'est la 7ieme compagnie  qui nous dirige avec jean Lefèvre ,Mondy et Aldo Maccione.

Si c'est bien 3%, on peut s'asseoir et pleurer car ça signifie immédiatement qu'on va rester confinés jusqu'à l'arrivée du vaccin. Heureusement, ce chiffre est très probablement sous-estimé.

Un hopital universitaire de Bruxelles (UZ BRussel) teste tous les patients qui viennent pour une hospitalisation qui n'a rien à voir avec le Covid (femmes enceintes, appendicite...).

Parmi ceux-ci, ils sont déjà en fait 8% à être contaminés.

Au total, 10 % semble donc une estimation plus raisonnable (et plus rassurante...).

Voir l'article sur le site de la rtbf

Le but du confinement est principalement d'éviter que les hôpitaux soient trop surchargés. Sans le confinement on aurait probablement X fois plus de gens en réanimation et ce serait la catastrophe.


Le 2e but du confinement est de se donner du temps pour trouver un traitement qui permettrait de passer l'épidémie en réduisant les risques de cas graves, voire en trouvant un moyen de soigner les cas les plus graves, jusqu'à ce qu'on trouve un vaccin. Ce qui rendrait plus facile le déconfinement si la maladie devenait soignable facilement.


Concernant le déconfinement, en l'absence de remède voici le scénario qui me parait le plus probable ou du moins le plus logique : 


Etape 1 - test massif d'immunité : on déconfine en priorité les gens déjà immunisés. Ca serait un déconfinement qui aurait en théorie 0 impact sur la progression de l'épidémie car les seuls circulants ne pourraient ni attraper ni propager la maladie. Prévoir qu'on aura sûrement une attestation d'immunité à présenter en cas de contrôle. Prévoir aussi que des gens non-immunisés vont essayer de se faire passer pour des immunisés et donc un léger rebond de l'épidémie pourrait se faire sentir.

Etape 2 - déconfinement des plus jeunes selon les régions. Le but serait de déconfiner juste assez de personnes pour garder un équilibre permettant l'extinction de l'épidemie (les 50% d'immunisés). Avec possible jours reservés à certaines classes d'âge pour maîtriser la proportion de gens non-immunisés en circulation.

Pourquoi les plus jeunes ? ils sont moins sujets à des cas graves, donc on pourrait augmenter le nombre d'infectés devenant ensuite immunisés avec un risque marginal de cas graves.
Avec un contrôle de santé régulier (tous les 7 jours maximum ?), on devrait pouvoir détecter et prendre en charge rapidement les nouveaux cas pour éviter l'aggravation si des traitements comme la chloroquine ou autre s'avéraient efficaces dans ce genre de scénario.

Dans tous les cas, pouvoir détecter et prendre en charge rapidement chaque nouveau cas pour endiguer tout nouveau foyer (à la manière de la Corée).


Pourquoi par région ? car toutes les régions ne sont pas affectés de la même manière. Prévoir une attestation de dérogation pour les cas de sortie de sa région afin de maîtriser les flux de circulation et éviter que tous les nordistes aillent dans le sud par exemple et perturbent l'équilibre des cas immunisés.


Etape 3 - ouvrir le déconfinement progressivement tant qu'il n'y a pas de rebond significatif (il faut pouvoir revenir à l'étape 2 ou 1 facilement). le nombre d'immunisés devrait croître progressivement, permettant à chaque fois de déconfiner de plus en plus de monde, en finissant par les cas fragiles les plus susceptibles de faire des cas graves.


Normalement ce genre de scénario devrait fonctionner.


Il n'est pas indispensable que 30 millions de français soient immunisés (même si ce serait mieux).
Ca c'est surtout pour une maladie qui serait contractable localement (par un animal, par l'air, ou autre).


Dans le cas du Covid, une mesure de filtrages aux frontières me semble pouvoir empêcher la réintroduction du virus.
Ca nécessiterait de fermer les frontières et de ne laisser le passage qu'à deux conditions : 

- la personne est immunisée

- la personne n'est pas immunisée mais a un test négatif. Dans l'éventualité où le test serait sujet à des faux négatif, prévoir que la personne devra se soumettre à un contrôle régulier (tous les 5 jours peut-être, temps d'incubation moyen) pendant une vingtaine de jours.

Vous vous rendez compte que ce "passeport d'immunité" est une saloperie ?

Sur ce point, et bien que je sois très méfiante (voire pire) vis à vis de la capacité de "nos" gouvernants d'utiliser le sanitaire pour "surveiller et punir", je ne vous suis pas totalement. 


Avec la certitude d'être immunisé, on pourrait sortir, travailler (salarié ou bénévole) dans les secteurs vitaux, sans risquer ni pour soi, ni pour les autres. Nous sommes peut être nombreux à être dans ce cas.


C'est une option intéressante. 


Mais vous avez peut être raison, la perversité de "nos" dirigeants est sans limites.

Non je ne trouve pas.

Techniquement ça ne serait pas un papier disant "vous êtes immunisé" si c'est ça qui vous dérange mais plutôt un genre d'autorisation comme le disque qu'on a déjà pour les résidents qui veulent se garer dans leur quartier ou comme la vignette autorisant à se garer sur les places pour handicapés. Autorisations que l'on donne sous condition (dans le cas présent, ce serait "passer un test d'immunité avec succès")

Je précise que tout ce que j'ai décris peut être fait avec des instances de contrôle indépendantes. C'est souhaitable compte tenu du fait que la situation va s'étaler sur au moins 2 ans à mon avis.

2 ans sauf découverte d'un remède miracle bien sûr : dans le meilleur des cas sortie d'un vaccin en 2021. En supposant qu'on fasse une production de masse suffisante (peu probable), il faudra un certain temps pour vacciner suffisamment de gens et un certain temps supplémentaire pour retirer progressivement les mesures exceptionnelles.

 des instances de contrôle indépendantes.  


??????

CNIL, commisions citoyennes tirée au sort, émanations de l'opposition, etc.

Oui, le seul contrôle indépendant est un contrôle citoyen. Mais ce n'est pas demain la veille.

on est d'accord, c'est une utopie . Ce sont nos chères forces de l'ordre qui se chargeront de ça !

"Je précise que tout ce que j'ai décris peut être fait avec des instances de contrôle indépendantes."

Je dirais même plus, "doit être fait". Eviter la création de nouveaux moyens de fichages à grande échelle ne doit jamais nous sortir de l'esprit. Ne serais-ce que pour obtenir le consentement.

Techniquement ça veut dire prélèvement sanguin.

Techniquement l'autorité indépendante, à l'heure actuelle et dans l'urgence, ce sont les flics.


Bref un fichage servi sur un plateau, avec une décision aussi caricaturale que : "toi tu rentres, toi tu rentres pas" pour ce fameux "papier" ou "vignette", ou "disque"

Quel est le problème avec le prélèvement sanguin ? je ne comprends pas.
Pour l'autorité indépendante, tout dépend des politiques. Actuellement ça se fait sous le signe du "contrôle par le parlement", mais je pense que ce n'est pas suffisant si on part sur plusieurs années.


Concernant le fichage, toute fichage n'est pas forcément mauvais, surtout s'il est temporaire. Encore que je pense qu'on peut  faire ça sans réellement ficher les gens. Tant qu'on a des documents servant de preuve en cas de besoin comme pour d'autres situations déjà existantes.
Le "tu rentre/pas" est peut-être caricatural mais je ne vois pas bien quelle serait l'alternative. Ca n'empêcherait pas les dérogations déjà existantes via le papier actuel pour les non-immunisés.

Concernant le fichage, toute fichage n'est pas forcément mauvais, surtout s'il est temporaire. 


les lois anti terroristes appliquées à l'ensemble de la population me laisse envisager un temporaire qui dure !

Mais on va effectivement nous vendre ça comme des mesures temporaires, c'est certain !

En plus sur le plan juridique il s'agit de ficher la présence d'anticorps, donc des données médicales, qui seraient consultables par la police.

C'est une première intéressante.

Non, vous pouvez délivrer un permis de circuler et c'est ce permis que la police vérifiera.
De la même manière que la police vérifie votre droit à vous garer sur une place pour handicapés sans avoir accès à votre dossier médical.

Oui vous avez raison. L'information est indirecte. Contrairement au handicap il y a quand même moins d'ambiguïté.

"Techniquement ça ne serait pas un papier disant "vous êtes immunisé" si c'est ça qui vous dérange mais plutôt un genre d'autorisation comme le disque qu'on a déjà pour les résidents qui veulent se garer dans leur quartier ou comme la vignette autorisant à se garer sur les places pour handicapés "


Vous avez posé des micros à l’Élysée ?

je ne dis pas que c'est ce qui va se faire, c'est ma vision d'un bon déconfinement. La phrase que vous citez s'inscrit dans le schéma que je décris plus haut.

Non, il ne se rend pas compte. 


Mais il propose je ne sais plus où, que l'étoile jaune soit délivrée par une instance indépendante...


Pardon pour le point Goodwin.

vous ne vous rendez pas compte de ce que vous dites

"vous ne vous rendez pas compte de ce que vous dites"


En effet. Mais je sais ce que j'écris. Je persiste et je signe.

J’y reviens, parce que j’en ai vraiment gros sur la patate.

Je vous cite :


« Techniquement on est déjà multiplement fichés. 

Certains fichages sont dégueulasses (préférences sexuelles, politiques, religieuses, etc.), mais ici dans le cadre sanitaire je ne pense pas que ce qui se prépare soit pire qu'une carte vitale, un permis de conduire ou une carte d'identité. »


Vous mélangez tout, les fichages dégueulasses dont vous parlez le sont effectivement, mais personne ne porte sa fiche épinglée sur son poitrail. 


J’ai été (je suis peut-être encore ) fiché en raison de mes engagement politiques et syndicaux. Ces engagements je les ai choisis, personne ne me les a imposés et j’en ai toujours accepté les conséquences, qui ont été minimes en fait.


On ne choisit pas d’être malade, comme on ne choisissait pas d’être juif, ou gitan ou homosexuel.

Et n’ayant pas choisi d’être malade, on devrait se signaler à la méfiance et au rejet ?


Au Moyen-Âge, les lépreux devaient se promener en agitant une crécelle. On devrait donc réactualiser cette pratique ? 


Quant à votre analogie avec le permis de conduire, la carte vitale ou la carte d’identité, je mets ça sur le compte de la fatigue, tellement c’est abscons.


Enfin! Une excellente analyse, parfaitement claire, sans aucun sous-entendu politique, une bouffée d'air pur...merci.

Oui, c'est une retranscription des avis d'expert. Mais bon, comme on est pas dans une revue scientifique ici, mais en dessous d'un édito d'actualité, c'est assez normal que ce genre de posts soit rare.

Je me demande bien pourquoi vous espérez que votre boulanger vous donne un steck saignant.

Merci pour ce service après-vente de la communication gouvernementale.


Mais épargnez nous vos horreurs :

"Il n'est pas indispensable que 30 millions de français soient immunisés (même si ce serait mieux). " (je graisse).


30 millions d'immunisés, c'est aussi... 150 000 morts au minimum !




Si le fait me placer dans des petites cases vous aide, je vous pardonne mais ce n'est pas très agréable de se faire traiter de suppot du gouvernement (qui n'a pas prévu ce que j'ai décris pour ce que j'en sais). :)


Si vous me lisez bien, je précise que c'est dans le cas du covid ce n'est pas indispensable d'avoir 30 millions d'immunisés.
Mon apparté sur les "30 millions d'immunisés c'est mieux" est un propos général sur le contrôle d'une épidémie (je reprends ce que l'article explique pour exposer la situation d'un point de vue épidémique) mais ce n'est pas un souhait de ma part que 30 millions de personnes soient contaminés par le covid.

J'explique que pour le Covid, on peut déconfiner sans avoir 30 millions d'immunisés.
A terme ce serait bien sûr mieux d'avoir 30 millions d'immunisés comme indiqué dans l'article. Mais pour atteindre ces 30 millions, j'espère bien sûr que ce sera grâce à un vaccin

Tout ce que vous énoncez a-t-il été traité scientifiquement ? Allusion à certains médicaments contreversés, si vous voyez ce que je veux dire.

Je me base plus sur la situation actuelle que sur des espoirs ; je cite un cas particulier où on pourrait avoir du mieux si un traitement permettait de diminuer les risques d'aggravations. J'ai énoncé la chloroquine car son défenseur la présente comme permettant d'éviter l'aggravation si prise assez tôt, mais c'était juste en guise d'illustration de mon propos.


Le point le plus important de cet partie, pour moi, était de dire qu'en prenant mieux (et plus tôt surtout) en charge les malades, on pourrait réduire la gravité des cas (car c'est ce que j'ai compris de la situation actuelle donc ça reste à mettre au niveau de ma compréhension des choses).

"mais ce n'est pas un souhait de ma part que 30 millions de personnes soient contaminés par le covid". 


C'est noté :-)

Techniquement ce sont les options imaginé par les experts en fonction de nos faibles moyens et de notre impréparation, pas la communication gouvernementale. J'ai bien peu qu'avec nos pieds nicklé on ai pas une grande marge de manoeuvre.

PS : j'insiste encore sur l'instance indépendante.

Ce ne sont pas des pieds nicklés en tout : Il savent déconstruire le droit du travail, la protection sociale, museler les contre-pouvoirs et profiter du virus pour accélérer les "réformes" néo-libérales et liberticides.


Un bélier c'est excellent pour défoncer une porte, mais nul pour donner du lait.

C'est assez juste, je précise d'ailleur que je pensais "dans ce contexte", mais je ne l'ai pas écrit, c'est vrais.

Un passeport d'immunité ? Et un papier de plus : jamèèèèèèèèèèèèèèèèèès


Allergie totale !!!


N'ayant plus de carte d'identité et de passeport à jour depuis longtemps, je me suis fait "coursé" par mes proches pour me mettre en règle avec l'administration.


J'ai cédé avec réticence. 


Et mon ambassade (de Belgique) ne comprenait pas pourquoi je n'optais pour la nationalité française.

j'étais "officiellement" en France depuis 1976 ...  


Cela aurait été trop simple, non ?


Mais les papiers, noooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon !



On peut faire un totem sinon. :)

Les gens comme vous n'ont plus leur place dans "le meilleur des monde"...

Non mais lol.


Y’a deux possibilités.


Soit on suit les recommandations médicales, et on en a jusqu’à la fin de l’année le temps que « tout le monde » ait fini par chopper le CoViD-19 (mais au ralenti pour qu’on puisse soigner un maximum de gens dans les « meilleures » conditions).


Soit le gouvernement craque et relâche le confinement et là bonjour le deuxième pic qui va bien piquer (c’est le cas de le dire).


Bon techniquement il pourrait y avoir une troisième possibilité qui est que le confinement ralentit trop la progression de l’épidémie pour atteindre le seuil critique des 2/3, mais vu comment j’entends brailler des gosses tous les soirs au pied de l’immeuble c’est bon elle va bien se répandre l’épidémie on est tranquille.

Première fois que je me laisse aller à commenter quelque chose sur ASI, tout simplement pour réagir à ce chiffre venant de France Info qui m'a bien interloqué: "seuls 3% des Français ont, pour l'heure, été infectés".
3% ? De 67 millions? Etonnement ! Cela signifierait que 2010000 de Français.e.s ont été infectés (grosso modo, pour avoir un ordre de grandeur, le nombre d'électeur.rice.s ayant voté.e.s Benoit Hamon à la présidentielle de 2017), là où les chiffres "officiels" (i.e. trouvé en un clic sur un moteur de recherche connu) donnent (à l'heure où j'écris ces lignes) un nombre de 58 441 cas confirmés (un peu moins que le nombre de bulletins Jacques Cheminade), soit 0.087 % (plus de 30 fois moins).
Après lecture dudit article de France Info, ce chiffre de 3% provient d'une étude de l'Imperial College, mais rien n'est dit sur comment celui-ci a été trouvé (ni chez France Info, ni chez vous). L'étude n'étant plus accessible (du moins à l'heure où j'écris ces lignes), impossible de satisfaire ma curiosité sceptique naturelle...

En tout cas, il ne faudra pas croire nos journalistes préférés qui avouent sciemment mentir pour la bonne cause comme Marina Carrere d'Encausse par exemple https://www.europe1.fr/medias-tele/pour-marina-carrere-dencausse-on-a-menti-sur-lutilite-des-masques-pour-une-bonne-cause-3959187

ça fait déjà longtemps que je suis " déconfit " par ce gouvernement....

Une belle saloperie de fichage et de classement qui se prépare... avec notre consentement.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.