126
Commentaires

Pourquoi BFM a subi les huées des manifestants anti-pass

Des huées, une foule hostile, de l'eau jetée au visage : une équipe de BFM a été sortie sans ménagements d'une manifestation parisienne anti-pass sanitaire ce jeudi 22 juillet, et la chaîne a porté plainte. Que s'est-il passé exactement, et dans quel ordre ? Quels liens avec la couverture du mouvement par la chaîne ? Enquête de Pauline Bock.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 29 fois

Je suis vaccinée, et pourtant je manifeste car je suis anti-pass

Non, mais qu'est ce qu'ils croyaient?!

Ils pensaient pouvoir jouer le suppôts du Pouvoir indéfiniment et impunément ??

Ils pensaient continuer à filmer des gens en colère à ras la gueule, puis à diffuser les images avec des commentaires désobligeants, (...)

Darmanin ,Bachelot , Fogiel ... tout ce beau monde pour défendre BFMerde ? Ceci explique peut être  cela ?

Derniers commentaires

"Je lui répète que je ne veux pas être filmé, ça finit par m'énerver, en fait. Je lui dégage le téléphone des mains, et il hurle."

Ah... donc il admet que ça peut énerver de se faire filmer alors qu'on ne le souhaite pas...

EH bien qu'il comprenne bien que ça fait des mois et des années que certain-e-s en ont assez de se faire filmer ET SURTOUT DÉNIGRER par une bonne partie des "médias mainstream".

Alors ils se font sortir... parce que ce n'est pas en leur demandant gentiment ni en les méprisant en silence qu'on va les empêcher de continuer à colporter leurs discours biaisés et leurs balivernes.

Alors oui il peut y avoir une différence entre le/la journaliste dans la rue et le-la commentateur-trice/éditorialiste de plateau mais il me semble y avoir une bonne cohésion de classe entre les deux.

Donc on reparlera du fait de ne pas prendre les un-e-s pour les autre le jour où les journalistes de terrain s'élèveront vraiment contre ce que les (prétendu-e-s) journalistes de plateau et leurs patrons communs font de leur métier.

Darmanin pour la liberté fondamentale d'informer sauf quand la police a demandé la dispersion d'une manifestation. 3 hypothèses: 1) ce genre d'individu est en fait tout à fait con 2) il nous prend pour des jambons 3) en réalité il s'agit dz droïdes programmés pour sortir de façon automatiques des phrases selon des mots clefs lies aux événements.

Il y a vraiment des journalistes dans ces boîtes de com'/intox si mal nommées "chaînes d'information" ? J'aurais appris un truc aujourd'hui.

c'est quoi cette expression "se faire sortir de la manif" ........ ca s’appelle une agression point barre. 

pour le reste il est dommage de faire l'amalgame entre anti vax et anti pass meme si il me semble que les 2 groupes tendent a se recouper. 

C'est marrant, mais Serge Faubert de Blast est toujours au cœur des manifs et il ne lui arrive jamais rien. Enfin, rien de la part des manifestants.

Quand on passe son temps à cracher sur les manifestants, il ne faut pas être surpris de se prendre quelques mollards quand le vent tourne.

Les agressé.es pourraient se retourner contre les andouilles de plateau de leur propre chaîne, dont les provocation les mettent en danger, mais il faut pouvoir assumer ça.

De plus, BFM, pas conne, les invite, les agressé.es, à parler sur le plateau ; on ne va pas pourrir l'invitation en s'en prenant à un employeur si poli.

Et pourtant...

Mais euh, ils voient pour qui ils bossent, ces journalistes-là ?

Ça me rappelle quand j'étais à France Soir, qui venait de faire paraître les caricatures de Mahomet, pour tenter de capter un peu de buzz à Charlie. Quelques journalistes sur le terrain se faisaient basher. Et ils rentraient à la redac en se pinçant le nez et évoquaient "l'intolérance" des gens.

Le journaliste de grand média, ce flic qui s'ignore : "Lesgens ne nous respectent plus, il ne respecte plus l'unifo... pardon, le micro."

Je ne doute pas un instant que se faire agresser par la foule est éprouvant et peut laisser des séquelles, même sans aucun coup porté. Ce n'est en plus  pas la meilleure façon de réfléchir sur son métier. La double peine, quoi.

Non, mais qu'est ce qu'ils croyaient?!

Ils pensaient pouvoir jouer le suppôts du Pouvoir indéfiniment et impunément ??

Ils pensaient continuer à filmer des gens en colère à ras la gueule, puis à diffuser les images avec des commentaires désobligeants, sans qu'à un moment ils passent à la caisse..?!

Non mais...!

C'est pas qu'il soit recommandé d'user de violence, mais fait chier un chat - tout gentil qu'il soit - il te griffe!

Et croyez moi ce n'est qu'un début.

"on est pas antivax, on est anti-pass"... Pourtant, c'est toujours les mêmes têtes, Philippot, Dupont-Aignan, Wonner, Di Vizio, qui s'opposaient au masque puis au vaccin, puis au passe

Je prévois d'interminables discussions sur la nuance anti-wax/anti-pass, un peu du style anti-sioniste/anti-sémite.....Juste un poil faux-cul.


C-News a t elle été sortie de la manif ? et Russia-today ?

Donc quand on est contre la politique israélienne, ça laisse quoi, comme mot ?

laîque pacifiste ou mieux : athée radical et anti-militariste.

On peut être contre cette politique pour les raisons suivantes :

 

- anti-colonialisme

- respect du droit international

- souci des tensions que ça génère dans ces régions

- souci des tensions que ça génère en dehors de ces régions (ex : en france)

- souci du sort des populations


Autant de raisons qui n'ont pas de rapport avec la laïcité, le pacifisme ni l'antimilitarisme, ou encore l'athéisme (pourquoi radical ??)

Anti-wax ? Vous avez quelque chose contre l'épilation ?

ha ha, oui. Shake your wax.

Je suis vaccinée, et pourtant je manifeste car je suis anti-pass

Vous êtes exceptionnelle, vraiment.

Exceptionnelle !

la  preuve par les aprobations

Ah ben non. Je pense comme Lorie et je suis vacciné. C'est toute la différence entre défendre un principe et défendre sa gueule.

Merci de votre réponse

Je ne suis pas unique, il y en avait d'autres dans mon cas

Du coup, vous voulez quoi à la place pour faire face à la 4ème vague de covid-19 ? Car c'est bien beau d'être contre le pass sanitaire, mais il faut quand même bien faire quelque chose... 


C'est d'ailleurs un reproche que l'on peut faire aussi à Mélenchon et à la LFI: leurs critiques du gouvernement ne valent rien car ils s'opposent non seulement au pass sanitaire (ce qu'on peut comprendre) mais aussi à la vaccination obligatoire (ce qui est incompréhensible).

Et la shlague est la meilleure réponse a'la 4 ème vague ..... ?

Et les décisions prises l'ont été en toute transparence , par un collectif éclairé afin d'aider à l'adhésion de la population ?

Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est comment des gens intelligents peuvent abolir toute sérénité devant le 'danger' (lequel prcesicement d'ailleurs ?) Et approuver des mesures graves (licenciement etc...) sans se poser la question de la prise de décision et de leur efficacité et coherence(pass pour le TGV et pas pour le TER etc...).

Ce qui me fait peur c'est la soumission à l'arbitraire ..... quelqu'en soit la cause.



Si vous avez un peu suivi les discussions sur ce forum, vous savez que je suis très critique de la gestion de la crise par Macron, y compris pour ce dernier épisode. 


Quant à savoir pourquoi des gens intelligents approuvent ces mesures, c'est simple: ils savent bien qu'il faut faire quelque chose contre la 4ème vague, et comme les rares hommes et femmes politiques qui proposent la vaccination obligatoire pour tous sont peu médiatisés, les gens croient qu'ils ont juste le choix entre un Macron qui propose quelque chose et une opposition (Melenchon ou Le Pen) qui ne propose rien. 

Oh ! Le faux dilemme. C'est pas beau ça. 

C'est soit la vaccination obligatoire, soit tout le monde dehors à se tousser dessus. 


 

Pourquoi ne pas envisager la possibilité de vacciner ceux qui le veulent, de maintenir les gestes barrières, les masques et les consignes sanitaires  plutôt que d'imposer la vaccination, le maintient des gestes barrières, des masques et des consignes sanitaires ?

D'autant qu'en plus le fait d'imaginer la première solution comme insuffisante relève d'une interprétation à la suite d'une comparaison avec une autre solution estimée plus efficace sans que l'insuffisance de la première soit réellement démontrée.

Le faux dilemme c'est "passe sanitaire ou rien". 


Et ce que vous proposez, c'est juste ce Macron a fait pendant des mois. Résultat on est le plus mauvais pays d'Europe occidentale en ce qui concerne la vaccination des personnes vulnérables. A un moment il faut dire merde aux antivax et passer à la vitesse supérieure. 

Pourquoi rien ?

S'il n'y avait pas le passe sanitaire il y aurait toujours le maintient des distances, les masques, le gel, les quotas dans les zones fermées et le vaccin pour ceux qui le veulent. 

Vous arrivez à faire un faux-dilemme de paille.


S'il ne s'agissait que de protéger les gens alors les règles de distanciations, les quotas et autres mesures sanitaires ont donné de bons résultats jusqu'à maintenant. Si on y ajoute le vaccin gratuit c'est du tout bon et les choses devraient s'améliorer.

Les pays qui explosent ne le font pas parce qu'ils n'ont pas assez vaccinés mais bien parce qu'ils ont arrêté les mesures de restriction en misant leur tapis sur le vaccin pour gérer les problèmes. Ils n'ont pas non plus cherché à limiter la circulation des variants probablement pour les même raisons, c'est à dire qu'ils s'en remettaient à l'efficacité du vaccin. Devant l'augmentation des contaminations ils sortent alors la carte de la vaccination obligatoire comme indispensable à la résolution de la crise mais ce n'est pas plus étayé que ça. C'est juste une manière d'essayer de s'en sortir en ayant une solution miracle à proposer qui détourne les gros yeux vers les antivax plutôt que sur le gouvernement.


D'ailleurs je n'ai pas l'impression que les réfractaires à la vaccination soient si nombreux que cela. Tout le monde est vacciné autour de moi et nous n’avons pas attendu  Macron pour le faire. Et sinon, je pense comme d'autres qui vous l'ont déjà écrit, vous voyez de l'antivax dans chaque contradicteur, sans même lire sur quoi vous être contredit, uniquement parce que vous les méprisez alors que c'est un peu moins simpliste que cela.


Essayez ça, Oui ça.

Hé, champion, ce n'est pas moi qui pose le faux dilemme mais Macron et l'opposition la plus médiatisée (Mélenchon/Le Pen). Donc avant de hurler à l'homme de paille, commencez par bien lire ce que j'ai écris, merci.


Ensuite, à la question "pourquoi ne pas faire comme avant", deux raisons évidentes:

1) le variant delta est plus contagieux donc ce qui marchait avant risque de ne pas suffire

2) les mesures anti-covid ruinent toute une partie de l'économie (tourisme, spectacle vivant, restauration, etc), ce n'est pas tenable sur le long terme.


Et puis, je vous signale que le nombre de RDV pour la vaccination chutait depuis mi juin, donc non, on ne peut pas simplement "laisser les gens choisir", vu qu'ils font de mauvais choix.


Donc exigeons la vaccination obligatoire pour tous les adultes, seul moyen de lutter contre cette maladie tout en évitant les macronneries en tous genre. (pass sanitaire, etc).


Comme si on pouvait aller à l'encontre d'un pouvoir omnipotent, central, intrusif, qui empile des lois et des états d'urgence.

La vaccination obligatoire demanderait une organisation de l’État à l’échelle du pays, avec des dépenses, des personnels réquisitionnés, bref, un plan Marshal OFFICIEL, avec une impossibilité de ne pas rendre compte devant le peuple. Macron en serait bien incapable, et ne veut pas d'une telle initiative républicaine. Lui, c'est 0 euro pour la santé.

Tandis que le pass sanitaire, c'est a chacun de se débrouiller pour se faire vacciner "sinon, c'est le confinement, allez ouste !", sans trop de conseil, chacun.e pour soit et une société fracturée. J'en prends pour exemple, les gloussements de certain.es devant Doctolib bloqué le soir du 12 juillet.

Tiens, ça me fait penser : il est très contagieux, le delta, ok. Hyper contagieux à faire passer les autres variant pour des débutant. Ok. Mais sinon, il tue, ce variant  ? Je veux dire, par rapport aux nombre de décès par jour au moment du 3me confinement ? 

La vaccination obligatoire demanderait une organisation de l’État à l’échelle du pays, avec des dépenses, des personnels réquisitionnés, bref, un plan Marshal OFFICIEL


Exactement.


Macron en serait bien incapable, et ne veut pas d'une telle initiative républicaine.


Non, il n'en veut pas. Comme il ne voulait pas de confinement, pas de télétravail, etc. C'est pour ça qu'il faut lui forcer la main.




Tandis que le pass sanitaire, c'est a chacun de se débrouiller pour se faire vacciner "sinon, c'est le confinement, allez ouste !", sans trop de conseil, chacun.e pour soit et une société fracturée.


Je suis d'accord. C'est pour éviter ça qu'il faut la vaccination obligatoire.



Ok. Mais sinon, il tue, ce variant  ? Je veux dire, par rapport aux nombre de décès par jour au moment du 3me confinement ? 


Le variant Delta est plus mortel (avec donc une létalité "naturelle" autour de 1% en moyenne pour la population française) mais la vaccination d'une bonne partie des personnes vulnérables va diminuer la mortalité de la 4ème vague par rapport aux 3 précédentes. Mais il reste encore trop de personnes non vaccinées, y compris parmi les plus fragiles.






Si j'ai bien compris il se reproduit plus (j'imagine que c'est ce qui le rend plus mortel), donc ça voudrait aussi dire plus de covid longs et plus de risques de mutations

je commence à mieux comprendre votre pensée, du mois l’espére-je, mais je lis dans votre commentaires deux impossibilités non-violentes :
1- forcer la main de Macron,
2-  la vaccination obligatoire qui oblige Macron à faire revivre une politique de santé.

C'est impossible dans un processus démocratique non violent. Macron est près au sang versé.
A moins que des Tristan, des moi, des Bor, Délecteur, Cécile, Grr, Thibault Randt :), Ervé, Francis, M-, etc.  descendions tous ensemble dans la rue. Ça fait des millions de gens, bien davantage que pour Charlie.

Alors là, oui, on pourra considérer vos propositions.


Avec de la persuasion, bien sûr. 

Evidemment. Disons "merde" aux antivax avec beaucoup de persuasion.

Je m'en tamponne des "antivax". Idiots utiles qu'un pouvoir aux abois assimile à toute contestation du pass nouvel formule.

Vous vous rappelez, il y 15 jours, seulement 15 jours, le pass était réservé à deux trois grandes salles, le vaccin ne serait jamais obligatoire.

Je m'en tamponne des "antivax".

Si vous vous en tamponnez vraiment, demandez la vaccination obligatoire pour tous les adultes.

Mon cher Tristan, croyez-vous qu'à mon âge, je vais commencer une carrière de dictateur ?

et bon : Je m'en tamponne des "antivax", donc je devrais demander la vaccination oblig.... Mais qu'est ce que c'est que ce pastis ? Pff.




J'ose penser que la tres grande majorite des manifestants sont contre le maintient des restrictions sanitaires en plus d'etre anti_vax.

Vous êtes critique de la gestion de Macron, mais elle ne vous pose pas de problème, la nuance est de taille.
 
C'est pour cela que vous appelez vos contemporain.es à la raison de la vaccination, en faisant mine de ne pas voir le  monstre étatique autoritaire qui est derrière vous, qui fait fuir pas mal de monde et vous rend inaudible.
 
Oui, Macron, c'est pas bien, mais.... Avant le "mais", on n'y croit jamais, Vous êtes critique comme on le serait d'un mauvais film.


La gestion de Macron me pose un énorme problème: les 110 000morts dont une bonne partie aurait pu être évité, les absurdités administrativo-policères en tous genre, la restriction des liberté parfois sans aucune logique, etc.


Le truc, c'est qu'indépendament de ce que Macron dit ou fait, le virus est là, et le vaccin nous protège. A un moment, Macron, on s'en fout un peu, la bataille principale est contre le virus.

Vous imaginez des choses irréelles : une population entière toute classes confondues qui ferait corps contre ses représentant.es et inventerait une dynamique de vaccination pour tous ex-nihilo.

C'est beau comme du Lordon ("un jour, le peuple descend dans la rue par millions, tellement nombreux que le pouvoir rend les clefs et s'en va.")

Mais tout a fait improbable. Pour accéder à une vaccination obligatoire comme vous le souhaitez, il ne faudra pas seulement critiquer Macron, il faudra le défaire lui et l’autocratie au pouvoir et installer une démocratie directe.

Alors, peut-être réarmerons-nous une politique de santé, des politique de traçage, isolement, etc. Et, ah oui, le vaccin. Celui du moment.

Mais tout a fait improbable. Pour accéder à une vaccination obligatoire comme vous le souhaitez, il ne faudra pas seulement critiquer Macron, il faudra le défaire lui et l’autocratie au pouvoir et installer une démocratie directe.


Ou simplement lui forcer la main. Macron, malgré ses désires, n'est pas un Jupiter faisant tout ce qu'il veut.

Du coup, vous voulez quoi à la place pour faire face à la 4ème vague de covid-19 ? 
Vu les rythmes de vaccination, ni le pass sanitaire, ni la vaccination obligatoire ne peuvent stopper la 4ème vague, elle arrive bien trop tôt par rapport aux capacités de vaccination.
A partir de là, on connait les solutions proposées par les uns et les autres (couvre feu, sociétée par roulement, ect. selon les différents acteurs de la vie politique).

Vu les rythmes de vaccination, ni le pass sanitaire, ni la vaccination obligatoire ne peuvent stopper la 4ème vague, elle arrive bien trop tôt par rapport aux capacités de vaccination.


C'est probable, mais plus on vaccine, plus on limite les dégats. De toute manière, il fallait organiser la vaccination de l'ensemble de la population dès janvier, comme je le défendais à l'époque.

Vacciner le plus de monde possible, le plus vite possible, c'est assez consensuel comme position depuis janvier, ce qui ne l'est pas c'est les moyens d'y parvenir et ce qu'il faut faire d'autre :)

On peu effectivement douter de la pertinence de la position des insoumis de vouloir amener au vaccins sans obligation vaccinale au nom d'études de l'OMS qui montrent qu'en temps ordinaire cette méthode est contre productive. Je suis d'accord avec le fait que les temps ne sont pas ordinaires et que cette position peu être remise en cause. Et, si un gouvernement qui avait réussit à avoir plus de crédit auprès de la population pouvait plus raisonnablement viser cette approche, c'est beaucoup plus compliqué pour le nôtre

Mais, en dehors d'une courte période autours de début juillet, le limitant de la vaccination n'a jamais été les volontaires, mais la production et la distribution et même pour début juillet on peu rajouter le troisième limitant, la communication. Quand essayer de se faire vacciner était la croix et la bannière en juin, on est assez nombreux à s'être dit que, non prioritaire, on cédait notre place dans la file, et c'est par hasard que j'ai pu constater que c'était devenu simple, là où je suis, début juillet. Et l'allocution de Macron a réussit à générer un nouvel embouteillage.
On peu aussi souligner le problème de l'inégalité territoriale de l'accès, qui n'est clairement pas étranger à l'inégalité du taux de vaccination selon les revenus, et à tout cela s'ajoute la fracture numérique.

La question principale reste donc les moyens de productions, logistique, humains attribué à la vaccination. J'ai vraiment du mal à croire que l'on aurait pas pu faire autre chose que mettre en flacon, en particulier.

Je voudrais ajouter en contexte que dans les autres pays occidentaux, les oppositions parlementaires débattent de la stratégie sanitaire des gouvernement en place.
Ici, l’opposition dénonce l'autoritarisme du Président de la République qui veut éviter au prix de la vie des gens de faire repartir une politique de santé sciemment éradiquée.

C'est dire le malaise. Je veux dire par là qu'il me semble vain de débattre, en France,  des meilleures stratégies sanitaire ou d'alternative aux actions de l'Etat quand celui-ci n'a cure du débat et de la société civile et cadenasse toute initiative.

On repart sur un conflit identique aux Gikets Jaunes, même violence sourde de l'Etat ("impacter" pour dégoûter"), même réaction des éduqué.es ("contre le pass égale contre le vaccin"), même schéma.

On peut toujours discuter des meilleures moyens de sortir du covid, on ne fera rien de concret sans avoir mis à bas cette autocratie.



Vacciner le plus de monde possible, le plus vite possible, c'est assez consensuel comme position depuis janvier, ce qui ne l'est pas c'est les moyens d'y parvenir et ce qu'il faut faire d'autre :)


Je me permets d'apporter un bémol


https://www.francesoir.fr/societe-sante/57-scientifiques-et-medecins-demandent-larret-immediat-de-toutes-les-vaccinations


si quelqu'un d'objectif ( si ça existe concernant le Covid ? ) peut me donner son idée sur le sujet, parce que moi, je n'en ai pas...


Cet article n'étant pas d'hier, peut-être en a-t-on déjà parlé ? moi je le découvre


et ça aussi:


https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/deja-presque-12000-morts-et-plus-d-233104



Pas mal comme lien mais ils vont beaucoup trop vite dans l’interprétation des resultats qui viennent de ce site officiel :

Covid-19 MRNA


J'ai regarde plusieurs rapports francais tres bien fait sur les effets secondaire de Pfizer :

Le dernier est ici


J'ai cherche dans la partie deces de ce rapport :

761 cas de décès déclarés à la date du 01/07/2021. 

Et c'est la que l’interprétation devient scientifique ou militante.

Suite aux données présentés dans le rapport 15   ((https://ansm.sante.fr/uploads/2021/05/21/20210521‐covid‐19‐vaccins‐rapport‐ hebdomadaire‐15‐pfizer‐3.pdf).), n’apportant aucun élément en faveur d’un rôle vaccinal dans les cas de décès rapporté dans la population âgée, uniquement les décès survenus chez des sujets d’âge inférieure à 50 ans continuent à faire l’objet d’une analyse approfondie.


En gros ils considerent que la majorite de ces deces ne sont pas lies au vaccin mais a a une incidence naturelle de la population. 

La causalite cette saloperie.

Merci pour votre réponse et vos recherches

"Suite aux données présentés dans le rapport 15 ... n’apportant aucun élément en faveur d’un rôle vaccinal dans les cas de décès rapporté dans la population âgée, uniquement les décès survenus chez des sujets d’âge inférieure à 50 ans continuent à faire l’objet d’une analyse approfondie. "

Hormis l'age y a-t-ils des éléments concrets apportés en défaveur d'un possible rôle vaccinal dans ces cas de décès pour pouvoir les sortir de la pharmacovigilance ?



"En gros ils considerent que la majorite de ces deces ne sont pas lies au vaccin mais a a une incidence naturelle de la population.
La causalite cette saloperie."

Mais si dans le cas d'une vaccination on considère que l'age vaut exclusion de la cause de décès pour un effet secondaire parce que les vieux meurent plus que les jeunes.
Dans la même logique on pourrait alors se demander quelle est la part des personnes agées décédése avec le covid et non pas du covid lui même parce que les vieux meurent plus ?

Hormis l'age y a-t-ils des éléments concrets apportés en défaveur d'un possible rôle vaccinal dans ces cas de décès pour pouvoir les sortir de la pharmacovigilance ?

C'est très difficile a dire, le problème c'est que les chiffres de décès rapportés a la pharmacovigilance (cas rapportes/observés) sont très inférieur a ceux attendus. 

L'autres problème que j'ai est la grande diversite de symptomes et qui apparaissent aléatoirement post-vaccination. Donc la encore, c'est assez difficile de trouver un lien causal.

Dans le meme rapport que precedemment

Une analyse observée/attendue (O/A) a été menée en utilisant la même méthodologie utilisée pour le rapport 16 (https://ansm.sante.fr/uploads/2021/06/04/20210604‐covid‐19‐vaccins‐ rapport‐hebdomadaire‐16‐pfizer.pdf). Au vu des données de vaccination dans la population de sujets de moins de 50 ans (au 9 juin plus de 8 millions 200 mile vaccinés avec au moins une dose), et au vu de l’incidence de décès dans cette population, 273 cas de décès et 109 cas de morts subites ou sans cause identifiées sont attendus. L’analyse observé/attendu est donc largement négative pour ces deux événements : moralité toute cause (17 cas ; O/A : 0,03) et morts subites ou sans cause identifiées (8 cas ; O/A = 0,2).


Dans la même logique on pourrait alors se demander quelle est la part des personnes agées décédése avec le covid et non pas du covid lui même parce que les vieux meurent plus ?

C'est beaucoup plus facile a conclure la dessus, car :

-les symptomes du covid sont tres bien definit.

-on observe une surmortalite.

"C'est beaucoup plus facile a conclure la dessus, car :
-les symptomes du covid sont tres bien definit
."

En effet et ils correspondent aussi à moult infections respiratoires sévères saisonnières et sans test rien ne certifie que c'est la covid...

De plus si on ne teste pas biologiquement de manière systématique les morts il n' y a pas de certitude sur la cause covid de chaque décès pendant l'épidémie uniquement des présomptions plus ou moins fortes.



"-on observe une surmortalite."

Comparer la mortalité brute d'une année sur l'autre n'a pas vraiment de sens statistique, car d'une année sur l'autre la population augmente, les gens vieillissement(baby boomer) les épidémies saisonnières(grippes et autres coronavirus par exemple) sont plus ou moins fortes auprès des personnes agées ou faibles, etc...

Factuellement on observe en 2020 un nombre important de mort dans des classes d'ages à espérance de vie très réduite ou nulle( au delà de l'espérance de vie). Mais pas de baisse de l'espérance de vie pour 2020.




J'espère que vous êtes conventionné, Professeur !


La faculté de médecine de Conflans ste Honorine est mondialement reconnue.

La péniche désinforme, quelle surprise !!!!


Comparer la mortalité brute d'une année sur l'autre n'a pas vraiment de sens statistique,


Chiffre mortalité année par année depuis 2015. Sauras-tu déterminer l'intrus ?


2015: 594k

2016: 593k

2017: 606k

2018: 610k

2019: 612k

2020: 669k


Vous êtes aussi bon en stats qu'en politique.




"Mais pas de baisse de l'espérance de vie pour 2020."


L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,1 ans pour les femmes et à 79,1 ans pour les hommes. Elle diminue nettement par rapport à 2019 (– 0,5 an pour les femmes et – 0,6 an pour les hommes). (insee)


Comparer les totaux de décès d'une année sur l'autre ne sert qu'a montrer que globalement la tendance est à l'augmentation du nombre des décès.

En effet plus il y a de gens agés plus il y a de mort d'où une tendance haussière. Je vous rassure le covid fait parti des élément qui font potentiellement mourir les gens, au même titre que les épidémies de grippe et autre virus un peu costauds, les canicules etc...c'est la magie des décès toutes causes !

Et je vous suggère de regarder l'évolution de la pyramide des ages en France sur les 20 dernières années  pour voir que les gens ne vont pas s'arrêter tout de suite de mourir plus !


Pour parler de vrais stats j'avais mis un lien que soit vous n'avez pas lu ou auquel vous n'avez rien pigé. Vu votre réponse je penche pour un mix des deux !

Comparer les totaux de décès d'une année sur l'autre ne sert qu'a montrer que globalement la tendance est à l'augmentation du nombre des décès. 


Et c'est tout ce que la pénible retient de ça, et pas le rythme d'augmentation. Parce que sinon, ça pourrait lui ouvrir les yeux.



Pour parler de vrais stats j'avais mis un lien que soit vous n'avez pas lu ou auquel vous n'avez rien pigé. 



Ah, la pénible, toujours à prendre les autres pour des cons. J'ai lu l'article, bien rigolé à les voir ramer dans leur efforts à ne pas voir l'éléphant dans le couloir et arriver à une conclusion complètement fausse. La vérité, c'est que la pandémie tue, que 70 000 personnes sont mortes du covid en 2020 et déjà 40 000 en 2021, et ce n'est pas fini. Et oui, cela entraine une baisse de l'espérance de vie, qui n'est qu'une mesure correspondant à l'âge moyen des personnes décédées.


Depuis 2015 on est sur une lente monté avec un nombre qui tourne autours de 600 000, pour 2020 on a une montée brutale de 10 pourcent, on ne peu pas expliquer ça par la hausse de la moyenne d'age qui est lente et continue.
Quand on a affaire à une telle anomalie statistique sur seulement un an et sur une telle masse de gens, on peu écarter toutes les causes ordinares, régulières ou très localisées, seuls des changement et évènements brusques de grande ampleur peuvent expliquer ce genre de changement.

C'est un peu comme le climat, c'est trop tard mais on essaie de limiter la casse. ^^

Et surtout, elle est plus dangereuse, cette 4me vague ? Elle tue d'avantage ? Elle va davantage monopoliser les hôpitaux ?

Parce que là, j'ai le sentiment que Macron et les éduqué.es qui le suivent ont DECIDÉ que ce serait la merde à la rentrée, point barre.

De ce que j’en ai lu, beaucoup de personnes ayant une maladie chronique ne sont pas vaccinés (5 millions selon l’Assurance Maladie). Ce variant ayant une très forte charge virale (1260 fois plus forte que le covid d’origine), la contagion est très forte.

Éric Billy affirme même que tout le monde va être contaminé dans quelques temps (un mois max, mais je ne sais pas d’où il tient ces chiffres).

Par conséquent, oui, a priori il va y avoir des décès.


En plus, il y aura ceux qui vont découvrir à l’occasion de leur contamination par le covid19 qu’ils ont une comorbidité (avant un diagnostic on ne sait pas qu’on a une maladie, comme dirait la Palisse).

Merci pour ces infos. Cependant, je vous ai peut-être mal lu mais je voulais savoir si en plus d'être plus contagieux il était également plus dangereux que les anciens variants ? Ou se contamine-t-on davantage avec lui ?

Je fait un distinguo entre degré de contagion et danger intrinsèque. Peut-être ai-je  tort. Mais ce sont de vraies interrogations de ma part.

Ah ! Ah ben ça, je ne sais pas. Je n’ai pas encore terminé mes études de médecine du dimanche. :) 

Ha ha, je comprends !

Mais vous avouerez que la dimension dingo-facho du truc, c'est de monter les Français.es entre eux, d'un coup, de dégainer sans débat préalable un droit de circuler (c'est ça, hein)  où on veut et de jamais entendre parler le gouvernement du danger intrinsèque de ce variant Delta, seulement de sa contagion.

Les chiffres de France Infos indiquent actuellement une moyenne de 13 morts par jour, à comparer aux chiffres biens plus grands de mars avril. Ils indiquent également une occupation faible des lits de réanimation.

Du coup, c'est quoi cette histoire de "à la rentrée, ce repart" ? On dirait l'entrée en application d'une loi.


Je ne suis pas sûr que ce soit décorrélé. Plus de virus dans l'organisme, s'il n'est pas moins virulent, ça fait plus de dégâts à priori.


Un docteur dont je n'ai pas les graphiques sous la main (dont le twitt avait été posté par tristan peut-être, je ne sais plus si c'était lui ou un autre) montrait la différence flagrante de morts entre les pays vaccinés vs les pays pas vaccinés pour cette vague delta

(docteur ou journaliste je ne sais plus)

Ce ne serait pas ça ?

https://mobile.twitter.com/jburnmurdoch/status/1416805508724502533

(Clic droit)


https://mobile.twitter.com/jburnmurdoch/status/1416805514239950848

Je comprends. Merci.

Sauf un passage : "Plus de virus dans l'organisme " signifie quoi ? 

Ce qui suit découle de ce que je comprends du fonctionnement des virus : 


Un "virus" est composé de "virions" qui se répliquent en parasitant les cellules d'un hôte. 


Il hack des cellules de l'hôte infecté pour lui ordonner de produire du virus (des virions) au lieu d'usiner ce qu'elle fait d'habitude (c'est pour ça j'imagine que ça provoque des défauts de fonctionnement de l'organisme, qui ne fait plus ce qu'il est sensé faire).


Dans le cas du variant delta, les échantillons d'une étude chinoises comptaient environ 600 000 virions chacun si j'ai bien compris. Et ces petites bêtes vont à leur tour hacker d'autres cellules, etc.

Le but de l'organisme infecté est de virer tout ça avant que trop de cellules arrêtent de faire leur boulot au point de mettre la vie de l'hôte en danger, mais plus il y a de virus et plus c'est difficile. Ca ressemble à une guerre à l'ancienne où le nombre importe beaucoup (enfin c'est comme ça que je le comprends).


"

  • Les virus à ARN à simple brin à polarité positive (groupe IV) utilisent directement leur génome comme s'il s'agissait d'un ARN messager, produisant une protéine unique, qui est modifiée par l'hôte et des protéines virales qui forment les diverses protéines nécessaires à la réplication. L’une d’elles est l'ARN polymérase ARN-dépendante, qui copie l'ARN viral pour former une matrice réplicative bicaténaire qui, à son tour, permet d’entraîner la formation de nouveaux virions.

"


https://fr.wikipedia.org/wiki/Virus_%C3%A0_ARN

Le truc marrant c'est qu'au final il fait la même chose que le vaccin arn (il injecte son arn pour ordonner à des cellules de produire quelque chose) mais de manière bien plus massive.

Je vous remercie vivement d’avoir pris le temps d’approfondir. Là je pense avoir compris.

Dans les deux cas, les nuances sont pourtant très claires, pour peu qu'on ne soit pas d'une très grande mauvaise foi. 


Signé, un anti-pass, antisioniste et juif.

Ben en tout cas les journalistes/blablateurs ont bien su amalgamer antivax/antipass/antisémite. Juste un poil leche-cul

RT?? Ben non c'est bien connu que les antipass , et les gilets jaunes avant eux, sont téléguidés par le FSB pour sapper les lois super génials de Macron.

Aurais je touché un nerf ?

Les médias sont des acteurs de ece jeux , un paris d'autres ,,ils ne'sont pas'extérieur à ce qui se passe'et a'ce qui se dit et se ressent......


Darmanin ,Bachelot , Fogiel ... tout ce beau monde pour défendre BFMerde ? Ceci explique peut être  cela ?

On se demande où ils sont les auditeurs de BFM ...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.