84
Commentaires

Porte et Guillon ne se font plus rire

Didier Porte se lâche. Mais pour une fois, ce n'est pas contre ses cibles classiques, hommes politiques ou têtes de gondole médiatiques. L'humoriste de France Inter s'en prend cette fois à son collègue, qui officie sur la même station, Stéphane Guillon. Il l'accuse d'avoir pris la grosse tête et de ne pas être confraternel. Ambiance.

Derniers commentaires

Ils commencent sérieusement à m'agacer tous les trois. Ils ne peuvent pas régler leurs différends en privé ? J'en connais des qui doivent se frotter les mains .
Tiens , à propos connaissez vous cette blague? :

Lorsque Dieu créa le monde, il décida d'octroyer deux vertus à chaque nation afin qu'elle prospère. Ainsi il fit :

- Les Allemands polis et méthodiques,

- Les Espagnols accueillants et festifs ,

- Les Anglais flegmatiques et ironiques ,

- Les Japonais travailleurs et réalistes,>

- Les Italiens joyeux et mélomanes,

-etc etc

Quant aux Français, il décida :

- " Les Français seront intelligents, honnêtes et sarkozistes."

Lorsque le monde fut achevé, l'ange qui avait été chargé de la répartition des vertus demanda à Dieu :

- « Seigneur, tu as dit que tu octroyais deux vertus à chaque nation, mais les Français en ont trois... Est-ce pour cela qu'ils
se croient toujours au-dessus des autres ? »

- « En vérité, Je te le dis, chaque peuple aura deux vertus, y compris les Français, car chacun d'entre eux ne pourra en posséder
que deux à la fois. Ce qui signifie que :

- si un Français est sarkoziste et honnête, il ne sera pas intelligent,
- s'il est sarkoziste et intelligent, il ne sera pas honnête,
- s'il est intelligent et honnête, il ne peut pas être sarkoziste.
Sensationnel François Morel!
Et il a furieusement raison en parlant de l'impertinence de Demoran, Legrand et Guetta. Je suis sûr que les questions de ces trois là sont plus appréhendées par les conseillers en com du pouvoir que les chroniques de Guillon. D'ailleurs à la nomination de Val et Hess à la tête de de la radio publique, une rumeur courait sur l'avenir de Guillon, et sauver le soldat Guillon a permit de sacrifier le seconde classe Pommier.
Je regretterais fort que le prochain soit Thomas Legrand.

En tout cas, je n'ai aucun soucis pour l'avenir de Guillon. Son pote Ardisson lui a surement réservé une place de choix sur le site internet dédié à la célébration de son propre culte, juste à coté de l'onglet rassemblant l'œuvre de Laurent Baffi, un autre comique engagé, iconoclaste et irrévérencieux.
Magistral François Morel à l'instant à ce sujet.
Je pense que cette dispute par média interposés ne peut que satisfaire Sarkozy et sa clique. Messieurs ,expliquez vous en privé !
Stéphane Guillon, est néanmoins incontournable comme ce matin
http://www.dailymotion.com/video/xbbplb_le-budget-de-lelysee-ne-connait-pas_fun
J’avais déjà signalé, qu’il est dans son rôle d’humoriste en faisant des amalgames entre des faits non connexes.
Dans cet ‘‘ordre d’idée’’ – amalgames entre faits non connexes – BHL et autres politiques sont eux aussi des comiques… mais ils sortent de leur rôle, en nous faisant rire !
Alors pourquoi voulez-vous que Stéphane Guillon, sorte de son rôle de comique pour devenir ‘‘éditorialiste’’, comme DSK en son temps l’avait ressenti.

Il est vrai que Sarkozy pense faire le même métier qu’un acteur…
Ne mélangeons pas les torchons avec les serviettes…
Ne mélangeons pas les politiques avec les humoristes !
Ben non, moi je les écoute tous les jours, le matin, ou encore vers 12h05 pour Didier Porte. Et leur avis, l'idée qu'ils se font de leur travail, de leur rôle, ça m'intéresse bien. D'autant plus que les raisons de Porte sont quand même assez argumentées.
On ne peut pas dire qu'on s'en foute.
Oui, assez d'accord. Si je veux ce genre de contenu, j'achète VSD, au mieux.
Mais pourquoi faites-vous un article sur ce sujet ?
On s'en fout complètement !

Si on devait faire un article à chaque fois que deux confrères ( toutes professions confondues) se balancent des petits mots d'amour ...
Ils bossent dans la même maison mais pas les mêmes jours, c'est ça ? Bein z'ont qu'à se laisser un post-it sur la machine à café.


Ou alors y'a des trucs que je comprends pas...
Bah c'est Guillon qui a commencé, je comprends que Porte finisse par réagir car ils ne chaussent pas la même pointure quand même... Pour confirmer les propos de Porte voir la prestation de Porte chez Taddei récemment, assez outrancière et finalement peu percutante dans son anti-sarkozysme tellement facile.
Il faut reconnaitre que ce genre de tensions sont généralement non médiatisées, et c'est tant mieux. Je ne suivrai pas l'avais majoritaire considérant l'article inutile. Personnellement, ne regardant que peu canal et ne lisant pas Lepost.fr, je n'aurais pas eu l'information, en cela je remercie Dan pour l'article.
Il faut reconnaitre à Porte qu'il ne fait que "réagir" est des propos tenus par Guillon, il ne s'est pas crée une opposition frontale et brutale. C'est après diverses piques de Guillon dans les médias que Porte réagi ... et devant des étudiants qui relaient l'info sur internet. C'est autre chose que l'exposition Télé/magazine. Après, on peut trouver que le sursaut d'orgueil est peut-être un peu maladroit, mais dire que c'est de la jalousie, faut pas pousser. Il suffit de voir comme certains @sinautes démarrent au quart de tour quand ils sont critiqués pour estimer que la réaction de Porte n'est pas du tout disproportionnée.

Concernant le Débat Guillon/Porte qui aura les faveurs du public ? l'out-sider Morel !! Je ne le comprend pas trop ce débat. En effet, ils ont la même tranche horraire le matin, toutes deux appellée "l'humeur de.." mais à mon sens ce ne sont pas du tout les mêmes chroniques. C'est comme comparer la chronique de Maris à celle de Guetta. Personnellement, je sais que Guillon va plutôt être dans le grinçant, le corrosif, voir le lourd, en s'attaquant aux phrases, aux actes de politiques. Il ne va pas chercher à mettre en exergue les actes et les idées, il va juste ridiculiser la personne visée, soit en l'imitant, soit en embrayant sur sa vie personnelle (voir sa chronique sur Eric Besson).
Le jeudi, je sais que ça va déjà plus relever de "l'info". C'est à dire que Porte ne se contente pas de chopper l'acualité pour la mordre, régulièrement il met en avant les infos qui l'importent, alors qu'elle ne figure pas dans le journal de Drouel et consorts. Je pense à Julien Coupat qui en fut l'exemple le plus significatif.

Pour ce qui est du rire. C'est très différent, ma réaction différe totalement selon l'approche. Guillon va me faire rire une fois sur deux, mais me faire rire vraiment. Porte lui me fait rire plus rarement, mais quasiment toutes ses chroniques me plaisent. Allez savoir.
Si on cause humour, celui qui me fait rire, c'est Didier Porte, l'autre ne me fait même pas remuer les zygomatiques. Je viens de le voir chez Ardisson, "Traffic de graisse humaine au Pérou, si ça se trouve cet hiver on va se graisser les lèvres avec un paysan péruvien". Ouaf ouaf, il est mignon monsieur Guillon.
Echange de vacheries entre 2 humoristes : Finkielkraut (grand humoriste lui-même et toujours au premier degré) vous dirait qu'il s'agit là du "réensauvagement du rire" qu'il dénonce dans son dernier livre.
D.Porte/-S-Guillon, S.Guillon-D. Porte...
Il est où le problème ?
La belle écriture de F. Morel est tellement plus subversive...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est vrai que le Guillon, on sent qu'il plane depuis quelques mois ! Mais bon, on sait que le succès donne le vertige. Coluche a fini par se prendre pour l'Abbé Pierre, Bedos s'est senti investi d'une mission évangéliste de curé de gauche, Guillon devrait se méfier. Quand les comiques commencent à donner des leçons et à faire la morale, c'est le début de la fin !
C'est vrai, Porte il est plus courageux. Hier matin, l'émission de Bern était à Morange, en Moselle. Qu'est-ce qu'il leur à mis à tous ces fainéants de chômeurs qui tirent le diable par la queue depuis que leurs boites ont été délocalisées. Même pas fichus de s'acheter une Rolex, même d'occase.
Didier Porte, il me fait rire d'abord parce qu'il est engagé. Guillon, il me fait moins rire parce qu'on devine un brin d'opportunisme ( je me fous de leurs gueule, c'est mon taf) derrière, sans doute, du travail et de la plume. Quoique, pour la plume. Porte est plus incisif et surtout plus sincère. Didier Porte, il cogne ce qu'il n'aime pas. Pas gratuite la dérouillée. Méritée ! Puis quand on est de gauche, on a pas l'occasion de se la fendre souvent en ce moment. Alors vas-y Didier, continue ! C'est sans doute pas confraternel mais on s'en fout, se taper Guillon, ça a du bon.
Pour moi, Stéphane Guillon fait plus de la satire et de la provocation plus ou moins gratuite que de l'humour noire (qu'il pratiquait par le passé).

Au contraire, Didier Porte assume son caractère satirique. Il est ouvertement de gauche ce qui donne un point de vue politique et réaliste.

Si Stéphane Guillon a du succès (en terme d'audience) c'est que les spectateurs attendent la phrase qui dérape et qui va trop loin. L'intérêt suscité par Stéphane Guillon est le même que celui suscité par Thierry Ardisson. Ca demande beaucoup de travail en amont (et du talent) mais ce n'est pas de l'humour.

J'ai vu Stéphane Guillon dans des interview et je pense qu'il n'est plus dans la réalité. Dire du mal des gens en face, il faut du courage et on est obligé de l'assumer. Quand on le fait en apparte, on devient vite agressif gratuitement.
Quoiqu'il en soit, je les aime autant l'un que l'autre, même s'ils règlent leur compte.
L'idéal serait qu'il s'arrangent entre eux devant une bonne bouteille, du pain et du fromage et une cheminée réconfortante.
Ils pourraient alors faire un tarot avec un autre surdoué, François Morel.
Quoiqu'il en soit, ça ne devrait pas durer.
Ça m'emmerde un peu quand même, mais en comparaison de la qualité de leur travail, peu importe.
Un étrange arrière goût, cet article, Dan.
Indéfinissable, pour l'instant.
Tout à fait d'accord avec Cerise ("Pour moi Morel c'est un très grand !") et Juléjim ("le meilleur c'est Morel ! C'est ça quej'dis !"), et Totorugo

Vraiment je suis devenue une inconditionnelle de François Morel ; je trouve ses chroniques magnifiques : drôles, engagées, poétiques, fines, touchantes, c'est un vrai bonheur le vendredi matin. J'avais envie de l'écrire quelque part (que Morel est un incroyable humoriste !), et bien voilà, c'est fait, je suis contente !!
Ma foi, cinq jours de François Morel, ça couperait court à ces bisbilles, et on gagnerait au chance (parce que l'intelligence et la poésie de Morel sont à la fois tellement plus drôles et tellement plus corrosives que les saillies convenues des deux autres...). De l'humour plutôt que du comique, en somme...
Comme dit plus haut, m'en fiche un peu des humeurs des humoristes à l'égard l'un de l'autre.
De toute façon Guillon ne m'a jamais fait rire.
Dites... y'a pas plus important que ces deux là à bloc-noter?(pardon hein... m'enfin bon... )
Rien de plus triste que des amuseurs qui ne sont plus drôles
parce qu'ils se prennent au sérieux...tous les deux.
Billet inutile si ce n'est de mettre un lien vers une ancienne émission à la fin et faire de la "pub" interne complètement inutile pour les habitués.......
Moi j aime bien Guillon,il a envoyé dans les cordes DSK, qui se prend pour le sauveur de l humanité. Je l ai regardé sur canal plus ,DSK a un melon plus gros que l arc de triomphe. Guillon c est le seul à lui avoir rappelé certaines verités..Moi ça me plait . Porte je l aime bien aussi ,ça sent la jalousie!!!
j'ai toujours préféré porte à guillon; depuis presque vingt ans porte amene un angle different ; d'ailleurs dans @si il dit qu'ilse considére comme un journaliste de gauche soit !mais au moins ça le mérite d'être honnète et clair
Il faudrait peut-être éviter de les monter l'un contre l'autre ? Personnellement, je les apprécie tous les deux et même j'avais l'impression qu'ils se complétaient.......la touche finale de la semaine étant apportée par l'ineffable François Morel.
Surprise par les réactions anti-Guillon. Il faut dire qu'entre les défenseurs de S., DSK, sans oubier PV, il y a du monde!
Non mais on aura tout vu ! Voilà l'esprit de compète qui s'immisce dans la catégorie "humour" maintenant ! C'est pas drôle, c'est ridicule. Vous êtes sûr que c'est pas un plan com' fomenté par les deux compères au moins, Dan, vous avez pensé à cette hypothèse ?

C'est vrai que le seul vrai créneau de Didier Porte c'est le foutage de gueule des politiques et des pipoles, mais ses chroniques ont rarement la portée et la force analytique des auteurs guigolesques quand même ; c'est vrai aussi que Guillon va plus sur le terrain politique et social depuis qu'il chronique sur inter. Il était chez Taddéi sur fr3 le vendredi 17 je crois pour la revue de presse de la semaine et j'ai trouvé ses interventions, parfois exprimées avec sérieux, sans projet de faire rire (ce qu'il a fait aussi pendant l'émission) assez politisées. Il faut dire qu'il avait une cible de choix en la personne d'Eric Raoult, ce soir-là... (ou jamais !)
Moi ça me va bien qu'il se politise, Guillon. Le côté "gros méchant qui veut être détesté de tout le monde" et qui dit du coup que des vacheries plus ou moins gratuites, voire vulgaires ou grossières sous couvert d'humour... ça va un peu mais comme au-delà des bornes y a plus de limites, ça finit dans le gratuit illimité, sans intérêt réel.

De toute façon, s'il faut vraiment choisir, entre les 3 chroniqueurs d'inter, pour moi, c'est déjà fait : le meilleur c'est Morel ! C'est ça quej'dis !
Euh beuh Dan ! Je suis désolée, mais moi non plus je ne trouve pas l'article très intéressant, surtout sur le fond.
Deux personnes qui n'ont pas l'habitude de mâcher leurs mots disent ce qu'ils pensent l'un de l'autre.... Un vite dit n'aurait-il pas suffi ?

Moi aussi, comme Cerise, je trouve que Morel est une agréable surprise et complète bien les deux autres chroniqueurs. Il a une dérision un peu poétique, un peu South Park des grands jours.
Mais le dynamisme de Didier Porte, ça déménage.
Et le cynisme de Guillon.....
Chaque matin est un régal au réveil.
Tiens, personne n'a [s]prononcé[/s] écrit le nom de Philippe Val. Étrange…
J'aime bien Didier Porte pour son engagement même s'il ne me fait pas rire à chaque saillie.. et je l'aime depuis sa collaboration avec Ruquier (que je ne peux plus encaisser par contre...)

François Morel ça va bien au-delà, je peux le réécouter plusieurs fois sans me lasser, il y a tout dans ses chroniques, l'absurde bien sûr, le message politique (qui tient la route) la faculté de mettre en lumière des détails qui nous échappent (le parapluie de Merchel) la tendresse (les dernières phrases de sa chronique sur Camus)
Pour moi Morel c'est un très grand !

Guillon me fait de moins en moins rire, je ne sais pas pourquoi.
Voilà.
J'allais dire : on s'en tamponne un tout petit peu le coquillard, non ?
Mais voilà, y a quand même une problématique qui se dégage. Zut, je ne l'avais pas prévu.
C'est la question de l'engagement. Ce qui me frappe, en notre époque bénie (Que l'Etre suprême ait notre Président en sa sainte garde), c'est cette espèce de désengagement mou qu'impliquerait la chose comique ou artistique. Je peux adorer l'humour gratuit — quand il confine à l'absurde et donne le vertige —, mais j'avoue préférer le rire engagé. Pas forcément politique, mais que diantre, un humour qui défende quelque chose. Or il faudrait qu'aussi bien les "comiques" que les chanteurs, les rappeurs n'aient le droit de tout dire qu'à condition qu'après tout, ça ne prête pas à conséquence. On entend ça dans les débats, maintenant : "Elle a droit de dire ça, et même avec vivacité, c'est une artiste", ai-je entendu l'autre jour dans ma lucarne. Autrement dit : pas grave, laissons dire, c'est de la roupie de sansonnet. Tout est dans tout et réciproquement. Il est vrai par exemple que le gouvernement actuel s'y entend à ne pas vouloir entendre !!! En cela, il est représentatif de l'époque.
Stéphane Guillon est représentatif de l'époque. La plupart du temps il n'a rien à dire, mais il le dit fort et avec moult effets gras de comique troupier qui se prendrait pour Pierre Doris (paix à son âme). Au risque de me répéter : Stéphane Guillon ne m'a fait rire que rarement. Je le trouve lourdingue et poussif. Il progresse un peu. Le pire est qu'il s'est mis, inexplicablement, sous le parrainage de Guy Bedos, qui n'en peut mais, alors maintenant on n'est pas sorti de l'auberge !
M'enfin : le comique à la mode qui est censé faire scandale, ça fait des sujets pour Envoyé Spécial…
Franchement pas intéressant du tout cette "brouillette" entre deux humoristes, et ce même si @si les avait reçu lors d'une émission.
Laissons-les régler leur(s) différent(s) entre eux, ils n'ont besoin ni l'un ni l'autre que tous lémédias se focalisent ainsi, à moins que ça n'en arrange un pour faire le ménage ensuite.
À qui va profiter ce coup de projecteur sur cet échange de pics ? Ni à Guillon ni à Porte, et il y a largement de quoi faire avec l'actualité en ce moment sans venir nous secouer sous le nez des "pseudos couvertures de Gala".
Porte-Guillon! Guillon-Porte! Chic! un débat animé de plus sur @si!
Et les autres comiques de la même tranche horaire? Guy Carlier sur Europe 1 avec les enfants d'Aubervilliers,
Jean-Michel Apathie sur RTL avec le ténor du jour.
Les humoristes n'en sont pas moins hommes, avec tout ce que ça comporte de rivalités, de faiblesses humaines, le plus embêtant c'est quand des humosristes perdent leur humour. C'était le dernier bastion face à nos politiques. Il va falloir nous rassaisir tous, nous unir pour les empêcher de nuire, mais ne sommes-nous pas déjà trop cuits. (parabole de la grenouille). Après la chaleur ne nous laissons pas engourdir par le froid de l'hiver.
Le coup des invités qui ne sont libres que le Jeudi ou le vendredi, Thomas Legrand l'a rebalancé cette semaine en glosant sur la stratégie de communication de DSK qui travaille à l'érection de son destin national et présidentiel.



Sans faire mon JL hess, je préfères largement les chroniques du jeudi et du vendredi.
Oui, on s'en tape légèrement le coquillard, des rivalités de nos comiques... Je n'écoute pas France Inter et ne regarde les chroniques de l'un ou de l'autre que sur les conseils de certains asinautes (qui mettent le lien, de plus... fastoche du coup).
En parlant de "comiques"... personne ne peut dire à Muriel Robin qu'elle joue comme un pied et qu'elle aille prendre des cours de comédie. J'ai été obligée, parce qu'en famille, de me "taper" la resucée de l'histoire de Gabrielle Russier, mince alors, franchement, pourquoi faire un remake ? Girardot était très bien dans le film de Cayatte...
Qu'est-ce que c'est que ces comiques qui se prennent pour des auteurs, ou des comédiens, ces comédiens qui se prennent pour des chanteurs, ces mannequins qui veulent jouer avec des réalisateurs américains sans prendre de cours ? Ils ne veulent pas quitter la scène, mais bon, il y a des moments où il faut avoir conscience du "numéro" de trop.
Bon sang de monde médiatique ! P... de monde médiatique. Ca rend vraiment barjot ! Un peu d'humilité, Messieurs...
Pour continuer dans le rire jaune, peut-etre devrions nous relire le fabuleux album d'Asterix "La Zizanie" : sorti en 1970, il est etonnant de voir a quel point le personnage principal "Tullius-je-ne-sais-plus-comment" ressemble psychologiquement a l'actuel president francais, et, a part la coiffure, lui ressemble egalement physiquement sur de tres nombreux points

Apres avoir reussi a bien diviser l'opposition politique, le voila qui en arrive a diviser avec tout autant de succes l'opposition humoristique
Scènes de ménage, pffff
de plus par média interposés !
franchement, je m'en moque ( pour être poli )
mais c'est triste
gamma
Est-ce que rue89 vous prend systématiquement de vitesse, ou bien ?
Vunerable Incoming in Pipoleland

traduction française de I comme Icare
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.