599
Commentaires

Polémique sur les photos d'une femme voilée contrôlée sur une plage à Nice

La série de photos, publiée mardi 23 août par le Daily Mail, montrant une femme habillée "de long" contrôlée sur une plage à Nice, serait-elle un coup monté ? C'est l'avis du politologue et animateur du Printemps républicain, Laurent Bouvet, et du conseiller régional PS Ile de France, Julien Dray, qui y voient une mise en scène. Qui a pris ces photos, publiées en premier lieu outre-Manche ? @si a mené l'enquête, entre Londres et Paris.

Derniers commentaires

https://blogs.mediapart.fr/jean-claude-leroy/blog/020916/con-comme-athee

Me commentaires préférés :

02/09/2016 19:02 Par gaelz

03/09/2016 06:27 Par françois froidurot

03/09/2016 08:41 Par Jean-Claude Charrié

07/09/2016 07:26 Par christine Bord

07/09/2016 10:44 Par Jacques Teissier

07/09/2016 18:37 Par Vincent Présumey

Présumey se fait flinguer ensuite, il réagit en traitant une abonnée de "vestale" : hop, commentaire censuré et re-censuré. Normal : cette abonnée est proche de la Rédaction. Alors qu'une autre abonnée, comme par hasard proche elle aussi de la Rédaction peut insulter à tout va sans être censurée :

http://misentrop2.canalblog.com/archives/2016/08/25/34227793.html

Pour Perrin : géniale, l'extension de Gemp qui permet d'occulter un commentaire comme on peut refuser un MP
J'ai écouté Hollande ce matin.

"L'islam peut-il s'accommoder de la laïcité comme l'ont fait avant lui le catholicisme, les religions réformées, le judaïsme? Ma réponse est oui, clairement oui". " (Applaudissements nourris et prolongés) .La question se pose aussi à la République: est-elle réellement prête à accueillir en son sein une religion qu'elle n'avait pas prévue avec cette ampleur il y a plus d'un siècle?", Là aussi je réponds oui, clairement oui". (Aucune réaction de la salle Wagram malgré une légère pause de l'orateur
C'est pas gagné !
voyoucratie et port du voile sont peut-être corrélés, mode de résistance pragmatique au harcèlement

Sans avoir lu Fdesouche et vu BFMTV, je sais que le voile dans les pays à voile n'empêche pas vraiment les agressions sexuelles.

http://brisonslemythe.canalblog.com/archives/2014/06/05/30016620.html

Sous-titre de ce blogue, au cas où :

Ce blog apolitique et areligieux vise à combattre le mythe de l'islam de paix et d'amour en donnant des informations sur ses fondements. Il n'encourage pas la haine envers les musulmans. Les musulmans opposés à l'intégrisme sont les bienvenus

Donc, pas d'islamophobie, là.
http://www.bfmtv.com/societe/toulon-leurs-compagnes-portent-un-short-deux-hommes-agresses-1034313.html

Il y a sept heures que cette info est sortie, et on ne peut pas dire qu'elle fasse le buzz.

- Est-ce parce qu'il n'y a pas eu de photos comme à Nice ?

- Est-ce parce que c'est BFMTV qui la donne et que donc c'est bidon ?

- Est-ce que ces dames n'avaient pas plus de shorts que celles de Sisco n'avaient de burkinis ?

Dernière question : si c'était des fafs qui avaient insulté des femmes voilées et envoyé à l'hosto les hommes qui les auraient défendues (30 jours d'ITT pour l'un d'eux), est-ce que l'info serait aussi peu relayée ?
C'est vrai, c'est choquant. Mais ne l'avaient-elles pas un peu cherché ? Le musulman est prude, et sensible aux provocations. Si Charlie l'avait compris, nous aurions toujours Cabu, Charb, Maris et toute l'équipe victime de son goût pour le franchissement des bornes. Ne négligeons pas qu'aucune sourate du Coran n'aborde la question du passage à l'acte.
Mais ne l'avaient-elles pas un peu cherché ?

Dire qu'il y a des filles, de vrais appels au viol
Qu'ont l'derrière étonné dès qu'une main batifole

Hélas, signé Mouloudji...
Mouloudji serait-il aussi peu doué que moi pour le second degré ? On nous dit que l'empoignade électorale homérique qui s'annonce tournerait autour du concept exclusivement français de " laïcité". ( Même les British, pourtant plus délurés que nous grâce à l'humour, s'accrochent à " secular", séculier.) Faut-il s'arracher la bouche pour concéder aux tarés de Dieu, de God et d'Allah qu'ils ont raison d'y voir leur tombeau ?
Ne faites pas votre modeste, votre second degré est connu et vous joue des tours !

Pas de second degré, hélas chez Moulou, comme dans cette chanson...

http://www.musicme.com/Marcel-Mouloudji/titres/Adieu-Berthe-t3861012.html
On dirait du Charles Trenet en moins bien interprété.
C'est la seule mauvaise chanson de Mouloudji que je connaisse.

Celle-ci, entre autres, a de la gueule :

https://www.youtube.com/watch?v=PPwzRAIJWfQ
Mais ne l'avaient-elles pas un peu cherché ?

Cela semble très probable : ils leur ont crié "Pute et Vas-y, mets-toi toute nue", a déclaré le procureur de la République de Toulon Bernard Marchal.

Il faut les comprendre, certains "racisés" sont assez pointilleux sur la question de la pudeur.

C'est directement lié à leur douloureuse histoire coloniale.
Comme l'explique une psychanalyste, la pudeur est un lieu de liberté.
La pudeur a pour but de déterminer une limite entre les individus, un espace propre à chacun, un lieu de son intériorité reconnue et respectée.

Dans une perspective post-coloniale, on ne peut nier que cette incursion impudique de femmes en short sur le territoire de personnes racisées ne pouvait que réactiver un ancien traumatisme encore vivace.

De la part d'individus porteurs de cette lourde Histoire faite d'irrespect et de violation territoriale, réagir avec force devant cette tentative d'imposer de nouveau, de façon vicieuse, un modèle de domination blanche s'inscrit pleinement dans une dynamique de décolonisation et d'affirmation de sa propre identité.
Merci de m'avoir ouvert les yeux sur cette incroyable agression en short !

(En fait, maintenant que j'y pense, si ça s'est mal passé pour ces blancos, c'est parce qu'elles n'ont pas obéi à leur injonction et parce que leurs maris n'ont pas accepté la demande)
Merci de m'avoir ouvert les yeux sur cette incroyable agression en short !

Je vous en prie, ne me remerciez pas.

Venant de petits blancs, une telle agression serait naturellement tout à fait inexcusable, et je ne saurais y trouver la moindre justification.

Mais depuis que Jeanbat et quelques autres adeptes du PIR m'ont enseigné ici la façon correcte de penser, je peux vous rendre compréhensible et acceptable n'importe quelle turpitude de ce style dès lors qu'elle est commise par des racisés.

Car sachez-le : "racisé", ce n'est pas simplement une circonstance atténuante, c'est aussi et surtout une variable explicative totale.

Et ce n'est sans doute pas l'éminent sociologue De Lagasnerie qui dirait le contraire, lui qui a si brillamment expliqué les attentats aux terrasses de Paris par l'exclusion de ces lieux de convivialité dont sont victimes les racisés.

Une explication sociologique aussi lumineuse qu'imparable qui, si vous vous en souvenez, a su convaincre bon nombre d'éminents contributeurs des forums d'@SI.
un crime est un crime une agression violente est une agression violente est une agression violente .
Les explications d'ordre sociologique ne sont pas une recherche de circonstance atténuante .
Vous avez du mal à faire le distinguo ?
vous pouvez aussi nier totalement la sociologie ,allez ! Allons un peu plus loin .
Ces actes odieux sont inscrits dans leur nature d'arabe .
Les explications d'ordre sociologique ne sont pas une recherche de circonstance atténuante

C'est bien pourquoi je dis : "racisé", ce n'est pas simplement une circonstance atténuante, c'est aussi et surtout une variable explicative totale.

Je vous mets au défi de démontrer que mon analyse ci-dessus (23:52 le 07/09/2016) est fausse.

Allons un peu plus loin

S'il vous plait, ne m'invitez pas à aller là où vous allez.
J'en suis désolé mais jusqu'à présent et d'après ce que j'en vois, là où vous allez ne sent pas très bon...
c'est aussi et surtout une variable explicative totale.


vous avez le droit de dire n'importe quoi
Je vous mets au défi de démontrer que mon analyse ci-dessus (23:52 le 07/09/2016) est fausse.


Cela semble très probable : ils leur ont crié "Pute et Vas-y, mets-toi toute nue", a déclaré le procureur de la République de Toulon Bernard Marchal.

Il faut les comprendre, certains "racisés" sont assez pointilleux sur la question de la pudeur.
admettons que leur pudeur soit la raison .


leur pudeur les regarde, la réaction qu'ils ont face a leur pudeur outragé ( c'est votre thèse ,débile selon moi) regarde la justice . leur pudeur ne peut etre une explication ou une circonstance atténuante
ce qu'il faut interroger, c'est la violence de leur réaction.

le reste n'est que redite


C'est directement lié à leur douloureuse histoire coloniale.
Comme l'explique une psychanalyste, la pudeur est un lieu de liberté.
La pudeur a pour but de déterminer une limite entre les individus, un espace propre à chacun, un lieu de son intériorité reconnue et respectée.

Dans une perspective post-coloniale, on ne peut nier que cette incursion impudique de femmes en short sur le territoire de personnes racisées ne pouvait que réactiver un ancien traumatisme encore vivace.



2 c'est la seule explication que vous donnez ,alors que les causes sont multiples .


De la part d'individus porteurs de cette lourde Histoire faite d'irrespect et de violation territoriale, réagir avec force devant cette tentative d'imposer de nouveau, de façon vicieuse, un modèle de domination blanche s'inscrit pleinement dans une dynamique de décolonisation et d'affirmation de sa propre identité.
Heu... elle est où votre réfutation ? :-)
c'est tres clair

Je vous mets au défi de réfuter ma réfutation .
Pour ma part, il ne me viendrait même pas à l'idée d'essayer de réfuter un néant.

Mais bon, vous avez essayé de réfuter mon analyse et vous trouvez votre réfutation très claire. J'en suis bien heureux pour vous. :-)
Vous êtes tout fier d'exiber votre analyse qui est un non sens sociologique étant donner qu'elle examine un événement très complexe ( violence urbaine )par le prisme d'un seul facteur ( la pudeur des musulmans ) .
C'est assez drôle , grotesque et drôle .
Merci, je vais me coucher moins bête !

lui qui a si brillamment expliqué les attentats aux terrasses de Paris par l'exclusion de ces lieux de convivialité dont sont victimes les racisés.

Racisés qui sont surtout victimes de l'exploitation capitaliste* mais chut, faut pas leur dire, sinon ils feraient sauter le lieu de convivialité du MEDEF. Et ça, ce serait le crime absolu !

* Et aussi des démagogues qui les excitent mais chut, faut pas leur dire !
Racisés qui sont surtout victimes de l'exploitation capitaliste*

Comme 99% d'entre nous.

Mais ceci est un blasphème aux yeux des adeptes de la lutte des races.
Vous avez vu ça où que c'est "surtout une variable explicative totale" ?

Parce que, justement, là où on voit surgir ce genre de chose, c'est quand Al Ceste met ce fait divers dans un discussion sur les femmes voilées, qu'un comportement de voyou, de machos etc. où on passe de "salope !" à la baston est renvoyé à la "musulmanerie" présumée des auteurs.
C'est comme quand Zemmour dit "la plupart des délinquants sont noirs ou arabes" plutôt que "la majorité de la délinquance de rue est le fait de pauvres et la pauvreté est corrélée à l'immigration ouvrière de nos ex-colonies aujourd'hui dans nos ghettos".

Le discours des Indigènes de la République est justement de dire qu'on continue à traiter des gens comme au temps des colonies, qu'on les enferme dans un statut d'infériorité économique et symbolique, avec tous les effets négatifs qu'on peut attendre de cela. On a notamment des effets d'auto-assignation à ces représentations, comme dans les phénomènes de bande où des jeunes adoptent un style "racaille" parce que "wesh, on est le ghetto, yo !", des choses qu'on voit un peu partout de par le monde dans ce genre de contextes, les milieux italo-mafieux, irlandais, black etc. aux Etats-Unis, les favelas au Brésil, ou même nos Apaches du début du XXe.

Le problème, ce sont les relégations sociales et leurs modalités, dont, en France, celles héritées de l'historique (post)colonial. Les choses iront peut-être mieux le jour où le fait divers dont on parle ne sera pas renvoyé à une supposée particularité exotique, qu'on ne mettra pas sur le dos de la variable "musulman" ou "arabe" tout et n'importe quoi.
Tiens vous aussi je vous mets au défi de démontrer que mon analyse ci-dessus (23:52 le 07/09/2016) est fausse.
Pas sûr de comprendre...
Le post où vous inventez un discours victimaire ? C'est censé représenter ceux des Indigènes de la République ? Vous croyez que c'est ça qu'ils disent ?

Je n'y vois pas d'analyse, j'y vois surtout un hors-sujet.

En fait, désolé, mais ça me fait penser à ceux qui vont faire de long discours sur la réalité du sexe pour critiquer une "théorie du genre" alors que ce n'est pas de ça dont parlent les études sur le genre.

Là, vous m'avez l'air de voir les choses comme du contrôle au faciès de "blancs", de compétition victimaire, de racisme inversé etc., alors que le sujet est les modalités de discrimination raciale, islamophobe, à connotation coloniale etc. et leurs effets sur les gens qui en sont victimes, globalement ceux qu'on renvoie sans cesse à une origine étrangère, qu'on ne veut pas considérer comme pleinement français si ils n'entrent pas dans certains stéréotypes culturels de la "francité" ou plutôt, une certaine image de la "francité" qu'on veut nous vendre comme typique, ancienne, traditionnelle même si elle est assez nouvelle (cf de quand date le droit de vote des femmes...). Les "racisés" ne parlent pas d'hier, ils parlent de ce que Valls a désigné comme "apartheid", qualificatif dont je suis sûr qu'un tas de gens refuseront la validité.

En matière d'analyse, ça devrait commencer par demander comment se produisent les relégations d'où découlent des milieux de délinquance puis, si il y a des spécificités dans ces milieux pour les "racisés".
C'est juste de la sociologie, ça marche aussi pour les riches, comment se créent les milieux où la délinquance fiscale est vue comme normale, la citoyenneté française change-t-elle quelque chose ?

Par exemple, dans son bouquin, Bouteldja se demande à quoi correspondent les attitudes hyper-macho, virilistes, possessives. Qu'est-ce que ça fait quand on est musulman d'entendre à longueur de journée que les musulmanes doivent se libérer de l'oppression des hommes, qu'en gros elles doivent s'éloigner de leurs pères, leurs frères, leurs coreligionnaires, ne pas épouser de musulman etc. ?
Ca donnerait quoi si le monde entier disait que les Français maltraitent les femmes, sous-entendait qu'ils ne les méritent pas ?
Peut-être aurait-on chez la gente masculine une réaction de fierté, aucune modification particulière de ses comportements et même un mouvement vers des attitudes possessives, la stimulation d'un côté "c'est nos femmes !".

Tant que la critique est intérieure, ça passe, quand ça vient du dehors, c'est autre chose, et comme le discours politico-médiatique tend à parler des musulmans comme d'une entité étrangère, à faire comme si on ne parlait pas de Français, ça n'encourage pas le débat serein.
Certains vont dire que le "communautarisme" n'a que des causes internes mais l'histoire et la sociologie disent que ça dépend aussi du rapport de la majorité à la minorité, le simple fait de la désigner comme étrangère, de la soupçonner de ne pas être "intégrable", de la construire de l'extérieur comme hétérogénéité nuisible, provoquant d'emblée des replis défensifs.

Donc, non, pour ce que j'en ai lu, les Indigènes de la République n'entendent pas excuser une criminalité au nom d'une expérience passée, ils entendent dénoncer une marginalisation actuelle, criminogène dès lors qu'elle produit une ghettoisation, un enfermement dans des statuts d'infériorité, une difficulté socio-économique doublée d'une rupture avec une société qui rajoute des injonctions à disparaître en désignant des gens comme étrangers de n-ième génération : abandonner un héritage, une identité, ou être renvoyé "chez soi".

Peut-être allez-vous dire "ah ah ! vous ne démontrez rien ! qui c'est qui qu'il a gagné le défi ?", mais bon, comme je crois qu'on est plusieurs ici à ne pas trop saisir votre manière de fonctionner...
En effet, vous ne démontrez pas que mon analyse est fausse.

Vous vous contentez de l'évacuer d'emblée comme "hors sujet" et vous embrayez ensuite longuement sur ce que vous avez cru comprendre des théories du PIR.
Désolé de m'immiscer...

Il y a un soupçon de mauvaise foi qui pèse sur cette posture :

Attaque : Il y a un problème avec les jeunes maghrébins (qui représentent une bonne partie des mecs en uniformes de connard communément appelés "racailles")

Défense : C'est faux, vous n'avez pas de sources.

Attaque : ... Sérieux ?!

Défense: Ok, peut-être, mais c'est la faute à "une marginalisation actuelle, criminogène dès lors qu'elle produit une ghettoisation, un enfermement dans des statuts d'infériorité, une difficulté socio-économique doublée d'une rupture avec une société qui rajoute des injonctions à disparaître en désignant des gens comme étrangers de n-ième génération : abandonner un héritage, une identité, ou être renvoyé "chez soi". "

Conclusion : On a tendance à voir dans ce discours une stratégie de secours après la débâcle de l'anti-racisme institutionnel. D'ailleurs, ça sent vraiment la fin pour les anciens comme pour les nouveaux...
Reprenons : au début du XIXe, les "racailles" s'appelaient les Apaches à Paris et n'avaient pas de lien avec le Maghreb, en 1974, c'est Depardieu et Dewaere en racailles dans les Valseuses, et puis il y les "racailles" black-américaine, hispano-américaine, italo-américaine, irlando-américaine, et puis, d'autres maghrébins, les frères Zemmour etc.

D'où la question : quel est le poids de l'origine dans les cultures "racailles" ?

Si on admet que c'est essentiellement le statut socio-économique, pauvreté et marginalisation, qui détermine ces comportements, alors ça relève aussi de ce que nous avons accepté comme ghettoisation depuis 35-40 ans, non seulement l'acceptation d'un volant de pauvreté structurelle mais aussi la construction d'un imaginaire de "normalité" du ghetto, que, pour ma part, je renvoie à l'américanisation des esprits dans les années 80, quand on s'est mis à voir comme naturel qu'il y ait des "jeunes-de-banlieue" ayant à choisir entre chômage, délinquance, rap ou sport, dans une acculturation vis-à-vis d'origines restant pourtant présentes par l'évolution de la mobilité et de la communication.

Ca a réagi dans les années 90 par un début de réappropriation (approximative) des identités perdues et on est aujourd'hui dans une situation de milieux pauvres avec les gens normaux qui font leur bonhomme de chemin sans se soucier de ces questions, espérant juste qu'on ne les accablera pas un peu plus, une partie qui fait dans la "débrouillardise" pouvant aller vers la délinquance ou la criminalité comme c'est souvent le cas dans ces contextes, des marges en rupture totale prête à investir des radicalités violentes (jihad & co.) et, donc, ces milieux intermédiaires politisés qui parlent de renégociation du contrat qu'on leur a vendu, celui d'une intégration sans distinction de ceci ou cela qui n'est jamais venue et que tout un pan de la société semble vouloir leur refuser ostensiblement.

Ca sera quoi l'avenir ?
Que compte faire des autres, le Français se pensant "peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne" qui semble avoir vos faveurs ?
Au mieux, il les convertit au christianisme et leur fait apprendre le grec et le latin, mais que va-t-il faire de ce qu'il voit comme "race" ?

Pour moi, qui adhère plutôt à "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances" (art. 1er de la Constitution), la solution passe par l'écoute de ces revendications demandant une reconnaissance de l'égale dignité dans la différence, sans mettre de condition de conformité de couleur, de moeurs, d'héritage culturel, sans chercher à forcer l'homogénéité, en s'occupant d'abord de tenir la promesse républicaine d'équité sociale, économique, juridique entre les citoyens et en laissant faire l'histoire, l'effet des rencontres, des interactions du quotidien, sans enfermements sectaires ou territoriaux, des relations normales qui construiront le peuple de demain sans qu'on ait à s'exciter sur sa couleur, ses références culturelles, religieuses ou pas, etc.

En tout cas, je sens qu'il va y avoir du sport si on continue à s'acharner à vouloir dissoudre autoritairement ce qui relève d'affects profonds, sans être sûr que ça puisse satisfaire le Français se pensant "peuple européen de race blanche etc.", et sans évacuer l'hypothèse de projets de déportation que d'aucuns appellent "remigration".
C'est marrant, je commence à vous connaître et je m'attendais à un historique de la "racaille" mais je pensais au contraire qu'il s'agirait de pointer la différence induite par la colonisation.

De manière abrupte : ce n'est pas de ma faute si les nouveaux connards ne se rendent pas compte qu'ils n'ont pas le crédit dont bénéficiaient leurs illustres aînés.

Je ne vais pas pleurer sur le sort de ces racailles s'ils sont la cible de propos racistes ou islamophobes.
Et je ne vais certainement pas cracher sur l'opportunité de les éloigner par la déchéance de la nationalité. Vous pouvez croire que c'est par racisme ou identitarisme, mais vous pouvez aussi croire raisonnablement que c'est par opportunisme ou pragmatisme face à un problème donné :

1) Des racailles pourrissent la vie des gens (et représentent 95% des connards que j'ai croisé)
2) Ils s'avère qu'ils sont identifiables comme minorité (et comme porteur de survêtement) et, pour certain, bi-nationaux, contrairement aux précédentes racailles.
3) J'utilise les prises qu'ils m'offrent pour me débarrasser de cette nuisance au plus vite.

Si ça implique d'utiliser le racisme populaire (d'ailleurs généreusement alimenté par le comportement de ces mêmes racailles) ou l'islamophobie, peu importe : personne n'est dupe et tout le monde sait qu'il s'agit de prétextes devenus nécessaires face à l'inaction politique. On en est réduits là : il va falloir accuser les racailles de terrorisme pour enfin pouvoir s'en débarrasser.

Notre génération a une chance unique : nos racailles viennent avec une chasse d'eau intégrée. Je ne vois pas pourquoi on se priverait d'en profiter sous prétexte que les précédentes racailles étaient plus difficiles à identifier et à éloigner.
Voili, voilà, nous y voilà...

Tiens, ça me fait penser à un truc : à gauche, nos charmantes têtes blondes, à droite, la racaille du ghetto.
Fallait bien accuser la seconde de quelque chose pour pouvoir s'en débarrasser...
Les auteurs de cette manipulation n'ont jamais vu les photos lumineuses des enfants juifs de la Maison d'Izieu. Ni celles des enfants allemands errant dans les villes en ruines de l'après-guerre
Pour vous éviter la fâcheuse position de l'ennemi de l'ennemi qui serait un ami, cautionnez-vous cette phrase:
"Si ça implique d'utiliser le racisme populaire (d'ailleurs généreusement alimenté par le comportement de ces mêmes racailles) ou l'islamophobie, peu importe".
Qui révèle un Romain I que, c'est marrant, on commençait à connaître.
Je dirais même que j'attendais une telle sortie comme on attend le soleil à la fin de la nuit.
Ah enfin le soleil révélateur! Dieu du manichéisme...
Comme votre seul but est de me piéger : pas de réponse.
Pour une fois que ce n'était pas le cas (sinon je n'essaie de piéger personne, je cherche juste à comprendre la pensée sincère de chacun), vous êtes passé à côté. Et tombé dans un piège que vous vous êtes tendu tout seul.
En général, les questions piège sont celles qui n'ont qu'une seule réponse légale possible (genre loi Gayssot). Là les deux réponses sont possibles, vous refusez de répondre, chacun se fera donc une idée sur la base de ce que vous avez déjà écrit.
Euh... vous avez lu le titre ? "Propagande antisémite". Le genre d'images qu'on mettait pour justifier la politique nazi, qu'aux mots "race inférieure" les gens associent spontanément ça.
Romain I semble trouver très bien qu'à "musulman" soit associé "racaille" pour se "débarrasser de cette nuisance au plus vite" (la "racaille" bien sûr, dommage pour les autres).
Euh... vous avez lu mon commentaire ? Vu que ce n'était pas à Romain que je répondais mais à vous ?

Je sais bien que (sans le dire clairement) vous me prenez pour une buse*, m'enfin...

* En béton, respect au magnifique rapace.
al est vexé.
Heu... vous savez lire ?

Non !
"!"
Al est fâché .
Et hop le Jeanbat, perrinisé lui aussi !

Je propose de décerner le Nobel de la paix à Gemp !
le monde moderne de Gemp .

celui ou tu effaces de ta vision ce qui te déplaie .

bien pratique pour rester dans sa bulle.
vivement qu'il sorte ça dans la vrai vie..lunette programmable et chacun est heureux dans son petit monde..
vive Gemp ! vive le progres!
Alors je n'ai pas compris votre remarque : les auteurs de la manipulation comme vous dites, ne vont pas changer d'objectif de manipulation à cause d'une quelconque réalité, ils pourraient voir toutes les belles images d'enfants juifs disponibles qu'ils ne les utiliseraient pas.
J'ai cru que vous preniez l'image pour un truc genre "documentaire", la pseudo-anthropologie raciale d'une certaine époque. Quand c'est de la propagande, la réalité ne compte pas.
les auteurs de la manipulation comme vous dites, ne vont pas changer d'objectif de manipulation à cause d'une quelconque réalité, ils pourraient voir toutes les belles images d'enfants juifs disponibles qu'ils ne les utiliseraient pas.

C'est exactement ça. Cela relève d'une sorte de psycho-rigidité qui fait qu'on a un esprit tellement structuré (que ce soit pour croire à des stéréotypes, préserver sa cuirasse psychologique ou appliquer des dogmes) qu'on est inaccessible à toute remise en cause. On a aussi ça avec certains criminels comme Agnelet, délinquants comme Cahuzac, ou les terroristes exécutants de Daesh. Les rares qui craquent se suicident, et encore, cela peut être une ultime dérobade. Bon, il y a des formes plus légères, qui ne se remarquent jamais dans la vie ordinaire.

J'aimerais bien avoir des exemples de personnalités ayant pu quitter cet auto-emprisonnement.
Bon, j'ai du mal à vous suivre...
La propagande manipulatoire se moque de la réalité parce qu'elle a besoin de le déformer pour ses objectifs pas tellement par psycho-rigidité. Elle peut au contraire être assez souple pour justement être manipulatrice. Quand Romain est prêt à accepter qu'on dise n'importe quoi sur les musulmans, les arabes etc. du moment que ça permet d'éliminer les "racailles", ce n'est pas de la psycho-rigidité, c'est du cynisme, du mépris de l'humain, l'acceptation de dommages collatéraux au nom d'un objectif prétendument supérieur.

Les Nazis savaient très bien qu'il y avait une bourgeoisie juive ayant tous les standards de la respectabilité allemande, c'était même une de leurs cibles, mais pour faire accepter le principe d'infériorité, de nuisance inhérente à la race, ils n'allaient certainement pas les montrer eux, il fallait que l'image incarne le concept d'infériorité. Sans doute que les théories antisémites avaient des aspects délirants, mais un délire partagé devient de l'idéologie, de la politique, le genre de chose qui fera que certains sont prêts à s'autoriser la chasse aux musulmans en France.
Votre deuxième paragraphe m'apprend ce que je savais déjà, cessez de me prendre pour un ignare.

Pour votre premier, allez dire ça directement à Romain.
Ça jase un max ici.
Je vois que vous avez décidé de ne pas me croire.
Libre à vous, mais réfléchissez : au-delà des discours de comptoir, vous pensez vraiment qu'il y a des gens, en France en 2016, pour qui la pureté raciale est cruciale ?
Vous pensez vraiment que, entre la pureté raciale du pays, qui n'a aucune influence sur mon quotidien et celui de mes proches, et la sécurité/civilité dans l'espace public, qui a une influence sur ma vie quotidienne, je vais privilégier le premier, au risque d'être contre-productif ?

Tout cela est aberrant : vous fantasmez des militants fanatisés jusqu'au bout des ongles. Vous préférez croire au retour des zombies néo-nazis plutôt qu'à des gens qui partent d'un problème très concret, qu'ils subissent au quotidien.

D'après moi, régler le problème de ces racailles, minorité dans la minorité, c'est régler 95% du racisme et de l'islamophobie.

Encore une fois, libre à vous de ne pas me croire, mais je commence à serrer les dents.
D'après moi, régler le problème de ces racailles, minorité dans la minorité, c'est régler 95% du racisme et de l'islamophobie.
vous n'avez fait aucune proposition pour "régler le problème".
vous n'assumez pas vos propre idées.
Déjà, commencer par recommencer à en parler (en finir un peu avec le terrorisme), sans tomber dans le voyeurisme TF1 ou les ratiocinations du PIR.

Ensuite, quelques pistes générales :
- Investir massivement dans les forces de l'ordre, le judiciaire et le pénitentiaire et réfléchir à comment sortir de l'impasse idéologique (par certains aspects laxiste, par d'autres hyper-sécuritaire) dans laquelle se trouve le judiciaire et le pénitentiaire.

Par exemple :
Dénoncer l'aberration du système pénitentiaire dont le dysfonctionnement satisfait :
1) la droite parce qu'elle voit dans les prisons surpeuplées une punition supplémentaire pour les détenus. "On va quand même pas dépenser de l'argent pour qu'ils soient nourris".
2) la gauche foucaldienne parce qu'elle veut en finir avec la prison et trouve ainsi un puissant argument à l'abus de la "liberté surveillée".
+ Le peuple qui se contrefout de la prison, angle mort de notre morale

Exemple de pistes plus précises (à proposer dans le débat) :
1) Construire des prisons (et détruire des écoles) !
2) Investir massivement dans le judiciaire, clarifier les rôles au sein du tribunal (confusion procureur/juge)
3)Appliquer une politique "à la japonaise" d'expulsion des délinquants et criminels, lorsque possible.
- Expulsion des touristes et clandestins dès le délit
- Expulsion des bi-nationaux pour un crime
- Déchéance de nationalité pour meurtre ou récidive
(et détruire des écoles) !
et corrélativement réinstaller un "bas clergé" (vérolé ou pas qu'importe!) pour éduquer le peuple.
Bien sûr :eux-seuls savent que la terre est plate.
je suis peut être trop bienveillant mais j'ai pris ça pour de l'ironie, une piroutte sur la citation de Victore hugo “Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison.”
On voit bien aujourd'hui que, depuis le boom démographique du début des années 2000, on a bien fermé des classes et construit des prisons. La corrélation se ferait-elle par le budget?
D'après moi, régler le problème de ces racailles, minorité dans la minorité, c'est régler 95% du racisme et de l'islamophobie.

Et donc le problèmes des "racailles" sera réglé?
Mais, bien sûr, tout ceci n'est qu'un vaste plan pour se débarrasser des maghrébins et des étrangers.
Je me réjouis secrètement de leurs écarts de comportement et je n'attends que cela pour les virer afin de retrouver enfin la pureté de la grande et supérieure race française.
Qu'y puis-je ? Conspirer contre les minorités, c'est mon passe-temps favori !
Déjà, vous oubliez que les criminels le deviennent, ce n'est pas génétique ou culturel, c'est un pure produit de la société. Au début tout le monde est un petit bébé tout gentil, c'est après que ça se gatte.
Vous par exemple, vous étiez sans doute quelqu'un de bien avant de devenir d'extrême droite.
La criminalité est un produit de notre société, quand vous n'avez que pour solution d'expulser les criminels, déjà vous n'agissez en rien sur les causes qui ont conduit à la création de ces criminels.
C'est bien ce que signifie l'opposition "ouvrir des prisons / fermer des écoles". Bien que les écoles ne suffisent évidemment pas à éviter la criminalité, c'est bien sûr l'idée d'agir en amont dont il est question ici, sinon on ne résout rien. D'une manière générale c'est l'idée que pour résoudre les problèmes il faut s'en prendre aux racines de ces problèmes.
Peut-être faut-il plus de prisons, mais comme l'ont démontré tous les exemples de ce genre dans le passé, plus de répression ou de flicage ne résoudra jamais rien et ne fera qu'empirer les choses, habituer les gens à la violence à travers la violence de l'état, c'est rendre le peuple violent.
Notions qui vous dépassent surement.
Tant que vous êtes aveugle à la corrélation entre les violences sociales générées par la société et la génération de criminalité, vous ne trouverez aucune solution.
Ce qu'il y a de pratique avec le programme du front national par exemple qui veut supprimer le plus d'aides possibles aux immigrés et en faire des sous-citoyens qui n'auraient pas les mêmes droits, comme avec la préférence nationale qui légalisera carrément la discrimination au travail, c'est que cela va plonger toutes ces populations en première ligne face à toutes les violences générées par notre société, plus encore qu'aujourd'hui alors qu'elles sont déjà les plus fragiles et les exposées. Et du coup cela auto validera votre idée qu'ils sont tous des futurs criminels et auto-validera vos thèses ...
Tout le monde comprend bien que vous n'avez que des motivations racistes et qu'il s'agit là d'une mauvaise mascarade un mauvais prétexte totalement artificiel pour justifier votre désir de les voir disparaître d'une manière détournée.

En réalité, à moins qu'une personne était déjà criminelle avant de venir en France, dans ce cas là on se demande bien pourquoi on l'a laissé rentré, c'est bien le pure produit de notre société s'ils finissent par le devenir une fois ici. La responsabilité c'est notre société qui la porte. Et il est totalement injuste de faire porter cette responsabilité à leurs pays d'origine.

Enfin il y a toujours évidemment un arrière goût de racisme dans le fait de caractériser une personne d'après sa couleur de peau, ses origines, voir sa religion pour expliquer son comportement, ou pour justifier un sort différent en cas de délit ou de crime.

Evidemment toutes les personnes intelligentes savent qu'il n'existe pas de mesure miracle contre la criminalité, un humain est tellement complexe, il faut tellement de mauvais liens sociaux pour qu'une personne en vienne à devenir mauvaises, qu'il est absurde de croire pouvoir régler ça indépendamment de tout le reste.
Commençons déjà par nous attaquer aux problèmes qui foutent la merde partout comme le problème du chômage de masse, et vous verrez que si nous réussissons tous les autres curseurs seront au vert eux-aussi.
Cela n'empêche pas des mesures spécifiques, je préfère préciser car ici dès qu'on ne dit pas un truc on a vite fait d'avoir notre discours déformé.
S'il y a un humain qui veut bien assumer la responsabilité de cette flaque de discours, qu'il prenne la peine de passer la serpillère par respect pour lui-même et les autres usagers du forum.
je ne crois pas ça.

mais je crois que vous ne vous rendez pas compte que pour accéder a votre souhait (régler leur compte aux racailles,reconnaissable si j'ai bien compris par le survette et les cheveux crépus)il faudrait des mesures très exceptionnelles tel qu'on en voit que dans des régimes policier ou fachiste.

un des meilleurs en violonistes en france, tout style confondu,un tsigane Roumain avec qui j'ai la chance de partager la scène m'a un jour expliquer comment le régime de Ceausescu s'occupait de leurs "racailles" quand ceux ci faisaient une descente au centre ville de Bucarest .

c'est sur ils ont éliminé le problème ..ils les ont défoncé à coup de matraque, laissé pour mort et son reparti pour que tout le monde admire le travail et prenne bonne note.

ils ont "réglé le problème des racailles" comme vous dites avec la seule méthode efficace si on opte comme vous pour la répression puisque c'est votre seul axe. .la dissuasion par l'exemple.
vos réformette changeraient rien a la situation.

si vous voulez vous débarrasser de la racaille par la répression il faut taper très très fort . sortir complètement de l'état de droit.
vous assumez ?
Bucarest, très bon exemple : ou comment on se sent infiniment plus en sécurité dans la capitale d'un pays pourtant pauvre que dans notre "ville lumière" obscène de richesse.

En outre, je vous ai répondu sur des mesures concrètes. Vous ne lisez pas, quand vous lisez, vous lisez de travers...

Sinon, j'en assez de me justifier et de me taper des formules lapidaires et insipides en réponses, alors j'y vais de la mienne, que je pense plus savoureuse : le juridisme, c'est la société en pilotage automatique.
En outre, je vous ai répondu sur des mesures concrètes. Vous ne lisez pas, quand vous lisez, vous lisez de travers...

je les ai lu et comprises .
ce sont des mesures répressives, des réformes sécuritaires anticonstitutionnelles et régressives.

là, vous venez d'apeler de vos vœux une police à la Ceaucescu qui sème la peur pour protéger les "bons" citoyens.

j'ai servi a ca , avec d'autre .

vous demander d'abattre vos cartes .

vous l'avez fait très clairement, a la différence de tout les racistes qui pullulent ici, qui naviguent dans le non dit, se focalisant sur l'aspect morale des choses ( le nouveau clergé) sans jamais faire correspondre
une politique, une mesure, une loi, un changement de constitution .
les Strumph Dannette au choc ervé tigi al ceste et d'autres ne vont jamais jusque là .Et ils sont complétement emblématiques du climat politique actuel .
ils jettent l'huile et regarde ce qui se passe mais sont incapables de dire :
il faudrait faire ça

ils tapent sur la table en disant "mais euh!!!" , c'est immorale , c'est trop injuste etc.. ils le font avec plus ou moins de talent, d'ironie, de second degres.
mais dés que tu leurs demandes quelles actions politiques nous rapprocheraient de leur idéal , ils se barrent, ne supportant pas de voir se concrétiser leur idées en action politiques, leurs peurs, leurs angoisses, leurs obsessions, leurs fantasmes, leurs frustration. parce qu'ils se voient à gauche mais que les actions politiques qui seraient cohérentes avec leurs prises de position morale sont à droite ou à l’extrême droite.
ils sont à ce titre extrêmement plus dangereux que vous.
vos positions sont inaplicables donc inofenssives.
eux font basculer le climats politiques à droite, mine de rien.
ont désigne de plus en plus UN coupable .
on ne jure que par la dénonciation du "pas d'amalgame " en faisant mine de pas voir cela comme une invitation à amalgamer et à rendre tout musulman suspect.
Plenel, Mermet et les gens qui résistent , qui gardent une déontologie, un esprit laïque qui ne distinguent pas les religions entre elles , qui ne stigmatisent pas sont devenus les nouveaux intellectuelles à abattre .

et comme par schizophrénie, ceux qui avant Charlie hebdo étaient perçus comme des adversaires idéologiques ,de gauche comme de droite, et qui devraient etre les nouveaux porte parole puisqu'ils ont la même parole
sont rester peu fréquentables.
on ne veut pas dire qu'on a changé , qu'on est encore plus à droite que "le point" et ses une islamophobe qu'on dénoncait avant Charlie hebdo .

d'ou ne non-dit.

vous ne tombez pas dans cet écueil et c'est tout à votre honneur .
Donc, ces gens qui tabassent gratuitement d'autres gens, ça vous inspire quoi ?
On "laisse la justice suivre son cours", partout, tout le temps ? Encore du pilotage automatique quoi...
L'automatisation dans tous les domaines, c'est tellement plus simple : ça coulisse doucement, ça ne grince plus.
Vous vous rendez compte qu'avant de respecter le Droit, il a fallut l'inventer ? Loin d'être un système parfait et cohérent, le Droit français bringuebale de tous les côtés, et c'est bien normal puisqu'il essaye de s'ajuster à un état de la société et à ses valeurs à une période donnée.

Et sinon, vous qui disqualifiez le "répressif", vous en pensez quoi du fonctionnement général des forces de l'ordre ?
Vous pensez pouvoir vous détacher des actions cow-boys de la BAC, des contrôles à base de "délit de sale gueule", des flics qui tabassent les migrants à Calais? Détrompez-vous, vous y êtes jusqu'au cou, vous êtes compromis comme nous tous : nous sommes un état très "policé" aux deux sens du terme car l'un ne va pas sans l'autre.
A moins que vous ne viviez pas France ou que vous luttiez activement contre cela...

Je vous vois freiner des quatre fers face à mes propos, à un tel point que je me demande si vous vous rendez compte qu'ils répondent tout à fait à la logique qui préside à l'organisation des forces de l'ordre.

Vous ne pouvez rejeter intégralement mes propos sans remettre en cause tout cela en profondeur : vous ne pouvez être "conservateur", partisan d'un statu quo.
Donc, ces gens qui tabassent gratuitement d'autres gens, ça vous inspire quoi ?
On "laisse la justice suivre son cours", partout, tout le temps ? Encore du pilotage automatique quoi...
L'automatisation dans tous les domaines, c'est tellement plus simple : ça coulisse doucement, ça ne grince plus.


ne faites pas les questions et les réponses.

la violence urbaine, l'envie de défoncer la gueule de quelqu'un me débecte et son passage à l'acte me révulsent.
les raisons sont toujours des prétextes;


Et sinon, vous qui disqualifiez le "répressif", vous en pensez quoi du fonctionnement général des forces de l'ordre ?


je ne vois pas ce que vous appelez le fonctionnement général des forces de l'ordre.

ouvrez une école, vous fermerez une prison .
reste à savoir ce que c'est qu'une école ce qu'on y fait .
l'education à la non-violence .
je peux vous passer des liens la-dessus , si ca vous intéresse.
Je suis curieux de savoir de comment on passe à la situation actuelle à une situation ou on peut se permettre de fermer des prisons.
Vous ne vous rendez pas compte à quel point notre mode de vie est corrélé à une présence et à une intrusion policière et juridique toujours grandissante.
Etat moderne de la taille de la France avec ses problèmes actuels (car, ne vous en déplaise, il faut partir d'une situation concrète) = Etat extrêmement dépendant de tout l'appareillage penal et des RG.
Être dans le déni de cette dépendance ne fera qu'aggraver les choses puisque l'on refuse la gestion politique de cet état de fait.

Après, si vous voyez vraiment une sortie possible de cette situation, je suis curieux. Mais vous ne développez pas vraiment vos idées donc je doute...
pensez vous qu'il soit possible d’éduquer à la non-violence?
nos racailles viennent avec une chasse d'eau intégrée.

Et vous même, vous venez avec quoi ?
Et je vous vois venir : concrètement, comment fait-on ? Est-ce que la politique du "coup de pied au cul" est applicable et efficace sur le long terme ?

Sur le long terme je ne sais pas, mais je me contenterai d'un court terme, d'une solution bornée et peu élégante : Sisyphe heureux en tirant la chasse !
Ah
Voilà qui est plus franc
Votre histoire d'identité française c'est pour organiser la ségrégation de ceux qui n'y correspondent pas .
c'est quand Al Ceste met ce fait divers dans un discussion sur les femmes voilées, qu'un comportement de voyou, de machos etc. où on passe de "salope !" à la baston est renvoyé à la "musulmanerie" présumée des auteurs.
C'est comme quand Zemmour dit "la plupart des délinquants sont noirs ou arabes" plutôt que "la majorité de la délinquance de rue est le fait de pauvres et la pauvreté est corrélée à l'immigration ouvrière de nos ex-colonies aujourd'hui dans nos ghettos".


M'associer à Zemmour, contorsion intellectuelle indigne.

Sur le PIR, un lien, texte bien écrit, autre chose que vos savant échafaudages qui font que, arrivé à la fin de vos commentaires, on a le tournis :

http://www.egale.eu/uploads/fichiers_PDF/Blog_Kanuky.pdf

(La musulmanie des agresseurs est avérée, et on sent bien que ça vous gêne. Pas moi, qui ne suis pas plus gêné de fustiger les Nissards qui ont renvoyé des femmes voilées manifestant leur soutien aux victime du camionneur assassin).

// "Dimanche vers 13 h, à côté d'une cité sensible (à l'est de Toulon, ndlr), deux familles composées de trois hommes, deux femmes et trois enfants faisaient du vélo et du roller lorsque les femmes ont été prises à partie par une dizaine de jeunes de la cité voisine. Ils leur ont crié "Pute" et "Vas-y, mets-toi toute nue", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Toulon Bernard Marchal. // Source : Midi libre.

Ce procureur, sans doute pour ne pas jeter de l'huile sur le feu et on peut le comprendre, recours à une litote que personne n'emploierait pour désigner la Villa Montmorency ou le Néchin des milliardaires.
En lisant le texte que vous indiquez, j'ai encore cette impression de retrouver ce qu'on dit du PIR mais pas ce que je lis, particulièrement dans le bouquin de Bouteldja.
Je n'y ai trouvé ni l'idée de "désigner le Blanc et le juif comme ennemi", ni celle d'un séparatisme, ni l'ignorance de ce qu'ont été des mouvements comme Nation of Islam, ni que le féminisme serait en soi occidental etc., j'y ai trouvé plutôt l'idée qu'on ne dépassera les fractures (post)coloniales qu'en en dépassant les représentations, qu'il faut déconstruire tout l'imaginaire de valorisation de soi et de dévalorisation d'autrui qu'il a établi, bloquant l'entrée dans un monde de relations équitables, de justice (et j'ai un différend de fond sur son rapport à justice et paix...).

"Equitables" (là, c'est ma conception), ce qui veut dire évaluer équitablement les divers modes de vie en société, commencer par les connaître et les comprendre avant de vouloir plaquer nos propres conceptions, et établir un dialogue avec ceux qui les pratiquent pour voir ce qui se dégage de véritablement universel et ce qu'on peut apprendre d'eux, y compris dans nos diversités françaises.
Avant de dire à Bouteldja qu'elle vient d'un famille de barbares oppresseurs de femme gravant sur sa peau l'appartenance à la lignée, il n'est pas si mal de l'entendre sur ce qu'elle fait de cet héritage, le respect pour son père, sa mère, ces "barbares".

Sinon, bon, que dire...
Si vous ne voyez pas de souci à associer "cité sensible" à "musulman" et "musulman" à "Pute, vas-y mets-toi toute nue", eh bien, désolé, mais c'est pour moi comme Zemmour incapable d'évoquer les facteurs les plus pertinents. Ou plutôt, vous dites sans doute que vous fustiger les Nissards pour qu'on vous dédouane d'une intention stigmatisante contrairement à Zemmour, mais à défaut d'intentions, il reste le rapprochement non-réfléchi, le fait que spontanément vous ayez mis ce fait divers ici, comme BFMTV l'a mis en valeur pour surfer sur le "ah, ces musulmans, quand même...".

Mais à niveau socio-économique équivalent, sait-on qui est le plus porté à ces comportements entre un musulman (pas d'apparence, un pratiquant) et un non-musulman ? Ce genre d'incivilités/délinquance de rue est conditionné par quoi ? Et si on prend nos islamistes de cités, les zélotes du Tabligh ou les salafistes, font-ils ce genre de choses ?

Au passage, un article sur le sujet (2001, ça date un peu) : Jeunes prédicateurs du mouvement Tabligh
La dignité identitaire retrouvée par le puritanisme religieux ?
Ou plutôt, vous dites sans doute que vous fustiger les Nissards pour qu'on vous dédouane d'une intention stigmatisante contrairement à Zemmour, mais à défaut d'intentions, il reste le rapprochement non-réfléchi, le fait que spontanément vous ayez mis ce fait divers ici, comme BFMTV l'a mis en valeur pour surfer sur le "ah, ces musulmans, quand même...".

Je ne cherche pas à me faire dédouaner en parlant des Nissards mais, contrairement à vous, à voir avec mes deux yeux, pas un seul.

Et si j'ai mis ce fait-divers ici, c'est parce qu'il est en écho au fait divers de Nice, avec une énorme différence : on a très vite monté le deuxième en buzz, on a mis longtemps à parler du premier. Rien de non-réfléchi (vous n'êtes pas le seul à penser ici) aucune intention zemmourée de stigmatiser. Mais continuez à me fantasmer en raciste, si ça vous rassure dans votre dogmatisme, les asinautes savent lire.
Alors je n'ai peut-être pas tout saisi, quel rapprochement réfléchi vouliez-vous faire en disant :
"Est-ce que ces dames n'avaient pas plus de shorts que celles de Sisco n'avaient de burkinis ?
(...) si c'était des fafs qui avaient insulté des femmes voilées et envoyé à l'hosto les hommes qui les auraient défendues (30 jours d'ITT pour l'un d'eux), est-ce que l'info serait aussi peu relayée ?
".

A priori, vous renvoyez ce comportement à des affaires de burkini et de femmes voilées, à de l'idéologique avec les FAF, alors que, moi, je le renvoie à des histoires de voyous sans distinction d'origine, de religion etc., ?
Vous pensez que ces gars qui crient "Pute" et se bastonnent le font par rapport à un fond idéologique, religieux ? Ou par l'effet d'un sentiment raciste, une réaction épidermique à la vue d'un short comme un FAF à la vue d'un hijab ?

Et non, je ne vous fantasme pas plus en raciste que je ne le fais pour Strumfenberg enchaînant sur "les musulmans", c'est plus pour moi la question de la manière dont se construisent nos représentations, qu'on le veuille ou pas.
Si "arabe" (ou "maghrébin", ou "jeune-de-banlieue" etc. le mot qu'on veut pour désigner une catégorie floue de reconnaissance d'apparence sur le mode "on se comprend") est associé à "musulman", si "voyou" est associé à "arabe" vu que "la plupart des délinquants sont noirs ou arabe", alors on tend spontanément à associer "voyou" à "musulman", et vice-versa, musulman = voyou, d'autant plus que l'idée de criminalité est renforcée par le terrorisme jihadiste.

Ce genre de mécanique bouge quand on a d'autres idées associées aux mots, par exemple, pour moi, le fait que j'ai aussi des images positives de la culture classique arabo-musulmane, que je connais un peu les manières d'être de nos "born again" musulman ou plus trivialement, que j'ai rencontré des "arabes" chez qui j'associais des vertus à leur éducation, des petites choses dont je me disais "tiens, ça viendrait pas d'un fond culturel, ça ?" (cf les clichés sur les méditerranéens ou ceux que se renvoient marocains, algériens et tunisiens. Et le cliché ça marche aussi quand il est positif).

Du coup, dans le récit de ce fait divers, je ne vois rien de particulièrement musulman, éventuellement un côté macho méditerranéen, et surtout des trucs typiques de baston de jeunes en sortie de boite, pas vraiment le genre rigoriste.

Mais le fait est que si vous avez quelque chose de positif à associer aux mots "musulman", "islam", "arabe", "maghrébin" etc., ça ne m'est pas évident, chose qu'on peut voir y compris chez de respectables humanistes qui auront bien du mal à dire quoi que ce soit de positif sur une culture ou un culte mais respecteront les personnes comme identité "libérée" de ces liens. Pas d'antisémitisme mais de l'antijudaïsme, pas de racisme envers les "arabo-musulmans" mais anti-islam, contre un fond patriarcal etc., toute la question de la croyance à l'esprit libre, vu comme pouvant se convertir, abandonner par simple choix des manières d'être et de penser.
D'ailleurs, ça donne des circonstances aggravantes dans une morale du jugement : passe encore qu'on porte un voile par inertie vis-à-vis de la coutume, mais c'est plus grave quand c'est choisi, choix du Mal, comme pour le burkini vu comme choix ostentatoire d'une séparation avec la norme sociale, le Bien, quand ce n'est pas carrément allégeance à l'Ennemi.

Soyons fou, pour en finir avec le jugement de Dieu.
si vous avez quelque chose de positif à associer aux mots "musulman", "islam", "arabe", "maghrébin"

Je ne vous ai pas attendu pour le faire, et ne cherche pas à vous prouver quoi que ce soit sur moi. Continuez tout seul.
Ah tiens, ça faisait longtemps, un fait divers repris de Var-matin, diffusé par BFMTV, qui conclut son article par "A peine majeurs, les deux adolescents ont nié ou tenté de minimiser la portée de leur geste. (...) Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de l'incident." mais dont on peut être sûr qu'il fera dire "ah, ces musulmans..." (Strumfenberg, déjà...) sans qu'on sache de quoi il s'agit.
Plus qu'à espérer pour les "ah, ces musulmans..." que ces jeunes soient au moins "musulmans d'apparence".
Ca me fait penser que ça fait longtemps que je ne suis pas allé voir Fdesouche. Ils font toujours leur veille sur ce genre d'incidents ?
Ca me fait penser que ça fait longtemps que je ne suis pas allé voir Fdesouche. Ils font toujours leur veille sur ce genre d'incidents ?

Inutile de me poser cette question : à la différence de vous, je n'y vais jamais.

Pour le reste, j'aurais parié que quelqu'un ferait ce genre de commentaire, comment dire, de borgne : il y a les faits divers qui font scandale, comme celui de cette femme humiliée sur une plage, et les faits divers qui.. mais chut, ne stigmatisons pas "ces musulmans..." (je vous cite, c'est vous qui avez écrit le mot en premier).
Vous devriez vous y intéresser, ils font pour vous ce travail de recension, y compris à l'international, en disant, bien sûr, que les médias se gardent bien d'en faire la publicité (même si leurs sources sont... les médias), en ironisant sur le "padamalgame", et en dénonçant eux aussi une sur-médiatisation des affaires de discrimination.
Disons qu'à vous tout seul, avec juste un BFMTV de temps en temps, vous risquez de faire petit joueur.

Et si j'ai parlé de musulmans, c'est que vous signalez l'incident sur une discussion parlant de femme voilée contrôlée et, comme il fallait s'y attendre, le premier commentaire, celui de Strumfenberg dit "Le musulman est prude, et sensible aux provocations".
Vous vouliez plutôt parler d'une affaire de branleurs disant "ta meuf la pute !" avant de bastonner ou vous vouliez plutôt dire que c'était une police des moeurs et de la vertu en action ?

Parce que bon, si vous êtes dans un quartier où on voit passer des femmes en niqab, vous devez aussi voir passer des jeunes à grandes gueules et hormones à bloc, qui vont se la jouer "sale pute !" la journée et "ça va mademoiselle ?" en soirée quand ils essaient de pécho la meuf de la journée.
Effectivement je me sens bien seul devant la borgnitude de ceux qui ont parlé, par articles entiers et commentaires indignés qui vont avec, de l'interpellation choquante de Nice, où une femme a été humiliée, et n'ont rien à dire de cette agression. Mais on sait bien que pour certains il y a les « bons » faits divers et les inintéressants. Je n'ai pas approuvé cette interpellation, j'observe que vous ne désapprouvez pas cette agression - et hélas vous n'êtes pas le seul.
Strumpfenberg tape souvent juste : tout porte à croire que vous adhérez à ce qu'il a dit là

Il n'y a que BFMTV (que je ne regarde jamais sauf dans des zappings) et Var Matin à en avoir parlé ? Cela confirme ce qui est dit plus haut.
Ah les sympathiques promoteurs du relativisme culturel.
Toujours prêts à justifier les pires saloperies, les pires violences, lorsqu'elles émanent de leurs petits protégés.
Fautives, les filles se promenant en short dans certains quartiers dits "sensibles". Punis comme il se doit, ces hommes coupables de tolérer l'impudeur de leurs compagnes.

Excellent, le commentaire de Tigi sur la condition des "racisés", ci-dessus.
Le genre de texte qu'aurait pu écrire Faab. Mais lui, au premier degré.
l'expression du racisme de certain est en pleine évolution.

leurs nouveau joujou , recueillir le moindre fait divers concernant des populations issue de l’immigration,ce qu'a toujours fait l’extrême droite,(les temps changent), en faire une preuve que quand-même-l'islam-c'est-le-probleme.
ah vous faites une belle cellule de relativisation vous !
Voté !

Pcc : le certain.
Et bien entendu, tous les soutiens de ces misogynes décomplexés et violents, ne sont pas eux-mêmes misogynes.
Les soupçonner de la moindre hostilité envers les femmes, serait leur faire injure.
Votre ironie est déplacée, cher raciste : les soutiens de ces misogynes décomplexés et violents n'ont aucune hostilité envers les femmes soumises.

(Ah zut, en fait c'est pareil)
Une info de moins en moins confidentielle.
Article du Figaro datant d'hier, relayé par Coco (Corinne Rey) sur Twitter.
Le Figaro ? La presse d'extrême-droite qui rappelle les-heures-sombres-de-notre-histoire genre Gringoire et Je suis partout ? Allons allons, donnez -nous des sources plus crédibles, je sais pas moi : Médiapart, le Grand soir, Là-bas si Mermet y est !
Pas d'inquiétude, Plenel est sur le coup.
Libé, c'est plus convenable ?
Plenel, je viens de lui tresser des couronnes chez Pierre Assouline, qui parle de Jablonka "érigeant Edwy Plenel en modèle journalistique "

Ben dites donc, le Jablonka, j'espère qu'il est meilleur écrivain que critique !

Plenel, je peux en parler à mon petit niveau par expérience directe, mais partagée par de nombreux médiapartistes :

C'est le monsieur qui ne répond jamais aux courriels mais vous étrille devant son public acquis (car dieu sait s'il a une cour).

Qui couvre les débordements injurieux, méprisants, destructeurs de son ami Perraud, débordements en contradiction avec sa propre charte qu'il se borne à qualifier d'audaces de plume.

Qui interdit aux abonnés de modérer eux-mêmes leurs blogues, comme ça ceux qui lui déplaisent peuvent être harcelés sans que bouge une modération partiale, et finir par partir écœurés, tous les « vieux » médiapartistes connaissent l'affaire Marie-Christine Porteu ; et Mohamed Louizi (ex-frère musulman repenti donc traite à la cause plenelo-ramadanesque) a fini par menacer de porter plainte contre son harceleur (et donc l'hébergeur des propos indignes) pour que la modo se bouge. Louizi est parti et, vous allez être surpris, son harceleur ne poste plus rien...

Qui permet à des abonnés de publier des articles fermés aux commentaires et continue de se prétendre « média participatif ».

Qui n'a tenu quasi aucun compte des nombreuses et récurrentes critiques sur la catastrophique modification de la plate-forme de postage en décembre 2015.

Qui fait placer un commentaire en tête de forum non qu'il a eu le plus de recommandations* (surtout s'il est aussi argumenté que critique) mais parce qu'il donne dans le vues de la Rédaction.

Sur Médiapart, vous pouvez modifier un message ou même le supprimer après qu'on y ait répondu : bonjour la clarté des débats !

Edwy Plenel, modèle journalistique ? Allez donc dire ça à Pierre Péan et Denis Robert !

* Comme ici, où c'est plus démocratique
bien sure ne pas être misogyne, c'est accuser l'islam de tout les maux..

donc refuser d'accuser l'islam de tout les maux c'est être misogyne..

voila la logique des nouveaux racistes (raciste post Charlie) .
que cherchez vous? (questions réthorique je sais que vous ne souhaitez pas répondre et je sais pourquoi)
qu'obtiendrez vous?
des nouvelles lois?
de nouvelles haine?
une guerre civile?

le savez vous seulement?
Vos messages deviennent de plus en plus incohérents, reprenez-vous.

Un stage organisé par le PIR s'impose, pour bien vous reformater les idées.

Mais il va falloir les convaincre que vous êtes un racisé.
Vu que vous êtes un blanc, c'est vraiment pas gagné.

Il arrive, certes, que des blancs convaincus comme vous par la Cause fréquentent le PIR.

Mais de l'aveu même de Bouteldja, pas très longtemps...
et sinon cette histoire de shorts vous en pensez quoi ?
Je ne sais ce qu'en dira Jeanbat, ni s'il trouvera quelque chose à en dire, mais en attendant, je me permets de vous livrer ici mes dernières réflexions.

Il faut bien comprendre que si, aux yeux d'une psychanalyste, la Pudeur est un lieu de liberté, elle est aux yeux d'un croyant musulman un des piliers de la Foi.

La Pudeur est réglementée par le concept de "Awra".

La Awra à couvrir en temps normal
Pour l'homme :
La partie située entre le nombril et le genou.
Pour la femme :
En présence d'une femme musulmane : entre le nombril et le genou.
En présence d'une femme non musulmane : entre le haut de la poitrine et le genou.
En présence d'un mahram (homme avec qui elle ne peut pas se marier) : entre le haut de la poitrine et le genou.
En présence d'un homme quelconque : tout son corps à part le visage et les mains (et les pieds selon les hanafites).

Il faut donc comprendre que la réaction un peu excessive de ces jeunes racisés partait au départ d'une bonne et pieuse intention.

Etant chez eux, sur leur territoire décolonisé et donc habituellement peu fréquenté par des colons blancs, ils n'ont pas soupçonné au premier abord que les femmes en short n'étaient pas musulmanes et donc qu'a priori le Awra ne s'appliquait pas à elles.

D'où ce regrettable malentendu.
Cette "awra" est celle de quelle interprètation de l'islam ?
J'ai de nombreuses amies musulmanes qui ne respectent pas l'une ou l'autre de vos (enfin celles que vous semblez adopter) prescriptions, en particulier la dernière. Je fréquente très régulièrement des plages tunisiennes (à Nabeul pour être précis) sur lesquels le maillot une pièce qui découvre les épaules et les jambes est encore largement majoritaire.
Demandez à vos nombreuses amies musulmanes de vous mettre en contact avec un imam, il devrait pouvoir vous éclairer.
des plages... sur lesquelles.
Si ils nous pondent un arrêté préfectoral contre le port du short, je suis contre !
vous n'en pensez rien donc...
(et merci Tigi)
J'en pense probablement la même chose que vous, le racisme en moins .
ben voyons ! Mon pauvre...
De quelle "culture" parlez-vous ? Celle des ghettos, des Apaches contemporains, du gangsta-rap et de nos bons vieux voyous (je remets Depardieu en action) ?

Et ne sait-on pas assez aujourd'hui qu'une part des engagements dans l'islamisme correspond à une sorte de rédemption, proche du "born again" évangéliste, avec des orientations rigoristes mais dans des formes qui se veulent, en principe, très propres sur elle, dans la dignité, sans jurer, sans faire le singe ou le porc pour reprendre une métaphore coranique ?
Un salafiste ne crie pas "ta mère la pute !" avant de se bastonner, il a plutôt tendance à détourner les yeux, craignant d'être contaminé par la débauche. Faute de gouvernement théocratique structuré, de brigades de police des moeurs ou d'autorité familialo-sectaire (le frère, l'imam autoproclamé de 20 ans etc.), leurs pratiques "évangéliques" sont plutôt dans le conseil et l'admonestation des "soeurs" et l'évitement des non-musulman-e-s, une forme de pression assez ciblée.

Perso, j'ai spontanément un doute quand on commence à parler de tous ces incidents comme relevant d'une volonté de contrôle "islamique", et je n'ai pas souvenir d'un cas où ça n'ait pas été au final l'expression de mentalités généralement adolescentes, bagarre de filles et de garçons sur le mode "comment tu m'parles ?!!".
Ca peut être lié associé à des traits culturels, notamment méditerranéens, le genre Astérix chez les Corses, elle te plait pas ma soeur ?, si c'est de l'autre côté de la Méditerranée, on dira "Ah, ces arabes..." ou "ces musulmans..." de nos jours, mais bon, c'est pas vraiment la charia ou la ségrégation homme-femme des ultraorthodoxes en Israël.

Et ne sait-on pas assez aujourd'hui qu'une part des engagements dans l'islamisme correspond à une sorte de rédemption, proche du "born again" évangéliste, avec des orientations rigoristes mais dans des formes qui se veulent, en principe, très propres sur elle, dans la dignité, sans jurer, sans faire le singe ou le porc pour reprendre une métaphore coranique ?

tss tss relativisme culutel faab.

Munichois que vous êtes! Nous sommes à la veille d'une grande révolution islamique. La cinquième colonne de ce cher Ciotti !
J'y pense : voyoucratie et port du voile sont peut-être corrélés, mode de résistance pragmatique au harcèlement, le genre de chose dont on "s'amusait" de manière très gauloise à une certaine époque, cf cette scène des Valseuses.
: il y a les faits divers qui font scandale, comme celui de cette femme humiliée sur une plage, et les faits divers qui.. mais chut, ne stigmatisons pas "ces musulmans..." (je vous cite, c'est vous qui avez écrit le mot en premier).

Et les émeutes de banlieue de 2005 dont vous regrettiez avec moi qu'on y apporte pas de réponse économique et sociale cher Al Ceste?

Des émeutes musulmanes? Un problème islamique?

Qu'est ce qui vous distingue de Fdesouche les forumeurs islamophobes?

Votre bonne conscience de gauche?
Un étasunien qui se moque de nos islamophobes de gauche et leur fausse laïcité:

https://www.youtube.com/watch?v=sds986Pb6hE je l'ai vu en spectacle l'année dernière à fort de France il est pas mal du tout.

Nos valeureux défenseur de la civilisation amalgamé à des supporteurs de Donald Trump ah ah.

Pas d'amalgame je sais je sais ;-)
Et l'excellent Pierre Emmanuel Barré est toujours là https://www.youtube.com/watch?v=skfYNGcZeck
Qu'est ce qui vous distingue de Fdesouche les forumeurs islamophobes ?

Pourquoi posez-vous une question dont de toute évidence vous connaissez la réponse ? Mais allez, je réponds quand même : je ne suis pas islamophobe (et encore moins raciste) mais islamistophobe.

Votre bonne conscience de gauche ?

Non, la conscience qu'à l'oppression économique et raciste, les populations des banlieues ajoutent l'oppression islamiste. Les prédicateurs musulmans, comme avant eux les prédicateurs catholiques, n'ont aucune envie que leur troupeau de fidèle aient une vie terrestre plus digne (le troupeau ne chercherait plus de consolation opiacée dans la religion) et leur vendent et survendent un paradis qui n'est qu'une imposture, un répugnant produit d'appel. s'ils avaient cette envie, ils appelleraient à manifester (simple exemple) contre la loi El Khomri et enverraient leurs djihadistes faire sauter le Medzef (c'est une image, bien sûr). C'est le durcissement patronal (Copé ce matin sur inter : l'horreur économique) aidé par les divers gouvernements qui a provoqué la montée du chômage, de la misère, l'effondrement des solidarités, qui a pousse les sans-dents de toutes couleurs à se battre entre eux plutôt que d'aller couper quelles belles têtes de VIP (image, encore là)

Les émeutes de 2005 n'étaient pas musulmanes, mais les PIR and co y ont trouvé pain béni pour leur culte de la victimolâtrie. On paie la cécité des pouvoirs publics de l'époque ("on" ici étant les populations doublement défavorisées).

(Puis-je vous poser moi aussi une question : que pensez-vous de cette agression shortophobe ?)
(Puis-je vous poser moi aussi une question : que pensez-vous de cette agression shortophobe ?)

Je n'ai pas lu .... Je regarderai.

Mais si vous croyez que je nie le revival islamo conservateur dans les quartier HLM c'est mal me connaître j'ai grandi dans une cité avec majorité d'immigré.

Quand j'y suis retourné y a deux ans j'ai constaté que beaucoup des petits frères et petites soeur de mes potes avaient choisi l'islam pour éviter les pièges dans lesquels sont tombé les ainés de ma génération. (prison, trafic, drogue dure). J'ai des amis d'autre milieu qui ont choisi le véganisme, d'autre le rastafarisme, d'autre le punkachienisme. J'ai des amis qui sont devenus flics ou militaires, un pote qui est devenu banquier en mode rotary club st topez maillot beauf nouveau riche,

Contrairement aux donneurs de leçon dans votre genre je ne me permettrai pas de leur déclarer la guerre culrurelle le combat n'est pas contre mais avec !!! Et cette mouvance n'a pas de représentant en politique ou au CAC40, pas d'organe de presse ou de chaîne de télé mais des pays grands argentiers avec qui nous sommes de grands partenaires.

Ce que votre pote appelle du relativisme culturel moi j'appelle ça de la bienveillance j'ai une cousine qui vit dans une cité à Tours et qui porte le hijab si elle est agressée comme les femmes en short je la défendrai je ne me sent pas étranger à ce monde je suis bien plus loin de votre univers culturel de type charlie fourest vals.

Les non racisés bien intégrés bien laïque de gauche charlie n'avait rien à dire quand les racaille se contentait de leur vendre des barrette de shit il étaient timidement paternaliste à la sauce touche pas à mon pote.

Maintenant qu'ils croient que la civilisation est attaquée il semble se préocupper des hordes sauvages qu'ils ont enfait toujours méprisé .

Ce clip s'adresse à vous et vos compères : https://www.youtube.com/watch?v=PBzfCR3FPu4&feature=youtu.be un vilain islamiste qui ne passera pas sur skyrock.
// Quand j'y suis retourné y a deux ans j'ai constaté que beaucoup des petits frères et petites soeur de mes potes avaient choisi l'islam pour éviter les pièges dans lesquels sont tombé les ainés de ma génération....//

Je dirais bien qu'ils ont échangé un cheval borgne contre un aveugle, mais vous allez peut-être encore me traiter de donneur de leçon (moi qui ne vous ai traité de rien). Ce retour à la religion a été pain béni pour la Sarkozie et maintenant la Hollandie qui a voulu acheter la paix sociale (en fait, visser le couvercle sur la cocotte minute des révoltes) en favorisant l'action des prédicateurs transformés au passage en rabatteurs d'électeurs de maire plutôt que celle des éducateurs de prévention ou des animateurs socio-culturels dont les budgets et les postes ont été tout autant rognés que la police de proximité ; plutôt que de mettre le paquet sur l'enseignement : des locaux décents, des enseignants expérimentés, de l'aide aux études, des infirmières, des psys, des effectifs par classe allégés. Que d'ordonner aux patrons de ne plus payer leurs salariés avec des épluchures.

// Maintenant qu'ils croient que la civilisation est attaquée il semble se préocupper des hordes sauvages qu'ils ont enfait toujours méprisé //

Je ne préoccupe d’aucune horde sauf celle des barbus envoyés en mission par « nos amis » les pétromonarques. Personne ne me menace, ne serait-ce que parce que je vis dans un trou perdu et que la parano, c'est pas mon truc : je ne suis pas Zemmour. Je me préoccupe juste des gens doublement asservis comme je l'ai déjà dit.
Quand j'y suis retourné y a deux ans j'ai constaté que beaucoup des petits frères et petites soeur de mes potes avaient choisi l'islam pour éviter les pièges dans lesquels sont tombé les ainés de ma génération. (prison, trafic, drogue dure).

Si l'islam était un antidote à la prison, aux trafics, aux drogues ou à la violence armée, ça se saurait.
Autrement dit Les arabes sont des voleurs .
Le racisme dans toute sa splendeur .
Autrement dit Les arabes sont des voleurs .

Un point de méthode, si vous permettez, mon cher Jeanbat.

Si vous pensez que les lecteurs de ce forum sont incapables de comprendre par eux-mêmes ce que j'ai écrit, c'est bien votre droit et vous pouvez toujours essayer de leur expliquer ce que j'ai écrit mieux que je ne l'ai fait. Je ne m'en formaliserai pas.

Mais dire autre chose que ce que j'ai dit, comme vous le faites ici, ne me semble pas de nature à éclairer qui que ce soit.

Si vous pensez que "les arabes sont des voleurs", assumez-le et dites-le.
Mais au moins ayez la décence de ne pas me falsifier.

Maintenant, si honnêtement vous n'avez pas compris ce que j'ai écrit, je ne sais pas trop quoi vous conseiller.
Peut-être.... faites-vous aider ?
j'ai le droit de vous trouver raciste.

Pierre mas partage une expérience personnelle avec vous stipulant qu'il a vue des jeunes gens se tourner vers la religion musulman pour fuir la délinquance .C'est le chemin qu'ils ont choisit.
votre réponse .
Si l'islam était un antidote à la prison, aux trafics, aux drogues ou à la violence armée, ça se saurait.

cette formulation est raciste.

vous pretendez savoir que l'islam ne peut etre un antidote .
hors vous en savez quedalle .
c'est un préjuger raciste .
vous essentialisez l'islam
l'islam ne peut être ci ou ça...
Vous délirez grave, mon pauvre ami, et vous ne vous en rendez même plus compte.

Je peux écrire exactement de la même façon : "Si le catholicisme était un antidote à la pédophilie ça se saurait".

Et vous qualifieriez cette formulation de raciste, sans doute ??
De la part d'un sympathisant d'une organisation ultra-raciste, ça ne manque pas de sel.

Allez-y donc, continuez à nous enfumer.

Présenter une religion quelconque comme un antidote à quoi que ce soit, c'est juste une grosse fumisterie.

Ensuite, que des gens naïfs puissent se persuader eux-mêmes qu'en se livrant à la religion, ils échapperont aux mêmes turpitudes que leurs aînés, c'est fort possible.

Si des gens éprouvent le besoin de s'imposer des règles religieuses formelles pour éviter de tomber dans les mêmes travers que leurs grand-frères, on peut le comprendre, même si visiblement ce n'est guère efficace : les aumôniers musulmans en prison ne manquent pas de boulot.

Et si cela fonctionne pour certains, tant mieux, on ne va pas s'en plaindre.

Mais qu'ils fassent du prosélytisme pour leur modalités spécifiques de thérapie et de prévention, non merci.

Qu'ils regardent donc un peu autour d'eux et de leurs nombrils de soi-disants racisés victimes du colonialisme : ils verront qu'il existe des tas de gens lambda qui n'ont besoin d'aucune béquilles religieuses particulières ni d'aucun interdit alimentaire pour être des gens biens.
Voté !

A bas les calottes !
Voté itou. Pour une laïcité tonique à la Tigi;
Merci Aloys von, je mets l'adjectif "tonique" que je n'avais pas encore vu associé à "laïcité" dans mon sac à adjectifs.
Il se remplit, il se remplit le sacot qui monte... (à chanter sur la chanson de G. Bécaud..il fait des bonds, il fait des bonds le Pierrot qui danse...)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Toujours se mettre en situation, pour savoir de quoi on parle.
Un article que j'avais raté, je ne sais pas si il a été signalé : Siam, verbalisée sur une plage de Cannes pour port d'un simple voile.

C'est sur l'Obs avec pour témoin une journaliste de France4 pour qui craindrait le "coup monté".

Extraits pour avoir une idée de l'ambiance :

"cette mère au foyer de 34 ans, ancienne hôtesse de l’air, est installée sur la plage de la Bocca, à Cannes (Alpes-Maritimes), avec ses proches. (...) Les enfants sont en train de goûter après s’être baignés, il est environ 16 heures. La jeune femme porte un legging, une tunique Kiabi, et, comme à son habitude, son voile, c'est-à-dire un hijab qui ne couvre que ses cheveux. "Je ne comptais pas me baigner, juste tremper les pieds", précise-t-elle.
(...)
Notre consœur raconte : "J’ai vu trois policiers en train de regarder la plage. Deux d’entre eux avaient le doigt sur la gâchette de leur bombe lacrymo, sans doute au poivre. Ça m’a interpellée. Puis je les ai vus traverser la plage vers une femme voilée, elle portait un simple hijab sur les cheveux."

Une policière se baisse à la hauteur de Siam. "Elle m’a dit : 'Vous êtes au courant qu’il y a un arrêté sur la ville de Cannes ?' J’ai dit que non, je ne savais pas exactement de quoi il en retournait, je n’avais pas trop suivi la polémique", explique alors la mère de famille.
(...)
"Mes enfants étaient en pleurs, témoins de mon humiliation, ainsi que ma famille", raconte Siam. "Moi-même je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer. Ils nous ont humiliées."
Autour d’elle s’est créé un attroupement. Si certains prennent sa défense, arguant qu’elle ne cause de tort à personne et ne porte pas de "burkini", d’autres se lâchent, les insultent fusent.

"La parole raciste s’est totalement libérée. J'étais abasourdie", raconte-t-elle. "J’ai entendu des choses que l’on ne m’avait jamais dites en face, comme 'rentrez chez vous !' 'Madame, la loi c’est la loi, on en a marre de ces histoires', 'Ici, on est catholiques !'"
"Certains ont carrément applaudi les policiers. D’autres ont traversé la route pour se joindre à la mêlée sur la plage."

"Les gens lui demandaient de partir ou d'enlever son voile, c'était assez violent", appuie Mathilde Cusin, "J'ai eu l'impression de voir une meute s'acharner sur une femme assise au sol en pleurs avec sa fillette. Ce qui m'a choquée, c'est que c'était surtout des trentenaires, pas des personnes âgées comme on pourrait l'imaginer."
Hier, Al-Adnani, le porte-parole de l'EI, a été éparpillé par les bombes de l'aviation US, façon puzzle.
Bien qu'il n'ait pas connu la fin glorieuse des kamikazes, Allah en son paradis, devrait raisonnablement lui réserver une ou deux vierges.
Bonne bourre, Abou !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Les juifs orthodoxes aussi irrémédiablement cons que les musulmans intégristes ?
Quel scoop !
Demain sur arte un documentaire sur le rôle des USA dans la propagation de la peste al qaïda daech http://www.arte.tv/guide/fr/069723-000-A/du-11-septembre-au-califat
Ce matin, sur Arte, reportage à ne pas rater sur une famille syrienne suivie depuis 2013 par Marcel Mettelsiefen.
http://www.arte.tv/guide/fr/030273-568-A/arte-reportage

Commentaires du nouvelobs:http://teleobs.nouvelobs.com/la-selection-teleobs/20160823.OBS6684/ne-ratez-pas-syrie-retour-a-alep.html

L'ainée des filles, en hijab à son arrivée en Allemagne, finit par décider tranquillement de l'abandonner. Ce qu'elle n'aurait peut-être pas fait si elle avait été confrontée à des réactions agressives.
Rappel: Latifa Ibn Ziaten huée à cause de son foulard lors d'un débat à l'assemblée nationale.
Latifa Ibn Ziaten est la mère de l'un des soldats victimes de Mohamed Merah.
Si le foulard était un signe de soutien au terrorisme, croyez-vous que cette mère dont le fils a été tué par Merah le porterait?

Attablée chez un restaurateur imbécile elle se ferait virer.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/latifa-ibn-ziaten-huee-a-cause-de-son-foulard_1743887.html
Une belle galerie de photos où sont présents tous ceux qui considèrent qu'une femme voilée fait l'apologie du terrorisme:
https://www.google.fr/search?q=valls%2Bsarko%2Barabie+saoudite&client=firefox-b&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiY4ZvJ-OHOAhVIXRoKHRmsBZYQ7AkILA&biw=1280&bih=614
Sur certaines photos, curieusement, on ne voit aucune femme. Elles étaient restées à la maison. Pas envie de sortir ce jour-là.
Je pense avoir une solution d'apaisement :

Faire une loi qui oblige toutes les femmes ayant l'intention de se vêtir comme elles le souhaitent à porter une étole bleu (ou bleue ?).

Parce que le jaune, c'est déjà pris.


Maintenant, si les asinautes ont encore un peu de temps disponible, nous pourrions débattre de sujets sans importance, mais tendance, comme le chômage, la mainmise du capital sur tout ce qui concerne notre vie, la normalisation de la pensée au nom du libéralisme, et que sais-je encore.
"J’ai eu beaucoup de plaisir à lire cet article. Moins à le traduire, because l’humour british rend la mission plus compliquée. Le résultat n’est pas complètement satisfaisant mais je dois m’en contenter.

Le Daily Mirror est un tabloïd anglais proche du Labour Party. Il tire à environ 900 000 exemplaires par jour. En France, seuls les journaux gratuits comme 20 Minutes ou Direct Matin arrivent à de tels tirages (le Mirror n’est pas distribué gratuitement)."



Chère France : s’il te plaît, arrête de fabriquer de nouveaux terroristes en arrachant les foulards des femmes
The Daily Mirror (UK) 24 août 2016 traduit de l’anglais par Djazaïri


Mes idiots Française, [sic]

Pour rester diplomate, je vous féliciterai pour votre vin, une bonne partie de votre nourriture et ne mentionnerai pas Jean Michel Jarre.

(Oops.)

Mais je dois vous dire certaines choses au sujet des terroristes au sujet desquels, en dépit du fait qu’ils vous prennent si souvent pour cibles, vous semblez ne pas savoir grand-chose.

Nous aimerions tous qu’il n’y ait pas de terroristes.

Ce qui ne veut pas dire faire le genre de choses qui augmente la probabilité que quelqu’un, le cerveau sous cachetons et animé de la rage de l’impuissant, décide de foncer avec son camion dans une foule de civils,

Les terroristes sont de mauvaises gens. Pas parce qu’ils sont nés mauvais mais parce qu’ils ont été rendus mauvais par des gens encore plus mauvais.

Le travail qui consiste à les convaincre d’être méchants est rendu 85 fois plus facile si le proto-terroriste a l’impression qu’on le considère comme un moins que rien.

Une des meilleures méthodes pour amener quelqu’un à ressentir l’humiliation totale est de lui ordonner de se déshabiller devant d’autres personnes.

Les Nazis procédaient ainsi avec leurs prisonniers dans les camps de concentration. Les Khmers Rouges faisaient ainsi avec les gens qui portaient des lunettes [réputés être des intellectuels, NdT]. Daesh le fait avec ses otages.

C’est mal [en français dans le texte], d’accord?

Et c’est pourquoi, mes petites chums [amies en parler du Québec] françaises, c’est incroyablement stupide de dire aux personnes dont vous pensez qu’elles sont des terroristes potentielles d’être plus dénudées qu’elle ne le veulent..

C’est encore plus stupide quand vous considérez le fait que les dames en question :

1 - Ne sont pas des terroristes
2 - Ne cachent pas d’armes dans leurs manches [l’auteur fait un jeu de mot intraduisible qui joue sur le fait qu’en anglais le mot « arm » a le sens de bras ou d’arme selon le contexte].
3 - Et qu’à la base, porter un chapeau, un T-shirt et des leggings qui sont, d’après ce que j’ai pu constater moi-même la dernière fois, sont exactement le genre de vêtements que portent aussi vos agents de police, les habitants de votre pays et les touristes quand ils sont à la plage.

Beaucoup d’entre nous peuvent regarder comme chose admirable votre volonté d’être une nation laïque [secular].

Mais si vous commencez à faire se déshabiller des femmes musulmanes qui veulent recouvrir certaines parties de leur corps, pour être justes vous devrez faire la même chose avec les nonnes, les membres de Hare Krishna, les femmes juives orthodoxes, les catholiques pendant la messe et, eh oui, les imams et les évêques aussi.

Et au sommet des réfractaires aux coups de soleil, les surfeurs dans leurs combinaisons, les mamans de tous les jours, les obèses, les poivrots, les policiers casqués, les personnels sur les routes avec leurs casques de sécurité, les vieilles dames grecques, les grands-mères et tout ce qui porte un sari.

Et allez-vous sérieusement dire à chaque femme de retirer ses vêtements avant qu’elle puisse rencontrer le Pape lors de sa prochaine visité.

Les femmes qui portent un hidjab le font sans doute pour nombre de raisons. La meilleure manière de savoir si elles ont été forcées à le porter, c’est de le leur DEMANDER, pas de leur arracher leurs foulards par la force de la loi et de leur infliger une amende pour ce privilège [en anglais ce mot signifie aussi la faculté de savoir ce que quelqu’un pense].

Il se peut aussi qu’il vous vienne à l’idée que de nombreuses femmes CHOISISSENT d’en porter un – comme le font les nonnes, par pudeur – ou pour des raisons soc