159
Commentaires

Polanski : silence, on ne tourne pas !

Une envie, et une seule, à entendre les clameurs autour de l'affaire Polanski. Crier aux uns et aux autres : silence !

Derniers commentaires

Ou tomber de Charybde en Scylla

Après avoir défendu la « moralité » de Roman Polanski et la « réinsertion » de violeurs
[mais peut-être voulait il leur faire subir le supplice de son pal ?],
Frédéric Mitterrand, veut porter plainte !


C'est « une nouvelle campagne de calomnie insensée » contre laquelle il entend « engager des poursuites ». Le ministre de la Culture a exprimé ce week-end son « dégoût » après la publication du témoignage de moralité qu'il a déposé dans le cadre d'un procès pour viol, à La Réunion.
ces derniers jours je n'ai pas eu trop le temps de suivre les débats sur "l'affaire Polanski" mais la lecture d'articles donne l'impression que l'on essaie de dissocier l'homme de l'artiste ?...
les uns défendent l'artiste, et les autres veulent juger l'homme, il n'y a pas incompatibilité, il ne faudrait pas que la défense empêche le jugement !!

réalisateur de génie, j'ai adoré nombre de films : La Jeune fille et la mort, le Pianiste, Tess ; j'ai même aimé Frantic c'est dire !!

mais en l'occurence le sujet n'est pas le réalisateur de génie mais bel et bien les agissements d'un homme de 44 ans à l'époque (et 44 ans c'est pas un gamin !!) qui abuse sexuellement d'une gamine de 13 ans qui, même si elle ne se rebelle pas, ne pourra jamais être considérée comme consentante !!

c'est l'histoire d'un artiste en voyage en suisse pour y présenter un film, qui se fait rattraper par son histoire d'homme !
c'est l'histoire d'un homme, [s]présumé[/s] déjà jugé coupable, qui doit rendre des comptes à la justice américaine sur une sordide histoire de viol sur mineur, justice qui aimerait pouvoir clore un dossier vieux de 30 ans !!
je ne peux pas penser un instant qu'un honnête homme cherche à se défausser à vie face à sa responsabilité en refusant de répondre de ses actes.....
une gamine de 13 ans et un homme de 44 ans... il y a peu de chose à rajouter !!
Le «Terminator» n’a pas fait de sentiment. Le gouverneur de Californie a annoncé qu’il n’avait nullement l’intention de gracier Roman Polanski.

Roman Polanski, s’il est extradé aux Etats-Unis, ne devra pas s’attendre à un soutien franc de la presse américaine. Après l’édito assassin du « Washington Post », lundi, c’est au tour du New York Times de tirer à boulets rouges sur l’auteur du « Pianiste ».
«À entendre les protestations des Français, des Polonais et d'autres Européens on pourrait penser que le cinéaste a été arrêté par quelque régime totalitaire. Mais quelle injustice y a-t-il à présenter devant la justice quelqu'un qui a plaidé coupable dans une affaire de viol avant de s’enfuir, indépendamment du talent qu’il pourrait avoir ? », explique l’éditorialiste américain. Le NY Times a d’ailleurs ouvert un débat très intéressant sur le sujet réunissant des avis de personnalités d’Hollywood mais aussi ceux d’avocats, d’écrivains et de philosophes.

Sur la côte ouest, le journaliste Steve Lopez (héros de l’excellent film « Le Soliste » NDLR) ne prend également aucune pincette. « Les défenseurs de Polanski ont perdu de vue la vraie victime », explique-t-il notamment, « aucune irrégularité n’est plus grande que celle de n’avoir retenu contre Polanski que l'accusation la moins grave ». « Il a été favorisé. Et il est incroyable, vraiment, que ses stupides défenseurs réclament qu’il le soit une nouvelle fois », conclut-t-il avec une rare violence. Le cinéaste du « Bal des vampires » peut néanmoins compter sur le soutien de quelques illustres réalisateurs comme Woody Allen, Martin Scorsese et David Lynch. Pas sûr que cela suffise…
Bonjour, regardez cette vidéo mettant en scène une sexualité adolescente avec la participation de Frédéric Miterrand http://www.dailymotion.com/video/x8pe8z_mon-copain-rachid_shortfilms
Et Mitterrand il n'était pas là pour défendre Jackson en 2005 :)

Bonne continuation, Thomas et merci pour tout !
Bonjour,

Pour des raisons personnelles, je vais quitter @rrêt sur images et laisser ma place de webmaster à Pierre Schneidermann qui s'occupait (et qui s'occupera toujours) jusqu'à présent de la relation avec les abonnés. Je voulais vous remercier tous de ces presques deux ans passés en votre compagnie, des bons rapports que j'ai pu entretenir avec la plupart d'entres vous, de votre sagesse, de votre capacité à discuter et argumenter même face à vos pires ennemis idéologiques. Je voulais aussi vous dire que j'étais désolé d'avoir dû utiliser, parfois, la pointe de mes ciseaux pour retailler dans vos discussions quand elles se transformaient en pugilat. Je vous demande donc de faire un bon accueil à Pierre et merci encore de votre soutien à @rrêt sur images, c'est grace à vous que ça marche, longue vie à @si. Après avoir travaillé sur le Bigbangblog, puis sur la création du site d'@si, je passe de l'autre coté de la barrière ce soir et je rejoins les rangs des "simples" @sinautes.

Un grand merci encore,

Amicalement

Thomas Scotto - (ex)Webmaster @si

(Un petit message qui va peut-être faire plaisir à certain(e)s. :-))
Ce qui commence à me déplaire, c'est que, maintenant, dans l'audiovisuel (hier sur Canal), voilà que le petit peuple français qui réagit comme beaucoup et trouve tout de même un peu grossier ce choeur de pleureuses pour Polanski est un petit peuple de vieux réacs qui n'y connaissent rien, alors que le gratin audiovisuelo/artistique, lui, sait de quoi il parle !
Au début de l'histoire, j'attribuais à Polanski des circonstances atténuantes, mais là, ça commence à me chauffer sérieusement d'être traitée de benête par des gens qui ne connaissent pas les raisons de mon changement d'attitude. Ca me rappelle l'attitude des media alors que la majorité des Français avait voté NON au traité de Lisbonne : nous n'étions que de pauvres cons qui n'avaient rien compris (sauf que beaucoup d'entre nous s'étaient renseignés, avaient lu ce traité imbittable que la plupart avait renoncé à lire etc.)
Ca apporte en tout cas la preuve que les élites françaises (si "petites" élites) sont de plus en plus éloignées des Français.
Décidément, cette histoire fait causer au fond des chaumières...

L'Amérique profonde, c'est aussi ça :

Il photographie ses enfants, c'est forcément un pédophile

Devriez lire ceci.

Hurler avec la meute ne vaut pas mieux que violer une gamine...
unextrait d'un livre de M. Mitterrand

« J’ai pris le pli de payer pour des garçons [...] Évidemment, j’ai lu ce qu’on a pu écrire sur le commerce des garçons d’ici .[...] Je sais ce qu’il y a de vrai. La misère ambiante, le maquereautage généralisé, les montagnes de dollars que ça rapporte quand les gosses n’en retirent que des miettes, la drogue qui fait des ravages, les maladies, les détails sordides de tout ce trafic. Mais cela ne m’empêche pas d’y retourner. Tous ces rituels de foire aux éphèbes, de marché aux esclaves m’excitent énormément […] On ne pourrait juger qu’un tel spectacle abominable d’un point de vue moral, mais il me plaît au-delà du raisonnable […] La profusion de jeunes garçons très attrayants et immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner ou d’occulter. L’argent et le sexe, je suis au cœur de mon système, celui qui fonctionne enfin car je sais qu’on ne me refusera pas. »

La culture de la plume élégante au service d'une pensée à vomir !

Il promeut HADOPI en invoquant le danger de la pédophilie sur internet dans ce lieu citoyen qu’est l’assemblée nationale et ensuite en appelle à notre soutien pour cette affaire. Il y a un mandat d’arrêt international, la police suisse l’arrête, c’est normal et surtout çà ne nous regarde pas.

Comme l'indique Daniel pourquoi les suisses ont attendu aussi longtemps ? Il n’était pas en cavale , il ne se cachait pas. C’est bizarre tout de même.
"Si tous les rockers britanniques ayant séduit une mineure lors d'une tournée en Amérique avaient été arrêtés, notre secteur musical aurait été décimé"
Elle avait 13 ans, il en avait 44.
Quand on est adulte on se doit de protéger les enfants.

Je ne vois rien de plus à dire.
"Est-il exact, comme l'a affirmé en 2003 la victime, Samantha Geimer, que le juge de Los Angeles avait d'abord entériné un accord conclu entre plaignant et coupable, dans le cadre d'un "plea bargaining", avant de se raviser ensuite ?"

L"excellent documentaire Roman Polanski: wanted and desired répond à cette question.

En gros, ce qui se dégage de ce film c'est que le juge en charge de l'affaire à l'époque était accro à la publicité qui vient avec les procès de stars et que Polanski avait de bonnes (dans le sens de valide) raisons de mettre les voiles.....
Félicitations, DS, enfin un avis mesuré.

J'ai juste deux réflexions à faire.

A propos de ce qui a poussé les autorités suisses à se rendre compte soudain qu'elles étaient en mesure d'arrêter une personne recherchée, c'est assez bien résumé sur ce dessin de Ouest-France ici.

D'autre part, c'est vrai que j'avais vu il y a longtemps ce magnifique film qu'est la Jeune Fille et la Mort, et que je n'avais pas fait le rapprochement entre le film et ce qui appartient à la vie de Polanski lui-même, le thème du film étant suffisamment important pour occulter cette préoccupation. D'ailleurs, le fait que le morceau de Schubert, qui donne le nom au film, mette l'accent sur le viol lui-même, ne fait que confirmer votre idée.

En même temps, dans le film Rosemary's baby, qui est antérieur à cet épisode, il est aussi question du viol d'une femme par le Diable avec la complicité active de son mari. En tout cas, le thème du viol et de la culpabilité est récurrent chez Polanski, et l'était avant qu'il ait ce problème dans la vie réelle.

Il n'y a évidemment, rien à en conclure en ce qui concerne une éventuelle culpabilité dans l'affaire dont on ne sait pas grand-chose, surtout qu'il est très difficile de démêler le vrai du faux à partir d'ici.

Et il reste que la déclaration de F Mitterrand selon laquelle un génie devrait être absous a priori était vraiment stupide.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

[quote=Gavroche]C'est exactement le genre d'argument qu'on utilisé les partisans de la peine de mort.

Belle interprétation, tu en arriverais presque à me faire passer pour un partisan de la peine de mort.... Qu'est-ce qu'il faut pas lire!

[quote=FrancoisT]Les meilleurs jugements se prennent lorsque l'on est dégagé des passions : il y a même quelque chose qui a été inventée pour cela, ça s'appelle la justice, et je suis vraiment content que ça existe.

Le jour où tu auras à faire à la justice tu comprendras peut être que cette "justice" est parfois du grand n'importe quoi....... Récemment 2 policiers ont été condammés à 1 an de prison avec surcis pour avoir renversé et tué un jeune garçon qui traversait sur un passage piéton en poussant son vélo, ils roulaient A 70 km/h alors que la vitesse était limité à 50 et l'utilisation à ce moment là de leur gyrophare n'était en rien justifiée.....
C'est çà que tu appelles la justice????????

Et des exemples de chauffards criminels qui s'en sortent avec des peines de surcis, il y en a tous les mois en France........ Belle justice!

Allez je crois que j'ai mieux à faire que de perdre mon temps avec des bureaucrates parisiens derrière leur écran qui essayent d'occuper leur après midi en postant un peu tout et n'importe quoi sur un forum....

Continuez à défendre Polanski, et vous avez raison, la justice française est un exemple!!!!!!!
Première réaction sur les journalistes : entendu cette matinée sur France inter

Journal de 9 h : journaliste masculin "affaire de moeurs"

Journal de 10 h : journaliste féminine "abus sexuel sur une adolescente de 13 ans"

No comment.
Même Woody Allen a signé la pétition de soutien au réalisateur Roman Polanski ! Décevant !
Faut dire que lui aussi n'est pas tout blanc !
J'ai téléchargé Rosemary's Baby illégalement.
Je plaide coupable.
J'espère que M. Frédéric Mitterand (ainsi que de nombreux autres artistes) vont rapidement prendre ma défense.

PatriceNoDRM
Toute cette histoire me donne envie de découvrir les films de Polanski que je connais pas. La jeune fille et la mort en est un exemple.
mais parce que Polanski fait partie de la gente : artiste, il faudrait le juger de façon différente du gamin des banlieues qui est poursuivi pour des faits similaires je suis consternée par Frédéric Mitterrand qui appelle à parler au nom du peuple français pour demander à la justice américaine des comptes...
selon que vous serez puissant ou miserable...les jugements de cours vous rendront noir ou blanc....!!!!!!!!!
Montaigne a dit: "aussi haut qu'on soit assis est n'est assis que sur son cul", pour exprimer que tous les hommes fonctionnent de la même manière, je suis désolée, pour m. Polanski,mais, il aurait du comparaitre devant la justice de son pays afin de sortir blanchi, des accusations portées contre lui ou de les expliquer ou tout au moins s'excuser..
mais il a pris la fuite et il est venu a reconstruit une famille, et s'est toujours senti à l'abri de la justice humaine..de son ancien pays
.soit mais pour moi il doit" le procés "à une jeune fille de 13 ans, il y a 30 ans, et qui n'avait pas "vocation" à subir un "présumé" viol
Je suis incapable d'avoir un point de vue parfaitement objectif sur l'affaire. Polanski est l'un de mes deux ou trois réalisateurs préférés, et un bonhomme qui m'a toujours inspiré de la sympathie. Mon premier contact avec cette affaire a été par le truchement de son auto-biographie, où il la relatait comme un véritable guet-apens (âge indistinct, moeurs et attitudes très peu innocentes de la mère et de la fille). Il m'a fallu du temps pour réaliser que cet évènement anecdotique aux yeux des européens définissait le personnage aux yeux des américains.

Il y a une année, une votation populaire effroyablement démagogique et imbécile a supprimé la prescription des crimes sexuels sur mineurs. Aux yeux de la populace, la question est simple. Le méchant de bande dessinée doit pouvoir être rattrapé par le cavalier blanc 172 ans après les faits, pour que Justice Soit Faite et que le générique puisse se déployer sur un happy end cathartique. Aux yeux des enquêteurs, après 30 ans les témoignages ne sont plus assez solides, et la recherche de la vérité devient dangereusement impossible. Aux yeux des philosophes, après 30 ans, la personne n'est plus la même, elle se retrouve punie pour celle qu'elle a été. Aux yeux des juristes, les catégories que la nouvelle loi imposait sans les préciser (nature du crime, maturité sexuelle) n'étaient pas fonctionnels. Qu'à cela ne tienne. Ces considérations d'intellos pesaient peu en regard du "bon sens" des foules assoiffées de justice simpliste.

Il y a trois mois, le fils du dictateur Kadhafi était arrêté à Genève pour maltraitance envers ses domestiques (coups et blessure répétés). La Lybie a exercé une telle pression sur la Suisse -sanctions économique, capture de deux otages suisses- que les autorités ont désavoué la police genevoise, et ont présenté leurs plates excuses au dictateur (qui, entre-temps, en Lybie, semble avoir fait "disparaitre" en représailles le frère du domestique). Aujourd'hui encore, les manifestations d'obséquiosité vis-à-vis de Kadhafi s'accumulent, alors que celui-ci s'amuse d'autant plus à humilier la Suisse pour avoir menacé un instant l'impunité arrogante de son ordure de rejeton. Les deux otages suisses ne sont toujours pas libres.

Bref, nous avons d'un côté une Suisse ridiculisée sur le plan international pour sa flagornerie envers la famille Kadhafi, et d'un autre côté une nouvelle loi inepte qui rend les crimes sexuels imprescriptibles (et, selon un ami juriste, donne plus de poids à cette demande américaine). Les deux aspects qui me choquent sont :

- L'indulgence obséquieuse de l'Etat suisse pour les crimes actuels de la famille Kadhafi, face au zèle porté à l'arrestation de Polanski pour une aventure sexuelle vieille de 30 ans. Je ne peux pas ne pas y voir une sorte de sur-compensation ridicule, et vaguement infâme.

- L'hypocrisie des discours des politiques suisses sur la question, qui n'hésitent pas à arguer aujourd'hui de la légitimité morale de cette imprescriptibilité après avoir appelé (à juste titre) à voter contre, et prétendre que la loi s'applique de la même façon à n'importe qui après avoir exprimé ses "excuses au peuple libyen pour l’arrestation injuste de diplomates libyens par la police de Genève".

A titre personnel, l'affaire Polanski m'agace (d'autant plus que la "victime" désire voir les poursuites cesser). Mais plus largement, c'est le parallèle avec l'immonde affaire Kadhafi qui m'écoeure le plus. Cette arrestation, qui ne ferait aucun sens dans un cadre juridique local, met d'autant mieux en perspective la lâcheté du gouvernement suisse envers la Lybie pour une arrestation valide (esclavagisme contemporain, maltraitance actuelle et assumée). Si l'on veut observer le schéma "selon que vous serez puissant ou misérable", il faut décaler le champ d'observation vers le haut, de façon a englober Polanski au bas de l'échelle (relative), et le fils Kadhafi au sommet. Pour ma part, j'espère qu'un anonyme dans l'exacte même situation de Polanski n'aurait pas été extradé...

Mais mon vote est minoritaire.
[quote=françois T]Je vais peut-être me faire lyncher (bon, tant pis, de façon virtuelle, ça ne fait pas trop mal) mais je serai de ceux qui souhaitent que Polanski soit libéré. Je ne minore pas le crime commis, et j'aurai exactement le même avis pour tout autre crime.
Pourquoi ? Simplement parce que le crime date de trente ans, et que j'estime qu'après tant d'années, il devrait y avoir prescription. Et je n'ai pas envie que la non prescriptibilité des crimes sur mineurs passent dans la loi française

Si tu avais une fille de 13 ans qui soit victime d'un pédophile et si celui-ci était retrouvé 30 ans plus tard, accepterais-tu toujours qu'il y ait prescription???? J'en doute.
Le temps n'efface pas les crimes commis...., d'autant plus quand ces crimes nous touchent personnellement... mais quand çà ne concerne que les autres, on ne voit pas plus loin que le bout de son nez.
Beaucoup de blabla, mais que penser ?
Enfin, bravo pour le bon goût de Daniel, La jeune fille est la mort est, je crois, mon Polanski préféré.
La performance de Sigourney Weaver est tout simplement époustouflante.
Et bla bla bla, et bla bla bla ... Et un fumigène, un ! Un de plus, ressorti des placards après trente ans...

Il y a eu "l'affaire Cohn Bendit", et maintenant "l'affaire Polanski"... Les moralistes contre les libertins.

En première pages des journaux, et en une des jités.

En fait, c'est parce qu'il ne se passe rien d'autre dans le monde... La crise, la misère, les guerres, tout ça tout ça... Du pipi de chat. Ne parlons surtout pas de ce qui fâche.
Ce qui va être handicapant pour Polanski, c'est le soutien que lui apportent des personnalités comme Jack Lang qui veut carrément le soustraire à la justice, ou comme Frédéric Mitterrand et Bernard Kouchner. On attend impatiemment le soutien sans réserve d'Emile Louis.
Pour rendre les choses encore plus confuses et sans doute un peu plus renforcer les schizophrenies liees a cette affaire :

La pologne, qui comme la France, a egalement pris la defence de Polanski, vient d'approuver une loi qui rend possible la castration forcee des paedophiles :

>< Ici en anglais ( pas vu en francais ) ><
arretez d'ennuyer M. Polanski qui a fait un magnifique film sur l'ocultisme satanique.
Et puis elle a bien du le chercher cette jeune gourgandine, y'en a même qui affirment qu'elle n'était pas vierge...c'est quand même un argument choc! Vive le sexe avec les enfants...merci à nos représentants étatiques de savoir transcender la vérité.

L'ire populaire doit se déclencher uniquement lorsque nos élites intellectuelles nous en informent avec leurs argumentations indéniables et sophistiquées.

Je mettrai pour finir le lien de Maitre Eolas:
"Je trouve honteux d’entendre des artistes qui il y a quelques semaines vouaient aux gémonies les téléchargeurs et approuvaient toute législation répressive et faisant bon cas de droits constitutionnels pour sanctionner le téléchargement illégal de leurs œuvres crier au scandale quand c’est à un des leurs qu’on entend appliquer la loi dans toute sa rigueur. Quand on sait que pas mal de téléchargeurs ont dans les treize ans, on en tire l’impression que les mineurs ne sont bons à leurs yeux qu’à cracher leur argent de poche et leur servir d’objet sexuel. Comme si leur image avait besoin de ça. Et après ça, on traitera les magistrats de corporatistes."
Bonjour Daniel,

Juste pour te dire "bravo", très bon billet.

D'ici (NYC) l'équipe et moi s'interdisont de faire un billet envers ce dossier.

La raison ? Ne pas intervenir tout simplement car en découvrant les intervenants politique nous sommes abattus.

Franchement, d'ci, la France en prend un sacré coup dans la tête. Et la confusion avec les journalsites et réelle.

Voilà, bravo à toi.

JD
L'Equipe (In NYC)
gueulante.fr
[quote=jdfweb]D'ici (NYC) l'équipe et moi s'interdisont de faire un billet envers ce dossier.

La raison ? Ne pas intervenir tout simplement car en découvrant les intervenants politique nous sommes abattus.

Comme je vous comprends!!! L'intervention de Frédéric Miterrand m'a sciée!
Je me pose bcp de questions :

- Pourquoi Polanski a-t-il été arreté seulement aujourd'hui 30 ans après les faits?
- Pourquoi tout le showbizz se mobilise-t-il de la sorte puisqu'il s'avère que Polanski est coupable des faits qui lui sont reprochés et qu'à un moment donné il a fui pour échapper à la justice et qu'il n'a jamais payé?
- Doit-on protéger Polanski parce que les faits se sont passés il y a 30 ans? Peut-il y avoir prescription pour un acte aussi grave que celui-ci?
- Le fait d'avoir bcp de talent et d'être connu et reconnu met-il Polanski au dessus de la justice?????

Cette affaire à tendance à m'écoeurer pour l'instant.... quand je vois la mobilisation des stars pour protéger un homme qui est coupable et qui a fui la justice, je me dis qu'il y a vraiment un problème quelque part..... S'il s'agissait de Mr Dupont, tout le monde serait content qu'il ait été arrêté, mais là c'est Polanski et certains croient juste de lui venir en aide sur le simple fait de son talent, comme si cela le mettait au-dessus de la justice. C'est franchement dégueulasse....
tout est dit avec beaucoup de talent (comme d'hab) par Eolas: http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/09/29/Quelques-mots-sur-l-affaire-Polanski
Ci-jointe la version de la victime.
Même Polanski ne la conteste pas, et avait plaidé coupable.
Ce qui est anormal dans cette histoire, c'est qu'il soit resté libre tout ce temps.
Et parmi les soutiens officiels du cinéaste:
Kouchner, Lefebvre, en plus des 70 personnalités signataires appartenant à la corporation.

Qui, bien évidemment, auraient été horrifiés que ces actes soient impunis s'ils avaient été perpétrés par des citoyens lambdas.

Ce doit être la magie du cinéma...
Citation :
« Est-il exact, comme l’a affirmé en 2003 la victime [Article traduit], Samantha Geimer, que le juge de Los Angeles avait d’abord entériné un accord conclu entre plaignant et coupable, dans le cadre d'un ‘‘plea bargaining’’, avant de se raviser ensuite ? »

[large]1-[/large] Affirmation du 23 février 2003, qui dit :
Jugez le film [qui a 7 nominations aux Oscar], non l’homme

[large]2 -[/large] L'effet Oscar pour le pianiste est du 23 mars 2003
Oscar du meilleur réalisateur - Roman Polanski
Oscar du meilleur scénario adapté - Ronald Harwood
Oscar du meilleur acteur - Adrien Brody
Nomination à l’Oscar du meilleur film
Nomination à l’Oscar de la meilleure photographie - Pawel Edelman
Nomination à l’Oscar des meilleurs costumes - Anna B. Sheppard
Nomination à l’Oscar du meilleur montage - Hervé de Luze


[large]3 -[/large] Des affaires de sous avec transaction financière entre les avocats de Roman Polanski et la victime, qui ajoute néanmoins :
« La seule chose qui me dérange, c'est que ce qui m'est arrivé en 1977, continue à se produire aux filles tous les jours, pourtant les gens s'intéressent à moi parce que M. Polanski est une célébrité. »
Le moment dans lequel survient cette arrestation est effectivement troublant. Pourquoi maintenant ?

A mon humble avis, cela pourrait être des représailles des dirigeants suisses contre les Etats-Unis à propos des accords de coopération relatives au secret bancaire.
En d'autres termes, "Vous voulez qu'on applique les accords de coopération entre nos pays. OK, appliquons-les. Mais pas seulement quand cela arrange les Etats-Unis".

Bonne journée à tous !
Je ne m'indigne pas de cette arrestation. Je ne vois pas , sous quel prétexte, nous la France, nous devons nous mêler de la justice des USA....Il s'est enfui, qu'il se rende et que ses avocats fassent le nécessaire....Même si la jeune femme (qui voudrait vivre tranquille) a retiré sa plainte....il reste le délit de fuite.....Pourquoi il n'y a pas de grosses mobilisations de personnes connues ou" importantes" pour défendre tous nos français détenus dans diverses prisons du monde et qui en plus clament leur innocence....Lui, il a plaidé coupable....et fuit..
De plus les termes employés par la presse sont incorrects....pour parler des relations sexuelles avec une gamine de 13 ans....pourquoi employer des euphémismes ?;;;;;;;;
Daniel, je n'ai rien, mais alors RIEN compris à ton article, ni à toute cette histoire.
Mais, contrairement à moi, toutes les personnes qui s'indignent de cette arrestation, devraient s'informer avant des pousser des cris d'ofraie!!!!!!
Monsieur D.S.
Un autre film de Polanski est en résonnance parfaite avec son histoire personnelle: Rose Mary Baby (mon amie me soutient qu'il fut tourné avant le meurtre de Tate à son 8ème mois de grossesse...n'étant pas un spécialiste du sujet je la crois volontiers).
La présence de réptiliens dans beaucoup de ses films est aussi étonnante: Le locataire, Rose Mary Baby,etc


Pour en revenir à la revue de presse de française, monsieur Duhamel a fait très fort hier soir sur le plateau de On refait le Monde en utilisant les mêmes arguments que lors de la campagne pour le traité constitutionnelle européen: le bon peuple effarouché ne connaitrait pas l'affaire, la césure entre l'élite et le populace vindicative serait une nouvelle illustration de la nécessaire délégation des responsabilités sur ces affaires complexes, etc..
Seule madame Muhlmann a souligné l'indécence de la défense massive de Polanski pourtant mis en cause dans une affaire de pédophilie.
Que les @sinautes se joignent aux voix (voies ?) discordantes de tous ces personnages politiques, umpistes et autres stars du showbiz pour défendre Roman Polanski
contre LE COMPLOT qui l’accuse de problèmes de mœurs [s]mineurs[/s] banals et inéluctable dans ce monde là… Celui de la politique et celui du spectacle.

Je pense que @SI ne devrait pas donner un Forum, à ceux qui veulent savoir la vérité et que justice soit faites.
Puisque la « Théorie officielle » est : « circulez il n’y a rien à voir », toutes critiques appartient à une « secte complotiste ».
Il n’y a pas de choix – si ce n’est un choix manichéiste - : « Soit vous êtes avec nous, soit vous êtes contre nous »
Voir mes posts précédents

L’avis d’un juriste : ici et , sur les dérives de certains avocats.
Je vais commettre un hors-sujet total... Mais, heu bon, j'ai du mal à m'intéresser à l'"affaire" Polanski, franchement.

Par contre, à l'"affaire" RFI, un peu plus : restructuration et management du service public de RFI d'abord, mais a priori de l'ensemble l'audiovisuel français public bientôt, voilà qui devrait faire la une d'@si à l'occasion de la décision de la Cour de Paris...
Bah, Polanski n'est pas la première vedette du chaud-bise accusée de viol et possédant un chalet à Gstaadt...
Quelques precisions dans le LA Times de ce matin :

Ce qui a accelere les choses : cet ete, les avocats de Polanski on demande l'arret des poursuites en pretextant le fait que le prosecuteur n'a jamais fait l'effort d'extrader Polanski !

Ca n'est pas trop bien passe dans le bureau du procureur ( qui a plusieurs fois essaye de l'extrader ) et qui a donc mis un peu plus de pression, d'autant que les avocats de Polanski se sont fait beaucoup entendre dans les medias a ce moment la pour parler de l'inaction du procureur.

L'article mentionne 2 cas ou Polanski ayant voyage ( Thailand et Israel ), les USA ont alerte Interpol mais les autorites de ces deux pays ne l'ont pas arrete.

>< article ici ><

En ce qui concerne l'interview de la victime en 2005 lorsque Polanski a recu son Oscar, il n;y a peut-etre qu'une seule phrase a retenir : la derniere de l'article, dans lequel, elle avoue que c'est elle qui se sens coupable ...
J'ai du mal à m'émouvoir de tout ça.
Il est de notoriété très connue que le monde du cinéma est, lui aussi, très entouré de signifiants "pouvoir = puissance = fric = fascination" et, franchement, si j'avais été les parents de la jeune femme US, je n'aurais jamais autorisé ma fille à se promener avec Polanski ou à aller avec lui dans la maison de Jack Nicholson (et dieu sait que, Nicholson me renversait et me renverse toujours dans ses rôles des années 60 à 80).
Donc j'aurais tendance à donner à Polanski le bénéfice des "circonstances atténuantes" en raison de la pudibonderie de cette société US, mais de sa fascination pour les "stars" et le bling-bling (que nous sommes en train de découvrir depuis qqs années). Je lui donne un peu plus de circonstances atténuantes qu'à l'époque, il venait de perdre sa femme dans des circonstances hallucinantes (Charles Manson)...
Mais bon, une fois ceci dit, il n'empêche qu'il semble avoir drogué une petite Lolita pour mieux se la "faire" ensuite. Pas génial tout de même pour un réalisateur en vue. Pas génial du tout pour les lambda qui vont faire du tourisme sexuel un peu partout dans le monde pauvre où le soleil brille-brille-brille ! Mais encore moins pour un type en vue !
Et lorsque Frédéric Mitterrand en parle comme d'un "martyr"... bon, faut pas déconner tout de même.
Je trouve que cette affaire mérite un entrefilet... qui nous aura permis de voir que le Franco-Polonais a un chalet en Suisse, vit à Paris avec sa femme... mais de nous interroger sur ses impôts. Où paie-t-il ses impôts ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.