97
Commentaires

Pluie de quolibets sur le nouveau site Désirs d'Avenir

Une nouvelle version du site Désirs d'Avenir, de ségolène royal, est apparue mardi 15 septembre. Test d'une version provisoire ou version définitive ? L'affaire a enflammé le Web politico-médiatique. au centre des quolibets : le design du site, jugé ringard. et son coût, révélé par l'express.

Derniers commentaires

en complément des fakes, ou détournements de film, un petit jeu rigolo sur le blog de l'inénarrable Kek.
http://blog.zanorg.com/index.php
Ségolène est ridicule, c'est bien connu.
C'est pas comme Nicolas!
Curieux comme les ridiculitudes du petit Nicolas sont si peu relevées, quand celles de Ségolène sont si bien mises en valeur.
Même sur le site d'Arrêt sur images.
Bonjour

J'écarterais le "site moche" pour faire parler de soi pour la raison suivante : le site est intégralement mal fait et buggé.
Quand on veut faire parler de soi on balance à l'internaute une provocation mais on assume le reste du contenu....

Pour en revenir à Ségolène : ce site est très révélateur de son mode de fonctionnement :

- J'ambitionne de devenir Présidente
- Je suis mal ou pas entourée : Ségolène n'a pas de conseiller ou d'amis proche qui soit compétent en nouvelle technologie
Je vous laisse donc imaginer un quinquénnat avec elle !
- Quand je veux faire quelque chose je demande à ma moitié même si elle n'y connais rien
- Cette moitié n'hésite pas à facturer son incompétence
- Je persiste à ne rien comprendre : elle semblait se réjouir des chiffres de fréquentation du site !

En résumé : Ségolène est seule ou entourée d'incapables vénaux. Elle n'apprends pas de ses erreurs.

C'est mal parti !
Mince, que penser ? Tout ce que touche de prés ou de loin cette femme renifle la pauvreté d'esprit, c'en est à vomir, le site est à la hauteur du personnage, mais pourquoi en parler ?
A cause du budget ? boarf, ce n'est pas la première fois que des politiques, qu'ils soient dans l'opposition ou le gouvernement [s]achètent[/s] font acheter des services aux petits copains à des prix indécents pour un résultat très aléatoire... Il ne font d'ailleurs que ça, c'est même un sport national.
La gauche n'a déjà pas beaucoup de substance en ce moment, voila encore un truc qui va lui coller au basque pendant 2 semaines, jusqu'à la prochaine bourde... En attendant pas d'opposition, pas de proposition, le néant total, dans ce contexte, il est évidant que la moindre gaffe de la folle-dingue soit relayée, car il n'y a finalement que ça à se mettre sous la dent... Pour ma part je ne comprend d'ailleurs absolument rien aux facéties du PS. Je ne peux que constater éberlué, chaque étape de sa désagrégation, ça fait une de plus...
Pour ceux qui s'entêtent à défendre S.Royal, une question où est l'aspect "participatif" du site ?
J'ai essayé de trouver une page pour créer un compte ou bien déposez un petit message, participer quoi..
L'erreur 500 me fait penser à celle d'un hébergement mutualisé 1and1 ce qui expliquerait les problèmes de surcharge du site.
A savoir que 1and1 est l'un des hébergeurs les moins chers, et que pour un tel site, c'est complètement évident qu'un hébergement mutualisé n'aurait pas suffit.
Enfin, dernière pique, le développement du site n'a sans doute pas suivi un modèle participatif..
Et puis enfonçons le clou, Joomla! c'est pour les nuls..
Concernant le logiciel libre, un lien interressant: http://www.libroscope.org/10-mythes-sur-le-logiciel-libre
Euh, en relisant les postes, juste 2 petites rectifications au passage :
Altavista n'est en rien le 1er outil de recherche aux US et en France.
L'ancêtre se nommerait Archie, mais peut être n'étiez vous pas né(e) à cette époque ?
En 1994 90% des français effectuaient leurs recherches avec Yahooooooooooooo qui était un annuaire (espèce qui à complétement disparue du paysage français comme les dinosaures).
Altavista est arrivé en France en 1995, il n'était même pas traduit, donc en anglais, et ce n'était pas un annuaire (la table des matières des bouquins) mais un moteur (l'index du bouquin ou on recherche par mots).
Altavista n'a pas vraiment eu de succès auprès des français, même après traduction.
A noter, qu'a l'époque, 3 gaulois du village retranché de Sophia Antipolis ont donné naissance à l'actuel Voila, qui avant d'être repris par France Telecom était plus performant que Altavista et Yahoooooooooo réunis.
Tout cela nous éloigne bien des désirs ...
Aujourd'hui les couts de développement, d'hébergement et de maintenance d'un sites web, surtout réalisés avec un CMS (Système de Gestion de Contenue) comme Joomla ! ont énormément baissé. Un site de qualité se négocie à 1000, 2000 euros, après ça dépend de ce qu'on y met.
Démystifions, pour environ 800 euros on a actuellement un site sur le web qui tourne bien et bien référencé !
Je rencontre tous les jours des clients qui se font avoir par des bandits.
Un site comme desirsdavenir.com ne vaut pas une cacahuète, désolé !
Alors ou est passé l'argent ?
Au fait combien à couté le site @si ?
Ciao Viva
Thierry
PS! pour toute réalisation, hébergement et maintenance de sites Internet de qualité et évolutifs (grâce aux nombreuses extensions libres de droits) pour quelques centaines d'euros n'hésitez pas à faire appel à un véritable professionnel, contactez moi ;)
Il parait que ce site aurait couté près de 40 000 euros !
Question : à quoi, ou à qui a servi ce paquet d'argent ?
Surement pas pour créer ce site d'amateur pouvant être ficelé en une journée !
Un ado ferais beaucoup mieux pour pas un centime !
Mais à quoi on réellement servit ces 40 000 euros ?
Bon d'accord c'est peut être le prix du buzz médiatique, ça fonctionne aussi comme ça sur la toile ...
Mais quel en est le véritable retour sur investissement ?
Un peu de transparence !
En tout cas des investigations à venir pour l'équipe d'@si
A chaud 2 constats :
1- Sego se fout de la gueule du peuple avec un site pareil, et surtout de celle de ses militants
2- La communauté Joomla ! devrait porter plainte pour l’image donnée à ces magnifiques outils de développement web utilisé par de nombreux sites de qualité
A+
Thierry
"la députée reconnaît être allée trop vite dans sa course internet : "Je reconnais avoir été sans doute un peu vite pour faire en sorte que le site évolue, mais cette erreur d'appréciation vous a donné l'occasion de réagir et nous a permis de recevoir beaucoup de propositions de participation de bénévoles pour travailler sur le site.""
Je n'ai aucune sympathie politique pour l'animatrice du site en question.

Cependant le procès fait à ce site, me semble un mauvais procès pour deux raisons :

1 — le montant de la facture n'est pas à priori si aisément discutable car si le substrat est bien Joomla (ce pourrait être Wordpress ou Plone ou bien encore Zope ou Dotclear), il n'en demeure pas moins vrai que les technologies placées sous GPL (bénéficiant de gratuité un peu rapidement mise en parrallèle avec le facturation dénoncée) l'on été pour que les budgets des utilisateurs ne soient pas grevés par les redevances versées aux éditeurs (à l'image de ce qui se passe avec les produits propriétaires) mais utilement consacrés à la rétribution des personnes qui finalisent les usages basés sur tel ou tel substrat.
Les professionnels apprennent, souvent à leur dépens, que la motorisation d'un site (en fonction du "parfum" de Linux choisi : Redhat versus Debian, par exemple) requalifie les questions de sécurité à traiter sur des échelles de temps très différentes, parfois incompatibles avec le périmètre budgétaire.
Si le concepteur du site a le souci de protéger la vie privée des visiteurs qui sont, pour un certain nombre d'entre-eux, des militants ce qui se conçoit puisqu'ils peuvent alors excercer des responsabilités syndicales, il n'est pas inapproprié de consacrer un budget important pour traiter cet aspect du site. La sécurité est consommatrice de ressources mais elle n'est pas la seule ; la maintenance préventive ou la redondance des bases de données sous-jacentes recèlent d'autres gisement de coûts. Avant de pointer du doigt cette facturation il faudrait avoir a "depth view of content".

2 — L'aspect "bricolé" ou "amateur" du site semble "révolter" (un peu fort) les visiteurs ou prêter à rire aux internautes très avertis (dont l'avis compte double dans le cas d'espèce) ; aux rieurs, je rappellerai l'anecdote suivante qui nous replace au début de l'internet. Il existait alors un seul moteur de recherche Altavista.
En fait, Altavista a inventé la spécialité. Joyau de la firme Digital (de mémoire), le staff dAltavista traita par le mépris un duo de jeunes gens presque diplômés qui venaient de monter un site au nom incompréhensible : goggle (lunettes) - non excusez-moi, Google, en raison de la pauvreté de son interface. Pauvreté toujours actuelle. Quel acteur reste aujourd'hui sur le marché du moteur de recherche ?
Combien d'internautes pourraient attribuer la paternité de l'idée de recherche via une interface web à Altavista ?
Moquer la simplicité, la confondre avec malice avec une indigence intellectuelle revient à se moquer des millions d'internautes qui ne disposent pas forcément de l'équipement informatique up-to-date pour consulter des sites en flash ou qui font appel à des technologies dernier cri ou bien de ceux qui ne disposent pas d'une connexion qui le permette.
Enfin , pour citer un bricoleur de génie, l'ingénieur Boeing dessinait un premier gros porteur à la fin de wwII, depuis toutes les versions des aéroplanes Boeing en sont des adaptations : simple n'est-ce pas !
Moreno et Feynmann le disent chacun à leur manière, le bricolage permet seul d'exprimer le meilleur de son potentiel à l'individu dans le contexte de sa condition qui est celle du "bordel ambiant".

Alors oui, sans aucun doute, un site simple peut-être cher. La simplicité volontaire et l'importance du prix ne doivent servir qu'une seule chose : l'efficacité.
Est-ce le cas (en fonction des objectifs de ce site) ?
J'aurais préféré que l'on posa la question sous cet angle.
http://www.segoleneroyal2007.net/article-36150232.html

extrait : "en ce qui concerne les insinuations fielleuses diffusées par la presse –un journal allant même jusqu’à dire que nous vendons à Désirs d’Avenir des coups de poing américains– je tiens à dire qu’aucune facture n’a été présentée à Désirs d’Avenir pour la construction de ce nouveau site. Mieux, nous avons réalisé des économies, car ce nouveau site coûtera en fonctionnement 12 fois moins cher que le précédent, et près de 100 fois moins que le tout premier. Nous réalisons également une économie de charges salariales de 62 000 euros par ans, grâce à l’engagement de militants bénévoles."

Vive le bénévolat !
Vous avez vu la version du site d'aujourd'hui ?!

En plus du nouveau fond d'écran à dominante violet, le lien "rétablir la vérité" affiche une pop up disant "Firefox ne sait pas ouvrir cette adresse car le protocole (htpp) n'est associé à aucun programme".

Hier on se disait qu'on ne peut pas faire pire ... ha bein si !!! Et maintenant, j'ai vraiment, vraiment beaucoup de mal à croire que ce n'est pas un fake !
Il va falloir faire très fort pour gagner la présidentielle en 2012...
C'est pas gagné pour le rassemblement tant attendu.
(litote)
Gilles et son vite-dit sur "La télé déforme les films".

En plus de l'insupportable coup de lèche à C. B.-S., les auteurs sont quand même un peu légers.

Comme si le phénomène ne venait que de se produire, depuis le passage du 4/3 au 16/9...

Les fameuses bandes noires ont toujours gêné "certains décideurs".
Mais il semble que les auteurs l'aient oublié.
À un moment, ils montrent une image 16/9 et zooment sur le centre de l'image (le cactus) en disant que ça ne pouvait pas se faire, parce qu'on n'aurait pas compris grand-chose (à partir de 0.20").

Or c'est ce qu'il s'est passé avec le principe du Pan & Scan, une horreur qui a bousillé nombre de films : au lieu de prendre le centre, on prend un coup à gauche, un coup à droite, c'est-à-dire qu'on en revient à faire un travail de remontage du film !
Quelques exemples ici ou sur cette animation très parlante.

Enfin, il était temps qu'ils fassent quelque chose...
Parce qu'on trouve des DVD dans le commerce utilisant cette "technique", qui est une aberration : la seule version longtemps commercialisée en France de Brazil par exemple, était un massacre...

Désolé pour le hors-sujet, mais se pose encore une fois le problème de réaction aux "vite-dit"...
Une seule possibilité: c est un fake !
je pense que je me désabonne vu le niveau de commérage (snobs de tous les pays unissez-vous et la révolution en pantoufle face à un écran arrivera au galop) , les gens que je croise dans la rue ont bien d'autres soucis que l'apparat ! Si l'imposteur qui de ses talonnettes veillent sur nos consciences télégéniquent (il doit bien se marrer lui-aussi), a gagné, c'est aussi par ce jeu de parade ! tout dans la frime ! vous êtes aussi impitoyables que ceux que vous critiquez) et pour finir : vive la technique à bas les idées.. c'est 68 à l'envers ! à décourager billancourt (on a les références "con peu"... ) hi hi hi mais ya du boulot...
starpakuz
41.860 € pour cette nazebroquerie ?

Ils prennent vraiment Bergé pour un pigeon (ou un contribuable - pardon pour ce formidable pléonasme)

Ce nouveau couple qui vit des procès intentés à la presse n'a pas fini d'être touchant dans ses naïves tentatives d'escroqueries...

***
Restons dans le potache : www.desirdendives.com !
Le concepteur du site aurait au moins pu changé le titre de la page d'accueil : index...
Libération n'est pas resté muet comme vous l'indiquez, en tous cas pas le site : http://www.liberation.fr/politiques/0101591372-desirs-d-avenir-et-tranche-de-rire-sur-twitter
Et meme moins que 5 minutes pour faire une joli site :

>< Le generateur de Desirs d'Avenir ><
Finalement, Ecrans.fr en parle, et se fait aussi très moqueur.
On s'en moque et de la facture aussi, ce n'est ni le PS , ni l'UMP qui paient......il y a des problèmes bcp plus importants à débattre.....La scientologie qui va s'en sortir "naturellement"....et je ne pense pas que se soit du ressort à S.Royal......Alors , nous en parlons oui ou non ?
Celui ci est pas mal aussi
double impact : )

ou plus méchant
Apparemment, les 42 000 € sont une vérité révélée.
De ce que j'en sais, L'EXPRESS n'a rien à voir avec la Bible.
A-t-on confirmation du montant par une autre source?
Descendue lors de la désignation du candidat aux présidentielles, descendue lors des présidentielles, descendue lors de la désignation du premier secrétaire, et descendue lors d'une mise à jour de son site (sans compter les descentes bien coordonnées, quasi militaires, par les médias/opposants, à chacune de ses "bourdes").

On peut comprendre les trois premières offensives, bien que sur le fond ce ne fut pas souvent politique.

Mais lorsque des gens l'incendient pour une mise à jour de site sans se souvenir de comment était l'ancien .com de Désirs d'avenir et que ces mêmes personnes évitent donc de chercher à savoir si la personne dont on parle va actuellement bien et n'a pas été manipulée, je trouve que quelque chose cloche.
Que la "sphère" de tous ces crieurs virtuels se mette en branle pour un site en oubliant les dossiers politiques de la rentrée, et je trouve aussi que quelque chose cloche.
Que l'on n'arrive plus à distinguer qui est de gauche ou de droite dans tous ces sarcasmes à propos d'un design rappelant les premières pages hébergées par geocities, je continue à trouver que quelque chose cloche.
Que depuis 1995, LES gauches ne sachent faire autre chose que se torpiller, proposer deux fois le même mauvais candidat ou ne pas soutenir leur seule chance d'élection depuis Mitterrand, je trouve que quelque chose cloche encore.

Par contre quand j'imagine que tout cela sert à nouveau l'UMP, là je trouve que rien ne cloche.
Tout est normal au contraire, tous les acteurs habituels de ce système répondent présents,...
Mais devront surtout se taire au vu du résultat de 2012.
Puis-je rappeler qu'à l'Ump aussi, on a un problème de maîtrise des outils nformatiques ?
Les balbutiements de la com' gouvernementale ...
Il faut le rappeler, oui.

La gauche a besoin d'agir politiquement, pas de se réunir autour de polémiques stériles.
Qu'on ne me fasse pas croire que c'est S. Royal qui empêche la gauche d'agir, puisque la gauche est devenue inaudible de ne plus arriver à se rassembler.
J'ai un mince espoir, mais ces réactions, ces énergies gâchées à.. rien... me désespèrent.


Par contre quand j'imagine que tout cela sert à nouveau l'UMP, là je trouve que rien ne cloche.

Tout est normal au contraire, tous les acteurs habituels de ce système répondent présents,...

Mais devront surtout se taire au vu du résultat de 2012.



Pardon mais si Ségolène Royale risque de perdre la prochaine présidentielle parce qu'on se moque de son site, il vaut mieux qu'elle se présente carrément pas. Moi qui suis de gauche je dois vraiment désespérer s'il faut que je m'en remette à une "femme providentielle" aussi fragile. L'esprit de sérieux sert certainement davantage l'UMP que le sens de l'humour.
si on l'a "descend" comme vous dites, c'est parce qu'il y a matière. Après ce n'est pas parce que son site fait un contre-buzz (néologisme qui vaut ce qu'il vaut, un buzz négatif quoi) que les gens de gauche ne se souci pas des faits que vous citez. Et franchement là pour ce site, y'a vraiment matière à se moquer, je me demande comment on peut oser mettre ça en ligne. 2 mois de taf (sic) et plus de 40000 euros, c'est hallucinant. Pas le prix en lui-même, car ce serait plutôt une bonne affaire pour un beau site de campagne "web 2.0", surtout si y'a des vidéos à produire quotidiennement. Mais là je ne peux pas y croire... c'est buggé de partout, y'a aucun travail graphique et ergonomique. La home s'appelle encore "index" !!! Au début je pensais à un fake, une attaque de hacker... mais peut être pas finalement. Triste gauche...
La gauche est donc triste quand son-ex candidate refoulée se laisse entrainer dans une mise à jour étrange de son site ?
Est-ce qu'on se demande de quoi la gauche, actuellement, peut être contente, sans penser à ce que S. Royal fait ou dit ?
On devrait être contents de tous les efforts produits par M. Aubry ?

Qu'il y ait matière à se moquer techniquement est une chose, cependant la manière dont sont formulées les critiques me rappelle précisément la désignation de la candidature socialiste aux présidentielles. Et cela, toute personne de gauche qui ne fut pas opposante à S. Royal en 2007, pourrait théoriquement en convenir. Le sujet est différent (mise à jour de site contre débat d'idée) mais la procédure est la même: on traque la moindre erreur et on en gonfle l'importance.

La ségophobie, ça me semblait déjà contagieux il y a deux ans et demi, aujourd'hui ça me semble surtout stérile.
Tant que la gauche (en tant qu'ensemble) ne comprendra pas qu'il n'est plus temps de dépenser son énergie dans des jérémiades, elle ne retrouvera pas le pouvoir.

Ce que je trouve triste, moi, c'est que des personnes de gauche se mêlent à des pro-pouvoir actuel, dans ces jugements d'une candidate qui fut, tout de même, courageuse de se dresser seule contre des pontes hostiles n'ayant quasiment rien fait pour l'aider à être élue. Je ne sais pas qui vous soutenez au juste, mais il est fort probable que vous devriez les remercier des cinq premières années de sarkozie qu'on se tape pour eux.

on traque la moindre erreur et on en gonfle l'importance.


Le problème est que ce n'est pas vraiment une « moindre » erreur.
Le web a pris beaucoup d'importance comme média du débat politique. Référendum sur le TCE, présidentielles françaises, présidentielles américaines... de plus en plus, on reconnait le rôle que joue le web dans le débat public et les politiciens se rendent lentement compte qu'ils doivent y soigner leur image et leur « présence ».
Ségolène Royal, au cours des dernières présidentielles, n'était pas en reste. Elle a beaucoup travaillé sa campagne Web et n'en été pas peu fière (« Obama m'a copiée » ). Elle avait à l'époque fait appel à de vrais professionnels (équipe devenue depuis l'agence NetScouade), pas uniquement du développement web, car il n'y a pas que l'aspect technique à prendre en compte, mais aussi et surtout du « positionnement » web (je connais des gens qui travaillent dans ce domaine, et qui d'ailleurs travaillent avec NetScouade, et ce ne sont pas des webmasters, mais des sociologues et designers spécialisés dans les technologies web).
Et voilà que brusquement, le site Désirs d'Avenir, centre de gravité de la présence Web de Mme Royal, est confié à une entreprise n'ayant aucune expérience du Web, à des amateurs qui n'ont même pas pris la peine de tester leur chef d'œuvre. Que, par dessus le marché, le bénéficiaire de ce fiasco soit un ami proche de Mme Royal n'est pas du meilleur effet.

Il ne s'agit pas d'une « moindre erreur », c'est un sabordage pur et simple de 2 ans de communication sur le web, dont elle avait pourtant fait un des points forts de sa stratégie jusqu'ici.

Bon après, évidemment, on peut arguer que c'est sans intérêt comparé au débat d'idées. Je pense pour ma part que les idées sont à la politique ce que la qualité du produit est à la publicité : beaucoup moins importantes qu'on ne le prétend.
Entre le 16 septembre et plus récemment, on peut effectivement dire que ce n'est pas une "moindre" erreur, au moins car elle l'assume.

Vous le rappelez très bien, les deux ans précédents de communication sont ainsi sabordés. Mais qu'apprend-on, parmi la pluie de critiques ? Combien n'ont pas attendu qu'elle confirme ce choix pour décider dans la seconde qu'elle n'était, de toute façon, pas bonne à diriger ? Tout le problème est là je crois. Nous avons assisté au retour du "Ségo est nulle" comme depuis la seconde moitié de 2006, or quel est le rapport entre capacités politiques et goûts douteux pour un site ?

Je veux dire, d'accord, nous sommes les uns et les autres fort attachés à cet espace de liberté (jusqu'ici certaine en nos contrées) qu'est internet. S'il permet aujourd'hui de gagner de l'électorat, ou de continuer à convaincre, c'est sans rapport avec ce qu'est la politique sur le terrain, terrain qui n'est pas du tout le web, hormis pour des questions hadopistes. Web qui permet de mieux communiquer, mieux informer, mieux organiser, etc: il est un outil dont la politique se sert, certainement pas l'endroit où la conséquence des politiques se vivent et se subissent.

Beaucoup ont à nouveau moqué sa justification et surtout la partie du "très très puissant lobby d'internet". S'il n'existe pas, selon ce que les moqueries ont laissé entendre, comment se fait-il qu'il arrive à ridiculiser mondialement, en une seconde, un choix de webdesign ô combien douteux ?

Bref dans ce contexte, je suis d'accord, ce n'est pas une moindre erreur.
Est-ce pour autant un fait tellement important pour qu'il occulte ainsi d'autres faits plus sérieux sur le terrain ?
Pour l'histoire du lobby internet, je pense qu'en s'aventurant sur internet, SR s'est exposée notamment à un public hyper-spécialiste. Ces spécialistes sont tous ceux qui maitrisent l'outil internet, qui possèdent eux-même des sites, des blog, etc. Or ce qui est original sur la toile, c'est qu'il y a un croisement entre deux domaines, celui de l'informatique/webdesign et le journalisme.
Et la critique s'est fait entendre par le biais de ces deux canaux : les parodies du site ont été crées par des particuliers maitrisant l'outil informatique, et la presse en ligne en a fait l'écho. Mais je ne pense pas que les poids lourds de l'internet se sont réuni pour décider qu'il fallait calomnier le site de SR..

Et puis d'ailleurs qui serait ce "lobby" ? Il ne me semble pas qu'une organisation des acteurs du contenu d'internet existe, la toile est plutôt réputée pour son hétérogénéité.

Autre chose, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une attaque "contre Ségolène". NS aurait sorti un site identique, je pense que la critique aurait été identique, si ce n'est plus acerbe. De plus, on ne peut pas crier au complot, puisque la presse informatique que l'on pourrait ranger plutôt "à gauche" ne s'est pas retenue de critiquer le site, ce qui montre bien que SR n'était pas ciblée en temps que telle.
Techniquement, les parodies ne demandaient même pas beaucoup de connaissances, donc pour le coup les hyper-spécialistes (probablement aigris depuis qu'ils n'ont plus rien à expliquer à propos du web 2.0) ont été mêlés aux hyper-trolls ainsi qu'aux spécialistes-de-tout-et-rien-a-la-fois.
Cependant, S. Royal se trompe quand elle s'en prend à l'ensemble de ceux qui ont critiqué son site. Elle voulait faire d'une autre façon, mais ce que je continue à me demander, c'est comment a-t-elle pu se retrouver en train de préférer l'actuelle version, "familiale-néophyte", à l'ancienne, plus "politique-pro". Quelque chose ne va pas, quelque chose cloche, ce n'est pas possible d'avoir quasi-révolutionné (je dis bien quasi, que les ségophobes ne s'emportent pas pour si peu!) le débat politique français pour ensuite en arriver là. A ce sujet, quelles pistes sérieuses a-t-on ?

En tous cas, si ce n'est pas de l'anti-ségolénisme primaire, c'est en tous cas un auto-torpillage dont la gauche a fait preuve.
Et j'aimerais bien savoir dans quelle mesure la gauche française avait besoin de ça...

Car bon, que voit-on de cette gauche, une fois que retombe le soufflet du malheureux site ?
(je réponds juste sur les parodies, pour le reste je suis d'accord et je me pose les même questions)
Les parodies sont techniquement simples (quoi que le site 3615-desirsd'avenirs est quand même pas mal dans son genre), mais elle sont faites par des "routards" du web, qui surement aussi des routards du troll :)

Est-ce pour autant un fait tellement important pour qu'il occulte ainsi d'autres faits plus sérieux sur le terrain ?


C'est une erreur grossière de communication de la part d'une politicienne d'envergure nationale, présidentiable qui plus est. Ce genre de chose peut difficilement passer inaperçu, en particulier sur le web où l'information circule si vite. Que ceux qui n'aiment pas Ségolène Royal en profitent pour relancer leurs critiques n'a rien d'étonnant. L'implication d'André Hadjez dans cette histoire ne fait que donner des munitions supplémentaires (pratiquerait-elle le même genre de favoritisme avec les contrats publics si elle était au pouvoir ? - et ça, c'est une question qui dépasse le simple webdesign).

Lorsqu'une personnalité politique fait preuve d'un tel amateurisme dans sa stratégie de communication, je ne trouve pas étonnant que sa compétence (et son entourage - y a-t-il encore un pilote dans Désirs d'Avenir ?) soit remise en cause, tant la communication est importante pour un politicien. On peut regretter que la politique soit à ce point une affaire de communication avant d'être une affaire d'idées, mais c'est un fait que Ségolène Royal ne peut pas ignorer.

En ce qui concerne le « lobby » d'Internet, le mot me semble peu adapté. Il ne s'agit pas d'une campagne concertée et organisée de décrédibilisation de Ségolène Royal, mais d'un « buzz » (qu'est-ce que je déteste ce mot) parmi d'autres, un phénomène de masse spontané mais très rapide comme Internet commence à nous y habituer. Pas un « lobby » (groupe de pression organisé et ayant un objectif bien défini).
Comme je le disais précédemment, si on avait envisagé ça comme un fait politique à propos de quelqu'un de présidentiable (à mon sens c'est une ex-présidentiable, mais on peut tjrs se tromper) c'est d'abord à la question des membres concrets de Désirs d'Avenir qu'il fallait s'intéresser, plutôt que troller sur le design du site et renouveler cette histoire d' "incapacité à".

Pour moi, ce sont d'abord les opposants qui ont mené ces assauts, et on a bien vu comment ça se déroule depuis, justement, que les "buzz" orientent la donne : le fond n'est jamais important, le discours politique non plus. Seules les bourdes, les formes et ce qui est drôle comptent. Alors si en plus il s'agit d'une femme de gauche à l'habitus de droite, ils se régalent!
Même si effectivement on doit parler de "buzz" au départ, demandons-nous tout de même, nous autres la faune du ouaibe, comment désigner l'ensemble des personnes qui font vivre un buzz, et s'il faut forcément comparer une notion de lobby virtuel à un lobby de puissants industriels.

Petit état des lieux pré-2012 pour la gauche:
- S. Royal qui s'est écartée de son parti autant qu'on l'en a écartée (à chacun de voir ce qui a le plus pesé).
- DSK "enterré" au FMI ?
- Aubry en pilote maladroite du PS et qui ferait un candidat aussi peu efficace que Jospin.
- Fabius, on va éviter.

Qu'on ne me dise pas que le PS possède un candidat-miracle, dans ces conditions.
Tout cela contribue donc à renforcer la droite (une droite qui règle ses candidatures à coup de Clearstream et de fausses primaires, mais soit!) et les gens de gauche ont doublement tort de s'y arrêter.
comme cela fait du bien d'entendre la simple intelligence, je deviens "folle" pas un jour où les rumeurs les plus injurieuses la concernant sont véhiculées comme s'il s'agissait de la bécassine de l'histoire,..... alors que 47% des français ont tout de même voté pour elle, à qui profite le crime, décriez décriez il en restera toujours quelque chose . elle n'a pas simplement eu l'opposition qu'elle mérite, elle l'a eu à l'intérieur de son propre parti......devons nous en penser qu'ils oublient que celui à combattre politiquement s'appelle N.S.
elle fut la première avec sa démocratie participative que n'avons nous entendu !!!!......maintenant tout le monde s'y met mais n'est ce pas là de la copie...
moi je crois que crois je persiste et je signe c'est de la misogynie, qui plus est qui plus est l'opposante la plus crédible en dépit de tout ce que l'on dit
Ce qui est dénoncé ici, ce n'est pas tant la qualité graphique et ergonomique de son site, mais plutôt les conditions de sa réalisation qui posent sérieusement problème. Primo, pour une politicienne qui prétend vouloir embrasser les nouvelles technologies dans le but d'améliorer ses relations avec la population et la base de son parti, ce genre de ratage magistrale ne fait pas très sérieux. J'ai vu le premier site de Désire d'avenir.com et il était beaucoup mieux que cela. Deuxio, pour une élue qui prétend faire dans la transparence et l'honnêteté, confier la réalisation de son site à la société de son propre petit ami, sans faire d'appel d'offres, et ensuite, envoyer à l'un de ses mécènes une factures de 40'000 Euros pour un travail bâclé d'amateur de 15 ans, ça fait carrément guignol. Je suis désolée, mais ce n'est pas parce que Mme Royale est une femme que l'on devrait absolument l'épargner, surtout lorsqu'elle tend elle-même, ou laisse d'autres tendre, à sa place, le bâton pour se faire battre avec. A accumuler ainsi les bourdes, elle sert des arguments en or sur un plateau d'argent à l'UMP et à la droite pour la descendre en flammes dans l'opinion publique. Que 47% des Français aient voté pour elle, à la présidentielle d'il y a 2 ans, ne veut plus rien dire aujourd'hui. Dans la conjoncture actuelle, je doute fort qu'elle ferait un aussi bon score, pour la simple et bonne raison que toutes les gauches européennes sont en perte de vitesse et l'ont toujours été en période de durcissements économiques brutaux.
Et les 53% d'il y a deux ans, ils veulent dire quoi aujourd'hui ?
Hmmm, ah oui pardon, il y aurait forcément un sondage attestant que la réélection serait assurée...

"Et Ségolène ceci, et Ma'am Royal cela"... Quand est-ce que ça s'arrêtera ? Elle aurait repeint sa maison en rose qu'il y aurait levée de boucliers et des commentaires des blogs aux couloirs de l'assemblée! C'est tout de même incroyable...

"M'enfin oui vous comprenez, son nouveau site ressemble à un site de 1994, et elle voulait être présidente, c'est un scandale qui coûte en plus 40K €". Mis à part le tarif qui est douteux, de quoi est donc fait votre avis, si vous n'avez pas voté pour elle ? Et si vous avez voté pour elle, où sont vos convictions ?
Et quand Désirs d'Avenir.com était tout à fait correct, début 2007, il y avait-il des gens pour dire que le site était bien foutu ? Non. En tous cas je n'ai jamais lu de commentaire de ce genre mais, déjà, des jugements de valeur par rapport au contenu textuel. Donc si c'est correct techniquement, le texte pose problème; et si c'est moche, c'est moche.
Ca me rappelle les "bourdes": quand N. Sarkozy a merdé sur les sous-marins, c'était pas grave étouffons l'affaire (alors qu'il a eu l'interro surprise après, et qu'il avait donc révisé), mais lorsque S. Royal a merdé, là c'était le cataclysme, nom de dieu cette femme ne peut pas nous diriger! C'est pareil pour ce site, même s'il parait avoir été conçu il y a 15 ans.

Vous n'aviez pas remarqué que la politique se sert de la naïveté du peuple pour accéder au pouvoir ? Vivement 2012, mais là on ne rigolera pas d'un site dépassé techniquement!

Que construit-on en s'arrêtant à tant de futilités ? Et que déconstruit-on, d'ailleurs ?


(ps: pourquoi êtes-vous tant à écrire Royale et non Royal ? il s'agit d'un nom de famille..)
Et les 53% d'il y a deux ans, ils veulent dire quoi aujourd'hui ?

Hmmm, ah oui pardon, il y aurait forcément un sondage attestant que la réélection serait assurée...

Pas grand-chose non plus, à mon sens. Les sondages ne sont que des tranches de vie à un moment donné.


"Et Ségolène ceci, et Ma'am Royal cela"... Quand est-ce que ça s'arrêtera ? Elle aurait repeint sa maison en rose qu'il y aurait levée de boucliers et des commentaires des blogs aux couloirs de l'assemblée! C'est tout de même incroyable...

"M'enfin oui vous comprenez, son nouveau site ressemble à un site de 1994, et elle voulait être présidente, c'est un scandale qui coûte en plus 40K €". Mis à part le tarif qui est douteux, de quoi est donc fait votre avis, si vous n'avez pas voté pour elle ? Et si vous avez voté pour elle, où sont vos convictions ?

Et quand Désirs d'Avenir.com était tout à fait correct, début 2007, il y avait-il des gens pour dire que le site était bien foutu ? Non. En tous cas je n'ai jamais lu de commentaire de ce genre mais, déjà, des jugements de valeur par rapport au contenu textuel. Donc si c'est correct techniquement, le texte pose problème; et si c'est moche, c'est moche.

Eh beh, c'est probablement à ce genre de déclaration de mauvaise foi que l'on reconnaît les vraies groupies! Ma parole, vous êtes un véritable fan de Mme Royal! Vous avez des posters d'elle collés partout sur les murs de votre chambre et sa photo comme fond d'écran? Non mais, franchement! Le premier site Désirs d'avenir a reçu beaucoup d'applaudissements, non seulement en France, mais aussi à l'étranger, où les politiques et les experts en communication ont suivi de près cette initiative. Mais, je vous signale quand même que l'on est en droit d'attendre une communication professionnelle de la part d'une politicienne aussi en vue, que ce soit au niveau du texte ou de la technique! Les arguments du genre, c'est le fond qui compte, pas la forme, c'est du pipo! Désolée, mais il est reconnu que la forme reflète souvent le fond. Et si j'en crois ce proverbe, le nouveau site de Mme Royal doit reflèter pas mal de problèmes au niveau-même de la réflexion politique et de la conception de la relation avec la base.

Quant à voter pour Ségolène Royal, désolée, mais n'étant pas française (et ne vivant même pas en France), il m'aurait été difficile de participer à l'élection de la présidente ou du président de votre pays. Si j'ai soutenu, disons moralement, sa candidature pendant un certain temps, il est vrai que vers la fin, son discours, beaucoup plus politiquement correct de gauche, m'a pas mal déçu. Mais, je n'aurais pas voté Sarkozy non plus. Comme le résumait très bien un journaliste de la Stampa, il propose de faire du vieux, avec du vieux, et c'est ce qu'il fait, ce qui est loin de me séduire. Je suppose que si j'avais été française, j'aurais peut-être voté pour Bayrou, quoique...non...je pense que j'aurais voté blanc...En fait, je trouve que la gauche française, en général, depuis le PS jusqu'à l'extrême-gauche, est simplement en décalage complet avec notre époque. C'est aussi simple que cela. Sarkozy aussi, d'ailleurs!

Ca me rappelle les "bourdes": quand N. Sarkozy a merdé sur les sous-marins, c'était pas grave étouffons l'affaire (alors qu'il a eu l'interro surprise après, et qu'il avait donc révisé), mais lorsque S. Royal a merdé, là c'était le cataclysme, nom de dieu cette femme ne peut pas nous diriger! C'est pareil pour ce site, même s'il parait avoir été conçu il y a 15 ans.



Vous n'aviez pas remarqué que la politique se sert de la naïveté du peuple pour accéder au pouvoir ? Vivement 2012, mais là on ne rigolera pas d'un site dépassé techniquement!



Que construit-on en s'arrêtant à tant de futilités ? Et que déconstruit-on, d'ailleurs ?

(ps: pourquoi êtes-vous tant à écrire Royale et non Royal ? il s'agit d'un nom de famille..)

Mais sur quelle planète vivez-vous? Les bourdes de Sarkozy pendant la course à la présidence ont été relevées, encore et encore, sans compter toutes celles qu'il accumule depuis le début de sa présidence et qui circuleront probablement à jamais sur Internet! Il faut aussi arrêter cette espèce de paranoïa qui fait prendre la moindre critique à l'égard de Mme Royal, même justifiée, pour une attaque sexiste ou droitiste déguisée!! Le fait est qu'elle s'est toujours présentée comme une politicienne dans le vent, technologiquement parlant, prête à embrasser les nouvelles logiques de communication horizontale et transparente qui sous-tendent le Web 2.0, désirant utiliser cette opportunité pour renverser les vieilles habitudes politiciennes consistant à prendre les électeurs pour des veaux et à bidouiller dans leur dos. Et voilà qu'elle nous propose un site digne d'un gamin de 15 ans, ayant vécu en 1995, réalisé en 2-3 heures par son petit ami, qui envoie au mécène de Désirs d'avenir, une facture de 40'000 Euros au nom d'une entreprise apparemment fictive, ou du moins, juste créée pour recevoir ce payement totalement hors de proportion avec le travail réalisé! Et vous, vous trouvez que c'est simplement une futilité, que seuls des ennemis acharnés pourraient relever? Et beh, elles coûtent plutôt chères vos futilités! Bien sûr, vous m'objecterez que dans son communiqué, elle prétend que tout cela ne serait qu'une rumeur fielleuse des médias et qu'en fait, ce site n'aurait rien coûté du tout, puisqu'il aurait été réalisé par des volontaires, lui permettant ainsi d'économiser des salaires à payer! La meilleure pour une socialiste qui prétend défendre le droit au travail de ses concitoyens, face aux politiques un peu trop corporate-friendly à son goût de la droite! Et qui révèle alors le peu de sérieux qu'elle attribue à cette plate-forme web dont elle prétend faire un véritable "média". Je suis désolée, mais on est bien au-delà de la petite futilité de passage!
Pas grand-chose non plus, à mon sens. Les sondages ne sont que des tranches de vie à un moment donné.

Donc, l'argument "Que 47% des Français aient voté pour elle, à la présidentielle d'il y a 2 ans, ne veut plus rien dire aujourd'hui.", ben... ?


Eh beh, c'est probablement à ce genre de déclaration de mauvaise foi que l'on reconnaît les vraies groupies! Ma parole, vous êtes un véritable fan de Mme Royal! Vous avez des posters d'elle collés partout sur les murs de votre chambre et sa photo comme fond d'écran?

Non. Regretter que la gauche n'ait pas fait en sorte d'être au pouvoir en 2007 (merci DSK, merci Fabius, merci Aubry, etc..), n'a rien à voir avec être fan ou groupie.
Je ne fais pas partie de Désirs d'Avenir, étant bien plus à gauche que cela. Mais avoir des convictions signifie-t-il saborder des chances d'être élu, doit-on absolument jouer le rôle de l'éternel opposant et s'en satisfaire? Localement, il y a toujours des accords à gauche, dès qu'il s'agit de national, c'est le bordel...C'est pas très responsable, au vu des attentes concrètes de millions de gens.


Le premier site Désirs d'avenir a reçu beaucoup d'applaudissements, non seulement en France, mais aussi à l'étranger, où les politiques et les experts en communication ont suivi de près cette initiative.

D'accord. J'ai dû mélanger applaudissements et simple information, parce que malgré qu'ils ont admis que cette initiative était bien pensée/conçue, quel média hostile à sa candidature a modifié sa copie à propos de son potentiel politique?


Désolée, mais il est reconnu que la forme reflète souvent le fond.

C'est sûr, ça doit être également le cas pour l'affiche de campagne de Sarkozy, non ? Que sa politique est paisible et inspire la confiance...! Je m'arrêterais à cet exemple.


Je suppose que si j'avais été française, j'aurais peut-être voté pour Bayrou, quoique...non...je pense que j'aurais voté blanc...En fait, je trouve que la gauche française, en général, depuis le PS jusqu'à l'extrême-gauche, est simplement en décalage complet avec notre époque. C'est aussi simple que cela. Sarkozy aussi, d'ailleurs!

Vous en auriez eu le droit, de voter pour Bayrou. Mais je n'ai pas l'impression que ça aurait aidé à résoudre le décalage.
L'électeur a le choix, et c'est tout de même sur lui que repose l'orientation des politiques à venir. Quand on ne fait pas preuve de responsabilité en fonction de nos idées, on ne doit pas se plaindre. S'il se désolidarise des propositions en votant blanc et n'évite donc pas le pire, il ne devrait pas contester le résultat.


Mais sur quelle planète vivez-vous? Les bourdes de Sarkozy pendant la course à la présidence ont été relevées, encore et encore, sans compter toutes celles qu'il accumule depuis le début de sa présidence et qui circuleront probablement à jamais sur Internet! Il faut aussi arrêter cette espèce de paranoïa qui fait prendre la moindre critique à l'égard de Mme Royal, même justifiée, pour une attaque sexiste ou droitiste déguisée!!

Nous vivons sur la même planète, sans nécessité d'avoir la même lecture des faits. Je n'y vois pas quelque chose de sexiste ou forcément droitier, j'y vois un manque d'équité dans le traitement médiatique: si les bourdes de chacun ont été relevées, pour la forme (et oui), elles n'ont pas été analysées de la même manière sur le fond, et n'ont donc pas eu les mêmes conséquences. Les citoyens ont suivi les médias, j'ai vu des gens soutenir S. Royal puis se laisser influencer par les rumeurs populaires elles-mêmes inspirées d'un fond (..sourire...) médiatique, et non seulement "je décide de changer d'avis pour x raisons". Ces campagnes sont des campagnes de désinformation et de manipulation, avant d'être purement politiques.


Le fait est qu'elle s'est toujours présentée comme une politicienne dans le vent, technologiquement parlant, prête à embrasser les nouvelles logiques de communication horizontale et transparente qui sous-tendent le Web 2.0, désirant utiliser cette opportunité pour renverser les vieilles habitudes politiciennes consistant à prendre les électeurs pour des veaux et à bidouiller dans leur dos.

Justement, j'évoquais l'absence de questions à propos de son état personnel actuel, ainsi que de la possibilité qu'elle ait été manipulée, sans oublier ce qu'il se passe si l'ancienne équipe web s'est retirée: qui reste-t-il aujourd'hui de cette équipe "branchée", dans son entourage ? Je n'en sais rien, vous si? Ca n'excuse rien, mais ça pourrait au moins expliquer.


Et voilà qu'elle nous propose un site digne d'un gamin de 15 ans, ayant vécu en 1995, réalisé en 2-3 heures par son petit ami, qui envoie au mécène de Désirs d'avenir, une facture de 40'000 Euros au nom d'une entreprise apparemment fictive, ou du moins, juste créée pour recevoir ce payement totalement hors de proportion avec le travail réalisé! Et vous, vous trouvez que c'est simplement une futilité, que seuls des ennemis acharnés pourraient relever? Et beh, elles coûtent plutôt chères vos futilités! Bien sûr, vous m'objecterez que dans son communiqué, elle prétend que tout cela ne serait qu'une rumeur fielleuse des médias et qu'en fait, ce site n'aurait rien coûté du tout, puisqu'il aurait été réalisé par des volontaires, lui permettant ainsi d'économiser des salaires à payer! La meilleure pour une socialiste qui prétend défendre le droit au travail de ses concitoyens, face aux politiques un peu trop corporate-friendly à son goût de la droite! Et qui révèle alors le peu de sérieux qu'elle attribue à cette plate-forme web dont elle prétend faire un véritable "média". Je suis désolée, mais on est bien au-delà de la petite futilité de passage!


Je le répète, je trouve également douteux cette histoire de 40.000€. Mais de qui vient cette information, au départ ? Est-ce vérifié ? Est-il normal que ça tombe au moment où elle demande de nouveaux comptes à propos de l'élection du premier secrétaire ?
Ce n'est pas une futilité de passage en ce qui concerne S. Royal, je vous l'accorde, mais ça l'est en ce qui concerne la Rentrée Politique! Les gens qui souffrent réellement des politiques actuelles n'en ont strictement à foutre qu'un mécène accepte oui ou non de payer 40.000€, quand bien même on peut en avoir ras le bol de coûts exorbitants pour rien: Bergé ne leur aurait pas donné cet argent hein, c'est pas de l'argent public...Parce que si ce genre d'hommes d'affaires aidait les pauvres, ça se saurait..

Continuons à nous insurger pour des histoires de sites web appartenant à quelqu'un qui n'a probablement plus de chances d'être élue présidente, et ne discutons plus des problèmes sociaux grandissant depuis 2007. C'est bien, bravo...

La France est devenue un pays où il semble il n'y avoir qu'un seul horizon, et ces nouvelles attaques en témoignent. C'est ça qui devrait être triste, c'est de ça qu'on devrait s'inquiéter, c'est à ça qu'on devrait réagir avec bien plus d'énergie!
Je ne vais pas re-citer le tout, mais de toute évidence vous ne m'avez pas lue correctement.

1) J'aurais eu le droit de voter pour Bayrou à la dernière présidentielle française??? Comment??? Je ne suis PAS française et je ne vis PAS en France! Alors, à moins que vous ne soyiez en train de me dire que le monde entier peut voter dans les élections françaises, je doute fort que j'aurais pu m'exprimer dans ces élections. Ah là, ces franco-français qui se prennent pour le nombril du monde! Mais, honnêtement, je n'aurais pas envie de voter en France. Je préfère le système suisse. Nous votons sur tout, y compris sur l'architecture des mosquées (Là, on va rigoler...on a un groupe d'idiots qui a réussi à lancer une initiative proposant d'inscrire dans la constitution l'interdiction des minarets! Et pourquoi pas les maisons en massepain, tant qu'ils y sont...enfin, bref...)

2) Vous n'avez pas mélangé applaudissements et simples informations. Mais, apparemment, vous ne suivez que les médias d'information français, qui eux semblaient en grande partie acquis à la cause Sarkozy, et pas ceux des voisins ou d'autres pays, sinon vous sauriez que le premier site Web de Désirs d'avenir a été largement commenté et de manière très positive.

3) Les bourdes de Sarkozy ont été analysées en long et en large aussi bien sur la forme que sur le fond, non seulement sur @SI mais aussi à l'étranger. Mais, bien sûr, si vous ne suivez que les médias d'information français, ça n'a pas dû vous sauter aux yeux!

Et naturellement, les gens qui ont changé d'avis en cours de route à propos de Ségolène Royal, ça ne peut qu'être parce qu'ils se sont laissés manipuler par les médias, n'est-ce pas! Personne de raisonnable ne pourrait faire le choix de voter Sarkozy plutôt que Royal, n'est-ce pas! C'est l'excuse par excellence que ressortent tous ceux qui n'ont pas vu leurs opinions ou leurs choix cautionnés par la majorité. Par contre, dans le cas où ils se trouvent dans cette majorité, alors, naturellement, dans ce cas, la population a su faire preuve de sagacité, de vision à long terme, de courage, de dynamisme et les autres, qui trouvent au contraire que les gens se sont laissés manipuler ne sont que des mauvais perdants qui ne savent pas reconnaître leur propre défaite! Allons, arrêtez un peu votre ritournelle de l'aliénation des masses par les médias quand celles-ci ne vont pas dans votre sens!

4) Ségolène Royal, se laisser manipuler par son entourage?? Et vous accusez les autres de faire preuve de sexisme à son égard, alors que vous nous ressortez le même préjugé sexiste de la petite bonne femme qui, n'y connaissant rien en informatique (ben, ouais, c'est le domaine des mecs, non?), se fait avoir par son petit ami? Non mais, vous plaisantez j'espère? Même à considérer que ce site a été fait dans son dos, comment a-t-elle pu non seulement tolérer qu'il reste en ligne, mais, en plus, justifier ce ratage monumental? Elle ne s'est pas laissée manipuler, elle a simplement complètement cafouillé et son entourage avec elle, sur ce coup-là. Et elle semble faire preuve d'une bonne dose d'autisme, ce qui est plutôt mal parti pour quelqu'un qui prétend communiquer largement et tout en transparence avec tout le monde!

5) Les gens qui souffrent se foutent probablement complètement de la somme en jeu sur ce coup-là. Par contre, ils ne se fichent certainement pas de savoir si les gens pour qui ils votent sont capables d'un minimum d'honnêteté et de transparence. Or, Ségolène Royal, dans ce cas, semble tout simplement être retombée dans les bons vieux travers de la politique des petits copains qu'elle-même dénonce à tour de bras, pas plus tard que cette semaine-même. En cela, elle se décrédibilise un bon coup et ce n'est certainement pas la faute à la droite, ni même à Murphy! Je suis désolée, mais cette question n'a strictement rien d'anodin et il est normal de s'en offusquer. Aussi bien pour les Français, que pour les étrangers, comme moi! Parce que, je le répète, je ne suis pas française et je ne vis pas en France, mais juste à côté, en Suisse, à 2km de la frontière!

Bon, et bien, vous m'excuserez de ne pas me soucier autant que vous de la France, mais nous, en Suisse, nous avons aussi nos propres petits problèmes, entre les Français, les Allemands ainsi que les Américains qui veulent bouleverser notre système bancaire et fiscal, Kadhafi qui retient en otage deux hommes d'affaires suisses et veut démanteler notre pays en trois parties qui reviendraient aux pays voisins (ce qui me permettrait alors de voter aux prochaines présidentielles françaises, mais je vous avertis, l'esprit genevois, c'est pas terrible!), tout en oubliant les Grisons où l'on parle reto-roumantsch (il propose quoi, pour eux? De les donner à la Roumanie?), et notre propre crise institutionnelle au niveau de Blanche-Neige Helvetia et de nos sept nains fédéraux! Ce qui ne m'empêche pas de m'intéresser de temps à autres à nos voisins, dont la France.
1) J'aurais eu le droit de voter pour Bayrou à la dernière présidentielle française??? Comment??? Je ne suis PAS française et je ne vis PAS en France! Alors, à moins que vous ne soyiez en train de me dire que le monde entier peut voter dans les élections françaises, je doute fort que j'aurais pu m'exprimer dans ces élections. Ah là, ces franco-français qui se prennent pour le nombril du monde! Mais, honnêtement, je n'aurais pas envie de voter en France. Je préfère le système suisse. Nous votons sur tout, y compris sur l'architecture des mosquées (Là, on va rigoler...on a un groupe d'idiots qui a réussi à lancer une initiative proposant d'inscrire dans la constitution l'interdiction des minarets! Et pourquoi pas les maisons en massepain, tant qu'ils y sont...enfin, bref...)

Mais si, que j'ai bien lu. Vous disiez "si j'avais pu voter", c'est pourquoi j'ai dis: "auriez eu le droit". Donc pour reformuler: si vous aviez été française, vous auriez eu le droit de voter Bayrou.
De plus, je n'ai jamais émis l'idée selon laquelle je suis français, puisque ce n'est pas le cas. Si j'ai bien dis "nous", c'est parce que quand vous vivez dix ans quelque part, vous vous sentez, un peu, concerné par le prochain visage du pays. Comme je ne suis pas nationaliste, un "nous" ne m'intègre pas dans une nationalité, mais dans la politique du pays englobant ce nous, politique qui touchera toutes les nationalités y résidant.


2) Vous n'avez pas mélangé applaudissements et simples informations. Mais, apparemment, vous ne suivez que les médias d'information français, qui eux semblaient en grande partie acquis à la cause Sarkozy, et pas ceux des voisins ou d'autres pays, sinon vous sauriez que le premier site Web de Désirs d'avenir a été largement commenté et de manière très positive.

3) Les bourdes de Sarkozy ont été analysées en long et en large aussi bien sur la forme que sur le fond, non seulement sur @SI mais aussi à l'étranger. Mais, bien sûr, si vous ne suivez que les médias d'information français, ça n'a pas dû vous sauter aux yeux!

@si et les sites alternatifs d'information touchent quelle proportion d'électeurs, lors d'une élection ? Les médias étrangers, quand ils ont étudié objectivement la situation, ont influé de quelle manière sur le résultat d'une élection nationale, à partir du moment où l'on parle de la France, qui a tendance à d'abord s'écouter elle-même (et elle n'a pas tjrs eu tort de le faire)? Forcément, que j'évoquais les médias français, puisque cette élection les concernait, et que ses électeurs, entre TF1, France 2, le Figaro et le Monde, n'ont pas eu beaucoup de latitude. Non pas que les électeurs ne savent penser par eux-mêmes, mais ne minimisez pas trop vite la capacité d'influence d'une poignée de médias forgeant une bonne part de "l'opinion"..


Allons, arrêtez un peu votre ritournelle de l'aliénation des masses par les médias quand celles-ci ne vont pas dans votre sens!

Qu'elle aille dans mon sens n'est pas le propos. Même si c'est dans un sens inverse, le problème de l'aliénation/manipulation/influence existe...Et, vraiment, également sur des sujets autrement plus important que "les faits et gestes de S. Royal".



4) Ségolène Royal, se laisser manipuler par son entourage?? Et vous accusez les autres de faire preuve de sexisme à son égard, alors que vous nous ressortez le même préjugé sexiste de la petite bonne femme qui, n'y connaissant rien en informatique (ben, ouais, c'est le domaine des mecs, non?),se fait avoir par son petit ami? Non mais, vous plaisantez j'espère?

Là, c'est vous qui vous lancez dans le préjugé: à aucun moment je n'ai évoqué (ni pensé) l'éventualité qu'elle n'y connaisse rien en informatique (non, ce n'est pas le domaine des mecs, tout comme il arrive qu'un homme sache coudre, une femme peut savoir programmer, etc etc). Je n'ai pas non plus pensé qu'elle est femme à se laisser aisément manipuler, cependant nous sommes en face d'un problème qui n'est envisagé que sous l'angle: "ce site est moche, c'est une escroquerie, donc S. Royal n'aurait pas pu nous diriger".


Même à considérer que ce site a été fait dans son dos, comment a-t-elle pu non seulement tolérer qu'il reste en ligne, mais, en plus, justifier ce ratage monumental? Elle ne s'est pas laissée manipuler, elle a simplement complètement cafouillé et son entourage avec elle, sur ce coup-là. Et elle semble faire preuve d'une bonne dose d'autisme, ce qui est plutôt mal parti pour quelqu'un qui prétend communiquer largement et tout en transparence avec tout le monde!

Dans votre remarque il y a le même fond que mes questions: comment a-t-elle pu tolérer qu'il reste en ligne, qu'il soit fait dans son dos ou non ?! J'ai vu personne répondre à ça, mais j'ai pas eu le temps d'écouter/lire partout, excusez-moi, surtout vu la masse de gens déjà hostiles qui s'expriment à ce sujet. Elle se souvient forcément de la qualité précédente du .com, de quelle façon a-t-elle accepté que ce torchon soit mis en ligne et si largement diffusé ? Si on part du principe que c'est ELLE qui a voulu qu'il soit TEL QUEL, forcément on évite de répondre, et on retrouve vite le sexisme de la porte à côté...


5) Les gens qui souffrent se foutent probablement complètement de la somme en jeu sur ce coup-là. Par contre, ils ne se fichent certainement pas de savoir si les gens pour qui ils votent sont capables d'un minimum d'honnêteté et de transparence.

En l'occurence c'est pas pour Hadjez qu'on voterait (si on pouvait voter en France donc), c'est pour S. Royal.
Mais je comprend ce que vous voulez dire, donc à moins d'avoir voulu se torpiller elle-même, il me semble que les réactions visent pour la plupart à encore diminuer son électorat. Parce que je ne vois pas où cette affaire peut conduire d'autre..

Or, Ségolène Royal, dans ce cas, semble tout simplement être retombée dans les bons vieux travers de la politique des petits copains qu'elle-même dénonce à tour de bras, pas plus tard que cette semaine-même. En cela, elle se décrédibilise un bon coup et ce n'est certainement pas la faute à la droite, ni même à Murphy! Je suis désolée, mais cette question n'a strictement rien d'anodin et il est normal de s'en offusquer. Aussi bien pour les Français, que pour les étrangers, comme moi! Parce que, je le répète, je ne suis pas française et je ne vis pas en France, mais juste à côté, en Suisse, à 2km de la frontière!

Vieux travers de la politique, peut-être mais est-ce que ça ne reste pas à prouver (pas que le site est moche, ça on l'a compris, mais d'où vient l'info des 40k €, est-ce vrai, et de quelle façon S. Royal a accepté que cette escroquerie soit mise en ligne, etc)? Sinon, il ne me semble pas que le Poitou-Charentes ait été le berceau des travers politiciens durant son mandat de présidente de région. Par contre ça fait plus de vingt ans qu'on connait les magouilles des Hauts-de-Seine, qu'on connait les noms, et plus de vingt ans qu'on envisage d'éventuellement..enquêter sérieusement. Par contre, là, pour un pauvre site, dans la minute on est sûr qu'on a raison, et on accable et on lynche!


Bon, et bien, vous m'excuserez de ne pas me soucier autant que vous de la France, mais nous, en Suisse, nous avons aussi nos propres petits problèmes

En Belgique aussi... sourire.

Bon, à la limite, admettons qu'elle ait voulu se torpiller: pourquoi la gauche qui maudit S. Royal continue à s'occuper d'elle ? Perte de temps qui arrange le pouvoir en place, rien d'autre. En fait depuis 2007, la gauche française a créé toute seule pas mal de "fumigènes" à des moments où la droite avait des trucs à dissimuler sous une épaisse fumée.
Merci, et bien d'accord avec vous.

Elle était l'opposante la plus crédible (peut-être aujourd'hui aussi, mais afin d'éliminer l'idée, bien des gens s'attachent à ce qu'on ne retienne que ses erreurs), et le risque dans tout cela, c'est que la gauche doive envoyer M. Aubry en 2012 et là, ça sera réellement drôle. Parce que, comme disait le facteur, il y aura alors un réel problème de casting.

Gaspiller de l'énergie à incendier une ex-candidate est probablement plus important que combattre la droite, pour ces gens de gauche constituant la gauche qui veut se retrouver. Mais comment va-t-elle se trouver puisqu'elle ne se cherche même pas et dénigre ses propres troupes ?
Peut être qu'elle part bien consciemment du constat, mieux vaut jouer la potiche médiatisée, qu'une intellectuelle qui s'efface.

Qu'il soit bon ou mauvais, peu importe, l'essentiel serait que le buzz soit FORT !
C'est peut être juste une stratégie de com' un peu originale.

Après, reste à rattraper le coup 6 mois avant les présidentielles.
Mais là dessus, elle peut compter sur la mémoire ultra court terme du petit écran :p

Jérôme
Et donc, ça, c'est la gauche (une partie, tout du moins) censée être l'outil pour abattre Not'Bon Mètre en 2012 ?

Que le site soit un ratage, passe encore, mais qu'il y ait derrière ça une facture de 42000 euros, c'est se foutre de qui ?
On appelle ça comment, détournement, abus de bien sociaux, escroquerie ?
À croire qu'elle ou ses "amis"' (ses meilleurs ennemis, serait-on tenté de dire) tiennent absolument à se saborder...
En tous cas, ça manque cruellement de Comic Sans.
40000 EUR pour un site qui aurait pu être réalisé par un gamin de 15 ans? C'est cher payé.
Et je suis persuadée que le gamin de 15 ans qui a grandi avec internet aurait fait beaucoup mieux que cela!
Bizarre, mais le site actuel, du moins pour sa page d'accueil, n'a rien à voir avec les captures d'écrans présentées dans l'article. Cela veut-il dire que les auteurs du site auraient déjà pris acte du buzz négatif et changé cette page d'accueil? En tous cas, celle qui se trouve à l'adresse n'est guère mieux. Les titres de sections en zigzag et les menus déroulants qui se chevauchent ne sont pas très pratiques, c'est le moins que l'on puisse dire. Il n'y a pas non plus de cohérence de style visuel. Il y a des plages de textes de toutes les couleurs et qui semblent placées au hasard sur la page. Bref, ça fait gribouillage et je n'arrive pas vraiment à m'y retrouver. Enfin, peut-être faut-il être militant socialiste français pour y comprendre quelque-chose. Et pour compléter le tout, certains liens ne fonctionnent pas correctement, menant à des pages vides. Enfin, il semblerait que l'on ne peut poser des questions à Ségolène Royale qu'en les enregistrant sur une vidéo dont il faut envoyer le fichier....pourquoi ne pas proposer un formulaire classique, permettant de la contacter aussi bien par écrit que par vidéos interposées? Mais bon, il semblerait que le motto qui ait gouverné la réalisation de ce site soit: "Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliquer (brouillon et, semble-t-il, très cher)?"
En plus du design, le site est complètement buggé, les liens mènent presque tous à des erreurs.

Comment est ce que cette chose a pu se retrouver en ligne, alors que juste un petit test de n'importe qui de l'équipe de Ségo aurait suffit à éviter ça. Et en plus le tout pour plus de 40000 euros, c'est une véritable arnaque, de quoi passer chez Julien Courbet !
Merci pour ta vidéo sur artisteer thx51...
Impressionnant, moi qui n'y connais rien en site internet et qui pensais pouvoir faire pareil avec Frontpage... en fait y a encore plus simple!! 40k€ les 5 minutes... faut que je me reconvertisse dis donc!
Et si tout cela etait en fait de la comm' totalement consciente ? ( Sherlock [s]vous[/s] tu es par la ? ).

Le fait est qu'aujourd'hui absolument tout le monde parle de ce site, et ils ont certainement eu plus de visites durant les dernieres 24 heures que depuis la creation du site ...
Son site a été réalisé à l'aide d'un logiciel, Artisteer (d'ailleurs la mention n'a même pas été retirée), qui permet de générer un template pour Joomla (un CMS, un site déjà tout fait que l'on peut personnaliser à souhait) en 5 minutes chrono. C'est dire l'absurdité du prix demandé !

Je vous laisse jeter un coup d'oeil sur une présentation de ce logiciel sur youtube, pour vous faire une idée de la simplicité avec laquelle
n'importe qui peut réaliser un site :
http://www.youtube.com/watch?v=jiyt-9PdfUs
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.