97
Commentaires

Pluie de quolibets sur le nouveau site Désirs d'Avenir

Une nouvelle version du site Désirs d'Avenir, de ségolène royal, est apparue mardi 15 septembre. Test d'une version provisoire ou version définitive ? L'affaire a enflammé le Web politico-médiatique. au centre des quolibets : le design du site, jugé ringard. et son coût, révélé par l'express.

Derniers commentaires

en complément des fakes, ou détournements de film, un petit jeu rigolo sur le blog de l'inénarrable Kek.
http://blog.zanorg.com/index.php
Ségolène est ridicule, c'est bien connu.
C'est pas comme Nicolas!
Curieux comme les ridiculitudes du petit Nicolas sont si peu relevées, quand celles de Ségolène sont si bien mises en valeur.
Même sur le site d'Arrêt sur images.
Bonjour

J'écarterais le "site moche" pour faire parler de soi pour la raison suivante : le site est intégralement mal fait et buggé.
Quand on veut faire parler de soi on balance à l'internaute une provocation mais on assume le reste du contenu....

Pour en revenir à Ségolène : ce site est très révélateur de son mode de fonctionnement :

- J'ambitionne de devenir Présidente
- Je suis mal ou pas entourée : Ségolène n'a pas de conseiller ou d'amis proche qui soit compétent en nouvelle technologie
Je vous laisse donc imaginer un quinquénnat avec elle !
- Quand je veux faire quelque chose je demande à ma moitié même si elle n'y connais rien
- Cette moitié n'hésite pas à facturer son incompétence
- Je persiste à ne rien comprendre : elle semblait se réjouir des chiffres de fréquentation du site !

En résumé : Ségolène est seule ou entourée d'incapables vénaux. Elle n'apprends pas de ses erreurs.

C'est mal parti !
Mince, que penser ? Tout ce que touche de prés ou de loin cette femme renifle la pauvreté d'esprit, c'en est à vomir, le site est à la hauteur du personnage, mais pourquoi en parler ?
A cause du budget ? boarf, ce n'est pas la première fois que des politiques, qu'ils soient dans l'opposition ou le gouvernement [s]achètent[/s] font acheter des services aux petits copains à des prix indécents pour un résultat très aléatoire... Il ne font d'ailleurs que ça, c'est même un sport national.
La gauche n'a déjà pas beaucoup de substance en ce moment, voila encore un truc qui va lui coller au basque pendant 2 semaines, jusqu'à la prochaine bourde... En attendant pas d'opposition, pas de proposition, le néant total, dans ce contexte, il est évidant que la moindre gaffe de la folle-dingue soit relayée, car il n'y a finalement que ça à se mettre sous la dent... Pour ma part je ne comprend d'ailleurs absolument rien aux facéties du PS. Je ne peux que constater éberlué, chaque étape de sa désagrégation, ça fait une de plus...
Pour ceux qui s'entêtent à défendre S.Royal, une question où est l'aspect "participatif" du site ?
J'ai essayé de trouver une page pour créer un compte ou bien déposez un petit message, participer quoi..
L'erreur 500 me fait penser à celle d'un hébergement mutualisé 1and1 ce qui expliquerait les problèmes de surcharge du site.
A savoir que 1and1 est l'un des hébergeurs les moins chers, et que pour un tel site, c'est complètement évident qu'un hébergement mutualisé n'aurait pas suffit.
Enfin, dernière pique, le développement du site n'a sans doute pas suivi un modèle participatif..
Et puis enfonçons le clou, Joomla! c'est pour les nuls..
Concernant le logiciel libre, un lien interressant: http://www.libroscope.org/10-mythes-sur-le-logiciel-libre
Euh, en relisant les postes, juste 2 petites rectifications au passage :
Altavista n'est en rien le 1er outil de recherche aux US et en France.
L'ancêtre se nommerait Archie, mais peut être n'étiez vous pas né(e) à cette époque ?
En 1994 90% des français effectuaient leurs recherches avec Yahooooooooooooo qui était un annuaire (espèce qui à complétement disparue du paysage français comme les dinosaures).
Altavista est arrivé en France en 1995, il n'était même pas traduit, donc en anglais, et ce n'était pas un annuaire (la table des matières des bouquins) mais un moteur (l'index du bouquin ou on recherche par mots).
Altavista n'a pas vraiment eu de succès auprès des français, même après traduction.
A noter, qu'a l'époque, 3 gaulois du village retranché de Sophia Antipolis ont donné naissance à l'actuel Voila, qui avant d'être repris par France Telecom était plus performant que Altavista et Yahoooooooooo réunis.
Tout cela nous éloigne bien des désirs ...
Aujourd'hui les couts de développement, d'hébergement et de maintenance d'un sites web, surtout réalisés avec un CMS (Système de Gestion de Contenue) comme Joomla ! ont énormément baissé. Un site de qualité se négocie à 1000, 2000 euros, après ça dépend de ce qu'on y met.
Démystifions, pour environ 800 euros on a actuellement un site sur le web qui tourne bien et bien référencé !
Je rencontre tous les jours des clients qui se font avoir par des bandits.
Un site comme desirsdavenir.com ne vaut pas une cacahuète, désolé !
Alors ou est passé l'argent ?
Au fait combien à couté le site @si ?
Ciao Viva
Thierry
PS! pour toute réalisation, hébergement et maintenance de sites Internet de qualité et évolutifs (grâce aux nombreuses extensions libres de droits) pour quelques centaines d'euros n'hésitez pas à faire appel à un véritable professionnel, contactez moi ;)
Il parait que ce site aurait couté près de 40 000 euros !
Question : à quoi, ou à qui a servi ce paquet d'argent ?
Surement pas pour créer ce site d'amateur pouvant être ficelé en une journée !
Un ado ferais beaucoup mieux pour pas un centime !
Mais à quoi on réellement servit ces 40 000 euros ?
Bon d'accord c'est peut être le prix du buzz médiatique, ça fonctionne aussi comme ça sur la toile ...
Mais quel en est le véritable retour sur investissement ?
Un peu de transparence !
En tout cas des investigations à venir pour l'équipe d'@si
A chaud 2 constats :
1- Sego se fout de la gueule du peuple avec un site pareil, et surtout de celle de ses militants
2- La communauté Joomla ! devrait porter plainte pour l’image donnée à ces magnifiques outils de développement web utilisé par de nombreux sites de qualité
A+
Thierry
"la députée reconnaît être allée trop vite dans sa course internet : "Je reconnais avoir été sans doute un peu vite pour faire en sorte que le site évolue, mais cette erreur d'appréciation vous a donné l'occasion de réagir et nous a permis de recevoir beaucoup de propositions de participation de bénévoles pour travailler sur le site.""
Je n'ai aucune sympathie politique pour l'animatrice du site en question.

Cependant le procès fait à ce site, me semble un mauvais procès pour deux raisons :

1 — le montant de la facture n'est pas à priori si aisément discutable car si le substrat est bien Joomla (ce pourrait être Wordpress ou Plone ou bien encore Zope ou Dotclear), il n'en demeure pas moins vrai que les technologies placées sous GPL (bénéficiant de gratuité un peu rapidement mise en parrallèle avec le facturation dénoncée) l'on été pour que les budgets des utilisateurs ne soient pas grevés par les redevances versées aux éditeurs (à l'image de ce qui se passe avec les produits propriétaires) mais utilement consacrés à la rétribution des personnes qui finalisent les usages basés sur tel ou tel substrat.
Les professionnels apprennent, souvent à leur dépens, que la motorisation d'un site (en fonction du "parfum" de Linux choisi : Redhat versus Debian, par exemple) requalifie les questions de sécurité à traiter sur des échelles de temps très différentes, parfois incompatibles avec le périmètre budgétaire.
Si le concepteur du site a le souci de protéger la vie privée des visiteurs qui sont, pour un certain nombre d'entre-eux, des militants ce qui se conçoit puisqu'ils peuvent alors excercer des responsabilités syndicales, il n'est pas inapproprié de consacrer un budget important pour traiter cet aspect du site. La sécurité est consommatrice de ressources mais elle n'est pas la seule ; la maintenance préventive ou la redondance des bases de données sous-jacentes recèlent d'autres gisement de coûts. Avant de pointer du doigt cette facturation il faudrait avoir a "depth view of content".

2 — L'aspect "bricolé" ou "amateur" du site semble "révolter" (un peu fort) les visiteurs ou prêter à rire aux internautes très avertis (dont l'avis compte double dans le cas d'espèce) ; aux rieurs, je rappellerai l'anecdote suivante qui nous replace au début de l'internet. Il existait alors un seul moteur de recherche Altavista.
En fait, Altavista a inventé la spécialité. Joyau de la firme Digital (de mémoire), le staff dAltavista traita par le mépris un duo de jeunes gens presque diplômés qui venaient de monter un site au nom incompréhensible : goggle (lunettes) - non excusez-moi, Google, en raison de la pauvreté de son interface. Pauvreté toujours actuelle. Quel acteur reste aujourd'hui sur le marché du moteur de recherche ?
Combien d'internautes pourraient attribuer la paternité de l'idée de recherche via une interface web à Altavista ?
Moquer la simplicité, la confondre avec malice avec une indigence intellectuelle revient à se moquer des millions d'internautes qui ne disposent pas forcément de l'équipement informatique up-to-date pour consulter des sites en flash ou qui font appel à des technologies dernier cri ou bien de ceux qui ne disposent pas d'une connexion qui le permette.
Enfin , pour citer un bricoleur de génie, l'ingénieur Boeing dessinait un premier gros porteur à la fin de wwII, depuis toutes les versions des aéroplanes Boeing en sont des adaptations : simple n'est-ce pas !
Moreno et Feynmann le disent chacun à leur manière, le bricolage permet seul d'exprimer le meilleur de son potentiel à l'individu dans le contexte de sa condition qui est celle du "bordel ambiant".

Alors oui, sans aucun doute, un site simple peut-être cher. La simplicité volontaire et l'importance du prix ne doivent servir qu'une seule chose : l'efficacité.
Est-ce le cas (en fonction des objectifs de ce site) ?
J'aurais préféré que l'on posa la question sous cet angle.
http://www.segoleneroyal2007.net/article-36150232.html

extrait : "en ce qui concerne les insinuations fielleuses diffusées par la presse –un journal allant même jusqu’à dire que nous vendons à Désirs d’Avenir des coups de poing américains– je tiens à dire qu’aucune facture n’a été présentée à Désirs d’Avenir pour la construction de ce nouveau site. Mieux, nous avons réalisé des économies, car ce nouveau site coûtera en fonctionnement 12 fois moins cher que le précédent, et près de 100 fois moins que le tout premier. Nous réalisons également une économie de charges salariales de 62 000 euros par ans, grâce à l’engagement de militants bénévoles."

Vive le bénévolat !
Vous avez vu la version du site d'aujourd'hui ?!

En plus du nouveau fond d'écran à dominante violet, le lien "rétablir la vérité" affiche une pop up disant "Firefox ne sait pas ouvrir cette adresse car le protocole (htpp) n'est associé à aucun programme".

Hier on se disait qu'on ne peut pas faire pire ... ha bein si !!! Et maintenant, j'ai vraiment, vraiment beaucoup de mal à croire que ce n'est pas un fake !
Il va falloir faire très fort pour gagner la présidentielle en 2012...
C'est pas gagné pour le rassemblement tant attendu.
(litote)
Gilles et son vite-dit sur "La télé déforme les films".

En plus de l'insupportable coup de lèche à C. B.-S., les auteurs sont quand même un peu légers.

Comme si le phénomène ne venait que de se produire, depuis le passage du 4/3 au 16/9...

Les fameuses bandes noires ont toujours gêné "certains décideurs".
Mais il semble que les auteurs l'aient oublié.
À un moment, ils montrent une image 16/9 et zooment sur le centre de l'image (le cactus) en disant que ça ne pouvait pas se faire, parce qu'on n'aurait pas compris grand-chose (à partir de 0.20").

Or c'est ce qu'il s'est passé avec le principe du Pan & Scan, une horreur qui a bousillé nombre de films : au lieu de prendre le centre, on prend un coup à gauche, un coup à droite, c'est-à-dire qu'on en revient à faire un travail de remontage du film !
Quelques exemples ici ou sur cette animation très parlante.

Enfin, il était temps qu'ils fassent quelque chose...
Parce qu'on trouve des DVD dans le commerce utilisant cette "technique", qui est une aberration : la seule version longtemps commercialisée en France de Brazil par exemple, était un massacre...

Désolé pour le hors-sujet, mais se pose encore une fois le problème de réaction aux "vite-dit"...
Une seule possibilité: c est un fake !
je pense que je me désabonne vu le niveau de commérage (snobs de tous les pays unissez-vous et la révolution en pantoufle face à un écran arrivera au galop) , les gens que je croise dans la rue ont bien d'autres soucis que l'apparat ! Si l'imposteur qui de ses talonnettes veillent sur nos consciences télégéniquent (il doit bien se marrer lui-aussi), a gagné, c'est aussi par ce jeu de parade ! tout dans la frime ! vous êtes aussi impitoyables que ceux que vous critiquez) et pour finir : vive la technique à bas les idées.. c'est 68 à l'envers ! à décourager billancourt (on a les références "con peu"... ) hi hi hi mais ya du boulot...
starpakuz
41.860 € pour cette nazebroquerie ?

Ils prennent vraiment Bergé pour un pigeon (ou un contribuable - pardon pour ce formidable pléonasme)

Ce nouveau couple qui vit des procès intentés à la presse n'a pas fini d'être touchant dans ses naïves tentatives d'escroqueries...

***
Restons dans le potache : www.desirdendives.com !
Le concepteur du site aurait au moins pu changé le titre de la page d'accueil : index...
Libération n'est pas resté muet comme vous l'indiquez, en tous cas pas le site : http://www.liberation.fr/politiques/0101591372-desirs-d-avenir-et-tranche-de-rire-sur-twitter
Et meme moins que 5 minutes pour faire une joli site :

>< Le generateur de Desirs d'Avenir ><
Finalement, Ecrans.fr en parle, et se fait aussi très moqueur.
On s'en moque et de la facture aussi, ce n'est ni le PS , ni l'UMP qui paient......il y a des problèmes bcp plus importants à débattre.....La scientologie qui va s'en sortir "naturellement"....et je ne pense pas que se soit du ressort à S.Royal......Alors , nous en parlons oui ou non ?
Celui ci est pas mal aussi
double impact : )

ou plus méchant
Apparemment, les 42 000 € sont une vérité révélée.
De ce que j'en sais, L'EXPRESS n'a rien à voir avec la Bible.
A-t-on confirmation du montant par une autre source?
Descendue lors de la désignation du candidat aux présidentielles, descendue lors des présidentielles, descendue lors de la désignation du premier secrétaire, et descendue lors d'une mise à jour de son site (sans compter les descentes bien coordonnées, quasi militaires, par les médias/opposants, à chacune de ses "bourdes").

On peut comprendre les trois premières offensives, bien que sur le fond ce ne fut pas souvent politique.

Mais lorsque des gens l'incendient pour une mise à jour de site sans se souvenir de comment était l'ancien .com de Désirs d'avenir et que ces mêmes personnes évitent donc de chercher à savoir si la personne dont on parle va actuellement bien et n'a pas été manipulée, je trouve que quelque chose cloche.
Que la "sphère" de tous ces crieurs virtuels se mette en branle pour un site en oubliant les dossiers politiques de la rentrée, et je trouve aussi que quelque chose cloche.
Que l'on n'arrive plus à distinguer qui est de gauche ou de droite dans tous ces sarcasmes à propos d'un design rappelant les premières pages hébergées par geocities, je continue à trouver que quelque chose cloche.
Que depuis 1995, LES gauches ne sachent faire autre chose que se torpiller, proposer deux fois le même mauvais candidat ou ne pas soutenir leur seule chance d'élection depuis Mitterrand, je trouve que quelque chose cloche encore.

Par contre quand j'imagine que tout cela sert à nouveau l'UMP, là je trouve que rien ne cloche.
Tout est normal au contraire, tous les acteurs habituels de ce système répondent présents,...
Mais devront surtout se taire au vu du résultat de 2012.
Peut être qu'elle part bien consciemment du constat, mieux vaut jouer la potiche médiatisée, qu'une intellectuelle qui s'efface.

Qu'il soit bon ou mauvais, peu importe, l'essentiel serait que le buzz soit FORT !
C'est peut être juste une stratégie de com' un peu originale.

Après, reste à rattraper le coup 6 mois avant les présidentielles.
Mais là dessus, elle peut compter sur la mémoire ultra court terme du petit écran :p

Jérôme
Et donc, ça, c'est la gauche (une partie, tout du moins) censée être l'outil pour abattre Not'Bon Mètre en 2012 ?

Que le site soit un ratage, passe encore, mais qu'il y ait derrière ça une facture de 42000 euros, c'est se foutre de qui ?
On appelle ça comment, détournement, abus de bien sociaux, escroquerie ?
À croire qu'elle ou ses "amis"' (ses meilleurs ennemis, serait-on tenté de dire) tiennent absolument à se saborder...
En tous cas, ça manque cruellement de Comic Sans.
40000 EUR pour un site qui aurait pu être réalisé par un gamin de 15 ans? C'est cher payé.
Et je suis persuadée que le gamin de 15 ans qui a grandi avec internet aurait fait beaucoup mieux que cela!
Bizarre, mais le site actuel, du moins pour sa page d'accueil, n'a rien à voir avec les captures d'écrans présentées dans l'article. Cela veut-il dire que les auteurs du site auraient déjà pris acte du buzz négatif et changé cette page d'accueil? En tous cas, celle qui se trouve à l'adresse n'est guère mieux. Les titres de sections en zigzag et les menus déroulants qui se chevauchent ne sont pas très pratiques, c'est le moins que l'on puisse dire. Il n'y a pas non plus de cohérence de style visuel. Il y a des plages de textes de toutes les couleurs et qui semblent placées au hasard sur la page. Bref, ça fait gribouillage et je n'arrive pas vraiment à m'y retrouver. Enfin, peut-être faut-il être militant socialiste français pour y comprendre quelque-chose. Et pour compléter le tout, certains liens ne fonctionnent pas correctement, menant à des pages vides. Enfin, il semblerait que l'on ne peut poser des questions à Ségolène Royale qu'en les enregistrant sur une vidéo dont il faut envoyer le fichier....pourquoi ne pas proposer un formulaire classique, permettant de la contacter aussi bien par écrit que par vidéos interposées? Mais bon, il semblerait que le motto qui ait gouverné la réalisation de ce site soit: "Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliquer (brouillon et, semble-t-il, très cher)?"
En plus du design, le site est complètement buggé, les liens mènent presque tous à des erreurs.

Comment est ce que cette chose a pu se retrouver en ligne, alors que juste un petit test de n'importe qui de l'équipe de Ségo aurait suffit à éviter ça. Et en plus le tout pour plus de 40000 euros, c'est une véritable arnaque, de quoi passer chez Julien Courbet !
Merci pour ta vidéo sur artisteer thx51...
Impressionnant, moi qui n'y connais rien en site internet et qui pensais pouvoir faire pareil avec Frontpage... en fait y a encore plus simple!! 40k€ les 5 minutes... faut que je me reconvertisse dis donc!
Et si tout cela etait en fait de la comm' totalement consciente ? ( Sherlock [s]vous[/s] tu es par la ? ).

Le fait est qu'aujourd'hui absolument tout le monde parle de ce site, et ils ont certainement eu plus de visites durant les dernieres 24 heures que depuis la creation du site ...
Son site a été réalisé à l'aide d'un logiciel, Artisteer (d'ailleurs la mention n'a même pas été retirée), qui permet de générer un template pour Joomla (un CMS, un site déjà tout fait que l'on peut personnaliser à souhait) en 5 minutes chrono. C'est dire l'absurdité du prix demandé !

Je vous laisse jeter un coup d'oeil sur une présentation de ce logiciel sur youtube, pour vous faire une idée de la simplicité avec laquelle
n'importe qui peut réaliser un site :
http://www.youtube.com/watch?v=jiyt-9PdfUs
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.