329
Commentaires

Peste et choléra, demandez le programme !

Commentaires préférés des abonnés

Peste ou choléra ? Vraiment ? 

Ou alors, je n'ai pas bien compris la chronique.

Il me semble pourtant que les 2 étaient sur la même chaîne hier soir...

j'approuve DanLo quand il parle de confusionnisme. Et voilà que AsI met lui aussi tout sur le même niveau,

faut croire qu'à trop fréquenter les médias mainstreams, on finit dans la confusion.

Et d'ailleurs perso, j'en ai un peu marre d'entendre cette r(...)

De cette chronique ni figue ni raisin ( moi aussi je suis partagé entre le désespoir de voir Melenchon se prêter à cette pantalonnade, et mon respect d'aller au casse pipe chercher les potentiels électeurs, là ou sont peut-être... ); je retiens cette(...)

Derniers commentaires

Hanouna annonce qu'Isabelle Balkany rejoint l'équipe de Balance ton post en tant que chroniqueuse.

Mélenchon l'a ratée de peu.

J'ai commencé à regarder avec beaucoup de scepticisme l'émission BTP. Je suis loin d'être fan de Cyril Hanouna et le voir modérer un débat avec Mélenchon en invité spécial me paraissait vouloir mélanger l'huile et le vinaigre. Je reconnais que j'ai vite changé d'avis. Hanouna a bien joué son rôle de modérateur. Lui reprocher de parler "polygamie et tests de virginité" est malhonnête, le sujet était le principal projet de loi de l'assemblée nationale à ce moment là, il ne s'agit pas de commenter un fait divers. Faire l'impasse dessus aurait été une faute. Ce sujet passé, beaucoup d'autres ont été évoqués, devant un public pas forcément sensibilisé. Pour moi, c'est une belle réussite médiatique de Mélenchon, il a réussi (grâce à Hanouna) à (ap)porter ses idées dans un cercle plus grand sans s'abaisser.


On peut reprocher à Mélenchon son caractère et ses dérapages verbaux, cela le dessert probablement politiquement et nuit certainement au débat d'idées. Ceci dit, l'exercice de débattre pendant 1h30 avec de nombreux contradicteurs devant des centaines de milliers de téléspectateurs est un numéro d'équilibriste long durée, et il est difficile de refouler ses penchant naturels aussi longtemps. Je préfère que ce soit une tendance au franc parler qu'à la langue de bois.


En résumé, j'ai beaucoup aimé cette émission qui a pour moi rapproché la télévision populaire de la politique, et je ne comprends pas le sens de cette chronique.



vachement étonné de voir une meilleure tenue chez Hanouna que dans certaines émissions de bfmerde ou cnews...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Mr Schneidermann,

Vous avez l'oreille sélective et non-innocente. 

Là où je n'ai entendu qu'un "débat" à deux, vif, vous avez entendu (écrit) : 

"[Jean Luc Mélenchon] reproche EN HURLANT à une chroniqueuse son "vilain visage" !!

Du coup vous voilà rejoignant la cohorte de ces vilains journalistes, vous conformant à l'image d'un Mélenchon vociférant, éructant, hurlant qu'ils ont dessinée (à tort ou à raison, peu importe).

Mettre un signe égal entre des choses aussi différentes mériterait un " ARRET SUR LES MOTS".

Titre aussi décevant qu'ambigu. Vous ne pouvez pas être toujours très bon. Faut pas vous forcer à devenir mauvais.


C'est drôle, en lisant la chronique je me suis dit "encore un soutient ouvert de DS à JLM" et finalement en lisant les commentaires, parce que DS a osé émettre une critique toute la sphère LFI lui tombe dessus... 

Décidément chacun est de plus en plus dans sa bulle à voir les choses du point de vue qui l'arrange. 


Pour ma part jeudi j'ai regardé en rediffusion "En Therapie" sur Arte.fr et ai lu "Les Jours"... comme quoi on n'a pas forcément à choisir entre la peste et le cholera!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Si on cherche une bonne raison d'avoir vu Mélenchon aller chez Hanouna, c'est qu'il annoncé qu'il réformerait tellement la police qu'elle ne pourrait plus faire de contrôle préventif.

C'est une parole plus rare que rare à l'antenne.

Rien que pour cela, ça valait le coup, oui.

https://www.youtube.com/watch?v=_shkl6Y81lo&ab_channel=RMC

Je me suis farci la quasi totalité de l'émission (si, si, n'applaudissez pas ironiquement). Et je dois dire que je l'ai trouvée largement aussi correcte que celles auxquelles le "service public" nous condamne trop souvent. Voire nettement plus correcte.

Dites, je ne comprends pas bien la dépêche AFP au sujet de Darmanin / Le Pen. Lien.

J’y comprends que des responsables LREM viennent nuancer les propos de Darmanin au sujet de... son accusation de « mollesse » à l’égard de Le Pen.


Comment ?! Ils condamnent le terme « molle », alors que Darmanin a dit :

"dans sa stratégie de dédiabolisation, Mme Le Pen en vient à être quasiment un peu dans la mollesse, il faut reprendre des vitamines. Vous dites que l’islam n’est même pas un problème".


C’est ça qui me choque comme je l’ai écrit dans ce forum. Darmanin laisse entendre qu’il y a un problème avec une religion : l’islam. Personne pour le défendre, par exemple, en rectifiant ses propos, s’il voulait dire « islamisme » ou « extrémisme musulman », comprenez un terme pour qualifier l’extrémisme religieux et non pas la religion d’une partie des Français.


De plus, je cite la dépêche AFP :

Lors de leur débat télévisé jeudi soir, le ministre de l'Intérieur a accusé à plusieurs reprises la présidente du RN et candidate à l'Elysée de "mollesse", contre l'islamisme notamment


La dépêche modifie ou rectifie la phrase de Darmanin !


J’adorerais être abonnée à un site qui irait interroger l’AFP pour savoir comment a été décidée et construite cette dépêche. Mais qui nous dirait aussi si, quand Darmanin a prononcé le mot islam, un des deux journalistes a relevé le terme.

Vous avez raison il est difficile d’être pertinent tous les jours. Tout le monde peut le comprendre. Mais pour cette rubrique ce dont il est question ce n’est pas de pertinence mais d’ambiguïté. Comment le décryptage est lui-même pourvoyeur d’idéologie, comment il n’y échappe pas. Cette rubrique en est la confirmation.

L’accroche dit tout.  Photo de Mélenchon à gauche, celle d’Hanouna à droite et en bas Peste et choléra, demandez le programme. DS veut dénoncer les thèmes abordés dans ces deux émissions ? OK.  Qui impose ces thèmes ? Les meneurs de revue. Donc Salamé et Hanouna. La logique voudrait  que ce soit la photo de Salamé et non celle de Mélenchon qui  illustre la rubrique. Cette iconographie parle d’elle-même et  annonce le programme de l’ambiguïté de la rubrique

Vous avez raison de dire que nous lisons souvent trop rapidement. De ce fait nous lisons avec nos préjugés idéologiques, CHACUN EN A, certains en sont conscients d’autre non, et aussi avec ce que nous savons ou pensons savoir des préjugés idéologiques de celui qui écrit. Ce n’est un mystère pour personne que JLM n’est pas la tasse de thé de DS.

Un décrypteur avisé des médias comme DS ne peut ignorer cela. Les réactions provoquées par sa rubrique ne peuvent pas ne pas l’interroger. Il ne peut pas se donner bonne conscience, comme le font les macroniens, en pensant qu’il a raison et que ceux qui le critiquent sont des cons.

La question est donc pourquoi sur la plupart des sujets ses rubriques sont parfois bonnes parfois moins mais généralement suffisamment claire pour que cela ne prête pas à la polémique à laquelle on a assisté avec celle-ci ?

Comme je ne prête pas à DS le machiavélisme de l’avoir fait sciemment, il est manifeste que l’ambiguïté de cette rubrique traduit sa propre ambiguïté vis-à-vis  de JLM. Cela est bien son droit.

Ce qui est problématique c’est l’effet sur le lecteur. Car beaucoup ne lise pas le forum. Si cette rubrique fait grimper aux rideaux les sympathisants de la LFI, elle renforce chez les autres l’équation Lepen = Mélenchon. DS a écrit « Berlin1933 », il devrait donc être particulièrement sensible à la montée de l’extrême droite en ce moment et aux dangers qu’elle représente. Il devrait être particulièrement attentif à ne pas participer même inconsciemment à son emprise idéologique. Les médias perroquètent en boucle cette équation. Leur emboîter le pas, en induisant la même chose c’est favoriser un duel Lepen/Macron au second tour.

 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

La blague du jour, le délai d'instruction d'Anticor reporté au 2 avril.

Au dernier moment, ils n'ont pas osé le reporté au 1er avril, ça aurait fait tâche

Quand je vois les top commentaire et la part non négligeable de gens qui ont compris la chronique dans le sens que j'avais abordé dans mon précédent message (abordé comme étant un risque d'interprétation, espérant moi-même que la bonne réponse était celle expliquée dans le commentaire de @Le_chien, merci a lui)... Ça ne me semble pas anodin.


Merci à ceux qui ont pris la peine d'expliquer la "pensée complexe" de notre très cher Schnedeirmann (je devrais me contenter de dire "Daniel" pour pas risquer la faute d'orthographe, mais je ne m'y fait pas plus a nommer un autre avec mon propre prénom..! 😁), Et une petite pensée triste de ma part que l'ambiguïtée de la chronique semble réelle, et aura sans aucun doute apporté le mauvais message au moins a une partie des lecteurs... (Faible je l'espère, mais bon)

Monsieur 

m’en général j’aime bien vos chroniques mais là vous caricaturez JLM, je n’ai regardé ni l´un ni l’autre programme mais vous savez pertinemment que un candidat à la présidence de la république ne peut bouder un média Et un publique qui pour une fois entendra autre chose que de la haine,que vous préfériez comme tout bon bourgeois qui se respecte le pen a melenchon ne m’étonne pas mais faite un effort pour une fois essayez de voir l’intérêt général il ne suffit pas de pontifier sans arrêt à un moment il faut agir 😏

Daniel, cela mérite des explications et une autre chronique. On vous sait pas spécialement attiré par JLM (et on peut comprendre une certaine réticence lorsqu'on voit qqs minutes d'énervement de JLM contre l'hypocrite député LR sur le plateau de BTP) mais le mettre au meme niveau que Lepen et Darmanin, c'est vous rapprocher des journalistes bas de gamme mais dominant en ce moment dans les médias Français car proches du pouvoir ou de Bolloré. 

Je vous avais déja interpellé sur vos jugements contre JLM: Pourriez-vous clarifier et expliquer ce qui vous répulse (ainsi que bcp d'autres "intellectuels") chez JLM a part ce que tout le monde peut voir? Avez vous des infos objectives permettant de mettre un défenseur des droits, philosophe et colérique, et des fascistes carriéristes notoires au même niveau? 

Ou pensez-vous comme Moix qui, dans l'emission, explique que les jeunes des années 60 et 70 avaient le  terrorisme de gauche pour exprimer leurs coleres dans la politique, oubliant leur pendant fasciste qui foisonnait a l'époque: l'action de gauche serait toujours plus honteuse que celle de droite

Alors vous aussi, participez au Mélenchon- bashing, à la déplorable perspective Macron- Le Pen pour 2022, à l'extrême droitisation des esprits ... masquant les vrais enjeux du débat ... quelle société voulons-nous pour demain, dans un environnement durable, une économie raisonnée, un humanisme désaliéné, une mondialisation régulée ... Mélenchon est l'un des seuls à proposer des solutions viables et réalisables, ne vous en déplaise. Quant à l'homme, il est ce qu'il est, mais force est de lui reconnaître une faculté d'adaptation et de pragmatisme face aux défis du temps !  

Je trouve dommage que vous repreniez l'antienne de la meute "Mélenchon-la-république-c'est-moi". Et je trouve dommage que vous aussi, apparemment, ne reteniez que ça de cet incroyable épisode de police politique.


En tant que donateur et adhérent de la France Insoumise, je suis reconnaissant à Mélenchon et aux personnalités de la France Insoumise d'avoir essayé d'empêcher la police de saisir (ou plutôt voler, puisque cette perquisition n'ayant donné lieu à aucun procès-verbal, elle n'a aucune valeur légale et aucun élément ne pourrait être utilisé en justice) les fichiers des donateurs et adhérents, qui plus est sans rapport avec le prétexte de la perquisition.


En tant que citoyen, je suis scandalisé par cette vague de perquisitions parfaitement inouïe qu'a eu à subir un parti d'opposition, le principal au moment des faits selon les sondages. Une vingtaine de perquisitions mobilisant plus de 150 policiers et de nombreux magistrats, de Paris jusqu'au fin fond de l'Aquitaine, pour une simple enquête préliminaire.


Enquête préliminaire qui se justifiait d'ailleurs si peu que depuis plus de 2 ans, on en est maintenant sans aucune nouvelle ! Et aucun journaliste ne semble se poser de question sur les suites que devrait pourtant logiquement avoir tout ce ramdam. Même si l'enquête était abandonné, il faudrait qu'on le sache. Si elle ne l'est pas après 2 ans de surplace, il faudrait qu'on le sache aussi.


Alors oui, Mélenchon a eu un mot malheureux, c'est vrai. Mais harassé après des heures de harcèlement policier et judiciaire inique, qui peut affirmer qu'il aurait mieux réagit ?


Vous savez quoi, l'attaque viol, inceste pédophile pour les présidentielles a commencé. 

Je ne sais pas qui est, ou sont, à la manœuvre et pour qui, mais j'attends la prochaine étape: accusation "sexuelle" contre Méluche et/ou des Insoumis.

A mon avis ça ne va pas tarder...

Sinon pour la 1er fois, j'ai regardé TPMP, je n'ai pas trouvé détestable. Méluche à fait du Méluche et les autres ont joué leur rôles. Mais l'intéressant est au delà de la critique des Média partisan, sera d'observer comme une dissidence trouve le moyen de faire passer ses idées "fortes" de manière insidieuse derrière "l'Amusement". Il n'y a pas de raison de s'interdire d'utiliser les moyens de l'adversaire pour le battre.

Exemple: Comment Moix, en s'arcboutant sur une défense du Capitalisme libéral, se retrouve totalement ringard et à coté de la plaque. S'il est sincère dans cette Foi, il a un problème.

Je ne sais pas, si en ces circonstances, peindre Méluche en "Rouge" et ensuite attaquer la couleur fonctionne en tout suffisamment pour être rentable. 

Mais le plus important a été dit entre 01.44.44 et 01.44.55 - Écoutez bien... surtout la dernière phrase avant l'enchainement.


Non, pas le coup de perdre son temps !


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

A l'avenir, DS, rédigez des textes dépourvus d'ambiguïté, sans allusions ni sous-entendus. Et évitez aussi le second degré. Trop casse-gueule le second degré.

Ecrivez clairement, simplement, des chroniques tout public. Sans vouloir vous commander.



C'est quoi le message de ce boulgi boulga ? Mélenchon et lepen c'est pareil ? DS repris par ces vieux démons de sociaux démocratiques. ?


T’inquiète ! Tu pourras refaire comme en 2017, aller voter pour la grippe espagnole contre la peste, petit castor.

Hé oui la "politique" (les lieux pour convaincre et gagner les élections) ça se passe sur C8 ou la 2, ou la 3 , ou TF1, pas sur ASI Daniel, et crois moi que je le regrette beaucoup, mais les leaders d'opinion de la masse des indécis, du ventre mou de la démocratie qui font élire un Macron un Sarko, et un Hollande ils ne sont pas abonnés à ASI, ni même à Médiapart ... alors pour renverser cette foutue 5ième République qui donc a un autre moyen que d'aller "affronter " ce ventree mou et visqueux " vichissois à la moindre occasion pour le faire basculer du bon coté ? 

 ! Quand on sera de retour à un régime démocratique digne de ce nom, quand la presse aura retrouvé son honneur de contre-pouvoir avec son indépendance financière et donc politique , alors on pourra éviter d'avoir à se pincer le nez ... comme à tout de même le courage de faire Mélenchon en attendant des jours meilleurs et surtout pour faire advenir ces jours meilleurs.!!

Pauvre France, nous avons les politiciens et médias qu'on mérite, y parait...

Que dire du traitement judiciaire et médiatique de François Asselineau accusé d'agression sexuelle?

Dans sa réponse aux accusations https://youtu.be/UWfeVpVZYdU qu'il récuse, il dénonce les deux poids deux mesures comparé à l'affaire Darmanin.

C'est quand même ultra-pourri dans les sphères du pouvoir politique et médiatique!

Qui a encore une télé en 2021 ?

Dans certaines circonstances, le sectarisme n’est qu’une peur de la responsabilité. C’est parfois trop commode d’être intraitablement cent pour cent et de se réfugier dans la tour d’ivoire de la pureté, quand tout chancelle et fiche le camp alentour. — (Henri Barbusse, Staline : un monde nouveau vu à travers un homme, E. Flammarion, 1935, p. 149) 


je trouve ce commentaire sur un forum


pour détourner un avion, il faut monter dedans, pareil avec les merdias de l'oligarchie


encore une métaphore ^^

Encore une fois tout sujet, même dramatique, est sujet à divertissement. Et bien si quelqu'un a appris quelque chose hier soir sur l'une de ces chaînes...alors bravo !

Il me semble me souvenir que la comtesse avait révélé que Marine avait avoué  : " ce Darmanin a eu mon e.mail "


( j'ai quand même un doute, car si l'un est célèbre  pour ses  manières " entreprenantes ", la fifille n'est pas connue pour sa virginité politique ....)

Il y a la peste et le choléra


et puis il y a le Covid

On parle à juste titre des exactions de Trump et Poutine, mais qui dira le rocambolesque croche-pied à la défense des citoyens fait à cloche-merle, chez nous :

Agrément d'Anticor, les dernières heures avant le renouvellement


Pour ce qui est de la rubrique du Matinaute, même si la méthode m'énerve, je me mets à la place de Mélenchon : il lui fallait occuper le créneau pour assourdir le bruit assourdissant de haine de l'extrême droite en chèfe, la fille de LePen, et de son copier-coller, le Darmanin de Tarascon

Heureusement qu'il reste une troisième voie : ne pas regarder ce tas de vomis et utiliser son téléviseur pour se faire plaisir avec un bon film ou une bonne série.

En ce qui me concerne, je suis vacciné concernant un second tour peste / choléra comme évoqué dans la chronique (Le Pen / Darmanin). La dernière fois, j'ai voté Macron pour faire barrage à Le Pen, avec une pince-à-linge, dans l'optique du tout sauf Le Pen. Pareil que la fois d'avant avec Chirac. Et comme évoqué dans la chronique, dans l'éventualité d'un second tour Darmanin / Le Pen, c'est à se demander s'il faudrait pas voter Le Pen pour faire barrage à Darmanin. Et là, non. Juste non. Dans ce cas là, un vote blanc serait le mieux que je puisse faire.

Sinon, à propos de Bolloré (Canal +, Cnews... bientôt Europe 1 (?) avec peut être une ambition de peser à l'extrême droite à la présidentielle) Vincent Bolloré, la SA Bolloré et sa filiale africaine SA Bolloré Africa Logistics ont perdu en appel le procès qu’ils avaient intenté à Mediapart. Ça me parait important (les procédures baillons" par exemple) mais ça date déjà d'avant hier et c'est trop long d'en développer  les enjeux (?). Paradoxalement, même par temps de covid les cafés du commerce étaient ouverts hier soir... beaucoup de monde, parait il.

Explication de texte pour les mal-comprenants


Le billet de D. Schneidermann est limpide. Il s'agit de la restitution de sa soirée zapping entre deux "émissions politiques". Il a passé plus de temps sur la chaîne du groupe Zemmouro-Bollorien que sur le Service Public. Et ce qu'il a vu, c'est que le thème principal, dans les deux émissions, concernait l'Islam, le burkini, les tests de virginité, etc. Bref, il constate que dans ces émissions politique, hier, l'ordre du jour était essentiellement à la lancinante ritournelle islamophobique.


En effet, il écrit : "Et l'émission commence. Par la pandémie ? Les variants ? La dette ? Bien sûr que non. En entrée, mesdames-messieurs, polygamie et tests de virginité. Même priorité qu'en face (du moins on le suppose)". Il enchaîne sur le plat de résistance : "entre le burkini, et les déperditions d'eau [...] à quel chantier attendez-vous que s'attaque en priorité un pouvoir politique national ? Et pourtant, de quoi vous parle la télé bollo-zemmourisée, du matin au soir ?".  Si ce n'était pas assez clair : il enfonce le clou par le titre de son billet : "demandez le programme !"


Que ce soit sur le Service Publique, ou sur la chaîne Zemmouro-Bollorienne, c'est le même programme télévisuel, ce sont les mêmes questions qui portent sur les mêmes sujets : le "problème" musulman. Ces questions ne sont pas adressées aux mêmes personnes, mais elles portent sur la même chose. Et de faire le constat que même hors les murs Zemmouro-Bollorien, l'émission politique du Service Public est elle aussi gangrénée par des "préoccupations" islamophobes. D'où Peste et Choléra.


À l'intérieur de ce constat affligeant sur ces deux programmes télévisuels, l'auteur se penche sur les programmes politiques respectifs des trois personnes politiques invitées. Pas ou peu de surprise sur Mélenchon : l'auteur le trouve alternativement parfois (je cite) "brillant", et parfois moins. De l'autre côté, c'est une toute autre limonade : "Le Pen et Darmanin préfigurent un potentiel cauchemar peste ou choléra du second tour de 2022". Comment être plus clair ?!


Enfin, D. Schneidermann livre sa conclusion déprimante et tourneboulesque : hier soir, si l'on souhaitait regarder une émission politique qui ne soit uniquement pas que cette horripilante ritournelle suffocante islamophobique, c'était sur la chaîne Zemmouro-Bollorienne qu'il fallait aller. Etonnant, non ?


Le titre "Peste et choléra, demandez le programme !" est ingénieux et à double sens. Peste et choléra entre deux programmes télévisuels. Peste pour le Service Public gangréné par la "cause" islamophobique. Choléra pour la chaîne des Zemmouro-Bolloriens, fer de lance de l'islamophobie médiatique. Peste et choléra entre deux programmes politiques. Peste pour Le Pen dont l'ADN est marqué au fer par l'islamophobie. Choléra pour le surenchérisseur Darmanin qui double l'extrême-droite par encore plus de droite en qualifiant Le Pen de molle du genou.

Les chroniques de DS sont de moins au moins pertinentes voire souvent incompréhensibles. A part l'obsession par la Covid il oublie que Melenchon est en campagne et pour contrer ses adversaires sur la chaine nationale regardée par des millions il va pas se presenter sur le plateau d'ASI pour y parvenir. Parfois c'est vraiment parler pour parler cette chronique

Proposez Internet à JLM face à la 2 avec les deux autres? Très très gentil, absolument.


Lénifiant. C'est s'enfermer à double tour dans sa tour d'ivoire !


Quant au procès d'intentions vis à vis du Matinaute, ça c'est vraiment "La peste et le choléra" version Stal !

Quand on imagine  des "plans", à venir,  Dieu rigole !!  Rappel :  dans la mélasse de 1940, De Gaulle aussi n'avait aucune chance avec ceux qui l'ont suivi sans écouter les renâclements  !! J'imagine qu'il faut vraiment avoir les deux pieds dans la merde pour avoir envie d'en sortir !!

Alerte subtilité ! Avec vos peste et choléra en matriochka, vous allez déchaîner les commentaires, hihi. 

Peste = DarmaLePen / Choléra = le Spectacle qui digère tout, même les meilleurs. Bien vu, merci pour la chronique!

On attends tous avec impatience la chronique de demain pour que Daniel explique le sens de celle-ci à tous ceux qui ont l'air de l'avoir compris de travers ;)

Moix a eu des écrits antisémites et il est encore à la télé. Melenchon a taillé le bout de gras avec Moix mais n'a pas voulu de Naulleau, insulteur médiatique mais pas antisémite.

Est-on considéré antisémite selon sa place à la Cour ?


Je ne sais pas si Mélenchon a réussi son pari en allant chez Bolloré, mais ça, non. 

Comparer encore et sans ambigüité Mélenchon à Le Pen c'est m'amener à regretter d'avoir offert à mon fils un abonnement à ASI pour Noël

j'approuve DanLo quand il parle de confusionnisme. Et voilà que AsI met lui aussi tout sur le même niveau,

faut croire qu'à trop fréquenter les médias mainstreams, on finit dans la confusion.

Et d'ailleurs perso, j'en ai un peu marre d'entendre cette ritournelle du "mauvais" Mélenchon qui hurle "la république c'est moi"...

Cette colère est-elle déplacée ? Le siège d'un parti d'opposition peut-il vraiment être fouillé et cambriolé par la police sans que personne ne réagisse ? Trouver sa réaction disproportionnée ou inadéquate, c'est valider l'action de l'état policier promu par la REM. 


Cher Daniel, qui détestez-vous le plus, Hanouna ou JLM ?

La fuite en avant...


Vous arrivez vraiment à regarder ça ? J'ai peur pour ma tension artérielle !

Comme Ke-sais-je, j'ai regardé "En thérapie" sur Arte,  et donc pas C8 (que je ne regarde d'ailleurs jamais), mais j'ai lu quelque part que l'éviction du chroniqueur Naulleau, était la condition posée par Mélenchon à sa venue dans l'émission.

En fait, je crois qu’hier soir, l’important était l’avant-soirée sur France 5 et la publicité, sous prétexte de la sortie d’un bouquin d’une journaliste, donnée à une « éventuelle/certaine » candidature d’Eric Zemmour à la prochaine présidentielle.

Et je crois qu’il pourrait faire un carton, car plus rassembleur et moins repoussant qu’une Le Pen...

Suite au prochain épisode.

Je ne sais pas si cela a été sous-entendu dans l'émission sur la 2 (il y a belle lurette que je n'ai plus de télé !) mais j'ai ouïe dire par ailleurs qu'avec Darmanin à l'intérieur, c'est Macron qui a du souci à se faire...

Du côté Mélenchon, oui, j'aimerai bien comprendre ce "qu'il a été faire dans cette galère" si tardivement et si hardiment ?

le Pen qui dit distinguer entre religion et islamisme et l'autre qui lui dit je vous trouve molle Madame

... quel cauchemar

Je viens de relever les compteurs de l’audimat : La 2 = 1900000 ; la 8 = 700000. Bref, il n’y a pas photo...

D'abord, je comprend bien que la peste et le choléra, c'est aller voir Salamé et obtenir un débat entre extrême droite et droite extrême, et regarder Hanouna et la chaine de Bolloré, avec tout ce qu'ils servent à coté dans son ensemble. En tout cas c'est comme ça que je lis la revue. (Je crois que plusieurs dans les commentaires confondent)

Mais je ne suis du coup, malgré tout, pas d'accord. Hanouna est ce qu'on veut, mais il reste l'un des chroniqueurs les plus humains d'un point de vue politique, qu'on pourrait dire naïf, libéral cela va de soit ("le patron c'est le patron".) mais je le perçois vraiment comme tout à fait sincère dans sa démarche de laisser toute personne s'exprimer librement sur son plateau, avec ses hauts et ses bas. Fallait il inviter Génération identitaire ? Au moins, la contradiction lui fut apporté, et on ne l'a pas laissé non plus dire ce qu'elle voulait. Les gens pouvaient se faire un avis. 


On peut ne pas être d'accord avec la démarche malgré tout, mais je pense qu'elle est bien plus sincère que tout les autres produits Bolloré, alors du coup ça ne me gène pas de regarder quand le sujet m'intéresse. Franchement, désolé pour les nostalgiques, mais je ne vois pas la différence avec le Grand Journal, peut être simplement du mépris en moins. (J'ai bien parlé après du Grand Journal, et non de Nulle part ailleurs !) 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ah mais elle y comprenait effectivement rien la madame, c'était assez drastique. Au-delà des thématiques/éditorialistes estampillés Bolloré l'émission était curieusement ouverte au débat, c'était pas les traquenard de fr2 avec les invités surprise qui sont en fait des militants lrem, on pouvait écouter par moments un propos de Mélenchon continu. Qui a poliement incendié le troll de VA au début pour le laisser à l'écart ensuite, et remis un peu les pendules à l'heure sur les maronniers de ce genre d'émission, devant un public qui en avait pas forcément l'habitude.

 

La politique est partout ! Et pourquoi pas chez Hanouna aussi ? Si il y a de bon médias de masse qui n'appartiennent pas à un des milliardaires il faut vite en faire la promotion!  c'est quoi l'alternative ? internet ? Peste et choléra c'est LePen et Darmanin !

Sinon, pour se consoler en se comparant, y’avait le gala du nouvel an chinois sur CCTV qui a évolué, niveau blackface, depuis 2018: ils n’ont plus d’expats africains en danseurs, et plus de faire-valoir en monkeysuit... 

rien compris

Peste ou choléra ? Vraiment ? 

Ou alors, je n'ai pas bien compris la chronique.

Il me semble pourtant que les 2 étaient sur la même chaîne hier soir...

Et soudain, Mélenchon oublia internet et se réfugia chez Bolloré.

 Je suis passé à côté du message de l'article, ou bien c'est réellement un gloubiboulga qui arrive à enchaîner en premier lieu que les fantasmes de l'extrême droite et JLM d'autre part, ce sont perte et colerat ? Et qui dans le même temps présente en plus que, d'un côté on a de l'islamophobie latente là où de l'autre on parle de planification écologique..? 


Peste ou choléra... Non vraiment j'ai du passer à côté d'un truc en lisant cet article.



Du coup a la fin c'est quoi le message ? Politiques, tous pareils, tous pourris ? La gauche, l'extrême droite, c'est la même et on préfère le bon libéralisme "du centre" qu'on a au pouvoir aujourd'hui ? Ce confusionisme politique général ne fait du bien a personne d'autre qu'aux gens au pouvoir, je vous ai connu bien plus dans la nuance que ça chez @SI... 

Mélenchon qui se sent obligé d'intervenir et d'être présent… Mais que va--t-il faire dans la salade Hanouna-Bolloré!!!

De cette chronique ni figue ni raisin ( moi aussi je suis partagé entre le désespoir de voir Melenchon se prêter à cette pantalonnade, et mon respect d'aller au casse pipe chercher les potentiels électeurs, là ou sont peut-être... ); je retiens cette phrase qu'il faudra certainement méditer avant le second tour ( à ce qu'on nous dit )


 Un instant, un instant seulement mais tout de même, on est effleuré par l'idée tourneboulante, qu'un barrage, ça peut barrer dans les deux sens. 


Il faudra ajouter à la réflexion que la présidentielle n'est pas l'élection la plus importante, c'est la législative qui compte vraiment ! ...si on ne change pas de République et qu'on veut garder cette 5éme à bout de souffle

je dirais même : si on veut changer de république, c'est la législative qui compte !

Je rebondirais bien d'un petit "élections, piège à cons" surtout. Cette illusion du choix "démocratique" pour mieux nous endormir.... J'ai rien à foutre des présidentielles ni des législatives, elles ne changeront rien. Comme les précédentes. On passe aux vrais problèmes et aux vraies possibilités d'action un jour ?

aux vraies possibilités d'action  


la lutte armée ?

le vote blanc ?

déjà fait !


(LE PEN / CHIRAC et LE PEN/MACRON )


ça ne sert à rien il n'est même pas reconnu

Gilets jaunes

greves dans les Hopitaux ?

greve a la SNCF ?

A EDF , ou la RAPT ?

sans dec , dites ..... on fait quoi ?

Pour changer les institution le vote blanc actuel ne sert pas à grand chose, on voie des systèmes électoraux tourner avec 20 pourcent de votants.

comme dans "La lucidité" de J. Saramago ?


mais ça ne finit pas très bien !

merci pour le  tuyau, je ne connais pas ce roman, ça m'a l'air interessant ( faut-il lire "l'aveuglement" avant ? )


je termine "Disgrâce" et tenterai de m'y lancer

Votre serviteur ^^


je n'ai pas (encore ?) lu "l'aveuglement" mais j'aime beaucoup l'imaginaire assez sarcastique de Saramago - pour ce que j'en ai lu.

Gaffe avec cet argument, jusqu’à présent, depuis l’instauration du quinquennat, le gagnant de la présidentielle a remporté les législatives, et pas qu’un peu...

Oui, mais avec un électro-choc de la présidentiel je crois  vraiment que pour une fois il en irait différemment !

cf: Le Pen au second tour face à Chirac ou sa fille face à Macron


mais c'est un risque en effet...


Par contre l'avantage serait de ne plus avoir cette équipe de bras cassés (pour être gentils ) au pouvoir, et son cortège de beni oui-oui à l'assemblée, et rien que ça...

"Par contre l'avantage serait de ne plus avoir cette équipe de bras cassés (pour être gentils ) "

Oui mais qui alors ? Soyez gentil donnez-nous une piste.

Oui mais qui alors ?


Je suis désolée, mais qu'on l'apprécie ou non, Mélenchon est le seul à avoir quelque chance, minime, d'être au second tour. Et même arrivé là, ce sera pas gagné.


C'est pour ça que cette ambiguïté sur le choléra (Bolloré... ou Mélenchon?) n'est pas bienvenue. On en a encore pour plusieurs quinquennats, pour finir, qui sait, par la nièce de sa tante après la fille de son père. 

"Je suis désolée, mais qu'on l'apprécie ou non, Mélenchon est le seul à avoir quelque chance, minime, d'être au second tour "


Au jour d'aujourd'hui  aucune chance comme tous les candidats de gauche au sens large



Oui mais bon, les choses ont le temps de changer 5 fois. Les pronostics un an à l'avance, ça vaut moins que les pronostics 2 semaines avant, qui ne valent déjà rien.


Les choses changent plus rapidement -et plus lentement- qu'on ne pense.

Les deux élections précédetes, Mélenchon était seulement à un peu plus de la moitiée de son volume final de voix dans les sondages faits plus d'un ans avant l'élection...
Ce qui l'emportera c'est les aspérité de Méluch ou la vonlonté de ne pas avoir Macron/LePen? Ce qui est sure c'est que l'électorat de gauche écolo/PS est beaucoup plus du genre à faire des compromis stratégiques que l'électorat Insoumis.

Si la gauche s'éparpille comme c'est le cas trop souvent, soyons réalistes, les différents candidats de gauche ne passeront pas le premier tour. 


Il y a quelques jours j'ai regardé le résultat des dernières présidentielles dans une ville dont on a beaucoup parlé ici. 


Premier tour,  Mélenchon 32,62 %, Hamon 24,23 %, Macron 17,65 %, Le Pen 11,75 %, le reste des voix se partageant évidemment entre les autres partis droite ou gauche.

Donc Mélenchon et Hamon près de 57 %


Deuxième tour : Macron 80,65 %, Le Pen 19,35 %


Donc majoritairement les électeurs, toutes tendances confondues, se sont reportés sur Macron.


Cette ville n'est pas représentative de l'ensemble de la France n'empêche que c'est ce mécanisme qui a porté Macron au pouvoir.


Si les candidats de gauche continuent à la jouer perso on parviendra au même résultat.



Si les candidats de gauche continuent à la jouer perso on parviendra au même résultat.


parfaitement !

C'est nouveau, comme discours.

On l'a déjà eu en 2017, et en 2012, et avant aussi mais je ne me souviens plus.


Et si les candidats de gauche (quelle gauche ?) s'accordent sur un programme et pas sur une candidate ou un candidat ça clarifiera pas mal de choses.

Ce qui a empêché le retrait de Hamon c'est moins des questions d'égos que celles des parties aux législatives et de grande stratégie politique.
Hamon ne voulait pas remettre en cause les quandidats valsistes du PS au législatives et les Insoumis ne voulait pas que la droite ait une majorité idéologique à l'assemblée grâce à eux, et Hamon redoutait les consécances néfastes du le mode de raport de force européen proposé par Mélenchon.
Espérons qu'ils n'y ait pas ce genre de point d'achopement cette fois.

Hamon n'a, surtout, pas eu le courage de dire aux vieux crabes du PS "gardez le pognon, je file avec les voix"...

Quant aux insoumis, ils étaient tellement fiers de leur magnifique programme qu'ils n'étaient pas prêts à en changer un iota

et le PC, ben, le PC, ils avaient tellement peur de se faire dévorer... 


alors hein, que leur électorat soit prêt pour une union, et largement à même de lui apporter la victoire, rien à foutre.

Escusez moi, mais ce que voulait faire sauter Hamon c'est le Plan A/Plan , et si on fait sauter ça on fait sauter presque tous le programme vu que c'est indispensable pour le financement. Vouloir faire sauter presque tous le programme c'est un peu plus que "un iota".
Et personnellement si on me présente un programme évicéré de ce qui le finance, je grincerais des dents. La gauche a trop décus pour pouvoir se permettre de recommencer et il existe des pays, comme l'Italie, où elle n'existe plus. àcause de ça.

c'est quoi, "le Plan A/Plan" ?

Plan A/plan B sur la stratégie européenne des Insoumis : en gros, négocier des transformations radicales de l'UE (plan A) ou, en cas d'échec du plan A, proposer aux Français par référendum la sortie pure et simple de l'UE (plan B).

Sachant, bien entendu, que ce plan B potentiel fera immanquablement pression sur les discussions lors du plan A puisqu'il signifierait tout bonnement la fin de l'UE actuelle...

je ne suis pas certaine que ce soit le point essentiel d'achoppement : dans toute négociation (sauf simulacre), il y a un risque de rupture du statut quo en cas d'échec. On le formule clairement ou pas, mais c'est incontournable. 



Oui, comme le dit Prométhé, et visiblement le "B" n'a pas voulut s'afficher. Je rajouterais que dans la configuration actuelle on est censé uniquement faire 20 miliards de déficite, au pire, ce qu'un soutient de Hamon comme Dominique Méda avait l'aire de trouver suffisant.

Les spécialistes des questions de la transitions écologiques estimes qu'il faut un plan d'au moins 1000 miliard pour l'Europe, pour commencer avant d'accélérer, ce qui fait grosso-modo 200 miliards pour la France, donc il faut changer les règles de la Banque Centrale Européenne, ou s'en défaire si on n'y arrive pas.

Je précise que le financement directe des politiques par la banque cenrale était le fonctionnement normal pour tous les Etats durant les 30 glorieuses, on s'est simplement interdit ça depuis les années 70s et le début de l'époque néolibérale, en 2019 tous les pays Européens avait atteint plus de 350 pourcent du PIB en dette publique+privée, dont au mois 200 pourcent de dette privée, après une montée continue depuis les années 70s, ce qui en fait, selon Steeve Keen qui a anticipé la bulle internet de 2001 et la crise de 2008 des économies "zombies", potencielles épicentres de la prochaine crise (les prémices commençait déjà en septembre 2019). Si on veux empêcher ça, pas le choix, il faut réarmer la planche à billet publique directe pour remplacer la création monétaire par le crédit banquaire courant.

Et tout ça c'était avant la crise Covid qui exige indéniablement une énorme relance Keneysienne.

C'est peut-être une stratégie subtile mais bien compliquée et pas très payante en terme de voix.

Les électeurs regardent les programmes et ils sont avant tout préoccupés par leur quotidien qui est de plus en plus difficile et que l'on s'ingénie à nous compliquer encore plus.

Plus que des grandes envolées lyriques et des stratégies alambiquées ils attendent un candidat apte à comprendre leurs difficultés et à les intégrer dans un programme précis et réaliste.

Mais ils ont intérêt à travailler au lieu de gesticuler parce que ce n'est leurs prestations télé sans intérêt qui vont convaincre les électeurs.

Avec une majorité de débutées de droite, y compris estampillé PS, pas de politique de gauche, le programme précis ne sert à rien dans ce cas. Et le Plan A/Plan B est vital pourpermettre le financement d'un programme ayant une quelconque chance de changer quelque chose pour les électeurs au quotidiens.

"Les électeurs regardent les programmes" ?? 

Vous croyez ?

Vous êtes bien optimiste, comment expliquez-vous alors tous ceux qu'ont voté macron au 1er tour, alors qu'il n'en disait rien, pas de programme, juste un plan marketing, une opération de com faite par tous les médias - à part vendre un mec jeune et ni droite ni gauche y avait quoi  ??


Alors je parle pas de la toute petite frange de csp++++ qui eux savaient bien pourquoi voter pour ce mec (ni des encore moins nombreux mais des encore +++ qui l'avaient amené là pour leur seul profit, les 0,001%), non ils n'auraient pas suffi, mais tous ceux sur qui la pub a fonctionné, même qu'ils se tiraient une balle dans le pied mais ça ils n'en savaient rien, parce qu'ils se posaient pas de questions sur le programme justement - et quand ils ont vu, trop tard, et que ça les a touchés direct, ça a donné les gilets jaunes - et pour le coup ceux-là t'inquiète ils ont eu une formation en accéléré, et pour le coup oui ceux-là liront le programme dorénavant... 


Mais j'ai bien peur que bcp, et tant qu'ils n'ont pas encore morflé eux-mêmes, ils se contentent de ah il est jeune il est beau (si si je l'ai entendu) ou tiens on n'a pas encore essayé ça...


De l'autre côté il y avait un programme précis, élaboré de longue haleine avec plein de vrais gens de tous les secteurs, pas par trois gus d'une boite de com, et ça a donné tout un fascicule, mais combien l'ont lu ? 

Et combien de ceux qui seraient d'accord avec ce qu'il y a dedans mais qui ne voteront pas pour ...juste parce que le gars qui le représente ne leur revient pas (et là, comme la pub, l'anti-pub ça marche très bien aussi) ?

l'électorat de Macron (un petit quart des voix seulement au premier tour), c'est quand même essentiellement "les électeurs les plus aisés", qui avaient pas mal à perdre avec le programme de Mélenchon...

Oui, les programmes sont lus et entendus et rabâchés,  il ne faut pas prendre les électeurs pour des imbéciles. 

Macron a été élu parce qu'il représentait un élan, pour certains jeunes c'était un peu comme l'Amérique des pionniers, des perspectives de réussite grâce au travail et à la créativité. D'autres déçus par la droite et la gauche ont espéré une gestion plus saine du pays, etc. 

Le problème,  c'est quand un programme, aussi intéressant soit il, présente un élément rédhibitoire, dans ce cas tout est rejeté et l'électeur va voir ailleurs. 


"Macron a été élu parce qu'il représentait un élan, pour certains jeunes c'était un peu comme l'Amérique des pionniers, des perspectives de réussite grâce au travail et à la créativité."


Comment dire plus clairement, alors que juste au dessus vous prétendez le contraire, qu'avec macron on nous a vendu non un programme mais une image. Une belle histoire. Un emballage clinquant. 


Personne n'a lu le programme de macron, parce qu'il n'y en avait pas, plus exactement parce qu'il n'était pas présenté aux électeurs. En psychologie systémique, on appelle ça un agenda secret.

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme

Rien que pour la photo il faut aller voir.

Je ne discuterai pas pour savoir si c'est un programme ou pas, n'empêche qu'il y a des propositions suffisamment précises et chiffrées pour que l'on puisse comparer avec ce qui est réalisé ; mais il a encore deux ans...

Merci, je vais voir ça de plus près... Ou pas, parce que finalement ce qu'il a fait a plus d'importance désormais que ce qu'il a dit qu'il allait faire. Avant l'élection,  on doit bien se contenter du programme, rien n'empêche cependant de lire entre les lignes. 


Quatre ans après, le programme ne compte plus que pour mesurer le degré d'enfumage. Je me souviens en tout cas qu'il avait promis zéro SDF... et leur nombre a doublé. Si tout le reste du programme "précis et chiffré" est de cet acabit...


On entend beaucoup répéter une histoire (idiote) de doigt et de lune. Moi, quand on me dit de regarder la lune, je regarde d'abord le doigt, puis à qui appartient ce doigt. On en savait assez sur macron pour prendre la mesure de ce qu'il promettait. 


Ceux qui ont voté pour lui, au premier tour j'entends, ne sont pas tous des naïfs. Beaucoup, la plupart, savaient ce qu'il allait faire et étaient parfaitement d'accord.


A peu près la moitiée était d'accord, l'autre ne vote plus pour les siens depuis, mai il les a remplacé par les électeurs de Fillons.

Aaahhhh, enfin quelqu'un qui ne s'en tient pas à l'écume des adages à la con. Oui, quand on vous dit "regarde, c'est là bas que ça se passe", moi aussi j'ai tendance à me demander qui me dit ça et pourquoi il me dit ça, pour commencer. 

Ensuite, oui aussi pour ceux qui, dès le 1er tour, se sont précipités pour voter le rempart Macron, ce qui a d'ailleurs provoqué ma rupture avec un camarade du PCF tout agité qui voulait que son parti soit le premier avant tous les autres à appeler à voter Macron-rempart-contre-le-fascisme. 


J'ai un seul problème avec les cocos, que je résume ainsi : "Eux, ils savent". Ben pour le coup, moi je savais ce qu'il s'obstinaient à refuser de savoir et de voir. 


Bref, tout ça pour dire que ceux qui veulent s'imaginer que seule une union de la gauche pourra mener un candidat plus ou moins de gauche au 2ème tour sont soit des paresseux, soit des simplistes. 


Il ne peut pas y avoir d'unité à gauche parce que tout simplement, il n''existe pas une gauche idéologique unitaire. Quand je songe que Montebourg nous explique (ITW Le Media) qu'on ne fera rien sans la droite et sans le Medef, je me fiche pas mal de savoir la couleur de son étiquette, PS, plus PS mais ex PS, frondeur ou pas frondeur, etc. Je comprends ce qu'il indique, à savoir que pour lui, il est impossible de mener des politiques orientées à gauche et que la seule voie de passage pour mener des politiques un peu marquées à gauche, c'est de dealer avec la droite et le Medef (et la finance, ça va de soit, même s'il n'a pas eu les couilles de la mentionner).  


Comme dirait l'autre que j'aime bien malgré tout, "Qu'ils s'en aillent tous". 

"J'ai un seul problème avec les cocos, que je résume ainsi : "Eux, ils savent"."


Ya pas que les "cocos", comme vous dites. Moi, j'appelle ça les Militants Majuscules. Signe distinctif, la condescendance.

Hélas, non seulement ils vont continuer, mais ils sont déjà en train de négocier en coulisses. Je pense à Montebourg avec la LR, aux résiduels PS avec la REM, aux écolos avec tous, etc. 


On ne peut pas leur en vouloir, l'arithmétique de cette élection est un business en soi. J'imagine Montebourg ou Jadot: "Vous me donnez quoi en échange de mes 6 % ou 12 % qui empêcheront JLM d'accéder au 2ème tour ? Cela doit se monnayer assez cher. 


Du reste, se souvenir du précédent "Hamont", lequel, paraît-il, se gratte la poche et y trouve encore quelques billes pour négocier des strapontins. Et n'oublions pas les "trublions de la dernière heure, les Glucksman, Onfray, Joffrin, et Zemmour. Alors, gauche divisée, gauche émiettée, ou gauche rassemblée, pfff, je me marre (jaune). Il n'y a qu'une manière de se sortir de ce business model: en fonder un autre. 


Voilà pourquoi la seule promesse électorale qui m'intéresse (puisque tous les autres possibles en découlent), c'est de nous sortir de cette nasse de la Vème Rep. Tout le reste n'a aucune sorte d'importance dans la mesure où la majorité parlementaire, acquise et  tenue par l'exécutif, passera ses 5 années de mandat à tout bloquer. 


Donc oui, je n'ai qu'une seule aspiration: passer à la 6ème république et si c'est Mélenchon qui porte cette idée, ça me va parfaitement et je me fiche pas mal qu'il en cause chez Hanouna-Bolloré. 


D'ailleurs, il faut écouter l'ITW de Montebourg sur Le Media TV (chaîne Youtube en accès libre) et voir comment il tire son épingle du jeu sur cette question, c'est très très instructif. Petit spoiler: "On ne fera rien sans la droite, on ne fera rien sans le Medef, parce qu'il refuseront, etc". Voilà qui en dit long sur l'ancrage à gauche de Montebourg. Il part perdant, mais fait passer sa couardise pour de la lucidité empirique.  Je dois avouer que pour un aveu de faiblesse idéologique, c'est très fort, en communication pour gogos néophytes.   

Il part perdant, mais fait passer sa couardise pour de la lucidité empirique.  Je dois avouer que pour un aveu de faiblesse idéologique, c'est très fort, en communication pour gogos néophytes.   


Merci !!!

J'ai cru remarquer sur ce forum quelques asinautes dans le même état d'esprit.

Puissent-ils vous lire...

La peste ou le choléra, si je lis bien ne vise pas Mélenchon mais l’émission de France 2 et le propriétaire de la chaîne privée ou se produisait Mélenchon.

d'autres bras cassés ( déjà ça change ) mais sans majorité à l'assemblée pour faire n'importe quoi


mais l'idéal, c'est qu'on en arrive à ne pas devoir choisir entre ce qu'on tente de nous imposer ( c'est à dire le même duel que lors de la dernière présidentielle )

Je ne le pense pas, l’électeur aime à confirmer son vote, je doute que les réservistes de la présidentielle fassent le poids aux législatives suivantes, la confirmation sera très certainement de règle.

Quand on voit qu'à chaque élections le FN ( RN ) va chercher tout et n'importe qui pour faire des listes ( quitte à mettre des noms de gens qui ne sont pas au courant ) je doute qu'ils aient de quoi faire une chambre majoritaire sans que personne en face ne démasque l'incompétence 


Je crois que ce parti à un solide bureau idéologique à sa tête, mais n'a pas les reins assez solides pour que ses militants deviennent des députés.  

Macron est bien arrivé avec le tout et n’importe quoi à avoir une énorme majorité à l’assemblée, ne pas désespérer pour le cas Le Pen ou quelqu’un d’autre à l’extrême-droite de type Zemmour...

Macron y est arrivé parce que les trois guignols de gauche n'ont pas daigné s'allier pour les législatives.

Attention, il ne faut pas compter sur un quelconque regroupement de chapelles aux législatives, disposer d’un groupe à ses couleurs est de la plus grande importance dans le jeu politique, il est garant d’une représentativité aussi bien politique que médiatique.

et le pognon surtout, hein...

volontairement, par charité, j’ai évacué la question du pognon qui est aussi un impondérable du combat politique.

les députés Macronniste sont des CSP+++ avec bagou, finances et contacts dans la société civile pour faire campagne


on se souvient de cette députée fraîchement élue qui pleurait car elle passait d'un salaire de 8000€ à 6000€; et se devait de "manger plus souvent des pâtes " !

Ces gens là viennent d'un autre monde que les potentiels candidats du RN 


C'est le coup de balais dont parlait Melenchon, ( qu'ils s'en aillent tous )  mais  remplacé par pire puisque n'y connaissant rien et n'ayant aucune idéologie politique autre que le culte de Jupiter


Ce n’est pas le problème, il faut faire nombre et si Le Pen, il y aura le nombre, comme pour Macron.

Avec une démobilisation des perdants, si on prend le schémat habituel, mais c'est vrais que si LePen passe il n'y aura peu être pas de démobilisation et que le vote ressemblera à une image du premier tour de la présidencielle.

"le désespoir de voir Melenchon se prêter à cette pantalonnade"


J'ai pas trop d'états d'âme sur ce point, c'est depuis longtemps la politique de Mélenchon de se montrer partout où il peut, et ça ne s'est jamais vraiment mal passé. Il a peut être raison, il y a un peu de mépris du peuple dans nos pincettes vis à vis des gens qui écoutent ces émissions. 


Je dis bien des gens, et pas des animateurs et encore moins des propriétaires.

Oui, la hiérarchie des élections. Tout est là ou presque. 


Jospin obtint la réduction du trône royal à 5 ans. Mais il commet une grande erreur : le calendrier des élections.


 Les législatives devraient précéder la présidentielle. 


On rejoindrait une république parlementaire. 


Reste à réfléchir à la proportionnelle. 


Puis à virer de la Constitution (par voie de référendum auprès des électeurs et non par le chemin du congrès - chambre + sénat) pour :


- suppression pure et simple du Sénat


- suppression des possibilités des ordonnances


- suppression de l'article 16


- et quelques autres babioles (la régionalisation ne paraît pas indispensable, si ce n'est pour planquer quelques bobos ou bobines, ou..)


- remise en cause du mode de la désignation des membres du conseil constitutionnel et de sa composition 


- insérer dans la constitution un texte plus explicite sur la laïcité, genre : "la République ne reconnaît aucune culte, aucune religion, mais les tolère. Le Sacré,  d'aucune manière ne peut intervenir dans la gestion des affaires publiques et politiques. "


 

D'ou sortez vous qu'il s'agisse d'une erreur ?

Moi je dirai un mauvais coup bien conscient !

eh oui ! il etait élu les doigts dans le nez face à un "vieux, usé, fatigué "


sauf qu'il a oublié de faire campagne, et a surtout déclaré qu'il n'était pas le candidat de la gauche ! 

ça plus une pointe de Chevenement (revenu d'entre les morts )... et on connait le résultat !

"un mauvais coup bien conscient !"


Il faut quand même être conscient qu'un régime présidentiel de plus en plus dur, est une fameuse aubaine pour qui envisage de gouverner, c'est tellement plus pratique d'avoir un tel pouvoir si on a la chance d'être élu. 


Pourquoi voudriez vous que des hommes politiques, pour qui la présidence est le saint graal, s'en privent à l'avance?

Plutôt un Sénat tiré au sort pour garder le bicamérisme et avoir une meilleur représentativité de la diversitéde la sociée qu'avec l'élection cher les représentants.

La législative dans la foulée de la présidentielle ne peut que conforter le président sorti des urnes. C'était le but visé par l'inversion du calendrier.


Il n'y a qu'avec l'élection d'un candidat hors système que ça peut servir éventuellement de 3ème tour. Comme cela ne s'est encore jamais produit, cela reste une théorie.

ce n'est pas parce que c'était le but visé qu'il est impossible de le contrecarrer...

Ben moi je croyais vraiment que les gens allaient y aller aux législatives le dernier coup pour limiter les dégâts, naïve que j'étais... 

Je ne sais pas pourquoi en France ils sont si hostiles à la cohabitation, alors que c'est la seule façon dans l'état actuel du système archiprésidentiel de contrebalancer un peu, non ?

le quinquennat, une des nombreuses conneries de Jospin...

ça fait pas propre, la cohabitation.

mais s'il avait eu un peu de courage et de sens politique, il aurait laissé se faire le second tour et aurait rassemblé au pas de charge pour les législatives, au lieu de se vexer et de partir bouder.



Je pense aussi que c'est une mauvaise réforme. En plus des mécaniques électorales, 5 ans ça raccourcit les ambitions politiques dans le sens où les politiques court-termistes prennent l'ascendant sur les politiques au long-terme (enfin je trouve).

5 ans c'était déjà le temps de l'assemblée, ce qui fesait que les électeurs avec les deux élections avaient une élection majeure tout les 3 ou quatre ans avant...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je ne sais pas si ce sont les chaînes ou les politiciens qui s'y présentent que vous assimilez à la peste et au choléra, je trouve l'ambiguïté pas forcément bienvenue. Quand à qualifier les propos de MLP de nouveau positionnement islamophile, l'ironie n'est pas assez appuyée pour être claire.

La seule fuite ; " en thérapie " sur Arte : nous en avons, tous, un grand besoin !


Pour certains, c'est , hélas, trop tard ....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.