117
Commentaires

Passagère tuée par la police : le "journalisme de préfecture" à l'œuvre

Rayana, 21 ans, est décédée le 4 juin à Paris d'une balle de la police. Le conducteur de la voiture dans laquelle elle était passagère a refusé d'obtempérer. Plusieurs médias ont massivement relayé la thèse policière de la légitime défense ; d'autres ont fouillé dans le casier judiciaire de la jeune femme tuée et de l'autre passagère. Les tweets de Jean-Luc Mélenchon ont ensuite polarisé l'attention médiatique. Retour sur une parfaite séquence de "journalisme de préfecture", qui consiste à relayer sans distance la version des autorités au sujet d'opérations policières.

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour cet article, j'ai pas les mots pour décrire ce que je ressens..... Meme si l'angle est d'illustrer le journalisme de "préfecture" ce qui en ressort est glaçant d'inhumanité.

Félicitations pour cette enquête, heureusement  que vous êtes là pour sauver l’honneur de la presse.

Cette police est à l’image de ceux qui nous gouvernent, tueuse, menteuse, manipulatrice.


M. Emmanuel Macron, vous laissez dire aux personnes que vous nommez, et qui par ailleurs sont accusé d'abus sexuels disons, que Rayana n'a pas d'importance, pourquoi? Répondez s'il vous plait? 


On imagine, si c'était deux gus en train d'enlever u(...)

Derniers commentaires

Ce vocable de "connu.e des services de police" est insupportable. Il y a les personnes condamnées et puis il y a les autres, qui n'ont rien fait. C'est la loi. Dire autre chose devrait être punissable.

Tirer pour un refus d’obtempérer : normal, banal, bientôt dans la procédure... Pan ! Pan ! Dites donc, les légistes vont avoir du boulot ...  Oui, la police tue :  des personnes présumées innocentes (jusqu'à preuve du contraire), et des innocents, tout court. Tous coupables : d'être là au mauvais endroit, au mauvais moment. Dans les manifs : la police mutile et éborgne; dans les rues, sans PV ni procès : la police tue, à coup de flingues, voir de fusils d’assaut.  Pan ! Pan ! Du terrorisme ? Non, non : refus d'obtempérer, on vous dit ! Deux fusillades injustifiées et mortelles en plein Paris, en deux mois. Belle performance ... Chicago ? Detroit ? Baltimore ? Non, non, vous n'y êtes pas ! La "légitime" insuffisance ....

En vous lisant je me dis : qui de l’œuf ou de la poule ?

Les journaux parlent-ils de cela parce que c’est ce que les gens veulent entendre 

Où les gens pensent-ils ce qu’ils pensent à force d’entendre ces journaux ?

Merci Pauline pour cet excellent article indispensable. Une nouvelle émission sur le sujet pourrait être justifiée. Je viens de voir le documentaire "Frères" qui vient de sortir en accès libre, cet article sur la personne abattue au fusil mitrailleur au Pont Neuf  , le Tracts n°38 chez Gallimard "Violence Policières, le devoir de réagir" et bien sûr l'incroyable série en 4 épisodes(TTT) "Oussekine".

La combinaison police ultra-violente, justice et pouvoir politiques complices et médias qui justifient tout, c'est glaçant.

"La garde à vue, vous savez, c'est extrêmement humiliant pour un policier" : Alors que quand on n'est pas policier, c'est chouette !

Je m’interroge : d’où viennent ces relations fusionnelles entre BFM et la police ? Est-ce par idéologie ? Sst-ce de la facilité ? Assiste-t-on à un noyautage des médias ?

J’ai également en mémoire les « cops shows » qui transforment la télé en service com de tout ce qui porte un uniforme. S’agissant des questions de Défense, cela fonctionne de la même manière.

Cela mériterait sans doute une émission pour éclairer les ressorts de cette proximité...

Les mecs interviennent , et ne veulent pas laisser leur proie leur échapper...Avec le paquet de cameras qu'il y a a Paris , un minimum de coordination aurait permis leur arrestation 1 Km plus loin, c'est quoi , de la flemme ? De l'incompétence ? Non malheureusement ils voulaient juste se faire des banlieusards , alors maintenant les débiles , ça fait quoi de tuer ? Aucune différence entre ces mecs et Fourniret ! Aucune!

Rayana "était également connue des services de police" car "en 2016, âgée de 15 ans, elle commettait un vol à l'arraché dans le 7e arrondissement de Paris" et qu'en "août 2020, elle était mise en cause pour un fait de détention et d'offre de produits stupéfiants [...] Toute poursuite était depuis éteinte." 

Juste une question, ils ne sont pas sensés être inaccessibles les casiers judiciaires des mineurs ? Ou me trompe-je ?

Grand merci pour cet éclairage ! 

Notamment pour cette démonstration hallucinante de l'enchainement non-stop de la version des policiers

je ne mets ci-dessous que le 1er paragraphe :


Sur BFMTV, les différents soutiens policiers vont se succéder toute la soirée du 5 juin, et la journée du 6 juin. Le policier médiatique Abdoulaye Kanté est à l'antenne le 5 juin vers 22 h 30 pour dire que les policiers "ont juste tiré pour sauver leur vie". Il est remplacé par Ivan Assioma (Alliance) le 6 juin à 8 h dans l'extrait cité plus haut, puis revient à 9 h dans l'émission de Bruce Toussaint pour répéter ses arguments, puis dans le journal de 10 h. À 11 h, il laisse sa place à Mathieu Valet, secrétaire général adjoint du Syndicat indépendant des commissaires de police, qui explique que "c'est un drame que nos policiers soient en garde à vue, parce qu'ils ont voulu protéger la vie des autres, et leur vie". À 12 h 40, puis à 13 h 42, Ivan Assioma, est de retour. Deux sujets réutilisent son interview du matin, dans laquelle il rappelle "le risque de blessures, ou pour les policiers, ou pour autrui". À 12 h 40, puis à 13 h 42, c'est encore lui. À 14 h, le micro est tendu à l'un de ses collègues : Loïc Le Couplié, secrétaire général administratif d'Alliance, qui dit : "La police est confrontée à une violence sans aucun garde-fou".  

Marre et de plus en plus en colère devant ce refus de débattre de ces questions, d'ignorer les êtres humains qui souffrent, qui meurent sous les balles de ces incompétents qu'on élève en héros! J'ai envie de gerber…

Chaque fois que la police tue une personne la chasse au casier judiciaire est ouverte. 

"Il avait volé du parfum quand il avait 16 ans", "Elle a commencé  à fumer du shit à 14 ans  ", "Il avait redoublé sa 3ème puis sa 1ère...." " Ils étaient abonnés au Monde Diplomatique et à Là-bas si j'y suis".....tout est bon pour justifier la """""bavure""""""


Ce qui est peut-être le plus affligeant c'est le manque de compassion pour les victimes de violences policières

C'est un meurtre .

J'avais écrit il y a plusieurs année que la justice se faisait dans la rue quand, sous prétexte de terrorisme, les forces de police tuaient n'importe quel déséquilibré dans la rue sans autre forme de procès.

J'ai connu une époque où on maitrisait les gens et on les déférait à la Justice pour enquête et procès.


Aujourd'hui on tue parce qu'un des passager d'un véhicule n'a pas mis sa ceinture de sécurité.

Les "robocops" font peur à la population et ils s'en amusent - ref : de nombreuses vidéos publiée ça et là.


Petite nouvelle accessoire: on commence à parler en Europe d'exactions commises par certains réfugiés d'un certain pays de l'Est de l'Europe, dans un style rappelant un certain activisme de la première moitié du siècle dernier...

On va rire...

Si j'ai bien compris: une jeune fille de 21 ans (sans aucun antécédent judiciaire) a été assassinée par un ou plusieurs policiers par ce qu'elle se trouvait dans une voiture avec 3 personnes (qui, eux, avaient des antécédents judiciaires,mais qui n'ont tué personne) dont le conducteur a refusé d'obtempérer. 

Donc, à mon humble avis, les policiers ont assassiné une jeune fille! donc on peut dire qu'ils ont

On nous répète sans arrêt que la cigarette tue... mais qui autorise la vente des cigarettes et prélève même sa quote-part ? Et qui donc tue ? Ne me remerciez pas pour cette bonne question et ne me dites pas que c'est l'arme qui tue !

Lorsque vous l'entendez,vous savez à qui vous avez à faire,Gilles-William Goldnadel,


  • l’affaire Mermet. Aux côtés de l'UEJF et de la LICRA, il porte plainte pour incitation à la haine raciale contre le journaliste Daniel Mermet61 et la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen, à propos de six messages d’auditeurs dans ses émissions diffusées du 18 au et intitulées « Israël, la guerre maintenant ». La cour d'appel de Versailles relaxe définitivement Daniel Mermet le dans le cadre de son procès pour incitation à la haine raciale62.

Dominique Vidal reproche (dans son livre Le Mal-Être Juif) à Gilles-William Goldnadel de participer au « harcèlement juridique » des personnalités opposées au sionisme ou à la politique d'Israël63. Dans un article du Monde Diplomatique de , il décrit Gilles-William Goldnadel comme la « cheville ouvrière des procès contre les intellectuels qualifiés d’« antisémites » »34.

Gilles-William Goldnadel engage également un procès en diffamation contre le MRAP, cette association l'ayant accusé, dans son rapport sur la nouvelle extrême droite sur internet, d'entretenir des liens avec l'extrême droite (israélienne et française) et de harceler juridiquement les journalistes critiquant la politique de l’État d’Israël64. Le MRAP est mis hors de cause65 et son président Mouloud Aounit porte plainte à son tour contre Gilles-William Goldnadel. En 2009, Gilles-William Goldnadel est condamné à payer 5 000 euros à titre de dommages intérêts et 3 000 euros au titre des frais de justice à Mouloud Aounit qu'il avait accusé d'être un « compagnon de route des islamistes » et d’avoir participé à une manifestation dans laquelle on avait crié : « Mort aux Juifs »6

 

il existe des témoignages contraires à ceux de FranceInfo au sujet des tirs alors que la voiture était immobile:


https://rmc.bfmtv.com/actualites/police-justice/refus-d-obtemperer-a-paris-des-temoignages-de-riverains-vont-dans-le-sens-de-la-police_AV-202206080084.html


l'artice d'ASI dit que "la police tue" est un fait, que pense la rédaction de l'affirmation "les musulmans tuent" ou "l'islam tue" ?

il est plus exact de dire "un (ou des) policiers ont tué". la phrase "la police tue" vise un but politique.


je ne dis pas que les flics ne sont pas en tort, en vérité on en sait encore rien et on le saura pas tout de suite.

Très bon papier étayé sur une affaire désespérante.

Mille mercis pour cet article...et encore je pense que vous ne citez pas tout...


PaulineOn VousKiffe!

Tous ces évènements récents ces derniers mois donnent envie d'envoyer des signals forts a l'institution. La police/Gendarmerie par ses abus et l'outrance de ses syndicats et porte paroles est en train de s'auto-détruire.

Il va falloir mettre en hola à tout ça avant que les politiques de droites se trouvent dépassées par le monstre qu'ils ont créé, avant de devoir tout raser jusqu'au sol.

C'est extrêmement grave et triste ce qui passe, et les policier-e-s en sont des victimes collatérales. Même si c'est la population qui en pâtit le plus.

Ca va très mal se finir ce délire fascisant... 

On observe bien la façon de penser des gens dont la priorité est l'ordre par rapport à toute question de justice : la police et l'armée sont pour eux des institutions sacrées qui garantissent l'ordre et la sécurité, par conséquent elles sont au dessus de tout soupçon. Pour éviter que ce type d'évenement ne génère un soupçon, il est nécessaire que les victimes "l'ait bien mérité" pour maintenir l'illusion d'un ordre parfait.

Félicitations pour cette enquête, heureusement  que vous êtes là pour sauver l’honneur de la presse.

Cette police est à l’image de ceux qui nous gouvernent, tueuse, menteuse, manipulatrice.


Le journalisme de prefecture est une expression de la culture courtisane faite de lachete et d obsequiosite, phenomene que Baudelaire qualifiait de domesticite publique. Sa persistance montre que c est culturel. Deontologique ?

Sur ce forum on a une personne qui défend aussi la version officielle... becs et ongles ! 


Au delà de toute considération pour la victime, et en contradiction avec les faits


c'est un job, une passion, un sacerdoce... comme sur BFM en fait ! 

M. Emmanuel Macron, vous laissez dire aux personnes que vous nommez, et qui par ailleurs sont accusé d'abus sexuels disons, que Rayana n'a pas d'importance, pourquoi? Répondez s'il vous plait? 


On imagine, si c'était deux gus en train d'enlever un gosse... au lieu de deux bad boys en train de promener des filles. 

Les flics aurait tué le gosse.. 

Ou un chien? Un bon gros toutou tué à l'arrière. 

Ou une voiture en train de faire transiter des explosifs.

On valide des flics dont l'analyse du danger est complètement nulle.

C'est eux le danger.

Provoquer les voyous et faire peur aux braves gens, c'est ça le rôle de la police?

Merci pour cet article, j'ai pas les mots pour décrire ce que je ressens..... Meme si l'angle est d'illustrer le journalisme de "préfecture" ce qui en ressort est glaçant d'inhumanité.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.