131
Commentaires

Migrants : "TF1 nous montre une Europe menacée d'invasion"

Quelques avions de plus, quelques bateaux de plus : la réponse de l'Union européenne à la série de naufrages de bateaux transportant des migrants clandestins, qui a fait des centaines de morts par noyade ces derniers jours, a été unanimement jugée décevante. Le flux des migrants d'Afrique vers l'Europe serait "incontrôlable", et la question des clandestins, insoluble ? Raison de plus pour essayer de comprendre ce qui se joue, et remettre à plat toutes nos représentations : celle du migrant, celle du passeur, celle du garde-côte.

Derniers commentaires

;Dès le début: Le commentaire de TF1: "On sait que la France a besoin de main d'oeuvre moins chère pour la construction".
La construction, ce n'est pas l'exportation, donc pas de concurrence internationale sur les salaires (sauf directive Bolkeinstein et autre).
Quel problème y a t'il à bien payer les gens. Ce qui remet en question toute la discussion et les propositions (je n'ai pas été jusqu'au bout de l'émission, trop pénible).
Franck
Une petite curiosité glanée au hasard sur le net : une équipe japonaise aurait montré que des rats font preuve d'empathie et préfèrent aider un companion forcé à nager plutôt que d'aller chercher une récompense (chocolat).
Voilà...
Si a la vue d’un corps qui flotte, vous pensez a autre chose qu’a immediatement ouvrir les portes, alors vous n’avez pas de coeur.
Mes amis !

En Australie, dés qu'un bateau de clandestin s'approche, il est tout de suite pris en charge, et ramené à son port d'origine !

Aucun mort, aucune immigration clandestine ...
Mon très cher ami !

Vous êtes sur un forum, regroupant des gens très différents , qui ne sont pas tous initiés ! Vous êtes sûrement novice, et donc excusable !

A l'avenir, pensez-y ...
Mon très cher Niz !

On aimerait vous suivre ... Mais lorsque vous parlez de K, s'agit-il de Kilos ? de Tonnes de migrants ??? Cela nous effraie un peu !
Précisez votre pensée s'il vous plait !
Le débat me semble surréaliste au possible...

Parler d'ouvrir les frontières déjà à la base avec comme argument: on a aussi besoin de main d'oeuvre moins chère...ben merci pour les gens qui triment ici !
A part le nivèlement par le bas, elle propose quoi la madame?

Et donner plus de visas, laisser les gens circuler...ok, mais pourquoi n'aborde-t-on pas ce qui les pousse à fuir?

Pourquoi ne pas aborder les raisons de ces catastrophes humanitaires et les responsabilités des différents états tellement civilisés qu'on va mettre le boxon partout pour faire plaiz' aux ricains et pour se faire un peu de thune en passant parce que voyez-vous ma bonne dame, nous on sait bien mieux quoi faire de vos ressources?

Pourquoi parle-t-on sans cesse d'augmenter le nombre de citoyens ici (et en général d'ailleurs) alors qu'on est trop nombreux tout court, alors que les ressources sont limitées, que la pollution est une catastrophe humanitaire à elle toute seule et qu'elle entraîne nombre de morts précoces et pathologies partout dans le monde?

C'est quoi ce programme: faites des gosses ou faites venir du monde pour bosser pour nos vieux mais pour des cacahouètes hein, parce que faut pas pousser, y'a pas trop d'emplois de toute manière...

Tant que le problème ne sera pas posé à l'échelle mondiale: scolarisation, infrastructures médicales, réelle recherche de labos d'état pour lutter contre le palu et autres festivités, arrêter purement et simplement de mettre à disposition des armes aux barjos qui passent pourvu qu'ils paient...revoir la distribution des richesses et s'occuper vraiment des problèmes écologiques (mais pour de vrai hein, pas pour se faire mousser à un n ième sommet de mon derrière à engloutir juste l'argent du contribuable..)...ça sert à que dalle !

Pour moi tout est lié. Ce qu'on nous propose ici c'est un massage sur une jambe de bois.
Belle émission, bravo.
Merci Laetitia Tura de faire vivre une façon de penser où l'humain passe avant tout dans les réflexions sur les sujets mondiaux. C'est nécessaire, indispensable, vital. Continuez, s'il vous plaît, et restez implacable.
[quote=Daniel Schneidermann]Très très bel extrait. Ça fait plusieurs fois que je le vois et je trouve toujours cet extrait magnifique et je viens de comprendre à quoi il me faisait penser… à un autre documentaire très connu. Je ne sais pas si vous l'avez eu en tête en tournant le votre. […] Je pense à Shoa.

Je pensais plutôt à « El sicario - Room 164 » de Gianfranco Rosi, 2010.
Pendant 80 min. un homme de main des narcotrafiquants parle de ses crimes et les illustrent en dessinant sur son carnet. Cet homme est masqué. Tout le film se passe dans une chambre d'hôtel.
Le monde merveilleux du marché qui résoud les problèmes politiques, on y croit très fort, comme sur les droits à polluer
Mes très chers amis !

Malheureusement, face à ce terrible drame, il y aurait une solution, que les africains n'accepteraient pas !

Que ce soient les occidentaux; qui gèrent leurs pays, leurs ressources, et les AIDES FINANCIERES qui leurs sont alouées ...

Ainsi, il n'y aurait plus de conflit dévastateur, et, des chefs d'état milliardaires, détournant l'argent venant de l'occident !

Mais en sont-ils prêts ?
1 fois de plus on saute allègrement les causes pour disserter longuement sur les conséquences et la " meilleure " façon de les traiter. Serait-il idiot de penser que la majorité des populations préfèrent vivre dans leur milieu d'origine â condition de ne pas y crever? Les grands déplacements de population dans l'histoire ( irlandais , italiens, espagnols, etc ) ont été un moyen de fuir souvent la misère ( la guerre aussi). Enfin dernière interrogation comment se fait- il que sur ce continent une si grande misère côtoie de si importants gisements de matières premières ? Quant à la fable de l'économie non politique, elle est de moins en moins crédible
L'étendue de la tragédie en cartes :
http://neocarto.hypotheses.org/1370
http://neocarto.hypotheses.org/1565
Les noyades massives en méditerranée, la crise politique du moyen orient, la crise politique en Ukraine etc ne sont pas des phénomènes
particuliers, activés par leur propre métabolisme. Ils sont les conséquences d'un système politique et économique de domination. Ces faits parlent de la domination impérialiste et non de la folie de hommes africains, arabes ou russes. ces faits parlent du développement inégal
Je parlais dernièrement avec une employé des services d'immigration canadien qui me relatait les séances de sélections en Moldavie et l'écroulement au sens physique, devant son bureau, des refusés.
L'avenir du monde est-il à rechercher en Palestine/Israël ?
Etonnant, dans cette émission, les CAUSES de l'émigration ne sont jamais évoquées !
Vici pour rafraîchir des mémoires voici quelques liens qui vont du CCFD (catho) à L'Humanité :

http://ccfd-terresolidaire.org/

http://yetiblog.org/index.php?post/1407

http://lmsi.net/Le-mur-meurtrier-de-la

http://www.humanite.fr/boat-people-en-mediterrannee-le-monologue-europeen-572297

Si Arrêt sur Images continue avec ce genre de débats bidons mon abonnement sera rapidement annulé !
Alice Mesnard raconte n'importe quoi.

Je ne comprends pas pourquoi Daniel l'a invitée.
top top top emission
Eh ben moi je l'ai trouvée plutôt bien cette émission.

Bien sûr, dans un monde idéal on ouvrirait les frontières tout simplement par solidarité, et d'ailleurs les migrants commenceraient par ne pas avoir besoin de migrer. Mais enfin dans un pays (voire continent) où la majorité des gens sont convaincus que les immigrés sont la cause principale du chômage, de la dette, de la criminalité, et en gros de tout ce qui peut avoir un bouc-émissaire, c'est déjà pas mal de tenter de ramener le concept d'immigration vers sa réalité, ne serait-ce que sur le plan économique : celui-ci a l'avantage d'être factuel et mesurable, et permet de montrer que l'immigration est beaucoup plus positive que son image fantasmée habituelle.

Alors oui, bien sûr, on préferait une politique d'immigration basée sur l'humanisme et la tolérance (enfin à ASI peut-être, au FN c'est moins sûr); mais pour ce qui est de convaincre nos décideurs de ne pas se contenter d'une politique répressive, je crois que l'argument économique a beaucoup plus de chances que l'argument philanthropique.
Elle est bien gentille avec ses idées toute faites mais y'a un pti truc qui s'appelle les droits de l'homme (c'est pas très genre dans l'économie ce truc, désolé) qui stipule, dans les grandes lignes, qu'on ne peut pas trop faire payer quelque chose à une partie d'une population et pas à un autre.
Parce qu'arrive, un 2e truc qui s'appelle la cour de justice européènne qui pourrait allègrement sanctionner le fait qu'on fasse payer des visas à un migrant et pas à une autre personne.

Bref...
Et puis, genre la repression détruisant les bateaux, apparemment, c'est deja sur les rails ==> envoyer des drones qui bombaredrait les rafiots.
C'est bien connu qu'il n'y aucun problème de dommages collateraux avec ces ptits bidules et puis, si jamais, y'a encore des gus dedans, au moins, ils sont pas morts noyés en plein mer....

Bref bis, c'est vraiment merdique son truc....

Cyril.
Si dès l'arrivée en Europe le premier message donné est "ce qui est fait illégalement n'a en fait aucune conséquence ensuite" pourquoi s'embêter à faire des lois. En même temps on n'a jamais demandé aux Européens de faire les lois, on les fait pour eux. [s]Pour[/s] Contre eux.
Bon on progresse, vu que les roms sont européens vous les avez inclus dans votre boucle , certain diront une étourderie mais je suis un doux rêveur et je souhaite pencher pour une extension progressive de votre empathie qui devrait atteindre la côte sud de la mer méditerranée dans un an ou deux.
Le sans-frontièrisme a merveilleusement servit les actionnaires mondialisés. Tout terre est un prix de marché qui se négocie. La frontière, c'est la condition de l'autonomie des société humaines ; c'est la condition de l'écart qui leur permet de vivre différentes.
Malheureusement l'Europe n'a plus de frontières intérieures et je suis bien obligé, tant que la France n'aura pas reconquis les siennes, d'y intégrer tous les peuples qui y vivent dans un grand amalgame institutionnel.
" tant que la France n'aura pas reconquis les siennes"
Elle les a toujours, pauvre propagandiste, vous avez oublié de mettre vos lunettes de soleil en regardant les aventures de Marine à New-York ?
Le cerveau est encore embrumé de tant d'extase ?
Je propose qu'on construise des murs très très hauts. Tranquilles chez nous, sans blague !!
"vu que les roms sont européens"

merci merci
c'est la 1ère fois que lis cela :)

ah qu'il serait bon de l'entendre dans nos radios, journaux télévisés et même de le lire dans nos journaux ...

allons-nous cesser de nous laisser manipuler ? de nous dresser les uns contre les autres ?
Les lois ne sont acceptées que si elles sont justes. Si les lois sont injustes il est logique que les gens y désobéissent.
L'immigration n'est pas et ne sera jamais un crime, et toutes les lois que vous mettrez en place pour criminaliser l'immigration seront donc toujours prises pour ce qu'elles sont, des lois injustes et liberticides. Aussi les raisons qui poussent les gens à migrer seront toujours plus fortes que le respect de ces lois, d'autant plus si ce respect est entamé par un sentiment d'injustice.
Mettre en place des lois qui criminalisent l'immigration poussera donc une partie de ceux qui veulent migrer en France à venir clandestinement.
Ce sont ces lois qui créent des clandestins.

Il faut donc s'interroger sur le fondement de ces lois, et je suis désolé, elles n'ont aucun fondement rationnel. Ces lois sont purement motivées par des sentiments xénophobes et racistes.
Vous semblez déjà confondre le légal et le légitime. Le légal se conforme à la loi civile, le légitime se conforme à la loi morale. Etre homosexuel, ne pas être musulman, est illégal dans certains pays mais on peut considérer pourtant que ces actes sont légitimes, car ils touchent par exemple à la nature même et à la liberté de l'homme.
Contrairement à ce que vous dites, l'immigration massive sur des territoires déjà occupés a toujours été dans l'humanité synonyme d'invasion, donc de crime, donc de guerre. Les hommes ont toujours défendu leur terre, leur peuple, leur culture, et ceux qui ont été trop naïf ou trop faibles pour le faire ont disparu. C'est une loi naturelle que chacun protège sa place, et cela ne peut donc que faire parti de la loi positive.
A votre échelle, ne fermez-vous pas votre porte à clé le soir ?
C'est une loi naturelle que de rechercher l'étranger. L'humanité naît avec le tabou de l'inceste, qui est l'obligation de donner sa fille à un métèque ( au sens grec). L'immense majorité des meurtres ont lieu en famille-je-vous-hais, et l'inceste est, de loin, la première circonstance aggravante du viol. Le roi est nu.
Entre l'interdiction de l'inceste et la reproduction intercontinentale, il y a un pas de 12.000 km que vous n'avez pas hésité à franchir.
Vous voulez dire qu'il faut préserver la pureté de la race blanche ? comme le prônaient ces gens là :
http://www.lepoint.fr/images/2013/09/06/ku-klux-klan-1893893-jpg_1701485.JPG
Entre préserver la pureté de la race blanche et avoir 68% de naissances issues d'au moins un parent africain en Ile-de-France (36% à l'échelle métropolitaine), (source afdphe.org ; 2013), il y a un gouffre.
Sandy, toutes vos interventions cumulées sur cette page vous valent le Godwin d'or, prix que vous devrez partager avec Canard. En même temps, vous passez la totalité de votre temps à vous entraîner, vous êtes nos deux spécialistes hors-catégorie.
Je pourrais moi aussi vous balancer des photos des dizaines de millions de morts et des génocides ethniques, religieux, sociaux qu'a mené votre universalisme fraternaliste et votre utopie de l'homme nouveau dans le dernier siècle, mais je préfère parler de la situation actuelle, et des chiffres réels, c'est un débat plus constructif. Et plus urgent.
"Je pourrais moi aussi vous balancer des photos des dizaines de millions de morts et des génocides ethniques, religieux, sociaux qu'a mené votre universalisme fraternaliste et votre utopie de l'homme nouveau dans le dernier siècle "
Vous avez droit à la drogue dans les locaux du FN, où vous hallucinez naturellement, ô Roi ?
Ma drogue ce sont les livres d'histoire, vous devriez en prendre plus.
C'est bien c'est bien, mais vous savez qu'il vous suffirait de les lire et non de les fumer ?
Vous raconteriez moins de bêtises.
Je vous la refais en simple pour vous: non, nos idées ne sont pas appliquées, et n'ont tué ni fait de mal à qui que ce soit.
Essayez d'ouvrir les pages.
EDIT juste pour l'anecdote.

Les cisailles ont encore frappé hier.
Apparemment, il est interdit de signaler sur @si, que si certains propos racistes sont promptement modérés et à juste titre, d'autres propos sont tolérés depuis cette année, notamment ceux à caractère antisémite.
Plutôt qu'utiliser une troisième fois le sabrage à l'aveugle, M. Schneidermann, il serait peut-être utile de nous signaler pourquoi ?
Que s'est-il passé ces derniers mois, pour que ce qui était naturellement supprimé il y a peu de temps, puisse désormais s'épanouir, notamment depuis peu de temps après le massacre de Charlie Hebdo ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

arrêtez avec votre obsession antisémite. Vous essayez d'avoir raison et d'obtenir la validation de votre raisonnement idiot par les modérateurs, mais ceux-ci ne sont pas au service de vos méthodes de kapo.

Et d'abord, de quels propos ("tolérés") exactement parlez-vous ?
C'est étonnant, vous établissez votre diagnostic, vous le fan et avocat de Dieudonné, alors que vous auriez dû peut-être poser la question au début et non à la fin.
Mais c'est vrai que cette question est secondaire pour vous, vous êtes vraiment devenu ce que vous défendez avec le temps, Ignatius: faire croire que l'obsession est de mon côté et parler de kapo, alors que vous roulez vous-même à fond pour l'antisémite le plus célèbre de France.
Quant aux propos dont je parle, vous jouez à merveille les amnésiques, vous qui avez participé au forum dont je parle, et vous qui y avez défendu vous-même l'auteur des propos antisémites dont on parle.
Bref, vous retrouverez le chemin tout seul, mais on a déjà compris que vous posiez la question pour la forme et que vous n'en aviez rien à carrer...
Pure diffamation, comme d'hab'.

Et vous ne répondez pas. Je ne pose pas la question pour la forme, mais bien pour mettre votre nez dans votre caca (dont vous êtes si fier, apparemment).

vous qui avez participé au forum dont je parle, et vous qui y avez défendu vous-même l'auteur des propos antisémites dont on parle
Je demandais justement de me rappeler de quoi vous parlez exactement ? Avec tous ces sous-entendus sortis de votre imagination, on s'y perd. Comme d'habitude vous sortez votre comptabilité forumesque en un claquement de doigts, et que vous semblez penser à un sujet en particulier, j'aurais aimé cette petite précision. A moins que ce ne soit que pure calomnie...

C'est bien beau d'insulter les autres d'antisémites, de quasiment insulter les modérateurs de collabos, encore faut-il avoir des arguments autres que des sous-entendus, rumeurs, ou interprétations biaisées. Mais bon, je me doutais qu'avec vous il y a peu d'espoir d'autocritique.

Bonne continuation, donc.
Pure diffamation ?
Parce que vous croyez peut-être que je suis le seul ici à me souvenir de la façon dont vous avec défendu votre antisémite préféré ?
Vous n'êtes devenu, au fil du temps, qu'un rhétoricien extrémiste qui se fout que ce soit le FdG ou l'extrême-droite au pouvoir, du moment que la société actuelle vole en éclats.
Pure calomnie ? de la part de celui qui joue l'amnésie moins de deux mois après, merci de renforcer ce que vous êtes devenu.
Mais comme vous en prétendez incapable par commodité; voilà pour le rafraichissement de mémoire:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?5,1428430,1434053#msg-1434053
Avec en bonus l'une de vos contributions, sublime évidemment, de ce forum duquel vous prétendez ne pas vous souvenir:
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?5,1428430,1430997#msg-1430997
Arrêtez donc de jouer les trolls trente secondes et remettez donc vous-même votre nez dans vos propres saloperies - celles qui vous indisposent au point de ne pas vous en souvenir quelques semaines après...

Au passage, vous m'avez bien fait sourire, d'avoir, vous, évoqué l'autocritique.

Retournez donc à votre royaume des quenelles, celles que subissent en premier lieu les fidèles du perturbé mental qui vous fait office de mentor.

Et bonne continuation également, M. Reilly.
votre antisémite préféré ?
double diffamation

Vous n'êtes devenu qu'un rhétoricien extrémiste
insulte

qui se fout que ce soit le FdG ou l'extrême-droite au pouvoir,
mensonge

du moment que la société actuelle vole en éclats.
délire

du perturbé mental qui vous fait office de mentor.
diffamation

Tout ça en 3 phrases.

Sachez que meme si je maintiens que Dieudonné n'est pas antisémite, et que j'ai prouvé que vos accusations étaient mensongères à ce sujet, je ne suis pas "fan de Dieudonné", ce n'est pas mon "mentor", et je suis en désaccord sur beaucoup de points avec lui.

L'intervention que vous citez de moi n'a rien d'antisémite, elle dénonce vos méthodes stupides. Je maintiens.

Quant aux citations sur le mode "les juifs sont sur-représentés dans le cinéma", ce n'est antisémite que dans votre tête. Quand on voit les chefs d'oeuvre du cinéma faits par des juifs, on ne peut que s'en réjouir. On peut discuter de la réalité de cet énoncé, mais il n'est pas en soi antisémite, Est-ce raciste de dire que les noirs sont surreprésentés dans les prisons américaines ?
"votre antisémite préféré ? double diffamation "
Ah flûte, il n'était pas en première position ? Mes excuses en ce cas, s'il n'occupait qu'une position secondaire parmi ceux que vous aimez défendre sur les forums.

"qui se fout que ce soit le FdG ou l'extrême-droite au pouvoir, mensonge "

Si vous saviez à quel point je voudrais vous croire, Ignatius. Mais je sais d'expérience que l'on ne défend pas innocemment les antisémites les plus virulents, comme vous le faites.

"du moment que la société actuelle vole en éclats. délire "
Je l'espère également, mais encore une fois...

"du perturbé mental qui vous fait office de mentor. diffamation "
Tiens, pas "double diffamation" ce coup-ci ? donc il y a l'un des trucs qui serait vrai à vos yeux ? qu'il est l'un de vos mentors, ou qu'il soit perturbé ?

"je maintiens que Dieudonné n'est pas antisémite "
Nooonnn, pensez-vous, il ne manquerait plus que les types qui dégoisent leur haine du Juif dans des spectacles, dans des vidéos multiples sur internet, dans des billets sur des sites de fachos, qui s'allient avec des antisémites encore plus frappadingues qu'eux...
soient antisémites.
Vraiment, où va-t-on chercher tout ça ?
Vous êtes aveuglé, comme un disciple envers son Maitre, M. Reilly.

"L'intervention que vous citez de moi n'a rien d'antisémite "
Et ça tombe bien, Ignatius, car je ne l'ai pas prétendu non plus.
Voyez, c'est bien un truc de rhétorique bas de gamme qui pullule partout, et que vous utilisez ici.
Je n'ai pas dit que vous teniez des propos antisémites contrairement à ce que vous tentez de faire croire malhonnêtement ici.
J'ai dit en ironisant, que je ne vous croyais pas quand vous prétendiez ne pas vous souvenir de ce forum et de son contenu.
Grosse différence, vous ne trouvez pas ?
Et comme de juste, sur ce forum, ce ne sont pas les phrases antisémites qui s'y trouvent qui vous dérangent le moins du monde, non non non: ce sont mes prétendues méthodes et de mon prétendu côté "Kapo", qui vous permettent de détourner l'attention en vous offrant, comme tous ceux qui soit profèrent ces propos, soit les défendent - comme vous là-bas et maintenant, ici - une posture geignarde de victime en mode apitoiement.

Enfin, deuxième astuce rhétorique, plus abjecte mais efficace autant que mensongère: comparer deux phrases qui n'ont rien à voir entre elles: "les noirs sont surreprésentés dans les prisons américaines ? ", alors que cette situation, est une conséquence du racisme anti-Noir. Et la phrase "Juifs sur-représentés dans le cinéma", alors que ce sont ceux qui profèrent ces contre-vérités - et que vous partagez ? qui se livrent à ce type de racisme qu'est l'antisémitisme.
Je ne suis même plus surpris que vous tronquiez la citation, déjà, et d'ailleurs, que vous choisissiez la moins pire d'entre toutes.

Que pensez-vous des autres citations, M. Reilly ?
Elles ne sont pas antisémites, elles non plus ?
Et pensez-vous, comme leurs auteurs, que cela reflète la réalité ?

Prenez votre temps, faites chauffer la rhétorique, Ignatius.

Vous risquez d'en avoir besoin.

Et sinon, il reste la méthode Julot: la poudre d'escampette...
Je passe sur vos petits délires qui n'ont aucun intérêt, j'ai pas le temps de jouer à ça, en ce moment.

J'ai dit en ironisant, que je ne vous croyais pas quand vous prétendiez ne pas vous souvenir de ce forum et de son contenu.
Je n'ai pas prétendu cela. Je voulais juste que vous me disiez de quel propos exactement vous parliez. Parce que vous avez tendance à vous forger une opinion sur des suspicions, et ensuite croire que c'est la vérité vraie et que tout le monde est d'accord, puisque vous détenez la Vérité, au nom du Bien.

comparer deux phrases qui n'ont rien à voir entre elles: "les noirs sont surreprésentés dans les prisons américaines ? ", alors que cette situation, est une conséquence du racisme anti-Noir. Et la phrase "Juifs sur-représentés dans le cinéma", alors que ce sont ceux qui profèrent ces contre-vérités - et que vous partagez ? qui se livrent à ce type de racisme qu'est l'antisémitisme.
si ça c'est pas de la mauvaise foi...

"les noirs sont surreprésentés dans les prisons américaines ?" Est-ce une contre-vérité ?
là, vous trouvez une explication logique : "oui, et c'est une conséquence de..."

"les juifs sont surreprésentés dans le cinéma" Est-ce une contre-vérité ?
et là plouf plouf "antisémite". Alors que bon, on pourrait essayer de réfléchir "oui/non, parce que...". Mais non, on dirait que pour vous, quand il y a ""juif" dans la phrase, c'est donc forcément antisémite. De plus, que ce soit vrai ou non est une chose, que ce soit bien ou mal en est une autre, pouvez-vous comprendre cela ?

Sur ce sujet précis, j'ai tendance à plutôt croire quelqu'un qui me dit qu'il a fait une thèse là dessus, plutôt qu'un chasseur d'antisémite borné (qui me fait passer pour antisémite, alors que je sais que je ne le suis pas du tout, ce qui vous décrédibilise à mes yeux sur ce sujet). Moi je pense que c'est plutôt vrai (la proportion de juifs dans le cinéma "occidental" est supérieure à la proportion de juifs dans la population) mais que ce n'est pas une mauvaise chose, c'est juste un fait, qui peut peut-être s'expliquer historiquement.

En tout cas, on peut effectivement discuter de la véracité de ces assertions. Cependant, elles ne sont pas racistes ni antisémites en soi, que vous le vouliez ou non. Or, toute votre pleurnicherie sur la modération du forum est partie de cette phrase, c'est pourquoi je suis reparti de cette phrase. Le reste, c'est du blabla pour essayer de faire dire des choses qui pourraient être sorties de leur contexte afin de faire une belle citation tronquée, pour appuyer vos accusations stupides et mensongères.


Ensuite, je ne joue pas les victimes, mais vous répondez systématiquement en m'agressant, en m'attaquant sournoisement (calomnie, diffamation, injure) alors que je ne vous ai pas attaqué personnellement, j'ai simplement déploré vos méthodes, et en l'occurrence, j'ai juste demandé une précision.


Enfin, gardons en tête que le problème du moyen-orient est un problème géopolitique, de luttes de pouvoir et d'impérialisme. Réduire cela en termes de "antisémite/islamophobe" est simplement idiot et ça ne mène à rien. La géopolitique ce n'est pas une affaire d'affect, de gentils et de méchants, ni même de religion, mais de luttes d'intérêts, de ressources, d'influence et in fine de pouvoir (en gros: Israel, Etats-Unis et Arabie Saoudite versus Iran, Syrie, Russie et pas "les juifs contre les musulmans", car ça n'a pas vraiment de sens en fait). Je vous incite donc à prendre de la hauteur, à essayer d'avoir une vision objective de ce qui se passe là-bas, et qui nous concerne absolument.
Mais comment savez- vous qui est Juif ou pas dans le cinéma? Les noms? Les nez? Les doigts crochus? Leur avidité évidente pour l'argent?
C'est curieux quand même.
A vrai dire, je ne m'étais jamais posé la question avant l'intervention de "je-sais-plus-qui" dans le forum. Aussi, je m'en fous un peu de ce sujet, mais comme on me demande mon avis, je réponds. Et oui mon humble avis ne se fonde que sur les noms à consonance juive. C'est pas très scientifique et surement très biaisé, mais bon, je ne vois pas d'autre moyen de répondre à la question sans faire une étude approfondie. Il faudrait demander à celui qui a fait sa thèse autour de ces sujets, quelle était sa méthodologie.

Les noms? Les nez? Les doigts crochus? Leur avidité évidente pour l'argent?
Attention, vous tenez des propos antisémites... Mais que fait la modération ?
Une thèse sur ce sujet? Impossible.
"Mais comment savez- vous qui est Juif ou pas dans le cinéma? Les noms? Les nez? Les doigts crochus? Leur avidité évidente pour l'argent? "

Vous êtes dégoûtante d'antisémitisme. Vous avez pas honte des fois?
"Moi je pense que c'est plutôt vrai (la proportion de juifs dans le cinéma "occidental" est supérieure à la proportion de juifs dans la population) mais que ce n'est pas une mauvaise chose, c'est juste un fait, qui peut peut-être s'expliquer historiquement. "

C'est expliqué dans ce livre: La saga des juifs qui ont fondé Hollywood

Description sur Amazon:

"Hollywood, qui a incarné les États-Unis au point d’être considéré aujourd’hui par certains comme le vecteur principal de l’impérialisme culturel américain, a été fondé dans les années 1920 par des immigrants de fraîche date qui, pour certains, parlaient un anglais approximatif. Les frères Warner, Carl Laemmle, William Fox, Harry Cohn, Samuel Goldwyn, Louis B. Mayer, Irving Thalberg, Adolph Zukor et d’autres, étaient nés dans des communautés juives d’Europe centrale marquées par la misère et les pogroms, mais habitées par une culture vivace et pleine d’humour. Sentant avant tout le monde que la société de consommation naissante devait se nourrir aussi de rêves, ils bâtirent des empires dont les noms sont devenus mythiques : Twentieth-Century Fox, Columbia, MGM, Universal Ils eurent ainsi l’audace de forger leur propre conception du rêve américain : celui d’un pays plus accueillant, plus tolérant, plus juste et plus optimiste qu’il ne l’était vraiment. Cette vision, véhiculée par leurs films, se diffusa dans la culture américaine, contribua à la définir et finit même par l’incarner aux yeux du monde. C’est l’histoire de ces aventuriers improbables devenus des géants et parfois des monstres qui nous est contée ici."
Évidemment qu'historiquement les migrations juives les ont conduit a être innovateurs dans les pays d'accueil. Mais actuellement? Comment on peut le savoir? C'est écrit " juif" après leurs noms?
"Mais actuellement? Comment on peut le savoir? C'est écrit " juif" après leurs noms?"

Comment on peut savoir qui est juif? C'est vraiment pas compliqué ni très polémique: la plupart du temps on sait que quelqu'un est juif parce que cette personne le dit!

Quant à savoir si les juifs sont toujours sur-représentés dans le showbiz aujourd'hui, je n'ai pas d'infos sur le sujet. Mais le fait est que ça à été vrai pendant une bonne partie du 20 ième siècle et je crois que c'est plutôt une source de fierté (le fait d'avoir inventé Hollywood...).
n'oublions pas les prises de sang et les tests ADN.
Mais alors vous lisez quoi ou écoutez quoi pour entendre parler les réalisateurs, éclairagistes, ingénieurs divers et varies , actrices et acteurs sur ce sujet?
Personnellement, je regarde beaucoup de films, je ne me suis jamais renseignée sur " ce sujet-la".

Par ex, j'avais appris une fois que Nathalie Portman était juive, car elle s'était déclarée outrée a la suite des blagues pleines d'humour ( mais moins rigolotes que celles de Dieudonne) de Galliano et ne plus vouloir représenter Dior.
A part ça, je ne saurais dire si Brad Pitt est ou non Juif, pas plus que Barbara Streisand( ah si elle je le sais, ça se voit qd même).
Le Juif Elia Kazan ( le cinéaste le plus impressionnant que je connaisse) a eu un comportement de type antisémite sous le MacCarthysme. Le goy Orson Welles s'est lui comporté en Juif. Le cinéma pourrait bien brouiller les cartes, ce qui confirmerait que c'est un art juif.
"Le goy Orson Welles s'est lui comporté en Juif"

c'est quoi, se comporter en juif?
Juif est avant tout le contraire d'antisémite. Ça vaut aussi pour le comportement. Mais la question de l'élection du peuple élu est plus adaptée à une bibliothèque qu'à un forum. Tout n'est pas réductible à un slogan, et savoir relativiser les échanges forumesques permet d'en rehausser le niveau. Mais je suis comme vous: j'attends le message qui tue.
Je ne sais pas ce que vous voulez dire par "attendre le message qui tue"...je n'attends rien....par contre je suis assez allergique à l'expression "faire des trucs en juif" pour l'avoir entendue toute ma vie exprimant un antisémitisme de basse intensité chez l'homme français moyen....je comprends que ça n'était pas votre intention mais vous devriez essayer d'être un peu plus malin et faire attention à ce que vous écrivez...
" faire attention"...Comme vous avez raison, et comme j'en suis incapable. Mais, en même temps ( comme on dit à BFN), c'est cette incapacité qui me meuh !
Il existe des Jifs antisémites, Schtumph, ça s'appelle avoir la haine de soi.
J'en connais.
Jazzman, Kazan, c'est pas arménien ça? Ah mais il y a Elia! Vivi

Et Orson well es, cet immense cinéaste n'était donc pas Juif?
Pourtant il fumait le cigare.
J'ai lu le livre dont je parle plus haut parce que je m'intéresse à l'histoire du cinéma...Sinon je suis comme vous avec votre histoire de Natalie (sans h) Portman...
"j'ai simplement déploré vos méthodes, et en l'occurrence, j'ai juste demandé une précision. "
Faux Ignatius, un mensonge de plus.
Et je répondrais systématiquement en vous agressant ?? alors que c'est vous qui venez me coller aux basques avec skuds genre "obsession antisémite raisonnement idiot vos méthodes de kapo" ?? Et alors que je ne vous avais rien demandé ?
Vous prenez vraiment les lecteurs pour des cons, M. Reilly, vous ne manquez pas d'air.

Maintenant, je comprends encore mieux qu'avant pourquoi vous ne trouvez pas que Dieudonné soit antisémite:
pour vous, se poser des questions sur la "judéité" des gens, affirmer qu'ils sont à la tête ou sur-représentés dans les banques ou dans les grands médias, dans les endroits stratégiques, que les souffrances des Juifs au fil des siècles ont été grandement exagérées...
... ce n'est pas de l'antisémitisme. Bah, autant dire que ça n'existe pas, ça ira plus vite, et en plus ça a déjà été dit.
C'est juste de la "géopolitique", mais c'est bien sûr.

Côté "stupide et mensonger", vous en tenez une sacrée couche.

Mais cela dit, ça confirme ce que je signalais à votre sujet, et votre rapport avec l'antisémitisme. Pour vous, dire que les Juifs sont aux manettes par tout, ce n'est pas antisémite, mais dire par exemple que les Arabes et les Noirs seraient la cause N°1 de la délinquance, ce serait raciste ?

Poids, mesures, Reilly.
Mais il me semble que vos arguments étaient exactement ceux du klu klux klan.
Ils pensaient que les noirs allaient prendre la place des blancs si on les laissait faire, alors ils défendaient la ségrégation qui leur interdisait de jouir des mêmes droits.
Ils pensaient que la pureté de la race blanche était en péril car il se multipliait des cas où des noirs se mélangeraient avec des blancs, et d'ailleurs il existait des lois qui interdisaient les mariages "inter raciaux".
Ils voulaient que les noirs soient expulsés ou rentrent en Afrique. Avec le fameux slogan "nigger go home".

Quelle est la différence entre vos idées et celles du klu klux klan ?
La différence la plus importante : je ne prône pas la suprématie de la race blanche (ni d'aucune race, ni du résultat du mélange des races).
Je ne suis pas anticatholique. Je ne suis pas homophobe. Je ne suis pas antisémite. Je ne pend pas les noirs aux arbres. Je ne défile pas la nuit en tunique. Je ne vis pas en 1865. Je ne vis pas dans un pays "originellement" multiracial ni fondé sur le génocide et l'esclavage. Etc.

Vous savez Hitler détestait le grand capitalisme financier. Et vous, au front de gauche ? On fait encore les poubelles et les clichés et les amalgames ou on parle du réel ?
Je parle en terme d'idées, je me doute bien qu'en terme d'actes de violences le klu klux klan vous bât à plat de couture et vous n'avez pas besoin de porter de masque vu que vous pouvez dire ce que vous voulez en vous cachant derrière un pseudo sur internet.

Cependant je vois que vous ne démentez pas partager les thèses de grand remplacement des blancs par les noirs, la volonté de préserver la pureté racial, ou encore l'objectif politique d'expulser les noirs et de les renvoyer en Afrique.
Vous êtes d'accord sur l'essentiel.

Comment expliquez-vous que des gens qui partageaient les mêmes idées que vous en soient arrivés à de telles extrémités ?
Je ne suis pas anticatholique. Je ne suis pas homophobe. Je ne suis pas antisémite. Je ne pend pas les noirs aux arbres.

Magnanime le roi. Les Noirs vous remercient!

Et quand ils sont musulmans on les épargne aussi?

Il manquerai pas un "je ne suis pas islamophobe" dans votre profession de foi droit de l'hommiste?

Les néo fascistes s'abritent derrière le droit au blasphème. Brandissent la laïcité comme valeur et non comme principe. C'est la France de 2015.

Il y a tout un contexte favorable qui vous autorise à ne pas intégrer l'islam à la liste.
Une sorte de consensus national sur lequel vous surfez. Les attentats de janvier et les autre crimes identifiés islamistes sont un sacré coup de pouce pour votre réforme idéologique.

Said Bouamama et la hiérarchisation des racismes

Le roi incarne la mutation de l'extrême droite dans toute sa splendeur.

On abandonne certaines de ses cibles traditionnelles pour se concentrer sur la vraie menace.
Pierre Mas, ne cherchez aucune profondeur dans ce qui touche le fond. Le seul intérêt de ce genre de message est de nous confirmer ce que nous savons depuis longtemps : la dimension psychiatrique des tourments de l'extrême-droite.
bonjour le roi,

moi aussi j'ai PEUR

j'ai peur qu'un jour les humains soient si nombreux qu'il n'y ait plus la place pour les autres animaux,
j'ai peur qu'on soit si nombreux qu'on ait plus le choix que de vivre dans des sociétés de plus en plus totalitaires, ultraviolentes, uniformisées et aseptisées, ou on rêvera de se trancher la gorge plutôt que de vivre dans un "1984" ou un "Brazil" ou encore un "Code 46" en version couleur ;-) et là ils ont encore la possibilité de se réfugier dans des "guettos/états tiers-mondistes"
j'ai peur qu'un jour on ne CONTRÔLE tout, qu'on y réussisse ... : les naissances, les gènes, avec qui on baise, ce qu'on bouffe, les maladies, qu'on finisse avec un code-barre dans la nuque et qu'on soit désactivé si on est pas politiquement correct, mais non ça ça n'existera même plus car on pourrait être programmé à la naissance et on vivrait dans le "meilleur des mondes" ...
quand je vois certaines de nos démocratures, c'est plutôt bien engagé

le terrorisme commence par les chiffres et les mots:

on leur fait dire n'importe quoi car les chiffres ne veulent rien dire et les mots vidés de leur sens ! exemples:

22,5 personnes c'est qui le ",5" ?

et si ces personnes sont "de couleur", ça veut dire quoi ?

une personne "illégale" ça veut dire quoi ?

A ceux qui trouvent les réponses à ces 3 questions, je leur suggère d'aller voir un médecin.
Non ce qui est injuste n'est par définition pas légitime. Et la seule source de légitimité c'est la volonté du peuple.
Les lois ne devraient être que l'application de la morale aux différentes situations de vie qui peuvent engendrer des conflits et n'avoir que pour source la volonté générale du peuple. Bref les lois devraient être justes et légitimes. Et si elles ne le sont pas nous avons le devoir de les supprimer ou de les modifier pour qu'elles le deviennent. Si elles sont injustes au point d'être insupportables nous avons le devoir d'y désobéir purement et simplement.

Maintenant je ne parlais pas de légitimité mais de logique. Quand les raisons qui poussent à migrer sont plus fortes que le respect de ces lois, et d'autant plus parce que ce respect est entamé par le sentiment d'injustice et d'illégitimité qu'elles génèrent, il est LOGIQUE que des gens choisissent d'y désobéir et donc ici la clandestinité. La loi est contre les clandestins, mais la légitimité est du côté des clandestins. Et aucune injustice ne sera JAMAIS légitime.
La volonté du peuple, "seule source de légitimité", c'est celle-là par exemple ? : pour 76% des français Il faudrait durcir les conditions de régularisation des migrants (90% à droite, 53% à gauche).
Rassurez-vous, la volonté du peuple, on ne l'écoutera pas, ce n'est pas dans nos habitudes démocratiques. L'avant-garde est là pour nous guider.
Je ne crois pas qu'un sondage obscure soit équivalent à la volonté du peuple et quand bien même le peuple serait pris de folie comme ce fut le cas pour le peuple allemand dans les années 30 en se laissant séduire par le nationalisme nazi, il faut encore que cela soit juste pour que cela soit légitime.
La volonté du peuple ne s'exprime que quand le peuple a cuvé.
La République, Platon, mythe de l'autochtonie :

"Par suite, pour être vraiment aussi exact que possible, ne convient-il pas d'appeler, d'une part, gardiens accomplis (414b) ceux qui veillent sur les ennemis de l'extérieur et les amis de l'intérieur, afin d'ôter aux uns la volonté, aux autres le pouvoir de nuire, et de donner, d'autre part, aux jeunes gens que nous appelions tout à l'heure gardiens, le nom d'auxiliaires et de défenseurs de la pensée des chefs ?
- Il me le semble.
- Maintenant, repris-je, quel moyen aurons-nous de faire croire quelque noble mensonge - l'un de ceux que nous avons qualifiés tantôt de nécessaires - principalement (414c) aux chefs eux-mêmes, et, sinon, aux autres citoyens ?
- Quel mensonge ? s'enquit-il.
- Un qui n'est point nouveau, mais d'origine phénicienne, répondis-je ; il concerne une chose qui s'est déjà passée en maints endroits, comme les poètes le disent et l'ont fait croire, mais qui n'est point arrivée de nos jours, qui peut-être n'arrivera jamais, et qui, pour qu'on l'admette, demande beaucoup d'éloquence persuasive.
- Comme tu parais hésiter à parler !
- Tu verras, quand j'aurai parlé, que j'ai bien raison d'hésiter.
- Mais parle et ne crains point.
- (414d) Je vais donc le faire - quoique je ne sache de quelle audace et de quelles expressions j'userai pour cela - et j'essaierai de persuader d'abord aux chefs et aux soldats, ensuite aux autres citoyens, que tout ce que nous leur avons appris en les élevant et les instruisant, tout ce dont ils croyaient avoir le sentiment et l'expérience, n'était, pour ainsi dire, que songe; qu'en réalité ils étaient alors formés et élevés au sein de la terre, eux, leurs (414e) armes et tout ce qui leur appartient ; qu'après les avoir entièrement formés la terre, leur mère, les a mis au jour; que, dès lors, ils doivent regarder la contrée qu'ils habitent comme leur mère et leur nourrice, la défendre contre qui l'attaquerait, et traiter les autres citoyens en frères, en fils de la terre comme eux.

Ce n'est point sans raison que tu éprouvais de la honte à dire ce mensonge !
"

(...) Les hommes ont toujours défendu leur terre, leur peuple, leur culture, et ceux qui ont été trop naïf ou trop faibles pour le faire ont disparu. C'est une loi naturelle que chacun protège sa place, et cela ne peut donc que faire parti de la loi positive.(...)

Les chiens ont toujours défendu leur territoire et ceux qui ont été trop naïf ou trop faibles pour le faire ont disparu. C'est une loi naturelle que les chiens protègent leur niche, et cela ne peut donc que faire parti de la loi positive des chiens.

Les jaseurs boréaux ont toujours su s'adapter, se détacher de leurs habitudes pour vagabonder quand nécessaire, et ceux qui ont été trop attaché à leur territoire ont péris. C'est une loi naturelle que les jaseurs boréaux envahissent régulièrement la France selon les conditions climatiques.

Et si on considère que les Etats-Unis sont la première puissance mondiale et que c'est un pays de migrants qu'en tirez-vous comme conclusion par rapport à votre idéologie "survivaliste" ? Ne vaut-il mieux pas être un migrant ? Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !.

P.S. : perso, non, je ne ferme pas ma porte à clé le soir et il paraît que c'est commun au Canada.
J'eusse préféré que vous citiez un ami de la démocratie comme Aristote plutôt qu'un ami de la république qu'est Platon. Partant... De plus je n'ai jamais nié que les frontières ne sont pas (toujours) naturelles. Les frontières fondent les sociétés humaines. Et je ne vois pas de mal à ce qu'il y ait plusieurs sociétés humaines.

Merci pour votre cours d'ornithologie. Passionnant. Pour illustrer les invasions de territoires, vous prenez l'exemple unique d'une espèce qui vit dans les airs...

Les Etats-Unis sont un pays de migrants ? Oui si l'histoire des Etats-Unis commence au XVIème siècle, avec un génocide comme fondation, et par ailleurs une composition multiraciale dès cette "nouvelle origine".

Si vous ne fermez pas votre porte à clé le soir, ne l'ébruitez pas trop quand même. Jusqu'où est-vous prêt à aller dans votre logique d'altruisme-universel-tous-nés-de-la-terre ? Car si je vous suis, vous ne fermez pas à clef c'est parce que ça ne vous dérange pas que le premier venu pénètre chez vous. Enfin, chez lui.
Un démocrate, Rousseau, pour répondre à votre aristocrate :
"Ces traits vrais qui distinguent les nations, et qui frappent les yeux faits pour voir, ont presque toujours échappé aux leurs. De là est venu ce bel adage de morale, si rebattu par la tourbe philosophesque, que les hommes sont partout les mêmes, qu'ayant partout les mêmes passions et les mêmes vices, il est assez inutile de chercher à caractériser les différents peuples; ce qui est à peu près aussi bien raisonné que si l'on disait qu'on ne saurait distinguer Pierre d'avec Jacques, parce qu'ils ont tous deux un nez, une bouche et des yeux."
Quand vous parlez de frontières "naturelles", ça correspond à quoi dans votre esprit ?
Si un Breton, un Basque, un Corse, un Alsacien etc. disent "à bas la France, vive les régions européennes !", faudra-t-il retracer des frontières "naturelles" en fonction de leur sentiment d'appartenance, de leur territoire à eux ?
Et qu'aurait été la France si on avait accordé la pleine citoyenneté aux habitants de l'empire, si l'Algérie était aujourd'hui un département comme un autre, peuplé d'irréductibles gaulois-arabes-berbères-juifs etc. ?

Sinon, si je ne ferme pas à clé, c'est que je n'y pense pas (n'y pense plus, pour être précis), tout ceci étant sans doute une question d'habitudes, d'apprentissage et dés-apprentissage de rapports humains ou de peurs. Il y a un tas de régions du monde où il n'y a même pas de serrure et pas toujours de porte...
Pour le reste, de ma petite expérience des milieux où l'habitat n'est pas "privé" (là-dessus, 5 bouquins que j'ai à lire : "Histoire de la vie privée"), je n'ai pas eu l'impression que les "premiers venus", c'est-à-dire vous et moi, avaient particulièrement l'habitude de se faire plaisir à déranger. Et pas la peine de chercher des contrées exotiques pour tester : voyez comment les gens vivent en camping. L'habitude est-elle de mettre un cadenas à sa tente ?

Enfin bon, peu importe, le fait est qu'une des premières choses que fait le français moyen quand il a une maison, c'est de mettre une clôture. Peut-être un héritage du temps long, d'une construction du territoire autour de la famille, la mafia, ou du servage, le lopin attribué à un "feu" (= un foyer) par le seigneur ou le bourg. Je ne sais pas trop, faudrait que je creuse, mais j'ai vu dernièrement des plans de bastides, des villes nouvelles fortifiées au Moyen-âge où on aménageait les maisons en carré autour d'une place avec le jardin derrière, un découpage de lopin au cordeau, un peu la même mentalité rationalisée de nos "villes nouvelles" des années 60-70.
Là, encore, une histoire de migration, de colonisation : aménagement d'une cité idéale sortie de nulle part, tracée par un architecte, comme quand Aristote dans sa Politique se préoccupe de l'aménagement de la Cité (taille, situation, rapport terre-mer etc.) dans un esprit de colonie grecque (eh oui, pas pour rien que l'autochtonie est un mythe pour eux...).

Et je me suis amusé avec le Jaseur boréal parce que le nom est amusant et en raison de la légende selon laquelle il annonce le malheur, mais la diversité des comportements animaux est telle qu'il est risqué de prétexter d'un "naturel" en croyant pouvoir se référer à une norme animale. Par exemple, rien que chez les simiens, devra-t-on prendre pour norme les chimpanzés, les bonobos, les gorilles, les orang-outans, les babouins etc. ? De mémoire, des études d'éthologies considèrent par exemple que la territorialité chez le gorille est plus associée à l'accès aux partenaires sexuels qu'aux ressources alimentaires : lors d'une rencontre de groupe, les femelles seraient relativement indifférentes alors que les mâles se la joueraient musclor.
Voilà qui ferait plaisir à des freudiens : "touchez pas à nos gonzesses !", le vrai fond xénophobe du mâle. Immigration de travail, passe encore, mais regroupement familial, immigration d'installation, risque de trouble dans les lignées etc., pas question, une histoire de gorille. Faudra que je vérifie, mais je parierais que chez les bonobos ça part vite en partouze plutôt qu'en baston.

Au demeurant, si on considère que l'humanité est partie d'un foyer africain local et a conquis les 5 continents avant d'envoyer des hommes sur la Lune, on peut penser que l'Homo Sapiens ("sapiens", c'est lui qui le dit...) a une propension naturelle à l'exploration, à sortir de son territoire. Propension plus grande que le Hobbit en tout cas, bien connu pour sa vie paisible dans des trous paumés et son horreur de l'aventure.

P.S. : faite gaffe avec le "démocrate" Aristote, lui qui écrivait que "par les lois de la nature, il y a des hommes faits pour la liberté et d'autres pour la servitude".
Je viens de regarder l'émission, et la première demi heure est dure à passer (d'ailleurs le chat mensonge en a perdu sa voix quand Alice Mesnard dit plus tard qu'elle prend le point de vue de manière uniquement économique et que le reste ça n'entre pas dans son analyse, parce que proposer un renforcement du contrôle des frontières en contrepartie de la vente de visa c'est purement économique, c'est pas beau de se décharger comme ça mais comme personne ne réagi et que ça passe pourquoi s'en priver...).


il y a plusieurs points aveugles sur les propositions du début, et celui qui m'a sauté aux yeux c'est qu'en vendant des visas on récupère dans le giron officiel une clientèle auparavant liée au commerce souterrain, ok mais pour ma part je crois les mafias largement assez malignes pour organiser le crédit aux candidates au départ en contrepartie d'un remboursement quand arrivés à destination par divers biais, dans ce cas c'est juste leur retirer la partie logistique du phénomène et rendre le retour sur investissement encore plus sûr pour la mafia (j'utilise ce vocabulaire parce qu'après l'émission j'en sors un peu formaté désolé).

Daniel ce que visiblement il trouve bien c'est que ce soit des personne qualifiées qui se portent en partie candidates au passage (bah oui les vrais crèves la faim ils ont du mal à partir, étonnant non ?) ça peut nous booster la croissance et aider à torcher le cul des vieux dans leurs mouroirs, gigateuf ! Alors vous croyez vraiment que ces gens vont trouver un boulot à la hauteur de leurs valeurs en arrivant en Europe ? Ca serait drôle si c'était pas si dramatique....Le scandale c'est que la personne peut toucher 7 dollars dans son pays, et là on ne parle plus des symptômes (les flux migratoires importants) mais du vrai problème : l'Afrique est toujours une cash machine pour l'occident et il n'y a jamais eu de vrai politique pour le développement sur ce continent, une autre paire de manche là, difficile de l'évacuer en 1h15min....

Pour la nouvelle approche que voit Daniel, j'ai rien vu de neuf, les grands principes restent les mêmes : tenter de garder sa puissance dans la grande compétition internationale (quelle sinistre blague) en faisant rentabilisant les pauvres puis en les mettant en concurrence, encore....

Pour finir c'est bien de voir un plateau féminin (et merci pour la découverte du documentaire les messagers).

Et finalement merci pour les interventions de Laetitia Tura. Je ne discute pas de l'ensemble de l'émission mais la prenière partie m'a un peu crispé.
Ce n'est pas moins de 15 minutes de néolibéralisme pur et dur que l'on se prend de volée dès l'ouverture de l'émission.
Oú l'on nous explique que les questions migratoires sont des question économiques, qui se règlent à coup de baguette magique d'augmentation des coûts marginaux des passeurs pour diminuer leur lucrativité. Pourquoi ne pas aller les bombarder aussi pendant qu'on y est? On sait tous très bien que les frappes chirurgicales sont parfaitement efficaces, isn't it?

... et tout cela dans une novlangue globish à peine déguisée et personne pour venir porter la contradiction.

C'est pittoyable. Vous m'avez dégouté sur ce coup-là.
Je suis très gêné par cet hommage rendu par ASI à l'économisme ambiant. Ça me rappelle l'engoûment des années 90 pour le " marché des droits à polluer", dont le fiasco est désormais patent. Chassez la politique, comme veulent le faire les économistes ( c'est-à-dire les libéraux), elle revient au galop.
"Il est possible aujourd'hui que des katibas entières de Boko Haram ou autre montent dans des navires, appellent au secours la marine italienne, et débarquent en Italie."
"Méditerranée : sauver contre entretenir" par Aldo Sterone

Il propose la meilleure solution : les sauver, les remorquer, et les ramener tous sans exception au point de départ, inlassablement. Dans un an, il n'y aura plus un navire en partance.
En lien une doc datant de 2007 qui résonne avec l'actualité, c'était du temps où Kadhafi gérait les flux de migration pendant que l'Europe fermait les yeux sur ses exactions

"Les morts dans le désert et dans le canal de Sicile, les tortures et les violences
sexuelles dans les centres de rétention financés pas l’Italie, les déportations dans le
Sahara, les expulsions collectives au large de nos mers, les rapatriements des réfugiés
sur les vols payés par Rome, les déportations depuis Lampedusa, les homicides dans
les commissariats, les abus des passeurs et les attaques racistes à Tripoli. Tout ce qu’il
ne faut pas savoir sur le Pays auquel l’Italie et l’Ue ont confié la garde des frontières
du sud, à la veille des contrôles Frontex en Libye en 2008, quand les reconduites au
large seront la règle."

http://tinyurl.com/lew7e2k
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.