131
Commentaires

Migrants : "TF1 nous montre une Europe menacée d'invasion"

Quelques avions de plus, quelques bateaux de plus : la réponse de l'Union européenne à la série de naufrages de bateaux transportant des migrants clandestins, qui a fait des centaines de morts par noyade ces derniers jours, a été unanimement jugée décevante. Le flux des migrants d'Afrique vers l'Europe serait "incontrôlable", et la question des clandestins, insoluble ? Raison de plus pour essayer de comprendre ce qui se joue, et remettre à plat toutes nos représentations : celle du migrant, celle du passeur, celle du garde-côte.

Derniers commentaires

;Dès le début: Le commentaire de TF1: "On sait que la France a besoin de main d'oeuvre moins chère pour la construction".
La construction, ce n'est pas l'exportation, donc pas de concurrence internationale sur les salaires (sauf directive Bolkeinstein et autre).
Quel problème y a t'il à bien payer les gens. Ce qui remet en question toute la discussion et les propositions (je n'ai pas été jusqu'au bout de l'émission, trop pénible).
Franck
Une petite curiosité glanée au hasard sur le net : une équipe japonaise aurait montré que des rats font preuve d'empathie et préfèrent aider un companion forcé à nager plutôt que d'aller chercher une récompense (chocolat).
Voilà...
Si a la vue d’un corps qui flotte, vous pensez a autre chose qu’a immediatement ouvrir les portes, alors vous n’avez pas de coeur.
Mes amis !

En Australie, dés qu'un bateau de clandestin s'approche, il est tout de suite pris en charge, et ramené à son port d'origine !

Aucun mort, aucune immigration clandestine ...
Mon très cher ami !

Vous êtes sur un forum, regroupant des gens très différents , qui ne sont pas tous initiés ! Vous êtes sûrement novice, et donc excusable !

A l'avenir, pensez-y ...
Mon très cher Niz !

On aimerait vous suivre ... Mais lorsque vous parlez de K, s'agit-il de Kilos ? de Tonnes de migrants ??? Cela nous effraie un peu !
Précisez votre pensée s'il vous plait !
Le débat me semble surréaliste au possible...

Parler d'ouvrir les frontières déjà à la base avec comme argument: on a aussi besoin de main d'oeuvre moins chère...ben merci pour les gens qui triment ici !
A part le nivèlement par le bas, elle propose quoi la madame?

Et donner plus de visas, laisser les gens circuler...ok, mais pourquoi n'aborde-t-on pas ce qui les pousse à fuir?

Pourquoi ne pas aborder les raisons de ces catastrophes humanitaires et les responsabilités des différents états tellement civilisés qu'on va mettre le boxon partout pour faire plaiz' aux ricains et pour se faire un peu de thune en passant parce que voyez-vous ma bonne dame, nous on sait bien mieux quoi faire de vos ressources?

Pourquoi parle-t-on sans cesse d'augmenter le nombre de citoyens ici (et en général d'ailleurs) alors qu'on est trop nombreux tout court, alors que les ressources sont limitées, que la pollution est une catastrophe humanitaire à elle toute seule et qu'elle entraîne nombre de morts précoces et pathologies partout dans le monde?

C'est quoi ce programme: faites des gosses ou faites venir du monde pour bosser pour nos vieux mais pour des cacahouètes hein, parce que faut pas pousser, y'a pas trop d'emplois de toute manière...

Tant que le problème ne sera pas posé à l'échelle mondiale: scolarisation, infrastructures médicales, réelle recherche de labos d'état pour lutter contre le palu et autres festivités, arrêter purement et simplement de mettre à disposition des armes aux barjos qui passent pourvu qu'ils paient...revoir la distribution des richesses et s'occuper vraiment des problèmes écologiques (mais pour de vrai hein, pas pour se faire mousser à un n ième sommet de mon derrière à engloutir juste l'argent du contribuable..)...ça sert à que dalle !

Pour moi tout est lié. Ce qu'on nous propose ici c'est un massage sur une jambe de bois.
Belle émission, bravo.
Merci Laetitia Tura de faire vivre une façon de penser où l'humain passe avant tout dans les réflexions sur les sujets mondiaux. C'est nécessaire, indispensable, vital. Continuez, s'il vous plaît, et restez implacable.
[quote=Daniel Schneidermann]Très très bel extrait. Ça fait plusieurs fois que je le vois et je trouve toujours cet extrait magnifique et je viens de comprendre à quoi il me faisait penser… à un autre documentaire très connu. Je ne sais pas si vous l'avez eu en tête en tournant le votre. […] Je pense à Shoa.

Je pensais plutôt à « El sicario - Room 164 » de Gianfranco Rosi, 2010.
Pendant 80 min. un homme de main des narcotrafiquants parle de ses crimes et les illustrent en dessinant sur son carnet. Cet homme est masqué. Tout le film se passe dans une chambre d'hôtel.
Le monde merveilleux du marché qui résoud les problèmes politiques, on y croit très fort, comme sur les droits à polluer
Mes très chers amis !

Malheureusement, face à ce terrible drame, il y aurait une solution, que les africains n'accepteraient pas !

Que ce soient les occidentaux; qui gèrent leurs pays, leurs ressources, et les AIDES FINANCIERES qui leurs sont alouées ...

Ainsi, il n'y aurait plus de conflit dévastateur, et, des chefs d'état milliardaires, détournant l'argent venant de l'occident !

Mais en sont-ils prêts ?
1 fois de plus on saute allègrement les causes pour disserter longuement sur les conséquences et la " meilleure " façon de les traiter. Serait-il idiot de penser que la majorité des populations préfèrent vivre dans leur milieu d'origine â condition de ne pas y crever? Les grands déplacements de population dans l'histoire ( irlandais , italiens, espagnols, etc ) ont été un moyen de fuir souvent la misère ( la guerre aussi). Enfin dernière interrogation comment se fait- il que sur ce continent une si grande misère côtoie de si importants gisements de matières premières ? Quant à la fable de l'économie non politique, elle est de moins en moins crédible
L'étendue de la tragédie en cartes :
http://neocarto.hypotheses.org/1370
http://neocarto.hypotheses.org/1565
Les noyades massives en méditerranée, la crise politique du moyen orient, la crise politique en Ukraine etc ne sont pas des phénomènes
particuliers, activés par leur propre métabolisme. Ils sont les conséquences d'un système politique et économique de domination. Ces faits parlent de la domination impérialiste et non de la folie de hommes africains, arabes ou russes. ces faits parlent du développement inégal
Je parlais dernièrement avec une employé des services d'immigration canadien qui me relatait les séances de sélections en Moldavie et l'écroulement au sens physique, devant son bureau, des refusés.
L'avenir du monde est-il à rechercher en Palestine/Israël ?
Etonnant, dans cette émission, les CAUSES de l'émigration ne sont jamais évoquées !
Vici pour rafraîchir des mémoires voici quelques liens qui vont du CCFD (catho) à L'Humanité :

http://ccfd-terresolidaire.org/

http://yetiblog.org/index.php?post/1407

http://lmsi.net/Le-mur-meurtrier-de-la

http://www.humanite.fr/boat-people-en-mediterrannee-le-monologue-europeen-572297

Si Arrêt sur Images continue avec ce genre de débats bidons mon abonnement sera rapidement annulé !
Alice Mesnard raconte n'importe quoi.

Je ne comprends pas pourquoi Daniel l'a invitée.
top top top emission
Eh ben moi je l'ai trouvée plutôt bien cette émission.

Bien sûr, dans un monde idéal on ouvrirait les frontières tout simplement par solidarité, et d'ailleurs les migrants commenceraient par ne pas avoir besoin de migrer. Mais enfin dans un pays (voire continent) où la majorité des gens sont convaincus que les immigrés sont la cause principale du chômage, de la dette, de la criminalité, et en gros de tout ce qui peut avoir un bouc-émissaire, c'est déjà pas mal de tenter de ramener le concept d'immigration vers sa réalité, ne serait-ce que sur le plan économique : celui-ci a l'avantage d'être factuel et mesurable, et permet de montrer que l'immigration est beaucoup plus positive que son image fantasmée habituelle.

Alors oui, bien sûr, on préferait une politique d'immigration basée sur l'humanisme et la tolérance (enfin à ASI peut-être, au FN c'est moins sûr); mais pour ce qui est de convaincre nos décideurs de ne pas se contenter d'une politique répressive, je crois que l'argument économique a beaucoup plus de chances que l'argument philanthropique.
Elle est bien gentille avec ses idées toute faites mais y'a un pti truc qui s'appelle les droits de l'homme (c'est pas très genre dans l'économie ce truc, désolé) qui stipule, dans les grandes lignes, qu'on ne peut pas trop faire payer quelque chose à une partie d'une population et pas à un autre.
Parce qu'arrive, un 2e truc qui s'appelle la cour de justice européènne qui pourrait allègrement sanctionner le fait qu'on fasse payer des visas à un migrant et pas à une autre personne.

Bref...
Et puis, genre la repression détruisant les bateaux, apparemment, c'est deja sur les rails ==> envoyer des drones qui bombaredrait les rafiots.
C'est bien connu qu'il n'y aucun problème de dommages collateraux avec ces ptits bidules et puis, si jamais, y'a encore des gus dedans, au moins, ils sont pas morts noyés en plein mer....

Bref bis, c'est vraiment merdique son truc....

Cyril.
Si dès l'arrivée en Europe le premier message donné est "ce qui est fait illégalement n'a en fait aucune conséquence ensuite" pourquoi s'embêter à faire des lois. En même temps on n'a jamais demandé aux Européens de faire les lois, on les fait pour eux. [s]Pour[/s] Contre eux.
Je viens de regarder l'émission, et la première demi heure est dure à passer (d'ailleurs le chat mensonge en a perdu sa voix quand Alice Mesnard dit plus tard qu'elle prend le point de vue de manière uniquement économique et que le reste ça n'entre pas dans son analyse, parce que proposer un renforcement du contrôle des frontières en contrepartie de la vente de visa c'est purement économique, c'est pas beau de se décharger comme ça mais comme personne ne réagi et que ça passe pourquoi s'en priver...).


il y a plusieurs points aveugles sur les propositions du début, et celui qui m'a sauté aux yeux c'est qu'en vendant des visas on récupère dans le giron officiel une clientèle auparavant liée au commerce souterrain, ok mais pour ma part je crois les mafias largement assez malignes pour organiser le crédit aux candidates au départ en contrepartie d'un remboursement quand arrivés à destination par divers biais, dans ce cas c'est juste leur retirer la partie logistique du phénomène et rendre le retour sur investissement encore plus sûr pour la mafia (j'utilise ce vocabulaire parce qu'après l'émission j'en sors un peu formaté désolé).

Daniel ce que visiblement il trouve bien c'est que ce soit des personne qualifiées qui se portent en partie candidates au passage (bah oui les vrais crèves la faim ils ont du mal à partir, étonnant non ?) ça peut nous booster la croissance et aider à torcher le cul des vieux dans leurs mouroirs, gigateuf ! Alors vous croyez vraiment que ces gens vont trouver un boulot à la hauteur de leurs valeurs en arrivant en Europe ? Ca serait drôle si c'était pas si dramatique....Le scandale c'est que la personne peut toucher 7 dollars dans son pays, et là on ne parle plus des symptômes (les flux migratoires importants) mais du vrai problème : l'Afrique est toujours une cash machine pour l'occident et il n'y a jamais eu de vrai politique pour le développement sur ce continent, une autre paire de manche là, difficile de l'évacuer en 1h15min....

Pour la nouvelle approche que voit Daniel, j'ai rien vu de neuf, les grands principes restent les mêmes : tenter de garder sa puissance dans la grande compétition internationale (quelle sinistre blague) en faisant rentabilisant les pauvres puis en les mettant en concurrence, encore....

Pour finir c'est bien de voir un plateau féminin (et merci pour la découverte du documentaire les messagers).

Et finalement merci pour les interventions de Laetitia Tura. Je ne discute pas de l'ensemble de l'émission mais la prenière partie m'a un peu crispé.
Ce n'est pas moins de 15 minutes de néolibéralisme pur et dur que l'on se prend de volée dès l'ouverture de l'émission.
Oú l'on nous explique que les questions migratoires sont des question économiques, qui se règlent à coup de baguette magique d'augmentation des coûts marginaux des passeurs pour diminuer leur lucrativité. Pourquoi ne pas aller les bombarder aussi pendant qu'on y est? On sait tous très bien que les frappes chirurgicales sont parfaitement efficaces, isn't it?

... et tout cela dans une novlangue globish à peine déguisée et personne pour venir porter la contradiction.

C'est pittoyable. Vous m'avez dégouté sur ce coup-là.
Je suis très gêné par cet hommage rendu par ASI à l'économisme ambiant. Ça me rappelle l'engoûment des années 90 pour le " marché des droits à polluer", dont le fiasco est désormais patent. Chassez la politique, comme veulent le faire les économistes ( c'est-à-dire les libéraux), elle revient au galop.
"Il est possible aujourd'hui que des katibas entières de Boko Haram ou autre montent dans des navires, appellent au secours la marine italienne, et débarquent en Italie."
"Méditerranée : sauver contre entretenir" par Aldo Sterone

Il propose la meilleure solution : les sauver, les remorquer, et les ramener tous sans exception au point de départ, inlassablement. Dans un an, il n'y aura plus un navire en partance.
En lien une doc datant de 2007 qui résonne avec l'actualité, c'était du temps où Kadhafi gérait les flux de migration pendant que l'Europe fermait les yeux sur ses exactions

"Les morts dans le désert et dans le canal de Sicile, les tortures et les violences
sexuelles dans les centres de rétention financés pas l’Italie, les déportations dans le
Sahara, les expulsions collectives au large de nos mers, les rapatriements des réfugiés
sur les vols payés par Rome, les déportations depuis Lampedusa, les homicides dans
les commissariats, les abus des passeurs et les attaques racistes à Tripoli. Tout ce qu’il
ne faut pas savoir sur le Pays auquel l’Italie et l’Ue ont confié la garde des frontières
du sud, à la veille des contrôles Frontex en Libye en 2008, quand les reconduites au
large seront la règle."

http://tinyurl.com/lew7e2k
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.